2 Rois 20.1

A cette √©poque-l√†, Ez√©chias fut atteint d‚Äôune maladie mortelle. Le proph√®te Esa√Įe, fils d'Amots, vint le trouver et lui annon√ßa¬†: ¬ę¬†Voici ce que dit l'Eternel¬†: Donne tes ordres √† ta famille car tu vas mourir, tu ne vivras plus.¬†¬Ľ
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

La maladie d'√Čz√©chias, son r√©tablissement, en r√©ponse √† la pri√®re. (2 Rois 20:1-11)
√Čz√©chias montre ses tr√©sors aux ambassadeurs de Babylone, Sa mort. (2 Rois 20:12-21)

√Čz√©chias √©tait malade √† la mort, l'ann√©e m√™me o√Ļ le roi d'Assyrie assi√©geait J√©rusalem. √Čsa√Įe avertit solennellement le roi, pour que ce dernier s'appr√™te √† faire face √† l'issue fatale.

La prière est l'un des meilleurs moyens pour s'apprêter à affronter la mort : en nous adressant au Seigneur, nous pouvons en effet puiser en Lui Sa force et Sa miséricorde, afin de nous permettre de passer sereinement ce cap difficile.

√Čz√©chias pleura vraiment, affect√© par la douleur¬†: certains estim√®rent alors que le roi priait pour sa gu√©rison, en vue d'√©chapper √† la mort¬†; la nature humaine redoute en effet la s√©paration de l'√Ęme et du corps. Il y avait toutefois un fait particulier dans la situation d'√Čz√©chias¬†: il √©tait maintenant parvenu au milieu de son r√®gne. Sa pri√®re, relat√©e en Esa 38:1-22, m√©rite notre attention. Les larmes du roi sont un v√©ritable enseignement¬†: rien n'√©tait pire pour lui que cette crainte de la mort, v√©ritable hantise et supplice. La pi√©t√© d'√Čz√©chias le soulagea du d√©sagr√©ment de sa maladie.

¬ę¬†√Čternel, souviens-Toi maintenant¬†¬Ľ... Le roi ne s'adressa pas √† Dieu, pour qu'Il se souvienne de certains faits pass√©s ici-bas, ou pour r√©clamer une quelconque r√©compense plus ou moins due.

Seule la droiture de Christ est capable de nous placer au b√©n√©fice de la Mis√©ricorde et de la Gr√Ęce. √Čz√©chias ne pria pas pour que Dieu l'√©pargne¬†; il demanda simplement¬†: ¬ę¬†√Čternel, souviens-toi de moi¬†¬Ľ, ce qui, en fait, sous-entendait, ¬ę¬†quelle que soit l'issue de ma maladie, ne m'abandonne pas¬†¬Ľ¬†! Dieu entend toujours les pri√®res d'un cŇďur contrit¬†: Il accorde alors la sant√©, la d√©livrance dans l'√©preuve, une longue vie, tout ce qui peut contribuer au bonheur des Siens.

√Čz√©chias re√ßut un cataplasme de figues, en traitement de son ulc√®re¬†; si l'on consid√®re la gravit√© et la soudainet√© de la maladie du roi, on ne peut s'emp√™cher de penser que l'efficacit√© de son traitement fut vraiment miraculeuse¬†!

Il est de notre devoir, pour contrecarrer la maladie qui peut parfois nous atteindre, d'employer les moyens simples, naturels, plut√īt que d'autres, d'origine ¬ę¬†douteuse¬†¬Ľ¬†: si nous ne faisons pas confiance √† Dieu, en fait nous Le tentons.

Pour affermir la foi d'√Čz√©chias, l'ombre du soleil recula, et la lumi√®re brilla plus longtemps que d'ordinaire, d'une fa√ßon miraculeuse. Ce prodige merveilleux r√©v√®le bien que la Puissance divine, se manifeste aussi bien dans le ciel que sur terre¬†; cela montre √©galement que Dieu est attentif √† la pri√®re, et nous r√©v√®le le soin qu'Il prodigue √† Ses enfants¬†!

    • 2¬†Samuel 17

      23 Voyant que son conseil n'√©tait pas suivi, Achitophel sella son √Ęne et partit pour retourner chez lui, dans sa ville. Il donna ses ordres √† sa famille, puis il se pendit. C'est ainsi qu'il mourut et on l'enterra dans le tombeau de son p√®re.

      2 Rois 19

      2 Il envoya Eliakim, le chef du palais royal, Shebna, le secr√©taire, et les plus anciens des pr√™tres, tous couverts de sacs, vers le proph√®te Esa√Įe, fils d'Amots.
      20 Alors Esa√Įe, fils d'Amots, fit dire √† Ez√©chias¬†: ¬ę¬†Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Isra√ęl¬†: J'ai entendu la pri√®re que tu m'as adress√©e au sujet de Sanch√©rib, le roi d'Assyrie.

      2 Rois 20

      1 A cette √©poque-l√†, Ez√©chias fut atteint d‚Äôune maladie mortelle. Le proph√®te Esa√Įe, fils d'Amots, vint le trouver et lui annon√ßa¬†: ¬ę¬†Voici ce que dit l'Eternel¬†: Donne tes ordres √† ta famille car tu vas mourir, tu ne vivras plus.¬†¬Ľ

      2 Chroniques 32

      24 A cette époque-là, Ezéchias fut atteint d’une maladie mortelle. Il pria l'Eternel, et l'Eternel lui adressa la parole et lui accorda un signe.
      25 Cependant, Ez√©chias ne r√©pondit pas au bienfait qu'il avait re√ßu, car son cŇďur devint orgueilleux, si bien que la col√®re de l'Eternel reposa sur lui, sur Juda et sur J√©rusalem.
      26 Alors Ezéchias s'humilia de son orgueil, de même que les habitants de Jérusalem, de sorte que la colère de l'Eternel ne vint pas sur eux pendant la vie d'Ezéchias.

      Esa√Įe 38

      1 A cette √©poque-l√†, Ez√©chias fut atteint d‚Äôune maladie mortelle. Le proph√®te Esa√Įe, fils d'Amots, vint le trouver et lui annon√ßa¬†: ¬ę¬†Voici ce que dit l'Eternel¬†: Donne tes ordres √† ta famille, car tu vas mourir, tu ne vivras plus.¬†¬Ľ
      2 Ezéchias tourna le visage contre le mur et fit cette prière à l'Eternel :
      3 ¬ę¬†Eternel, souviens-toi que j'ai march√© devant toi dans la v√©rit√©, avec un cŇďur int√®gre, et que j'ai fait ce qui est bien √† tes yeux¬†!¬†¬Ľ Puis il pleura abondamment.
      4 Alors la parole de l'Eternel fut adress√©e √† Esa√Įe¬†:
      5 ¬ę¬†Va annoncer √† Ez√©chias¬†: ‚ÄėVoici ce que dit l'Eternel, le Dieu de ton anc√™tre David¬†: J'ai entendu ta pri√®re, j'ai vu tes larmes. J'ajoute quinze ann√©es √† ta vie.
      6 Je te délivrerai, de même que cette ville, du roi d'Assyrie. Je protégerai cette ville.
      7 Voici pour toi, de la part de l'Eternel, le signe qu’il accomplira la parole qu'il a prononcée :
      8 je vais faire reculer l'ombre des marches qui est descendue sur l‚Äôescalier d'Achaz, et ce gr√Ęce au soleil. Je vais la faire reculer de 10 marches.‚Äô¬†¬Ľ Et le soleil recula de 10 marches sur l‚Äôescalier o√Ļ il √©tait d√©j√† descendu.
      9 Poème d’Ezéchias, le roi de Juda, sur sa maladie et son rétablissement.
      10 ¬ę¬†Je disais¬†: ‚ÄėAu beau milieu de mon existence, je dois passer par les portes du s√©jour des morts. Je suis priv√© du reste de mes ann√©es¬†!‚Äô
      11 Je disais¬†: ‚ÄėJe ne verrai plus l'Eternel, l'Eternel, sur la terre des vivants. Je ne pourrai plus regarder aucun homme en compagnie des habitants du monde¬†!‚Äô
      12 Mon habitation √©tait enlev√©e et transport√©e loin de moi comme une tente de berger. Pareil √† un tisserand, j‚Äôarrivais au bout du rouleau de ma vie. Il m‚Äôarrachait √† la cha√ģne de tissage. Avant la nuit tu en aurais fini avec moi¬†!
      13 ¬Ľ Je me suis retenu jusqu'au matin, mais pareil √† un lion, il brisait tous mes os. Avant la nuit tu m'aurais achev√©¬†!
      14 Je poussais des petits cris, tel une hirondelle en train de voltiger, je g√©missais comme une colombe. Mes yeux se levaient, √©puis√©s, vers le ciel¬†: ‚ÄėSeigneur, je suis accabl√©, porte-toi garant pour moi¬†!‚Äô
      15 ¬Ľ Que dire¬†? Il m'a parl√©, et c‚Äôest lui-m√™me qui a agi. Je marcherai humblement jusqu'au terme de mes ann√©es, √† cause de l‚Äôamertume dont j‚Äôai fait preuve.
      16 Seigneur, c'est par tes bont√©s que l‚Äôon vit, c'est gr√Ęce √† elles que j‚Äôai encore un souffle de vie. Tu m‚Äôas restaur√©, tu m‚Äôas fait revivre.
      17 Mon amertume même s’est changée en bien-être. Tu m’as aimé au point de me retirer de la fosse de la destruction, car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.
      18 ¬Ľ Ce n'est pas le s√©jour des morts qui te c√©l√©brera, ce n'est pas la mort qui te louera. Ceux qui sont descendus dans la tombe n'esp√®rent plus en ta fid√©lit√©.
      19 C‚Äôest le vivant, oui, c‚Äôest le vivant qui te c√©l√®bre, comme moi aujourd'hui, et c‚Äôest le p√®re qui fait conna√ģtre ta fid√©lit√© √† ses enfants.
      20 ¬Ľ Eternel, puisque tu m‚Äôas sauv√©, nous ferons r√©sonner les cordes de nos instruments, tous les jours de notre vie, pr√®s de la maison de l'Eternel.¬†¬Ľ
      21 Esa√Įe avait dit¬†: ¬ę¬†Qu'on apporte un g√Ęteau aux figues, qu'on l‚Äô√©tale sur l'ulc√®re et Ez√©chias vivra.¬†¬Ľ
      22 Quant √† Ez√©chias, il avait dit¬†: ¬ę¬†Quel est le signe que je pourrai monter √† la maison de l'Eternel¬†?¬†¬Ľ

      Jérémie 18

      7 parfois je parle, à propos d’une nation ou d’un royaume, d'arracher, de démolir et de détruire,
      8 mais si la nation dont j'ai parlé renonce à son mauvais comportement, je renoncerai au mal que j'avais prévu de lui faire ;
      9 et parfois je parle, à propos d’une nation ou d’un royaume, de construire et de planter,
      10 mais si cette nation fait ce qui est mal à mes yeux et ne m'écoute pas, je renoncerai au bien que j'avais l'intention de lui faire.

      Jonas 3

      4 Jonas fit d'abord dans la ville une journ√©e de marche¬†; il proclamait¬†: ¬ę¬†Dans 40 jours, Ninive sera d√©truite¬†!¬†¬Ľ
      5 Les habitants de Ninive crurent √† Dieu. Ils proclam√®rent un je√Ľne et s‚Äôhabill√®rent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits.
      6 Le roi de Ninive apprit la nouvelle. Il se leva de son tr√īne, retira son manteau, se couvrit d'un sac et s'assit sur la cendre.
      7 Et il fit faire dans Ninive cette proclamation¬†: ¬ę¬†Par ordre du roi et de ses grands, que les hommes et les b√™tes, les bŇďufs et les brebis ne go√Ľtent de rien, ne mangent pas et ne boivent pas d'eau¬†!
      8 Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu'ils crient à Dieu avec force, et qu'ils renoncent tous à leur mauvaise conduite et aux actes de violence dont leurs mains sont coupables !
      9 Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne reviendra pas sur sa d√©cision, s'il ne renoncera pas √† son ardente col√®re, de sorte que nous ne mourions pas¬†?¬†¬Ľ
      10 Dieu vit ce qu’ils faisaient, il vit qu'ils renonçaient à leur mauvaise conduite. Alors Dieu regretta le mal dont il les avait menacés et ne le fit pas.

      Jean 11

      1 Il y avait un homme malade¬†; c'√©tait Lazare de B√©thanie, le village de Marie et de sa sŇďur Marthe.
      2 ? Marie était celle qui versa du parfum sur les pieds du Seigneur et qui les essuya avec ses cheveux ; c'était son frère Lazare qui était malade. ?
      3 Les sŇďurs envoy√®rent dire √† J√©sus¬†: ¬ę¬†Seigneur, celui que tu aimes est malade.¬†¬Ľ
      4 A cette nouvelle, J√©sus dit¬†: ¬ę¬†Cette maladie n'aboutira pas √† la mort, mais elle servira √† la gloire de Dieu, afin qu‚Äô√† travers elle la gloire du Fils de Dieu soit r√©v√©l√©e.¬†¬Ľ
      5 Or, J√©sus aimait Marthe, sa sŇďur et Lazare.

      Philippiens 2

      27 Il a été malade en effet, tout près de la mort, mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui mais aussi de moi, afin que je n'aie pas tristesse sur tristesse.
      30 En effet, c'est pour l'Ňďuvre de Christ qu'il a √©t√© pr√®s de la mort¬†; il a risqu√© sa vie afin de vous remplacer dans le service que vous ne pouviez pas me rendre.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
La Chapelle Musique J'essayerai Encore
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...