Esther 4.5

Et Esther appela Hathac, l'un des eunuques du roi, qu'il avait placé auprès d'elle, et elle lui commanda d'aller vers Mardochée pour savoir ce que c'était et pourquoi c'était.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Quand des chr√©tiens ne sont dispos√©s qu'√† rechercher leurs aises ou leur s√©curit√©, plut√īt que le bien des autres, ils devraient √™tre bl√Ęm√©s. Dans ce texte, la loi en question √©tait formelle, tout le monde la connaissait. Il n'en est pas ainsi dans la cour du Roi des rois¬†: au pi√©destal de Son tr√īne de gr√Ęce, nous pouvons toujours venir avec hardiesse, √©tant assur√©s qu'une r√©ponse de paix sera faite √† la pri√®re de la foi. Nous sommes toujours les bienvenus, m√™me dans l'endroit le plus saint, par le sang de J√©sus. La Providence a fait concourir toutes choses pour que les intentions du roi soient bienveillantes envers Esther¬†; la foi et le courage de cette derni√®re ont √©t√© de ce fait vraiment √©prouv√©s¬†; et la bont√© de Dieu, r√©v√©l√©e par la faveur qu'elle a obtenue aupr√®s du roi, a encourag√© Esther. Haman, sans aucun doute, a tout fait pour dresser le roi contre elle. Mardoch√©e a estim√© que c'√©tait un projet qui, d'une fa√ßon ou d'une autre, serait certainement ex√©cut√© et qu'il fallait donc s'y opposer. C'√©tait l√† l'expression d'une foi solide, qui ne devait pas chanceler devant ce danger mena√ßant, mais qui devait par contre encourager l'esp√©rance. Celui qui, par les moyens de ce monde, parvient √† sauver sa vie, sans faire confiance √† Dieu, finira en r√©alit√© par la perdre, √† cause du p√©ch√© qui r√®gne ici-bas.

La Providence divine a respect√© cette id√©e, en pla√ßant Esther sur le tr√īne, en tant que reine. Par cons√©quent, soyons donc remplis de reconnaissance, en accomplissant notre service pour Dieu et son √©glise, en tendant √† progresser dans la sanctification. Tout ce que r√©alise la Providence de Dieu est fait avec Sagesse et mesure, ce qui prouve que tout est pr√©vu pour le bien de l'√©glise. Nous devrions nous demander dans quel but Dieu nous a plac√©s l√† o√Ļ nous sommes, et chercher si notre conduite r√©pond √† cette attente¬†: prenons soin de ne pas nous √©carter de la voie qu'Il nous a trac√©e. Apr√®s avoir recommand√© solennellement notre √Ęme et notre cause √† Dieu, nous pourrons alors nous consacrer √† Son service. Tous les dangers ne sont que bagatelle, compar√©s √† celui de perdre notre √Ęme. Le p√©cheur, tout tremblant, est souvent aussi effray√© de se trouver face √† la mis√©ricorde du Seigneur, qu'Esther l'√©tait devant le tr√īne du roi. Osons nous approcher de Lui comme l'a fait cette derni√®re aupr√®s du roi, dans la pri√®re fervente et la supplication, et nous serons alors certains d'√™tre bien re√ßus. La cause divine pr√©vaudra toujours¬†: nous serons en s√©curit√© si nous nous y rallions.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...