En 2021, ne laissons pas nos √©motions guider notre marche avec Dieu ! ūüĒÄ

Jacques 2.4

Les premiers mots de ce verset ont été traduits et expliqués de bien des manières diverses.

On peut faire de cette proposition une question ou une affirmation. Le manuscrit B supprime la négation, qui se lit dans les autres documents. Plusieurs de ceux-ci, suivis par le texte reçu, commencent la phrase par et ; cette conjonction, qu'il faudrait traduire par eh bien ! est retranchée comme inauthentique dans les éditions critiques.

Enfin le verbe de la proposition présente diverses significations. Il se trouve au chapitre précédent (Jacques 1.6) dans le sens de hésiter, douter. La plupart des exégètes modernes conservent ici ce sens, qui est le plus usité dans le Nouveau Testament (Matthieu 21.21 ; Actes 10.20 ; Romains 4.20 ; 14.23, etc.) et pensent que Jacques voit dans la conduite de ceux qui font ainsi acception de personnes un manque de foi chrétienne, selon la pensée de verset 1.

On peut préférer une interprétation analogue pour le fond, mais qui est plus claire à première ; vue, et conforme d'ailleurs au sens premier du verbe, diviser, séparer : "Ne vous séparez-vous pas en vous-mêmes ?" c'est-à-dire : "N'y a-t-il pas de l'inconséquence en vous ?" comme traduit Oltramare ; ou comme nous croyons pouvoir rendre ce terme : Ne vous mettez-vous pas en contradiction avec vous-mêmes, et avec la foi que vous professez ?

- La plupart de nos versions fran√ßaises portent¬†: "Ne faites-vous pas en vous-m√™mes une distinction, une diff√©rence," entre le riche et le pauvre. Mais cette traduction est plus difficile √† justifier par l'usage du Nouveau Testament, et de plus elle pr√™te √† Jacques une appr√©ciation par trop effac√©e et na√Įve de la conduite de ses lecteurs, qu'il a si vivement d√©peinte dans les versets pr√©c√©dents. N'allait-il pas sans dire que ceux qui agissaient de la sorte faisaient une distinction entre les personnes¬†?

Les deux interprétations que nous venons d'indiquer se partagent les principaux commentateurs.

Il en est enfin quelques-uns qui se sont attachés à une troisième signification du verbe grec, juger, discerner, et le rendent soit par l'actif : N'avez-vous point de jugement, de discernement ? soit par le passif : N'êtes vous pas jugés en vous-mêmes ?

- Dans le second membre de ce verset ainsi construit en grec : "N'êtes vous pas devenus des juges de mauvaises pensées ?" Jacques veut dire qu'ils se constituent en juges de leurs frères, et en juges mal inspirés, quand ils tiennent la conduite décrite à versets 2,3. (Comparer versets 5,6)


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Job 21

      27 ¬Ľ Je sais bien quelles sont vos r√©flexions et les pens√©es violentes qui vous animent vis-√†-vis de moi.

      Job 34

      19 Lui, il ne favorise pas les chefs et ne privil√©gie pas le riche face au pauvre, parce que tous sont l'Ňďuvre de ses mains.

      Psaumes 58

      1 Au chef de chŇďur, sur la m√©lodie de ¬ę¬†Ne d√©truis pas¬†¬Ľ. Hymne de David.

      Psaumes 82

      2 ¬ę¬†Jusqu‚Äô√† quand jugerez-vous de fa√ßon injuste et favoriserez-vous les m√©chants¬†? ‚Äď Pause.

      Psaumes 109

      31 car il se tient à la droite du pauvre pour le délivrer de ceux qui le condamnent.

      Malachie 2

      9 Et moi, je vous livrerai au mépris et à l'humiliation aux yeux de tout le peuple parce que vous n'avez pas gardé mes voies et que vous faites preuve de partialité dans l’application de la loi.

      Matthieu 7

      1 ¬Ľ Ne jugez pas afin de ne pas √™tre jug√©s,
      2 car on vous jugera de la même manière que vous aurez jugé et on utilisera pour vous la mesure dont vous vous serez servis.
      3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'Ňďil de ton fr√®re et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton Ňďil¬†?
      4 Ou comment peux-tu dire √† ton fr√®re¬†: ‚ÄėLaisse-moi enlever la paille de ton Ňďil‚Äô, alors que toi, tu as une poutre dans le tien¬†?
      5 Hypocrite, enl√®ve d'abord la poutre de ton Ňďil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l'Ňďil de ton fr√®re.

      Jean 7

      24 Ne jugez pas d‚Äôapr√®s l'apparence, mais portez un jugement juste.¬†¬Ľ

      Jacques 1

      1 De la part de Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, aux douze tribus dispersées : salut !
      2 Mes fr√®res et sŇďurs, consid√©rez comme un sujet de joie compl√®te les diverses √©preuves auxquelles vous pouvez √™tre expos√©s,
      3 sachant que la mise à l'épreuve de votre foi produit la persévérance.
      4 Mais il faut que la pers√©v√©rance accomplisse parfaitement sa t√Ęche afin que vous soyez parfaitement qualifi√©s, sans d√©faut, et qu'il ne vous manque rien.
      5 Si l'un de vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée.
      6 Mais qu'il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer que le vent soul√®ve et agite de tous c√īt√©s.
      7 Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur :
      8 c'est un homme partagé, instable dans toute sa conduite.
      9 Que le frère de condition humble tire fierté de son élévation.
      10 Que le riche, au contraire, se montre fier de son abaissement, car il dispara√ģtra comme la fleur de l'herbe.
      11 Le soleil se lève avec son ardente chaleur, il dessèche l'herbe, sa fleur tombe et toute sa beauté s’évanouit. De même, le riche se flétrira dans ses entreprises.
      12 Heureux l'homme qui tient bon face à la tentation car, après avoir fait ses preuves, il recevra la couronne de la vie que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment.
      13 Que personne, lorsqu'il est tent√©, ne dise¬†: ¬ę¬†C'est Dieu qui me tente¬†¬Ľ, car Dieu ne peut pas √™tre tent√© par le mal et il ne tente lui-m√™me personne.
      14 Mais chacun est tent√© quand il est attir√© et entra√ģn√© par ses propres d√©sirs.
      15 Puis le désir, lorsqu'il est encouragé, donne naissance au péché et le péché, parvenu à son plein développement, a pour fruit la mort.
      16 Ne vous y trompez pas, mes fr√®res et sŇďurs bien-aim√©s¬†:
      17 tout bienfait et tout don parfait viennent d'en haut ; ils descendent du Père des lumières, en qui il n'y a ni changement ni l’ombre d’une variation.
      18 Conformément à sa volonté, il nous a donné la vie par la parole de vérité afin que nous soyons en quelque sorte les premières de ses créatures.
      19 Ainsi donc, mes fr√®res et sŇďurs bien-aim√©s, que chacun soit prompt √† √©couter, lent √† parler, lent √† se mettre en col√®re,
      20 car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu.
      21 C'est pourquoi, rejetez toute souillure et tout d√©bordement d√Ľ √† la m√©chancet√©, et accueillez avec douceur la parole qui a √©t√© plant√©e en vous et qui peut sauver votre √Ęme.
      22 Mettez en pratique la parole et ne vous contentez pas de l'écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
      23 En effet, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il ressemble à un homme qui regarde son visage dans un miroir
      24 et qui, apr√®s s'√™tre observ√©, s'en va et oublie aussit√īt comment il √©tait.
      25 Mais celui qui a plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui a persévéré, celui qui n'a pas oublié ce qu'il a entendu mais qui se met au travail, celui-là sera heureux dans son activité.
      26 Si quelqu'un [parmi vous] croit √™tre religieux alors qu‚Äôil ne tient pas sa langue en bride mais trompe son propre cŇďur, sa religion est sans valeur.
      27 La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père consiste à s'occuper des orphelins et des veuves dans leur détresse et à ne pas se laisser souiller par le monde.

      Jacques 2

      4 ne faites-vous pas en vous-mêmes une distinction et ne devenez-vous pas des juges aux mauvais raisonnements ?

      Jacques 4

      11 Ne dites pas du mal les uns des autres, fr√®res et sŇďurs. Celui qui parle contre un fr√®re ou qui juge son fr√®re parle contre la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu ne la mets pas en pratique, mais tu t‚Äôen fais le juge.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider