Dictionnaire Biblique de Top Bible

DAVID

(=bien-aimé). Second roi d'Israël, le plus grand de tous ; fondateur de la dynastie, qui prend de lui son nom. Il était fils d'Isaï, Bethléhémite ; d'après 1Sa 16:10 le cadet de huit frères. Sa biographie s'étend depuis 1Sa 16 jusqu'à 1Ro 2. Une narration postérieure, de valeur historique très inférieure, se trouve dans 1Ch 11-29. Particulièrement dans 1Sa la narration est puisée à différentes sources, qu'il n'est pas toujours facile de concilier.

Ainsi, pour les débuts de David, avons-nous trois récits indépendants, que nous allons brièvement esquisser.

(a) Dans le premier récit (1Sa 16:1-13), Samuel vient à Bethléhem, sur l'ordre de l'Éternel, pour choisir un successeur à Saül. Les sept fils d'Isaï passent devant lui, mais aucun d'eux n'est l'élu de JHVH. A la fin, sur l'insistance de Samuel, on envoie chercher le cadet qui faisait paître les brebis. David arrive : « il était blond, avec de beaux yeux et un aspect agréable » (1Sa 16:12). Et c'est sur sa tête que le prophète verse l'huile sacrée.

(b) Dans le deuxième récit (1Sa 16:14-23), David est décrit comme « musicien habile, guerrier vaillant, parlant bien et beau de visage » (1Sa 16:18). Il vient à la cour de Saül pour jouer de la harpe et calmer ainsi l'humeur farouche du roi, tourmenté par un esprit mauvais. Le roi le prend en vive affection et en fait son écuyer.

(c) Le troisième récit (le plus célèbre des trois) décrit le combat du jeune David avec le géant Goliath (1Sa 17). Ici David est de nouveau le jeune pâtre que son père envoie au camp d'Israël s'informer de la santé de ses frères. Il y arrive et entend l'orgueilleux défi du Philistin. Enflammé d'une ardeur généreuse, il se déclare prêt à marcher contre cet impie, « qui ose insulter les armées du Dieu vivant ». Saül lui déconseille d'exposer ainsi sa vie, puis lui offre ses propres armes, mais elles sont trop lourdes pour le jeune garçon. Dans le simple attirail du berger, sa fronde a la main, il s'avance vers Goliath « au nom de l'Éternel des armées ». Une pierre adroitement lancée frappe le géant au front et l'abat ; puis David lui coupe la tête de sa propre épée. A remarquer qu'après la victoire Saül s'enquiert de la famille du jeune homme, qu'il ne paraît pas connaître (verset 66-68).

De ces trois récits, le premier rattache la future royauté de David à l'intervention du prophète Samuel, qui, sur l'ordre de l'Éternel, l'aurait, dès son adolescence, substitué à Saül, le roi infidèle. Dans le deuxième, David vient à la cour comme un guerrier (cf. 1Sa 14:52) et un habile musicien. C'est le récit que la critique actuelle considère comme le plus historique. Le troisième récit met en lumière le courage du jeune berger et sa foi inébranlable en l'Éternel, qui lui assure la victoire. On entrevoit dans cet exploit prodigieux le héros d'Israël qui délivrera son peuple du joug des Philistins. La beauté littéraire et la valeur religieuse de cet épisode sont hors de contestation. Mais qu'en est-il de son historicité ? A ce propos l'on remarque qu'il se concilie difficilement avec le récit précédent, dans lequel David est déjà à la cour du roi comme son écuyer. Bien plus, le même exploit est attribué dans 2Sa 21:19 à un certain Elcha-nan de Bethléhem. L'admiration populaire aurait-elle transféré au roi illustre la prouesse d'un de ses guerriers ? Beaucoup de critiques le pensent. D'autre part, il est permis d'admettre quelque confusion de noms (cf. la variante de 1Ch 20:5) ; et le récit de 1Sa 16:14-23 pourrait être hors de place et devoir être transféré après le chap. 17.

De toute façon, ce sont ses victoires contre les Philistins qui placent David au premier rang des guerriers d'Israël. Les femmes chantent de lui : « Saül a frappé ses mille et David ses dix mille » (1Sa 18:7). Le fils du roi, le généreux Jonathan, se prend d'une amitié passionnée pour le jeune héros. Celui-ci gagne aussi le coeur de Mical, la fille de Saül, et il obtient sa main comme prix de sa vaillance. Mais tant de succès excite l'humeur soupçonneuse de Saül, qui voit dans l'astre naissant une menace pour sa sûreté et pour son trône. Dès ce moment la narration se déroule comme une longue série d'embûches et de poursuites de Saül contre son rival trop heureux. Pendant que David joue de la harpe devant le roi, celui-ci cherche à le clouer au mur d'un coup de lance (1Sa 18:10 et suivant 1Sa 19:9 s, doublet). Saül envoie ses gens pour saisir David dans sa maison, mais la ruse de sa femme fidèle lui permet de s'échapper et de se rendre auprès de Samuel à Rama (chap. 19). L'intervention de Jonathan en faveur de son ami ne fait qu'empirer la situation (chap. 20). Maintenant la rupture entre Saül et David est consommée : David est un fuyard et devient le chef d'une bande de gens hors la loi (400 hommes d'après 1Sa 22:2, 600 d'après 1Sa 27:2). La protection que les sacrificateurs de Nob accordent au héros fugitif attire sur eux la terrible vengeance du roi (ch. 21 et 22). La narration insiste sur la parfaite innocence de David, qui, malgré le traitement indigne et outrageant dont il est l'objet, épargne par deux fois la vie de « l'Oint de l'Éternel » : dans la caverne d'En-Guédi, puis dans le campement nocturne au désert de Ziph (ch. 24 et 26, sans doute un doublet). L'épisode de la rencontre de David et d'Abigaïl nous dépeint au vif le héros prompt à venger dans le sang une insulte imméritée, puis se laissant fléchir par l'intervention habile d'une femme généreuse (ch. 25).

La fin de cette triste odyssée fut la grave résolution prise par David de chercher un asile chez les Philistins. Avec sa troupe de 600 hommes il se mit au service d'Akis, roi de Gath, qui lui assigna comme résidence la ville de Tsiklag. De cette ville David faisait de fréquentes razzias contre les Amalécites et d'autres tribus du désert, tout en laissant croire à Akis qu'il pillait le pays de Juda (ch. 27). Mais lorsque, peu après, les Philistins reprirent la lutte contre Israël, David se trouva devant l'angoissante perspective de devoir marcher contre son propre peuple. La défiance bien naturelle des princes des Philistins délivra David de la terrible impasse où il s'était mis. Pendant que les Philistins s'avancent vers le pays d'Israël, David remporte une éclatante victoire sur les Amalécites, qui venaient de brûler Tsiklag pendant son absence ; et il envoie aux anciens de Juda une part du riche butin (ch. 29 et 30). A l'annonce de la catastrophe de Guilboa, où périrent au champ d'honneur Saül et ses fils, David composa cette émouvante élégie, qui réunit dans la même complainte l'ami incomparable et le roi qui l'avait injustement poursuivi (2Sa 1:17-27).

Maintenant la route est enfin libre pour David. Il se rend à Hébron, l'ancienne ville de Juda, riche en souvenirs des patriarches, et y est proclamé roi sur cette tribu (2Sa 2). Il s'ensuit une guerre civile entre David et Isboseth (ou Esbaal, 1Ch 8:33 9:39) fils de Saül, que son oncle Abner établit roi sur le reste d'Israël. Mais l'un et l'autre périssent bientôt d'une mort violente, et les représentants de tout Israël, rassemblés à Hébron, acclament David roi sur toute la nation. C'était aux environs de l'an 1000 (2Sa 5).

Les débuts du nouveau règne furent marqués par deux actes décisifs dans l'histoire du peuple d'Israël : la victoire sur les Philistins et le choix de Jérusalem comme capitale. Les Philistins, qui s'étaient tenus à l'écart pendant la guerre civile, interviennent, mais trop tard, pour maintenir leur suprématie sur Israël. Ils sont battus à plusieurs reprises, et le peuple hébreu est enfin délivré du joug étranger (2Sa 5:17-25 21:15-22). Avec la clairvoyance d'un grand monarque, David comprit la nécessité d'avoir une capitale plus centrale qu'Hébron. Il jeta son dévolu sur la vieille cité jébusite, située sur les limites de Juda et de Benjamin. La ville était tenue pour imprenable (cf. le dicton : 2Sa 5 6,8) ; mais par un heureux coup de main, sans doute en pénétrant dans la forteresse par un canal souterrain, Joab, le vaillant capitaine de David, parvint à s'en emparer (2Sa 5:6,9). David fit de Jérusalem la capitale politique et religieuse d'Israël. Il y transporta en grande pompe, au milieu des acclamations du peuple, l'Arche, le vénérable objet sacré mosaïque, laissé à l'abandon depuis les temps de Silo (ch. 6).

Après avoir ainsi affermi son pouvoir, David entreprit les grandes guerres contre les peuples environnants : Moabites, Édomites, Syriens, Ammonites furent tour à tour battus et subjugués par David et ses vaillants généraux, Joab et Abisaï (ch. 8, 10, 12). Aux yeux de la postérité, le fils d'Isaï apparut de plus en plus comme le héros par excellence, et son règne comme l'âge d'or de la théocratie jéhoviste,

A l'intérieur, David s'organisa fortement. L'illustre monarque était entouré d'une pléiade de vaillants paladins, les gibborim (2Sa 23:8-39). Pour sa sûreté personnelle, il avait une garde du corps, composée surtout d'éléments étrangers : les Kéréthiens et les Péléthiens (2Sa 8:18 15:18). Nous connaissons la liste de ses principaux fonctionnaires (2Sa 8:15-18 20:23-26). Sous ce rapport aussi son règne marque un progrès décisif sur celui de Saül. David est vraiment le fondateur de la monarchie israélite.

En regard des côtés lumineux, les ombres ne manquent pas dans ce règne. La triste aventure de David avec Bath-Séba (adultère aggravé de meurtre) est trop connue pour qu'il soit nécessaire de la rappeler en détail. Relevons plutôt avec quelle sévérité ce crime, assez commun chez un despote oriental, est jugé par l'histoire sainte. Le prophète Nathan se rend chez le roi coupable et lui dénonce son crime ; et le roi, repris dans sa conscience, s'écrie : « J'ai péché » (ch. 11 et 12). Le mauvais exemple du roi agit comme une Némésis vengeresse sur sa famille. L'aîné, Ammon, fait violence à sa demi-soeur Tamar ; il est tué par son frère Absalom (ch. 13). Puis, c'est la révolte d'Absalom, proclamé roi à Hébron. Le vieux roi abandonne sa capitale et se réfugie, avec ses fidèles, au delà du Jourdain, tandis que le fils usurpateur entre à Jérusalem. Les vicissitudes de cette révolte sont retracées dans un récit riche en détails, qui fait revivre devant nous les principaux personnages de ce drame : David et Absalom, Ahitophel et Husaï, Joab, Siméi, Bar-zillaï, etc. Le dénouement eut lieu, comme on sait, par la mort d'Absalom, à la bataille dans la forêt d'Éphraïm (ch. 15-19). Moins dangereuse fut la révolte de Séba, promptement domptée : indice de la rivalité toujours latente, entre Israël et Juda (ch. 20). Les derniers jours du roi furent encore troublés par la tentative de son fils Adonija, maintenant l'aîné, pour s'assurer le trône. L'habile intervention de Bath-Séba, secondée par Nathan, déjoua le complot et aboutit au sacre de Salomon, du vivant de son père (1Ro 1). Bientôt après se terminait la vie orageuse de David (1Ro 2:1-11), qui, par ses exploits militaires et son talent d'organisation, avait fait de son peuple une nation puissante et respectée.

En retraçant à grands traits la vie de David, nous nous en sommes tenus à la narration des livres de Samuel, dont plusieurs pages sont très rapprochées des événements (2Sa 9-20,1Ro 1 et 1Ro 2). La narration parallèle de 1 Chr., très postérieure, nous montre comment on envisageait la figure de David plus d'un siècle après l'exil. David y apparaît comme un saint avec la couronne sur la tête ; ses fautes et les côtés sombres de son règne sont soigneusement passés sous silence. Nous le voyons entièrement occupé aux préparatifs pour la construction du temple, réglant d'avance tous les détails de l'organisation du culte. Par contre, d'après 2Sa 7, David renonça, sur les conseils du prophète Nathan, à son projet de bâtir une maison à l'Éternel, qui préférait séjourner sous une tente, selon la simplicité de l'âge mosaïque.

On a porté sur le caractère de David des jugements très différents, et la critique a souvent réagi avec exagération contre la canonisation traditionnelle. On comprend le mot de Reuss : « C'était un héros ; on provoque la critique, très mal à propos, en voulant en faire un saint. » Il est facile de relever dans la vie de David maints traits de duplicité et même de cruauté envers ses ennemis. (cf. 1Sa 21:1,13-15 27:9-11,2Sa 8:2) C'étaient les moeurs d'un âge encore à demi-barbare. Mais il ne faut pas exagérer. Il est arbitraire d'accuser David d'avoir inspiré l'oracle qui réclama la mort de sept fils de Saül (2Sa 21). Quant au trai-, tement infligé aux villes des Ammonites, les nouvelles versions (la Vers. Syn. comme la Bible de Kautzsch en Allemagne), par une légère cor-refttion du texte, excluent tout sujet de scandale : David ne jeta pas tout un peuple à périr dans des fours (voir ce mot) et sous des scies, mais l'employa à différents travaux de scierie et de fours à briques : ce qui est un peu différent ! (2Sa 12:31) De même, pour les dernières volontés de David touchant Joab et Siméi (1Ro 2:5-9), au lieu d'y voir un testament des rancunes du vieux monarque, on les mettra plus facilement sur le compte de son successeur, ou bien on se rappellera l'idée antique que les crimes impunis attirent la malédiction sur un pays.

Mais, à côté des ombres, que de traits lumineux dans son caractère ! Sa générosité envers ses ennemis, sa promptitude à pardonner à ses adversaires ; (cf. 2Sa 19) l'ardeur chevaleresque qui le soutint dans tant de combats ; (cf. 2Sa 23:15-17) sa foi religieuse qui lui fit toujours rechercher l'aide de l'Éternel au milieu des vicissitudes et des dangers de sa vie agitée ; et son humilité sous l'accusation du prophète Nathan et dans l'acceptation des épreuves de ses dernières années (2Sa 15:25 16:11), tous ces traits et d'autres encore placent le roi David au rang des personnages les plus attrayants et sympathiques de l'A.T.

David est-il l'auteur, en tout ou en partie, des psaumes qui portent son nom ? Nous tenons comme sûrement établi que David fut un poète (2Sa 1:19-27, élégie sur Saül et Jonathan ; 2Sa 3:33, sur la mort d'Abner ; Am 6:5) et, étant données sa piété personnelle et sa confiance en l'Éternel, un poète religieux, un psalmiste. Mais quant à savoir quels chants de notre Psautier remontent réellement jusqu'à lui, il est malaisé de le déterminer, et les critiques actuels, même conservateurs, renoncent à dresser une liste de psaumes davidiques. Le Ps 18, reproduit dans 2Sa 22, est celui qui a le plus de chance de remonter, au moins dans sa partie centrale, au grand roi. Le Ps 51, bien qu'expression d'un repentir individuel, semble présupposer l'enseignement des prophètes. Il est d'ailleurs reconnu aujourd'hui que l'expression « Psaumes de David » signifie psaumes appartenant au recueil de David plutôt que composés par David (voir Psaumes).

La renommée de David est allée en grandissant à travers les âges. Il devint le modèle sur lequel furent jugés tous les rois postérieurs, (cf. 1Ro 11:34-38 15:3-5,2Ro 18:3 22:2) et le type du roi idéal de l'avenir, du Messie (Esa 11:1, Jer 23:5, Eze 34:23, Os 3:5). Et notre Sauveur lui-même ne dédaigna pas le titre de « fils de David », dont il fut salué par les foules (Mr 10:47, Mt 12:23 21:9 etc.). Th. L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Lévitique 17

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Transmets ces instructions à Aaron et à ses fils, ainsi qu’à tous les Israélites : ‘Voici ce que l'Eternel a ordonné.
      3 Si un Israélite égorge, à l’intérieur ou à l’extérieur du camp, un bœuf, un agneau ou une chèvre
      4 sans l’amener à l'entrée de la tente de la rencontre pour en faire une offrande à l'Eternel devant le tabernacle de l'Eternel, cet homme sera coupable du sang versé ; il a versé le sang, il sera exclu du milieu de son peuple.’
      5 C'est afin que les Israélites, au lieu de sacrifier leurs victimes dans les champs, les amènent au prêtre devant l'Eternel, à l'entrée de la tente de la rencontre, et qu'ils les offrent à l'Eternel en sacrifices de communion.
      6 Le prêtre en versera le sang sur l'autel de l'Eternel, à l'entrée de la tente de la rencontre, et il brûlera la graisse dont l’odeur sera agréable à l'Eternel.
      7 Ils n'offriront plus leurs sacrifices aux boucs, avec lesquels ils se prostituent. Ce sera une prescription perpétuelle pour eux au fil des générations.
      8 Tu leur diras donc : ‘Si un Israélite ou un étranger en séjour parmi eux offre un holocauste ou une victime
      9 sans l’amener à l'entrée de la tente de la rencontre pour l'offrir en sacrifice à l'Eternel, il sera exclu de son peuple.’
      10 » Si un Israélite ou un étranger en séjour parmi eux mange du sang, je me tournerai contre celui qui mange le sang et je l’exclurai du milieu de son peuple.
      11 En effet, la vie d’un être est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel afin qu'il serve d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait l'expiation.
      12 C'est pourquoi j'ai dit aux Israélites : ‘Aucun de vous ne mangera du sang, même l'étranger en séjour parmi vous ne mangera pas de sang.’
      13 Si un Israélite ou un étranger en séjour parmi eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière.
      14 En effet, la vie de tout être, c'est son sang, qui est en lui. C'est pourquoi j'ai dit aux Israélites : ‘Vous ne mangerez le sang d'aucune créature, car la vie de tout être, c'est son sang. Celui qui en mangera sera exclu.’
      15 » Toute personne, qu’elle soit israélite ou étrangère, qui aura mangé d'une bête trouvée morte ou déchiquetée lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impure jusqu'au soir ; puis elle sera pure.
      16 Si elle ne lave pas ses vêtements et son corps, elle supportera les conséquences de sa faute. »

      1 Samuel 14

      52 Pendant toute la vie de Saül, il y eut une guerre acharnée contre les Philistins. Dès que Saül apercevait un homme fort et vaillant, il le prenait à son service.

      1 Samuel 16

      1 L'Eternel dit à Samuel : « Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül ? Je l'ai rejeté afin qu'il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d'huile et pars ! Je t'envoie chez Isaï, le Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi. »
      2 Samuel dit : « Comment pourrais-je y aller ? Saül l'apprendra et me tuera. » L'Eternel dit : « Tu prendras une génisse avec toi et tu diras : ‘Je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel.’
      3 Tu inviteras Isaï au sacrifice. Je te préciserai ce que tu dois faire et tu désigneras par onction pour moi celui que je t’indiquerai. »
      4 Samuel fit ce que l'Eternel avait dit et se rendit à Bethléhem. Les anciens de la ville accoururent effrayés à sa rencontre et demandèrent : « Ton arrivée annonce-t-elle quelque chose d'heureux ? »
      5 Il répondit : « Oui, je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel. Consacrez-vous et venez avec moi au sacrifice. » Il fit aussi consacrer Isaï et ses fils et les invita au sacrifice.
      6 Lorsqu'ils entrèrent, il se dit, en voyant Eliab : « Certainement, celui que l'Eternel désigne par onction est ici devant lui. »
      7 Mais l'Eternel dit à Samuel : « Ne prête pas attention à son apparence et à sa grande taille, car je l'ai rejeté. En effet, l’Eternel n’a pas le même regard que l’homme : l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur. »
      8 Isaï appela Abinadab et le fit passer devant Samuel. Samuel dit : « L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci. »
      9 Isaï fit passer Shamma et Samuel dit : « L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci. »
      10 Isaï fit passer sept de ses fils devant Samuel et Samuel dit à Isaï : « L'Eternel n'a choisi aucun d'eux. »
      11 Puis Samuel dit à Isaï : « Tous tes fils sont-ils là ? » Il répondit : « Il reste encore le plus jeune, mais il garde les brebis. » Alors Samuel dit à Isaï : « Envoie quelqu’un le chercher, car nous ne prendrons pas place avant qu'il ne soit arrivé. »
      12 Isaï envoya quelqu’un le chercher. Il était roux, avec de beaux yeux et une belle apparence. L'Eternel dit à Samuel : « Lève-toi, verse de l’huile sur lui, car c'est lui ! »
      13 Samuel prit la corne d'huile et le consacra par onction au milieu de ses frères. L'Esprit de l'Eternel vint sur David, à partir de ce jour et par la suite. Samuel se leva et partit à Rama.
      14 L'Esprit de l'Eternel se retira de Saül, et celui-ci fut tourmenté par un mauvais esprit envoyé par l'Eternel.
      15 Les serviteurs de Saül lui dirent : « Voici qu’un mauvais esprit envoyé par Dieu te tourmente.
      16 Que notre seigneur parle ! Tes serviteurs sont à ta disposition. Ils chercheront un homme qui sache jouer de la harpe. Quand le mauvais esprit envoyé par Dieu sera sur toi, il en jouera et tu seras soulagé. »
      17 Saül répondit à ses serviteurs : « Trouvez-moi donc un homme qui joue bien et amenez-le-moi. »
      18 L'un des serviteurs prit la parole et dit : « J'ai vu un fils d'Isaï, le Bethléhémite, qui sait jouer. C'est aussi un homme fort et vaillant, un guerrier. Il parle bien, a une belle apparence et l'Eternel est avec lui. »
      19 Saül envoya des messagers à Isaï pour lui dire : « Envoie-moi ton fils David, celui qui est avec les brebis. »
      20 Isaï prit un âne qu'il chargea de pain, d'une outre de vin et d'un chevreau, et il envoya tout cela à Saül par l’intermédiaire de son fils David.
      21 David arriva vers Saül et se présenta devant lui. Il plut beaucoup à Saül et il fut désigné pour porter ses armes.
      22 Saül fit dire à Isaï : « Je t’en prie, laisse David à mon service, car il a trouvé grâce à mes yeux. »
      23 Lorsque le mauvais esprit envoyé par Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et en jouait. Saül se calmait alors et se sentait mieux, et le mauvais esprit s'éloignait de lui.

      1 Samuel 17

      1 Les Philistins réunirent leurs troupes pour faire la guerre et ils se rassemblèrent à Soco, ville qui appartient à Juda. Ils installèrent leur camp entre Soco et Azéka, à Ephès-Dammim.
      2 Saül et les hommes d'Israël se rassemblèrent aussi. Ils installèrent leur camp dans la vallée d’Ela et ils se rangèrent en ordre de bataille contre les Philistins.
      3 Les Philistins se tenaient sur une montagne, et Israël sur celle d’en face : la vallée les séparait.
      4 Un homme sortit alors du camp des Philistins et s'avança entre les deux armées. Il s’appelait Goliath, venait de Gath et mesurait environ 3 mètres.
      5 Il avait sur la tête un casque en bronze et il portait une cuirasse à écailles en bronze qui pesait près de 60 kilos.
      6 Il avait des jambières en bronze et tenait un javelot en bronze en bandoulière.
      7 Le bois de sa lance avait la grosseur d’un cylindre de métier à tisser, et la lance, en fer, pesait 7 kilos. Celui qui portait son bouclier marchait devant lui.
      8 Le Philistin s'arrêta et s'adressa aux troupes d'Israël rangées en ordre de bataille. Il leur cria : « Pourquoi sortez-vous pour vous ranger en ordre de bataille ? Ne suis-je pas le Philistin et n'êtes-vous pas des esclaves de Saül ? Choisissez un homme qui descende contre moi !
      9 S'il peut me battre et qu'il me tue, nous serons vos esclaves. Mais si je l'emporte sur lui et que je le tue, vous serez nos esclaves et vous nous servirez. »
      10 Le Philistin dit encore : « Je jette aujourd’hui un défi à l'armée d'Israël : donnez-moi un homme, pour que nous nous battions ensemble ! »
      11 En entendant ces paroles du Philistin, Saül et tout Israël furent effrayés et remplis de peur.
      12 Or David était le fils de l’Ephratien de Bethléhem en Juda nommé Isaï qui avait huit fils. A l’époque de Saül, cet homme était vieux, d’un âge avancé.
      13 Les trois fils aînés d'Isaï avaient suivi Saül à la guerre. Voici le nom de ses trois fils partis pour la guerre : Eliab, l’aîné, Abinadab le deuxième et Shamma, le troisième.
      14 David était le plus jeune, et les trois aînés avaient suivi Saül.
      15 Quant à David, il faisait le va-et-vient, quittant Saül pour garder les brebis de son père à Bethléhem.
      16 Le Philistin s'avançait matin et soir, et il se présenta ainsi pendant 40 jours.
      17 Isaï dit à son fils David : « Prends pour tes frères cette mesure de grain rôti et ces 10 pains, et cours au camp vers tes frères.
      18 Porte aussi ces 10 fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien et tu m’en apporteras une preuve de leur part.
      19 Ils sont avec Saül et tous les hommes d'Israël dans la vallée d’Ela, et ils font la guerre aux Philistins. »
      20 David se leva de bon matin. Il laissa les brebis à un gardien, prit ses affaires et partit, comme Isaï le lui avait ordonné. Lorsqu'il arriva au camp, l'armée était en marche pour se ranger en ordre de bataille et poussait des cris de guerre.
      21 Les Israélites et les Philistins se mirent en ordre de bataille, armée contre armée.
      22 David confia les affaires qu'il transportait au gardien du matériel et courut vers les rangs de l'armée. Aussitôt arrivé, il demanda à ses frères comment ils allaient.
      23 Il était en train de parler avec eux lorsque le Philistin de Gath appelé Goliath s'avança entre les deux armées, hors des rangs des Philistins. Il tint les mêmes discours que les autres fois et David les entendit.
      24 A la vue de cet homme, tous les Israélites prirent la fuite et furent remplis de peur.
      25 Chacun disait : « Avez-vous vu s'avancer cet homme ? C'est pour jeter un défi à Israël qu'il s'est avancé ! Si quelqu'un le tue, le roi le comblera de richesses, il lui donnera sa fille et libérera sa famille de tout impôt en Israël. »
      26 David demanda aux hommes qui se trouvaient près de lui : « Que fera-t-on pour celui qui tuera ce Philistin et qui écartera la honte d’Israël ? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l'armée du Dieu vivant ? »
      27 Le peuple répéta les mêmes choses en précisant : « Voilà comment l'on agira pour celui qui le tuera. »
      28 Eliab, le frère aîné de David, l'avait entendu parler à ces hommes, et il fut enflammé de colère contre lui. Il dit : « Pourquoi es-tu descendu ici et à qui as-tu laissé ton petit troupeau dans le désert ? Je connais ton orgueil et la méchanceté de ton cœur. C'est pour voir la bataille que tu es descendu. »
      29 David répondit : « Qu'ai-je donc fait ? N’ai-je pas le droit de m’exprimer ? »
      30 Il se détourna de lui pour s'adresser à un autre et posa les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois.
      31 Après avoir entendu les paroles prononcées par David, on les répéta à Saül, qui le fit venir.
      32 David dit à Saül : « Que personne ne se décourage à cause de ce Philistin ! Moi, ton serviteur, j’irai me battre contre lui. »
      33 Saül dit à David : « Tu ne peux pas aller te battre contre ce Philistin. Tu n’es qu’un enfant, alors que lui, il est un homme de guerre depuis sa jeunesse. »
      34 David dit à Saül : « Ton serviteur gardait les brebis de son père. Quand un lion ou un ours venait pour en enlever une du troupeau,
      35 je courais après lui, je le frappais et j'arrachais la brebis de sa gueule. S'il m’attaquait, je l’attrapais par la gorge, je le frappais et je le tuais.
      36 C'est ainsi que ton serviteur a frappé le lion et l'ours, et ce sera aussi le sort du Philistin, de cet incirconcis, car il a insulté l'armée du Dieu vivant. »
      37 David ajouta : « L'Eternel m'a délivré de la griffe du lion et de la patte de l'ours, et il me délivrera aussi de ce Philistin. » Saül dit à David : « Vas-y donc et que l'Eternel soit avec toi ! »
      38 Saül fit enfiler sa tenue à David. Il plaça sur sa tête un casque en bronze et le revêtit d’une cuirasse.
      39 David mit l'épée de Saül par-dessus ses habits et voulut marcher, car il n'avait encore jamais essayé, mais il dit à Saül : « Je ne peux pas marcher avec cette armure, je n'y suis pas habitué. » Et il s'en débarrassa.
      40 Il prit en main son bâton, puis il choisit dans le torrent cinq pierres lisses et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Enfin, sa fronde à la main, il s'avança contre le Philistin.
      41 Le Philistin s'approcha peu à peu de David, et l'homme qui portait son bouclier marchait devant lui.
      42 Le Philistin regarda David et, lorsqu'il l’aperçut, il le méprisa, car il ne vit en lui qu'un enfant roux à la belle apparence.
      43 Le Philistin dit à David : « Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ? » Après l'avoir maudit par ses dieux,
      44 il ajouta : « Viens vers moi, que je donne ta chair à manger aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs ! »
      45 David dit au Philistin : « Tu marches contre moi avec l'épée, la lance et le javelot ; moi, je marche contre toi au nom de l'Eternel, le maître de l’univers, au nom du Dieu de l'armée d'Israël que tu as insultée.
      46 Aujourd'hui l'Eternel va te livrer entre mes mains. Je t'abattrai et je te couperai la tête. Aujourd'hui je vais donner les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages. Toute la terre saura alors qu'Israël a un Dieu,
      47 et toute cette assemblée saura que ce n'est ni par l'épée ni par la lance que l'Eternel sauve. En effet, la victoire appartient à l'Eternel et il vous livre entre nos mains. »
      48 Dès que le Philistin se mit à marcher vers lui, David courut sur le champ de bataille à sa rencontre.
      49 Il porta la main à sa gibecière, y prit une pierre et la lança avec sa fronde. Il frappa le Philistin au front et la pierre s'y enfonça. Le Philistin tomba le visage contre terre.
      50 Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin ; il le frappa et le mit à mort sans avoir d'épée à la main.
      51 Il courut, s'arrêta près du Philistin et prit son épée en la tirant du fourreau. Il l’acheva et lui coupa la tête. Voyant que leur héros était mort, les Philistins prirent la fuite.
      52 Les hommes d'Israël et de Juda se levèrent, poussèrent des cris et les poursuivirent jusque dans la vallée et jusqu'aux portes d'Ekron. Les Philistins blessés à mort tombèrent sur le chemin de Shaaraïm jusqu'à Gath et Ekron.
      53 Les Israélites mirent fin à leur poursuite et revinrent piller le camp.
      54 David prit la tête du Philistin et l’amena à Jérusalem, et il déposa dans sa tente les armes du Philistin.
      55 Lorsque Saül avait vu David marcher à la rencontre du Philistin, il avait dit à Abner, le chef de l'armée : « De qui ce jeune homme est-il le fils, Abner ? » Abner avait répondu : « Aussi vrai que ton âme est vivante, roi, je l'ignore. »
      56 « Informe-toi donc pour savoir de qui ce jeune homme est le fils », avait dit le roi.
      57 Quand David fut de retour après avoir tué le Philistin, Abner le prit et le conduisit devant Saül. David tenait à la main la tête du Philistin.
      58 Saül lui dit : « De qui es-tu le fils, jeune homme ? » Et David répondit : « Je suis le fils de ton serviteur Isaï, le Bethléhémite. »

      1 Samuel 18

      7 Les femmes qui chantaient se répondaient les unes aux autres en disant : « Saül a frappé ses 1000, et David ses 10'000. »
      10 Le lendemain, le mauvais esprit envoyé par Dieu vint sur Saül, qui eut des accès de délire au milieu de sa maison. David jouait comme les autres jours et Saül avait sa lance à la main.

      1 Samuel 19

      9 Alors le mauvais esprit envoyé par l'Eternel fut sur Saül. Celui-ci était assis dans sa maison, sa lance à la main.

      1 Samuel 21

      1 David se leva et partit, et Jonathan rentra en ville.

      1 Samuel 22

      2 Tous ceux qui se trouvaient dans la détresse, qui avaient des dettes ou qui étaient mécontents se rassemblèrent autour de lui, et il devint leur chef. Ainsi, ce furent environ 400 hommes qui se joignirent à lui.

      1 Samuel 27

      2 David se leva avec ses 600 compagnons, et ils passèrent chez Akish, fils de Maoc, roi de Gath.

      2 Samuel 1

      17 Voici la complainte que David composa sur Saül et sur son fils Jonathan.
      18 Il ordonna de l'enseigner aux Judéens. C'est la complainte de l'arc, qui figure dans le livre du Juste.
      19 « L'élite d'Israël a été blessée sur tes collines ! #Comment des héros ont-ils pu tomber ?
      20 » Ne l'annoncez pas dans Gath, #n'en proclamez pas la nouvelle dans les rues d'Askalon, #sinon les filles des Philistins se réjouiraient, #les filles des incirconcis triompheraient. #
      21 Monts Guilboa, #qu'il n'y ait sur vous ni rosée ni pluie, #ni champs permettant de faire des offrandes ! #En effet, c’est là qu’a été jeté le bouclier des héros, #le bouclier de Saül. #Plus jamais on ne le graissera avec de l’huile. #
      22 Devant le sang des blessés, devant la graisse des plus vaillants, #l'arc de Jonathan n'a jamais reculé #et l'épée de Saül ne retournait pas à vide. #
      23 Saül et Jonathan, aimés et chéris pendant leur vie, #n'ont pas été séparés dans la mort. #Ils étaient plus légers que les aigles, #ils étaient plus forts que les lions. #
      24 Filles d'Israël, pleurez sur Saül ! #Il vous habillait d’un cramoisi magnifique, #il mettait des ornements d'or sur vos habits. #
      25 Comment des héros ont-ils pu tomber au milieu du combat ? #Comment Jonathan a-t-il pu être blessé sur tes collines ?
      26 » Je suis dans la douleur à cause de toi, Jonathan, mon frère ! #Tu faisais tout mon plaisir. #Ton amour pour moi était merveilleux, #supérieur à l'amour des femmes. #
      27 Comment des héros ont-ils pu tomber ? #Comment leurs armes ont-elles pu être détruites ? »

      2 Samuel 2

      1 Après cela, David consulta l'Eternel en disant : « Dois-je monter dans une des villes de Juda ? » L'Eternel lui répondit : « Monte. » David dit : « Où dois-je monter ? » Et l'Eternel répondit : « A Hébron. »
      2 David y monta alors avec ses deux femmes, Achinoam de Jizreel et Abigaïl de Carmel, la femme de Nabal.
      3 David y fit aussi monter ceux qui étaient à ses côtés, chacun avec sa famille, et ils habitèrent dans les villes qui dépendaient d'Hébron.
      4 Les hommes de Juda vinrent et c’est là qu’ils consacrèrent par onction David comme roi sur la communauté de Juda. On informa David que c'étaient les habitants de Jabès en Galaad qui avaient enterré Saül.
      5 Il leur envoya alors des messagers pour leur dire : « Soyez bénis de l'Eternel, puisque vous avez fait preuve d’une telle bonté envers Saül, votre maître, et que vous l'avez enterré.
      6 Que l'Eternel agisse maintenant envers vous avec bonté et fidélité. Moi aussi, je vous ferai du bien, puisque vous avez agi de cette manière.
      7 Que vos mains se fortifient ! Soyez de vaillants hommes ! En effet, votre maître Saül est mort et c'est moi que la communauté de Juda a désigné par onction comme roi sur elle. »
      8 Cependant Abner, fils de Ner et chef de l'armée de Saül, avait pris Ish-Bosheth, le fils de Saül, et l’avait fait passer à Mahanaïm.
      9 Il l'avait proclamé roi sur Galaad, sur les Asérites, sur Jizreel, sur Ephraïm, sur Benjamin et sur tout Israël.
      10 Ish-Bosheth, fils de Saül, était âgé de 40 ans lorsqu'il devint roi d'Israël et il régna 2 ans. Seule la communauté de Juda suivit David.
      11 La période pendant laquelle David régna à Hébron sur la communauté de Juda fut de 7 ans et 6 mois.
      12 Abner, fils de Ner, et les serviteurs d'Ish-Bosheth, le fils de Saül, sortirent de Mahanaïm en direction de Gabaon.
      13 Joab, le fils de Tseruja, et les serviteurs de David se mirent eux aussi en marche. Ils se rencontrèrent près de l'étang de Gabaon et ils s'arrêtèrent, les uns d’un côté de l'étang, les autres de l’autre.
      14 Abner dit à Joab : « Que les jeunes se lèvent donc et combattent devant nous ! » Joab répondit : « Qu'ils se lèvent ! »
      15 Ils se levèrent et s'avancèrent en nombre égal : 12 pour Benjamin et Ish-Bosheth, le fils de Saül, et 12 serviteurs de David.
      16 Chacun attrapa son adversaire par la tête et lui enfonça son épée dans le côté ; ils tombèrent tous ensemble. On appela alors cet endroit, qui se trouve près de Gabaon, Helkath-Hatsurim.
      17 Il y eut ce jour-là un combat très rude, au cours duquel Abner et les hommes d'Israël furent battus par les serviteurs de David.
      18 Les trois fils de Tseruja, Joab, Abishaï et Asaël, se trouvaient là. Asaël était agile comme une gazelle sauvage.
      19 Il poursuivit Abner sans se détourner de lui pour aller à droite ou à gauche.
      20 Abner regarda derrière lui et dit : « Est-ce toi, Asaël ? » Il répondit : « C'est moi. »
      21 Abner lui dit : « Détourne-toi à droite ou à gauche ! Attrape un de ces jeunes gens et prends ses dépouilles. » Mais Asaël ne voulut pas se détourner de lui.
      22 Abner insista auprès d’Asaël : « Ecarte-toi de moi ! Pourquoi devrais-je te frapper et t'abattre ? Comment pourrais-je ensuite regarder ton frère Joab en face ? »
      23 Mais Asaël refusa de s’écarter. Alors Abner le frappa au ventre avec l'extrémité inférieure de sa lance, et la lance sortit par-derrière. Il tomba et mourut sur place. Tous ceux qui arrivaient à l'endroit où Asaël était tombé mort s'y arrêtaient.
      24 Joab et Abishaï poursuivirent Abner, et le soleil se couchait quand ils arrivèrent à la colline d'Amma, qui se trouve en face de Guiach, sur le chemin du désert de Gabaon.
      25 Les Benjaminites se rassemblèrent derrière Abner pour former un seul bloc et ils s'arrêtèrent au sommet d'une colline.
      26 Abner cria à Joab : « L'épée va-t-elle nous dévorer indéfiniment ? Ne sais-tu pas que cela débouchera sur de l'amertume ? Quand diras-tu enfin à ton peuple de ne plus poursuivre ses frères ? »
      27 Joab répondit : « Dieu est vivant ! Si tu n'avais pas parlé, l’armée n'aurait pas cessé de poursuivre ses frères avant le matin. »
      28 Il sonna alors de la trompette et toute l’armée s'arrêta. Ils cessèrent de poursuivre Israël et de combattre.
      29 Abner et ses hommes marchèrent toute la nuit dans la plaine. Ils passèrent le Jourdain, traversèrent tout le Bithron et arrivèrent à Mahanaïm.
      30 Joab mit fin à leur poursuite d'Abner et rassembla toute l’armée. Il manquait 19 serviteurs de David et Asaël.
      31 Cependant, les serviteurs de David avaient frappé à mort 360 des hommes de Benjamin et d'Abner.
      32 Ils emportèrent Asaël et l'enterrèrent dans le tombeau de son père à Bethléhem. Puis Joab et ses hommes marchèrent toute la nuit, et ils arrivèrent à Hébron au lever du jour.

      2 Samuel 3

      33 Le roi composa une complainte sur Abner. Il dit : « Abner devait-il mourir comme un criminel ?

      2 Samuel 5

      1 Toutes les tribus d'Israël vinrent trouver David à Hébron pour dire : « Nous sommes faits des mêmes os et de la même chair que toi.
      2 Auparavant déjà, lorsque Saül était notre roi, c'était toi qui faisais partir Israël en campagne et qui l’en faisais revenir. L'Eternel t'a dit : ‘*C’est toi qui prendras soin de mon peuple, Israël, et qui deviendras son chef.’ »
      3 Ainsi, tous les anciens d'Israël vinrent trouver le roi à Hébron et là, le roi David fit alliance avec eux devant l'Eternel. Ils consacrèrent par onction David comme roi sur Israël.
      4 David était âgé de 30 ans lorsqu'il devint roi, et il régna 40 ans.
      5 Il régna 7 ans et 6 mois sur Juda à Hébron, et 33 ans sur tout Israël et Juda à Jérusalem.
      6 Le roi marcha avec ses hommes sur Jérusalem contre les Jébusiens, qui habitaient le pays. Ils dirent à David : « Tu n'entreras pas ici, car même les aveugles et les boiteux te repousseront en disant : ‘David n’entrera pas ici.’ »
      7 David s'empara néanmoins de la forteresse de Sion, c'est-à-dire la ville de David.
      8 David avait dit ce jour-là : « Si quelqu’un veut battre les Jébusiens, il devra atteindre par le canal ces boiteux et ces aveugles qui sont les ennemis de David. C'est pourquoi l'on dit : « L'aveugle et le boiteux n'entreront pas dans le temple. »
      9 David s’installa dans la forteresse, qu'il appela ville de David. Il fit des constructions de tous côtés, à partir de la terrasse de Millo jusque vers l’intérieur.
      10 David devenait de plus en plus puissant et l'Eternel, le Dieu de l’univers, était avec lui.
      11 Hiram, le roi de Tyr, envoya des messagers à David, ainsi que du bois de cèdre, avec des charpentiers et des tailleurs de pierres, et ils lui construisirent une maison.
      12 David reconnut alors que l'Eternel l'affermissait comme roi sur Israël et donnait du rayonnement à sa royauté à cause de son peuple, Israël.
      13 David prit encore des concubines et des femmes de Jérusalem, après son arrivée d'Hébron, et il eut encore des fils et des filles.
      14 Voici le nom des enfants qu’il eut à Jérusalem : Shammua, Shobab, Nathan, Salomon,
      15 Jibhar, Elishua, Népheg, Japhia,
      16 Elishama, Eliada et Eliphéleth.
      17 Les Philistins apprirent qu'on avait consacré par onction David comme roi sur Israël, et ils montèrent tous à sa recherche. David en fut informé et descendit à la forteresse.
      18 Les Philistins arrivèrent et se déployèrent dans la vallée des Rephaïm.
      19 David consulta l'Eternel en disant : « Dois-je monter contre les Philistins ? Les livreras-tu entre mes mains ? » Et l'Eternel dit à David : « Monte, car je livrerai les Philistins entre tes mains. »
      20 David vint à Baal-Peratsim où il les battit. Puis il dit : « L'Eternel a dispersé mes ennemis devant moi comme de l’eau qui coule. » C'est pourquoi l'on a appelé cet endroit Baal-Peratsim.
      21 Ils y abandonnèrent leurs idoles, et David et ses hommes les emportèrent.
      22 Les Philistins montèrent de nouveau pour attaquer et se déployèrent dans la vallée des Rephaïm.
      23 David consulta l'Eternel, et l'Eternel dit : « Tu ne monteras pas. Contourne-les par-derrière et tu arriveras sur eux vis-à-vis des mûriers.
      24 Quand tu entendras un bruit de pas dans les cimes des mûriers, alors dépêche-toi, car c'est l'Eternel qui marche devant toi pour battre l'armée des Philistins. »
      25 David fit ce que l'Eternel lui avait ordonné et il porta des coups aux Philistins depuis Guéba jusqu'à Guézer.

      2 Samuel 7

      1 Lorsqu’il fut installé dans son palais et que l'Eternel lui eut donné du repos en le délivrant de tous les ennemis qui l'entouraient,
      2 le roi dit au prophète Nathan : « Vois donc ! J'habite dans une maison en cèdre, tandis que l'arche de Dieu est installée au milieu d'une tente. »
      3 Nathan répondit au roi : « Vas-y, fais tout ce que tu as dans le cœur, car l'Eternel est avec toi. »
      4 La nuit suivante, la parole de l'Eternel fut adressée à Nathan :
      5 « Va annoncer à mon serviteur David : ‘Voici ce que dit l'Eternel : Est-ce à toi de me construire une maison pour que j’y habite ?
      6 En effet, je n'ai pas habité dans une maison depuis le jour où j'ai fait sortir les Israélites d'Egypte jusqu'à aujourd’hui. J'ai voyagé sous une tente, dans un tabernacle.
      7 Partout où j'ai marché avec tous les Israélites, ai-je une seule fois dit à l'une des tribus d'Israël que j'avais désignée pour diriger mon peuple, Israël : Pourquoi ne me construisez-vous pas une maison en cèdre ?’
      8 Annonce maintenant à mon serviteur David : ‘Voici ce que dit l'Eternel, le maître de l’univers : Je t'ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu sois chef sur mon peuple, sur Israël.
      9 Je t’ai accompagné partout où tu as marché, j'ai éliminé tous tes ennemis devant toi et j’ai rendu ton nom aussi grand que celui des grands de la terre.
      10 J’ai donné un lieu de résidence à mon peuple, à Israël, je l’ai planté pour qu'il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l'oppriment plus comme par le passé,
      11 comme à l'époque où j'avais établi des juges sur mon peuple, sur Israël. Je t’ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. De plus, l'Eternel t'annonce qu'il va te faire lui-même une maison :
      12 quand ta vie prendra fin et que tu seras couché avec tes ancêtres, je ferai surgir après toi ton descendant, celui qui sera issu de toi, et j'affermirai son règne.
      13 Ce sera lui qui construira une maison en l’honneur de mon nom, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume.
      14 *Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils. S'il fait le mal, je le punirai avec le bâton des hommes, avec les coups des humains,
      15 mais je ne lui retirerai pas ma grâce comme je l'ai fait avec Saül, que j'ai écarté de ton chemin.
      16 Ta maison et ton règne seront assurés pour toujours après toi, ton trône sera affermi pour toujours.’ »
      17 Nathan rapporta toutes ces paroles et toute cette vision à David.
      18 Alors le roi David alla se présenter devant l'Eternel et dit : « Qui suis-je, Seigneur Eternel, et qu’est-ce que ma famille, pour que tu m'aies fait parvenir là où je suis ?
      19 Et c'est encore trop peu à tes yeux, Seigneur Eternel ! Tu parles aussi de la famille de ton serviteur pour un avenir lointain et tu consens à en instruire un homme, Seigneur Eternel !
      20 Que pourrait te dire de plus David ? Tu connais ton serviteur, Seigneur Eternel !
      21 C’est à cause de tes promesses et conformément à tes désirs que tu as accompli toutes ces grandes choses et les as révélées à ton serviteur.
      22 Que tu es donc grand, Seigneur Eternel ! En effet, personne n'est semblable à toi et il n'y a pas d'autre Dieu que toi, d'après tout ce que nous avons entendu.
      23 Existe-t-il sur la terre une seule nation qui soit comme ton peuple, comme Israël ? O Dieu, tu es venu le racheter pour faire de lui ton peuple, pour te faire un nom et pour accomplir en sa faveur, en faveur de ton pays, des miracles et des prodiges, en chassant devant ton peuple, que tu as racheté d'Egypte, des nations et leurs dieux.
      24 Tu as affermi ton peuple, Israël, pour qu'il soit ton peuple pour toujours et toi, Eternel, tu es devenu son Dieu.
      25 Maintenant, Eternel Dieu, fais subsister jusque dans l'éternité la parole que tu as prononcée sur ton serviteur et sur sa famille et agis comme tu l’as dit.
      26 Que l’on dise éternellement la grandeur de ton nom en affirmant : ‘L'Eternel, le maître de l’univers, est le Dieu d'Israël’et que la maison de ton serviteur David soit affermie devant toi !
      27 En effet, c’est toi-même, Eternel, maître de l’univers, Dieu d'Israël, qui t'es révélé à ton serviteur en disant : ‘Je te construirai une maison !’Voilà pourquoi ton serviteur a trouvé le courage de t'adresser cette prière.
      28 Maintenant, Seigneur Eternel, c’est toi qui es Dieu ! Tes paroles sont vraies et tu as annoncé ce bienfait à ton serviteur.
      29 Veuille donc bénir la famille de ton serviteur afin qu'elle subsiste éternellement devant toi ! En effet, c'est toi, Seigneur Eternel, qui as parlé, et c’est grâce à ta bénédiction que la maison de ton serviteur sera bénie pour l’éternité. »

      2 Samuel 8

      2 Il battit les Moabites et il les mesura avec un ruban en les faisant se coucher par terre. Il mesura deux rubans à mettre à mort, et un plein ruban à laisser en vie. Les Moabites furent asservis à David et lui payèrent un tribut.
      15 David régna sur tout Israël, et il faisait droit et justice à tout son peuple.
      16 Joab, fils de Tseruja, commandait l'armée ; Josaphat, fils d'Achilud, était archiviste ;
      17 Tsadok, fils d'Achithub, et Achimélec, fils d'Abiathar, étaient prêtres ; Seraja était secrétaire ;
      18 Benaja, fils de Jehojada, était le chef des Kéréthiens et des Péléthiens ; et les fils de David étaient ministres d'Etat.

      2 Samuel 9

      1 David demanda : « Reste-t-il encore quelqu'un de la famille de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan ? »
      2 Il y avait un serviteur de la famille de Saül, un dénommé Tsiba, que l'on fit venir vers David. Le roi lui dit : « Es-tu Tsiba ? » Il répondit : « Pour te servir ! »
      3 Le roi dit : « N'y a-t-il plus personne de la famille de Saül, pour que je fasse preuve envers lui de la bonté de Dieu ? » Tsiba répondit au roi : « Il y a encore un fils de Jonathan ; il est handicapé aux deux jambes. »
      4 Le roi lui demanda : « Où est-il ? » Et Tsiba répondit au roi : « Il est chez Makir, fils d'Ammiel, à Lodebar. »
      5 Le roi David l'envoya chercher chez Makir, le fils d'Ammiel, à Lodebar.
      6 Mephibosheth, fils de Jonathan et petit-fils de Saül, vint vers David, tomba le visage contre terre et se prosterna. David dit : « Mephibosheth ! » Il répondit : « Me voici, je suis ton serviteur. »
      7 David lui dit : « N’aie pas peur, car je veux te faire du bien à cause de ton père Jonathan. Je te rendrai toutes les terres de Saül, ton grand-père, et tu mangeras toujours à ma table. »
      8 Mephibosheth se prosterna et dit : « Que suis-je, moi ton serviteur, pour que tu prêtes attention à un chien mort tel que moi ? »
      9 Le roi appela Tsiba, le serviteur de Saül, et lui dit : « Je donne au fils de ton maître tout ce qui appartenait à Saül et à toute sa famille.
      10 Tu cultiveras les terres pour lui, avec tes fils et tes serviteurs, et tu feras les récoltes, afin que le fils de ton maître ait du pain, de quoi manger. En outre, Mephibosheth, le fils de ton maître, mangera constamment à ma table. » Or Tsiba avait 15 fils et 20 serviteurs.
      11 Il dit au roi : « Ton serviteur fera tout ce que le roi mon seigneur ordonne à son serviteur. » Mephibosheth mangea donc à la table de David comme s’il était l'un des fils du roi.
      12 Il avait un jeune fils du nom de Mica et tous ceux qui habitaient chez Tsiba étaient à son service.
      13 Mephibosheth habitait à Jérusalem, car il mangeait constamment à la table du roi. Il était estropié des deux pieds.

      2 Samuel 10

      1 Après cela, le roi des Ammonites mourut et son fils Hanun devint roi à sa place.
      2 David se dit : « Je vais montrer de la bonté envers Hanun, le fils de Nachash, tout comme son père en a montré envers moi. » Et il envoya ses serviteurs le consoler au sujet de son père. Lorsque les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des Ammonites,
      3 les chefs des Ammonites dirent à leur maître Hanun : « Penses-tu que ce soit pour honorer ton père que David t'envoie des consolateurs ? N'est-ce pas pour faire une reconnaissance de la ville, pour l’explorer et la détruire, qu'il envoie ses serviteurs vers toi ? »
      4 Alors Hanun arrêta les serviteurs de David, leur fit raser la moitié de la barbe et fit couper leurs habits par le milieu jusqu'en haut des cuisses. Puis il les renvoya.
      5 On en informa David et il envoya des messagers à leur rencontre, car ces hommes étaient couverts de honte. Le roi leur fit dire : « Restez à Jéricho jusqu'à ce que votre barbe ait repoussé et ne revenez qu’ensuite. »
      6 Voyant qu’ils avaient provoqué le dégoût de David, les Ammonites firent engager 20'000 fantassins chez les Syriens de Beth-Rehob et chez ceux de Tsoba, 1000 hommes chez le roi de Maaca et 12'000 chez les habitants de Tob.
      7 A cette nouvelle, David envoya contre eux Joab et toute l'armée, les hommes vaillants.
      8 Les Ammonites sortirent de leurs villes et se rangèrent en ordre de bataille à l'entrée de la ville. Les Syriens de Tsoba et de Rehob ainsi que les hommes de Tob et de Maaca étaient à part dans la campagne.
      9 Joab vit qu'il avait à combattre par-devant et par-derrière. Il choisit alors sur toute l'élite d'Israël un groupe qu'il plaça en face des Syriens.
      10 Il plaça le reste du peuple sous le commandement de son frère Abishaï, pour qu’il s’oppose aux Ammonites.
      11 Il lui dit : « Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours, et si les Ammonites sont plus forts que toi, je viendrai au tien.
      12 Sois fort, montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l'Eternel fasse ce qui lui semblera bon ! »
      13 Joab s'avança avec sa troupe pour attaquer les Syriens, et ceux-ci prirent la fuite devant lui.
      14 Quand les Ammonites virent que les Syriens s’étaient enfuis, ils prirent eux aussi la fuite devant Abishaï et rentrèrent dans la ville. Joab s'éloigna des Ammonites et revint à Jérusalem.
      15 Voyant qu'ils avaient été battus par Israël, les Syriens regroupèrent leurs forces.
      16 Hadadézer envoya chercher les Syriens qui habitaient de l'autre côté de l’Euphrate. Ils arrivèrent à Hélam, avec à leur tête Shobac, le chef de l'armée d'Hadadézer.
      17 On l'annonça à David, qui rassembla tout Israël, passa le Jourdain et vint à Hélam. Les Syriens se rangèrent en ordre de bataille face à David et combattirent contre lui,
      18 mais ils prirent la fuite devant Israël. David tua parmi eux l’équipage de 700 chars et 40'000 cavaliers. Il frappa aussi Shobac, le chef de leur armée, qui mourut sur place.
      19 Tous les rois soumis à Hadadézer, se voyant battus par Israël, firent la paix avec les Israélites et leur furent asservis. Quant aux Syriens, ils n'osèrent plus se porter au secours des Ammonites.

      2 Samuel 11

      1 L'année suivante, à l’époque où les rois partent en campagne, David envoya Joab, avec ses serviteurs et tout Israël, semer la dévastation chez les Ammonites et faire le siège de Rabba. Quant à lui, il resta à Jérusalem.
      2 Un soir, David se leva de son lit. Comme il se promenait sur le toit du palais royal, il aperçut de là une femme qui se baignait et qui était très belle.
      3 David fit demander qui était cette femme et on lui dit : « N'est-ce pas Bath-Shéba, fille d'Eliam et femme d'Urie le Hittite ? »
      4 David envoya alors des messagers la chercher. Elle vint vers lui et il coucha avec elle, alors qu’elle venait de se purifier après ses règles. Puis elle retourna chez elle.
      5 Cette femme tomba enceinte et elle fit dire à David : « Je suis enceinte. »
      6 Alors David fit dire à Joab : « Envoie-moi Urie le Hittite. » Et Joab envoya Urie à David.
      7 Urie se rendit vers David, qui l'interrogea sur l'état de Joab, du peuple et de la guerre.
      8 Puis David dit à Urie : « Descends chez toi et prends un moment de détente. » Urie sortit du palais royal, suivi d'un cadeau du roi.
      9 Mais il se coucha à la porte du palais royal, avec tous les serviteurs de son maître, et il ne descendit pas chez lui.
      10 On en informa David en lui disant : « Urie n'est pas descendu chez lui. » David dit à Urie : « N'arrives-tu pas de voyage ? Pourquoi n'es-tu pas descendu chez toi ? »
      11 Urie lui répondit : « L'arche de l’alliance ainsi qu’Israël et Juda habitent sous des tentes, mon seigneur Joab et les serviteurs de mon seigneur campent en rase campagne et moi, je rentrerais chez moi pour manger et boire et pour coucher avec ma femme ! Aussi vrai que tu es vivant et que ton âme est vivante, je ne ferai pas cela. »
      12 David dit à Urie : « Reste ici aujourd'hui encore et demain je te laisserai repartir. » Urie resta à Jérusalem ce jour-là et le lendemain.
      13 David l'invita à manger et à boire en sa présence et il l'enivra. Le soir, Urie sortit pour s’étendre sur son lit avec les serviteurs de son maître, mais il ne descendit pas chez lui.
      14 Le lendemain matin, David écrivit une lettre à Joab et il la lui fit parvenir par l’intermédiaire d'Urie.
      15 Il écrivit dans cette lettre : « Placez Urie au plus fort du combat, puis reculez derrière lui afin qu'il soit frappé et meure. »
      16 Au cours du siège de la ville, Joab plaça Urie à un endroit qu'il savait défendu par de vaillants soldats.
      17 Les habitants de la ville firent une sortie et livrèrent combat contre Joab. Plusieurs tombèrent parmi le peuple, parmi les serviteurs de David. Urie le Hittite fut lui aussi tué.
      18 Joab envoya un messager pour rapporter à David tout ce qui s'était passé dans le combat.
      19 Il donna cet ordre au messager : « Quand tu auras fini de raconter au roi tous les détails du combat,
      20 peut-être se mettra-t-il en colère et te dira-t-il : ‘Pourquoi vous êtes-vous approchés de la ville pour combattre ? Ne savez-vous pas qu'on peut lancer des projectiles du haut de la muraille ?
      21 Qui a tué Abimélec, le fils de Jerubbésheth ? C’est une femme qui a lancé sur lui, du haut de la muraille, un morceau de meule de moulin et il en est mort à Thébets ! Pourquoi vous êtes-vous approchés de la muraille ?’Alors tu diras : ‘Ton serviteur Urie le Hittite est mort aussi.’ »
      22 Le messager partit et, à son arrivée, il rapporta à David tout ce que Joab lui avait ordonné de dire.
      23 Il dit à David : « Ces gens ont pris l'avantage sur nous. Ils avaient fait une sortie contre nous dans la campagne et nous les avons repoussés jusqu'à la porte de la ville.
      24 Les archers ont tiré sur tes serviteurs du haut de la muraille et plusieurs des serviteurs du roi ont été tués. Ton serviteur Urie le Hittite est mort aussi. »
      25 David dit au messager : « Voici ce que tu diras à Joab : ‘Ne sois pas peiné de cette affaire, car l'épée dévore tantôt l'un, tantôt l'autre. Renforce ton combat contre cette ville et détruis-la.’Quant à toi, encourage-le ! »
      26 La femme d'Urie apprit que son mari était mort et elle le pleura.
      27 Quand sa période de deuil fut passée, David l'envoya chercher et l’accueillit chez lui. Elle devint sa femme et lui donna un fils. Ce que David avait fait déplut à l'Eternel.

      2 Samuel 12

      1 L'Eternel envoya Nathan vers David. Il vint donc le trouver et lui dit : « Il y avait dans une ville deux hommes, l'un riche et l'autre pauvre.
      2 Le riche avait des brebis et des bœufs en très grand nombre.
      3 Le pauvre n'avait rien du tout, sauf une petite brebis, qu'il avait achetée. Il la nourrissait et elle grandissait chez lui avec ses enfants. Elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe et dormait contre lui. Il la considérait comme sa fille.
      4 Un voyageur est arrivé chez l'homme riche, mais le riche n'a pas voulu toucher à ses brebis ou à ses bœufs pour préparer un repas au voyageur venu chez lui : il a pris la brebis du pauvre et l'a préparée pour l'homme qui était venu chez lui. »
      5 La colère de David s'enflamma violemment contre cet homme et il dit à Nathan : « L'Eternel est vivant ! L'homme qui a fait cela mérite la mort.
      6 En outre il remplacera la brebis par 4 autres, puisqu’il a commis cet acte et s’est montré sans pitié. »
      7 Nathan déclara alors à David : « C’est toi qui es cet homme-là ! Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël : Je t'ai désigné par onction comme roi sur Israël et je t'ai délivré de Saül.
      8 Je t'ai donné la famille de ton maître, j'ai mis ses femmes contre ta poitrine et je t'ai donné la communauté d'Israël et de Juda. Si cela avait été trop peu, j'y aurais encore ajouté.
      9 Pourquoi donc as-tu méprisé la parole de l'Eternel en faisant ce qui est mal à mes yeux ? Tu as tué par l'épée Urie le Hittite, tu as pris sa femme pour faire d’elle ta femme et lui, tu l'as tué sous les coups d'épée des Ammonites.
      10 Désormais, puisque tu m'as méprisé et que tu as pris la femme d'Urie le Hittite pour faire d’elle ta femme, l'épée ne s'éloignera plus de ton foyer.
      11 Voici ce que dit l'Eternel : Je vais faire sortir de ta propre famille le malheur contre toi et je vais prendre sous tes yeux tes propres femmes pour les donner à un autre, qui couchera au grand jour avec elles.
      12 En effet, tu as agi en secret, mais moi, c’est en présence de tout Israël et en plein jour que je ferai cela. »
      13 David dit à Nathan : « J'ai péché contre l'Eternel ! » Nathan lui répondit : « L'Eternel pardonne ton péché, tu ne mourras pas.
      14 Cependant, parce que tu as fait blasphémer les ennemis de l'Eternel en commettant cet acte, le fils qui t'est né mourra. »
      15 Nathan retourna chez lui. L'Eternel frappa l'enfant que la femme d'Urie avait donné à David, et il fut gravement malade.
      16 David pria Dieu pour l'enfant et jeûna. Lorsqu’il rentra, il passa la nuit couché par terre.
      17 Les responsables du palais insistèrent auprès de lui pour qu’il se relève, mais il refusa et il ne mangea rien avec eux.
      18 Le septième jour, l'enfant mourut. Les serviteurs de David avaient peur de lui annoncer que l'enfant était mort, car ils se disaient : « Lorsque l'enfant était encore vivant, nous lui avons parlé et il ne nous a pas écoutés. Comment oserons-nous lui dire que l'enfant est mort ? Il réagira mal. »
      19 David s’aperçut que ses serviteurs parlaient tout bas entre eux et comprit que l'enfant était mort. Il leur demanda : « L'enfant est-il mort ? » Ils répondirent : « Il est mort. »
      20 Alors David se releva. Il se lava, se parfuma et changea d’habits. Puis il se rendit dans la maison de l'Eternel et s’y prosterna. De retour chez lui, il demanda qu'on lui serve à manger et il mangea.
      21 Ses serviteurs lui dirent : « Que signifie ta façon d’agir ? Tant que l'enfant était vivant, tu jeûnais et tu pleurais. Maintenant qu’il est mort, tu te relèves et tu manges ! »
      22 Il répondit : « Lorsque l'enfant était encore vivant, je jeûnais et je pleurais, car je me disais : ‘Qui sait ? Peut-être l'Eternel me fera-t-il grâce et peut-être l'enfant restera-t-il en vie.’
      23 Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûner ? Puis-je le faire revenir ? C’est moi qui irai le retrouver, mais lui ne reviendra pas vers moi. »
      24 David consola sa femme Bath-Shéba, et il alla vers elle et coucha avec elle. Elle mit au monde un fils qu'elle appela Salomon et que l'Eternel aima.
      25 Il le confia au prophète Nathan et celui-ci l’appela Jedidja à cause de l'Eternel.
      26 Joab combattait toujours à Rabba, la capitale des Ammonites, et il s'empara du quartier royal.
      27 Il envoya alors des messagers à David pour lui dire : « J'ai attaqué Rabba et je me suis déjà emparé du quartier des eaux.
      28 Rassemble maintenant le reste du peuple, campe près de la ville et prends-la. Si je m’en empare moi-même, la gloire risque de m'en revenir. »
      29 David rassembla tout le peuple et marcha vers Rabba. Il l'attaqua et s'en empara.
      30 Il retira la couronne de la tête de son roi ; elle était faite d’une trentaine de kilos d'or et était garnie de pierres précieuses. On la mit sur la tête de David, qui emporta de la ville un très grand butin.
      31 Il déporta ses habitants et les affecta au maniement des scies, des pics de fer et des haches de fer, ou encore les fit travailler au moule à briques. Il traita de la même manière toutes les villes des Ammonites. Puis David retourna à Jérusalem avec tout le peuple.

      2 Samuel 13

      1 Après cela, voici ce qui arriva. Absalom, le fils de David, avait une sœur qui était belle et qui s'appelait Tamar. Or Amnon, le fils de David, tomba amoureux d’elle.
      2 Amnon était anxieux jusqu'à se rendre malade à cause de sa sœur Tamar. En effet, elle était vierge et il lui paraissait difficile de faire la moindre tentative auprès d’elle.
      3 Amnon avait un ami du nom de Jonadab. C’était un fils de Shimea, le frère de David, et un homme très rusé.
      4 Il lui demanda : « Pourquoi deviens-tu donc chaque matin plus abattu, toi qui es un fils de roi ? Ne veux-tu pas me le dire ? » Amnon lui répondit : « J'aime Tamar, la sœur de mon frère Absalom. »
      5 Jonadab lui dit : « Mets-toi au lit et fais le malade. Quand ton père viendra te voir, tu lui diras : ‘Permets à ma sœur Tamar de venir me donner à manger. Qu'elle prépare un plat sous mes yeux, afin que je le voie, et qu’elle me serve elle-même à manger.’ »
      6 Amnon se coucha et fit le malade. Le roi vint le voir et Amnon lui dit : « Que ma sœur Tamar vienne donc faire deux gâteaux sous mes yeux et qu’elle me les serve elle-même. »
      7 David fit dire à Tamar dans ses appartements : « Va donc chez ton frère Amnon et prépare-lui un plat. »
      8 Tamar alla chez son frère Amnon, qui était couché. Elle prit de la pâte, la pétrit, prépara des gâteaux devant lui et les fit cuire.
      9 Elle prit ensuite la poêle et les déposa devant lui, mais Amnon refusa de manger. Il ordonna de faire sortir tout le monde, et tout le monde sortit de chez lui.
      10 Alors Amnon dit à Tamar : « Apporte le plat dans la chambre et sers-moi. » Tamar prit les gâteaux qu'elle avait faits et les porta à son frère Amnon dans la chambre.
      11 Comme elle les lui présentait à manger, il l’attrapa et lui dit : « Viens, couche avec moi, ma sœur. »
      12 Elle lui répondit : « Non, mon frère, ne me déshonore pas, car on n'agit pas de cette manière en Israël. Ne commets pas cet acte odieux !
      13 Où irais-je, moi, traîner ma honte ? Et toi, tu serais comme l'un des plus ignobles en Israël. Maintenant, parle donc au roi et il ne m’empêchera pas d’être à toi. »
      14 Mais il ne voulut pas l'écouter. Il se montra plus fort qu’elle et il la viola, il coucha avec elle.
      15 Puis Amnon éprouva de la haine envers elle, une haine plus forte encore que ne l'avait été son amour, et il lui dit : « Lève-toi, va-t'en ! »
      16 Elle lui répondit : « Non ! N'augmente pas, en me chassant, le mal que tu m'as déjà fait. »
      17 Il refusa de l'écouter. Appelant le garçon qui était à son service, il dit : « Qu’on fasse partir cette femme de chez moi, qu'on la mette dehors ! Et ferme la porte derrière elle ! »
      18 Elle portait une robe de plusieurs couleurs. C'était en effet la tenue que portaient les filles du roi aussi longtemps qu'elles étaient vierges. Le serviteur d'Amnon la fit sortir et ferma la porte derrière elle.
      19 Tamar déversa de la cendre sur sa tête et déchira sa robe multicolore. Elle mit la main sur sa tête et s'en alla en poussant des cris.
      20 Son frère Absalom lui dit : « Est-ce que ton frère Amnon a couché avec toi ? Maintenant, ma sœur, garde le silence, car c'est ton frère. Ne prends pas cette affaire trop à cœur. » Et Tamar s’installa, accablée, chez son frère Absalom.
      21 Le roi David apprit tout ce qui s’était passé et il en fut très irrité.
      22 Quant à Absalom, il ne parla ni en bien ni en mal à Amnon, mais il éprouva de la haine pour lui parce qu'il avait déshonoré sa sœur Tamar.
      23 Deux ans après, comme il avait les tondeurs de moutons chez lui à Baal-Hatsor, près d'Ephraïm, Absalom invita tous les fils du roi.
      24 Il alla trouver le roi et dit : « Ton serviteur a les tondeurs de moutons chez lui. Que le roi et ses serviteurs viennent chez ton serviteur. »
      25 Le roi dit à Absalom : « Non, mon fils ! Nous n'irons pas tous chez toi, nous risquerions d’être une charge pour toi. » Absalom insista auprès de lui, mais le roi ne voulut pas y aller. Toutefois, il le bénit.
      26 Absalom dit : « Permets du moins à mon frère Amnon de venir avec nous. » Le roi lui répondit : « Pourquoi irait-il chez toi ? »
      27 Sur l’insistance d'Absalom, le roi laissa Amnon et tous ses fils partir avec lui.
      28 Absalom donna cet ordre à ses serviteurs : « Faites bien attention au moment où le cœur d'Amnon sera réjoui par le vin et où je vous dirai de le frapper ! Alors faites-le mourir sans crainte ! N'est-ce pas moi qui vous l'ordonne ? Montrez-vous forts et pleins de courage ! »
      29 Les serviteurs d'Absalom traitèrent Amnon comme Absalom l'avait ordonné. Tous les fils du roi se levèrent alors, montèrent chacun sur son mulet et s'enfuirent.
      30 Ils étaient encore en chemin quand le bruit parvint à David qu'Absalom avait tué tous les fils du roi et qu'il n’y avait pas un seul survivant.
      31 Le roi se leva, déchira ses habits et se coucha par terre. Tous ses serviteurs se tenaient là, les habits déchirés.
      32 Jonadab, fils de Shimea, le frère de David, prit la parole. Il dit : « Que mon seigneur ne pense pas que ce sont tous les jeunes gens, tous les fils du roi, qu’on a fait mourir. En effet, seul Amnon est mort. Absalom avait pris cette décision le jour où Amnon avait violé sa sœur Tamar.
      33 Que le roi mon seigneur ne se tourmente donc pas à l'idée que tous ses fils seraient morts. En effet, seul Amnon est mort. »
      34 Absalom prit la fuite. Or le jeune homme placé en sentinelle leva les yeux et regarda. Il vit une grande troupe venir par le chemin qui était derrière lui, du côté de la montagne.
      35 Jonadab dit au roi : « Voici les fils du roi qui arrivent ! Cela confirme ce que disait ton serviteur. »
      36 Il finissait de parler quand les fils du roi arrivèrent. Ils se mirent à pleurer tout haut ; le roi et tous ses serviteurs pleurèrent eux aussi abondamment.
      37 Absalom avait pris la fuite et il se rendit chez Talmaï, fils d'Ammihur et roi de Gueshur. Quant à David, il menait tous les jours deuil sur son fils.
      38 Absalom resta 3 ans à Gueshur, où il s’était rendu après avoir pris la fuite.
      39 Le roi David cessa de poursuivre Absalom lorsqu’il fut consolé de la mort d'Amnon.

      2 Samuel 14

      1 Joab, fils de Tseruja, s'aperçut que le cœur du roi était bien disposé envers Absalom.
      2 Il envoya chercher à Tekoa une femme rusée, à qui il dit : « Prends une attitude de deuil : mets des habits de deuil, ne te parfume pas, sois pareille à une femme qui pleure depuis longtemps un mort.
      3 Tu iras trouver le roi et voici ce que tu lui diras. » Et Joab lui précisa ce qu'elle devait dire.
      4 La femme de Tekoa alla parler au roi. Elle tomba le visage contre terre et se prosterna, puis elle dit : « Roi, sauve-moi ! »
      5 Le roi lui demanda : « Qu'as-tu ? » Elle répondit : « Hélas ! Je suis veuve, mon mari est mort !
      6 Moi, ta servante, j’avais deux fils. Ils se sont tous les deux disputés dans les champs et il n'y avait personne pour les séparer. L'un des deux a frappé l'autre à mort.
      7 Le clan tout entier s'est dressé contre ta servante en disant : ‘Livre-nous celui qui a tué son frère ! Nous voulons le faire mourir pour l’assassinat de son frère. Nous voulons le détruire, même s’il est l'héritier !’Ils éteindraient ainsi le seul tison qui me reste pour ne laisser à mon mari ni nom ni survivant à la surface de la terre. »
      8 Le roi dit à la femme : « Retourne chez toi. Je donnerai des ordres à ton sujet. »
      9 La femme de Tekoa dit au roi : « Mon seigneur le roi, c'est sur moi et sur ma famille que la faute doit retomber. Le roi et son trône en sont innocents. »
      10 Le roi dit : « Si quelqu'un parle contre toi, amène-le-moi, et il ne te touchera plus. »
      11 Elle dit : « Que le roi se souvienne de l'Eternel, ton Dieu, afin que le vengeur du sang n'augmente pas ma ruine et qu'on ne détruise pas mon fils ! » Il répondit : « L'Eternel est vivant ! Pas un cheveu de ton fils ne tombera à terre. »
      12 La femme dit : « Permets que ta servante dise un mot à mon seigneur le roi. » Il dit : « Parle. »
      13 La femme dit : « Pourquoi as-tu eu de telles pensées contre le peuple de Dieu ? Il découle des paroles mêmes du roi que le roi est comme coupable en ne faisant pas revenir celui qu'il a chassé.
      14 Il nous faudra tous mourir, et nous serons pareils à de l’eau versée par terre et qui ne se rassemble plus. Dieu ne relève pas un mort, mais il désire que le fugitif ne reste pas exclu de sa présence.
      15 Maintenant, si je suis venue dire ces choses au roi mon seigneur, c'est que le peuple m'a fait peur. Et moi ta servante, je me suis dit : ‘Je veux parler au roi. Peut-être le roi fera-t-il ce que dira sa servante.
      16 Oui, le roi écoutera sa servante pour la délivrer de ceux qui cherchent à nous éliminer, mon fils et moi, du peuple de Dieu.’
      17 Moi ta servante, j’ai dit : ‘Que la parole de mon seigneur le roi me donne le repos. En effet, mon seigneur le roi est comme un messager de Dieu pour distinguer le bien et le mal. Et que l'Eternel, ton Dieu, soit avec toi !’ »
      18 Le roi répondit à la femme : « Ne me cache rien dans ce que je vais te demander. » La femme dit : « Que mon seigneur le roi parle ! »
      19 Le roi dit alors : « Joab n’a-t-il pas manigancé tout cela avec toi ? » La femme répondit : « Aussi vrai que ton âme est vivante, roi mon seigneur, la réalité correspond bien à tout ce que dit mon seigneur le roi. C'est en effet ton serviteur Joab qui m'a donné des ordres et qui m’a précisé à moi, ta servante, tout ce que je devais dire.
      20 C'est pour présenter les choses d’une autre manière que ton serviteur Joab a fait cela. Mais mon seigneur est aussi sage qu'un ange de Dieu pour connaître tout ce qui se passe sur la terre. »
      21 Le roi dit à Joab : « Je veux bien agir comme tu l’as dit. Vas-y donc, ramène le jeune Absalom. »
      22 Joab tomba le visage contre terre et se prosterna. Il bénit le roi, puis il dit : « Moi ton serviteur, je sais aujourd'hui que j'ai trouvé grâce à tes yeux, roi mon seigneur, puisque tu agis conformément à ce que j’ai dit. »
      23 Joab se leva et partit pour Gueshur, et il ramena Absalom à Jérusalem.
      24 Mais le roi dit : « Qu'il se retire chez lui ! Il ne sera pas admis en ma présence. » Absalom se retira chez lui, et il ne fut jamais admis dans la présence du roi.
      25 Il n'y avait dans tout Israël aucun homme aussi réputé qu'Absalom pour sa beauté. Depuis la plante du pied jusqu'au sommet de la tête, il ne présentait aucun défaut.
      26 Il se rasait chaque année la tête, parce que sa chevelure était trop lourde pour lui. Lorsqu’il le faisait, les cheveux de sa tête pesaient environ 2 kilos et demi d’après la valeur étalon royale.
      27 Absalom eut trois fils ainsi qu’une fille du nom de Tamar. C’était une belle femme.
      28 Absalom habita 2 ans à Jérusalem sans être admis dans la présence du roi.
      29 Il fit appeler Joab pour l'envoyer vers le roi, mais celui-ci refusa de venir vers lui. Il le fit appeler une deuxième fois et Joab ne voulut pas venir.
      30 Absalom dit alors à ses serviteurs : « Voyez le champ de Joab ! Il est à côté du mien et il y a de l'orge. Allez y mettre le feu. » Et les serviteurs d'Absalom mirent le feu au champ.
      31 Joab se leva et alla trouver Absalom chez lui. Il lui dit : « Pourquoi tes serviteurs ont-ils mis le feu au champ qui m'appartient ? »
      32 Absalom répondit à Joab : « Eh bien ! Je t'avais fait dire de venir ici. Je voulais t’envoyer vers le roi, afin que tu lui dises : ‘Pourquoi suis-je revenu de Gueshur ? Il vaudrait mieux pour moi que j'y sois encore. Je désire maintenant être admis dans la présence du roi ou, si je suis coupable de quelque chose, qu'il me fasse mourir.’ »
      33 Joab alla vers le roi et lui rapporta cela. Le roi appela Absalom, qui vint vers lui et se prosterna le visage contre terre en sa présence. Et le roi embrassa Absalom.

      2 Samuel 15

      1 Après cela, Absalom se procura un char et des chevaux, ainsi que 50 hommes qui couraient devant lui.
      2 Il se levait de bon matin et se tenait au bord du chemin qui conduit à la porte de la ville. Chaque fois qu'un homme avait une contestation et se rendait vers le roi pour le procès, Absalom l'appelait et demandait : « De quelle ville viens-tu ? » Lorsqu'il avait répondu : « Je suis de telle tribu d'Israël »,
      3 Absalom lui disait : « Regarde ! Ta cause est bonne et juste, mais personne ne t'écoutera chez le roi. »
      4 Absalom ajoutait : « Qui m'établira juge dans le pays ? Tout homme qui aurait une contestation et un procès viendrait me trouver et je lui rendrais justice. »
      5 Quand quelqu'un s'approchait pour se prosterner devant lui, il lui tendait la main, le retenait et l'embrassait.
      6 Absalom agissait de cette manière envers tous les Israélites qui se rendaient vers le roi pour demander justice, et il gagnait le cœur des hommes d'Israël.
      7 Au bout de 4 ans, Absalom dit au roi : « Permets-moi d’aller à Hébron pour accomplir le vœu que j'ai fait à l'Eternel.
      8 En effet, moi ton serviteur, j’ai fait un vœu pendant que j’habitais à Gueshur en Syrie. J'ai dit : ‘Si l'Eternel me fait revenir à Jérusalem, je le servirai.’ »
      9 Le roi lui dit : « Vas-y en paix. » Alors Absalom se leva et partit pour Hébron.
      10 Absalom envoya des espions dans toutes les tribus d'Israël pour dire : « Quand vous entendrez le son de la trompette, vous direz : ‘Absalom est devenu roi à Hébron’ »,
      11 et 200 hommes de Jérusalem qui avaient été invités accompagnèrent Absalom. Ils le firent en toute innocence, sans rien savoir.
      12 Pendant qu'il offrait les sacrifices, Absalom fit venir de la ville de Guilo Achitophel le Guilonite, le conseiller de David. La conspiration devint puissante et le peuple était de plus en plus nombreux à se rallier à Absalom.
      13 Quelqu'un vint informer David en disant : « Le cœur des Israélites s'est attaché à Absalom. »
      14 David dit alors à tous ses serviteurs, qui se trouvaient avec lui à Jérusalem : « Levez-vous, prenons la fuite, car il n'y aura aucun moyen pour nous d’échapper à Absalom. Dépêchez-vous de partir ! Autrement, il ne va pas tarder à nous rattraper, et il nous précipitera dans le malheur et frappera la ville du tranchant de l'épée. »
      15 Les serviteurs du roi lui dirent : « Nous ferons tout ce que mon seigneur le roi voudra, nous sommes tes serviteurs. »
      16 Le roi sortit, suivi de toute sa famille, et il ne laissa que dix concubines pour garder le palais.
      17 Le roi sortit donc, suivi de tout le peuple, et ils s'arrêtèrent à la dernière maison.
      18 Tous ses serviteurs, tous les Kéréthiens et tous les Péléthiens avançaient à ses côtés, tandis que tous les Gathiens, 600 hommes qui l’avaient suivi depuis Gath, passaient devant lui.
      19 Le roi dit à Ittaï de Gath : « Pourquoi viendrais-tu aussi avec nous ? Retourne chez toi et reste avec le nouveau roi, car tu es un étranger. Tu as même été déporté de ton pays.
      20 Tu es arrivé hier et aujourd'hui je te ferais errer avec nous çà et là, alors que je ne sais pas moi-même où je vais ! Retourne chez toi et emmène tes frères avec toi. Que l'Eternel fasse preuve de bonté et de fidélité envers toi ! »
      21 Ittaï répondit au roi : « L'Eternel est vivant et mon seigneur le roi est vivant ! Là où se trouvera mon seigneur le roi, que ce soit pour mourir ou pour vivre, là aussi sera ton serviteur. »
      22 David dit alors à Ittaï : « Vas-y, avance ! » Et Ittaï de Gath avança avec tous ses hommes et tous les enfants qui étaient avec lui.
      23 Toute la région était en larmes et l'on poussait de grands cris au passage de tout le peuple. Le roi passa le torrent du Cédron, ainsi que tout le peuple, en face du chemin qui conduit au désert.
      24 Tsadok était aussi là, et avec lui tous les Lévites qui portaient l'arche de l'alliance de Dieu. Ils déposèrent l'arche de Dieu et Abiathar montait pendant que tout le peuple finissait de sortir de la ville.
      25 Le roi dit à Tsadok : « Ramène l'arche de Dieu dans la ville ! Si je trouve grâce aux yeux de l'Eternel, il me fera revenir ici et me fera revoir l'arche et son sanctuaire.
      26 Mais s'il dit : ‘Je ne prends pas plaisir en toi’, je suis prêt. Qu'il me fasse ce qui lui semblera bon. »
      27 Le roi insista encore auprès du prêtre Tsadok : « Vas-tu comprendre ? Retourne en paix dans la ville avec ton fils Achimaats et avec Jonathan, fils d'Abiathar. Retournez avec vos deux fils.
      28 Voyez, j'attendrai dans les plaines du désert jusqu'à ce que je reçoive des nouvelles de votre part. »
      29 Ainsi, Tsadok et Abiathar rapportèrent l'arche de Dieu à Jérusalem et ils y restèrent.
      30 David gravit le mont des Oliviers. Il montait en pleurant et la tête couverte, et il marchait nu-pieds. Tous ceux qui l’accompagnaient se couvrirent aussi la tête et ils montaient en pleurant.
      31 On vint dire à David : « Achitophel est avec Absalom, il fait partie des conspirateurs. » David dit : « Eternel, réduis à néant les conseils d'Achitophel ! »
      32 Lorsque David fut arrivé au sommet, il adora l'Eternel. Et voici que Hushaï l'Arkien vint à sa rencontre, la tunique déchirée et la tête couverte de terre.
      33 David lui dit : « Si tu viens avec moi, tu seras une charge pour moi.
      34 Au contraire, tu réduiras à néant pour mon bénéfice les conseils d'Achitophel, si tu retournes en ville et que tu dises à Absalom : ‘Roi, je serai ton serviteur. J’étais auparavant le serviteur de ton père, mais je suis maintenant ton serviteur.’
      35 Les prêtres Tsadok et Abiathar ne seront-ils pas là avec toi ? Tout ce que tu apprendras au palais, tu le diras aux prêtres Tsadok et Abiathar.
      36 Comme ils ont avec eux leurs deux fils, Achimaats, le fils de Tsadok, et Jonathan, le fils d'Abiathar, c'est par eux que vous me ferez savoir tout ce que vous aurez appris. »
      37 Hushaï, l’ami de David, retourna donc dans la ville de Jérusalem alors qu’Absalom y entrait.

      2 Samuel 16

      1 Lorsque David eut un peu dépassé le sommet, Tsiba, le serviteur de Mephibosheth, vint à sa rencontre avec deux ânes munis de bâts. Ils portaient 200 pains, 100 gâteaux aux raisins secs, 100 aux fruits d'été et une outre de vin.
      2 Le roi demanda à Tsiba : « Que veux-tu faire de cela ? » Tsiba répondit : « Les ânes serviront de monture à la famille du roi, le pain et les fruits d'été sont destinés à nourrir les jeunes gens, et le vin à désaltérer ceux qui seront fatigués dans le désert. »
      3 Le roi demanda : « Où est le fils de ton maître ? » Tsiba répondit au roi : « Il est resté à Jérusalem, car il s’est dit : ‘Aujourd'hui la communauté d'Israël me rendra le royaume de mon père.’ »
      4 Le roi dit à Tsiba : « Tout ce qui appartient à Mephibosheth est à toi. » Et Tsiba dit : « Je me prosterne ! Que je trouve grâce à tes yeux, roi mon seigneur ! »
      5 Le roi David était arrivé à Bachurim. Et voici qu’un homme du clan et de la famille de Saül, un dénommé Shimeï, fils de Guéra, sortit de là. Il s'avança en prononçant des malédictions,
      6 et il jeta des pierres au roi David ainsi qu’à tous ses serviteurs, alors même que tout le peuple et tous les hommes vaillants se tenaient à la droite et à la gauche du roi.
      7 Voici ce que disait Shimeï en le maudissant : « Va-t'en, va-t'en, homme sanguinaire, vaurien !
      8 L'Eternel fait retomber sur toi tout le sang de la famille de Saül. Tu as régné à sa place et l'Eternel a livré le royaume entre les mains de ton fils Absalom. Te voilà donc malheureux comme tu le mérites, car tu es un homme sanguinaire ! »
      9 Abishaï, fils de Tseruja, dit alors au roi : « Pourquoi ce chien mort maudit-il le roi mon seigneur ? Laisse-moi donc aller lui couper la tête. »
      10 Mais le roi dit : « Qu'ai-je affaire avec vous, les fils de Tseruja ? S'il profère des malédictions, c'est que l'Eternel lui a dit : ‘Maudis David !’Qui donc pourrait lui dire : ‘Pourquoi fais-tu cela ?’ »
      11 Puis David dit à Abishaï et à tous ses serviteurs : « Mon fils, celui qui est issu de moi, en veut à ma vie. A plus forte raison ce Benjaminite ! Laissez-le et qu'il me maudisse, si l'Eternel lui a dit de le faire.
      12 Peut-être l'Eternel verra-t-il ma détresse et me fera-t-il du bien au lieu des malédictions d'aujourd'hui. »
      13 David et ses hommes continuèrent leur chemin. Shimeï marchait sur le flanc de la montagne près de David et tout en marchant il le maudissait, jetait des pierres contre lui et faisait voler la poussière.
      14 Le roi et tout le peuple qui était avec lui arrivèrent épuisés [au bord du Jourdain], et là ils reprirent leur souffle.
      15 Absalom et tout le peuple, tous les Israélites, étaient entrés dans Jérusalem. Achitophel était avec lui.
      16 Lorsque Hushaï, l'Arkien qui était un ami de David, fut arrivé vers Absalom, il lui dit : « Vive le roi ! Vive le roi ! »
      17 Absalom lui dit : « Voilà donc l'attachement que tu as pour ton ami ! Pourquoi n'as-tu pas accompagné ton ami ? »
      18 Hushaï répondit à Absalom : « C'est que je veux appartenir à celui qu'ont choisi l'Eternel et tout ce peuple, tous les Israélites, et c'est avec lui que je veux rester.
      19 D'ailleurs, qui vais-je servir ? Son fils ! Je te servirai tout comme j'ai servi ton père. »
      20 Absalom dit à Achitophel : « Tenez conseil ensemble ! Que devons-nous faire ? »
      21 Achitophel dit à Absalom : « Aie des relations avec les concubines que ton père a laissées pour garder le palais. Ainsi, tout Israël saura que tu t'es rendu détestable pour ton père et les mains de tous ceux qui sont avec toi se fortifieront. »
      22 On dressa une tente sur le toit pour Absalom, et Absalom eut des relations avec les concubines de son père aux yeux de tout Israël.
      23 Les conseils donnés à cette époque-là par Achitophel avaient autant d'autorité que si l'on avait consulté Dieu lui-même. C’était le cas de tous les conseils d'Achitophel, que ce soit pour David ou pour Absalom.

      2 Samuel 17

      1 Achitophel dit à Absalom : « Laisse-moi choisir 12'000 hommes et je partirai à la poursuite de David cette nuit même.
      2 Je le surprendrai pendant qu'il est fatigué et sans force, je l'effraierai et tout le peuple qui l’accompagne prendra la fuite. Je frapperai seulement le roi,
      3 et je ramènerai tout le peuple à toi. La mort de l'homme à qui tu en veux assurera le retour de tous et tout le peuple sera en paix. »
      4 Cette parole plut à Absalom et à tous les anciens d'Israël.
      5 Cependant Absalom dit : « Appelez encore Hushaï, l'Arkien ! Ecoutons aussi ce qu'il nous dira. »
      6 Hushaï vint vers Absalom et celui-ci lui dit : « Voici comment a parlé Achitophel. Devons-nous faire ce qu'il a dit ou non ? Dis ta proposition ! »
      7 Hushaï répondit à Absalom : « Cette fois-ci, le conseil qu'a donné Achitophel n'est pas bon. »
      8 Et il ajouta : « Tu connais ton père et ses hommes : ce sont de vaillants guerriers et ils sont furieux comme le serait, dans la campagne, une ourse à qui l'on aurait enlevé ses petits. Ton père est un homme de guerre et il ne passera pas la nuit avec la troupe.
      9 Maintenant, il doit être caché dans une grotte ou un autre endroit. Si des hommes tombent dès le début sous leurs coups, on ne tardera pas à l'apprendre et l'on dira : ‘Le peuple qui suit Absalom a subi une défaite !’
      10 Alors même les plus vaillants, auraient-ils un cœur de lion, perdront courage. En effet, tout Israël sait que ton père est un héros et qu'il a des braves avec lui.
      11 Voici donc ce que je conseille : que tout Israël se rassemble auprès de toi, depuis Dan jusqu'à Beer-Shéba. C’est une foule pareille au sable qui est au bord de la mer. Tu marcheras en personne au combat.
      12 Nous le rattraperons où qu’il se trouve et nous tomberons sur lui comme la rosée tombe sur le sol. Il n’y aura pas un seul survivant, ni lui ni aucun des hommes qui sont avec lui.
      13 S'il se retire dans une ville, tout Israël portera des cordes vers cette ville et nous la traînerons jusqu’au torrent jusqu'à ce qu'on n'en trouve plus une pierre. »
      14 Absalom et tous les Israélites dirent : « Le conseil de Hushaï l'Arkien vaut mieux que celui d'Achitophel. » Or l'Eternel avait décidé d'anéantir le bon conseil d'Achitophel afin de faire venir le malheur sur Absalom.
      15 Hushaï dit aux prêtres Tsadok et Abiathar : « Achitophel a donné tel et tel conseil à Absalom et aux anciens d'Israël, et moi, j'ai conseillé telle et telle chose.
      16 Maintenant, envoyez tout de suite un message à David. Faites-lui dire : ‘Ne passe pas la nuit dans les plaines du désert mais va plus loin. Sinon, le roi et tout le peuple qui est avec lui risquent d’être exterminés.’ »
      17 Jonathan et Achimaats se tenaient à En-Roguel. Une servante vint leur dire d'aller informer le roi David, car ils ne devaient pas se montrer en entrant dans la ville.
      18 Un jeune homme les aperçut néanmoins et le rapporta à Absalom, mais ils se dépêchèrent tous deux de partir et ils arrivèrent à Bachurim chez un homme qui avait un puits dans sa cour. Ils y descendirent,
      19 et la femme prit une couverture qu'elle étendit sur l'ouverture du puits. Puis elle versa du grain dessus pour qu'on ne se doute de rien.
      20 Les serviteurs d'Absalom arrivèrent vers cette femme dans la maison et dirent : « Où sont Achimaats et Jonathan ? » La femme leur répondit : « Ils ont traversé le fleuve. » Ils cherchèrent, mais ne les trouvant pas ils retournèrent à Jérusalem.
      21 Après leur départ, Achimaats et Jonathan remontèrent du puits et allèrent informer le roi David. Ils lui dirent : « Levez-vous et dépêchez-vous de traverser le fleuve, car Achitophel a donné tel conseil contre vous. »
      22 David et tout le peuple qui l’accompagnait se levèrent et passèrent le Jourdain. A l’aube, pas un seul ne manquait, ils avaient tous passé le Jourdain.
      23 Voyant que son conseil n'était pas suivi, Achitophel sella son âne et partit pour retourner chez lui, dans sa ville. Il donna ses ordres à sa famille, puis il se pendit. C'est ainsi qu'il mourut et on l'enterra dans le tombeau de son père.
      24 Quant à David, il arriva à Mahanaïm, tandis qu’Absalom passait le Jourdain avec tous les Israélites.
      25 Absalom mit Amasa à la tête de l'armée en remplacement de Joab. Amasa était le fils d'un homme appelé Jithra. Ce Jithra était un Israélite qui avait eu des relations avec Abigal, fille de Nachash et sœur de Tseruja, la mère de Joab.
      26 Israël et Absalom installèrent leur camp dans le pays de Galaad.
      27 Lorsque David fut arrivé à Mahanaïm, Shobi, fils de Nachash, originaire de Rabba, la capitale des Ammonites, ainsi que Makir, fils d'Ammiel, originaire de Lodebar, et Barzillaï le Galaadite, originaire de Roguelim,
      28 apportèrent des lits, des bassins, des pots en terre, du blé, de l'orge, de la farine, du grain rôti, des fèves, des lentilles, des pois rôtis,
      29 du miel, du lait caillé, des brebis et des fromages de vache. Ils apportèrent ces vivres à David et au peuple qui était avec lui, afin qu'ils mangent. Ils se disaient en effet : « Ce peuple a dû souffrir de la faim, de la fatigue et de la soif dans le désert. »

      2 Samuel 18

      1 David passa en revue le peuple qui était avec lui, et il établit à sa tête des chefs de milliers et des chefs de centaines.
      2 Il plaça un tiers du peuple sous le commandement de Joab, un tiers sous celui d'Abishaï, fils de Tseruja et frère de Joab, et un tiers sous celui d'Ittaï, de Gath. Puis le roi dit au peuple : « Moi aussi, je veux partir en campagne avec vous. »
      3 Mais le peuple dit : « Tu ne feras pas cela ! En effet, si nous prenons la fuite, ce n'est pas sur nous que l'attention se portera. Même si la moitié d'entre nous mourions, on n'y ferait pas attention, alors que toi, tu vaux autant que 10'000 d’entre nous. En réalité, il vaut mieux que tu puisses nous porter secours depuis la ville. »
      4 Le roi leur répondit : « Je ferai ce qui vous paraît bon. » Puis il se tint à côté de la porte pendant que tout le peuple sortait, par centaines et par milliers.
      5 Le roi donna cet ordre à Joab, à Abishaï et à Ittaï : « Pour l'amour de moi, faites doucement avec le jeune Absalom ! » Tout le peuple entendit l'ordre donné par le roi à tous les chefs au sujet d'Absalom.
      6 Le peuple sortit dans la campagne à la rencontre d'Israël, et la bataille eut lieu dans la forêt d'Ephraïm.
      7 Là, le peuple d'Israël fut battu par les serviteurs de David ; il connut ce jour-là une grande défaite en perdant 20'000 hommes.
      8 Le combat s'étendit à toute la région et la forêt fit ce jour-là plus de victimes que l'épée parmi les membres du peuple.
      9 Absalom se trouva en présence des serviteurs de David. Il montait un mulet. Le mulet pénétra sous les branches entrelacées d'un grand térébinthe et la tête d'Absalom fut prise dans le térébinthe. Il resta suspendu en l’air, tandis que le mulet qu’il montait continuait son chemin.
      10 Un homme le vit et annonça à Joab : « J'ai vu Absalom suspendu à un térébinthe. »
      11 Joab dit à l'homme qui lui apportait cette nouvelle : « Tu l'as vu ? Pourquoi donc ne l'as-tu pas abattu sur place ? Je t'aurais donné 10 pièces d'argent et une ceinture. »
      12 Mais cet homme dit à Joab : « Même pour 1000 pièces d'argent je ne porterais pas la main contre le fils du roi. En effet, nous avons entendu l’ordre que le roi vous a donné, à Abishaï, à Ittaï et à toi. Il a dit : ‘Veillez chacun sur le jeune Absalom !’
      13 Si j’avais menti et l’avais tué, rien n'aurait été caché au roi. Toi-même, tu aurais pris position contre moi. »
      14 Joab dit : « Je ne vais pas perdre mon temps avec toi ! » Puis il prit en main trois javelots et les enfonça dans le cœur d'Absalom alors que celui-ci était encore bien vivant au milieu du térébinthe.
      15 Dix jeunes gens qui portaient les armes de Joab entourèrent Absalom et le frappèrent à mort.
      16 Joab fit alors sonner de la trompette et le peuple revint. Il cessa ainsi de poursuivre Israël, parce que Joab l'en empêcha.
      17 Ils prirent Absalom, le jetèrent dans une grande fosse au milieu de la forêt et mirent sur lui un énorme tas de pierres. Tout Israël prit la fuite, chacun se réfugia dans sa tente.
      18 De son vivant, Absalom s'était fait ériger un monument dans la vallée du roi. Il se disait en effet : « Je n'ai pas de fils pour perpétuer le souvenir de mon nom. » Et il avait donné son propre nom au monument, qu'on appelle encore aujourd'hui « monument d'Absalom ».
      19 Achimaats, fils de Tsadok, dit à Joab : « Laisse-moi courir et apporter au roi la bonne nouvelle que l'Eternel lui a rendu justice en le délivrant de ses ennemis. »
      20 Joab lui dit : « Tu ne serais pas un messager de bonnes nouvelles aujourd’hui. Tu pourras l’être un autre jour, mais pas aujourd'hui, puisque le fils du roi est mort. »
      21 Puis Joab dit à un Ethiopien : « Va rapporter au roi ce que tu as vu. » L’Ethiopien se prosterna devant Joab et partit en courant.
      22 Achimaats, fils de Tsadok, insista auprès de Joab : « Quoi qu'il arrive, laisse-moi courir après l’Ethiopien. » Joab dit : « Pourquoi veux-tu faire cela, mon fils ? Ce n'est pas un message qui te sera profitable. »
      23 « Quoi qu'il arrive, je veux courir », reprit Achimaats. Joab lui dit alors : « Cours ! » Achimaats courut en empruntant le chemin de la plaine, et il dépassa l’Ethiopien.
      24 David était alors assis entre les deux portes de la ville. La sentinelle marchait sur le toit au-dessus de la porte, sur la muraille. Elle leva les yeux et regarda : un homme courait tout seul.
      25 La sentinelle cria pour l’annoncer au roi. Le roi dit : « S'il est seul, il apporte de bonnes nouvelles. » Cet homme arrivait toujours plus près.
      26 La sentinelle vit un autre homme courir. Elle cria au portier : « Voici un homme qui court tout seul. » Le roi dit : « Il apporte aussi de bonnes nouvelles. »
      27 La sentinelle dit : « La manière de courir du premier me paraît être celle d'Achimaats, le fils de Tsadok. » Le roi dit alors : « C'est un homme de bien, il vient apporter de bonnes nouvelles. »
      28 Achimaats cria au roi : « Tout va bien ! » Il se prosterna devant le roi, le visage contre terre, et dit : « Béni soit l'Eternel, ton Dieu ! Il a livré en ton pouvoir les hommes qui levaient la main contre mon seigneur le roi ! »
      29 Le roi demanda : « Le jeune Absalom va-t-il bien ? » Achimaats répondit : « J'ai aperçu une grande agitation au moment où Joab a envoyé le serviteur du roi et moi ton serviteur, mais je ne sais pas ce que c'était. »
      30 Et le roi dit : « Mets-toi là, de côté. » Achimaats recula et se tint debout.
      31 Alors arriva l’Ethiopien. Il dit : « Que le roi mon seigneur apprenne la bonne nouvelle ! Aujourd'hui l'Eternel t'a rendu justice en te délivrant de tous ceux qui s’attaquaient à toi. »
      32 Le roi demanda à l’Ethiopien : « Le jeune Absalom va-t-il bien ? » L’Ethiopien répondit : « Qu'ils soient comme ce jeune homme, les ennemis de mon seigneur le roi et tous ceux qui se dressent contre toi pour te faire du mal ! »

      2 Samuel 19

      1 Alors le roi, bouleversé, monta dans la chambre située au-dessus de la porte et pleura. Il disait tout en marchant : « Mon fils Absalom ! Mon fils, mon fils Absalom ! Si seulement j’étais mort à ta place ! Absalom, mon fils, mon fils ! »
      2 On vint dire à Joab : « Le roi pleure et mène le deuil sur Absalom. »
      3 Ce jour-là, la victoire fut changée en deuil pour tout le peuple, car le peuple entendait dire : « Le roi est rempli de chagrin à cause de son fils. »
      4 Ce jour-là, le peuple rentra dans la ville comme un voleur, comme l'auraient fait des soldats honteux d'avoir pris la fuite au cours du combat.
      5 Le roi s'était couvert le visage et criait à haute voix : « Mon fils Absalom ! Absalom, mon fils, mon fils ! »
      6 Joab entra dans la chambre où se trouvait le roi et dit : « Tu couvres aujourd'hui de honte tous tes serviteurs, alors qu’ils ont aujourd'hui sauvé ta vie, celle de tes fils et de tes filles, celle de tes femmes et de tes concubines.
      7 Tu aimes ceux qui te montrent de la haine et tu montres de la haine envers ceux qui t'aiment. En effet, tu déclares aujourd'hui que tes chefs et tes serviteurs ne représentent rien pour toi. Je vois maintenant que si Absalom était en vie et que nous soyons tous morts aujourd’hui, tu serais content.
      8 Lève-toi donc, sors et parle au cœur de tes serviteurs ! En effet, je t’en fais le serment par l'Eternel : si tu ne sors pas, pas un homme ne restera avec toi cette nuit ; et ce sera pire pour toi que tous les malheurs que tu as connus depuis ta jeunesse jusqu'à maintenant. »
      9 Alors le roi se leva et s'assit à la porte de la ville. On annonça à tout le peuple : « Le roi siège à la porte. » Et tout le peuple vint devant le roi. Quant aux Israélites, ils s'étaient enfuis, chacun dans sa tente.
      10 Dans toutes les tribus d'Israël, tout le peuple était en grande discussion. On disait : « C’est le roi qui nous a délivrés de nos ennemis, c'est lui qui nous a sauvés des Philistins. Et maintenant il a dû fuir le pays devant Absalom.
      11 Or Absalom, que nous avions consacré par onction pour qu'il règne sur nous, est mort au combat. Maintenant, pourquoi ne parlez-vous pas de faire revenir le roi ? »
      12 De son côté, le roi David envoya un messager dire aux prêtres Tsadok et Abiathar : « Parlez aux anciens de Juda, dites-leur : ‘Pourquoi seriez-vous les derniers à faire revenir le roi chez lui ? – En effet, ce qui se disait dans tout Israël était parvenu jusqu'au roi, chez lui. –
      13 Vous êtes mes frères, vous êtes faits des mêmes os et de la même chair que moi. Pourquoi seriez-vous les derniers à faire revenir le roi ?’
      14 Vous direz aussi à Amasa : ‘N'es-tu pas fait des mêmes os et de la même chair que moi ? Que Dieu me traite avec la plus grande sévérité, si tu ne deviens pas pour toujours chef de l'armée devant moi, à la place de Joab !’ »
      15 David gagna le cœur de tous les Judéens comme s'ils n'avaient été qu'un seul homme, et ils firent dire au roi : « Reviens, toi ainsi que tous tes serviteurs. »
      16 Le roi revint et il arriva jusqu'au Jourdain. Quant aux Judéens, ils s’étaient rendus à Guilgal pour aller à la rencontre du roi et lui faire passer le Jourdain.
      17 Shimeï, fils de Guéra, le Benjaminite, qui était de Bachurim, s’empressa de descendre avec les Judéens à la rencontre du roi David.
      18 Il avait avec lui 1000 hommes de Benjamin, ainsi que Tsiba, le serviteur de la famille de Saül, avec ses 15 fils et ses 20 serviteurs. Ils se précipitèrent vers le Jourdain à la rencontre du roi.
      19 Le bateau destiné au transport de la famille du roi et à ce qui lui paraissait bon faisait la traversée. Au moment où le roi traversait le Jourdain, Shimeï, le fils de Guéra, se prosterna devant lui
      20 et lui dit : « Que mon seigneur ne tienne pas compte de ma faute ! Qu'il oublie la mauvaise conduite de ton serviteur le jour où mon seigneur le roi a quitté Jérusalem, que le roi ne la prenne pas à cœur !
      21 En effet, moi ton serviteur, je reconnais que j’ai péché. Et aujourd'hui je suis le premier de toute la famille de Joseph à venir à la rencontre de mon seigneur le roi. »
      22 Alors Abishaï, fils de Tseruja, prit la parole. Il dit : « Shimeï ne doit-il pas mourir pour avoir maudit celui que l'Eternel a désigné par onction ? »
      23 Mais David dit : « Qu'ai-je affaire avec vous, fils de Tseruja, et pourquoi êtes-vous aujourd'hui mes adversaires ? Devrait-on faire mourir un homme en Israël aujourd’hui ? N’ai-je donc pas la certitude que je règne aujourd'hui sur Israël ? »
      24 Puis le roi dit à Shimeï : « Tu ne mourras pas », et il lui en fit le serment.
      25 Mephibosheth, le petit-fils de Saül, descendit aussi à la rencontre du roi. Il n'avait pas soigné ses pieds, fait sa barbe ni lavé ses habits depuis le jour où le roi était parti jusqu'à celui où il revenait en paix.
      26 Lorsqu'il alla à la rencontre du roi à Jérusalem, celui-ci lui dit : « Pourquoi n'es-tu pas venu avec moi, Mephibosheth ? »
      27 Il répondit : « Roi mon seigneur, mon serviteur m'a trompé. En effet, moi ton serviteur, qui suis estropié, j’avais dit : ‘Je vais faire seller mon âne, je le monterai et j'irai avec le roi.’
      28 Et lui, il m’a calomnié, moi ton serviteur, auprès de mon seigneur le roi. Mais mon seigneur le roi est comme un ange de Dieu. Fais ce qui te semblera bon.
      29 En effet, tous les membres de ma famille ne méritaient que la mort aux yeux de mon seigneur le roi. Pourtant, tu as accueilli ton serviteur parmi ceux qui mangent à ta table. Quel droit aurais-je encore de réclamer quoi que ce soit au roi ? »
      30 Le roi lui dit : « A quoi bon toutes tes paroles ? Je l'ai déclaré, Tsiba et toi, vous vous partagerez les terres. »
      31 Mephibosheth dit au roi : « Il peut même tout prendre, puisque mon seigneur le roi est revenu en paix chez lui. »
      32 Barzillaï le Galaadite descendit de Roguelim et passa le Jourdain avec le roi pour l'accompagner de l’autre côté du fleuve.
      33 Barzillaï était très vieux : il avait 80 ans. C’était lui qui avait pourvu à l’entretien du roi pendant son séjour à Mahanaïm. En effet, c'était un homme très riche.
      34 Le roi lui dit : « Viens avec moi, je pourvoirai à ton entretien chez moi à Jérusalem. »
      35 Mais Barzillaï répondit au roi : « Combien d'années vivrai-je encore, pour que je monte avec le roi à Jérusalem ?
      36 Je suis aujourd'hui âgé de 80 ans. Suis-je capable de distinguer ce qui est bon et ce qui est mauvais ? Ton serviteur peut-il savourer ce qu'il mange et boit ? Puis-je encore entendre la voix des chanteurs et des chanteuses ? Et pourquoi ton serviteur serait-il encore une charge pour mon seigneur le roi ?
      37 Ton serviteur avancera juste un peu de l’autre côté du Jourdain avec le roi. Pourquoi, d'ailleurs, le roi m'accorderait-il ce bienfait ?
      38 Laisse donc ton serviteur repartir chez lui ! Que je meure dans ma ville, près du tombeau de mon père et de ma mère ! Mais voici ton serviteur Kimham : il accompagnera mon seigneur le roi. Fais pour lui ce qui te plaira. »
      39 Le roi dit : « Kimham m’accompagnera donc et je ferai pour lui ce qui te plaira. Tout ce que tu me demanderas, je le ferai pour toi. »
      40 Quand tout le peuple et le roi eurent passé le Jourdain, le roi embrassa Barzillaï et le bénit. Barzillaï retourna alors chez lui.
      41 Le roi prit la direction de Guilgal et Kimham l'accompagna. Tous les Judéens ainsi que la moitié des Israélites avaient fait traverser le Jourdain au roi.
      42 Mais tous les Israélites abordèrent le roi et lui dirent : « Pourquoi nos frères de Juda t'ont-ils enlevé et ont-ils fait passer le Jourdain au roi, à sa famille et à tous les hommes de David ? »
      43 Tous les Judéens répondirent aux Israélites : « C'est que nous sommes plus proches du roi. Pourquoi vous irriter de cela ? Avons-nous vécu aux crochets du roi ? Nous a-t-il fait des cadeaux ? »
      44 Les Israélites répondirent aux Judéens : « Le roi nous appartient dix fois autant, David est même plus à nous qu'à vous. Pourquoi nous avez-vous traités avec mépris ? N'avons-nous pas été les premiers à proposer de faire revenir notre roi ? » Et les Judéens parlèrent avec plus de dureté encore que les hommes d'Israël.

      2 Samuel 20

      1 Il y avait là un méchant homme du nom de Shéba. C’était un fils de Bicri, un Benjaminite. Il sonna de la trompette et dit : « Il n’y a aucune part pour nous avec David, aucun héritage pour nous avec le fils d'Isaï ! Chacun à sa tente, Israël ! »
      2 Et tous les Israélites s'éloignèrent de David pour suivre Shéba, fils de Bicri. Quant aux Judéens, ils restèrent fidèles à leur roi et l'accompagnèrent depuis le Jourdain jusqu'à Jérusalem.
      3 David rentra chez lui à Jérusalem. Le roi prit les dix concubines qu'il avait laissées pour garder le palais et les installa dans une maison bien surveillée. Il pourvut à leur entretien, mais il n’eut plus de relations avec elles. Elles restèrent enfermées jusqu'au jour de leur mort, vivant dans un état de veuvage.
      4 Le roi dit à Amasa : « Convoque-moi les hommes de Juda pour dans 3 jours et toi, présente-toi aussi ici. »
      5 Amasa partit pour convoquer Juda, mais il eut du retard par rapport au délai que le roi avait fixé.
      6 David dit alors à Abishaï : « Shéba, le fils de Bicri, va maintenant nous faire plus de mal qu'Absalom. Prends toi-même les serviteurs de ton maître et va à sa poursuite. Sinon, il risque de trouver des villes fortifiées et d’échapper à nos regards. »
      7 Abishaï partit en campagne, suivi des hommes de Joab, des Kéréthiens et des Péléthiens ainsi que de tous les vaillants hommes. Ils sortirent de Jérusalem afin d’aller à la poursuite de Shéba, fils de Bicri.
      8 Ils étaient près de la grande pierre qui se trouve à Gabaon lorsque Amasa arriva devant eux. Joab avait une épée à la ceinture, par-dessus les habits qu’il avait mis. Elle était attachée à sa taille, dans son fourreau, et elle en glissa tandis que Joab s'avançait.
      9 Joab dit à Amasa : « Te portes-tu bien, mon frère ? » et de la main droite il attrapa la barbe d'Amasa pour l'embrasser.
      10 Amasa ne fit pas attention à l'épée qui était dans la main de Joab, et Joab l'en frappa au ventre. Il déversa ses entrailles par terre sans avoir à lui porter un deuxième coup. C’est ainsi qu’Amasa mourut. Joab et son frère Abishaï marchèrent à la poursuite de Shéba, fils de Bicri.
      11 Un des hommes de Joab resta près d'Amasa et il disait : « Qui aime Joab et qui est pour David ? Qu'il suive Joab ! »
      12 Amasa se roulait dans le sang au milieu de la route. Voyant que tout le peuple s'arrêtait, cet homme le poussa hors de la route dans un champ et jeta un vêtement sur lui. C’est ce qu’il fit lorsqu'il vit que tous ceux qui arrivaient près de lui s'arrêtaient.
      13 Quand il fut enlevé de la route, chacun suivit Joab afin de poursuivre Shéba, fils de Bicri.
      14 Joab traversa toutes les tribus d'Israël dans la direction d'Abel-Beth-Maaca, et tous les hommes d'élite se rassemblèrent et le suivirent.
      15 Ils vinrent assiéger Shéba dans Abel-Beth-Maaca et ils érigèrent un remblai qui allait jusqu’au rempart de la ville. Tout le peuple qui était avec Joab sapait la muraille pour la faire tomber.
      16 Alors une femme pleine de sagesse se mit à crier depuis la ville : « Ecoutez, écoutez ! Dites donc à Joab : ‘Approche-toi jusqu'ici, je veux te parler !’ »
      17 Il s'approcha d'elle et la femme demanda : « Es-tu Joab ? » Il répondit : « C’est bien moi. » Elle lui dit : « Ecoute les paroles de ta servante. » Il répondit : « J'écoute. »
      18 Elle dit alors : « Autrefois on avait l’habitude de dire : ‘Que l'on procède à une consultation dans Abel !’et c’est ainsi que tout se réglait.
      19 Je suis une des villes paisibles et fidèles d’Israël, et tu cherches à faire disparaître une ville qui est une mère en Israël ! Pourquoi veux-tu détruire l'héritage de l'Eternel ? »
      20 Joab répondit : « Je n’ai certainement pas l’intention de vous détruire et vous ruiner !
      21 Il n'en est pas question. Mais un homme de la région montagneuse d'Ephraïm, un dénommé Shéba, fils de Bicri, a levé la main contre le roi David. Livrez-le-moi, et lui seulement, et je m'éloignerai de la ville. » La femme dit à Joab : « Sa tête te sera jetée par la muraille. »
      22 Cette femme alla parler à tout son peuple avec sa sagesse, et ils coupèrent la tête de Shéba, fils de Bicri, et la jetèrent à Joab. Joab sonna alors de la trompette. On se dispersa loin de la ville et chacun repartit dans sa tente. Quant à Joab, il retourna à Jérusalem vers le roi.
      23 Joab commandait toute l'armée d'Israël ; Benaja, fils de Jehojada, était à la tête des Kéréthiens et des Péléthiens ;
      24 Adoram était préposé aux corvées ; Josaphat, fils d'Achilud, était archiviste ;
      25 Sheja était secrétaire ; Tsadok et Abiathar étaient prêtres ;
      26 et Ira de Jaïr était ministre d'Etat de David.

      2 Samuel 21

      1 Au cours du règne de David, il y eut une famine qui dura 3 ans. David rechercha l'Eternel et l'Eternel dit : « C'est à cause de Saül et de sa famille sanguinaire, c'est parce qu'il a fait mourir les Gabaonites. »
      2 Le roi appela les Gabaonites pour leur parler. – Les Gabaonites ne faisaient pas partie des Israélites, c'étaient des survivants des Amoréens. Les Israélites s'étaient engagés envers eux par un serment, pourtant Saül avait cherché à les frapper, dans son zèle pour les Israélites et les Judéens. –
      3 David dit aux Gabaonites : « Que puis-je faire pour vous ? Avec quoi puis-je faire expiation afin que vous bénissiez l'héritage de l'Eternel ? »
      4 Les Gabaonites lui répondirent : « Ce n'est pas pour nous une question d'argent et d'or avec Saül et sa famille, et ce n'est pas à nous de faire mourir quelqu'un en Israël. » Le roi demanda : « Que voulez-vous donc que je fasse pour vous ? »
      5 Ils répondirent au roi : « Puisque cet homme a voulu nous exterminer et qu'il avait le projet de nous détruire pour nous éliminer de tout le territoire d'Israël,
      6 qu'on nous livre sept de ses descendants et nous les pendrons devant l'Eternel à Guibea, la ville de Saül, celui que l'Eternel avait choisi. » Et le roi dit : « Je vous les livrerai. »
      7 Le roi épargna Mephibosheth, le fils de Jonathan et le petit-fils de Saül, à cause du serment que Jonathan, le fils de Saül, et lui-même avaient prêté ensemble devant l'Eternel.
      8 Toutefois, le roi prit les deux fils que Ritspa, fille d'Ajja, avait donnés à Saül, Armoni et Mephibosheth, ainsi que les cinq fils que Mérab, fille de Saül, avait donnés à Adriel de Mehola, fils de Barzillaï.
      9 Il les livra entre les mains des Gabaonites et ceux-ci les pendirent sur la montagne, devant l'Eternel. Ils furent tués tous les sept ensemble. Ils furent mis à mort dans les tout premiers jours de la moisson de l’orge.
      10 Ritspa, fille d'Ajja, prit un sac qu’elle étendit sous elle contre le rocher, depuis le début de la moisson jusqu'à ce que la pluie tombe du ciel sur les corps. Elle empêcha les oiseaux du ciel de s'approcher d'eux pendant la journée, et les bêtes sauvages pendant la nuit.
      11 On informa David de ce qu'avait fait Ritspa, fille d'Ajja et concubine de Saül.
      12 Alors David alla prendre les ossements de Saül et de son fils Jonathan chez les habitants de Jabès en Galaad. Ceux-ci les avaient en effet enlevés de la place de Beth-Shan, où les Philistins les avaient suspendus après avoir battu Saül à Guilboa.
      13 Il emporta de là les ossements de Saül et ceux de son fils Jonathan. On rassembla aussi les ossements de ceux qui avaient été pendus.
      14 On enterra les ossements de Saül et de son fils Jonathan dans le territoire de Benjamin, à Tséla, dans le tombeau de Kis, le père de Saül. On fit tout ce que le roi avait ordonné. Après cela, Dieu fut apaisé envers le pays.
      15 Les Philistins firent encore la guerre à Israël. David descendit avec ses serviteurs et ils livrèrent combat contre les Philistins. David eut une défaillance,
      16 et Jishbi-Benob, un descendant de Rapha, eut l’idée de le tuer. Il avait une lance en bronze qui pesait plus de 3 kilos et il était muni d'une épée neuve.
      17 Abishaï, fils de Tseruja, vint au secours de David et frappa le Philistin à mort. Alors les hommes de David prêtèrent le serment suivant : « Tu ne sortiras plus avec nous pour combattre et ainsi tu ne risqueras pas d’éteindre la lampe d'Israël. »
      18 Après cela, il y eut encore une bataille contre les Philistins à Gob. C’est alors que Sibbecaï le Hushatite tua Saph, qui était un descendant de Rapha.
      19 Il y eut encore une bataille contre les Philistins à Gob. Elchanan, fils de Jaaré-Oreguim, originaire de Bethléhem, y tua Goliath, un homme de Gath qui avait une lance dont le bois avait la grosseur d’un cylindre de métier à tisser.
      20 Il y eut encore une bataille à Gath. Il s'y trouva un homme de haute taille, qui avait 6 doigts à chaque main et à chaque pied – 24 en tout – et qui était aussi un descendant de Rapha.
      21 Il lança un défi à Israël et Jonathan, fils de Shimea, le frère de David, le tua.
      22 Ces quatre hommes étaient des descendants de Rapha qui habitaient à Gath. Ils tombèrent sous les coups de David et de ses serviteurs.

      2 Samuel 22

      1 David adressa les paroles de ce chant à l'Eternel après qu’il l'eut délivré de tous ses ennemis et de Saül.
      2 Il dit : « L'Eternel est mon rocher, ma forteresse, mon libérateur. #
      3 Dieu est mon rocher où je trouve un abri, #mon bouclier et la force qui me sauve, #mon rempart et mon refuge. #Mon Sauveur, tu me garantis de la violence. #
      4 Loué soit l'Eternel ! Je crie à lui #et je suis délivré de mes ennemis.
      5 » Oui, les flots de la mort m'avaient enserré, #et les torrents dévastateurs m'avaient épouvanté. #
      6 Les liens du séjour des morts m'avaient entouré, #les pièges de la mort m'avaient surpris.
      7 » Dans ma détresse, j'ai fait appel à l'Eternel, #j'ai appelé mon Dieu ; #de son palais, il a entendu ma voix, #mon cri est parvenu à ses oreilles. #
      8 La terre a été ébranlée, elle a tremblé, #les fondements du ciel ont vacillé, #ils ont été ébranlés, parce qu'il était irrité. #
      9 Une fumée s’élevait de ses narines #et un feu dévorant sortait de sa bouche, #avec des charbons embrasés.
      10 » Il a incliné le ciel et il est descendu, #une épaisse nuée sous ses pieds. #
      11 Il était monté sur un chérubin et il volait, #il apparaissait monté sur les ailes du vent. #
      12 Il faisait des ténèbres une tente autour de lui, #c’était un amas d'eau, de sombres nuages. #
      13 Une lumière éclatante le précédait, #d’où provenaient tout brûlants des charbons de feu.
      14 » L'Eternel a tonné du haut du ciel, #le Très-Haut a fait retentir sa voix. #
      15 Il a lancé des flèches et dispersé mes ennemis, #il a lancé des éclairs et les a mis en déroute.
      16 » Le fond de la mer est apparu, #les fondements du monde ont été découverts #à la menace de l'Eternel, #au souffle de ses narines. #
      17 Il est intervenu d'en haut, il m’a pris, #il m’a retiré des grandes eaux. #
      18 Il m’a délivré de mon adversaire puissant, #de mes ennemis qui étaient plus forts que moi.
      19 » Ils m'avaient surpris lorsque j’étais dans la détresse, #mais l'Eternel a été mon appui. #
      20 Il m'a mis au large, #il m'a sauvé, parce qu'il m'aime.
      21 » L'Eternel m'a récompensé de ma justice, #il m'a traité conformément à la pureté de mes mains, #
      22 car j'ai suivi les voies de l'Eternel #et je n'ai pas été coupable envers mon Dieu. #
      23 Toutes ses règles ont été devant moi #et je ne me suis pas écarté de ses prescriptions. #
      24 J'ai été intègre envers lui #et je me suis tenu en garde contre mon péché. #
      25 Alors l'Eternel m'a traité conformément à ma justice, #à la pureté qu’il a vue chez moi.
      26 » Avec celui qui est fidèle tu te montres fidèle, #avec l'homme intègre tu agis avec intégrité, #
      27 avec celui qui est pur tu te montres pur, #et avec l’homme faux tu te montres habile. #
      28 Tu sauves le peuple qui s'humilie, #et tu abaisses ton regard sur les orgueilleux. #
      29 Oui, tu es ma lumière, Eternel ! #L'Eternel éclaire mes ténèbres.
      30 » Avec toi je me précipite sur une troupe tout armée, #avec mon Dieu je franchis une muraille. #
      31 Les voies de Dieu sont droites, #la parole de l'Eternel est pure ; #il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.
      32 » Qui est Dieu en dehors de l'Eternel, #et qui est un rocher, sinon notre Dieu ? #
      33 C'est Dieu qui est ma puissante forteresse #et qui me conduit dans une voie droite. #
      34 Il rend mes pieds aussi agiles que ceux des biches, #et il me fait tenir debout sur les hauteurs. #
      35 Il exerce mes mains au combat #et mes bras tendent l'arc en bronze.
      36 » Tu me donnes le bouclier de ton salut, #et je deviens grand par ta bonté. #
      37 Tu élargis le chemin sous mes pas, #et mes pieds ne trébuchent pas. #
      38 Je poursuis mes ennemis et je les détruis, #je ne reviens pas avant de les avoir exterminés. #
      39 Je les frappe, je les brise, et ils ne se relèvent plus, #ils tombent sous mes pieds. #
      40 Tu me donnes de la force pour le combat, #tu fais plier sous moi mes adversaires. #
      41 Tu mets mes ennemis en fuite devant moi, #et je réduis au silence ceux qui me détestent. #
      42 Ils regardent autour d'eux, et personne pour les sauver ! #Ils crient à l'Eternel, et il ne leur répond pas ! #
      43 Je les réduis en miettes, je les rends pareils à la poussière de la terre, #je les écrase, je les piétine comme la boue des rues.
      44 » Tu me délivres des révoltes de mon peuple ; #tu me gardes à la tête des nations ; #un peuple que je ne connaissais pas m'est soumis. #
      45 Les étrangers me flattent, #ils m'obéissent au premier ordre. #
      46 Les étrangers perdent courage, #ils sortent en tremblant de leurs forteresses.
      47 » L'Eternel est vivant ! Béni soit mon rocher ! #Que l’on dise la grandeur de Dieu, le rocher de mon salut ! #
      48 C’est le Dieu qui m’accorde la vengeance, #qui m’asservit les peuples, #
      49 qui me fait échapper à mes ennemis ! » Tu m'élèves au-dessus de mes adversaires, #tu me sauves de l'homme violent. #
      50 *C'est pourquoi je te louerai parmi les nations, Eternel, #et je chanterai à la gloire de ton nom.
      51 » Il accorde de grandes délivrances à son roi, #il agit avec bonté envers celui qu’il a désigné par onction, #envers David et sa descendance, pour toujours. »

      2 Samuel 23

      8 Voici le nom des vaillants hommes qui étaient au service de David. Josheb-Basshébeth le Tachkemonite était le chef des officiers. Il était aussi appelé Adino l’Esnite et il fit 800 victimes en une seule fois.
      9 Après lui figurait Eléazar, fils de Dodo et petit-fils d’un Achochite. Il était l'un des trois guerriers qui, avec David, défièrent les Philistins rassemblés pour combattre, tandis que les Israélites se retiraient sur les hauteurs.
      10 Il se leva et frappa les Philistins jusqu'à ce que sa main soit fatiguée et reste collée à son épée. L'Eternel accomplit une grande délivrance ce jour-là. Le peuple ne revint après Eléazar que pour procéder au pillage.
      11 Après lui venait Shamma, fils d'Agué, originaire d'Harar. Les Philistins s'étaient rassemblés à Léchi. Il y avait là une parcelle de terre remplie de lentilles et le peuple avait pris la fuite devant les Philistins.
      12 Shamma se posta au milieu du champ et le protégea. Il battit les Philistins et l'Eternel accomplit une grande délivrance.
      13 Trois des trente chefs descendirent vers David à l’époque de la moisson. Il se trouvait dans la grotte d'Adullam et une troupe de Philistins campait dans la vallée des Rephaïm.
      14 David était alors dans la forteresse et il y avait une garnison de Philistins à Bethléhem.
      15 Pris d’un soudain désir, David demanda : « Qui me fera boire de l'eau de la citerne qui se trouve à la porte de Bethléhem ? »
      16 Alors ces trois vaillants hommes pénétrèrent de force dans le camp des Philistins et puisèrent de l'eau dans la citerne qui se trouve à la porte de Bethléhem. Puis ils l'apportèrent et la présentèrent à David, mais il refusa de la boire et il la versa comme une offrande à l'Eternel.
      17 Il dit : « Certainement, Eternel, je ne vais pas faire cela ! Pourrais-je boire le sang de ces hommes qui sont partis au péril de leur vie ? » Et il refusa de la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.
      18 Abishaï, le frère de Joab et le fils de Tseruja, était le chef des trois. Il brandit sa lance sur 300 hommes et les tua. Il eut une grande réputation parmi les trois.
      19 Il était le plus considéré des trois et il fut leur chef, mais il n'égala pas les trois premiers.
      20 Benaja, le fils de Jehojada, qui était un homme vaillant de Kabtseel, fut célèbre par ses exploits. C’est lui qui frappa les deux héros de Moab. Il descendit au milieu d'une citerne et il y frappa un lion, un jour de neige.
      21 Il frappa un Egyptien de belle allure qui tenait une lance à la main. Il descendit contre l’Egyptien avec un bâton, arracha la lance de sa main et s'en servit pour le tuer.
      22 Voilà ce que fit Benaja, fils de Jehojada. Il eut une grande réputation parmi les trois vaillants hommes.
      23 Il était le plus considéré des trente, mais il n'égala pas les trois premiers. David l'admit dans sa garde personnelle.
      24 Parmi les trente figuraient aussi Asaël, le frère de Joab ; Elchanan, fils de Dodo, originaire de Bethléhem ;
      25 Shamma et Elika, tous deux originaires de Harod ;
      26 Hélets, originaire de Péleth ; Ira, fils d'Ikkesh, originaire de Tekoa ;
      27 Abiézer, originaire d'Anathoth ; Mebunnaï, originaire de Husha ;
      28 Tsalmon, originaire d'Achoach ; Maharaï, originaire de Nethopha ;
      29 Héleb, fils de Baana, lui aussi originaire de Nethopha ; Ittaï, fils de Ribaï, originaire de Guibea, la ville des Benjaminites ;
      30 Benaja, originaire de Pirathon ; Hiddaï, originaire de Nachalé-Gaash ;
      31 Abi-Albon, originaire d'Araba ; Azmaveth, originaire de Barchum ;
      32 Eliachba, originaire de Shaalbon ; Bené-Jashen ; Jonathan ;
      33 Shamma, originaire d'Harar ; Achiam, fils de Sharar, originaire d'Arar ;
      34 Eliphéleth, fils d'Achasbaï, qui descendait d'un Maacathien ; Eliam, le fils d'Achitophel, originaire de Guilo ;
      35 Hetsraï, originaire de Carmel ; Paaraï, originaire d'Arab ;
      36 Jigueal, fils de Nathan, originaire de Tsoba ; Bani, originaire de Gad ;
      37 Tsélek l'Ammonite ; Naharaï, originaire de Beéroth, qui était le porteur d’armes de Joab, le fils de Tseruja ;
      38 Ira et Gareb, originaires de Jéther ;
      39 Urie le Hittite. En tout, ils étaient 37.

      1 Chroniques 8

      33 Ner eut pour fils Kis ; Kis eut Saül ; Saül eut Jonathan, Malki-Shua, Abinadab et Eshbaal.

      1 Chroniques 11

      1 Tout Israël se rassembla vers David à Hébron en disant : « Nous sommes faits des mêmes os et de la même chair que toi.
      2 Auparavant déjà, même lorsque Saül était roi, c'était toi qui faisais partir Israël en campagne et qui l’en faisais revenir. L'Eternel, ton Dieu, t'a dit : ‘*C’est toi qui prendras soin de mon peuple, Israël, et qui deviendras son chef.’ »
      3 Ainsi, tous les anciens d'Israël vinrent trouver le roi à Hébron et là, David fit alliance avec eux devant l'Eternel. Ils consacrèrent par onction David comme roi sur Israël, conformément à la parole de l'Eternel transmise par Samuel.
      4 David marcha avec tout Israël sur Jérusalem, c’est-à-dire Jébus. Là se trouvaient les Jébusiens, qui habitaient le pays.
      5 Les habitants de Jébus dirent à David : « Tu n'entreras pas ici. » David s'empara néanmoins de la forteresse de Sion, c'est-à-dire la ville de David.
      6 David avait dit : « Le premier qui battra les Jébusiens deviendra un chef et un prince. » Joab, fils de Tseruja, fut le premier à monter à l’attaque et il devint un chef.
      7 David s’installa dans la forteresse ; c'est pourquoi on l'a appelée ville de David.
      8 Il fit des constructions tout autour de la ville, à partir de la terrasse de Millo et tout autour, tandis que Joab réparait le reste de la ville.
      9 David devenait de plus en plus puissant et l'Eternel, le maître de l’univers, était avec lui.
      10 Voici les chefs des vaillants hommes qui étaient au service de David et qui, avec tout Israël, le soutinrent dans son accession à la royauté pour qu’il règne conformément à la parole de l'Eternel au sujet d'Israël.
      11 Voici la liste des vaillants hommes qui étaient au service de David. Jashobeam, fils de Hacmoni, était le chef des officiers. Il brandit sa lance sur 300 hommes qu'il tua en une seule fois.
      12 Après lui figurait Eléazar, fils de Dodo, l'Achochite. Il était l'un des trois guerriers.
      13 C’est lui qui était avec David à Pas-Dammim lorsque les Philistins s'y étaient rassemblés pour le combat. Il y avait là une parcelle de terre couverte d'orge et le peuple avait pris la fuite devant les Philistins.
      14 Ces trois guerriers se postèrent au milieu du champ et le protégèrent. Ils battirent les Philistins et l'Eternel accorda une grande délivrance.
      15 Trois des trente chefs descendirent vers David sur le rocher, dans la grotte d'Adullam, lorsque le camp des Philistins était dressé dans la vallée des Rephaïm.
      16 David était alors dans la forteresse et il y avait une garnison de Philistins à Bethléhem.
      17 Pris d’un soudain désir, David demanda : « Qui me fera boire de l'eau de la citerne qui se trouve à la porte de Bethléhem ? »
      18 Alors ces trois hommes pénétrèrent de force dans le camp des Philistins et puisèrent de l'eau dans la citerne qui se trouve à la porte de Bethléhem. Puis ils l'apportèrent et la présentèrent à David, mais il refusa de la boire et il la versa comme une offrande à l'Eternel.
      19 Il dit : « Que mon Dieu me garde de faire cela ! Pourrais-je boire le sang de ces hommes qui sont partis au péril de leur vie ? Oui, c'est au péril de leur vie qu'ils l'ont apportée. » Et il refusa de la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.
      20 Abishaï, le frère de Joab, était le chef des trois. Il brandit sa lance sur 300 hommes et les tua. Il eut une grande réputation parmi les trois.
      21 Il était le plus considéré des trois de la deuxième série et il fut leur chef, mais il n'égala pas les trois premiers.
      22 Benaja, le fils de Jehojada, qui était un homme vaillant de Kabtseel, fut célèbre par ses exploits. C’est lui qui frappa les deux héros de Moab. Il descendit au milieu d'une citerne et il y frappa un lion, un jour de neige.
      23 Il frappa un Egyptien de 2 mètres et demi qui tenait à la main une lance de la grosseur d’un cylindre de métier à tisser. Il descendit contre l’Egyptien avec un bâton, arracha la lance de sa main et s'en servit pour le tuer.
      24 Voilà ce que fit Benaja, fils de Jehojada. Il eut une grande réputation parmi les trois vaillants hommes.
      25 Il était le plus considéré des trente, mais il n'égala pas les trois premiers. David l'admit dans sa garde personnelle.
      26 Voici les autres hommes vaillants : Asaël, frère de Joab ; Elchanan, fils de Dodo, originaire de Bethléhem ;
      27 Shammoth, originaire d'Haror ; Hélets, originaire de Palon ;
      28 Ira, fils d'Ikkesh, originaire de Tekoa ; Abiézer, originaire d'Anathoth ;
      29 Sibbecaï le Hushatite ; Ilaï, originaire d'Achoach ;
      30 Maharaï, originaire de Nethopha ; Héled, fils de Baana, originaire de Nethopha ;
      31 Ithaï, fils de Ribaï, originaire de Guibea, la ville des Benjaminites ; Benaja, originaire de Pirathon ;
      32 Huraï, originaire de Nachalé-Gaash ; Abiel, originaire d'Araba ;
      33 Azmaveth, originaire de Bacharum ; Eliachba, originaire de Shaalbon ;
      34 Bené-Hashem, originaire de Guizon ; Jonathan, fils de Shagué, originaire d'Harar ;
      35 Achiam, fils de Sacar, lui aussi originaire d'Harar ; Eliphal, fils d'Ur ;
      36 Hépher, originaire de Mekéra ; Achija, originaire de Palon ;
      37 Hetsro, originaire de Carmel ; Naaraï, fils d'Ezbaï ;
      38 Joël, frère de Nathan ; Mibchar, fils d'Hagri ;
      39 Tsélek l'Ammonite ; Nachraï, originaire de Béroth, qui était le porteur d’armes de Joab, le fils de Tseruja ;
      40 Ira et Gareb, tous deux originaires de Jéther ;
      41 Urie le Hittite ; Zabad, fils d'Achlaï ;
      42 Adina, fils de Shiza, le Rubénite, qui était un chef des Rubénites et commandait 30 hommes ;
      43 Hanan, fils de Maaca ; Josaphat, originaire de Mithni ;
      44 Ozias, originaire d'Ashtharoth ; Shama et Jehiel, fils de Hotham, originaires d'Aroër ;
      45 Jediaël, fils de Shimri et son frère Jocha le Thitsite ;
      46 Eliel, originaire de Machavim ; Jeribaï et Joshavia, les fils d'Elnaam ; Jithma le Moabite ;
      47 Eliel, Obed et Jaasiel-Metsobaja.

      1 Chroniques 12

      1 Voici les hommes qui se joignirent à David à Tsiklag, lorsqu'il était encore contraint de vivre loin de Saül, fils de Kis. Ils faisaient partie des vaillants hommes qui lui portèrent secours pendant la guerre.
      2 C'étaient des archers et ils étaient capables d’utiliser aussi bien la main gauche que la droite pour lancer des pierres et tirer des flèches avec leur arc. Ils faisaient partie des frères de Saül, étant issus de Benjamin.
      3 Il y avait le chef, Achiézer ; puis Joas, fils de Shemaa, originaire de Guibea ; Jeziel et Péleth, les fils d'Azmaveth ; Beraca ; Jéhu, originaire d'Anathoth ;
      4 Jishmaeja, originaire de Gabaon, qui était vaillant parmi les trente et à leur tête ;
      5 Jérémie ; Jachaziel ; Jochanan ; Jozabad, originaire de Guedéra ;
      6 Eluzaï ; Jerimoth ; Bealia ; Shemaria ; Shephathia, originaire de Haroph ;
      7 Elkana, Jishija, Azareel, Joézer et Jashobeam, les Koréites ;
      8 Joéla et Zebadia, les fils de Jerocham, originaires de Guedor.
      9 Des hommes vaillants se séparèrent des autres Gadites pour se joindre à David dans la forteresse du désert. C’étaient des soldats exercés à la guerre, capables de manier le bouclier et la lance, aussi terribles que des lions et aussi rapides que des gazelles sur les montagnes.
      10 Ezer était le chef ; Abdias, le deuxième ; Eliab, le troisième ;
      11 Mishmanna, le quatrième ; Jérémie, le cinquième ;
      12 Attaï, le sixième ; Eliel, le septième ;
      13 Jochanan, le huitième ; Elzabad, le neuvième ;
      14 Jérémie, le dixième ; Macbannaï, le onzième.
      15 C'étaient des descendants de Gad, des chefs de l'armée. A lui seul, le plus petit pouvait s'attaquer à 100 hommes, et le plus grand à 1000.
      16 Ce furent eux qui traversèrent le Jourdain pendant le premier mois, alors qu'il débordait sur toutes ses rives, et qui mirent en fuite tous les habitants des vallées, à l'est comme à l'ouest.
      17 Il y eut aussi des Benjaminites et des Judéens qui se joignirent à David dans la forteresse.
      18 David sortit à leur rencontre et leur adressa la parole en disant : « Si vous venez vers moi avec des intentions de paix, pour m’aider, unissons-nous ! Mais si c'est pour me tromper au profit de mes ennemis, alors que je ne commets aucune violence, que le Dieu de nos ancêtres en soit témoin et qu'il fasse justice ! »
      19 Amasaï, le chef des officiers, fut revêtu de l'Esprit et dit : « Nous sommes à ton service, David, nous sommes avec toi, fils d'Isaï ! Paix, paix pour toi et paix pour celui qui te porte secours, car ton Dieu t'a secouru ! » David les accueillit alors et les plaça à la tête de la troupe.
      20 Des hommes de Manassé se rallièrent à David lorsqu'il alla avec les Philistins faire la guerre à Saül. Toutefois, ils ne purent pas aider les Philistins car, après avoir tenu conseil, leurs princes renvoyèrent David en disant : « Il se ralliera à son maître Saül en lui apportant nos têtes. »
      21 Voici les Manassites qui se rallièrent à David quand il retourna à Tsiklag : Adnach, Jozabad, Jediaël, Micaël, Jozabad, Elihu et Tsilthaï. C’étaient des chefs de milliers de Manassé.
      22 Ils prêtèrent secours à David à la tête de la troupe. En effet, ils étaient tous de vaillants hommes et ils furent chefs dans son armée.
      23 Chaque jour de nouveaux renforts se joignaient à David, jusqu'à former une grande armée, aussi grande que l’armée de Dieu.
      24 Voici le nombre d’hommes équipés pour la guerre qui se joignirent à David à Hébron afin de lui transférer la royauté de Saül, conformément à l'ordre de l'Eternel.
      25 Judéens : 6800 hommes armés du bouclier et de la lance, équipés pour la guerre.
      26 Des Siméonites : 7100 hommes vaillants à la guerre.
      27 Des Lévites : 4600
      28 ainsi que Jehojada, prince de la famille d'Aaron, avec 3700 hommes,
      29 et Tsadok, un homme vaillant malgré sa jeunesse, avec 22 chefs de la famille de son père.
      30 Des Benjaminites, des frères de Saül : 3000. Jusqu'alors la plus grande partie d'entre eux étaient restés fidèles à la famille de Saül.
      31 Des Ephraïmites : 20'800 hommes vaillants de grande réputation, répartis en fonction de leur famille.
      32 De la demi-tribu de Manassé : 18'000, qui furent nommément désignés pour aller proclamer David roi.
      33 Des Issacarites : 200 chefs et tous leurs frères, placés sous leurs ordres. Ils étaient capables de discerner les temps pour savoir ce que devait faire Israël.
      34 De Zabulon : 50'000 hommes aptes au service, capables de manier toutes les armes de guerre au combat et prêts à s’engager d’un cœur sans partage.
      35 De Nephthali : 1000 chefs avec 37'000 hommes munis du bouclier et de la lance.
      36 Des Danites : 28'600 hommes prêts à combattre.
      37 D'Aser : 40'000 hommes aptes au service et prêts à combattre.
      38 De l'autre côté du Jourdain, des tribus de Ruben et de Gad ainsi que de la demi-tribu de Manassé : 120'000 hommes munis de toutes les armes de guerre.
      39 Tous ces hommes de guerre, prêts à se ranger en ordre de bataille, arrivèrent à Hébron avec un cœur sans réserve pour proclamer David roi sur tout Israël. Tout le reste d'Israël était aussi unanime pour faire régner David.
      40 Ils restèrent là trois jours avec David, mangeant et buvant, car leurs frères leur avaient préparé des vivres.
      41 Que ce soit du voisinage ou jusqu’à Issacar, Zabulon et Nephthali, on apportait de la nourriture sur des ânes, sur des chameaux, sur des mulets et sur des bœufs : des plats à base de farine, des gâteaux aux figues sèches et aux raisins secs, du vin, de l'huile, des bœufs et des brebis en abondance, car Israël était dans la joie.

      1 Chroniques 13

      1 David tint conseil avec les chefs de milliers et de centaines, avec tous les princes,
      2 puis il dit à toute l'assemblée d'Israël : « Si vous le trouvez bon et si cela vient de l'Eternel, notre Dieu, envoyons partout des messagers vers nos autres frères, dans toutes les régions d'Israël, ainsi que vers les prêtres et les Lévites dans leurs villes et les territoires attenants, afin qu'ils se joignent à nous,
      3 et ramenons vers nous l'arche de notre Dieu, car nous ne nous en sommes pas occupés à l’époque de Saül. »
      4 Toute l'assemblée décida d’agir de cette manière, car cela parut juste à tout le peuple.
      5 David rassembla tout Israël, depuis le Shichor, le fleuve d'Egypte, jusqu'à l'entrée de Hamath, pour faire venir de Kirjath-Jearim l'arche de Dieu.
      6 Puis, avec tout Israël, il monta à Baala, c’est-à-dire Kirjath-Jearim, qui appartient à Juda, pour faire monter de là l'arche de Dieu, à laquelle est associé le nom de l'Eternel qui siège entre les chérubins.
      7 Ils mirent ce coffre de Dieu sur un char neuf et l’emportèrent depuis la maison d'Abinadab. C’étaient Uzza et Achjo qui conduisaient le char.
      8 David et tout Israël dansaient de toute leur force devant Dieu en chantant et en jouant de la harpe, du luth, du tambourin, des cymbales et de la trompette.
      9 Lorsqu'ils furent arrivés à l'aire de battage de Kidon, Uzza tendit la main pour retenir l'arche, parce que les bœufs la faisaient pencher.
      10 La colère de l'Eternel s'enflamma contre lui et l'Eternel le frappa parce qu'il avait porté la main sur l'arche. Uzza mourut là, devant Dieu.
      11 David fut troublé de ce que l'Eternel avait infligé une telle punition à Uzza et cet endroit a été appelé jusqu'à aujourd’hui Pérets-Uzza.
      12 David eut peur de Dieu, ce jour-là, et il se dit : « Comment pourrais-je faire entrer chez moi l'arche de Dieu ? »
      13 David ne prit pas l'arche chez lui, dans la ville de David, et il la fit conduire dans la maison d'Obed-Edom, un homme de Gath.
      14 L'arche de Dieu resta 3 mois dans la maison d'Obed-Edom, chez lui, et l'Eternel bénit sa famille ainsi que tout ce qui lui appartenait.

      1 Chroniques 14

      1 Hiram, le roi de Tyr, envoya des messagers à David, ainsi que du bois de cèdre, avec des tailleurs de pierres et des charpentiers, pour lui construire une maison.
      2 David reconnut alors que l'Eternel l'affermissait comme roi sur Israël et que sa royauté jouissait d’un grand rayonnement à cause de son peuple, Israël.
      3 David prit encore des femmes à Jérusalem et il eut encore des fils et des filles.
      4 Voici le nom des enfants qu’il eut à Jérusalem : Shammua, Shobab, Nathan, Salomon,
      5 Jibhar, Elishua, Elphéleth,
      6 Noga, Népheg, Japhia,
      7 Elishama, Beéliada et Eliphéleth.
      8 Les Philistins apprirent que David avait été consacré par onction comme roi sur tout Israël, et ils montèrent tous à sa recherche. David en fut informé et sortit à leur rencontre.
      9 Les Philistins arrivèrent et firent des incursions dans la vallée des Rephaïm.
      10 David consulta Dieu en disant : « Dois-je monter contre les Philistins et les livreras-tu entre mes mains ? » Et l'Eternel lui dit : « Monte et je les livrerai entre tes mains. »
      11 Les Philistins montèrent à Baal-Peratsim où David les battit. Puis il dit : « Dieu a dispersé mes ennemis par mon intermédiaire comme de l’eau qui coule. » C'est pourquoi l'on a appelé cet endroit Baal-Peratsim.
      12 Ils y abandonnèrent leurs dieux et David donna l’ordre de les brûler au feu.
      13 Les Philistins firent de nouveau des incursions dans la vallée.
      14 David consulta de nouveau Dieu et Dieu lui dit : « Tu ne monteras pas derrière eux. Fais un détour par rapport à eux et tu arriveras sur eux vis-à-vis des mûriers.
      15 Quand tu entendras un bruit de pas dans les cimes des mûriers, alors tu sortiras pour combattre, car c'est Dieu qui marche devant toi pour battre l'armée des Philistins. »
      16 David fit ce que Dieu lui avait ordonné et ils portèrent des coups à l'armée des Philistins depuis Gabaon jusqu'à Guézer.
      17 La réputation de David se propagea dans tous les pays et l'Eternel fit de lui un objet de terreur pour toutes les nations.

      1 Chroniques 15

      1 David se construisit des maisons dans la ville de David. Il prépara aussi un emplacement pour l'arche de Dieu et dressa une tente pour l’abriter.
      2 Il dit alors : « L'arche de Dieu ne doit être portée que par les Lévites, car c’est eux que l'Eternel a choisis pour porter son coffre et en faire à toujours le service. »
      3 Puis David rassembla tout Israël à Jérusalem pour faire monter l'arche de l'Eternel à la place qu'il lui avait préparée.
      4 David rassembla les descendants d'Aaron et les Lévites.
      5 Pour les Kehathites, il y eut Uriel, le chef, et 120 de ses frères ;
      6 pour les Merarites, Asaja, le chef, et 220 de ses frères ;
      7 pour les Guershonites, Joël, le chef, et 130 de ses frères ;
      8 pour les descendants d'Elitsaphan, Shemaeja, le chef, et 200 de ses frères ;
      9 pour les descendants d'Hébron, Eliel, le chef, et 80 de ses frères ;
      10 pour les descendants d'Uziel, Amminadab, le chef, et 112 de ses frères.
      11 David appela les prêtres Tsadok et Abiathar ainsi que les Lévites Uriel, Asaja, Joël, Shemaeja, Eliel et Amminadab.
      12 Il leur dit : « Vous êtes les chefs de famille des Lévites. Consacrez-vous, avec vos frères, et faites monter l'arche de l'Eternel, du Dieu d'Israël, à l’emplacement que je lui ai préparé.
      13 Parce que vous n'y étiez pas la première fois, l'Eternel, notre Dieu, nous a frappés. En effet, nous ne l'avions pas recherché conformément aux règles. »
      14 Les prêtres et les Lévites se consacrèrent pour faire monter l'arche de l'Eternel, du Dieu d'Israël.
      15 Les fils des Lévites portèrent l'arche de Dieu sur leurs épaules avec des barres, comme Moïse l'avait ordonné d'après la parole de l'Eternel.
      16 Puis David dit aux chefs des Lévites de disposer leurs frères musiciens avec leurs instruments de musique, des luths, des harpes et des cymbales, qu'ils devaient faire retentir de sons éclatants en signe de réjouissance.
      17 Les Lévites mirent donc en place Héman, fils de Joël ; Asaph, fils de Bérékia, un de ses frères ; et, parmi les Merarites, leurs frères, Ethan, fils de Kushaja ;
      18 puis avec eux leurs frères de second rang, les portiers Zacharie, Ben, Jaaziel, Shemiramoth, Jehiel, Unni, Eliab, Benaja, Maaséja, Matthithia, Eliphelé, Miknéja, Obed-Edom et Jeïel.
      19 Les musiciens Héman, Asaph et Ethan devaient faire retentir des cymbales en bronze.
      20 Zacharie, Aziel, Shemiramoth, Jehiel, Unni, Eliab, Maaséja et Benaja avaient des luths pour les sopranos.
      21 Quant à Matthithia, Eliphelé, Miknéja, Obed-Edom, Jeïel et Azazia, ils avaient des harpes à huit cordes pour conduire le chant.
      22 Kenania, chef musicien parmi les Lévites, dirigeait la musique, car il en avait les compétences.
      23 Bérékia et Elkana étaient des portiers chargés de veiller sur l'arche.
      24 Les prêtres Shebania, Josaphat, Nathanaël, Amasaï, Zacharie, Benaja et Eliézer sonnaient de la trompette devant l'arche de Dieu. Obed-Edom et Jechija étaient aussi des portiers chargés de veiller sur l'arche.
      25 David, les anciens d'Israël et les chefs de milliers se mirent en route pour faire monter l'arche de l'alliance de l'Eternel depuis la maison d'Obed-Edom, et ce au milieu des réjouissances.
      26 Ce fut avec l'aide de Dieu que les Lévites portèrent l'arche de l'alliance de l'Eternel, et l'on sacrifia 7 taureaux et 7 béliers.
      27 David était habillé d'un manteau de fin lin, de même que tous les Lévites chargés de porter l'arche, les chantres et Kenania, le chef des musiciens. David portait aussi un éphod en lin.
      28 Tout Israël fit monter l'arche de l'alliance de l'Eternel avec des cris de joie, au son des clairons, des trompettes et des cymbales et en faisant retentir les luths et les harpes.
      29 Mical, la fille de Saül, regardait par la fenêtre lorsque l’arche de l’alliance de l’Eternel pénétra dans la ville de David et, en voyant le roi David sauter et danser, elle éprouva du mépris pour lui dans son cœur.

      1 Chroniques 16

      1 Une fois qu'on eut amené l'arche de Dieu, on la plaça au milieu de la tente que David avait dressée pour elle et l'on offrit des holocaustes et des sacrifices de communion devant Dieu.
      2 Quand il eut fini d'offrir les holocaustes et les sacrifices de communion, David bénit le peuple au nom de l'Eternel.
      3 Puis il distribua à tous les Israélites, hommes et femmes confondus, à chacun un pain, une portion de viande et un gâteau aux raisins.
      4 Il confia à des Lévites la responsabilité de faire le service devant l'arche de l'Eternel, de rappeler le souvenir de l’Eternel, le Dieu d’Israël, de le louer et le célébrer.
      5 C'étaient Asaph, le chef, Zacharie, son second, Jeïel, Shemiramoth, Jehiel, Matthithia, Eliab, Benaja, Obed-Edom et Jeïel. Ils avaient des instruments de musique, des luths et des harpes, et Asaph faisait retentir les cymbales.
      6 Les prêtres Benaja et Jachaziel sonnaient continuellement de la trompette devant l'arche de l'alliance de Dieu.
      7 C’est ce jour-là que David chargea pour la première fois Asaph et ses frères de célébrer les louanges de l'Eternel.
      8 « Louez l'Eternel, faites appel à son nom, #faites connaître ses hauts faits parmi les peuples ! #
      9 Chantez en son honneur, jouez de vos instruments en son honneur, #célébrez toutes ses merveilles ! #
      10 Placez votre fierté dans son saint nom ! #Que le cœur de ceux qui cherchent l'Eternel se réjouisse ! #
      11 Ayez recours à l'Eternel et à sa force, #recherchez constamment sa présence !
      12 » Souvenez-vous des merveilles qu'il a accomplies, #de ses miracles et de ses jugements, #
      13 descendants d'Israël, son serviteur, #enfants de Jacob, qu’il a choisis !
      14 » L'Eternel est notre Dieu, #ses jugements s'exercent sur toute la terre. #
      15 Rappelez-vous toujours son alliance, #son mot d’ordre pour 1000 générations, #
      16 le pacte qu'il a traité avec Abraham, #le serment qu'il a fait à Isaac. #
      17 Il l'a érigé en prescription pour Jacob, #en alliance éternelle pour Israël, #
      18 quand il a dit : ‘Je te donnerai le pays de Canaan, #c’est l'héritage qui vous est attribué.’
      19 » Ils étaient alors peu nombreux, #très peu nombreux, et étrangers dans le pays, #
      20 ils erraient d'une nation à l'autre #et d'un royaume vers un autre peuple, #
      21 mais il n’a laissé personne les opprimer, #et il a puni des rois à cause d'eux : #
      22 ‘Ne touchez pas à ceux que j’ai désignés par onction #et ne faites pas de mal à mes prophètes !’
      23 » Chantez en l’honneur de l'Eternel, habitants de toute la terre, #annoncez de jour en jour son salut ! #
      24 Racontez sa gloire parmi les nations, #ses merveilles parmi tous les peuples !
      25 » Oui, l'Eternel est grand et digne de recevoir toute louange, #il est redoutable, plus que tous les dieux ; #
      26 en effet, tous les dieux des peuples ne sont que des faux dieux, #alors que l'Eternel a fait le ciel. #
      27 La splendeur et la magnificence sont devant lui, #la force et la joie remplissent sa résidence.
      28 » Familles des peuples, rendez à l'Eternel, #rendez à l'Eternel gloire et honneur ! #
      29 Rendez à l'Eternel la gloire due à son nom, #apportez-lui des offrandes et venez en sa présence, #prosternez-vous devant l'Eternel avec des ornements sacrés ! #
      30 Tremblez devant lui, habitants de toute la terre ! #Le monde est ferme, il n’est pas ébranlé.
      31 » Que le ciel se réjouisse, que la terre soit dans l'allégresse ! #Que l'on dise parmi les nations : ‘L'Eternel règne.’#
      32 Que la mer retentisse avec tout ce qu'elle contient, #que la campagne et tout ce qui s’y trouve soient en fête, #
      33 que les arbres des forêts poussent des cris de joie #devant l'Eternel, car il vient pour juger la terre.
      34 » Célébrez l’Eternel, car il est bon, #oui, sa bonté dure éternellement ! #
      35 Dites : ‘Sauve-nous, toi le Dieu qui es notre Sauveur, #rassemble-nous et retire-nous du milieu des nations ! #Ainsi nous célébrerons ton saint nom #et nous mettrons notre gloire à te louer.’
      36 » Béni soit l'Eternel, le Dieu d'Israël, d'éternité en éternité ! #Et tout le peuple dit : ‘Amen ! Louez l'Eternel !’ »
      37 David laissa Asaph et ses frères là, devant l'arche de l'alliance de l'Eternel, afin qu’ils effectuent le service régulier devant l'arche, suivant les exigences de chaque jour.
      38 Il désigna Obed-Edom, fils de Jeduthun, et Hosa ainsi que leurs 68 frères comme portiers.
      39 Il chargea le prêtre Tsadok et ses frères prêtres de servir devant le tabernacle de l'Eternel, sur le haut lieu qui se trouvait à Gabaon.
      40 Ils devaient constamment, matin et soir, offrir à l'Eternel des holocaustes sur l'autel des holocaustes, en respectant tout ce qui est écrit dans la loi de l'Eternel, prescrite par lui à Israël.
      41 Avec eux se trouvaient Héman, Jeduthun et les autres, ceux qui avaient été choisis, nommément désignés, pour louer l'Eternel, car sa bonté dure éternellement.
      42 Héman et Jeduthun avaient la charge des trompettes et des cymbales à faire retentir, ainsi que des instruments pour les chants en l'honneur de Dieu. Quant aux fils de Jeduthun, ils étaient portiers.
      43 Tout le peuple repartit, chacun chez soi, et David retourna chez lui pour bénir sa famille.

      1 Chroniques 17

      1 Lorsqu’il fut installé dans son palais, David dit au prophète Nathan : « Vois, j'habite dans une maison en cèdre, tandis que l'arche de l'alliance de l'Eternel se trouve sous une tente. »
      2 Nathan répondit à David : « Fais tout ce que tu as dans le cœur, car Dieu est avec toi. »
      3 La nuit suivante, la parole de Dieu fut adressée à Nathan :
      4 « Va annoncer à mon serviteur David : ‘Voici ce que dit l'Eternel : Ce n’est pas à toi de me construire une maison pour que j’y habite.
      5 En effet, je n'ai pas habité dans une maison depuis le jour où j'ai fait sortir Israël d’Egypte jusqu'à aujourd’hui. Je suis passé d’une tente à l’autre, d’un lieu de résidence à l’autre.
      6 Partout où j'ai marché avec tout Israël, ai-je une seule fois dit à l'un des juges d'Israël que j’avais désigné pour diriger mon peuple : Pourquoi ne me construisez-vous pas une maison en cèdre ?’
      7 Annonce maintenant à mon serviteur David : ‘Voici ce que dit l'Eternel, le maître de l’univers : Je t'ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu sois chef sur mon peuple, Israël.
      8 J'ai été avec toi partout où tu as marché, j'ai éliminé tous tes ennemis devant toi et j’ai rendu ton nom pareil à celui des grands de la terre.
      9 J’ai donné un lieu de résidence à mon peuple, à Israël, et je l’ai planté pour qu'il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne le détruisent plus comme par le passé,
      10 comme à l'époque où j'avais établi des juges sur mon peuple, sur Israël. J’ai humilié tous tes ennemis. De plus, je t'annonce que l'Eternel va te construire lui-même une maison :
      11 quand ta vie prendra fin et que tu iras rejoindre tes ancêtres, je ferai surgir après toi ton descendant, issu de tes fils, et j'affermirai son règne.
      12 Ce sera lui qui me construira une maison et j'affermirai pour toujours son trône.
      13 *Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils. Je ne lui retirerai pas ma grâce comme je l'ai fait avec ton prédécesseur.
      14 Je l'établirai pour toujours dans ma maison et dans mon royaume, et son trône sera affermi pour toujours.’ »
      15 Nathan rapporta toutes ces paroles et toute cette vision à David.
      16 Alors le roi David alla se présenter devant l'Eternel et dit : « Qui suis-je, Eternel Dieu, et qu’est-ce que ma famille, pour que tu m'aies fait parvenir là où je suis ?
      17 Et c'est trop peu à tes yeux, ô Dieu ! Tu parles de la famille de ton serviteur pour un avenir lointain et tu me traites comme si j’étais un homme important, Eternel Dieu !
      18 Que pourrait te dire de plus David sur la gloire accordée à ton serviteur ? Tu connais ton serviteur.
      19 Eternel, c'est à cause de ton serviteur et conformément à tes désirs que tu as accompli toutes ces grandes choses et les lui as révélées.
      20 Eternel, personne n'est semblable à toi et il n'y a pas d'autre Dieu que toi, d'après tout ce que nous avons entendu.
      21 Existe-t-il sur la terre une seule nation qui soit comme ton peuple, Israël ? O Dieu, tu es venu le racheter pour faire de lui ton peuple, pour te faire un nom et pour accomplir des miracles et des prodiges, en chassant des nations devant ton peuple, que tu as racheté d'Egypte.
      22 Tu as établi ton peuple, Israël, pour qu'il soit ton peuple pour toujours, et toi, Eternel, tu es devenu son Dieu.
      23 Maintenant, Eternel, que la parole que tu as prononcée sur ton serviteur et sur sa famille subsiste jusque dans l’éternité, et agis comme tu l’as dit !
      24 Qu'elle subsiste, que l’on dise éternellement la grandeur de ton nom en affirmant : ‘L'Eternel, le maître de l’univers, le Dieu d'Israël, est un Dieu pour Israël’et que la maison de David, ton serviteur, soit affermie devant toi !
      25 En effet, c’est toi-même, mon Dieu, qui as révélé à ton serviteur que tu lui construirais une maison. C'est pourquoi ton serviteur a osé prier devant toi.
      26 Maintenant, Eternel, c’est toi qui es Dieu, et tu as annoncé ce bienfait à ton serviteur.
      27 Veuille donc bénir la famille de ton serviteur afin qu'elle subsiste éternellement devant toi, car ce que tu bénis, Eternel, est béni pour l'éternité. »

      1 Chroniques 18

      1 Après cela, David battit les Philistins et les humilia, et il leur prit Gath et les villes qui en dépendent.
      2 Il battit les Moabites, qui lui furent asservis et lui payèrent un tribut.
      3 David battit Hadarézer, roi de Tsoba, vers Hamath, lorsqu'il alla établir sa domination sur l'Euphrate.
      4 David lui prit 1000 chars, 7000 cavaliers et 20'000 fantassins ; il mutila les jarrets de tous les chevaux de trait pour ne conserver que 100 attelages.
      5 Les Syriens de Damas vinrent au secours d'Hadarézer, le roi de Tsoba, et David battit 22'000 d’entre eux.
      6 David posta des garnisons chez les Syriens de Damas. Les Syriens furent asservis à David et lui payèrent un tribut. L'Eternel protégeait David partout où il allait.
      7 David prit les boucliers en or que portaient les serviteurs d'Hadarézer et les amena à Jérusalem.
      8 David prit encore une grande quantité de bronze à Thibchath et à Cun, villes qui appartenaient à Hadarézer. Salomon l’utilisa pour fabriquer la cuve en bronze ainsi que les colonnes et les ustensiles en bronze.
      9 Thohu, le roi de Hamath, apprit que David avait battu toute l'armée d'Hadarézer, roi de Tsoba,
      10 et il envoya son fils Hadoram vers le roi David pour le saluer et pour le féliciter d'avoir attaqué Hadarézer et de l'avoir battu. En effet, Thohu était en guerre contre Hadarézer. Il envoya aussi toutes sortes d’objets en or, en argent et en bronze.
      11 Le roi David les consacra à l'Eternel, comme il l’avait déjà fait pour l'argent et l'or pris à toutes les nations : Edom, Moab, les Ammonites, les Philistins et Amalek.
      12 Abishaï, fils de Tseruja, battit 18'000 Edomites dans la vallée du sel.
      13 Il établit des garnisons dans Edom, et Edom tout entier fut asservi à David. L'Eternel protégeait David partout où il allait.
      14 David régna sur tout Israël, et il faisait droit et justice à tout son peuple.
      15 Joab, fils de Tseruja, commandait l'armée ; Josaphat, fils d'Achilud, était archiviste ;
      16 Tsadok, fils d'Achithub, et Achimélec, fils d'Abiathar, étaient prêtres ; Shavsha était secrétaire ;
      17 Benaja, fils de Jehojada, était le chef des Kéréthiens et des Péléthiens ; et les fils de David étaient les principaux ministres du roi.

      1 Chroniques 19

      1 Après cela, Nachash, le roi des Ammonites, mourut et son fils devint roi à sa place.
      2 David se dit : « Je vais montrer de la bonté envers Hanun, le fils de Nachash, car son père en a montré envers moi. » Et il envoya des messagers le consoler au sujet de son père. Lorsque les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des Ammonites vers Hanun pour le consoler,
      3 les chefs des Ammonites dirent à Hanun : « Penses-tu que ce soit pour honorer ton père que David t'envoie des consolateurs ? N'est-ce pas pour faire une reconnaissance de la ville et la détruire, pour explorer le pays, que ses serviteurs sont venus vers toi ? »
      4 Alors Hanun arrêta les serviteurs de David, les fit raser et fit couper leurs habits par le milieu jusqu'en haut des cuisses. Puis il les renvoya.
      5 On vint informer David de ce qui était arrivé à ces hommes et il envoya des messagers à leur rencontre, car ils étaient couverts de honte. Le roi leur fit dire : « Restez à Jéricho jusqu'à ce que votre barbe ait repoussé et ne revenez qu’ensuite. »
      6 Les Ammonites virent qu'ils avaient provoqué le dégoût de David, et Hanun et les Ammonites envoyèrent 30 tonnes d'argent pour engager des chars et des cavaliers chez les Syriens de Mésopotamie et chez ceux de Maaca et de Tsoba.
      7 Ils engagèrent 32'000 chars ainsi que le roi de Maaca avec son peuple, qui vinrent installer leur camp devant Médeba. Les Ammonites sortirent de leurs villes et se rassemblèrent pour marcher au combat.
      8 A cette nouvelle, David envoya contre eux Joab et toute l'armée, les hommes vaillants.
      9 Les Ammonites sortirent et se rangèrent en ordre de bataille à l'entrée de la ville. Les rois venus en renfort étaient à part dans la campagne.
      10 Joab vit qu'il avait à combattre par-devant et par-derrière. Il choisit alors sur toute l'élite d'Israël un groupe qu'il plaça en face des Syriens.
      11 Il plaça le reste du peuple sous le commandement de son frère Abishaï, pour qu’il s’oppose aux Ammonites.
      12 Il lui dit : « Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours, et si les Ammonites sont plus forts que toi, je viendrai au tien.
      13 Sois fort, montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l'Eternel fasse ce qui lui semblera bon ! »
      14 Joab s'avança avec sa troupe pour attaquer les Syriens, et ceux-ci prirent la fuite devant lui.
      15 Quand les Ammonites virent que les Syriens s’étaient enfuis, ils prirent eux aussi la fuite devant Abishaï, le frère de Joab, et rentrèrent dans la ville. Et Joab revint à Jérusalem.
      16 Voyant qu'ils avaient été battus par Israël, les Syriens envoyèrent chercher les Syriens qui habitaient de l'autre côté de l’Euphrate. Shophach, le chef de l'armée d'Hadarézer, était à leur tête.
      17 On l'annonça à David, qui rassembla tout Israël, passa le Jourdain, marcha contre eux et se prépara à les attaquer. David se rangea en ordre de bataille contre les Syriens, mais, après avoir combattu contre lui,
      18 ils prirent la fuite devant Israël. David tua parmi eux l’équipage de 7000 chars et 40'000 fantassins. Il fit aussi mourir Shophach, le chef de l'armée.
      19 Ceux qui étaient soumis à Hadarézer, se voyant battus par Israël, firent la paix avec David et lui furent asservis. Quant aux Syriens, ils ne voulurent plus se porter au secours des Ammonites.

      1 Chroniques 20

      1 L'année suivante, à l’époque où les rois partent en campagne, Joab alla, à la tête d'une forte armée, semer la dévastation dans le pays des Ammonites et faire le siège de Rabba. Quant à David, il resta à Jérusalem. Joab battit Rabba et la détruisit.
      2 David retira la couronne de la tête de son roi et il constata qu’elle était faite d’une trentaine de kilos d’or et qu’elle était garnie de pierres précieuses. On la mit sur la tête de David, qui emporta de la ville un très grand butin.
      3 Il déporta ses habitants et les affecta au maniement des scies, des pics de fer et des haches de fer. Il traita de la même manière toutes les villes des Ammonites. Puis David retourna à Jérusalem avec tout le peuple.
      4 Après cela, il y eut une bataille contre les Philistins à Guézer. C’est alors que Sibbecaï le Hushatite tua Sippaï, l'un des descendants des Rephaïm, et que les Philistins furent humiliés.
      5 Il y eut encore une bataille contre les Philistins. Elchanan, fils de Jaïr, y tua le frère de Goliath, Lachmi de Gath, qui avait une lance dont le bois avait la grosseur d’un cylindre de métier à tisser.
      6 Il y eut encore une bataille à Gath. Il s'y trouva un homme de haute taille, qui avait six doigts à chaque main et à chaque pied – 24 en tout – et qui était aussi un descendant de Rapha.
      7 Il lança un défi à Israël et Jonathan, fils de Shimea, le frère de David, le tua.
      8 Ces hommes étaient des descendants de Rapha qui habitaient à Gath. Ils tombèrent sous les coups de David et de ses serviteurs.

      1 Chroniques 21

      1 Satan se dressa contre Israël et il excita David à faire le dénombrement d'Israël.
      2 David dit à Joab et aux chefs du peuple : « Allez-y, faites le dénombrement d'Israël, depuis Beer-Shéba jusqu'à Dan, puis faites-moi un rapport, afin que je sache combien ils sont. »
      3 Joab répondit : « Que l'Eternel rende son peuple 100 fois plus nombreux ! Mon seigneur le roi, ne sont-ils pas tous tes serviteurs ? Mais pourquoi mon seigneur demande-t-il cela ? Pourquoi entraîner Israël dans la culpabilité ? »
      4 Le roi persista dans l'ordre qu'il donnait à Joab. Celui-ci partit alors et parcourut tout Israël, puis il revint à Jérusalem.
      5 Joab remit à David le résultat du dénombrement du peuple : il y avait dans tout Israël 1'100'000 hommes aptes au combat, et en Juda 470'000 hommes aptes au combat.
      6 Il ne dénombra pas Lévi et Benjamin parmi eux, car l'ordre du roi lui répugnait.
      7 Cet ordre déplut à Dieu, qui frappa Israël.
      8 David dit à Dieu : « J'ai commis un grand péché en agissant comme je l’ai fait ! Maintenant, veuille pardonner la faute de ton serviteur, car je me suis vraiment comporté de façon stupide. »
      9 L'Eternel adressa la parole à Gad, qui était le voyant de David :
      10 « Va annoncer à David : ‘Voici ce que dit l'Eternel : Je te propose trois fléaux. Choisis-en un et c’est de lui que je te frapperai.’ »
      11 Gad alla trouver David et lui annonça : « Voici ce que dit l'Eternel : ‘Tu dois accepter
      12 trois années de famine, trois mois pendant lesquels tu seras détruit par tes adversaires et atteint par l'épée de tes ennemis ou trois jours pendant lesquels l'épée de l'Eternel et la peste seront dans le pays et l'ange de l'Eternel portera la destruction dans tout le territoire d'Israël.’Vois maintenant ce que je dois répondre à celui qui m'envoie. »
      13 David répondit à Gad : « Je suis dans une grande angoisse ! Il vaut mieux tomber entre les mains de l'Eternel, car ses compassions sont grandes. Je préfère ne pas tomber entre les mains des hommes. »
      14 L'Eternel envoya la peste en Israël et 70'000 hommes furent tués en Israël.
      15 Dieu envoya un ange à Jérusalem pour y semer la dévastation ; il était en train de le faire lorsque l'Eternel regarda, et il éprouva des regrets face à ce malheur. Il dit à l'ange destructeur : « Cela suffit ! Retire maintenant ta main ! » L'ange de l'Eternel se tenait alors près de l'aire de battage d'Ornan le Jébusien.
      16 David leva les yeux et vit l'ange de l'Eternel : il se tenait entre la terre et le ciel avec, à la main, son épée dégainée tournée contre Jérusalem. Alors David et les anciens, couverts de sacs, tombèrent le visage contre terre.
      17 David dit à Dieu : « N'est-ce pas moi qui ai ordonné le dénombrement du peuple ? C'est moi qui ai péché et qui ai fait le mal. Mais ces brebis, qu'ont-elles fait ? Eternel, mon Dieu, porte donc la main contre moi et contre ma famille et n’inflige pas de fléau à ton peuple ! »
      18 L'ange de l'Eternel ordonna à Gad de parler à David afin qu'il monte à l’aire de battage d’Ornan le Jébusien, pour y ériger un autel en l’honneur de l'Eternel.
      19 David monta donc à l’aire, suivant la parole que Gad avait prononcée au nom de l'Eternel.
      20 Ornan se retourna et vit l'ange, et ses quatre fils, qui étaient avec lui, se cachèrent. Il était en train de battre du blé.
      21 Lorsque David arriva près d'Ornan, celui-ci regarda et l’aperçut. Il sortit alors de l'aire et se prosterna devant David, le visage contre terre.
      22 David dit à Ornan : « Cède-moi l'emplacement de ton aire de battage pour que j'y construise un autel à l'Eternel. Cède-le-moi contre sa valeur en argent, afin que le fléau qui frappe le peuple soit arrêté. »
      23 Ornan répondit à David : « Prends-le et que mon seigneur le roi fasse ce qui lui plaira ! Vois ! Je donne les bœufs pour l'holocauste, les chars pour le bois et le blé pour l'offrande, je donne le tout. »
      24 Mais le roi David dit à Ornan : « Non ! je veux l'acheter contre sa valeur en argent, car je ne présenterai pas à l'Eternel ce qui t’appartient et je n'offrirai pas un holocauste qui ne me coûte rien. »
      25 David donna 600 pièces d'or à Ornan pour l'emplacement.
      26 Il construisit là un autel en l’honneur de l'Eternel, et il y offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. Il fit appel à l'Eternel et l'Eternel lui répondit en faisant descendre le feu du ciel sur l'autel de l'holocauste.
      27 Alors l'Eternel parla à l'ange, qui remit son épée dans le fourreau.
      28 A cette époque-là, voyant que l'Eternel l'avait exaucé dans l'aire de battage d'Ornan le Jébusien, David y offrit des sacrifices.
      29 Le tabernacle de l'Eternel construit par Moïse dans le désert et l'autel des holocaustes se trouvaient alors sur le haut lieu de Gabaon,
      30 mais David était incapable d’y aller pour chercher Dieu, parce que l'épée de l'ange de l'Eternel l’avait terrifié.

      1 Chroniques 22

      1 David dit : « C’est ici que sera la maison de l'Eternel Dieu, c’est ici que sera l'autel des holocaustes pour Israël. »
      2 Il fit rassembler les étrangers qui se trouvaient dans le pays d'Israël et il chargea des tailleurs de pierres de préparer des pierres de taille pour la construction de la maison de Dieu.
      3 Il prépara aussi beaucoup de fer pour les clous des battants des portes et pour les crochets, du bronze en quantité telle qu'il n'était pas possible de le peser
      4 et une quantité incalculable de cèdre. En effet, les Sidoniens et les Tyriens avaient amené beaucoup de cèdre à David.
      5 David se disait : « Mon fils Salomon est jeune et faible, et la maison qu’il s’agit de construire pour l'Eternel doit élever bien haut son nom et sa gloire dans tous les pays. C'est pourquoi je veux faire des préparatifs pour lui. » Ainsi, David fit beaucoup de préparatifs avant sa mort.
      6 David appela son fils Salomon et lui ordonna de construire une maison pour l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      7 Il dit à Salomon : « Mon fils, j'avais l'intention de construire une maison pour l'Eternel, mon Dieu,
      8 mais la parole de l'Eternel m'a été adressée : ‘Tu as versé beaucoup de sang et tu as mené de grandes guerres. Tu ne pourras pas construire une maison en mon honneur, car tu as versé beaucoup de sang devant moi sur la terre.
      9 Tu auras un fils qui sera un homme de repos et à qui je donnerai du repos en le délivrant de tous les ennemis qui l’environneront : Salomon, voilà son nom, et je ferai venir la paix et la tranquillité sur Israël pendant sa vie.
      10 Ce sera lui qui construira une maison pour mon nom. Il sera pour moi un fils et je serai pour lui un père, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume en Israël.’
      11 » Maintenant, mon fils, que l'Eternel soit avec toi, afin que tu connaisses le succès et construises la maison de l'Eternel, ton Dieu, conformément à ce qu’il a déclaré à ton sujet !
      12 Que l’Eternel veuille seulement t'accorder de la sagesse et de l'intelligence, en te plaçant à la tête d’Israël, afin que tu respectes la loi de l'Eternel, ton Dieu !
      13 C’est alors que tu connaîtras le succès, si tu veilles à mettre en pratique les prescriptions et les règles que l'Eternel a données à Moïse pour Israël. Fortifie-toi et prends courage, n’aie pas peur, ne te laisse pas effrayer !
      14 Par mes efforts, j'ai préparé pour la maison de l'Eternel 3000 tonnes d'or, 30'000 tonnes d'argent et une quantité de bronze et de fer qu'il n'est pas possible de peser, tant il y en a. J'ai aussi préparé du bois et des pierres, et tu pourras encore en ajouter.
      15 Tu disposes d’un grand nombre d'ouvriers, de tailleurs de pierres, de charpentiers et d’hommes habiles pour toutes sortes de travaux.
      16 L'or, l'argent, le bronze et le fer sont en quantité incalculable. Lève-toi et agis, et que l'Eternel soit avec toi ! »
      17 David ordonna à tous les chefs d'Israël d’aider son fils Salomon :
      18 « L'Eternel, votre Dieu, n'est-il pas avec vous et ne vous a-t-il pas donné du repos de tous côtés ? En effet, il a livré entre mes mains les habitants du pays, et le pays est soumis devant l'Eternel et devant son peuple.
      19 Appliquez maintenant votre cœur et votre âme à chercher l'Eternel, votre Dieu. Levez-vous et construisez le sanctuaire de l'Eternel Dieu, afin d'amener l'arche de l'alliance de l'Eternel et les ustensiles consacrés à Dieu dans la maison qui sera construite pour le nom de l'Eternel. »

      1 Chroniques 23

      1 Agé et rassasié de jours, David désigna son fils Salomon roi sur Israël.
      2 Il rassembla tous les chefs d'Israël, les prêtres et les Lévites.
      3 On fit le dénombrement des Lévites âgés de 30 ans et plus ; on compta 38'000 individus de sexe masculin.
      4 David dit : « Qu'il y en ait 24'000 pour diriger les travaux de la maison de l'Eternel, 6000 pour officier comme magistrats et juges,
      5 4000 comme portiers et 4000 pour louer l'Eternel avec les instruments que j'ai faits pour le célébrer. »
      6 David les répartit en classes d'après les fils de Lévi : Guershon, Kehath et Merari.
      7 Pour les Guershonites, il y avait Laedan et Shimeï.
      8 Fils de Laedan : le chef Jehiel, Zétham et Joël, 3 en tout.
      9 Fils de Shimeï : Shelomith, Haziel et Haran, ce qui fait 3. Ce sont là les chefs de famille de Laedan.
      10 Autres fils de Shimeï : Jachath, Ziza, Jeush et Beria. Ce sont là les 4 fils de Shimeï.
      11 Jachath était le chef, et Ziza le deuxième ; Jeush et Beria n'eurent pas beaucoup de fils et ils formèrent une seule famille dans le dénombrement.
      12 Voici les fils de Kehath : Amram, Jitsehar, Hébron et Uziel, 4 en tout.
      13 Fils d'Amram : Aaron et Moïse. Aaron fut mis à part pour être consacré au lieu très saint, avec ses descendants, pour toujours. Ils devaient offrir les parfums devant l'Eternel, le servir et bénir pour toujours en son nom.
      14 Quant aux fils de Moïse, homme de Dieu, ils furent comptés dans la tribu de Lévi.
      15 Fils de Moïse : Guershom et Eliézer.
      16 Fils de Guershom : Shebuel, le chef.
      17 Les descendants d'Eliézer furent : Rechabia, le chef, et ses très nombreux fils ; Eliézer lui-même n'eut pas d'autre fils.
      18 Fils de Jitsehar : Shelomith, le chef.
      19 Fils d'Hébron : Jerija, le chef, Amaria, le deuxième, Jachaziel, le troisième, et Jekameam, le quatrième.
      20 Fils d'Uziel : Michée, le chef, et Jishija, le deuxième.
      21 Voici les fils de Merari : Machli et Mushi. Fils de Machli : Eléazar et Kis.
      22 Eléazar mourut sans avoir de fils, mais il eut des filles qui épousèrent les fils de Kis, leurs cousins.
      23 Fils de Mushi : Machli, Eder et Jerémoth, ce qui fait 3.
      24 Ce sont là les Lévites en fonction de leur famille avec les chefs de famille d'après le dénombrement qu'on en fit en comptant les noms des individus. Dès l’âge de 20 ans, ils furent affectés au service de la maison de l'Eternel,
      25 car David avait dit : « L'Eternel, le Dieu d'Israël, a donné du repos à son peuple, et il habitera pour toujours à Jérusalem.
      26 Ainsi, les Lévites n'auront plus à porter le tabernacle ni tous les ustensiles destinés à son service. »
      27 Ce fut d'après les derniers ordres de David qu'eut lieu le dénombrement des Lévites âgés de 20 ans et plus.
      28 Chargés d’assister les descendants d'Aaron pour le service de la maison de l'Eternel, ils étaient responsables des parvis et des chambres, de la purification de toutes les choses saintes, des travaux liés au service de la maison de Dieu,
      29 des pains consacrés, de la fleur de farine pour les offrandes, des galettes sans levain, des gâteaux cuits sur la plaque et des gâteaux frits, de toutes les mesures de capacité et de longueur.
      30 Ils devaient être présents chaque matin et chaque soir afin de louer et de célébrer l'Eternel,
      31 et offrir continuellement devant lui tous les holocaustes qui lui étaient destinés lors des sabbats, des débuts de mois et des fêtes, suivant le nombre fixé par la règle.
      32 Ils veillaient sur la tente de la rencontre, sur le sanctuaire et sur les descendants d'Aaron, leurs frères, pour le service de la maison de l'Eternel.

      1 Chroniques 24

      1 Voici les classes des descendants d'Aaron. Les fils d'Aaron étaient Nadab, Abihu, Eléazar et Ithamar.
      2 Nadab et Abihu moururent avant leur père, sans avoir de fils. Quant à Eléazar et Ithamar, ils exercèrent la fonction de prêtre.
      3 David répartit les descendants d'Aaron en les classant d’après le service qu'ils avaient à faire. Il fut aidé dans cette tâche par Tsadok, un des descendants d'Eléazar, et par Achimélec, un des descendants d'Ithamar.
      4 On trouva parmi les fils d'Eléazar plus de chefs que parmi les fils d'Ithamar, et on les répartit en classes : les fils d'Eléazar eurent 16 chefs de famille, et les fils d'Ithamar 8.
      5 On eut recours au tirage au sort pour les répartir les uns avec les autres, car les responsables du sanctuaire et les serviteurs de Dieu étaient aussi bien des descendants d'Eléazar que d'Ithamar.
      6 Shemaeja, fils de Nathanaël, le secrétaire membre de la tribu de Lévi, les inscrivit en présence du roi et des princes, du prêtre Tsadok et d’Achimélec, fils d'Abiathar, ainsi que des chefs de famille des prêtres et des Lévites. On tira au sort à tour de rôle une famille pour Eléazar et une pour Ithamar.
      7 Le premier sort tomba sur Jehojarib ; le deuxième, sur Jedaeja ;
      8 le troisième, sur Harim ; le quatrième, sur Seorim ;
      9 le cinquième, sur Malkija ; le sixième, sur Mijamin ;
      10 le septième, sur Hakkots ; le huitième, sur Abija ;
      11 le neuvième, sur Josué ; le dixième, sur Shecania ;
      12 le onzième, sur Eliashib ; le douzième, sur Jakim ;
      13 le treizième, sur Huppa ; le quatorzième, sur Jeshébeab ;
      14 le quinzième, sur Bilga ; le seizième, sur Immer ;
      15 le dix-septième, sur Hézir ; le dix-huitième, sur Happitsets ;
      16 le dix-neuvième, sur Pethachja ; le vingtième, sur Ezéchiel ;
      17 le vingt et unième, sur Jakin ; le vingt-deuxième, sur Gamul ;
      18 le vingt-troisième, sur Delaja ; le vingt-quatrième, sur Maazia.
      19 C'est ainsi qu'ils furent répartis en classes pour leur service, pour entrer dans la maison de l'Eternel en se conformant à la règle suivie par leur ancêtre Aaron d'après les ordres que lui avait donnés l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      20 Voici les chefs du reste des Lévites. Pour les descendants d'Amram : Shubaël ; pour les descendants de Shubaël : Jechdia ;
      21 pour Rechabia, pour ses descendants : le chef Jishija.
      22 Pour les Jitseharites : Shelomoth ; pour les descendants de Shelomoth : Jachath.
      23 Les descendants d'Hébron étaient Jerija, Amaria le deuxième, Jachaziel le troisième, Jekameam le quatrième.
      24 Fils d'Uziel : Michée, dont les descendants avaient pour chef Shamir,
      25 et le frère de Michée, Jishija, dont les descendants avaient pour chef Zacharie.
      26 Descendants de Merari : Machli et Mushi, ainsi que les descendants de Jaazija, son fils.
      27 Descendants de Merari par son fils Jaazija : Shoham, Zaccur et Ibri.
      28 Pour Machli : Eléazar, qui n'eut pas de fils ;
      29 pour Kis et ses descendants, Jerachmeel.
      30 Fils de Mushi : Machli, Eder et Jerimoth. Voilà les Lévites en fonction de leurs familles.
      31 Tout comme les fils d'Aaron, leurs frères, ils eurent eux aussi recours au tirage au sort en présence du roi David, de Tsadok et d’Achimélec ainsi que des chefs de famille des prêtres et des Lévites. Il en alla de même pour chaque chef de maison comme pour le plus petit de ses frères.

      1 Chroniques 25

      1 David et les chefs de l'armée mirent à part pour le service les descendants d'Asaph, d'Héman et de Jeduthun qui prophétisaient en s'accompagnant de la harpe, du luth et des cymbales. Voici la liste de ceux qui effectuaient ce service.
      2 Pour les descendants d'Asaph : ses fils Zaccur, Joseph, Nethania et Ashareéla ; ils étaient placés sous la direction d'Asaph qui prophétisait lui-même sous la direction du roi.
      3 Pour Jeduthun : ses six fils Guedalia, Tseri, Esaïe, [Shimeï, ] Hashabia et Matthithia ; ils étaient placés sous la direction de leur père Jeduthun qui prophétisait avec la harpe pour louer et célébrer l'Eternel.
      4 Pour Héman : ses fils Bukkija, Matthania, Uziel, Shebuel, Jerimoth, Hanania, Hanani, Eliatha, Guiddalthi, Romamthi-Ezer, Joshbekasha, Mallothi, Hothir, Machazioth.
      5 Ils étaient tous fils d'Héman, qui était le voyant du roi chargé de révéler les paroles de Dieu et d’élever sa puissance ; Dieu lui avait donné 14 fils et 3 filles.
      6 Tous ceux-là étaient sous la direction de leur père pour le chant de la maison de l'Eternel, et ils s’accompagnaient de cymbales, de luths et de harpes pour le service de la maison de Dieu. Asaph, Jeduthun et Héman étaient sous la direction du roi.
      7 Ils étaient 288 en tout, avec leurs frères formés au chant en l’honneur de l'Eternel, tous ceux qui étaient maîtres en la matière.
      8 Petits et grands, maîtres et disciples, ils tirèrent au sort leur ordre de service.
      9 Le premier sort tomba, pour Asaph, sur Joseph ; le deuxième, sur Guedalia, ainsi que ses frères et ses fils, ce qui faisait 12 en tout ;
      10 le troisième, sur Zaccur, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      11 le quatrième, sur Jitseri, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      12 le cinquième, sur Nethania, ses fils et ses frères, en tout ;
      13 le sixième, sur Bukkija, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      14 le septième, sur Jesareéla, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      15 le huitième, sur Esaïe, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      16 le neuvième, sur Matthania, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      17 le dixième, sur Shimeï, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      18 le onzième, sur Azareel, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      19 le douzième, sur Hashabia, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      20 le treizième, sur Shubaël, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      21 le quatorzième, sur Matthithia, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      22 le quinzième, sur Jerémoth, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      23 le seizième, sur Hanania, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      24 le dix-septième, sur Joshbekasha, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      25 le dix-huitième, sur Hanani, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      26 le dix-neuvième, sur Mallothi, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      27 le vingtième, sur Elijatha, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      28 le vingt et unième, sur Hothir, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      29 le vingt-deuxième, sur Guiddalthi, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      30 le vingt-troisième, sur Machazioth, ses fils et ses frères, 12 en tout ;
      31 le vingt-quatrième, sur Romamthi-Ezer, ses fils et ses frères, 12 en tout.

      1 Chroniques 26

      1 Voici les classes des portiers. Pour les Koréites : Meshélémia, fils de Koré, un des descendants d'Asaph.
      2 Fils de Meshélémia : Zacharie l’aîné, Jediaël le deuxième, Zebadia le troisième, Jathniel le quatrième,
      3 Elam le cinquième, Jochanan le sixième, Eljoénaï le septième.
      4 Quant à Obed-Edom, il eut pour fils : Shemaeja l’aîné, Jozabad le deuxième, Joach le troisième, Sacar le quatrième, Nathanaël le cinquième,
      5 Ammiel le sixième, Issacar le septième, Peulthaï le huitième. En effet, Dieu l'avait béni.
      6 Son fils Shemaeja eut des fils qui occupèrent des positions dominantes dans leur famille, car ils étaient de vaillants guerriers.
      7 Voici les fils de Shemaeja : Othni, Rephaël, Obed, Elzabad et ses frères Elihu et Semaeja, qui étaient des hommes vaillants.
      8 Tous ceux-là étaient des descendants d'Obed-Edom. Eux, leurs fils et leurs pères étaient des hommes pleins de vigueur et de force pour le service. Ils étaient 62 pour Obed-Edom.
      9 Les fils et les frères de Meshélémia, des hommes vaillants, étaient au nombre de 18.
      10 Parmi les fils de Merari, Hosa avait pour fils : Shimri, le chef, qui avait été désigné chef par son père alors qu'il n’était pas l’aîné,
      11 Hilkija le deuxième, Thebalia le troisième, Zacharie le quatrième. Les fils et les frères de Hosa étaient 13 au total.
      12 C’est à ces classes de portiers, aux chefs de ces hommes et à leurs frères, que fut confiée la tâche de faire le service dans la maison de l’Eternel.
      13 Petits et grands, ils tirèrent chaque porte au sort en fonction de leur famille.
      14 Le sort tomba sur Shélémia pour le côté est. On tira au sort pour son fils Zacharie, qui était un sage conseiller, et le côté nord lui fut attribué par le sort.
      15 Le côté sud fut attribué à Obed-Edom, et l’entrepôt à ses fils.
      16 Le côté ouest fut attribué à Shuppim et à Hosa, avec la porte Shalléketh, sur le chemin montant : les deux gardes se faisaient face.
      17 Il y avait 6 Lévites à l'est, au nord 4 par jour, au sud 4 par jour, et 4 aux entrepôts, à deux endroits différents ;
      18 pour l’annexe située à l'ouest, il y en avait 4 vers le chemin, 2 vers l’annexe.
      19 Voilà quelles étaient les classes des portiers, parmi les descendants des Koréites et de Merari.
      20 D’autres Lévites, parmi lesquels Achija, étaient responsables des trésors de la maison de Dieu et des trésors des choses saintes.
      21 Parmi les descendants de Laedan, qui étaient issus des Guershonites par Laedan et qui étaient chefs de famille de Laedan le Guershonite, c'étaient Jehiéli
      22 et ses fils, Zétham et son frère Joël, qui étaient chargés des trésors de la maison de l'Eternel.
      23 Parmi les Amramites, les Jitseharites, les Hébronites et les Uziélites,
      24 c'était Shebuel, un descendant de Guershom, le fils de Moïse, qui était le chef des trésors.
      25 Les membres de sa parenté issus d'Eliézer étaient le fils de celui-ci, Rechabia, lui-même père d’Esaïe, père de Joram, père de Zicri, père de Shelomith.
      26 C'étaient ce Shelomith et ses frères qui étaient responsables de tous les trésors des choses saintes qu'avaient consacrées le roi David, les chefs de famille, les chefs de milliers et de centaines et les chefs de l'armée.
      27 C'était sur le butin pris à la guerre qu'ils les avaient consacrées pour l'entretien de la maison de l'Eternel.
      28 Tout ce qui avait été consacré par Samuel, le voyant, par Saül, fils de Kis, par Abner, fils de Ner, par Joab, fils de Tseruja, et par qui que ce soit était sous la responsabilité de Shelomith et de ses frères.
      29 Parmi les Jitseharites, Kenania et ses frères étaient employés pour les affaires extérieures au temple comme officiers et juges d’Israël.
      30 Parmi les Hébronites, Hashabia et ses frères, soit 1700 hommes vaillants, étaient chargés de surveiller la région d'Israël située de l'autre côté du Jourdain, à l'ouest, pour toutes les affaires de l'Eternel et pour le service du roi.
      31 En ce qui concerne les Hébronites, Jerija était leur chef, d’après sa généalogie paternelle. La quarantième année du règne de David, on les rechercha et l'on trouva parmi eux de vaillants hommes à Jaezer en Galaad.
      32 Les membres de la parenté de Jerija, des hommes vaillants, comptaient 2700 chefs de famille. Le roi David les établit responsables des Rubénites, des Gadites et de la demi-tribu de Manassé pour toutes les affaires de Dieu et pour celles du roi.

      1 Chroniques 27

      1 Voici, d’après leur nombre, les Israélites qui étaient chefs de famille, chefs de milliers et de centaines, ou encore officiers au service du roi pour tout ce qui concernait les divisions militaires, leur arrivée et leur départ, mois par mois, pendant tous les mois de l'année. Chaque division comptait 24'000 hommes.
      2 A la tête de la première division, pour le premier mois, se trouvait Jashobeam, fils de Zabdiel. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      3 Il faisait partie des descendants de Pérets et il commandait tous les chefs des troupes du premier mois.
      4 A la tête de la division du deuxième mois se trouvait Dodaï, l'Achochite. Mikloth commandait sa division de 24'000 hommes.
      5 Le chef de la troisième armée, pour le troisième mois, était Benaja, fils de Jehojada, le grand-prêtre. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      6 Ce Benaja était un héros parmi les trente et dépassait les trente ; son fils Ammizadab faisait partie de sa division.
      7 Le quatrième, pour le quatrième mois, était Asaël, frère de Joab, suivi de son fils Zebadia. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      8 Le cinquième, pour le cinquième mois, était le chef Shamehuth, le Jizrachite. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      9 Le sixième, pour le sixième mois, était Ira, fils d'Ikkesh, le Tekoïte. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      10 Le septième, pour le septième mois, était Hélets le Pelonite, de la tribu d'Ephraïm. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      11 Le huitième, pour le huitième mois, était Sibbecaï le Hushatite, de la famille des Zérachites. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      12 Le neuvième, pour le neuvième mois, était Abiézer, d'Anathoth, un Benjaminite. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      13 Le dixième, pour le dixième mois, était Maharaï, de Nethopha, de la famille des Zérachites. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      14 Le onzième, pour le onzième mois, était Benaja, de Pirathon, de la tribu d'Ephraïm. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      15 Le douzième, pour le douzième mois, était Heldaï, de Nethopha, de la famille d'Othniel. Il était responsable d’une division de 24'000 hommes.
      16 Voici les chefs des tribus d'Israël. Prince des Rubénites : Eliézer, fils de Zicri ; des Siméonites : Shephathia, fils de Maaca ;
      17 des Lévites : Hashabia, fils de Kemuel ; de la famille d'Aaron : Tsadok ;
      18 de Juda : Elihu, l’un des frères de David ; d'Issacar : Omri, fils de Micaël ;
      19 de Zabulon : Jishemaeja, fils d'Abdias ; de Nephthali : Jerimoth, fils d'Azriel ;
      20 des fils d'Ephraïm : Hosée, fils d'Azazia ; de la demi-tribu de Manassé : Joël, fils de Pedaja ;
      21 de la demi-tribu de Manassé installée en Galaad : Jiddo, fils de Zacharie ; de Benjamin : Jaasiel, fils d'Abner ;
      22 de Dan : Azareel, fils de Jerocham. Voilà quels étaient les chefs des tribus d'Israël.
      23 David ne fit pas le dénombrement des Israélites âgés de moins de 20 ans, car l'Eternel avait promis de multiplier Israël comme les étoiles du ciel.
      24 Joab, fils de Tseruja, avait commencé le dénombrement, mais il ne le termina pas, car la colère de Dieu avait éclaté contre Israël à cause de lui, et son résultat ne fut pas inscrit dans les chiffres des annales du roi David.
      25 Azmaveth, fils d'Adiel, était responsable des trésors du roi ; Jonathan, fils d'Ozias, des réserves dans les campagnes, les villes, les villages et les tours ;
      26 Ezri, fils de Kelub, des ouvriers de la campagne qui cultivaient la terre ;
      27 Shimeï, de Rama, des vignes ; Zabdi, de Shepham, des réserves de vin provenant de ces vignes ;
      28 Baal-Hanan, de Guéder, des oliviers et des sycomores dans la plaine ; Joash, des réserves d'huile ;
      29 Shithraï, du Saron, des bœufs qui se trouvaient dans les pâturages du Saron ; Shaphath, fils d'Adlaï, des bœufs qui se trouvaient dans les vallées ;
      30 Obil, l'Ismaélite, des chameaux ; Jechdia, de Méronoth, des ânesses ;
      31 Jaziz, l'Hagarénien, des brebis. Tous ces hommes étaient intendants des biens du roi David.
      32 Jonathan, l’oncle de David, faisait office de conseiller ; c’était un homme compétent et instruit. Jehiel, fils de Hacmoni, avait la charge des fils du roi.
      33 Achitophel était le conseiller du roi. Hushaï l'Arkien était le confident du roi.
      34 Jehojada, fils de Benaja, et Abiathar succédèrent à Achitophel. Joab était le chef de l'armée du roi.

      1 Chroniques 28

      1 David convoqua à Jérusalem tous les chefs d'Israël : les chefs des tribus, les chefs des divisions militaires au service du roi, les chefs de milliers et de centaines, ceux qui étaient intendants de tous les biens et troupeaux du roi et de ses fils, ainsi que les eunuques, les guerriers et tous les hommes vaillants.
      2 Le roi David se mit debout et dit : « Ecoutez-moi, mes frères et mon peuple ! J'avais l'intention de construire une maison qui soit un lieu de repos pour l'arche de l'alliance de l'Eternel, pour le marchepied de notre Dieu, et je me préparais à construire,
      3 mais Dieu m'a dit : ‘Tu ne pourras pas construire une maison en mon honneur, car tu es un homme de guerre et tu as versé du sang.’
      4 L'Eternel, le Dieu d'Israël, m'a choisi dans toute la famille de mon père pour que je sois à toujours le roi d'Israël. Oui, il a choisi Juda pour chef, dans la tribu de Juda il a choisi la famille de mon père et, parmi les fils de mon père, c'est moi qu'il a voulu faire régner sur tout Israël.
      5 Parmi tous mes fils – en effet, l'Eternel m'en a donné beaucoup – il a choisi mon fils Salomon pour le faire asseoir sur le trône du royaume de l'Eternel, au-dessus d’Israël.
      6 Il m'a dit : ‘C’est ton fils Salomon qui construira ma maison et mes parvis, car je l'ai choisi pour qu’il soit mon fils et je serai pour lui un père.
      7 J'affermirai pour toujours son royaume, s'il reste attaché comme aujourd'hui à la pratique de mes commandements et de mes règles.’
      8 Maintenant, devant tout Israël, qui est l'assemblée de l'Eternel, et en présence de notre Dieu, respectez et prenez à cœur tous les commandements de l'Eternel, votre Dieu. Ainsi vous pourrez posséder ce bon pays et le laisser en héritage à vos fils après vous, et ce à perpétuité.
      9 Quant à toi, Salomon, mon fils, connais le Dieu de ton père et sers-le avec un cœur sans réserve et un esprit bien disposé, car l'Eternel examine tous les cœurs et discerne toutes leurs intentions. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi, mais si tu l'abandonnes, il te rejettera pour toujours.
      10 Considère maintenant que l'Eternel t'a choisi pour construire une maison qui serve de sanctuaire. Fortifie-toi et agis. »
      11 David donna à son fils Salomon le plan du portique et des bâtiments annexes, des chambres du trésor, des chambres à l’étage et des chambres intérieures, ainsi que du bâtiment abritant le propitiatoire.
      12 Il lui donna le plan de tout ce qui lui avait été révélé par l'Esprit concernant les parvis de la maison de l'Eternel et toutes les pièces qui, tout autour, devaient être réservées aux trésors de la maison de Dieu et aux trésors sacrés,
      13 concernant les classes des prêtres et des Lévites et concernant tout le service de la maison de l'Eternel, y compris les ustensiles.
      14 Il lui donna aussi le modèle des ustensiles en or, avec le poids correspondant en or pour tous les ustensiles de chaque service, et de tous les ustensiles en argent, avec le poids correspondant pour tous les ustensiles de chaque service.
      15 Il donna le poids correspondant aux chandeliers en or et à leurs lampes en or, en indiquant le poids de chaque chandelier et de ses lampes, et le poids correspondant aux chandeliers en argent, en indiquant le poids de chaque chandelier et de ses lampes, en fonction de l'usage que l’on ferait de chaque chandelier.
      16 Il lui donna le poids d’or correspondant aux tables des pains consacrés, à chaque table, et l'argent pour les tables en argent.
      17 Il lui donna le modèle des fourchettes, des bassins et des gobelets en or pur, le modèle des coupes en or, avec le poids correspondant pour chaque coupe, et celui des coupes en argent avec le poids correspondant pour chaque coupe,
      18 et le modèle de l'autel des parfums en or épuré, avec le poids correspondant. Il lui donna encore le modèle du char, des chérubins en or qui étendent leurs ailes par-dessus l’arche de l’alliance de l’Eternel et la couvrent.
      19 « C'est par un écrit de sa main, dit David, que l'Eternel m'a fait comprendre tout cela, tous les travaux de ce plan. »
      20 David dit à son fils Salomon : « Fortifie-toi, prends courage et agis ! N’aie pas peur, ne te laisse pas effrayer, car l'Eternel Dieu, mon Dieu, sera avec toi. *Il ne te délaissera pas, il ne t'abandonnera pas avant que tous les travaux pour le service de la maison de l'Eternel soient terminés.
      21 Voici les classes des prêtres et des Lévites pour tout le service de la maison de Dieu ; tu as avec toi, pour tout ce travail, des hommes bien disposés et habiles pour toutes sortes de services, et les chefs ainsi que tout le peuple sont à tes ordres. »

      1 Chroniques 29

      1 Le roi David dit à toute l'assemblée : « Mon fils Salomon, le seul que Dieu ait choisi, est jeune et faible, et la tâche est considérable, car ce palais n'est pas pour un homme, mais pour l'Eternel Dieu.
      2 J'ai mis toutes mes forces à préparer pour la maison de mon Dieu de l'or pour ce qui doit être en or, de l'argent pour ce qui doit être en argent, du bronze pour ce qui doit être en bronze, du fer pour ce qui doit être en fer et du bois pour ce qui doit être en bois, ainsi que des pierres d'onyx et des pierres à enchâsser, des pierres brillantes et de diverses couleurs, toutes sortes de pierres précieuses et du marbre blanc en quantité.
      3 De plus, dans mon attachement pour la maison de mon Dieu, je donne à la maison de mon Dieu l'or et l'argent que je possède en propre, en plus de tout ce que j'ai préparé pour la maison du sanctuaire :
      4 90 tonnes d'or, d'or d'Ophir, et 210 tonnes d'argent épuré, pour couvrir les parois des bâtiments,
      5 l'or pour ce qui doit être en or et l'argent pour ce qui doit être en argent, et pour tous les travaux accomplis par l’intermédiaire des ouvriers. Qui veut encore présenter aujourd'hui, de façon volontaire, des offrandes à l'Eternel ? »
      6 Les chefs de famille, les chefs des tribus d'Israël, de milliers et de centaines, ainsi que les intendants du roi firent des offrandes volontaires.
      7 Ils donnèrent pour le service de la maison de Dieu 150 tonnes d'or, 10'000 pièces, 300 tonnes d'argent, 540 tonnes de bronze et 3000 tonnes de fer.
      8 Ceux qui possédaient des pierres les remirent à Jehiel le Guershonite pour le trésor de la maison de l'Eternel.
      9 Le peuple se réjouit de ces offrandes volontaires, car c'était avec un cœur sans réserve qu'ils les faisaient à l'Eternel ; le roi David lui aussi en éprouva une grande joie.
      10 David bénit l'Eternel en présence de toute l'assemblée. Il dit : « Béni sois-tu d'éternité en éternité, Eternel, Dieu de notre ancêtre Israël !
      11 A toi, Eternel, sont la grandeur, la puissance et la splendeur, l'éternité et la gloire, car tout ce qui est dans le ciel et sur la terre t'appartient. A toi, Eternel, sont le règne et l’autorité suprême !
      12 C'est de toi que viennent la richesse et l’honneur, c'est toi qui domines sur tout, c'est dans ta main que sont la force et la puissance, et c'est ta main qui a le pouvoir de tout agrandir et de tout fortifier.
      13 Maintenant, notre Dieu, nous te louons et nous célébrons ton nom glorieux.
      14 Qui suis-je, en effet, et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire ces offrandes volontaires ? Oui, tout vient de toi et nous recevons de ta main ce que nous t'offrons.
      15 Nous sommes devant toi des étrangers et des immigrés, comme tous nos ancêtres. Nos jours sur la terre disparaissent comme l'ombre, sans espoir.
      16 Eternel, notre Dieu, c'est de ta main que viennent toutes ces richesses que nous avons préparées pour construire une maison en ton honneur, en l’honneur de ton saint nom, c'est à toi que tout appartient.
      17 Je sais, mon Dieu, que tu es capable de mettre le cœur à l’épreuve et que tu aimes la droiture. Aussi, je t'ai fait toutes ces offrandes volontaires avec un cœur droit et je vois maintenant avec joie ton peuple ici présent agir de la même manière.
      18 Eternel, Dieu de nos ancêtres Abraham, Isaac et Israël, garde à toujours ces intentions dans le cœur de ton peuple et affermis son cœur pour qu’il reste tourné vers toi.
      19 Donne à mon fils Salomon un cœur attaché sans réserve au respect de tes commandements, de tes instructions et de tes prescriptions, afin qu'il les mette tous en pratique et qu'il construise le palais pour lequel j'ai fait des préparatifs. »
      20 David dit à toute l'assemblée : « Bénissez l'Eternel, votre Dieu ! » Et toute l'assemblée bénit l'Eternel, le Dieu de leurs ancêtres. Ils s'inclinèrent et se prosternèrent devant l'Eternel et devant le roi.
      21 Le lendemain, ils offrirent en sacrifice et en holocauste à l'Eternel 1000 taureaux, 1000 béliers et 1000 agneaux, avec les offrandes liquides qui les accompagnaient, et un grand nombre d'autres sacrifices pour tout Israël.
      22 Ils mangèrent et burent avec une grande joie, ce jour-là, devant l'Eternel. Ils proclamèrent pour la seconde fois Salomon, fils de David, roi ; ils le consacrèrent par onction devant l'Eternel comme chef, et Tsadok comme prêtre.
      23 Salomon s'assit sur le trône de l'Eternel comme roi à la place de son père David. Il eut du succès et tout Israël lui obéit.
      24 Tous les chefs et les guerriers, et même la totalité des fils du roi David, se soumirent au roi Salomon.
      25 L'Eternel porta au plus haut point la grandeur de Salomon aux yeux de tout Israël, et il rendit son règne plus éclatant que celui de tous les rois d'Israël avant lui.
      26 Ainsi, David, fils d'Isaï, régna sur tout Israël.
      27 Son règne sur Israël dura 40 ans : il régna 7 ans à Hébron et 33 ans à Jérusalem.
      28 Il mourut après une heureuse vieillesse, rassasié de jours, de richesse et de gloire. Son fils Salomon devint roi à sa place.
      29 Les actes du roi David, des premiers aux derniers, sont décrits dans les annales de Samuel, le voyant, dans celles du prophète Nathan et dans celles du prophète Gad,
      30 avec tout son règne et tous ses exploits, ainsi que les événements auxquels il a été confronté, de même qu’Israël et tous les royaumes des autres pays.

      Psaumes 18

      1 Au chef de chœur. Du serviteur de l’Eternel, de David. Il adressa les paroles de ce chant à l’Eternel après qu’il l’eut délivré de tous ses ennemis et de Saül. Il dit :
      2 Je t’aime, Eternel, ma force,
      3 Eternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur, mon Dieu, mon rocher où je trouve un abri, mon bouclier, la force qui me sauve, mon rempart !
      4 Loué soit l’Eternel ! Je crie à lui et je suis délivré de mes ennemis.
      5 Les liens de la mort m’avaient enserré, et les torrents dévastateurs m’avaient épouvanté ;
      6 les liens du séjour des morts m’avaient entouré, les pièges de la mort m’avaient surpris.
      7 Dans ma détresse, j’ai fait appel à l’Eternel, j’ai crié à mon Dieu ; de son palais, il a entendu ma voix, mon cri est parvenu à ses oreilles.
      8 La terre a été ébranlée, elle a tremblé ; les fondements des montagnes ont vacillé, ils ont été ébranlés, parce qu’il était irrité.
      9 Une fumée s’élevait de ses narines, et un feu dévorant sortait de sa bouche, avec des charbons embrasés.
      10 Il a incliné le ciel et il est descendu, une épaisse nuée sous ses pieds.
      11 Il était monté sur un chérubin, et il volait, il planait sur les ailes du vent.
      12 Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui : c’étaient des eaux obscures, de sombres nuages.
      13 Une lumière éclatante le précédait, d’où provenaient ses nuées, de la grêle et des charbons de feu.
      14 L’Eternel a tonné dans le ciel, le Très-Haut a fait retentir sa voix, avec la grêle et les charbons de feu.
      15 Il a lancé ses flèches et dispersé mes ennemis, il a multiplié les éclairs et les a mis en déroute.
      16 Le fond des océans est apparu, les fondements du monde ont été découverts à ta menace, Eternel, au souffle de tes narines.
      17 Il est intervenu d’en haut, il m’a pris, il m’a retiré des grandes eaux,
      18 il m’a délivré de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi.
      19 Ils m’avaient surpris lorsque j’étais dans la détresse, mais l’Eternel a été mon appui.
      20 Il m’a mis au large, il m’a sauvé, parce qu’il m’aime.
      21 L’Eternel m’a récompensé de ma justice, il m’a traité conformément à la pureté de mes mains,
      22 car j’ai suivi les voies de l’Eternel, je n’ai pas été coupable envers mon Dieu.
      23 Toutes ses règles ont été devant moi et je ne me suis pas écarté de ses prescriptions.
      24 J’ai été intègre envers lui et je me suis tenu en garde contre mon péché.
      25 Alors l’Eternel m’a traité conformément à ma justice, à la pureté qu’il a vue sur mes mains.
      26 Avec celui qui est fidèle tu te montres fidèle, avec l’homme intègre tu agis avec intégrité,
      27 avec celui qui est pur tu te montres pur, et avec l’homme faux tu te montres habile.
      28 Tu sauves le peuple qui s’humilie, et tu abaisses les regards hautains.
      29 Oui, tu fais briller ma lumière. L’Eternel, mon Dieu, éclaire mes ténèbres.
      30 Avec toi je me précipite sur une troupe tout armée, avec mon Dieu je franchis une muraille.
      31 Les voies de Dieu sont parfaites, la parole de l’Eternel est pure ; il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui.
      32 Qui est Dieu en dehors de l’Eternel, et qui est un rocher, sinon notre Dieu ?
      33 C’est Dieu qui me donne de la force et qui me trace une voie droite.
      34 Il rend mes pieds aussi agiles que ceux des biches, et il me fait tenir debout sur les hauteurs.
      35 Il exerce mes mains au combat, et mes bras tendent l’arc de bronze.
      36 Tu me donnes le bouclier de ton salut, ta main droite me soutient, et je deviens grand par ta bonté.
      37 Tu élargis le chemin sous mes pas, et mes pieds ne trébuchent pas.
      38 Je poursuis mes ennemis, je les atteins, et je ne reviens pas avant de les avoir exterminés.
      39 Je les frappe, et ils ne peuvent plus se relever, ils tombent sous mes pieds.
      40 Tu me donnes de la force pour le combat, tu fais plier sous moi mes adversaires.
      41 Tu mets mes ennemis en fuite devant moi, et je réduis au silence ceux qui me détestent.
      42 Ils crient, et personne pour les sauver ! Ils crient à l’Eternel, et il ne leur répond pas !
      43 Je les réduis en miettes, je les rends pareils à la poussière que le vent emporte, je les balaie comme la boue des rues.
      44 Tu me délivres des révoltes du peuple, tu me mets à la tête des nations ; un peuple que je ne connaissais pas m’est soumis.
      45 Ils m’obéissent au premier ordre ; les étrangers me flattent,
      46 les étrangers perdent courage, ils sortent en tremblant de leurs forteresses.
      47 L’Eternel est vivant ! Béni soit mon rocher ! Que l’on dise la grandeur du Dieu de mon salut !
      48 C’est le Dieu qui m’accorde la vengeance, qui me soumet les peuples,
      49 qui me délivre de mes ennemis ! Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires, tu me sauves de l’homme violent.
      50 *C’est pourquoi je te louerai parmi les nations, Eternel, et je chanterai à la gloire de ton nom.

      Psaumes 51

      1 Au chef de chœur. Psaume de David,
      2 lorsque le prophète Nathan vint chez lui après son adultère avec Bath-Shéba.
      3 O Dieu, fais-moi grâce conformément à ta bonté ! Conformément à ta grande compassion, efface mes transgressions !
      4 Lave-moi complètement de ma faute et purifie-moi de mon péché,
      5 car je reconnais mes transgressions et mon péché est constamment devant moi.
      6 J’ai péché contre toi, contre toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux. *C’est pourquoi tu es juste dans tes paroles, sans reproche dans ton jugement.
      7 Oui, depuis ma naissance, je suis coupable ; quand ma mère m’a conçu, j’étais déjà marqué par le péché.
      8 Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur : fais-moi connaître la sagesse dans le secret de mon être !
      9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur, lave-moi, et je serai plus blanc que la neige !
      10 Fais-moi entendre des chants d’allégresse et de joie, et les os que tu as brisés se réjouiront.
      11 Détourne ton regard de mes péchés, efface toutes mes fautes !
      12 O Dieu, crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé !
      13 Ne me rejette pas loin de toi, ne me retire pas ton Esprit saint !
      14 Rends-moi la joie de ton salut, et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne !
      15 J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent et les pécheurs reviendront à toi.
      16 O Dieu, Dieu de mon salut, délivre-moi du sang versé, et ma langue célébrera ta justice.
      17 Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche proclamera ta louange.
      18 Si tu avais voulu des sacrifices, je t’en aurais offert, mais tu ne prends pas plaisir aux holocaustes.
      19 Les sacrifices agréables à Dieu, c’est un esprit brisé. O Dieu, tu ne dédaignes pas un cœur brisé et humilié.

      Esaïe 11

      1 Puis un rameau poussera de la souche d'Isaï, un rejeton de ses racines portera du fruit.

      Jérémie 23

      5 » Voici que les jours viennent, déclare l'Eternel, où je donnerai à David un germe juste. Il régnera avec compétence, il exercera le droit et la justice dans le pays.

      Ezéchiel 34

      23 Je vais mettre à leur tête un seul berger – et il prendra soin d’elles – mon serviteur David. C’est lui qui prendra soin d’elles et qui sera un berger pour elles.

      Osée 3

      5 Après cela, les Israélites reviendront. Ils rechercheront l'Eternel, leur Dieu, et David, leur roi, et ils retourneront en tremblant vers l'Eternel et vers sa bienveillance, dans l’avenir.

      Amos 6

      5 Ils improvisent au son du luth, ils se croient habiles comme David sur les instruments de musique.

      Matthieu 12

      23 Toute la foule disait, étonnée : « N'est-ce pas là le Fils de David ? »

      Matthieu 21

      9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! »

      Marc 10

      47 Il entendit que c'était Jésus de Nazareth et se mit à crier : « Fils de David, Jésus, aie pitié de moi ! »

      Romains 1

      1 De la part de Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Evangile de Dieu.
      2 – Cet Evangile, Dieu l’avait promis auparavant par ses prophètes dans les saintes Ecritures.
      3 Il concerne son Fils qui, en tant qu’homme, est né de la descendance de David
      4 et qui, du point de vue de l'Esprit saint, a été déclaré Fils de Dieu avec puissance par sa résurrection : Jésus-Christ notre Seigneur.
      5 C'est par lui que nous avons reçu la grâce d’exercer le ministère d’apôtre pour conduire en son nom des hommes de toutes les nations à l'obéissance de la foi ;
      6 et vous en faites partie vous aussi, qui avez été appelés par Jésus-Christ. –
      7 A tous ceux qui sont à Rome bien-aimés de Dieu, appelés à être saints : que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ !
      8 Tout d'abord, je dis à mon Dieu par Jésus-Christ toute ma reconnaissance au sujet de vous tous parce que dans le monde entier on parle de votre foi.
      9 Dieu, que je sers de tout mon cœur en annonçant l'Evangile de son Fils, m'est témoin que je fais sans cesse mention de vous dans mes prières.
      10 Constamment je lui demande d'avoir enfin, dans le cadre de sa volonté, le bonheur d'aller chez vous.
      11 Je désire en effet vous voir pour vous communiquer un don spirituel afin que vous soyez affermis,
      12 ou plutôt afin que nous soyons encouragés ensemble chez vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi.
      13 Je ne veux pas que vous ignoriez, frères et sœurs, que j'ai souvent formé le projet d'aller vous voir afin de récolter du fruit parmi vous tout comme parmi les autres nations, mais j'en ai été empêché jusqu'ici.
      14 Je me dois à tous, civilisés ou non, sages ou ignorants.
      15 Ainsi j'ai un vif désir de vous annoncer aussi l'Evangile, à vous qui êtes à Rome.
      16 En effet, je n'ai pas honte de l'Evangile [de Christ] : c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif.
      17 En effet, c’est l'Evangile qui révèle la justice de Dieu par la foi et pour la foi, comme cela est écrit : Le juste vivra par la foi.
      18 La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière,
      19 car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître.
      20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables,
      21 puisque tout en connaissant Dieu, ils ne lui ont pas donné la gloire qu’il méritait en tant que Dieu et ne lui ont pas montré de reconnaissance ; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.
      22 Ils se vantent d'être sages, mais ils sont devenus fous,
      23 et ils ont remplacé la gloire du Dieu incorruptible par des images qui représentent l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles.
      24 C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté par les désirs de leur cœur, de sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps,
      25 eux qui ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen !
      26 C'est pour cette raison que Dieu les a livrés à des passions déshonorantes : leurs femmes ont remplacé les rapports sexuels naturels par des relations contre nature ;
      27 de même, les hommes ont abandonné les rapports naturels avec la femme et se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres ; ils ont commis homme avec homme des actes scandaleux et ont reçu en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.
      28 Comme ils n'ont pas jugé bon de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée, de sorte qu'ils commettent des actes indignes.
      29 Ils sont remplis de toute sorte d'injustice, [d’immoralité sexuelle, ] de méchanceté, de soif de posséder et de mal. Leur être est plein d'envie, de meurtres, de querelles, de ruses, de fraudes et de perversité. Rapporteurs,
      30 ils sont aussi médisants, ennemis de Dieu, arrogants, orgueilleux, vantards, ingénieux pour faire le mal, rebelles à leurs parents.
      31 Dépourvus d’intelligence, de loyauté, d’affection, ils sont [irréconciliables, ] sans pitié.
      32 Et bien qu'ils connaissent le verdict de Dieu déclarant dignes de mort les auteurs de tels actes, non seulement ils les commettent, mais encore ils approuvent ceux qui agissent de même.
Lecteur TopMusic