Crowdfunding TopMusic (campagne générale)

Job 22.8

La terre appartenait au plus fort et c’était le favoritisme qui permettait de s’y installer.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • 1¬†Rois 21

      11 Les hommes de la ville de Naboth, les anciens et les magistrats qui étaient ses concitoyens, agirent comme Jézabel le leur avait fait dire. Ils se conformèrent à ce qui était écrit dans les lettres qu'elle leur avait envoyées.
      12 Ils proclam√®rent un je√Ľne et plac√®rent Naboth au premier rang du peuple¬†;
      13 les deux vauriens vinrent se mettre en face de lui et témoignèrent contre Naboth devant le peuple en prétendant qu’il avait maudit Dieu et le roi. Puis ils le conduisirent à l’extérieur de la ville et le lapidèrent jusqu’à ce qu’il meure.
      14 Ils firent alors dire √† J√©zabel¬†: ¬ę¬†Naboth a √©t√© lapid√© et il est mort.¬†¬Ľ
      15 Lorsque J√©zabel apprit la nouvelle, elle dit √† Achab¬†: ¬ę¬†L√®ve-toi, prends possession de la vigne de Naboth de Jizreel, qui avait refus√© de te la c√©der pour de l'argent. En effet, Naboth n'est plus en vie, il est mort.¬†¬Ľ

      Job 13

      8 Allez-vous faire preuve de partialité en sa faveur, si vous plaidez pour lui ?

      Job 22

      8 La terre appartenait au plus fort et c’était le favoritisme qui permettait de s’y installer.

      Job 29

      7 ¬Ľ Quand je sortais pour aller √† la porte de la ville et me faisais pr√©parer un si√®ge sur la place,
      8 les jeunes gens se retiraient à mon approche, les vieillards se levaient et restaient debout.
      9 Les chefs arrêtaient leurs discours et mettaient la main sur leur bouche,
      10 la voix des princes s’estompait et leur langue restait attachée à leur palais.
      11 L'oreille qui m'entendait me disait heureux, l'Ňďil qui me voyait me rendait un t√©moignage favorable.
      12 ¬Ľ C‚Äôest que je d√©livrais le malheureux qui appelait √† l‚Äôaide et l'orphelin que personne ne secourait.
      13 Le mourant me b√©nissait, je remplissais de joie le cŇďur de la veuve.
      14 Je me revêtais de la justice, elle était pour moi un habit. Mon manteau et mon turban, c’était mon respect du droit.
      15 J'étais les yeux de l'aveugle et les pieds du boiteux.
      16 J'étais un père pour les pauvres, j'examinais la cause d’un inconnu.
      17 Je brisais les m√Ęchoires de l'homme injuste et j'arrachais la proie de ses dents.

      Job 31

      34 parce que je redoutais le qu’en-dira-t-on, parce que j’étais effrayé par le mépris des familles au point de garder le silence et de ne pas oser sortir ?

      Psaumes 12

      8 Toi, Eternel, tu les garderas, tu les préserveras pour toujours de ces gens.

      Esa√Įe 3

      3 le chef de cinquantaine et le magistrat, le conseiller, l'habile artisan et l’expert en magie.

      Esa√Įe 9

      15 Les conducteurs de ce peuple l'égarent et ceux qui se laissent conduire par eux se perdent.

      Michée 7

      3 Leurs mains sont habiles à faire le mal. Le prince a des exigences, le juge réclame un salaire, le grand exprime ses désirs, et ils font ainsi cause commune.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider