FERMER
www.quiestleheros.com

C'EST GRATUIT !

Dieu dit dans Sa Parole : "Vous avez re√ßu gratuitement, donnez gratuitement !" C'est pourquoi les ressources du TopChr√©tien sont gracieusement mises √† votre disposition. Cependant, le d√©veloppement des outils a un co√Ľt‚Ķ Ainsi, une fois par an, nous faisons appel √† votre g√©n√©rosit√©, selon ce que le Seigneur vous met √† cŇďur, pour permettre √† cette Ňďuvre de continuer. Votre don fait la diff√©rence. Le h√©ros de la foi dont parle H√©breux 11, c'est vous ! Merci de tout cŇďur.

1 Samuel 9.1

Il y avait un homme de Benjamin, appelé Kis. Il était fils d'Abiel, petit-fils de Tseror, descendant de Becorath, d'Aphiach, lui-même fils d'un Benjaminite. C'était un vaillant guerrier.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Sa√ľl se pr√©sente devant Samuel. (1 Samuel 9:1-10)
L'arriv√©e de Sa√ľl est annonc√©e √† Samuel. (1 Samuel 9:11-17)
L'entretien entre Samuel et Sa√ľl. (1 Samuel 9:18-27)

Sa√ľl partit spontan√©ment chercher les √Ęnesses de son p√®re. Son ob√©issance envers son p√®re √©tait louable. √Čtant √† proximit√© de la ville de Rama, son serviteur proposa d'aller voir Samuel, pour que ce dernier puisse les conseiller.

O√Ļ que nous soyons, nous devrions chercher √† nous mettre en relation avec ceux qui ont une bonne r√©putation de sagesse. Beaucoup chercheront √©ventuellement conseil aupr√®s d'un homme de Dieu, si ce dernier vient vers eux, mais ils ne font aucun pas qui puisse les conduire √† la recherche de la sagesse. Nous sommes sensibles aux pertes mat√©rielles que nous pouvons subir, et nous nous donnons beaucoup de peine pour essayer de les r√©cup√©rer¬†; par contre, quand il s'agit du salut de l'√Ęme, certains montrent parfois beaucoup moins de pers√©v√©rance¬†!

Si les serviteurs de Dieu, au lieu d'annoncer aux hommes comment √©chapper √† la mis√®re spirituelle et obtenir la vie √©ternelle, se contentaient de s√©curiser les biens de ces derniers, ou leur dire comment parvenir aux richesses, ils seraient beaucoup plus sollicit√©s et honor√©s qu'ils ne le sont aujourd'hui¬†! La plupart des personnes pr√©f√®rent qu'on leur parle de leur fortune plut√īt que de leur devoir¬†!

Samuel n'avait pas besoin de l'argent de Sa√ľl¬†; malgr√© tout, il n'a pas h√©sit√© √† conseiller ce dernier. Ce sicle d'argent lui fut donn√© comme marque de respect envers son service¬†: il √©tait d'usage √† cette √©poque, de toujours donner un pr√©sent √† l'homme de Dieu, dans le cadre de son minist√®re.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
LANDRY GNONHANLOU LE CULTE
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...