Dictionnaire Biblique de Top Bible

ENTRAILLES

Généralités.

Le mot entrailles, qui ne s'emploie qu'au pluriel, n'est pas un terme scientifique, car il ne désigne pas un organe ou un groupe d'organes défini. Pris au sens restreint, il est synonyme d'intestin, non tant comme conduit digestif que comme masse viscérale contenue dans la cavité abdominale. Pris au sens large et commun, il désigne tous les viscères contenus dans la partie basse du corps, le ventre, et par conséquent les organes maternels. On parlera ainsi des entrailles maternelles, du fruit des entrailles, des entrailles qui nous ont portés, etc.

Au sens figuré, le mot entrailles sera utilisé pour nommer ce qui est profond, presque inaccessible, ce qui est le centre caché et vital : les entrailles de la terre, pour désigner la partie inférieure, profonde et cachée du globe ; les entrailles de la patrie, pour désigner ce qu'il y a de plus intime dans un pays. Cette dernière expression déborde le sens de partie profonde, et nuance d'un élément sentimental le mot entrailles. C'est que ce terme, plus évocateur que descriptif, plus poétique que précis, est employé dans des images très répandues qui doivent leur sens à des idées antiques.

Les anciens faisaient des entrailles le centre de toute affection ou émotion douce, agréable, heureuse ; de là viennent beaucoup d'expressions où entrailles devient synonyme de coeur, désignant la source des sentiments. Les entrailles paternelles, les entrailles maternelles, etc., désignent l'amour paternel, maternel, etc. Une connaissance plus approfondie de la physiologie a ôté tout sens à cette localisation du sentiment en des régions aussi peu distinguées de l'organisme, mais les expressions ont subsisté. (C'est ce fait qui a amené quelques traductions modernes [p. ex. Vers. Syn. ] à substituer parfois au mot entrailles un autre vocable, mais c'est là une interprétation du texte, non une traduction.)

L'idée des anciens de faire des viscères ou du coeur le siège des affections s'explique par les impressions qui sont ressenties dans les entrailles sous le coup d'une émotion, et par les mouvements accélérés du coeur sous l'effet des mêmes causes. --Les entrailles jouèrent un grand rôle dans le paganisme antique, notamment chez les Romains : une classe sacerdotale, les aruspices, avait pour mission d'examiner les entrailles des victimes pour y trouver des divinations et des présages. Cette pratique, d'origine étrusque, se maintint même sous les empereurs chrétiens, jusqu'en 419, sous le règne d'Honorius, qui condamna à la déportation tous les mathematici, lisez les devins.

Bible.

Dans la Bible le mot entrailles est fréquemment employé aux divers sens mentionnés plus haut. Au sens restreint il s'agit des viscères intestinaux, siège de la digestion (Eze 3:3, Ap 10:9). Dans le détail des sacrifices, il en est de même (Le 1:13 4:11 8:21 9:14, Ex 29:17) ; la graisse des entrailles (Ex 29:13, Le 3:3 4:8 7:3) représente le péritoine, c-à-d, le mésentère qui suspend l'intestin et le grand épiploon qui recouvre les viscères, ce tissu retenant spécialement la graisse. Les maladies d'entrailles sont des dérangements ou des infections intestinales (2Ch 21:15,18, Ps 38:8, Jer 4:19). Les entrailles sont le siège de la maternité (Ge 15:4 25:23,2Ch 32:21, Pr 31:2, Lu 23:29) et le fruit des entrailles désigne les enfants (De 7:13 28:4,11,18,53, Ps 127:3 132:11, Esa 49:15, Mic 6:7). Les entrailles désignent aussi les parties profondes : « la terre est bouleversée dans ses entrailles » (Job 28:5), comme aussi les choses qui vous tiennent de très près : saint Paul appelle Onésime « mes propres entrailles » (Phm 1:12). Comme nous l'avons dit, il y a une relation entre les entrailles et les sentiments : « mes entrailles bouillonnent, mon coeur est bouleversé, ma bile se répand » (La 1:20 2:11), en sorte que dans la Bible elles sont, au moins partiellement, le siège des affections : (Job 30:27, Ps 73) elles sont émues (Ge 43:30,1Ro 3:26, Pr 23:16, Esa 16:11 49:1 65:14, Jer 31:20). Fermer ses entrailles, c'est demeurer insensible (2Co 6:12,1Jn 3:17). Les entrailles du méchant sont cruelles (Pr 12:10), mais nous devons nous revêtir d'entrailles de miséricorde (Col 3:12), car les entrailles de notre Dieu sont miséricordieuses (Lu 1:78, cf. Esa 63:15). H. L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 15

      4 Alors l'Eternel lui adressa la parole : « Ce n'est pas lui qui sera ton héritier, mais bien celui qui naîtra de toi. »

      Genèse 25

      23 et l'Eternel lui dit : « Il y a deux nations dans ton ventre, et deux peuples issus de toi se sépareront. Un de ces peuples sera plus fort que l'autre, et *le plus grand sera asservi au plus petit. »

      Genèse 43

      1 La famine pesait lourdement sur le pays.
      30 Il était profondément ému à la vue de son frère et avait besoin de pleurer. Il entra précipitamment dans une chambre et y pleura.

      Exode 29

      13 Tu prendras toute la graisse qui couvre les entrailles, le grand lobe du foie, les deux rognons et la graisse qui les entoure, et tu brûleras cela sur l'autel.
      17 Tu couperas le bélier en morceaux et tu laveras les entrailles et les pattes, que tu mettras sur les morceaux et sur sa tête.

      Lévitique 1

      13 Il lavera les entrailles et les pattes avec de l'eau, et le prêtre sacrifiera le tout, il brûlera l’offrande sur l'autel. C'est un holocauste, un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.

      Lévitique 3

      3 De ce sacrifice de communion, il offrira en sacrifice passé par le feu pour l'Eternel la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée,

      Lévitique 4

      8 Il enlèvera toute la graisse du taureau expiatoire, la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée,
      11 Mais la peau du taureau, toute sa viande avec sa tête, ses pattes, ses entrailles et ses excréments,

      Lévitique 7

      3 On offrira toute sa graisse : la queue, la graisse qui couvre les entrailles,

      Lévitique 8

      21 Il lava avec de l'eau les entrailles et les pattes, et il brûla tout le bélier sur l'autel. Ce fut l'holocauste, un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur fut agréable à l'Eternel, comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.

      Lévitique 9

      14 Il lava les entrailles et les pattes et les brûla sur l'autel, par-dessus l'holocauste.

      2 Chroniques 21

      15 Quant à toi, il va te frapper de grandes souffrances. Tu auras une maladie des intestins qui s’aggravera de jour en jour, au point que tes intestins sortiront de toi à cause de la maladie. »

      2 Chroniques 32

      21 Alors l'Eternel envoya un ange. Il fit disparaître du camp du roi d'Assyrie tous les vaillants hommes, les princes et les chefs. Et le roi retourna couvert de honte dans son pays. Il entra dans le temple de son dieu et là, quelques-uns de ses propres enfants le firent tomber par l'épée.

      Job 28

      5 La terre qui fournit le pain est profondément bouleversée, comme par un feu.

      Job 30

      27 » Je suis sans arrêt profondément bouleversé. Les jours de souffrance m'ont surpris.

      Psaumes 38

      8 car un mal brûle mes reins, et il n’y a plus rien d’intact dans mon corps.

      Psaumes 73

      1 Psaume d’Asaph. Oui, Dieu est bon pour Israël, pour ceux qui ont le cœur pur.
      2 Toutefois, mon pied allait trébucher, mes pas étaient sur le point de glisser,
      3 car j’étais jaloux des vantards en voyant le bien-être des méchants :
      4 rien ne les tourmente jusqu’à leur mort, et leur corps prend de l’embonpoint ;
      5 ils n’ont aucune part aux souffrances humaines, ils ne sont pas frappés comme le reste des hommes.
      6 C’est pourquoi ils se parent de l’orgueil comme d’un collier, la violence les enveloppe comme un manteau.
      7 Leurs yeux ressortent dans un visage plein de graisse, les mauvaises pensées de leur cœur débordent.
      8 Ils ricanent et parlent méchamment d’opprimer, ils profèrent des discours hautains,
      9 leur bouche s’attaque au ciel et leur langue balaie la terre.
      10 Voilà pourquoi son peuple se tourne de leur côté, il boit leurs paroles avidement comme de l’eau,
      11 et il dit : « Comment Dieu pourrait-il savoir ? Y a-t-il de la connaissance chez le Très-Haut ?
      12 Voici comment sont les méchants : toujours tranquilles, ils augmentent leurs richesses.
      13 C’est donc pour rien que j’ai purifié mon cœur et que j’ai lavé mes mains en signe d’innocence !
      14 Chaque jour je suis frappé, tous les matins je suis repris. »
      15 Si je disais : « Je veux parler comme eux », alors je trahirais tes enfants.
      16 Quand j’ai réfléchi pour comprendre cela, la difficulté a été grande à mes yeux,
      17 jusqu’au moment où je suis entré dans les sanctuaires de Dieu et où j’ai prêté attention au sort final des méchants :
      18 oui, tu les places sur un terrain glissant, tu les fais tomber dans la ruine.
      19 Et voilà, en un instant ils sont détruits, ils ont disparu, anéantis par l’épouvante !
      20 Comme un rêve qui se dissipe au réveil, Seigneur, à ton réveil, tu repousses leur image.
      21 Lorsque mon cœur était aigri et mes reins transpercés,
      22 j’étais idiot et je ne comprenais rien, j’étais devant toi comme une bête.
      23 Cependant je suis toujours avec toi : tu m’as empoigné la main droite,
      24 tu me conduiras par ton conseil, puis tu me prendras dans la gloire.
      25 Qui d’autre ai-je au ciel ? Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi.
      26 Mon corps et mon cœur peuvent s’épuiser, Dieu sera toujours le rocher de mon cœur et ma bonne part.
      27 Oui, ceux qui s’éloignent de toi vont à leur perte, tu réduis au silence tous ceux qui te sont infidèles.
      28 Pour moi, mon bonheur, c’est de m’approcher de Dieu. Je place mon refuge en toi, Seigneur, Eternel, afin de raconter tout ce que tu fais.

      Psaumes 127

      3 L’héritage que l’Eternel donne, ce sont des fils ; les enfants sont une récompense.

      Psaumes 132

      11 L’Eternel a fait ce serment véridique à David, et il ne reviendra pas sur ce qu’il a promis : « Je mettrai sur ton trône un de tes enfants.

      Proverbes 12

      10 Le juste connaît bien son bétail, mais le cœur des méchants est cruel.

      Proverbes 23

      16 Tout mon être sera dans l'allégresse quand tes lèvres parleront avec droiture.

      Proverbes 31

      2 Que te dirai-je, mon fils ? Que te dirai-je, fils de mon ventre ? Que te dirai-je, fils de mes vœux ?

      Esaïe 16

      11 Voilà pourquoi je vibre intérieurement pour Moab, pareil à une harpe, je suis profondément ému pour Kir-Harès.

      Esaïe 49

      1 Iles, écoutez-moi ! Peuples lointains, soyez attentifs ! L'Eternel m'a appelé dès le ventre de ma mère, il a mentionné mon nom dès avant ma naissance.
      15 Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite ? N'a-t-elle pas compassion du fils qui est sorti de son ventre ? Même si elle l'oubliait, moi je ne t'oublierai jamais.

      Esaïe 63

      15 « Regarde du haut du ciel et constate la situation, du haut de ta sainte et splendide résidence : où sont passés ton zèle et ta puissance ? Ta profonde tendresse et tes compassions envers moi ne se font plus sentir.

      Esaïe 65

      14 ils chanteront de bonheur tandis que vous, vous crierez de douleur et vous lamenterez, l’esprit brisé.

      Jérémie 4

      19 « Mon ventre ! Mon ventre ! Je me tords de douleur, mon cœur vacille, mon cœur frémit, je ne peux pas me taire, car j’entends le son de la trompette, le cri de guerre.

      Jérémie 31

      20 Ephraïm est-il donc pour moi un fils chéri, un enfant qui fait mon plaisir, pour que chaque fois que je parle contre lui son souvenir reste si fort en moi ? C’est que je suis profondément bouleversé quand il est question de lui, je ressens beaucoup de compassion pour lui, déclare l'Eternel.

      Lamentations 1

      20 Regarde, Eternel, car je suis dans la détresse ! Je suis profondément tourmentée, profondément bouleversée, car j'ai été vraiment rebelle. Dehors, l'épée m’a privée d’enfants ; dedans, c’est la mort.

      Lamentations 2

      11 Mes yeux s’épuisent dans les larmes, je suis profondément tourmenté, ma bile se déverse par terre à cause du désastre qui frappe la fille de mon peuple. Des enfants et des nourrissons tombaient en défaillance sur les places de la ville.

      Ezéchiel 3

      3 Il m’a dit : « Fils de l’homme, nourris ton ventre et remplis tes intestins avec ce livre, celui que je te donne ! » Alors *je l’ai avalé, et dans ma bouche il a été doux comme du miel.

      Michée 6

      7 L'Eternel acceptera-t-il des milliers de béliers, des quantités de torrents d'huile ? Donnerai-je mon fils aîné pour ma révolte, mon enfant pour mon propre péché ? »

      Luc 1

      78 à cause de la profonde bonté de notre Dieu. Grâce à elle, le soleil levant nous a visités d'en haut

      Luc 23

      29 En effet, voici que viennent des jours où l'on dira : ‘Heureuses celles qui sont stériles, heureuses celles qui n'ont pas eu d'enfant et celles qui n'ont pas allaité !’

      Jean 3

      17 Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

      Romains 3

      26 Il la démontre dans le temps présent de manière à être juste tout en déclarant juste celui qui a la foi en Jésus.

      2 Corinthiens 6

      12 Vous n'y êtes pas à l'étroit, mais c'est votre cœur qui s'est rétréci.

      Colossiens 3

      12 Ainsi donc, en tant qu’êtres choisis par Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous de sentiments de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience.

      Philémon 1

      12 Je te le renvoie, [et toi, accueille-le, ] lui qui est une partie de moi-même.

      1 Jean 3

      17 Si quelqu’un qui possède les biens de ce monde voit son frère dans le besoin et lui ferme son cœur, comment l'amour de Dieu peut-il demeurer en lui ?

      Apocalypse 10

      9 J'allai donc vers l'ange et lui demandai de me donner le petit livre. Il me dit : « Prends-le et avale-le ; il sera amer dans ton ventre, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel. »
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider