Dictionnaire Biblique de Top Bible

EGYPTE (8)

L'Egypte et la Bible.

L'Egypte a joué un rôle de premier plan dans les destinées d'Israël. Aussi en retrouvons-nous la mention dans la plus grande partie des livres de la Bible. Les Hébreux l'appelaient Mitsraïm (voir ce mot) ; « le nom d'Egypte dérive de la transcription grecque A ïguptos, du nom de Haîkouphtah (=château des doubles de Phtah), qui était donné à la ville de Memphis dans un grand nombre de textes hiéroglyphiques » (Maspero). L'origine de l'Egypte est indiquée dans la Table des Peuples de la Genèse et ses peuples y sont dénombrés (Ge 10:6,13). Abraham séjourne en Egypte à cause d'une famine (Ge 12). C'est encore une famine qui amène la famille de Jacob en Egypte. Les annales patriarcales racontent que Joseph l'Hébreu fut le réorganisateur de l'Egypte et qu'il installa sa famille dans la riche contrée de Gossen (Ge 47:11,27). C'était au temps de la dynastie sémite des Hyksos.

--Quand les pharaons Hyksos eurent été renversés, « s'éleva sur l'Egypte un nouveau roi qui n'avait point connu Joseph » (Ex 1:8), proprement « qui ne voulait rien savoir de Joseph », ni des services qu'il avait rendus, ni des promesses faites à sa famille. Et les pharaons de la XVIII e dynastie entreprirent la destruction systématique des Hébreux.

--Moïse (Ex 1:10-22), élevé à la cour des pharaons et possédant de ce chef une culture très supérieure à celle de ses compatriotes, organise l'exode. La sortie d'Egypte, accomplie dans des circonstances miraculeuses (Ex 14, cf. Jos 2:10, Ps 114, etc.) rappelées dans le N.T., (cf. 1Co 10:1, Heb 8:9, Jude 1:6) sert de fondement moral à la constitution qui organise au Sinaï la nation israélite : « Je suis Jéhovah, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Egypte » (Ex 20:2). Les tribus se mettent en route vers Canaan, regrettant, à l'étape, la saveur des oignons d'Egypte (No 11:6).

--Nous ne savons rien des rapports de l'Egypte et d'Israël pendant les temps troublés des Juges, temps troublés aussi pour les pharaons. Les relations reparaissent avec Salomon qui épouse la fille d'un pharaon (1Ro 3:1), laquelle reçoit en dot Guézer (1Ro 9:16). A la suite de ce mariage, le commerce avec l'Egypte devient actif (1Ro 10:28). Mais le bon accord ne régna pas toujours, et l'Egypte accorda tour à tour sa protection à Hadad l'Edomite qui fit la guerre à Salomon (1Ro 11) et à Jéroboam l'Ephraïmite qui suscita le schisme des dix tribus à l'instigation du prophète Ahija (1Ro 11 1Ro 12). Selon toute vraisemblance, ce fut Jéroboam qui incita le pharaon Sisak (le premier pharaon désigné par son nom dans la Bible (1Ro 14:25) =Sheshonq I er, fondateur de la XVII e dynastie, d'origine libyenne) à envahir le royaume de Juda, pour empêcher Roboam de se jeter sur le jeune royaume d'Israël. Sisak pilla Jérusalem, mais ne put rien garder de sa conquête. Sous le règne d'Asa, un des successeurs de Sisak : Osorkon I er, appelé Zérach par la Bible, et que 2Ch 14:9, dans un récit fort amplifié, qualifie bien à tort d'Éthiopien puisque les rois éthiopiens de l'Egypte ne vinrent qu'avec la XXIII e dynastie, s'efforça de reprendre le territoire de Juda, mais il n'y réussit pas. Ces raids occasionnels ne semblent pas avoir troublé longtemps les rapports entre l'Egypte et la Palestine. Le propos des soldats syriens dans 2Ro 7:6, au temps d'Elisée, donne à penser que le hasard des batailles faisait faire parfois cause commune aux Israélites et aux Égyptiens. La science, la civilisation, le séculaire prestige de l'Egypte exerçaient sur les Israélites une sorte de fascination que toute la politique égyptienne contribuait à renforcer. Trop affaiblie pour pouvoir reconquérir par la force des armes ses protectorats dans le Proche Orient, et de plus en plus inquiétée par le mouvement des peuples asiatiques qui poussait les populations de l'Asie Mineure et de la Mésopotamie vers la vallée du Nil, l'Egypte entretenait avec soin, dans le couloir palestinien, l'esprit d'hostilité qui animait les deux royaumes contre leurs voisins du nord et de l'est. Quand les grands conquérants de Ninive et de Babylone eurent étendu leur domination jusqu'à la Méditerranée, l'espoir d'être soutenus par l'Egypte poussa Israël et Juda à violer leur serment de fidélité et à entrer dans de précaires coalitions. C'est ainsi que le mirage de l'Egypte fut fatal à Samarie et a Jérusalem. Osée, roi d'Israël, eut la malencontreuse idée d'appeler à son aide le pharaon So pour l'aider à secouer le joug de Salmanasar. L'Assyrien accourut et détruisit le royaume d'Israël (2Ro 17:6). Malgré cet avertissement, le royaume de Juda, demeuré seul, poursuivit la même politique. Malgré l'opposition des prophètes qui voyaient clair dans le jeu égyptien, le parti en faveur de l'alliance avec l'Egypte fut toujours puissant à Jérusalem (cf. Os 7:11-16, Esa 18 Esa 19 Esa 20 Esa 30 Esa 36, Na 3:8-10, Jer 2 Jer 9 Jer 15 Jer 37 Jer 43 Jer 44 Jer 46, Eze 17, comp. Eze 29 à Eze 32). « L'Egypte, disait le Rabsaké de Sennachérib, n'est qu'un roseau cassé, qui blesse la main qui s'y appuie » (2Ro 18:21, Esa 36:6). Dans l'espèce il avait raison. Ce ne fut pas l'intervention de l'Egypte, mais bien une intervention divine qui sauva Jérusalem des griffes de Sennachérib (2Ro 19, Esa 37). Seul parmi les rois de Juda, Josias rompit avec la tradition pro-égyptienne ; mais il fut tué à Méguiddo, dans un combat malheureux, imprudemment offert au pharaon Néco (2Ro 23:29). Ses descendants revinrent aux anciens errements et se révoltèrent contre Nébucadnetsar. L'Egypte, étroitement enfermée sur sa terre par le conquérant caldéen, ne put intervenir en leur faveur, et ce fut la fin de Jérusalem (2Ro 24). La foi dans les pharaons était telle, qu'à l'heure de la suprême détresse les enfants de Juda s'enfuirent en Egypte. Le vieux prophète Jérémie fut entraîné, bien malgré lui (Jer 24:8 41:17 43:7 44:1,2Ro 25:26), sur la route que devaient reprendre un jour, d'après l'Évangile de l'enfance, Joseph et Marie (cf. Mt 2:13 et suivant et l'application symbolique du verset 15). La responsabilité des pharaons dans les malheurs survenus au peuple élu reparaît une dernière fois au ch. 44 de Jérémie (Jer 44:30) où le prophète, mettant le pharaon Hophra sur le même pied que Sédécias le parjure, dit : « Ainsi parle l'Éternel : Je vais livrer le pharaon Hophra, roi d'Egypte, entre les mains de ses ennemis, comme j'ai livré Sédécias, roi de Juda »

--C'est alors qu'intervint la Perse, qui ouvrit un chapitre nouveau de l'histoire en s'emparant de la Mésopotamie, de la Palestine et de l'Egypte qui fut réduite en satrapie (525 av. J. -C). --Les Judéens ou Juifs prospérèrent en Egypte sous la domination perse. Ils y étaient même si nombreux qu'un temple à Jéhovah appelé « temple de Jahou » avait été élevé pour eux à Éléphantine. Il existait déjà lorsque Cambyse envahit l'Egypte. Le papyrus araméen qui nous en parle raconte qu'on détruisit alors tous les temples des idoles, mais que les Perses respectèrent le temple de Jahou (papyrus de la dix-septième année de Darius II, 408 ou 407 av. J. -C.).

--De la domination perse, les Juifs d'Egypte passèrent sous la domination grecque. La succession d'Alexandre donna l'Egypte aux Lagides. En Egypte plus encore qu'en Palestine le judaïsme s'hellénisa, et Ptolémée Philopator (221-203) essaya de rallier les Juifs à son dieu patron Dionysos, en leur faisant accroire que Jéhovah Tsebaoth n'était autre que Sabazios (surnom du Dionysos phrygien). Mais cette tentative, qui dénotait plus d'esprit que de discernement, échoua. Ptolémée Philadelphe (284-247), mieux inspiré, avait déjà fait traduire en grec pour la bibliothèque d'Alexandrie les saints livres des Juifs. Les Juifs hellénisés s'attachèrent passionnément à cette traduction des « livres par excellence » : Biblia. Alexandrie, patrie d'Apollos, devint le centre de la science juive des Écritures. (cf. Ac 18:24 et suivant) Son plus grand docteur fut Philon, contemporain de Jésus-Christ. On se souvient que les Juifs d'Alexandrie s'étaient dressés comme les adversaires d'Etienne à Jérusalem (Ac 6:9). Ce fut pourtant la doctrine d'Etienne qui l'emporta, et Alexandrie donna au christianisme sa première grande école chrétienne, dont Clément et son disciple Origène furent les plus illustres représentants.

--La tradition ecclésiastique attribue à l'évangéliste Marc la fondation de l'Église d'Alexandrie. Eusèbe précise même qu'en la huitième année de Néron (an 62) Annien succéda à Marc sur le siège d'Alexandrie.

--L'Apocalypse (Ap 11:8) donne à la grande cité où gisent les cadavres des deux témoins de Dieu, le nom symbolique : Egypte ; témoignant par là que, dans les milieux fervents de l'apocalyptique, l'empire des pharaons a gardé jusqu'à la fin son caractère d'irréductible adversaire du Royaume de Dieu. Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 10

      6 Les fils de Cham furent Cush Mitsraïm, Puth et Canaan.
      13 Mitsraïm eut pour descendants les Ludim, les Anamim, les Lehabim, les Naphtuhim,

      Genèse 12

      1 L'Eternel dit à Abram : « *Quitte ton pays, ta patrie et ta famille et va dans le pays que je te montrerai.
      2 Je ferai de toi une grande nation, je te bénirai, je rendrai ton nom grand et tu seras une source de bénédiction.
      3 Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront, et *toutes les familles de la terre seront bénies en toi. »
      4 Abram partit conformément à la parole de l'Eternel, et Lot partit avec lui. Abram était âgé de 75 ans lorsqu'il quitta Charan.
      5 Il prit sa femme Saraï et Lot, le fils de son frère. Il prit aussi tous les biens et les serviteurs dont ils étaient devenus propriétaires à Charan, et ils partirent pour se rendre dans le pays de Canaan, où ils arrivèrent.
      6 Abram traversa le pays jusqu'à l'endroit appelé Sichem, jusqu'aux chênes de Moré. Les Cananéens occupaient alors le pays.
      7 L'Eternel apparut à Abram et dit : « C’est à ta descendance que je donnerai ce pays. » Abram construisit là un autel en l’honneur de l'Eternel qui lui était apparu.
      8 Il partit de là vers la région montagneuse qui se trouve à l'est de Béthel et il dressa ses tentes. Béthel était à l'ouest et Aï à l'est. Là, il construisit un autel en l’honneur de l'Eternel et fit appel au nom de l'Eternel.
      9 Puis Abram continua par étapes en direction du Néguev.
      10 Il y eut une famine dans le pays et Abram descendit en Egypte pour y séjourner, car la famine pesait lourdement sur le pays.
      11 Comme il était sur le point d’entrer en Egypte, il dit à sa femme Saraï : « Ecoute-moi ! Je sais que tu es une belle femme.
      12 Quand les Egyptiens te verront, ils diront : ‘C'est sa femme’et ils me tueront, tandis que toi, ils te laisseront en vie.
      13 Présente-toi donc comme ma sœur afin que je sois bien traité à cause de toi et que je reste en vie grâce à toi. »
      14 Lorsque Abram fut arrivé en Egypte, les Egyptiens virent que la femme était très belle.
      15 Les intendants du pharaon la virent et la vantèrent au pharaon, si bien que la femme fut emmenée chez le pharaon.
      16 Il traita bien Abram à cause d'elle et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses et des chameaux.
      17 Cependant, l'Eternel frappa le pharaon et sa famille de grands fléaux à cause de Saraï, la femme d'Abram.
      18 Alors le pharaon appela Abram et dit : « Qu'est-ce que tu m'as fait ? Pourquoi ne m'as-tu pas informé que c'est ta femme ?
      19 Pourquoi as-tu prétendu que c’était ta sœur ? De ce fait, je l'ai prise pour femme ! Voici maintenant ta femme. Prends-la et va-t’en ! »
      20 Et le pharaon donna l'ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait.

      Genèse 47

      11 Joseph installa son père et ses frères, il leur donna une propriété en Egypte dans la meilleure partie du pays, dans la région de Ramsès, conformément aux ordres du pharaon.
      27 Quant à Israël, il s’installa donc en Egypte dans la région de Gosen. Ils acquirent des propriétés, eurent des enfants et devinrent très nombreux.

      Exode 1

      8 *Un nouveau roi parvint au pouvoir en Egypte, un roi qui n'avait pas connu Joseph.
      10 Allons ! Montrons-nous habiles vis-à-vis de lui : empêchons-le de devenir trop nombreux, car en cas de guerre il se joindrait à nos ennemis pour nous combattre et sortir ensuite du pays. »
      11 On établit donc sur lui des chefs de corvées afin de l'accabler de travaux pénibles. C'est ainsi qu'on construisit les villes de Pithom et de Ramsès destinées à servir d'entrepôts au pharaon.
      12 Mais plus on accablait les Israélites, plus ils devenaient nombreux et envahissants, au point que l'on éprouva de la haine pour eux.
      13 Alors les Egyptiens soumirent les Israélites à un dur esclavage.
      14 Ils leur rendirent la vie amère par de lourds travaux avec de l’argile et des briques ainsi que par tous les travaux des champs. Ils leur imposaient toutes ces charges avec cruauté.
      15 Le roi d'Egypte parla aussi aux sages-femmes des Hébreux. L'une s'appelait Shiphra et l'autre Pua.
      16 Il leur dit : « Quand vous aiderez les femmes des Hébreux à avoir leur enfant et que vous regarderez sur le siège d’accouchement, si c'est un garçon, faites-le mourir ; si c'est une fille, laissez-la vivre. »
      17 Mais les sages-femmes avaient la crainte de Dieu et elles ne firent pas ce que leur avait dit le roi d'Egypte : elles laissèrent vivre les enfants.
      18 Le roi d'Egypte convoqua les sages-femmes et leur dit : « Pourquoi avez-vous agi ainsi et avez-vous laissé vivre les enfants ? »
      19 Les sages-femmes répondirent au pharaon : « C'est que les femmes des Hébreux ne sont pas comme les Egyptiennes. Elles sont vigoureuses et accouchent avant l'arrivée de la sage-femme. »
      20 Dieu fit du bien aux sages-femmes et le peuple devint nombreux et très puissant.
      21 Parce que les sages-femmes avaient eu la crainte de Dieu, Dieu fit prospérer leur famille.
      22 Alors le pharaon ordonna à tout son peuple : « Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra et vous laisserez vivre toutes les filles. »

      Exode 14

      1 L’Eternel dit à Moïse :
      2 « Parle aux Israélites ; qu'ils reviennent camper devant Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer, vis-à-vis de Baal-Tsephon ; c'est en face de cet endroit que vous camperez, près de la mer.
      3 Le pharaon dira des Israélites : ‘Ils sont perdus dans le pays, prisonniers du désert.’
      4 J'endurcirai le cœur du pharaon et il les poursuivra ; mais le pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire et les Egyptiens sauront que je suis l'Eternel. » Tout se passa ainsi.
      5 On annonça au roi d'Egypte que le peuple avait pris la fuite. Alors les dispositions de cœur du pharaon et de ses serviteurs envers le peuple changèrent. Ils se dirent : « Qu'avons-nous fait en laissant partir Israël ? Nous n'aurons plus ses services ! »
      6 Le pharaon attela son char et prit son peuple avec lui.
      7 Il prit 600 chars d'élite ainsi que tous les chars de l'Egypte, chacun avec ses combattants.
      8 L'Eternel endurcit le cœur du pharaon, roi d'Egypte, et le pharaon poursuivit les Israélites. Pourtant, les Israélites étaient sortis ouvertement d’Egypte.
      9 Les Egyptiens les poursuivirent et tous les chevaux et les chars du pharaon, ses cavaliers et son armée les rattrapèrent alors qu’ils campaient près de la mer, vers Pi-Hahiroth, vis-à-vis de Baal-Tsephon.
      10 Le pharaon approchait. Les Israélites levèrent les yeux et virent que les Egyptiens étaient en marche derrière eux. Ils éprouvèrent une grande frayeur et crièrent à l'Eternel.
      11 Ils dirent à Moïse : « Est-ce parce qu’il n'y avait pas de tombeaux en Egypte que tu nous as emmenés dans le désert pour y mourir ? Que nous as-tu fait en nous faisant sortir d'Egypte ?
      12 N'est-ce pas précisément ce que nous te disions en Egypte : ‘Laisse-nous servir les Egyptiens, car nous préférons être esclaves des Egyptiens plutôt que de mourir dans le désert’ ? »
      13 Moïse répondit au peuple : « N’ayez pas peur, restez en place et regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder aujourd’hui. En effet, les Egyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais.
      14 C’est l'Eternel qui combattra pour vous. Quant à vous, gardez le silence ! »
      15 L'Eternel dit à Moïse : « Pourquoi ces cris ? Dis aux Israélites de se remettre en marche.
      16 Et toi, lève ton bâton, tends ta main sur la mer et fends-la ; ainsi les Israélites pénétreront au milieu de la mer à pied sec.
      17 Quant à moi, je vais endurcir le cœur des Egyptiens pour qu'ils y pénètrent après eux, et le pharaon ainsi que toute son armée, ses chars et ses cavaliers feront éclater ma gloire.
      18 Les Egyptiens sauront que je suis l'Eternel quand le pharaon, ses chars et ses cavaliers auront fait éclater ma gloire. »
      19 L'ange de Dieu, qui marchait devant le camp d'Israël, quitta cette position et marcha derrière eux, et la colonne de nuée qui les précédait fit de même.
      20 Elle se plaça entre le camp des Egyptiens et le camp d'Israël. Cette nuée était obscure d'un côté, et de l'autre elle éclairait la nuit. De toute la nuit, les deux camps ne s'approchèrent pas l'un de l'autre.
      21 Moïse tendit sa main sur la mer et l'Eternel refoula la mer au moyen d’un vent d'est qui souffla avec violence toute la nuit ; il assécha la mer et l’eau se partagea.
      22 Les Israélites pénétrèrent au milieu de la mer à pied sec et l’eau formait comme une muraille à leur droite et à leur gauche.
      23 Les Egyptiens les poursuivirent, tous les chevaux du pharaon avec ses chars et ses cavaliers pénétrèrent après eux au milieu de la mer.
      24 Très tôt le matin, l'Eternel regarda le camp des Egyptiens depuis la colonne de feu et de nuée, et il sema le désordre dans le camp des Egyptiens.
      25 Il fit dévier les roues de leurs chars et rendit ainsi leur conduite difficile. Les Egyptiens dirent alors : « Prenons la fuite devant Israël, car l'Eternel combat pour lui contre nous. »
      26 L'Eternel dit à Moïse : « Tends ta main sur la mer et l’eau reviendra sur les Egyptiens, sur leurs chars et leurs cavaliers. »
      27 Moïse tendit sa main sur la mer. Vers le matin, la mer reprit sa place. Les Egyptiens prirent la fuite à son approche, mais l'Eternel les précipita au milieu de la mer.
      28 L’eau revint et couvrit les chars, les cavaliers et toute l'armée du pharaon qui avaient pénétré dans la mer après les Israélites. Il n’y eut pas un seul rescapé.
      29 Quant aux Israélites, ils marchèrent à pied sec au milieu de la mer et l’eau formait comme une muraille à leur droite et à leur gauche.
      30 Ce jour-là, l'Eternel sauva Israël de la main des Egyptiens. Israël vit les Egyptiens morts sur le rivage de la mer,
      31 et il vit la main puissante que l'Eternel avait dirigée contre les Egyptiens. Le peuple craignit l'Eternel et il eut confiance en l'Eternel et en son serviteur Moïse.

      Exode 20

      2 « Je suis l'Eternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir d'Egypte, de la maison d'esclavage.

      Nombres 11

      6 Maintenant, notre gosier est desséché : plus rien ! Nos yeux ne voient que de la manne. »

      Josué 2

      10 En effet, nous avons appris comment, à votre sortie d'Egypte, l'Eternel a asséché devant vous l’eau de la mer des Roseaux et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens de l'autre côté du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez exterminés.

      2 Chroniques 14

      9 Asa marcha à sa rencontre et ils se rangèrent en ordre de bataille dans la vallée de Tsephata, près de Marésha.

      Psaumes 114

      1 Quand Israël est sorti d’Egypte, quand la famille de Jacob s’est éloignée d’un peuple étranger,
      2 Juda est devenu le sanctuaire de Dieu, Israël a été son domaine.
      3 La mer l’a vu et s’est enfuie, le Jourdain est retourné en arrière ;
      4 les montagnes ont sauté comme des béliers, les collines comme des agneaux.
      5 Qu’as-tu, mer, pour t’enfuir, et toi, Jourdain, pour retourner en arrière ?
      6 Qu’avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, et vous, collines, comme des agneaux ?
      7 Tremble donc, terre, devant le Seigneur, devant le Dieu de Jacob !
      8 Il change le rocher en étang, le roc en source d’eau.

      Esaïe 18

      1 Malheur à toi, pays des grillons ailés situé de l'autre côté des fleuves de l'Ethiopie,
      2 toi qui envoies des messagers par mer, dans des embarcations légères qui flottent sur l’eau ! Allez donc, messagers rapides, trouver la nation grande et glabre, le peuple redouté bien au-delà de ses frontières, la nation puissante qui écrase tout et dont le territoire est traversé par des fleuves !
      3 Vous tous, habitants du monde, vous qui peuplez la terre, lorsque l’étendard sera dressé sur les montagnes, regardez ! Lorsque la trompette sonnera, écoutez !
      4 En effet, voici ce que m’a dit l'Eternel : « Je veux rester tranquille et regarder de ma place, pareil à la chaleur des rayons du soleil, au nuage porteur de rosée dans la chaude période de la moisson. »
      5 Avant la récolte, quand la floraison sera terminée, quand le raisin commencera à mûrir et se transformera en grappe, il coupera les sarments avec des serpes, il enlèvera, il élaguera les branches.
      6 Ils seront tous abandonnés aux oiseaux de proie des montagnes et aux bêtes de la terre ; les oiseaux de proie passeront l'été sur leurs cadavres, et toutes les bêtes sauvages de la terre l'hiver.
      7 A ce moment-là, des offrandes seront apportées à l'Eternel, le maître de l’univers, par le peuple grand et glabre, par le peuple redouté bien au-delà de ses frontières, par la nation puissante qui écrase tout et dont le territoire est traversé par des fleuves. Elles seront apportées à l’endroit où réside le nom de l'Eternel, le maître de l’univers, sur le mont Sion.

      Esaïe 19

      1 Message sur l'Egypte. L'Eternel monte un nuage rapide, il vient en Egypte ; les faux dieux de l'Egypte tremblent devant lui et les Egyptiens perdent courage.
      2 Je dresserai l'Egyptien contre l'Egyptien et l'on se battra frère contre frère, ami contre ami, *ville contre ville, royaume contre royaume.
      3 L'Egypte perdra l’esprit et j’anéantirai ses projets. On aura beau consulter les faux dieux et les morts, ceux qui invoquent les esprits et les spirites,
      4 je livrerai l'Egypte entre les mains de maîtres sévères. Un roi cruel dominera sur eux, déclare le Seigneur, l'Eternel, le maître de l’univers.
      5 L’eau de la mer disparaîtra, le fleuve deviendra sec et aride ;
      6 les rivières empesteront, le delta de l’Egypte sera bas et desséché, les roseaux et les joncs se flétriront.
      7 Tout le paysage sera nu le long du Nil et à son embouchure ; tout ce qui aura été semé sur ses rives se desséchera, se transformera en poussière et disparaîtra.
      8 Les pêcheurs gémiront, tous ceux qui jettent l'hameçon dans le Nil seront dans le deuil, ceux qui étendent des filets à la surface de l’eau dépériront.
      9 Ceux qui travaillent le fin lin et qui tissent des étoffes blanches seront couverts de honte.
      10 Les soutiens du pays seront écrasés, tous les travailleurs salariés seront dans l’abattement.
      11 Les princes de Tsoan sont autant de fous, les sages conseillers du pharaon forment un conseil stupide. Comment pouvez-vous oser dire au pharaon : « Je suis un fils des sages, un descendant des rois du passé » ?
      12 Où sont-ils donc, tes sages ? Qu'ils te fassent donc des révélations et que l'on découvre quelle décision l'Eternel, le maître de l’univers, a prise contre l'Egypte !
Afficher tous les 483 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider