Dictionnaire Biblique de Top Bible

EDEN (Jardin d')

(=délices). Par ce mot hébr., l'auteur du récit jéhoviste (Ge 2:4-3:24) indique le lieu d'un jardin délicieux planté pour l'homme par Jéhovah « du côté de l'Orient ».

Désignation vague et sommaire. Mais l'imagination humaine a besoin de précision, et la tradition hébraïque, qui prit à la lettre l'histoire d'Adam et d'Eve, ne tarda pas à fixer l'endroit de leur résidence. C'est ce qui donna naissance à la note (verset 10-34) sur les quatre bras du fleuve qui arrosait le jardin : le Pishon, le Guihon, l'Hiddéqel et l'Euphrate. Cette note fut plus tard insérée dans le récit. Elle trahit son origine étrangère par le fait qu'elle suppose le jardin d'Éden au nord, vers les sources du Tigre et de l'Euphrate, tandis que le texte primitif le place à l'orient de la Palestine.

Ces quatre fleuves ont jeté les critiques dans bien des perplexités. Les suppositions les plus contradictoires ont été faites relativement au Pishon et au Guihon. La plus plausible est que, pour l'auteur de la note géographique, le Guihon était le Nil (puisqu'il entourait le pays de Cus =la Nubie) et que le Pishon était l'Indus (puisque la terre d'Havila qu'il encerclait était le pays de l'or =l'Inde et l'Arabie, dont les produits se déversaient en Mésopotamie, par le golfe Persique). Quant au troisième fleuve, l'Hiddéqel, c'est le Tigre (= Idiglat en assyrien).

On voit ici tout ensemble l'ingénuité des géographes de l'antiquité (cf. Strabon, XV, 1:25 et Pausanias, II, 5:2 ; voir aussi Josèphe, Ant., I, 1:3) et l'impossibilité de situer une contrée réunissant les sources du Nil, de l'Indus, du Tigre et de l'Euphrate. Bientôt la fantaisie, dans ce problème, a brodé sur l'ignorance, et l'emplacement du Paradis (nom propre qui n'est pas dans l'A.T., cf. Lu 23:43) a été retrouvé par les spéculateurs dans les séjours les plus divers : l'Arménie (cf. W.F. Warren, Paradise Found, 1886), la Mésopotamie (Fr. Delitzsch, Wo lag das Paradies ? 1881), la Syrie, la Mongolie, l'Inde, la Chine, l'Australie, le Pérou, l'Europe même... et jusqu'au pôle nord.

De toutes ces hypothèses, la seule qui pourrait répondre au texte primitif serait la Mésopotamie, car le Jéhoviste, qui vivait dans le royaume de Juda, parle simplement d'un jardin planté par Jéhovah à l'orient du séjour qu'il habite. La Mésopotamie serait d'autant plus indiquée ici que la plupart des grandes traditions bibliques sur les origines nous ramènent au milieu suméro-babylo-nien. Le mot Éden lui-même vient, selon toute probabilité, du terme babylonien Edinnu, qui veut dire « plaine » ; les Sumirs appelaient Edin la plaine de Babylone.

Quant au mot Paradis (grec paradéisos) par lequel les LXX rendent Éden dans Esa 51:3, il représente le mot hébreu d'époque tardive pardès, qui se trouve dans Ne 2:8, Ec 2:5 (VS. : parc), dans Ca 4:13 (VS. : bocage) et désigne un jardin d'agrément ; le mot lui-même dérive du perse : c'est le mot zend pairidaêza. Les Iraniens plaçaient le berceau de l'humanité au nord, sur une montagne où coulait une source céleste, qui entretenait l'arbre de vie et se divisait ensuite en quatre fleuves. Par ailleurs, le thème de la complainte sur le roi de Tyr dans Eze 28:12,19 est tiré d'une légende sur le Paradis qui offre des ressemblances frappantes avec le récit de Ge 2. Mais la mythologie y apparaît fortement. On retrouve le même thème transformé et amplifié dans la littérature apocalyptique et pseudépigraphique (Jubilés 3:9 4:26, Hénoc 24, Ass. Moïse 9, etc.). Le Coran fait aussi plusieurs allusions au Paradis perdu et au Paradis à venir, où il accorde une large part aux voluptés terrestres.

--Le mot Paradis se retrouve dans trois passages du N.T., qui se rapportent, non à l'Éden terrestre où l'humanité prit son origine, mais au séjour céleste où les nommes trouvent la récompense de leur foi (Lu 23:43,2Co 12:4, Ap 2:7).

En résumé : les notions que nous apporte la description du Paradis terrestre dans Ge 2 ne nous conduisent à aucun résultat satisfaisant si nous voulons prendre le récit dans son sens littéral, pas même si nous voulions localiser l'Éden dans la Mésopotamie, car la géographie nous y montre, non quatre fleuves qui en sortent, mais deux qui y entrent, ce qui est assez différent. Le plus sage est donc de nous ranger ici du côté d'Origène et de voir dans l'ensemble de Ge 2:4-3:24 un récit figuré où l'auteur, nous décrivant les origines filiales de l'humanité par rapport au Père céleste (voir Chute), présente les premiers rapports de Dieu et de l'homme sous la forme d'une parabole, laquelle, empruntant ses éléments matériels aux plus antiques traditions, comporte un enseignement spirituel qui constitue une véritable révélation : parabole d'un jardin planté par Jéhovah (Ge 2:8, cf. Eze 31:18, Esa 51:3), séjour où tout avait été organisé par le Créateur pour le bonheur de sa créature et pour son développement physique ( « cultiver », v. 15), moral ( « garder », v. 16 ; « Arbre de l'expérience du bien et du mal », v. 9), religieux (Arbre de vie =aliment d'immortalité dans la communion et sous la direction divines, v. 9). Si nous prenons cette attitude, qui maintient tous les éléments religieux par lesquels l'auteur prophétique veut nous instruire de la part de Dieu, notre conception est dégagée des invraisemblances dont on fait si souvent argument contre la révélation de la Bible, nous évitons la tentation de fournir des explications apologétiques qui n'expliquent rien, nous nous trouvons fort à l'aise vis-à-vis des mythologies où l'on trouve à bon droit des liens de parenté avec notre jardin biblique, et nous ne courons pas le risque de faire comme le drogman qui, dans une rue de Jérusalem, montre la marche d'escalier où se tenait Lazare à la porte du mauvais riche. Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Vous êtes nombreux à avoir commandé le Livre "Un Jour, Une Pensée" et à nous avoir fait part de combien il vous plait, de combien sa lecture vous bénit ! Toute l'équipe missionnaire vous en remercie 😊. Voici quelques témoignages reçus ces derniers jours  : 

"J’ai reçu ma commande, le livre est magnifique 💜, merci ! " Marie-France

"Ce livre, chaque matin, m'amène à la réflexion et m'encourage ! Je débute ma journée encouragé par les nombreux témoignages de la puissance de Dieu !" Christophe

"Le livre "Un Jour, Une Pensée" est trop top ! Je vais en offrir autour de moi, merci d'exister !" Fany

"Très touché par la perspicacité des pensées partagées. Je suis béni en lisant ces textes d'hommes et de femmes inspirés et inspirants. Merci à toute l'équipe." Jean-Sébastien 

🎊 🎉 Pour vous permettre de le commander à un tarif exclusif, si ce n'est déjà fait, nous avons décidé de prolonger notre offre exclusive de lancement jusqu'au 15 octobre (jusqu'à 30% de réduction et l'ebook "Missionnaire sur Internet" de David Nolent offert pour toute commande papier 🎁). Rien que pour vous ! 🥰

➡️Alors, n'attendez plus pour le commander !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 2

      1 C’est ainsi que furent terminés le ciel et la terre et toute leur armée.
      2 Le septième jour, Dieu mit un terme à son travail de création. *Il se reposa de toute son activité le septième jour.
      3 Dieu bénit le septième jour et en fit un jour saint, parce que ce jour-là il se reposa de toute son activité, de tout ce qu'il avait créé.
      4 Telle fut l'histoire du ciel et de la terre quand ils furent créés.
      5 Lorsque l'Eternel Dieu fit la terre et le ciel, il n'y avait encore aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs ne poussait encore, car l'Eternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n'y avait pas d'homme pour cultiver le sol.
      6 Cependant, une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol.
      7 L'Eternel Dieu façonna l'homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et *l'homme devint un être vivant.
      8 L'Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l'est, et il y mit l'homme qu'il avait façonné.
      9 L'Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute sorte, agréables à voir et porteurs de fruits bons à manger. Il fit pousser l'arbre de la vie au milieu du jardin, ainsi que l'arbre de la connaissance du bien et du mal.
      10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.
      11 Le nom du premier est Pishon : il entoure tout le pays de Havila où se trouve l'or.
      12 L'or de ce pays est pur. On y trouve aussi le bdellium et la pierre d'onyx.
      13 Le nom du deuxième fleuve est Guihon : il entoure tout le pays de Cush.
      14 Le nom du troisième est le Tigre : il coule à l'est de l'Assyrie. Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate.
      15 L'Eternel Dieu prit l'homme et le plaça dans le jardin d'Eden pour qu’il le cultive et le garde.
      16 L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme : « Tu pourras manger les fruits de tous les arbres du jardin,
      17 mais tu ne mangeras pas le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras, c’est certain. »
      18 L'Eternel Dieu dit : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis. »
      19 L'Eternel Dieu façonna à partir de la terre tous les animaux sauvages et tous les oiseaux du ciel, puis il les fit venir vers l'homme pour voir comment il les appellerait. Il voulait que tout être vivant porte le nom que l'homme lui donnerait.
      20 L'homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux sauvages, mais pour lui-même il ne trouva pas d'aide qui soit son vis-à-vis.
      21 Alors l'Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place.
      22 L'Eternel Dieu forma une femme à partir de la côte qu'il avait prise à l'homme et il l'amena vers l'homme.
      23 L'homme dit : « Voici cette fois celle qui est faite des mêmes os et de la même chair que moi. On l'appellera femme parce qu'elle a été tirée de l'homme. »
      24 *C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme, et ils ne feront qu’un.
      25 L'homme et sa femme étaient tous les deux nus, et ils n'en avaient pas honte.

      Genèse 3

      1 Le serpent était le plus rusé de tous les animaux sauvages que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Dieu a-t-il vraiment dit : ‘Vous ne mangerez aucun des fruits des arbres du jardin’ ? »
      2 La femme répondit au serpent : « Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.
      3 Cependant, en ce qui concerne le fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : ‘Vous n'en mangerez pas et vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez.’ »
      4 Le serpent dit alors à la femme : « Vous ne mourrez absolument pas,
      5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme Dieu : vous connaîtrez le bien et le mal. »
      6 La femme vit que l'arbre était porteur de fruits bons à manger, agréable à regarder et précieux pour ouvrir l'intelligence. Elle prit de son fruit et en mangea. Elle en donna aussi à son mari qui était avec elle et il en mangea.
      7 Leurs yeux à tous les deux s'ouvrirent, et ils prirent conscience qu'ils étaient nus. Ils attachèrent des feuilles de figuier ensemble et s'en firent des ceintures.
      8 Quand ils entendirent la voix de l'Eternel Dieu en train de parcourir le jardin vers le soir, l'homme et sa femme se cachèrent loin de l'Eternel Dieu au milieu des arbres du jardin.
      9 Cependant, l'Eternel Dieu appela l'homme et lui dit : « Où es-tu ? »
      10 Il répondit : « J'ai entendu ta voix dans le jardin et j'ai eu peur, parce que j’étais nu. Alors je me suis caché. »
      11 L'Eternel Dieu dit : « Qui t'a révélé que tu étais nu ? Est-ce que tu as mangé du fruit de l'arbre dont je t'avais interdit de manger ? »
      12 L'homme répondit : « C’est la femme que tu as mise à mes côtés qui m'a donné de ce fruit, et j'en ai mangé. »
      13 L'Eternel Dieu dit à la femme : « Pourquoi as-tu fait cela ? » La femme répondit : « Le serpent m'a trompée et j'en ai mangé. »
      14 L'Eternel Dieu dit au serpent : « Puisque tu as fait cela, tu seras maudit parmi tout le bétail et tous les animaux sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
      15 Je mettrai l'hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci t'écrasera la tête et tu lui blesseras le talon. »
      16 Il dit à la femme : « J'augmenterai la souffrance de tes grossesses. C'est dans la douleur que tu mettras des enfants au monde. Tes désirs se porteront vers ton mari, mais lui, il dominera sur toi. »
      17 Il dit à l'homme : « Puisque tu as écouté ta femme et mangé du fruit au sujet duquel je t'avais donné cet ordre : ‘Tu n'en mangeras pas’, le sol est maudit à cause de toi. C'est avec peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie.
      18 Il te produira des ronces et des chardons, et tu mangeras de l'herbe des champs.
      19 C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, et ce jusqu'à ce que tu retournes à la terre, puisque c’est d’elle que tu as été tiré. Oui, tu es poussière et tu retourneras à la poussière. »
      20 Adam appela sa femme Eve, car elle devait être la mère de tous les vivants.
      21 L'Eternel Dieu fit des habits en peau pour Adam et pour sa femme, et il les leur mit.
      22 L'Eternel Dieu dit : « Voilà que l'homme est devenu comme l'un de nous pour la connaissance du bien et du mal. Maintenant, empêchons-le de tendre la main, de prendre aussi du fruit de l'arbre de vie, d'en manger et de vivre éternellement ! »
      23 Ainsi, l'Eternel Dieu le chassa du jardin d'Eden pour qu'il cultive la terre d'où il avait été tiré.
      24 Après avoir chassé Adam, il posta à l'est du jardin d'Eden les chérubins qui agitent une épée flamboyante pour garder le chemin de l'arbre de vie.

      Néhémie 2

      8 Qu’on me donne aussi une lettre destinée à Asaph, le responsable des forêts royales, afin qu'il me fournisse le bois de charpente nécessaire pour les portes de la forteresse adjacente au temple, pour la muraille de la ville et pour la maison que j'occuperai. » Le roi m’a accordé tout cela car la bonne main de mon Dieu reposait sur moi.

      Ecclésiaste 2

      5 je me suis fait des jardins et des vergers et j'y ai planté toutes sortes d’arbres fruitiers.

      Cantique 4

      13 Tes pousses sont un jardin de grenadiers aux fruits les meilleurs. On y trouve réunis du henné et du nard,

      Esaïe 51

      3 En effet, l'Eternel console Sion, il a pitié de toutes ses ruines ; il rendra son désert pareil au jardin d’Eden, sa plaine aride pareille à un jardin de l'Eternel. On trouvera au milieu d'elle la joie et l'allégresse, la reconnaissance et le chant des cantiques.

      Ezéchiel 28

      12 « Fils de l’homme, prononce une complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui annonceras : ‘Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : Tu représentais la perfection. Tu étais plein de sagesse, tu étais d’une beauté parfaite.
      19 Tous ceux qui te connaissent parmi les peuples sont consternés à cause de ce qui t’arrive, tu provoques de la terreur. Tu n’existeras plus jamais !’ »

      Ezéchiel 31

      18 » A qui te compares-tu en gloire et en grandeur parmi les arbres d'Eden ? Tu seras précipité avec les arbres d'Eden dans les profondeurs de la terre, tu seras enseveli parmi les incirconcis, avec les victimes de l’épée. Voilà ce qui attend le pharaon et toute sa foule bruyante, déclare le Seigneur, l'Eternel. »

      Luc 23

      43 Jésus lui répondit : « Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. »

      2 Corinthiens 12

      4 a été enlevé au paradis et a entendu des paroles inexprimables qu'il n'est pas permis à un homme de redire.

      Apocalypse 2

      7 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises : Au vainqueur je donnerai à manger du fruit de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.’
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...