Le saviez-vous ?

Le bouton "plus" en haut Ă  droite vous permet d’accĂ©der aux diffĂ©rentes versions de la Bible, aux commentaires bibliques, aux cartes gĂ©ographiques et Ă  bien d'autres fonctionnalitĂ©s, sous forme de colonnes parallĂšles.

Jean 3.5

Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naßt d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
  • versets sĂ©lectionnĂ©s
  • VidĂ©os et messages relatifs
  • Les diffĂ©rentes versions
  • Commentaires bibliques
  • HĂ©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

L’entretien de Christ avec Nicodùme. (Jean 3:1-21)
Le baptĂȘme de Jean et de Christ. Le tĂ©moignage de Jean-Baptiste. (Jean 3:22-36)

NicodĂšme, effrayĂ© ou apprĂ©hendant d'ĂȘtre vu avec JĂ©sus, vint Le consulter de nuit. Lorsque la religion n’est pas « à la mode », on trouve hĂ©las beaucoup de « NicodĂšmes »...

Bien qu'il soit venu de nuit, NicodĂšme est accueilli par JĂ©sus avec bienveillance ; cela nous enseigne Ă  encourager les dĂ©buts de la recherche spirituelle d’une Ăąme, mĂȘme s'ils sont modestes.

Si NicodĂšme est d’abord venu voir JĂ©sus de nuit, par la suite, il s'est dĂ©clarĂ© publiquement en Sa faveur. Bien qu’il soit un docteur de la loi et un dirigeant, Il n'a pas parlĂ© avec JĂ©sus d'affaires d'Ă©tat, mais il Lui soumit ses inquiĂ©tudes, relatives Ă  son Ăąme et Ă  son salut : il est allĂ© directement au vif du sujet !

Notre Sauveur a parlĂ© Ă  NicodĂšme de la nĂ©cessitĂ© et de la nature de la rĂ©gĂ©nĂ©ration, (ou de la nouvelle naissance), Il l’a tout de suite dirigĂ© vers la source de la saintetĂ© du cƓur. La naissance est le commencement de la vie ; ĂȘtre nĂ© de nouveau, c'est recommencer Ă  vivre une nouvelle fois, comme si l’on avait manquĂ© le dĂ©but de notre vie. Nous devons en effet possĂ©der une nouvelle nature, de nouveaux principes, de nouveaux penchants, poursuivre de nouveaux buts. Par notre premiĂšre naissance, nous Ă©tions corrompus, soumis au pĂ©ché : voilĂ  pourquoi nous devons devenir de nouvelles crĂ©atures !

Aucune expression aussi reprĂ©sentative que celle de la nouvelle naissance ne pouvait ĂȘtre mieux choisie par JĂ©sus pour signifier le changement remarquable, rĂ©vĂ©lant l'Ă©tat et le caractĂšre des hommes. Nous devons ĂȘtre entiĂšrement diffĂ©rents de ce que nous Ă©tions auparavant, de sorte que tout ce que nous pourrons commencer Ă  entreprendre sera dĂ©sormais distinct de ce qui Ă©tait fait dans le passĂ©.

Cette nouvelle naissance vient de Dieu, Jean 1:13, et tout concourt en elle, Ă  diriger l’ñme vers le ciel ! Il s’agit d’un grand changement qui s’opĂšre dans le cƓur d'un pĂ©cheur, par la Puissance du Saint-Esprit. Cela signifie qu’une action bĂ©nĂ©fique est effectuĂ©e en nous, action que nous sommes bien incapables de produire nous-mĂȘmes. Il est erronĂ© de penser que l’issue de notre vie est immuable. Nous ne pourrions alors attendre aucun avantage de la part de Christ ; l’assurance du salut que nous offre JĂ©sus est essentielle Ă  notre bonheur ici-bas.

NicodĂšme ne comprenait pas complĂštement les paroles de Christ : pouvait-il y avoir une autre alternative de rĂ©gĂ©nĂ©ration et de nouvelle naissance pour une Ăąme immortelle, que le passage par une nouvelle procrĂ©ation charnelle ? NicodĂšme reconnut finalement son ignorance, ce qui montrait son dĂ©sir d'ĂȘtre mieux informĂ©. Il reçoit alors plus d'explications de la part du Seigneur JĂ©sus. Ce dernier lui rĂ©vĂšle l'Auteur de ce merveilleux changement, lequel n'est pas opĂ©rĂ© par notre propre sagesse ou notre force, mais par la Puissance de l'Esprit.

Nous sommes tous « modelĂ©s » dans l'iniquitĂ©, ce qui rend nĂ©cessaire le changement de notre nature. Nous ne devons pas ĂȘtre Ă©tonnĂ©s par cet Ă©tat de fait : lorsque nous considĂ©rons la SaintetĂ© de Dieu, comparĂ©e Ă  la dĂ©pravation de notre nature, avec la perspective de bonheur spirituel qui est placĂ©e devant nous, nous ne pouvons considĂ©rer qu’il soit Ă©trange qu'un tel accent soit mis sur la « nouvelle naissance » !

L'Ɠuvre rĂ©gĂ©nĂ©ratrice du Saint-Esprit est comparĂ©e Ă  de l'eau. Il est vraisemblable que Christ, dans son dialogue avec NicodĂšme, faisait rĂ©fĂ©rence Ă  l'ordonnance du baptĂȘme. Il ne voulait pas dire qu’il fallait ĂȘtre baptisĂ© d’eau (physique) pour ĂȘtre sauvĂ©, mais que seules les Ăąmes ayant reçu spirituellement ce « baptĂȘme d’eau du Saint-Esprit » accĂšdent au salut ; sans cette nouvelle naissance, qui est procurĂ©e par l'Esprit, et signifiĂ©e par ce « baptĂȘme », nul ne pourra ĂȘtre un « sujet » du Royaume des cieux.

Dans le verset Jean 3:8*, le terme « vent » est traduit Ă  la fois par « vent » et « Esprit ». Il souffle, lĂ  oĂč il est envoyé ; Dieu le dirige ainsi. L'Esprit est influent lĂ  oĂč bon Lui semble, sur qui Il le dĂ©sire, selon Sa convenance. Bien que nous ne connaissions pas ce qui pousse l’Esprit Ă  agir ainsi, Ses effets sont nĂ©anmoins Ă©vidents, quand nous voyons une Ăąme amenĂ©e Ă  pleurer sur son pĂ©chĂ©, dĂ©sirant s’approcher de Christ !

* Référence ajoutée par le traducteur pour faciliter la compréhension du texte.

Favoris

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Partager

Si vous avez aimé l'article, partagez le autour de vous

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
DĂ©couvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptĂ©s Ă  vos centres d'intĂ©rĂȘts. En savoir plus...