Promotion Selah

1 Corinthiens 8.1

Chapitre 8.

Instructions sur la liberté de manger des aliments sacrifiés aux idoles.

1 à 6 Selon la connaissance chrétienne, les idoles ne sont rien.

L'ap√ītre passe brusquement ici d'un sujet √† un autre. Mais la liaison de ses pens√©es se trouvait dans la lettre que lui avaient √©crite les fid√®les de Corinthe, (1Corinthiens 7.1) et √† laquelle il r√©pond dans l'ordre des questions qu'ils lui avaient adress√©es.

Celle-ci, concernant la liberté que s'attribuaient plusieurs de manger des viandes qui avaient servi aux sacrifices des idoles, était alors d'une grande importance, à cause de la diversité d'opinions qui régnaient là-dessus entre les chrétiens. Une partie de la chair des victimes offertes en sacrifice, revenait aux prêtres : une autre partie était rendue à ceux qui avaient fourni le sacrifice, et ils l'employaient à des repas sacrés, soit dans les temples, soit dans leurs maisons.

Ces repas étaient d'ordinaire accompagnés des plus abominables souillures, qui faisaient partie du culte corrompu du paganisme. Les pauvres, après avoir offert une victime, en vendaient la chair sur les marchés. Il se présentait donc aux chrétiens diverses occasions de manger de ces viandes. De là, un sujet de contestation dans l'Eglise de Corinthe.

Les Juifs convertis consid√©raient cette participation indirecte aux sacrifices idol√Ętres comme une grande souillure, tandis que d'autres disciples, abusant d'une libert√© que l'ap√ītre ne leur conteste pas, mais qui blessait la conscience des faibles, ne s'en faisaient aucun scrupule. De l√†, pour les uns et les autres, l'importance qu'ils avaient mise √† conna√ģtre l'opinion de Paul¬†; de l√† aussi des instructions qui remplissent ici les 1Corinthiens 8¬†; 1Corinthiens 9¬†; 1Corinthiens 10.

Ce sujet a quelque similarit√© avec celui que l'ap√ītre traite dans Romains 14 et Romains 15¬†; mais il y a cette diff√©rence que l√† des chr√©tiens, faibles dans la connaissance et dans la foi, regardaient comme √©tant encore en vigueur des lois mosa√Įques abolies par l'Evangile¬†; tandis qu'ici ils veulent √©viter une participation √† des actes du paganisme dans lesquels il pouvait r√©ellement y avoir du p√©ch√©.

- Il ne faudrait pas croire que ces sujets, pour ne plus se pr√©senter √† nous sous la m√™me forme, soient sans application √† nos temps. Il y a dans le monde bien des choses qui, indiff√©rentes en elles-m√™mes, sont devenues des p√©ch√©s par l'usage qu'en font les hommes sans Dieu¬†; y prendre part peut √™tre un scandale pour les faibles et une occasion de souillure pour les forts. Ainsi, en changeant le nom des choses, leurs formes et leurs rapports, les instructions de l'ap√ītre conservent toute leur opportunit√© et leur importance.

De qui parle l'ap√ītre en disant¬†: nous avons tous de la connaissance¬†? et comment expliquer la contradiction entre ces paroles et verset 7¬†?

A cela, on a fait diverses réponses.

1¬į Les uns prennent ici le mot connaissance dans un sens g√©n√©ral et th√©orique, tandis qu'√† verset 7 il s'agit de la connaissance sp√©ciale et pratique du sujet trait√© dans ce chapitre. Mais cela est en contradiction avec verset 1, qui d√©termine tr√®s bien l'objet sp√©cial de cette connaissance¬†: les choses sacrifi√©es aux idoles.

2¬į D'autres entendent par nous, tous, les chr√©tiens √©clair√©s, Paul et ses pareils. Mais comment alors s'expliquer la critique s√©v√®re que l'ap√ītre fait de cette connaissance, dans la parenth√®se qui suit¬†?

3¬į On a vu enfin dans ces paroles une ironie par la quelle Paul veut humilier les pr√©tentions d'une partie des Corinthiens √† la science. Et ce sens qui est bien en harmonie avec le verset 7 et avec la parenth√®se, est celui auquel nous nous arr√™tons. verset 2, en particulier, se trouve ainsi clairement expliqu√©.

Les Corinthiens, riches en connaissance, (1Corinthiens 1.5) en faisaient un aliment de l'orgueil. Par la science sans la charit√©, l'homme se compla√ģt √† lui-m√™me¬†; par la charit√©, il compla√ģt √† ses fr√®res. Par l'une, il dit¬†: "Toutes choses me sont permises¬†;" par l'autre, il ajoute¬†: "Mais toutes n'√©difient pas." (1Corinthiens 10.23) Quant √† l'objet sp√©cial de la connaissance que l'ap√ītre a ici en vue, et dont il dit¬†: nous savons, voir verset 6, note.


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Nombres 25

      2 Elles invitèrent le peuple aux sacrifices en l’honneur de leurs dieux et le peuple mangea et se prosterna devant leurs dieux.

      Esa√Įe 5

      21 Malheur à ceux qui sont sages à leurs propres yeux et qui se croient intelligents !

      Esa√Įe 47

      10 Tu avais confiance dans ta m√©chancet√©, tu disais¬†: ¬ę¬†Personne ne me voit¬†!¬†¬Ľ Ce sont ta sagesse et ton savoir qui t'ont √©gar√©e et t‚Äôont amen√©e √† dire dans ton cŇďur¬†: ¬ę¬†Il n‚Äôy a que moi et personne d‚Äôautre¬†!¬†¬Ľ

      Actes 15

      10 Maintenant donc, pourquoi provoquer Dieu en imposant aux disciples des exigences que ni nos ancêtres ni nous n'avons été capables de remplir ?
      19 ¬Ľ C'est pourquoi, je pense qu'on ne doit pas cr√©er de difficult√©s aux non-Juifs qui se tournent vers Dieu,
      20 mais qu’il faut leur écrire d’éviter les souillures des idoles, l'immoralité sexuelle, les animaux étouffés et le sang.
      29 vous abstenir des viandes sacrifi√©es aux idoles, du sang, des animaux √©touff√©s et de l'immoralit√© sexuelle. Vous agirez bien en √©vitant tout cela. Adieu.¬†¬Ľ

      Actes 21

      25 Quant aux croyants d‚Äôorigine non juive, nous leur avons communiqu√© par √©crit notre d√©cision¬†: ils doivent [seulement] s'abstenir des viandes sacrifi√©es aux idoles, du sang, des animaux √©touff√©s et de l'immoralit√© sexuelle.¬†¬Ľ

      Romains 11

      25 En effet, je ne veux pas, fr√®res et sŇďurs, que vous ignoriez ce myst√®re, afin que vous ne vous preniez pas pour des sages¬†: une partie d'Isra√ęl est tomb√©e dans l'endurcissement jusqu'√† ce que l'ensemble des non-Juifs soit entr√©.

      Romains 12

      16 Vivez en plein accord les uns avec les autres. N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous prenez pas pour des sages.

      Romains 14

      3 Que celui qui mange de tout ne méprise pas celui qui ne le fait pas, et que celui qui ne mange pas de tout ne juge pas celui qui le fait, car Dieu l'a accueilli.
      10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton fr√®re¬†? Ou toi, pourquoi m√©prises-tu ton fr√®re¬†? Nous compara√ģtrons tous, en effet, devant le tribunal de Christ,
      14 Je sais et je suis convaincu dans le Seigneur Jésus que rien n'est impur en soi, mais si quelqu’un considère telle chose comme impure, alors elle est impure pour lui.
      22 Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même par ce qu'il approuve !

      Romains 15

      14 En ce qui vous concerne, mes fr√®res et sŇďurs, je suis personnellement convaincu que vous √™tes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance et capables de vous avertir les uns les autres.

      1 Corinthiens 1

      5 En effet, en lui vous avez été comblés de toutes les richesses, en particulier en ce qui concerne la parole et la connaissance,

      1 Corinthiens 4

      10 Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes honorés et nous sommes méprisés !
      18 Quelques-uns se sont enflés d'orgueil en pensant que je ne viendrais pas chez vous.

      1 Corinthiens 5

      2 Et vous √™tes enfl√©s d'orgueil¬†! Vous auriez d√Ľ plut√īt prendre le deuil, de sorte que l'auteur de cet acte soit exclu du milieu de vous¬†!
      6 Vous n‚Äôavez vraiment pas de quoi √™tre fiers¬†! Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la p√Ęte¬†?

      1 Corinthiens 8

      1 En ce qui concerne les viandes sacrifi√©es aux idoles, nous savons que nous avons tous la connaissance. ‚Äď La connaissance rend orgueilleux, mais l'amour √©difie.
      2 Si quelqu'un croit savoir quelque chose, il ne conna√ģt encore rien comme il faudrait conna√ģtre.
      4 Donc, pour ce qui est de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu’une idole n’est rien dans le monde et qu'il n'y a qu’un seul Dieu.
      7 Mais tous n'ont pas cette connaissance. Quelques-uns, marqués par la manière dont ils perçoivent encore les idoles, mangent de ces viandes comme leur étant sacrifiées, et leur conscience, qui est faible, en est souillée.
      10 En effet, si quelqu'un te voit, toi qui as de la connaissance, assis à table dans un temple d'idoles, lui qui est faible, ne sera-t-il pas encouragé dans sa conscience à manger des viandes sacrifiées aux idoles ?
      11 Ainsi, à cause de ta connaissance le faible ira à sa perte, ce frère pour lequel Christ est mort !

      1 Corinthiens 10

      19 Que veux-je donc dire ? Que la viande sacrifiée aux idoles aurait de l’importance, ou qu'une idole serait quelque chose ? Pas du tout.
      20 Mais ce que les non-Juifs sacrifient, ils le sacrifient à des démons, et non à Dieu ; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.
      21 Vous ne pouvez pas boire à la coupe du Seigneur et à la coupe des démons ; vous ne pouvez pas participer à la table du Seigneur et à la table des démons.
      22 Ou bien voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ?
      28 Mais si quelqu'un vous dit¬†: ¬ę¬†C‚Äôest de la viande offerte aux idoles¬†¬Ľ, n'en mangez pas √† cause de celui qui vous a inform√©s et par motif de conscience.

      1 Corinthiens 13

      1 Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n'ai pas l'amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit.
      2 Si j'ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j'ai même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais que je n'ai pas l'amour, je ne suis rien.
      3 Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n'ai pas l'amour, cela ne me sert à rien.
      4 L'amour est patient, il est plein de bonté ; l'amour n'est pas envieux ; l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil,
      5 il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne soupçonne pas le mal,
      6 il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité ;
      7 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.
      8 L'amour ne meurt jamais. Les proph√©ties dispara√ģtront, les langues cesseront, la connaissance dispara√ģtra.
      9 En effet, nous connaissons partiellement et nous prophétisons partiellement,
      10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel dispara√ģtra.
      11 Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu un homme, j'ai mis fin à ce qui était de l'enfant.
      12 Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, de mani√®re peu claire, mais alors nous verrons face √† face¬†; aujourd'hui je connais partiellement, mais alors je conna√ģtrai compl√®tement, tout comme j'ai √©t√© connu.
      13 Maintenant donc ces trois choses restent : la foi, l'espérance, l'amour ; mais la plus grande des trois, c'est l'amour.

      1 Corinthiens 14

      20 Fr√®res et sŇďurs, ne raisonnez pas comme des enfants. Au contraire, pour le mal, soyez des b√©b√©s, mais par rapport au raisonnement, soyez des adultes.

      1 Corinthiens 15

      34 Revenez à votre bon sens, comme il convient, et ne péchez pas ; car certains d’entre vous ne connaissent pas Dieu, je le dis à votre honte.

      Ephésiens 4

      16 C'est de lui que le corps tout entier, bien coordonn√© et solidement uni gr√Ęce aux articulations dont il est muni, tire sa croissance en fonction de l'activit√© qui convient √† chacune de ses parties et s'√©difie lui-m√™me dans l'amour.

      Colossiens 2

      18 Que personne, par son go√Ľt d‚Äôune fausse humilit√© et du culte des anges, ne vous prive de la victoire. Plong√© dans ses visions, un tel homme est sans raison enfl√© d‚Äôorgueil sous l‚Äôeffet de ses pens√©es tout humaines,

      Apocalypse 2

      14 Mais j'ai certaines choses contre toi : tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à tendre un piège aux Israélites pour qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et se livrent à l’immoralité sexuelle.
      20 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l’immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Générer un verset illustré
Logo TopChrétien carré

Télécharger l'image

Choisissez une image

Personnalisez le verset

Alignement : | | | Haut | Milieu | Bas

Taille :

Couleur :

Police :

Personnalisez la référence

Couleur :

Police :

Taille :

De légères variations de mise en page peuvent apparaitre sur l'image téléchargée.

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.