Exode 12.1

Or l'√Čternel parla √† Mo√Įse et √† Aaron, au pays d'√Čgypte, en disant¬†:
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Le d√©but de l'ann√©e est d√©fini, La P√Ęque est institu√©e. (Exode 12:1-20)
Les instructions de la P√Ęque sont donn√©es au peuple. (Exode 12:21-28)
La mort des premiers-n√©s √Čgyptiens, Les Isra√©lites se h√Ętent de quitter l'√Čgypte. (Exode 12:29-36)
Le premier voyage des Israélites à Succoth. (Exode 12:37-42)
Ordonnances de la P√Ęque. (Exode 12:43-51)

Le Seigneur rend toutes choses nouvelles, envers ceux qui sont d√©livr√©s de l'emprise de Satan¬†: d√©sormais, Son peuple Lui appartient. Au moment o√Ļ ce changement s'op√®re, les siens sont au seuil d'une nouvelle vie. Dieu a marqu√© ce point de d√©part¬†: la nuit o√Ļ les H√©breux quitt√®rent l'√Čgypte, chaque famille devait tuer un agneau, ou √† la rigueur, un agneau pouvait servir pour deux ou trois familles modestes. Cet agneau devait √™tre mang√© suivant la mani√®re indiqu√©e par Dieu et le sang devait √™tre asperg√© sur le linteau de la porte, afin de diff√©rencier les maisons des Isra√©lites de celles des √Čgyptiens.

Alors qu'ils tuaient les premiers-n√©s d'√Čgypte, les anges de l'√Čternel devaient passer ¬ę¬†au dessus¬†¬Ľ des maisons d√©sign√©es par le sang de l'agneau¬†: d'o√Ļ le nom de cette f√™te ou de cette ordonnance*. La P√Ęque devait √™tre c√©l√©br√©e chaque ann√©e, √† la fois, √† titre comm√©moratif de la pr√©servation et de la d√©livrance du peuple d'Isra√ęl, mais aussi comme image remarquable de la personne de Christ. La s√©curit√© dont ils b√©n√©fici√®rent ne fut pas due √† leur propre droiture¬†: ce fut un don mis√©ricordieux. Par ce rappel annuel, le peuple devait se souvenir que toutes les b√©n√©dictions proviennent de l'effusion et de l'aspersion du sang.

Observons les points suivants¬†: - L'agneau pascal √©tait vraiment typique. Christ est notre P√Ęque, 1Corinthiens 5:7. Christ est l'Agneau de Dieu, Jean 1:29¬†; il est souvent appel√© dans l'Apocalypse, ¬ę¬†l'Agneau¬†¬Ľ. Ce nom est de la premi√®re importance. Christ s'est offert Lui-m√™me¬†: il √©tait conscient, en pleine force de l'√Ęge et non pas un b√©b√©, √† Bethlehem. L'agneau de la P√Ęque devait √™tre sans d√©faut¬†; le Seigneur J√©sus √©tait un Agneau sans taches¬†: le Juge qui l'a condamn√© a d√©clar√© qu'Il √©tait innocent. L'agneau pascal devait √™tre mis √† part, pendant quatre jours¬†; le Seigneur J√©sus, Lui aussi, destin√© √† devenir notre Sauveur, a √©t√© mis √† part¬†: c'√©tait √† la fois le but et l'objet de la Promesse divine. L'agneau pascal devait √™tre pr√©par√© et r√īti au feu, image des souffrances que devait endurer le Seigneur J√©sus lors de Sa mort, Sa mort sur la croix. La col√®re divine est un feu¬†; Christ a √©t√© fait ¬ę¬†mal√©diction¬†¬Ľ pour nous. Pas un des os de l'agneau ne devait √™tre rompu¬†: il en fut de m√™me pour Christ, Jean 19:33, qui garda sa force intacte, jusqu'√† la fin.

- L'aspersion du sang √©tait une pratique assez particuli√®re. Le sang de l'agneau pascal devait √™tre asperg√©, tout comme les m√©rites de Christ, pour sauver nos √Ęmes de la mort¬†; nous devons recevoir l'expiation, Romains 5:11. La foi en la branche d'hysope¬†: similairement, nous pouvons nous appuyer sur les promesses divines, sur le b√©n√©fice du sang de Christ vers√© pour nous. Le sang de l'agneau devait √™tre asperg√© sur le linteau et sur les poteaux de la porte¬†: nous pouvons comparer cela √† l'entr√©e que nous avons, dans le chemin de la foi, par notre Sauveur. Le sang de l'agneau ne devait pas √™tre vers√© sur le seuil de la porte¬†: soyons vigilants de ne pas ¬ę¬†pi√©tiner¬†¬Ľ, par notre p√©ch√©, le sang de l'alliance. Il s'agit d'un sang pr√©cieux, √† cette √©poque celui de l'agneau, comme aujourd'hui, celui de Christ¬†! Ce sang asperg√©, √©tait pour les Isra√©lites, un moyen d'√™tre pr√©serv√© de la main de l'ange exterminateur¬†: ce dernier n'agissait pas dans les maisons qui avaient leur linteau de porte asperg√© de ce sang. Le sang de Christ est la protection du croyant contre la col√®re et la mal√©diction divines et la damnation de l'enfer, Romains 8:1.

- Le rite du repas solennel √©tait un type d'ob√©issance √† l'√©vangile de Christ. On ne devait pas seulement regarder l'agneau pascal, mais on devait le manger. Nous devons faire de m√™me avec Christ, qui doit √™tre compl√®tement accept√©¬†; nous devons recevoir de Lui toute force et toute nourriture spirituelles¬†: lire Jean 6:53,55. L'agneau devait √™tre mang√© en entier¬†; ceux, qui par la foi, se nourrissent de Christ, doivent tout prendre du Sauveur¬†; ils doivent accepter Christ et son joug, Christ et sa croix, Christ et sa couronne. Rien ne devait √™tre laiss√©, lors du repas de l'agneau. Aujourd'hui, Christ s'est offert pour nous¬†: Il doit √™tre accept√© pendant qu'il en est encore temps, avant que nous ne passions vers l'au-del√†. L'agneau devait √™tre mang√© avec des herbes am√®res, pour rappeler l'amertume de l'esclavage en √Čgypte. Nous devons nous nourrir de Christ avec un cŇďur contrit, dans le regret de la repentance, en souvenir de notre p√©ch√©. Christ sera doux √† notre palais, m√™me si notre p√©ch√© nous parait encore amer. Le repas devait √™tre pris avec les reins ceints, un b√Ęton √† la main, comme pr√™ts √† partir. Quand nous nous nourrissons de Christ, par la foi, nous devons renoncer √† la domination du p√©ch√©¬†; nous devons tourner le dos au monde et √† toutes ses convoitises¬†; nous devons tout abandonner pour Christ, et reconna√ģtre le don merveilleux qu'Il nous a fait, Heb 13:13,14.

- La f√™te des pains sans levain √©tait vraiment une f√™te typique de la vie chr√©tienne, 1Corinthiens 5:7,8. Ayant re√ßu J√©sus Christ, comme Seigneur, nous devons continuellement l'adorer. Durant cette f√™te, aucun ouvrage ne devait √™tre accompli, et l'on ne devait pas faire ce qui √©tait d√©fendu, de fa√ßon √† ne pas alt√©rer la joie qui r√©gnait pendant cette p√©riode. Les juifs respectaient strictement cette f√™te de la P√Ęque, aucun levain ne devait √™tre trouv√© dans leurs maisons. Ce festin devait se pratiquer avec amour, sans esprit de malice, en toute sinc√©rit√© et sans hypocrisie. C'√©tait une ordonnance perp√©tuelle; tant que nous sommes en vie, nous devons nous nourrir continuellement en Christ, toujours nous r√©jouir en Sa Personne, Le remerciant pour les merveilles qu'Il a accomplies pour nous.

* Note du traducteur¬†: cette phrase mentionne le terme anglais ¬ę¬†Passover¬†¬Ľ (Litt√©ralement ¬ę¬†Passer au dessus¬†¬Ľ)¬†; il est traduit en fran√ßais par le mot ¬ę¬†P√Ęques¬†¬Ľ.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...