Galates 1.1

Moi, Paul, ap√ītre, avec tous les fr√®res et sŇďurs chr√©tiens qui sont avec moi, j‚Äô√©cris aux √Čglises de Galatie. Ce ne sont pas des hommes qui m‚Äôont fait ap√ītre. Je ne le suis pas par l‚Äôinterm√©diaire d‚Äôun homme, mais par J√©sus-Christ et par Dieu le P√®re, qui l‚Äôa r√©veill√© de la mort.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Les diff√©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

En g√©n√©ral, les √©glises de Galatie √©taient compos√©es de Juifs et de ¬ę¬†Gentils¬†¬Ľ convertis. Paul, par les doctrines qu'il enseignait, affirme ici son caract√®re apostolique, lorsqu'il confirme aux √©glises des Galates, le point primordial de la justification, par la foi uniquement.

Ce sujet est essentiellement le m√™me que celui d√©battu dans l'√©p√ģtre aux Romains, √† savoir, la justification acquise seulement par la foi.

Cependant, dans cette √©p√ģtre, l'attention est particuli√®rement attir√©e sur le fait, que les hommes sont justifi√©s par la foi, sans les Ňďuvres de la loi de Mo√Įse.

Au sujet de l'importance des doctrines d√©velopp√©es dans l‚Äô√©p√ģtre aux Galates, Luther s'exprime ainsi¬†: ¬ę¬†nous devons les consid√©rer avec une certaine crainte, car elles ne sont pas en effet d√©nu√©es de certains dangers, en particulier, que Satan nous dissuade de la justification par la foi, pour apporter dans l'√©glise la th√©orie des Ňďuvres et des traditions humaines. Il est donc vraiment n√©cessaire que ce pr√©cepte soit exerc√©, en tant qu'entra√ģnement continuel et commun, par ceux qui lisent la Parole, comme par ceux qui L‚Äô√©coutent. Si cette doctrine de la justification par la foi se perd, alors seront perdues celles de la V√©rit√©, de la vie et du salut¬†¬Ľ¬†!

* L'ap√ītre Paul affirme son caract√®re apostolique devant ceux qui cherchent √† le diminuer. (Galates 1:1-5) Il bl√Ęme les Galates lorsqu'ils se r√©voltent contre l'√Čvangile de Christ, sous l'influence des faux docteurs. (Galates 1:6-9) Il prouve l'autorit√© divine de sa doctrine et de sa mission¬†; il d√©crit quel √©tait son √©tat d‚Äô√Ęme, avant sa conversion et sa vocation. (Galates 1:10-14) Il continue, en d√©crivant comment il a proc√©d√© apr√®s cela. (Galates 1:15-24)

Galates 1:1-5 Paul √©tait ap√ītre de J√©sus-Christ¬†; il a √©t√© nomm√© express√©ment par ce Dernier, donc, par Dieu le P√®re, qui est ¬ę¬†Un¬†¬Ľ avec Lui, selon Sa nature Divine¬†; Christ est ici d√©sign√© comme M√©diateur.

La Gr√Ęce inclut la bont√© divine √† notre √©gard, et toute l‚ÄôŇďuvre du P√®re, envers nous¬†; il en est de m√™me pour la paix qu‚ÄôIl nous accorde, ce ¬ę¬†confort spirituel¬†¬Ľ qui nous est vraiment n√©cessaire. Tout cela provient de Dieu le P√®re¬†: c‚Äôest une sorte de ¬ę¬†Fontaine spirituelle¬†¬Ľ, par le biais de J√©sus-Christ¬†!

Remarquez bien le contenu de ce texte¬†: nous trouvons en premier la Gr√Ęce, puis, la Paix¬†; il ne peut y avoir de paix r√©elle sans cette Gr√Ęce. Christ s'est donn√© lui-m√™me pour nos p√©ch√©s, Il a √©t√© fait ¬ę¬†expiation¬†¬Ľ pour nous¬†: c'est ce qu'a exig√© la Justice divine¬†; Christ s'est soumis librement √† la volont√© du P√®re. On remarquera au passage l'infinie grandeur de ce prix acquitt√©, qui r√©v√®le manifestement, que le pouvoir du p√©ch√© est si grand, qu'il ne pouvait y avoir aucun autre moyen pour l'expier, sinon le don du Fils de Dieu.

Celui qui prend réellement en considération ce sacrifice, comprend que le péché est l’acte le plus horrible qui puisse être exprimé ; cela devrait en effet nous faire réagir, même, nous effrayer.

Remarquez particuli√®rement ces termes¬†: ¬ę¬†pour nos p√©ch√©s¬†¬Ľ. Par ces propos, notre faible nature commence √† r√©agir, et voudrait, en premier lieu, traiter le probl√®me elle-m√™me. Cela pourrait tendre √† nous prouver que cette ¬ę¬†maladie¬†¬Ľ de l‚Äôiniquit√© s'√©tend √† un ensemble d'individus, sans qu'il y ait besoin de m√©decin, pour non seulement nous √©viter la col√®re de Dieu et la mal√©diction de la loi, mais aussi pour nous d√©sentraver des mauvaises pratiques et habitudes auxquelles nous sommes asservis par nature.

En fait, il est vain, pour ceux qui ne sont pas d√©livr√©s du pr√©sent ¬ę¬†mal de ce monde¬†¬Ľ par la sanctification de l'Esprit, d'esp√©rer √™tre lib√©r√©s de cette condamnation autrement que par le sang de J√©sus...

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...