On a tout repensĂ© pour vous ! 🎊 🎉 (nouvelle Home 2021)

HĂ©breux 10.1

Chapitre 10.

Les institutions de l'ancienne Alliance n'avaient qu'une ombre des biens à venir, le Nouveau Testament en offre en Christ la réalité.

Telle est Ă©videmment la pensĂ©e de l'auteur, qu'il a dĂ©jĂ  exprimĂ©e Ă  plusieurs reprises, (HĂ©breux 8.5 ; 9.9,13,14,23) et qu'il tenait Ă  rappeler encore avant de montrer comment et pourquoi l'œuvre du Sauveur est la rĂ©alitĂ© des biens cĂ©lestes.

On aurait donc pu attendre qu'Ă  l'ombre il opposerait le corps, comme Paul le fait dans Colossiens 2.17. Mais il emploie, comme second terme de l'antithĂšse, une expression qui offre quelque difficulté : l'image mĂȘme des choses ; ce qui ne veut pas dire que l'ancienne Alliance avec ses sacrifices ne fĂ»t que l'image d'une image, et que la rĂ©alitĂ© des choses n'ait pas paru en Christ.

Mais, de mĂȘme que Christ luimĂȘme est appelĂ© l'image du PĂšre, (HĂ©breux 1.3 ; Colossiens 1.15) bien qu'il en soit la rĂ©vĂ©lation aussi rĂ©elle et aussi complĂšte que nous pouvons la concevoir ici-bas, de mĂȘme toute son œuvre, et en particulier son sacrifice, peut ĂȘtre aussi nommĂ© une image des choses, des biens Ă  venir. En effet, quoique les rĂ©alisant parfaitement, il n'en est encore pour nous qu'une rĂ©vĂ©lation telle que nous pouvons la saisir, la pleine possession Ă©tant rĂ©servĂ©e Ă  notre avenir Ă©ternel.

La liberté qu'a prise Luther de rendre cette expression par "l'essence des choses" est donc fondée, quoique le mot image soit plus rigoureusement juste.

Une explication un peu diffĂ©rente, qu'on a proposĂ©e de ces termes, est peut-ĂȘtre plus simple. L'auteur entendrait par biens Ă  venir, l'expiation des pĂ©chĂ©s accomplie par JĂ©sus, et le pardon, la sanctification, le perfectionnement qui en dĂ©coulent pour le croyant de la nouvelle Alliance. Ces biens Ă©taient Ă  venir pour ceux qui vivaient sous l'ancienne Alliance. La loi n'en offrait qu'une ombre, c'est-Ă -dire une silhouette indistincte qui ne permettait guĂšre de deviner comment s'accomplirait cette rĂ©demption.

L'Evangile, au contraire, en retraçant la vie et la mort du RĂ©dempteur, nous offre l'image mĂȘme des choses, l'exacte reprĂ©sentation des faits sur lesquels repose notre salut ; il nous permet de les connaĂźtre entiĂšrement et d'en Ă©prouver tous les effets.

Il s'agit ici du sacrifice annuel, offert dans le lieu trÚs saint au grand jour des expiations. (Hébreux 9.7) L'auteur y revient sans cesse dans cette épßtre, parce que ce sacrifice exprimait le mieux l'idée de tous les autres et était le symbole le plus complet du sacrifice de Golgotha.

Voir sur ce mot rendre parfait (grec consommer) HĂ©breux 5.9, note.

- Ceux qu'y prennent part, grec ceux qui s'approchent, sont ceux qui viennent Ă  l'autel, et par lĂ , Ă  Dieu, au moyen de leurs sacrifices.


  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Colossiens 2

      17 tout cela n’était que l'ombre des choses Ă  venir, mais la rĂ©alitĂ© est en Christ.

      HĂ©breux 7

      18 Il y a ainsi abolition de la rÚgle précédente à cause de son impuissance et de son inutilité,
      19 puisque la loi n'a rien amenĂ© Ă  la perfection. Mais par ailleurs, il y a l’introduction d’une meilleure espĂ©rance, par laquelle nous nous approchons de Dieu.

      HĂ©breux 8

      5 Or, ils cĂ©lĂšbrent un culte qui n’est que la copie et l'ombre des rĂ©alitĂ©s cĂ©lestes. MoĂŻse en avait Ă©tĂ© averti alors qu’il allait construire le tabernacle : Regarde, lui dit en effet le Seigneur, et fais tout d'aprĂšs le modĂšle qui t'a Ă©tĂ© montrĂ© sur la montagne.

      HĂ©breux 9

      8 Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu trÚs saint n'était pas révélé tant que le premier tabernacle était dressé.
      9 C'est une illustration pour le temps présent ; elle signifie que les dons et les sacrifices présentés ne peuvent pas rendre parfait, sur le plan de la conscience, celui qui prend part à ce culte.
      11 Quant Ă  Christ, il est venu comme grand-prĂȘtre des biens Ă  venir. Il a traversĂ© le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas construit par la main de l'homme – c'est-Ă -dire qui n’appartient pas Ă  cette crĂ©ation –
      23 S’il Ă©tait nĂ©cessaire de purifier de cette maniĂšre ce qui n’était que l’image des rĂ©alitĂ©s cĂ©lestes, il fallait que les rĂ©alitĂ©s cĂ©lestes elles-mĂȘmes soient purifiĂ©es par des sacrifices meilleurs encore que ceux-lĂ .
      25 Et ce n'est pas pour s'offrir lui-mĂȘme plusieurs fois qu'il y est entrĂ©, comme le grand-prĂȘtre qui entre chaque annĂ©e dans le sanctuaire pour offrir un autre sang que le sien ;

      HĂ©breux 10

      1 La loi, en effet, possĂšde une ombre des biens Ă  venir, et non l'exacte reprĂ©sentation de la rĂ©alité ; elle ne peut jamais, par l’offrande annuelle et toujours rĂ©pĂ©tĂ©e des mĂȘmes sacrifices, conduire Ă  la perfection ceux qui y participent.
      3 Mais en réalité, le souvenir des péchés est rappelé chaque année par ces sacrifices,
      4 car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlÚve les péchés.
      11 Tout prĂȘtre se tient chaque jour debout pour faire le service et offrir frĂ©quemment les mĂȘmes sacrifices, qui ne peuvent jamais enlever les pĂ©chĂ©s,
      12 tandis que Christ, aprÚs avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu.
      13 Il attend désormais que ses ennemis soient réduits à lui servir de marchepied.
      14 En effet, par une seule offrande il a conduit à la perfection pour toujours ceux qu’il rend saints.
      15 C'est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi, car aprÚs avoir dit :
      16 Voici l'alliance que je ferai avec eux aprĂšs ces jours-lĂ , dit le Seigneur : je mettrai mes lois dans leur cƓur et je les Ă©crirai dans leur esprit,
      17 il ajoute : Je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs fautes.
      18 Or lĂ  oĂč il y a pardon des pĂ©chĂ©s, il n'y a plus Ă  prĂ©senter d'offrande pour le pĂ©chĂ©.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptĂ©s Ă  vos centres d'intĂ©rĂȘts. En savoir plus

Valider