Dictionnaire Biblique de Top Bible

BARABBAS

(araméen Bar-Abba =fils du père, ou d'Abba). Brigand (Jn 18:40), mis en prison pour sédition et meurtre (Lu 23:18), en compagnie d'autres meurtriers (Mr 15:7) ; personnage connu à Jérusalem (Mt 27:16) ; fut relâché à l'occasion des fêtes de la Pâque, le jour de la mort de Jésus. Cet épisode est commun aux quatre évangiles, avec de menues divergences :

1.

Marc (Mr 15:6,14) donne à la foule l'initiative de demander la grâce habituelle pour la Pâque. Pilate offre de délivrer Jésus ; poussée par le clergé, la foule réclame alors Barabbas.

2.

Matthieu (Mt 27:15-23) montre Pilate se réclamant de l'usage pour offrir d'emblée le choix entre Barabbas et Jésus. La foule, guidée par le clergé, choisit Barabbas.

3.

Luc (Lu 23:18-25) ne parle ni de la coutume, pascale, ni de l'intervention du clergé. Pilate tire argument de l'innocence de Jésus, et propose de le relâcher. La foule demande Barabbas.

4.

Jean (Jn 18:39 et suivant) présente les choses comme Luc, mais fait faire allusion par Pilate à la coutume pascale. On peut en conclure que Barabbas a permis au procurateur de tenter une diversion (d'ailleurs vainement) pour détourner la colère des Juifs, d'un innocent sur un coupable, et que selon la prophétie (Esa 53:12, citée Lu 22:37), non seulement d'une manière générale, « juste, Jésus est mort pour des injustes » (1Pi 3:18, cf. Ro 5:8), mais d'une manière précise et exacte, le « Saint et le Juste » est mort à la place d'un brigand, le « Prince de la vie » à la place d'un « meurtrier », comme le dira courageusement Pierre (Ac 3:14).

Tous ces témoignages s'opposent aux hypothèses (Jérôme, etc.) d'après lesquelles le nom de Bar-A bbas (fils du père, ou du maître, ou, suivant une forme voisine admise par Renan, Bar-Rabban =fils du rabbin) aurait représenté réellement un personnage populaire parmi les Juifs, un meneur antiromain. Aussi improbable est l'appellation qui se trouve dans quelques manuscrits et versions de Mt 27:17 : « Jésus Barabbas, ou Jésus qu'on appelle Christ ? » Si les noms eux-mêmes avaient effectivement marqué un contraste aussi dramatique (dont Origène et beaucoup d'autres à sa suite ont tiré de grands effets d'édification), il aurait été mis en évidence ailleurs que dans ce seul v. 17 : d'abord au verset 20, puis dans les trois autres évangiles ; c'est donc une erreur de copiste, qui pourrait s'expliquer par la répétition des deux dernières lettres du mot grec précédent, lesquelles étaient couramment employées comme abréviation du nom de Jésus. Jq. L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Esaïe 53

      12 Voilà pourquoi je lui donnerai sa part au milieu de beaucoup et il partagera le butin avec les puissants : parce qu'il s'est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et qu'il *a été compté parmi les criminels, parce qu'il a porté le péché de beaucoup d'hommes et qu'il est intervenu en faveur des coupables.

      Matthieu 27

      15 A chaque fête, le gouverneur avait pour habitude de relâcher un prisonnier, celui que la foule voulait.
      16 Ils avaient alors un prisonnier célèbre, un dénommé Barabbas.
      17 Comme ils étaient rassemblés, Pilate leur dit : « Lequel voulez-vous que je vous relâche : Barabbas ou Jésus qu'on appelle le Christ ? »
      18 En effet, il savait que c'était par jalousie qu'ils avaient fait arrêter Jésus.
      19 Pendant qu'il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire : « N’aie rien à faire avec ce juste, car aujourd'hui j'ai beaucoup souffert dans un rêve à cause de lui. »
      20 Les chefs des prêtres et les anciens persuadèrent la foule de demander Barabbas et de faire mourir Jésus.
      21 Le gouverneur prit la parole et leur dit : « Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? » Ils répondirent : « Barabbas. »
      22 Pilate répliqua : « Que ferai-je donc de Jésus qu'on appelle le Christ ? » Tous répondirent : « Qu'il soit crucifié ! »
      23 « Mais quel mal a-t-il fait ? » dit le gouverneur. Ils crièrent encore plus fort : « Qu'il soit crucifié ! »

      Marc 15

      6 A chaque fête, il relâchait un prisonnier, celui que le peuple réclamait.
      7 Il y avait en prison le dénommé Barabbas avec ses complices, pour un meurtre qu'ils avaient commis lors d'une émeute.
      14 « Quel mal a-t-il fait ? » leur dit Pilate. Ils crièrent encore plus fort : « Crucifie-le ! »

      Luc 22

      37 En effet, je vous le dis, il faut que s'accomplisse [encore] dans ma personne ce texte de l'Ecriture : Il a été compté parmi les criminels. Et ce qui me concerne est sur le point de se réaliser. »

      Luc 23

      18 Ils s'écrièrent tous ensemble : « Fais mourir celui-ci et relâche-nous Barabbas. »
      19 Cet homme avait été mis en prison pour une émeute qui avait eu lieu dans la ville et pour un meurtre.
      20 Pilate [leur] parla de nouveau dans l'intention de relâcher Jésus,
      21 mais ils criaient : « Crucifie-le, crucifie-le ! »
      22 Pour la troisième fois, Pilate leur dit : « Quel mal a-t-il fait ? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je vais donc le relâcher après l'avoir fait fouetter. »
      23 Cependant ils insistaient à grands cris, demandant qu'il soit crucifié, et leurs cris l'emportèrent, [avec ceux des chefs des prêtres. ]
      24 Pilate décida de leur accorder ce qu'ils demandaient.
      25 Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour émeute et pour meurtre, et qu'ils réclamaient, et il livra Jésus à leur volonté.

      Jean 18

      39 Mais, comme c'est une coutume parmi vous que je vous relâche quelqu'un lors de la Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? »
      40 Alors de nouveau ils crièrent [tous] : « Non, pas lui, mais Barabbas ! » Or, Barabbas était un brigand.

      Actes 3

      14 Mais vous, vous avez renié celui qui était saint et juste et vous avez demandé qu'on vous accorde la grâce d'un meurtrier.

      Romains 5

      8 Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

      1 Pierre 3

      18 Christ aussi a souffert, et ce une fois pour toutes, pour les péchés. Lui le juste, il a souffert pour des injustes afin de vous conduire à Dieu. Il a souffert une mort humaine, mais il a été rendu à la vie par l'Esprit.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider