Matthieu 9.1

Jésus monta dans une barque, traversa le lac et se rendit dans sa ville.
  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

J√©sus retourne √† Caperna√ľm, et gu√©rit un paralytique. (Matthieu 9:1-8)
L’appel de Matthieu. (Matthieu 9:9)
La fête chez Matthieu, (ou Lévi). (Matthieu 9:10-13)
Les objections des disciples de Jean. (Matthieu 9:14-17)
Christ gu√©rit la fille de Ja√Įrus, Il gu√©rit la femme, √† la perte de sang. (Matthieu 9:18-26)
Il guérit deux aveugles. (Matthieu 9:27-31)
Christ chasse un démon, d'un muet. (Matthieu 9:32-34)
Il envoie les ap√ītres en mission. (Matthieu 9:35-38)

La foi des amis du paralytique qui l'amenèrent à Christ, était grande ; ils croyaient fermement que Jésus-Christ pouvait le guérir, et qu'Il allait le faire.

Une foi solide ne considère aucun obstacle, pour se diriger vers Christ. Ces hommes disposaient d’une telle foi ; ils amenèrent le paralytique à Christ, convaincus de Sa Puissance. Il s’agissait d’une une foi active.

Le p√©ch√© peut √™tre pardonn√©, alors que la maladie peut subsister, par contre la maladie peut √™tre √īt√©e, sans que le p√©ch√© ne soit pardonn√©¬†: si nous disposons du r√©confort de la Paix divine, avec en plus, la joie d‚Äô√™tre gu√©ri d'une maladie, cette gu√©rison est alors r√©ellement une mis√©ricorde. Cela ne doit surtout pas nous encourager √† p√©cher¬†!

Si l‚Äôon apporte son p√©ch√© √† J√©sus-Christ, en tant que ¬ę¬†maladie et mis√®re¬†¬Ľ dont on veut √™tre gu√©ri et d√©livr√©, c'est une bonne d√©marche¬†; mais si l‚Äôon veut venir √† Lui, sans vouloir renoncer √† ces p√©ch√©s, nous commettons alors une grossi√®re erreur, nous sommes victimes d‚Äôune mis√©rable illusion. La grande intention de J√©sus, dans la R√©demption qu'Il offre, consiste √† s√©parer notre cŇďur du p√©ch√©. Notre Seigneur J√©sus a une parfaite connaissance de tout ce que nous pensons.

Il y a une grande quantité de maux, dans les pensées coupables ; ils sont très offensifs pour le Seigneur. Christ a choisi de montrer que Sa grande mission dans le monde, était de sauver Son peuple de ses péchés. Dans ce texte, Il a évité de débattre longuement avec les scribes : Il a parlé de la guérison de l'homme malade. Non seulement ce dernier n'avait plus besoin d'être porté sur son lit, mais il avait la force de porter sa couche !

Dieu doit être glorifié pour toute Sa Puissance qu'Il nous accorde, pour accomplir le bien !

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...