Dictionnaire Biblique de Top Bible

CROCODILE

La « bête des roseaux » (Ps 68:31), emblème de l'Egypte, est probablement le crocodile ou l'hippopotame. Il est difficile de préciser jusqu'à quel point les animaux plus ou moins mythologiques de l'A.T. correspondent aux espèces animales.

Bien des savants identifient le crocodile :

au thannîm qui représente aussi l'Egypte dans Eze 29:3 32:2 (Vers. Syn. ; crocodile ; monstre des mers) ;

au thannîn (=dragon) qui représente encore l'Egypte (Rahab) dans Esa 27:1 51:9 et Ps 74:13 (Vers. Syn. : monstre marin, crocodile, monstres sur les eaux) ;

au léviathan dans Ps 74:14 et surtout dans Job 40:20-41:25.

Toutefois ces deux derniers passages se ressentent des mythes de la Création, dont certains éléments se surajoutent à la fidèle description du poème de Job (voir Cosmogonie, Léviathan, Dragon).

Le crocodile d'Egypte, crocodilus vulgaris, ne descend plus aujourd'hui, comme autrefois, jusqu'en basse Egypte et dans le Delta ; il a souvent plus de 6 m. de long, est remarquable par l'énormité de la gueule ouverte, la dureté des écailles qui peuvent dévier les balles, et la puissance de la longue queue, à la fois arme offensive et moyen de propulsion dans l'eau.

Il est rarissime en Palestine ; on en signale quelques fois d'isolés au bord du Nahr ez-Zerka (=rivière bleue), petits fleuve côtier au Nord de Césarée, que les ancien appelaient rivière des Crocodiles (d'après Pline), près d'une ville de Crocodilon (d'après Strabon), dans un climat marécageux analogue à celui du Delta ; peut-être des Égyptiens y apportèrent-ils quelques jeunes individus de cette espèce qu'ils vénéraient. Le crocodile, en effet, était un des animaux sacrés de l'Egypte ; on en nourrissait dans les pièces d'eau des temples, on en dessinait sur les monuments, on en embaumait, dont on conservait pieusement les momies ; vers 1890 un cimetière de crocodiles sacrés a été découvert près de Haouara, dans le Fayoûm ; un autre, dans la même région, mis au jour en 1900 à Oumm el-Baragat, l'ancienne Tebtunis, a livré des monceaux de papyrus d'il y a deux mille ans, dont la plupart des momies de crocodiles étaient bourrées ou enveloppées ; l'étude de ces innombrables vieux papiers égypt. a complètement renouvelé, depuis 1895, la connaissance du grec de l'époque et de la langue du N.T. (voir Papyrus). Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Job 40

      20 Il trouve sa nourriture dans les montagnes, là où jouent toutes les bêtes sauvages.
      21 Il se couche sous les lotus, il se cache dans les roseaux et les marécages.
      22 Les lotus le couvrent de leur ombre, les saules de la rivière l'environnent.
      23 Si le fleuve devient violent, il ne s'alarme pas ; si le Jourdain se précipite contre sa gueule, il reste confiant.
      24 Est-ce quand il a les yeux ouverts qu'on pourra l’attraper ? Utilisera-t-on des pièges pour lui transpercer le nez ?
      25 » Prendras-tu le léviathan à l'hameçon ? Lui attacheras-tu la gueule avec une corde ?
      26 Mettras-tu une baguette dans ses narines ? Lui transperceras-tu la mâchoire avec un crochet ?
      27 T’adressera-t-il de nombreuses supplications ? Te parlera-t-il d'une voix douce ?
      28 Conclura-t-il une alliance avec toi ? Pourras-tu le prendre comme esclave pour toujours ?
      29 Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau ? L'attacheras-tu pour amuser tes filles ?
      30 Des pêcheurs en feront-ils le commerce ? Le partagera-t-on entre marchands ?
      31 Cribleras-tu sa peau de flèches et sa tête de harpons ?
      32 Pose la main sur lui ! Tu te souviendras ensuite du combat et tu ne recommenceras plus !

      Job 41

      1 » Tout espoir de le vaincre est trompeur. A son seul aspect n'est-on pas terrassé ?
      2 Si personne n'est assez courageux pour l'exciter, qui donc pourrait me résister en face ?
      3 *Qui m’a donné le premier pour que je le paie en retour ? Tout ce qui est sous le ciel m'appartient.
      4 » Je veux encore parler de ses membres, de sa puissance et de la beauté de sa constitution.
      5 Qui l’a dépouillé de son habit ? Qui pourra pénétrer entre ses mâchoires ?
      6 Qui a ouvert les portes de sa gueule ? Autour de ses dents, c’est la terreur !
      7 Ses fiers et puissants boucliers sont étroitement et solidement liés.
      8 Ils sont si serrés que l'air ne passe pas entre eux.
      9 Collés l’un contre l’autre, ils sont imbriqués, inséparables.
      10 » Ses éternuements dégagent de la lumière ; ses yeux sont pareils aux paupières de l'aurore.
      11 Des flammes jaillissent de sa bouche, des étincelles de feu s'en échappent.
      12 Une fumée sort de ses narines, comme d’une marmite qui bout ou d’un chaudron surchauffé.
      13 Son souffle allume des charbons, de sa gueule sort une flamme.
      14 La force se loge dans son cou. Devant lui on bondit d’épouvante.
      15 » Les éléments de son corps tiennent solidement ensemble, comme coulés d’une pièce, inébranlables.
      16 Son cœur est aussi résistant que la pierre, aussi résistant que la pierre de meule du bas.
      17 Quand il se lève, les plus puissants ont peur et s’enfuient, affolés.
      18 L’approcher avec l'épée est inefficace, tout comme avec la lance, le javelot et la cuirasse.
      19 A ses yeux, le fer n’est que de la paille et le bronze du bois pourri.
      20 La flèche ne le fait pas fuir, les pierres de la fronde sont des brins de paille pour lui.
      21 Il ne voit dans la massue qu’un brin de paille, il rit au sifflement du javelot.
      22 » Sous son ventre se trouvent des pointes aiguës : on dirait une herse qu'il traîne sur de la vase.
      23 Il fait bouillonner le fond de la mer comme une marmite, il l'agite comme un vase rempli de parfum.
      24 Il laisse après lui un sentier lumineux, les flots prennent une teinte blanche.
      25 Sur la terre personne n'est son maître ; il a été créé pour n’éprouver aucune peur.

      Psaumes 68

      31 Menace l’animal des roseaux, la troupe des taureaux avec les veaux des peuples, qui se prosternent avec des pièces d’argent ! Disperse les peuples qui aiment la guerre !

      Psaumes 74

      13 Tu as fendu la mer par ta puissance, tu as brisé les têtes des monstres sur les eaux ;
      14 tu as écrasé la tête du léviathan, tu l’as donné pour nourriture aux habitants du désert.

      Esaïe 27

      1 Ce jour-là, l'Eternel interviendra à l’aide de sa dure, grande et forte épée contre le léviathan, ce serpent fuyard, oui, contre le léviathan, ce serpent tortueux. Il tuera le monstre qui est dans la mer.

      Esaïe 51

      9 Réveille-toi ! Réveille-toi ! Couvre-toi de force, bras de l'Eternel ! Réveille-toi comme par le passé, comme dans les générations précédentes ! N'est-ce pas toi qui as abattu l'Egypte, qui as transpercé le monstre ?

      Ezéchiel 29

      3 Parle ! Tu annonceras : Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Je t’en veux, pharaon, roi d'Egypte, crocodile monstrueux couché au milieu du Nil, qui dis : ‘Mon Nil est à moi, c'est moi qui l'ai fait !’

      Ezéchiel 32

      2 « Fils de l’homme, prononce une complainte sur le pharaon, le roi d'Egypte ! Tu lui diras : » Tu ressemblais à un jeune lion parmi les nations, tu étais comme un crocodile dans les mers. Tu t'élançais dans tes fleuves et tu rendais leur eau trouble avec tes pattes, tu agitais leur cours.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider