Dictionnaire Biblique de Top Bible

ÉPHOD

Il n'est pas facile de se faire une idée nette de ce que signifie ce mot dans l'A.T. Les textes s'expriment d'une façon confuse, incomplète et parfois contradictoire. Nous y voyons en effet l'éphod désigner tantôt une icône de bois revêtue de métal, image du vrai Dieu ou d'une idole (Jug 8:27 17:4 et suivant, 1Sa 21:9,23:6), tantôt le pagne de lin qui servait originairement de vêtement à tous les prêtres ou au roi, lorsqu'il exerçait une fonction religieuse (Doëg massacre sur l'ordre de Saül 85 prêtres revêtus de l'éphod : 1Sa 22:18 ; le jeune Samuel, simple lévite, était ceint de l'éphod : 1Sa 2:18 ; David avait revêtu l'éphod lorsqu'il marchait devant l'Éternel en ramenant l'arche à Jérusalem : 2Sa 6:14, cf. 1Ch 15:27) ; tantôt--et c'est ici le sens classique du mot--la pièce essentielle du costume du grand-prêtre dans l'exercice de ses prérogatives sacerdotales (Ex 28:6-36, cf. Le 8:7).

En nous aidant des données des monuments égyptiens, qui nous présentent les dieux et les pharaons portant l'éphod, nous apprenons que les éléments essentiels de ce vêtement étaient : un corselet, prolongé par une courte jupe ou tablier, fixé aux hanches par une ceinture et retenu sur les épaules par des bretelles. Ainsi, le principe de l'éphod serait venu de l'Egypte. Mais ce qui faisait en Israël son caractère propre, c'est qu'il portait sur chaque épaule une pierre précieuse sur laquelle était gravé le nom des douze tribus (six à droite, six à gauche, insigne de la charge du grand-prêtre) et que l'ensemble de ce vêtement avait pour but de fixer sur la poitrine du grand-prêtre le pectoral, ou poche à oracles (Bbl. Cent.), qui renfermait l'Ourim et le Toummim, c'est-à-dire les moyens de divination. L'Ourim et le Toummim, objets qui ne sont nulle part décrits (pierres, statuettes, dés ?) et dont les termes qui les désignent ne sont pas expliqués (les étymologies donnant : lumière et perfection, etc., sont de pures suppositions), servaient à interroger l'Éternel avant que se fût développé en Israël le ministère révélateur des prophètes. C'est pourquoi Aaron, revêtu de l'éphod, est appelé celui qui « portera continuellement sur son coeur le jugement des enfants d'Israël » (Ex 28:30). La traduction des LXX dans 1Sa 14:41 nous apprend que l'interrogation, sorte de tirage au sort, donnait la réponse de Dieu par ourim ou par toummim, c'est-à-dire, sans doute, par oui ou par non. A ce précieux renseignement, les LXX en ajoutent un autre ; le texte hébreu, dans 1Sa 14, après avoir spécifié (verset 3) qu'Ahija le prêtre « portait un éphod », veut que Saül ait dit à Ahija : « Fais approcher l'arche de Dieu ! » (Il s'agissait de savoir s'il fallait attaquer les Philistins ou non). Or, nulle part il n'est dit que l'arche servait aux oracles. Les LXX, fidèles aux moeurs de l'époque et à la mention du verset 3, ont dans leur traduction (verset 18) : « Saül dit à Ahija : Apporte l'éphod ! car c'est lui qui portait alors l'éphod devant les Israélites » (cf. Josèphe, Ant., VI, 6:3). Ce texte répond exactement à ce que nous disent 1Sa 23:6 30:7 des consultations de David par l'éphod du prêtre Abiathar.

Tout l'ensemble de cet appareil divinatoire (l'éphod avec le pectoral renfermant l'Ourim et le toummim) était recouvert par un riche surplis laissant à nu le pectoral, et bordé de grenades et de clochettes. On l'appelait « le manteau de l'éphod » (Ex 28:31 ; la traduction « robe » ne convient guère ici). Le grand-prêtre, avant d'entrer dans le lieu saint pour officier, devait revêtir ce manteau dont les clochettes, par leur tintement, appelaient le peuple au recueillement et le rassuraient en écartant les mauvais esprits que la superstition populaire se représentait comme rôdant toujours autour des sanctuaires.

Osée, dépeignant le dépouillement de l'Israël infidèle, relève l'importance de l'éphod, lorsqu'il avertit le peuple qu'il restera longtemps sans lien avec la divinité : (Os 3:4) roi, sacrifice, éphod désignant dans ce texte les rapports normaux avec l'Éternel, (cf. 1Sa 2:28) chef, statue, théraphim faisant allusion à l'état d'anarchie politique et d'asservissement aux idoles (voir Divination, 3). -- Esd 2:63, Ne 7:65 (cf. No 27:21) montrent que l'usage de l'Ourim et du Toummim, éclipsé pendant les siècles du prophétisme, revint en faveur quand le sacerdoce eut repris, après l'exil, la direction religieuse du peuple élu.

On s'est demandé si c'était l'éphod revêtu par le prêtre de la divinité qui avait amené à appeler « éphod » l'image de la divinité elle-même, ou si c'était de la divinité qu'était venu le nom du costume de l'officiant. L'examen des statues égyptiennes semblerait prouver que c'est au vêtement qu'a appartenu d'abord le nom d'éphod et que ce qualificatif n'a été donné à l'image divine que par extension, pendant une période assez ancienne et relativement courte. Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Exode 28

      6 » Ils feront l'éphod en or, en fil bleu, pourpre et cramoisi, et en fin lin retors. Il sera fait selon l’art du brodeur.
      7 On y fera 2 bretelles qui le relieront par ses 2 bords ; c'est ainsi qu'il sera assemblé.
      8 L’écharpe sera faite du même matériau que l'éphod et fixée sur lui ; elle sera en or, en fil bleu, pourpre et cramoisi, et en fin lin retors.
      9 Tu prendras 2 pierres d'onyx et tu y graveras les noms des fils d'Israël,
      10 6 noms sur une pierre et les 6 autres sur la seconde pierre, d'après leur ordre de naissance.
      11 Tu graveras les noms des fils d'Israël sur les deux pierres, comme le fait un graveur de pierres, un graveur de cachets, et tu les entoureras de montures en or.
      12 Tu mettras les deux pierres sur les bretelles de l'éphod en souvenir des fils d'Israël et c'est comme souvenir qu'Aaron portera leurs noms devant l'Eternel sur ses deux épaules.
      13 Tu feras des montures en or
      14 ainsi que 2 chaînettes en or pur, que tu tresseras en forme de cordons, et tu fixeras aux montures les chaînettes ainsi tressées.
      15 » Tu feras le pectoral du jugement selon l’art du brodeur. Tu le feras avec le même matériau que l'éphod, en or, en fil bleu, pourpre et cramoisi, et en fin lin retors.
      16 Il sera carré et double ; sa longueur et sa largeur seront de 25 centimètres.
      17 Tu y enchâsseras une garniture de 4 rangées de pierres ; première rangée : une sardoine, une topaze, une émeraude ;
      18 deuxième rangée : une escarboucle, un saphir, un diamant ;
      19 troisième rangée : une opale, une agate, une améthyste ;
      20 quatrième rangée : une chrysolithe, un onyx, un jaspe. Ces pierres seront enchâssées dans leurs montures en or.
      21 Il y en aura 12, d'après les noms des fils d'Israël. Elles seront gravées comme des cachets, chacune avec le nom de l'une des 12 tribus.
      22 Tu feras sur le pectoral des chaînettes en or pur, tressées en forme de cordons.
      23 Tu feras 2 anneaux en or sur le pectoral et tu les mettras aux 2 extrémités du pectoral.
      24 Tu passeras les 2 cordons en or dans les 2 anneaux placés aux 2 extrémités du pectoral ;
      25 et tu fixeras par-devant les bouts des 2 cordons aux 2 montures placées sur les bretelles de l'éphod.
      26 Tu feras encore 2 anneaux en or, que tu mettras aux 2 extrémités du pectoral, sur le bord intérieur appliqué contre l'éphod.
      27 Et tu feras 2 autres anneaux en or, que tu mettras au bas des 2 bretelles de l'éphod, sur le devant, près de leur point d’attache, au-dessus de l’écharpe de l'éphod.
      28 On attachera le pectoral par ses anneaux aux anneaux de l'éphod avec un cordon bleu, afin que le pectoral soit au-dessus de l’écharpe de l'éphod et qu'il ne puisse pas se séparer de l'éphod.
      29 Lorsque Aaron entrera dans le sanctuaire, il portera sur son cœur les noms des fils d'Israël, gravés sur le pectoral du jugement, pour en garder à toujours le souvenir devant l'Eternel.
      30 Tu placeras dans le pectoral du jugement l'urim et le thummim, et ils seront sur le cœur d'Aaron lorsqu'il se présentera devant l'Eternel. Ainsi, Aaron portera constamment sur son cœur le jugement des Israélites lorsqu'il se présentera devant l'Eternel.
      31 » Tu feras la robe de l'éphod entièrement en étoffe bleue.
      32 Au milieu, il y aura une ouverture pour la tête, et cette ouverture aura tout autour un ourlet tissé, comme l'encolure d'un habit en cuir, afin que la robe ne se déchire pas.
      33 Tout autour de la bordure, en bas, tu feras des grenades de couleur bleue, pourpre et cramoisie intercalées avec des clochettes en or :
      34 une clochette en or et une grenade, une clochette en or et une grenade, sur toute la bordure de la robe.
      35 Aaron la portera pour faire le service. Quand il entrera dans le sanctuaire devant l'Eternel et quand il en sortira, on entendra le son des clochettes et il ne mourra pas.
      36 » Tu feras une lame en or pur et tu y graveras, comme le fait un graveur de cachet : ‘Sainteté à l'Eternel.’

      Lévitique 8

      7 Il mit la tunique à Aaron, lui passa la ceinture, l’habilla de la robe et plaça sur lui l'éphod, qu'il serra avec l’écharpe de l'éphod dont il l’habilla.

      Nombres 27

      21 Il se présentera devant le prêtre Eléazar, qui consultera pour lui le jugement de l'urim devant l'Eternel. C’est sur l’ordre d’Eléazar que Josué et tous les Israélites avec lui, toute l'assemblée, partiront en campagne et en reviendront. »

      Juges 8

      27 Gédéon en fit un éphod qu’il plaça dans sa ville, à Ophra. Il y devint l'objet des prostitutions de tout Israël et il fut un piège pour Gédéon et pour sa famille.

      Juges 17

      4 Il rendit donc l'argent à sa mère. Elle prit 200 pièces d'argent et les donna au fondeur, qui en fit une sculpture sacrée et une idole en métal fondu. On les plaça dans la maison de Mica.

      1 Samuel 2

      18 Samuel faisait le service devant l'Eternel et cet enfant était habillé d'un éphod en lin.
      28 Je les ai choisis parmi toutes les tribus d'Israël pour être à mon service en tant que prêtres, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l'éphod devant moi, et j'ai donné à la famille de ton père tous les sacrifices passés par le feu qu’offrent les Israélites.

      1 Samuel 14

      1 Un jour, Jonathan, fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, poussons jusqu'au poste des Philistins qui se trouve là, de l'autre côté. » Il n'en dit rien à son père.
      2 Saül se tenait à la limite de Guibea sous le grenadier de Migron, et la troupe qui était avec lui comptait environ 600 hommes.
      3 C’était Achija, fils d'Achithub – lui-même frère d'I-Kabod, le fils de Phinées et le petit-fils d'Eli, prêtre de l'Eternel à Silo – qui portait l'éphod. Le peuple ne savait pas que Jonathan était parti.
      4 Dans le passage par lequel Jonathan cherchait à arriver au poste des Philistins, il y avait une dent de rocher de chaque côté ; l'une s’appelait Botsets et l'autre Séné.
      5 L'une de ces dents se trouvait au nord, en face de Micmash, et l'autre au sud, en face de Guéba.
      6 Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, poussons jusqu'au poste de ces incirconcis. Peut-être l'Eternel agira-t-il pour nous. En effet, rien ne peut empêcher l'Eternel de sauver, que ce soit au moyen d'un petit ou d'un grand nombre. »
      7 Celui qui portait ses armes lui répondit : « Fais tout ce que tu as dans le cœur, suis ta pensée. Me voici avec toi, prêt à te suivre. »
      8 « Eh bien ! dit Jonathan, allons vers ces hommes et montrons-nous à eux.
      9 S'ils nous disent : ‘Arrêtez-vous jusqu'à ce que nous arrivions vers vous’, nous resterons à notre place et nous ne monterons pas vers eux.
      10 Mais s'ils disent : ‘Montez vers nous’, nous monterons, car l'Eternel les livre entre nos mains. C'est ce qui nous servira de signe. »
      11 Ils se montrèrent tous les deux au poste des Philistins, et les Philistins dirent : « Voilà que les Hébreux sortent des trous où ils se sont cachés. »
      12 Les hommes du poste s'adressèrent ainsi à Jonathan et à son porteur d’armes : « Montez vers nous et nous vous ferons savoir quelque chose. » Jonathan dit à son porteur d’armes : « Monte après moi, car l'Eternel les livre entre les mains d'Israël. »
      13 Jonathan monta en s'aidant des mains et des pieds, et son porteur d’armes le suivit. Les Philistins tombaient devant Jonathan et son porteur d’armes donnait la mort derrière lui.
      14 Dans ce premier combat, Jonathan et son porteur d’armes tuèrent une vingtaine d'hommes, sur un espace limité.
      15 La terreur gagna le camp, la région et tout le peuple ; le poste et ceux qui semaient la dévastation furent eux aussi terrifiés. La terre se mit de plus à trembler. Cela devint une terreur divine.
      16 Les sentinelles de Saül qui se trouvaient à Guibea de Benjamin virent que c’était la débandade générale parmi la foule des Philistins.
      17 Alors Saül dit au peuple qui était avec lui : « Faites donc l’appel et voyez qui nous a quittés. » Ils firent l’appel et l'on vit qu'il manquait Jonathan et son porteur d’armes.
      18 Saül dit à Achija : « Fais approcher l'arche de Dieu ! » En effet, ce jour-là, l'arche de Dieu était avec les Israélites.
      19 Pendant que Saül parlait au prêtre, l’agitation allait toujours en augmentant dans le camp des Philistins. Saül dit au prêtre : « Retire ta main ! »
      20 Puis Saül et tout le peuple qui était avec lui se rassemblèrent et s'avancèrent jusqu'au lieu du combat. Alors les Philistins tournèrent l'épée les uns contre les autres, dans un très grand trouble.
      21 Il y avait des Hébreux parmi les Philistins, comme c’était le cas depuis longtemps. Ils étaient montés avec eux dans le camp, où ils se trouvaient dispersés. Ils se joignirent aux Israélites qui étaient avec Saül et Jonathan.
      22 Tous les hommes d'Israël qui s'étaient cachés dans la région montagneuse d'Ephraïm apprirent que les Philistins prenaient la fuite et se mirent aussi à les poursuivre dans la bataille.
      23 L'Eternel délivra Israël ce jour-là, et le combat se prolongea plus loin encore que Beth-Aven.
      24 La journée fut fatigante pour les Israélites. Saül avait lié le peuple par serment en disant : « Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis ! » et personne n'avait pris de nourriture.
      25 Tout le peuple était arrivé dans une forêt où il y avait du miel à la surface du sol.
      26 Lorsque le peuple entra dans la forêt, il vit le miel qui coulait, mais personne ne porta la main à la bouche, car le peuple respectait le serment.
      27 Quant à Jonathan, il ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple. Il avança le bout du bâton qu'il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel et ramena la main à la bouche ; et sa vue devint claire.
      28 Alors quelqu'un du peuple lui adressa la parole et dit : « Ton père a fait jurer le peuple en disant : ‘Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture aujourd'hui !’et le peuple est épuisé. »
      29 Jonathan dit : « Mon père fait du tort au peuple. Regardez donc comme ma vue est devenue claire du fait que j'ai goûté un peu de ce miel.
      30 Si aujourd'hui le peuple avait mangé du butin qu'il a trouvé chez ses ennemis, la défaite des Philistins n'aurait-elle pas été plus grande ? »
      31 Ce jour-là, ils portèrent des coups aux Philistins depuis Micmash jusqu'à Ajalon. Le peuple était très fatigué,
      32 et il se jeta sur le butin. Il prit des brebis, des bœufs et des veaux, les égorgea à même le sol et en mangea avec le sang.
      33 On le rapporta à Saül en disant : « Le peuple pèche contre l'Eternel en mangeant de la viande avec le sang. » Saül dit : « Vous commettez un acte d’infidélité. Roulez immédiatement une grande pierre vers moi. »
      34 Puis il ajouta : « Dispersez-vous parmi le peuple et ordonnez à chacun de m'amener son bœuf ou sa brebis et de l'égorger ici. Ensuite vous pourrez manger et vous ne pécherez pas contre l'Eternel en mangeant la viande avec le sang. » Pendant la nuit, chaque membre de la troupe amena son bœuf afin de l'égorger sur la pierre.
      35 Saül construisit un autel pour l'Eternel. Ce fut le premier autel qu'il construisit en l’honneur de l'Eternel.
      36 Saül dit : « Descendons cette nuit à la poursuite des Philistins ! Pillons-les jusqu'au matin, sans laisser de survivant. » Les Israélites répondirent : « Fais tout ce qui te semblera bon. » Alors le prêtre dit : « Approchons-nous ici de Dieu. »
      37 Saül consulta Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu entre les mains d'Israël ? » Mais l’Eternel ne lui donna aucune réponse ce jour-là.
      38 Saül dit : « Approchez-vous ici, vous tous, les chefs du peuple. Faites des recherches et voyez quel péché a été commis aujourd'hui.
      39 En effet, l'Eternel, le libérateur d'Israël, est vivant, même si mon fils Jonathan en est l'auteur, il mourra. » Dans tout le peuple, personne ne lui répondit.
      40 Saül dit à tout Israël : « Mettez-vous d'un côté, et mon fils Jonathan et moi, nous serons de l'autre. » Le peuple dit à Saül : « Fais ce qui te semblera bon. »
      41 Saül dit à l'Eternel : « Dieu d'Israël, fais connaître la vérité. » Jonathan et Saül furent désignés, et le peuple fut libéré.
      42 Saül dit : « Procédez à un tirage au sort entre mon fils Jonathan et moi. » Jonathan fut désigné.
      43 Saül lui dit : « Raconte-moi ce que tu as fait. » Jonathan le lui raconta. Il dit : « J'ai goûté un peu de miel avec le bout du bâton que j'avais à la main. Me voici, prêt à mourir. »
      44 Saül dit : « Que Dieu me traite avec la plus grande sévérité si tu ne meurs pas, Jonathan ! »
      45 Le peuple dit à Saül : « Quoi ! Jonathan mourrait, lui qui a accompli cette grande délivrance en Israël ! Certainement pas ! L'Eternel est vivant ! Pas un cheveu de sa tête ne tombera à terre, car c'est avec Dieu qu'il a agi aujourd’hui. » Ainsi, le peuple sauva Jonathan et il ne mourut pas.
      46 Saül cessa de poursuivre les Philistins et ceux-ci partirent chez eux.
      47 Après avoir pris possession de la royauté sur Israël, Saül fit de tous côtés la guerre à tous ses ennemis : aux Moabites, aux Ammonites, aux Edomites, aux rois de Tsoba et aux Philistins ; et partout où il se tournait, il était vainqueur.
      48 Il montra sa force, battit Amalek et délivra Israël de l’oppression de ceux qui le pillaient.
      49 Les fils de Saül étaient Jonathan, Jishvi et Malkishua. L’aînée de ses deux filles s'appelait Mérab, et la plus jeune Mical.
      50 La femme de Saül s’appelait Achinoam ; elle était la fille d'Achimaats. Le chef de son armée avait pour nom Abner ; il était le fils de Ner, l’oncle de Saül.
      51 Kis, le père de Saül, et Ner, le père d'Abner, étaient les fils d'Abiel.
      52 Pendant toute la vie de Saül, il y eut une guerre acharnée contre les Philistins. Dès que Saül apercevait un homme fort et vaillant, il le prenait à son service.

      1 Samuel 21

      9 David dit à Achimélec : « N'as-tu pas sous la main une lance ou une épée ? En effet, je n'ai pris avec moi ni mon épée ni mes armes, parce que l'ordre du roi était urgent. »

      1 Samuel 22

      18 Alors le roi dit à Doëg : « Tourne-toi et frappe les prêtres. » Doëg l'Edomite se tourna, et ce fut lui qui frappa les prêtres. Il fit mourir ce jour-là 85 hommes qui portaient l'éphod de lin.

      1 Samuel 23

      6 Lorsque Abiathar, le fils d'Achimélec, s’était réfugié auprès de David à Keïla, il avait apporté l'éphod avec lui.

      2 Samuel 6

      14 David dansait de toute sa force devant l'Eternel et il était habillé d’un éphod en lin.

      1 Chroniques 15

      27 David était habillé d'un manteau de fin lin, de même que tous les Lévites chargés de porter l'arche, les chantres et Kenania, le chef des musiciens. David portait aussi un éphod en lin.

      Esdras 2

      63 Le gouverneur de Juda leur interdit de manger des offrandes très saintes, et ce jusqu'à ce qu’un prêtre ait pu consulter l'urim et le thummim.

      Néhémie 7

      65 Le gouverneur de Juda leur interdit de manger des offrandes très saintes, et ce jusqu'à ce qu’un prêtre ait pu consulter l'urim et le thummim.

      Osée 3

      4 En effet, les Israélites resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue, sans éphod et sans théraphim.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider