Crowdfunding TopMusic (campagne générale)

1 Rois 21.8

Elle écrivit alors, au nom d'Achab, des lettres qu'elle marqua de l’empreinte du roi, puis elle les envoya aux anciens et aux magistrats qui étaient concitoyens de Naboth.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Nombres 11

      16 L'Eternel dit √† Mo√Įse¬†: ¬ę¬†Rassemble aupr√®s de moi 70 hommes pris parmi les anciens d'Isra√ęl, des hommes que tu connais comme anciens et responsables du peuple. Am√®ne-les √† la tente de la rencontre et qu'ils s'y pr√©sentent avec toi.

      Deutéronome 16

      18 ¬Ľ Tu √©tabliras des juges et des magistrats dans toutes les villes que l'Eternel, ton Dieu, te donne, selon tes tribus, et ils jugeront le peuple avec justice.
      19 Tu ne porteras aucune atteinte au droit, tu ne feras pas preuve de partialité et tu n’accepteras pas de pots-de-vin, car ils aveuglent les yeux des sages et corrompent les paroles des justes.

      Deutéronome 21

      1 ¬Ľ Si, dans le pays dont l'Eternel, ton Dieu, te donne la possession, l'on trouve √©tendu au milieu d'un champ un homme mort, sans que l'on sache qui l'a tu√©,
      2 tes anciens et tes juges iront mesurer les distances à partir du cadavre jusqu'aux villes des environs.
      3 Quand on aura déterminé quelle est la ville la plus proche du cadavre, les anciens de cette ville prendront une génisse qui n'ait jamais servi au travail ni été attelée avec un joug.
      4 Ils la feront descendre vers un torrent qui n‚Äôarr√™te jamais de couler et o√Ļ il n'y ait ni culture ni semence, et l√†, ils lui briseront la nuque, dans le torrent.
      5 Alors les prêtres, les descendants de Lévi, s'approcheront. En effet, l'Eternel, ton Dieu, les a choisis pour qu'ils le servent et bénissent au nom de l'Eternel, et ce sont eux qui doivent juger toute contestation et toute blessure.
      6 Tous les anciens de la ville la plus proche du cadavre laveront leurs mains sur la génisse à laquelle on a brisé la nuque dans le torrent.
      7 Prenant la parole, ils diront¬†: ‚ÄėNos mains n'ont pas vers√© ce sang et nos yeux ne l'ont pas vu verser.
      8 Pardonne, Eternel, √† ton peuple, Isra√ęl, que tu as rachet√©. Ne charge pas ton peuple, Isra√ęl, de ce sang innocent.‚ÄôAlors ce sang ne sera pas port√© √† son compte.
      9 Ainsi, tu feras dispara√ģtre du milieu de toi le sang innocent en faisant ce qui est droit aux yeux de l'Eternel.

      2 Samuel 11

      14 Le lendemain matin, David écrivit une lettre à Joab et il la lui fit parvenir par l’intermédiaire d'Urie.
      15 Il √©crivit dans cette lettre¬†: ¬ę¬†Placez Urie au plus fort du combat, puis reculez derri√®re lui afin qu'il soit frapp√© et meure.¬†¬Ľ

      1 Rois 20

      7 Le roi d'Isra√ęl appela tous les anciens du pays et leur dit¬†: ¬ę¬†Sachez bien et comprenez que cet homme nous veut du mal. En effet, il m'a d√©j√† r√©clam√© mes femmes et mes enfants, mon argent et mon or, et je ne lui ai rien refus√©¬†!¬†¬Ľ

      1 Rois 21

      1 Apr√®s ces √©v√©nements, voici ce qui arriva. Un certain Naboth, de Jizreel, avait une vigne √† Jizreel, √† c√īt√© du palais d'Achab, roi de Samarie.
      8 Elle écrivit alors, au nom d'Achab, des lettres qu'elle marqua de l’empreinte du roi, puis elle les envoya aux anciens et aux magistrats qui étaient concitoyens de Naboth.

      2 Rois 10

      1 Il y avait à Samarie 70 fils d'Achab. Jéhu écrivit des lettres qu'il envoya à Samarie aux chefs de Jizreel, aux anciens et aux responsables des enfants d'Achab. Il leur disait :
      2 ¬ę¬†Maintenant que cette lettre vous est parvenue, puisque vous avez avec vous les fils de votre seigneur, ainsi que des chars et des chevaux, une ville fortifi√©e et des armes,
      3 voyez lequel des fils de votre seigneur est le meilleur et convient le mieux, mettez-le sur le tr√īne de son p√®re et combattez pour la famille de votre seigneur¬†!¬†¬Ľ
      4 Ils eurent tr√®s peur et dirent¬†: ¬ę¬†Deux rois ont √©t√© incapables de lui r√©sister. Comment pourrions-nous r√©sister, nous¬†?¬†¬Ľ
      5 Le chef du palais, le chef de la ville, les anciens et les responsables des enfants d‚ÄôAchab envoy√®rent dire √† J√©hu¬†: ¬ę¬†Nous sommes tes serviteurs et nous ferons tout ce que tu nous diras. Nous ne proclamerons personne roi, fais ce qui te semble bon.¬†¬Ľ
      6 J√©hu leur √©crivit une seconde lettre o√Ļ il disait¬†: ¬ę¬†Si vous √™tes avec moi et si vous √™tes pr√™ts √† m‚Äôob√©ir, prenez les t√™tes des fils de votre seigneur et venez me trouver demain √† la m√™me heure, √† Jizreel.¬†¬Ľ Or les 70 fils du roi se trouvaient avec les grands de la ville qui les √©levaient.
      7 Quand la lettre leur fut parvenue, ils prirent les fils du roi et ils égorgèrent ces 70 hommes. Puis ils mirent leurs têtes dans des corbeilles et les envoyèrent à Jéhu, à Jizreel.
      11 Et Jéhu tua tous ceux qui restaient de la famille d'Achab à Jizreel, ainsi que tous ses grands, ses proches et ses prêtres, sans laisser un seul survivant.

      2 Chroniques 32

      17 Sanch√©rib avait aussi √©crit une lettre insultante pour l'Eternel, le Dieu d'Isra√ęl, en s'exprimant ainsi contre lui¬†: ¬ę¬†Les dieux des nations des autres pays n'ont pas d√©livr√© leur peuple de ma domination. Il en ira exactement de m√™me pour le Dieu d'Ez√©chias¬†: il ne d√©livrera pas son peuple de ma domination.¬†¬Ľ

      Esdras 4

      7 A l’époque d'Artaxerxès aussi, Bishlam, Mithredath, Thabeel et le reste de ses associés écrivirent à Artaxerxès, roi de Perse. La lettre était écrite en caractères araméens et formulée en araméen.
      8 Rehum, le commandant, et Shimsha√Į, son secr√©taire, √©crivirent au roi Artaxerx√®s la lettre suivante √† propos de J√©rusalem¬†:
      11 Voici la copie de la lettre qu'ils envoy√®rent au roi Artaxerx√®s¬†: ¬ę¬†Tes serviteurs, les habitants de la r√©gion situ√©e √† l‚Äôouest de l‚ÄôEuphrate, etc.

      Néhémie 6

      5 La cinquième fois, Sanballat m'a fait parvenir ce message par son serviteur. Celui-ci tenait une lettre ouverte

      Esther 3

      12 On convoqua les secrétaires du roi le treizième jour du premier mois et l'on écrivit un message en tout point conforme aux ordres d’Haman et adressé aux satrapes du roi, aux gouverneurs de chaque province et aux chefs de chaque peuple, à chaque province dans son écriture et à chaque peuple dans sa langue. Le message fut écrit au nom du roi Assuérus et l’on y apposa l’empreinte du roi.
      13 Les lettres furent envoy√©es par l‚Äôinterm√©diaire de coursiers dans toutes les provinces du roi. Elles disaient qu‚Äôil fallait en un seul jour ‚Äď le treizi√®me du douzi√®me mois, c‚Äôest-√†-dire le mois d'Adar ‚Äď exterminer, massacrer et supprimer tous les Juifs, jeunes et vieux, petits enfants et femmes, et proc√©der au pillage de leurs biens.
      14 Une copie du document devait être donnée avec force de loi à chaque province et être communiquée à tous les peuples afin qu’ils soient prêts pour ce jour-là.
      15 Les coursiers partirent sans tarder, sur ordre du roi. L'édit fut aussi proclamé à Suse, la capitale, et, tandis que le roi et Haman s’installaient pour boire, la ville de Suse était plongée dans la consternation.

      Esther 8

      8 Ecrivez donc ce que vous voudrez concernant les Juifs¬†! Faites-le au nom du roi et apposez l‚Äôempreinte royale sur vos lettres¬†! En effet, un document √©crit au nom du roi et porteur de l‚Äôempreinte royale ne peut √™tre r√©voqu√©.¬†¬Ľ
      9 On convoqua alors les secrétaires du roi, le vingt-troisième jour du troisième mois, c’est-à-dire le mois de Sivan, et l'on écrivit un message en tout point conforme aux ordres de Mardochée et adressé aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux chefs des 127 provinces qui couvraient un territoire allant de l'Inde à l'Ethiopie, à chaque province dans son écriture et à chaque peuple dans sa langue, y compris aux Juifs dans leur écriture et dans leur langue.
      10 On écrivit ce message au nom du roi Assuérus et l'on y apposa l’empreinte du roi. On envoya les lettres par l’intermédiaire de coursiers à cheval qui montaient des attelages royaux, des pur-sang.
      11 Le roi y autorisait les Juifs, quelle que soit la ville qu'ils habitent, à se rassembler et à défendre leur vie en exterminant, massacrant et supprimant tous les groupes armés d’un peuple ou d’une province qui les attaqueraient, y compris les petits enfants et les femmes, et à procéder au pillage de leurs biens.
      12 Cette autorisation concernait toutes les provinces du roi Assuérus mais était valable un seul jour : le treizième du douzième mois, c’est-à-dire le mois d'Adar.
      13 Une copie du document devait être donnée avec force de loi à chaque province et être communiquée à tous les peuples afin que les Juifs soient prêts pour ce jour-là, pour la vengeance contre leurs ennemis.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider