Dictionnaire Biblique de Top Bible

DOUTE

Par son étym. même (le mot latin dont il dérive vient du mot qui signifie deux), le mot « doute » indique une dualité dans la pensée, qui se trouve sollicitée, tiraillée dans deux directions différentes sans pouvoir se décider pour l'une ou pour l'autre.

Dans ce sens, qui n'a rien de nécessairement religieux ou de moral, il est simplement synonyme d'incertitude, de perplexité, d'hésitation.

Dans d'autres cas, et le plus souvent dans l'Écriture sainte, le terme a une signification nettement spirituelle. Il évoque parfois dans la pensée de l'auteur sacré l'image d'une épave ballottée par la houle (cf. Jas 1:6, à rapprocher de Eph 4:14), ou encore le va-et-vient d'un éventail (cf. encore Jas 1:6, dans le texte grec). Dans ces passages le doute apparaît comme l'antithèse même de la foi religieuse et chrétienne, comme aussi dans Mt 14:31 21:21 28:17, Lu 24:38, Ro 4:20, Eph 4:14.

Le doute ainsi défini est jugé et sévèrement condamné par l'Écriture, non seulement parce qu'il constitue une offense à l'égard de Dieu et du Christ, dont il refuse d'accepter le témoignage d'amour, mais aussi à cause de ses effets, de ses répercussions profondes dans la vie spirituelle et morale de celui qui doute. Si, en effet, une foi absolue peut transporter les montagnes et rend les disciples capables de faire les mêmes oeuvres que le Seigneur lui-même, (cf. Mt 17:20 21:21, Jn 14:12) par contre, une foi mêlée de quelque soupçon ou de la crainte de se tromper est dépouillée de toute puissance.

Le doute neutralise en quelque sorte l'action de Dieu (par ex. dans le cas de Pierre marchant sur le lac et s'enfonçant dans les eaux, Mt 14:22-33) ; il rend impossible l'exaucement de la prière : « Que cet homme-là, dit Jacques (Jas 1:7) à propos du douteur, ne s'attende pas à obtenir quoi que ce soit du Seigneur. »

Aussi l'Écriture s'élève-t-elle à plus d'une reprise contre cette dualité de l'âme, cette inconstance, cette indécision qui implique toujours de la défiance à l'égard de Dieu, de sa réalité, ou de sa sagesse, de son amour, de sa puissance. « Jusqu'à quand clocherez-vous des deux côtés ? disait déjà le prophète Élie au peuple d'Israël ; si l'Éternel est Dieu, suivez-Le, et si c'est Baal, suivez-le ! » (1Ro 18:21, cf. Ps 119:113). Voir aussi, dans le N.T., la parole de Jésus à propos du serviteur qui veut servir deux maîtres (Mt 6:24), et le texte de Jas 1:8 qui censure « l'homme à l'âme double ». (cf. Jas 4:8)

Naturellement, le doute condamné par l'Écriture sainte comme une marque de défiance à l'égard de Dieu ou de son Christ n'a rien à voir avec ce qu'on appelle en philosophie le « doute méthodique », à la façon dont l'entendait et l'a pratiqué Descartes : on désigne par là un état d'esprit provisoire, procédant du désir d'être dans la vérité et de ne se rendre, en somme, qu'à bon escient. « C'est une partie de bien juger que de douter quand il faut. » (Bossuet, Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même, ch. I). Mais cette disposition de l'âme, parfaitement légitime, louable même, et qui peut persister sans danger, devenir permanente sans inconvénient quand le doute porte sur des choses sans importance pour la vie morale et religieuse, devient coupable, en se prolongeant, toutes les fois que la vie spirituelle est en jeu.

Le doute persistant peut devenir une véritable maladie de l'esprit, désignée par le mot de scepticisme

--Pour le doute présumé de Jean-Baptiste, voir (Mt 11:2 et suivants) Jean-Baptiste. M. M.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Psaumes 119

      113 Je déteste les hommes indécis mais j’aime ta loi.

      Matthieu 6

      24 » Personne ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s'attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent.

      Matthieu 11

      2 Or, dans sa prison, Jean avait entendu parler de ce que faisait Christ. Il envoya deux de ses disciples lui demander :

      Matthieu 14

      22 Aussitôt après, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l'autre rive pendant qu'il renverrait la foule.
      23 Quand il l'eut renvoyée, il monta sur la montagne pour prier à l'écart et, le soir venu, il était là seul.
      24 La barque se trouvait déjà au milieu du lac, battue par les vagues, car le vent était contraire.
      25 A la fin de la nuit, Jésus alla vers eux en marchant sur le lac.
      26 Quand les disciples le virent marcher sur le lac, ils furent affolés et dirent : « C'est un fantôme ! » et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris.
      27 Jésus leur dit aussitôt : « Rassurez-vous, c'est moi. N'ayez pas peur ! »
      28 Pierre lui répondit : « Seigneur, si c'est toi, ordonne-moi d’aller vers toi sur l'eau. »
      29 Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre sortit de la barque et marcha sur l'eau pour aller vers Jésus,
      30 mais, voyant que le vent était fort, il eut peur et, comme il commençait à s'enfoncer, il s'écria : « Seigneur, sauve-moi ! »
      31 Aussitôt Jésus tendit la main, l’empoigna et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
      32 Ils montèrent dans la barque, et le vent tomba.
      33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus en disant : « Tu es vraiment le Fils de Dieu. »

      Matthieu 17

      20 « C'est parce que vous manquez de foi, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : ‘Déplace-toi d'ici jusque-là’, et elle se déplacerait ; rien ne vous serait impossible.

      Matthieu 21

      21 Jésus leur dit alors : « Je vous le dis en vérité, si vous avez de la foi et que vous ne doutez pas, non seulement vous ferez ce qui a été fait à ce figuier, mais même si vous dites à cette montagne : ‘Retire-toi de là et jette-toi dans la mer’, cela arrivera.

      Matthieu 28

      17 Quand ils le virent, ils se prosternèrent [devant lui], mais quelques-uns eurent des doutes.

      Luc 24

      38 mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous troublés et pourquoi de pareilles pensées surgissent-elles dans votre cœur ?

      Jean 14

      12 » En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers mon Père.

      Romains 4

      20 Il n’a pas douté, par incrédulité, de la promesse de Dieu, mais il a été fortifié par la foi et il a rendu gloire à Dieu,

      Ephésiens 4

      14 Ainsi, nous ne serons plus de petits enfants, ballottés et emportés par tout vent de doctrine, par la ruse des hommes et leur habileté dans les manœuvres d’égarement.

      Jacques 1

      6 Mais qu'il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer que le vent soulève et agite de tous côtés.
      7 Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur :
      8 c'est un homme partagé, instable dans toute sa conduite.

      Jacques 4

      8 Approchez-vous de Dieu et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez votre cœur, hommes partagés.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.