Découvrez l'agenda PassLeMot pour bien préparer la rentrée !

Romains 9.1

Deuxième section.

L'incrédulité du peuple en présence du salut par la foi. Ch. 9-11

La souveraineté absolue de Dieu. 9 :1-29

Chapitre 9.

1 à 5 La douleur de Paul au sujet des Israélites ses concitoyens.

L'ap√ītre a achev√©, avec Romains 8. l'expos√© du nouveau moyen de salut¬†: la foi en Christ mort et ressuscit√© pour notre justification, notre sanctification et notre glorification finale. Apr√®s avoir d√©montre ainsi que "l'Evangile est la puissance de Dieu pour le salut de tout croyant," (Romains 1.16) il se trouve en pr√©sence d'un fait douloureux et troublant, qui semble infirmer sa d√©monstration¬†: l'incr√©dulit√© d'Isra√ęl qui rejette cet Evangile.

En d√©clarant (Romains 1.16) que l'Evangile est la puissance salutaire de Dieu, il ajoutait¬†: "pour le Juif premi√®rement." Le peuple √©lu de Dieu et pr√©par√© pendant des si√®cles √† recevoir le Sauveur devait en effet, le tout premier, l'accueillir avec foi. Et voici que ce peuple, dans sa grande majorit√©, apr√®s avoir crucifi√© J√©sus de Nazareth, repousse la pr√©dication de ses ap√ītres. Cela n'est il pas en contradiction avec les promesses de Dieu qui doivent s'accomplir¬†? faudrait-il en conclure que le salut par la foi en J√©sus-Christ n'est pas le vrai salut destin√© par Dieu √† son peuple¬†?

En abordant ce sujet, Paul est saisi par une émotion intense. Il affirme, par une sorte de serment et en invoquant le témoignage de Christ et de sa conscience éclairée par le SaintEsprit, qu'il ne ment pas quand il dit éprouver une grande tristesse et un continuel tourment. On sent, à la véhémence de sa protestation, qu'il veut se justifier de l'accusation, portée contre lui par les Juifs, d'avoir renié son peuple et de ne plus l'aimer.

Dire la v√©rit√© en Christ, c'est parler en sa pr√©sence, dans sa communion, qui nous garde de tout mensonge, de toute expression exag√©r√©e ou hypocrite. La conscience de l'ap√ītre, √©clair√©e par l'Esprit saint, lui rend d'ailleurs le m√™me t√©moignage. Comment d√®s lors ses lecteurs n'ajouteraient-ils pas foi √† ce qu'il affirme¬†?

- Il ne dit pas quel est le sujet de sa douleur, non par une omission involontaire, mais parce qu'il lui en co√Ľterait trop de l'√©noncer express√©ment. Ce sujet, il laisse entendre, dans les verset 3 et suivants, quel il est¬†: l'endurcissement d'Isra√ęl, obstin√© √† rejeter l'Evangile.

Paul va chercher √† r√©soudre ce douloureux probl√®me. Son amour pour Isra√ęl lui en fait une obligation, il le doit aussi pour convaincre ceux que la pens√©e de l'immutabilit√© des desseins de Dieu emp√™chait d'accepter l'Evangile, et qui opposaient au message de l'ap√ītre des gentils ce dilemme¬†: "Ou Dieu est infid√®le √† ses promesses faites √† Isra√ęl, ou J√©sus que Paul pr√™che n'est pas le Christ du Seigneur, promis particuli√®rement √† ce peuple." Calvin.

Paul s'acquitte de cette tache en exposant des vues hardies et profondes sur le plan de Dieu pour la rédemption du monde. Sa théodicée embrasse les points suivants :

1¬į Dieu est souverainement libre dans la dispensation de sa gr√Ęce. (versets 1-29)

2¬į C'est l'incr√©dulit√© d'Isra√ęl qui a caus√© son rejet. (Romains 9.30-10.21)

3¬į Il reste une consolation.

Plusieurs Isra√©lites ont cru, l'endurcissement de la masse du peuple a √©t√© la richesse des gentils¬†; d'ailleurs, cet endurcissement ne persistera que jusqu'√† ce que la pl√©nitude des nations soit entr√©e¬†; alors tout Isra√ęl sera sauv√©. Et √† ce sujet, l'ap√ītre adore la profondeur et la sagesse des voies de Dieu. (Romains 11.1-36)


  • versets s√©lectionn√©s
  • Vid√©os et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • H√©breu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

    • Romains 1

      9 Dieu, que je sers de tout mon cŇďur en annon√ßant l'Evangile de son Fils, m'est t√©moin que je fais sans cesse mention de vous dans mes pri√®res.

      Romains 2

      15 Ils montrent que l'Ňďuvre de la loi est √©crite dans leur cŇďur, car leur conscience en rend t√©moignage et leurs pens√©es les accusent ou les d√©fendent tour √† tour.

      Romains 8

      16 L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

      Romains 9

      1 Je dis la vérité en Christ, je ne mens pas, ma conscience m'en rend témoignage par le Saint-Esprit :

      2 Corinthiens 1

      12 En effet, voici notre sujet de fiert√© et le t√©moignage de notre conscience¬†: nous nous sommes conduits dans le monde, et plus particuli√®rement vis-√†-vis de vous, avec la sinc√©rit√© et la puret√© qui viennent de Dieu, non pas avec une sagesse humaine, mais avec la gr√Ęce de Dieu.
      23 Quant à moi, j'en prends Dieu à témoin sur ma vie, c'est pour vous ménager que je ne suis pas revenu à Corinthe.

      2 Corinthiens 11

      10 Par la v√©rit√© de Christ qui est en moi, j‚Äôaffirme que personne ne m‚Äôenl√®vera ce sujet de fiert√© dans les r√©gions de l'Acha√Įe.
      31 Dieu, qui est le Père du Seigneur Jésus[-Christ] et qui est béni éternellement, sait que je ne mens pas.

      2 Corinthiens 12

      19 Vous vous imaginez depuis longtemps que nous cherchons à nous justifier devant vous. C'est devant Dieu, en Christ, que nous parlons, et tout cela, bien-aimés, pour votre édification.

      Galates 1

      20 En vous écrivant cela, je l’affirme devant Dieu, je ne mens pas.

      Philippiens 1

      8 En effet, Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ.

      1 Thessaloniciens 2

      5 Jamais, en effet, nous n'avons eu recours à des paroles flatteuses, comme vous le savez ; jamais nous n'avons eu la soif de posséder pour mobile, Dieu en est témoin.

      1 Timothée 1

      5 Le but de ces instructions, c‚Äôest un amour qui provienne d'un cŇďur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sinc√®re.

      1 Timothée 2

      7 et pour lequel j'ai √©t√© √©tabli pr√©dicateur et ap√ītre ‚Äď je dis la v√©rit√© [devant Christ], je ne mens pas ‚Äď charg√© d'enseigner les non-Juifs dans la foi et la v√©rit√©.

      1 Timothée 5

      21 Je t’en supplie devant Dieu, devant [le Seigneur] Jésus-Christ et devant les anges élus : suis ces instructions sans préjugé et ne fais rien par favoritisme.

      1 Jean 3

      19 Par l√† nous saurons que nous sommes de la v√©rit√© et nous rassurerons notre cŇďur devant lui.
      20 En effet, m√™me si notre cŇďur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cŇďur et il conna√ģt tout.
      21 Bien-aim√©s, si notre cŇďur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu.

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aim√© ? Partagez autour de vous !

Fermer
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.