Dictionnaire Biblique de Top Bible

ABSALOM

1. Le troisième des fils de David nés à Hébron (2Sa 3:3). Sa mère était Maaca, fille du roi de Guésur. Les chap. 2Sa 13-18, qui narrent la révolte d'Absalom, font partie d'un ensemble de récits (2Sa 9-20), dont la valeur historique n'a d'égale que la fine et vivante pénétration psychologique, encore rehaussée par un art d'exposition à la fois sobre et sentie qui ne cesse de tenir en haleine l'intérêt et l'émotion des lecteurs.

De Maaca David avait eu aussi une fille, Tamar, dont la beauté inspire à son demi-frère Amnon, premier-né des fils du roi, une passion coupable assouvie par la violence. Absalom, usant de ruse, venge l'outrage en faisant tuer Amnon. Du même coup l'héritier présomptif du trône a disparu. Absalom passe trois ans à Guésur, en disgrâce. Mais à l'instigation de Joab, le général en faveur auprès de David, il est rappelé. Il s'applique dès lors à capter la popularité, servi par son charme physique autant que par ses habiletés d'intrigant. Bientôt il dispose d'une force armée et va jusqu'à ourdir une conspiration pour détrôner son père ; il établit son quartier général à Hébron, ancienne résidence royale apparemment jalouse de s'être vue délaissée pour Jérusalem. Le vieux roi a la douleur de voir le « coeur des Israélites se tourner vers Absalom ». Devant le danger, il quitte en hâte la capitale, où l'usurpateur entre sans coup férir et marque d'emblée sa prise des pleins pouvoirs en s'appropriant le harem paternel. Dédaignant de poursuivre la petite armée loyaliste, il laisse à David le temps de se ressaisir. Lorsqu'enfin Absalom se lance à sa poursuite, à l'instigation de Husaï, émissaire secret de David, il est vaincu, puis tué de la main de Joab, dans la forêt d'Éphraïm, à l'Est du Jourdain. La douleur paternelle l'emporte en David sur le ressentiment du monarque dépossédé (2Sa 18:33, cf. 2Sa 18:5). On montrait encore au temps de Josèphe (Ant., VII, 10:3) le tombeau qu'Absalom s'était fait construire de son vivant, mais qui attendit en vain sa dépouille, ignominieusement abandonnée sous le monceau de pierres qui seul commémora son crime (2Sa 18:17-18). Le monument monolithe qui se trouve dans la vallée du Cédron et qu'on appelle tombeau d'Absalom (en arabe tantour Firaoun =bonnet de Pharaon) ne peut pas être plus ancien que les derniers Macchabées et peut même être de l'époque d'Hérode, ainsi d'ailleurs que les autres mausolées voisins (tombeaux de Josaphat, de saint Jacques, de Zacharie).

2. Père d'un Mattathias (1Ma 11:70), peut-être le même que le père d'un Jonathan (1Ma 13:11).

3. Un des deux délégués juifs auprès du gouverneur Lysias (2Ma 11:17).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • 2 Samuel 3

      3 le deuxième fut Kileab, d'Abigaïl de Carmel, la femme de Nabal ; le troisième, Absalom, fils de Maaca, elle-même fille de Talmaï, roi de Gueshur ;

      2 Samuel 9

      1 David demanda : « Reste-t-il encore quelqu'un de la famille de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan ? »
      2 Il y avait un serviteur de la famille de Saül, un dénommé Tsiba, que l'on fit venir vers David. Le roi lui dit : « Es-tu Tsiba ? » Il répondit : « Pour te servir ! »
      3 Le roi dit : « N'y a-t-il plus personne de la famille de Saül, pour que je fasse preuve envers lui de la bonté de Dieu ? » Tsiba répondit au roi : « Il y a encore un fils de Jonathan ; il est handicapé aux deux jambes. »
      4 Le roi lui demanda : « Où est-il ? » Et Tsiba répondit au roi : « Il est chez Makir, fils d'Ammiel, à Lodebar. »
      5 Le roi David l'envoya chercher chez Makir, le fils d'Ammiel, à Lodebar.
      6 Mephibosheth, fils de Jonathan et petit-fils de Saül, vint vers David, tomba le visage contre terre et se prosterna. David dit : « Mephibosheth ! » Il répondit : « Me voici, je suis ton serviteur. »
      7 David lui dit : « N’aie pas peur, car je veux te faire du bien à cause de ton père Jonathan. Je te rendrai toutes les terres de Saül, ton grand-père, et tu mangeras toujours à ma table. »
      8 Mephibosheth se prosterna et dit : « Que suis-je, moi ton serviteur, pour que tu prêtes attention à un chien mort tel que moi ? »
      9 Le roi appela Tsiba, le serviteur de Saül, et lui dit : « Je donne au fils de ton maître tout ce qui appartenait à Saül et à toute sa famille.
      10 Tu cultiveras les terres pour lui, avec tes fils et tes serviteurs, et tu feras les récoltes, afin que le fils de ton maître ait du pain, de quoi manger. En outre, Mephibosheth, le fils de ton maître, mangera constamment à ma table. » Or Tsiba avait 15 fils et 20 serviteurs.
      11 Il dit au roi : « Ton serviteur fera tout ce que le roi mon seigneur ordonne à son serviteur. » Mephibosheth mangea donc à la table de David comme s’il était l'un des fils du roi.
      12 Il avait un jeune fils du nom de Mica et tous ceux qui habitaient chez Tsiba étaient à son service.
      13 Mephibosheth habitait à Jérusalem, car il mangeait constamment à la table du roi. Il était estropié des deux pieds.

      2 Samuel 10

      1 Après cela, le roi des Ammonites mourut et son fils Hanun devint roi à sa place.
      2 David se dit : « Je vais montrer de la bonté envers Hanun, le fils de Nachash, tout comme son père en a montré envers moi. » Et il envoya ses serviteurs le consoler au sujet de son père. Lorsque les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des Ammonites,
      3 les chefs des Ammonites dirent à leur maître Hanun : « Penses-tu que ce soit pour honorer ton père que David t'envoie des consolateurs ? N'est-ce pas pour faire une reconnaissance de la ville, pour l’explorer et la détruire, qu'il envoie ses serviteurs vers toi ? »
      4 Alors Hanun arrêta les serviteurs de David, leur fit raser la moitié de la barbe et fit couper leurs habits par le milieu jusqu'en haut des cuisses. Puis il les renvoya.
      5 On en informa David et il envoya des messagers à leur rencontre, car ces hommes étaient couverts de honte. Le roi leur fit dire : « Restez à Jéricho jusqu'à ce que votre barbe ait repoussé et ne revenez qu’ensuite. »
      6 Voyant qu’ils avaient provoqué le dégoût de David, les Ammonites firent engager 20'000 fantassins chez les Syriens de Beth-Rehob et chez ceux de Tsoba, 1000 hommes chez le roi de Maaca et 12'000 chez les habitants de Tob.
      7 A cette nouvelle, David envoya contre eux Joab et toute l'armée, les hommes vaillants.
      8 Les Ammonites sortirent de leurs villes et se rangèrent en ordre de bataille à l'entrée de la ville. Les Syriens de Tsoba et de Rehob ainsi que les hommes de Tob et de Maaca étaient à part dans la campagne.
      9 Joab vit qu'il avait à combattre par-devant et par-derrière. Il choisit alors sur toute l'élite d'Israël un groupe qu'il plaça en face des Syriens.
      10 Il plaça le reste du peuple sous le commandement de son frère Abishaï, pour qu’il s’oppose aux Ammonites.
      11 Il lui dit : « Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours, et si les Ammonites sont plus forts que toi, je viendrai au tien.
      12 Sois fort, montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l'Eternel fasse ce qui lui semblera bon ! »
      13 Joab s'avança avec sa troupe pour attaquer les Syriens, et ceux-ci prirent la fuite devant lui.
      14 Quand les Ammonites virent que les Syriens s’étaient enfuis, ils prirent eux aussi la fuite devant Abishaï et rentrèrent dans la ville. Joab s'éloigna des Ammonites et revint à Jérusalem.
      15 Voyant qu'ils avaient été battus par Israël, les Syriens regroupèrent leurs forces.
      16 Hadadézer envoya chercher les Syriens qui habitaient de l'autre côté de l’Euphrate. Ils arrivèrent à Hélam, avec à leur tête Shobac, le chef de l'armée d'Hadadézer.
      17 On l'annonça à David, qui rassembla tout Israël, passa le Jourdain et vint à Hélam. Les Syriens se rangèrent en ordre de bataille face à David et combattirent contre lui,
      18 mais ils prirent la fuite devant Israël. David tua parmi eux l’équipage de 700 chars et 40'000 cavaliers. Il frappa aussi Shobac, le chef de leur armée, qui mourut sur place.
      19 Tous les rois soumis à Hadadézer, se voyant battus par Israël, firent la paix avec les Israélites et leur furent asservis. Quant aux Syriens, ils n'osèrent plus se porter au secours des Ammonites.

      2 Samuel 11

      1 L'année suivante, à l’époque où les rois partent en campagne, David envoya Joab, avec ses serviteurs et tout Israël, semer la dévastation chez les Ammonites et faire le siège de Rabba. Quant à lui, il resta à Jérusalem.
      2 Un soir, David se leva de son lit. Comme il se promenait sur le toit du palais royal, il aperçut de là une femme qui se baignait et qui était très belle.
      3 David fit demander qui était cette femme et on lui dit : « N'est-ce pas Bath-Shéba, fille d'Eliam et femme d'Urie le Hittite ? »
      4 David envoya alors des messagers la chercher. Elle vint vers lui et il coucha avec elle, alors qu’elle venait de se purifier après ses règles. Puis elle retourna chez elle.
      5 Cette femme tomba enceinte et elle fit dire à David : « Je suis enceinte. »
      6 Alors David fit dire à Joab : « Envoie-moi Urie le Hittite. » Et Joab envoya Urie à David.
      7 Urie se rendit vers David, qui l'interrogea sur l'état de Joab, du peuple et de la guerre.
      8 Puis David dit à Urie : « Descends chez toi et prends un moment de détente. » Urie sortit du palais royal, suivi d'un cadeau du roi.
      9 Mais il se coucha à la porte du palais royal, avec tous les serviteurs de son maître, et il ne descendit pas chez lui.
      10 On en informa David en lui disant : « Urie n'est pas descendu chez lui. » David dit à Urie : « N'arrives-tu pas de voyage ? Pourquoi n'es-tu pas descendu chez toi ? »
      11 Urie lui répondit : « L'arche de l’alliance ainsi qu’Israël et Juda habitent sous des tentes, mon seigneur Joab et les serviteurs de mon seigneur campent en rase campagne et moi, je rentrerais chez moi pour manger et boire et pour coucher avec ma femme ! Aussi vrai que tu es vivant et que ton âme est vivante, je ne ferai pas cela. »
      12 David dit à Urie : « Reste ici aujourd'hui encore et demain je te laisserai repartir. » Urie resta à Jérusalem ce jour-là et le lendemain.
      13 David l'invita à manger et à boire en sa présence et il l'enivra. Le soir, Urie sortit pour s’étendre sur son lit avec les serviteurs de son maître, mais il ne descendit pas chez lui.
      14 Le lendemain matin, David écrivit une lettre à Joab et il la lui fit parvenir par l’intermédiaire d'Urie.
      15 Il écrivit dans cette lettre : « Placez Urie au plus fort du combat, puis reculez derrière lui afin qu'il soit frappé et meure. »
      16 Au cours du siège de la ville, Joab plaça Urie à un endroit qu'il savait défendu par de vaillants soldats.
      17 Les habitants de la ville firent une sortie et livrèrent combat contre Joab. Plusieurs tombèrent parmi le peuple, parmi les serviteurs de David. Urie le Hittite fut lui aussi tué.
      18 Joab envoya un messager pour rapporter à David tout ce qui s'était passé dans le combat.
      19 Il donna cet ordre au messager : « Quand tu auras fini de raconter au roi tous les détails du combat,
      20 peut-être se mettra-t-il en colère et te dira-t-il : ‘Pourquoi vous êtes-vous approchés de la ville pour combattre ? Ne savez-vous pas qu'on peut lancer des projectiles du haut de la muraille ?
      21 Qui a tué Abimélec, le fils de Jerubbésheth ? C’est une femme qui a lancé sur lui, du haut de la muraille, un morceau de meule de moulin et il en est mort à Thébets ! Pourquoi vous êtes-vous approchés de la muraille ?’Alors tu diras : ‘Ton serviteur Urie le Hittite est mort aussi.’ »
      22 Le messager partit et, à son arrivée, il rapporta à David tout ce que Joab lui avait ordonné de dire.
      23 Il dit à David : « Ces gens ont pris l'avantage sur nous. Ils avaient fait une sortie contre nous dans la campagne et nous les avons repoussés jusqu'à la porte de la ville.
      24 Les archers ont tiré sur tes serviteurs du haut de la muraille et plusieurs des serviteurs du roi ont été tués. Ton serviteur Urie le Hittite est mort aussi. »
      25 David dit au messager : « Voici ce que tu diras à Joab : ‘Ne sois pas peiné de cette affaire, car l'épée dévore tantôt l'un, tantôt l'autre. Renforce ton combat contre cette ville et détruis-la.’Quant à toi, encourage-le ! »
      26 La femme d'Urie apprit que son mari était mort et elle le pleura.
      27 Quand sa période de deuil fut passée, David l'envoya chercher et l’accueillit chez lui. Elle devint sa femme et lui donna un fils. Ce que David avait fait déplut à l'Eternel.

      2 Samuel 12

      1 L'Eternel envoya Nathan vers David. Il vint donc le trouver et lui dit : « Il y avait dans une ville deux hommes, l'un riche et l'autre pauvre.
      2 Le riche avait des brebis et des bœufs en très grand nombre.
      3 Le pauvre n'avait rien du tout, sauf une petite brebis, qu'il avait achetée. Il la nourrissait et elle grandissait chez lui avec ses enfants. Elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe et dormait contre lui. Il la considérait comme sa fille.
      4 Un voyageur est arrivé chez l'homme riche, mais le riche n'a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses bœufs pour préparer un repas au voyageur venu chez lui : il a pris la brebis du pauvre et l'a préparée pour l'homme qui était venu chez lui. »
      5 La colère de David s'enflamma violemment contre cet homme et il dit à Nathan : « L'Eternel est vivant ! L'homme qui a fait cela mérite la mort.
      6 En outre il remplacera la brebis par 4 autres, puisqu’il a commis cet acte et s’est montré sans pitié. »
      7 Nathan déclara alors à David : « C’est toi qui es cet homme-là ! Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël : Je t'ai désigné par onction comme roi sur Israël et je t'ai délivré de Saül.
      8 Je t'ai donné la famille de ton maître, j'ai mis ses femmes contre ta poitrine et je t'ai donné la communauté d'Israël et de Juda. Si cela avait été trop peu, j'y aurais encore ajouté.
      9 Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l'Eternel en faisant ce qui est mal à mes yeux ? Tu as tué par l'épée Urie le Hittite, tu as pris sa femme pour faire d’elle ta femme et lui, tu l'as tué sous les coups d'épée des Ammonites.
      10 Désormais, puisque tu m'as méprisé et que tu as pris la femme d'Urie le Hittite pour faire d’elle ta femme, l'épée ne s'éloignera plus de ton foyer.
      11 Voici ce que dit l'Eternel : Je vais faire sortir de ta propre famille le malheur contre toi et je vais prendre sous tes yeux tes propres femmes pour les donner à un autre, qui couchera au grand jour avec elles.
      12 En effet, tu as agi en secret, mais moi, c’est en présence de tout Israël et en plein jour que je ferai cela. »
      13 David dit à Nathan : « J'ai péché contre l'Eternel ! » Nathan lui répondit : « L'Eternel pardonne ton péché, tu ne mourras pas.
      14 Cependant, parce que tu as fait blasphémer les ennemis de l'Eternel en commettant cet acte, le fils qui t'est né mourra. »
      15 Nathan retourna chez lui. L'Eternel frappa l'enfant que la femme d'Urie avait donné à David, et il fut gravement malade.
      16 David pria Dieu pour l'enfant et jeûna. Lorsqu’il rentra, il passa la nuit couché par terre.
      17 Les responsables du palais insistèrent auprès de lui pour qu’il se relève, mais il refusa et il ne mangea rien avec eux.
      18 Le septième jour, l'enfant mourut. Les serviteurs de David avaient peur de lui annoncer que l'enfant était mort, car ils se disaient : « Lorsque l'enfant était encore vivant, nous lui avons parlé et il ne nous a pas écoutés. Comment oserons-nous lui dire que l'enfant est mort ? Il réagira mal. »
      19 David s’aperçut que ses serviteurs parlaient tout bas entre eux et comprit que l'enfant était mort. Il leur demanda : « L'enfant est-il mort ? » Ils répondirent : « Il est mort. »
      20 Alors David se releva. Il se lava, se parfuma et changea d’habits. Puis il se rendit dans la maison de l'Eternel et s’y prosterna. De retour chez lui, il demanda qu'on lui serve à manger et il mangea.
      21 Ses serviteurs lui dirent : « Que signifie ta façon d’agir ? Tant que l'enfant était vivant, tu jeûnais et tu pleurais. Maintenant qu’il est mort, tu te relèves et tu manges ! »
      22 Il répondit : « Lorsque l'enfant était encore vivant, je jeûnais et je pleurais, car je me disais : ‘Qui sait ? Peut-être l'Eternel me fera-t-il grâce et peut-être l'enfant restera-t-il en vie.’
      23 Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûner ? Puis-je le faire revenir ? C’est moi qui irai le retrouver, mais lui ne reviendra pas vers moi. »
      24 David consola sa femme Bath-Shéba, et il alla vers elle et coucha avec elle. Elle mit au monde un fils qu'elle appela Salomon et que l'Eternel aima.
      25 Il le confia au prophète Nathan et celui-ci l’appela Jedidja à cause de l'Eternel.
      26 Joab combattait toujours à Rabba, la capitale des Ammonites, et il s'empara du quartier royal.
      27 Il envoya alors des messagers à David pour lui dire : « J'ai attaqué Rabba et je me suis déjà emparé du quartier des eaux.
      28 Rassemble maintenant le reste du peuple, campe près de la ville et prends-la. Si je m’en empare moi-même, la gloire risque de m'en revenir. »
      29 David rassembla tout le peuple et marcha vers Rabba. Il l'attaqua et s'en empara.
      30 Il retira la couronne de la tête de son roi ; elle était faite d’une trentaine de kilos d'or et était garnie de pierres précieuses. On la mit sur la tête de David, qui emporta de la ville un très grand butin.
      31 Il déporta ses habitants et les affecta au maniement des scies, des pics de fer et des haches de fer, ou encore les fit travailler au moule à briques. Il traita de la même manière toutes les villes des Ammonites. Puis David retourna à Jérusalem avec tout le peuple.

      2 Samuel 13

      1 Après cela, voici ce qui arriva. Absalom, le fils de David, avait une sœur qui était belle et qui s'appelait Tamar. Or Amnon, le fils de David, tomba amoureux d’elle.
      2 Amnon était anxieux jusqu'à se rendre malade à cause de sa sœur Tamar. En effet, elle était vierge et il lui paraissait difficile de faire la moindre tentative auprès d’elle.
      3 Amnon avait un ami du nom de Jonadab. C’était un fils de Shimea, le frère de David, et un homme très rusé.
      4 Il lui demanda : « Pourquoi deviens-tu donc chaque matin plus abattu, toi qui es un fils de roi ? Ne veux-tu pas me le dire ? » Amnon lui répondit : « J'aime Tamar, la sœur de mon frère Absalom. »
      5 Jonadab lui dit : « Mets-toi au lit et fais le malade. Quand ton père viendra te voir, tu lui diras : ‘Permets à ma sœur Tamar de venir me donner à manger. Qu'elle prépare un plat sous mes yeux, afin que je le voie, et qu’elle me serve elle-même à manger.’ »
      6 Amnon se coucha et fit le malade. Le roi vint le voir et Amnon lui dit : « Que ma sœur Tamar vienne donc faire deux gâteaux sous mes yeux et qu’elle me les serve elle-même. »
      7 David fit dire à Tamar dans ses appartements : « Va donc chez ton frère Amnon et prépare-lui un plat. »
      8 Tamar alla chez son frère Amnon, qui était couché. Elle prit de la pâte, la pétrit, prépara des gâteaux devant lui et les fit cuire.
      9 Elle prit ensuite la poêle et les déposa devant lui, mais Amnon refusa de manger. Il ordonna de faire sortir tout le monde, et tout le monde sortit de chez lui.
Afficher tous les 355 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider