Dictionnaire Biblique de Top Bible

EPHRAÏM

Fils cadet de Joseph, né en Egypte comme Manassé ; leur mère s'appelait Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre d'On (Ge 41:50-52, E ; Ge 41:45, J). Son nom dérive d'un verbe hébreu qui signifie « être fécond ». Les bénédictions de Jacob (Ge 49:22-26) parlent de Joseph et nullement de ses deux fils. Certains commentateurs voient dans ce texte une allusion générale au clan éphraïmite. Ce qui est plus certain, c'est que Ge 48:14 place Éphraïm avant Manassé (J) au moment de la bénédiction que leur donne Jacob : le cadet passe avant l'aîné. Ge 48:5 présente le même fait et Ge 50:23 le cite dans le même ordre, mais place Makir, fils de Manassé, immédiatement après ; ici Manassé ne figure pas dans le texte. Que conclure de ces indications ? Est-on en présence d'une allusion qui affirmerait le rôle prééminent de cette tribu ? Il est de fait qu'Éphraïm a donné à l'histoire israélite Josué (No 13:8) et le prophète Samuel (1Sa 1). La portion du territoire qui échut à Éphraïm était productive : c'était la moitié S. de la future province de Samarie. (cf. Jos 16:5 et suivants) D'après les chiffres de recensements, dont nous avons déjà marqué le peu de valeur historique, dans les passages sacerdotaux, la population de la tribu représentait environ les 5 ou 7 pour cent d'Israël, non compris Lévi (No 1:33 26:37).

D'après le cantique de Débora, il se pourrait que les Éphraïmites se fussent adjoint des Amalécites (Jug 5:14 12:15). Jéroboam I er (1Ro 11:26) devait être originaire de la même tribu : les villes de Sichem, Thirtsa et Samarie appartenaient à son territoire ; après la folle équipée de Roboam, elles passèrent au royaume du N. ou d'Israël, dont la tribu d'Éphraïm fut toujours le centre politique et militaire : d'où la désignation, fréquente chez les prophètes, de ce royaume du N. sous le nom d'Éphraïm (Os 4:17 6:4, Jer 31:18, etc.). Avant le schisme, toutefois, la tribu d'Éphraïm avait dû entretenir d'étroites relations avec Benjamin et Makir, car les textes englobent l'une et l'autre sous l'expression « maison de Joseph » 1Sa 19:20, ce qui suppose une séparation politique d'avec Manassé qui s'esquissa très tôt (Ge 48:5,13), pour s'achever tardivement. La tradition du Deutéronome consacre ce fait (De 33:17). Le livre des Juges reproche à Éphraïm son libéralisme à l'égard des Cananéens (Jug 1:29) et à l'occasion de l'histoire de Sichem (Jug 8-9). La tendance belliqueuse de ce clan se manifesta en particulier au lendemain de la mort de Saül ; son successeur David dut recourir à la contrainte afin d'établir l'unité nationale compromise par Ephraïm qui témoignait un réel attachement à l'ancienne dynastie benjamite « de la maison de Joseph » (2Sa 2:9 à 2Sa 5:1). Deux indications retiennent encore l'attention : c'est en Éphraïm que se trouvait le sanctuaire national de Silo où Josué tint ses conciliabules au sujet du partage du pays (Jos 18:1 21:1 et suivant, etc.), et où le jeune Samuel s'initia à sa vocation prophétique sous la direction du prêtre attitré Héli (1Sa 1 ss). P. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 41

      45 Le pharaon appela Joseph Tsaphnath-Paenéach et lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d'On. Joseph partit pour visiter l'Egypte.
      50 Avant les années de famine, Joseph eut deux fils que lui donna Asnath, fille de Poti-Phéra, le prêtre d'On.
      51 Joseph appela l'aîné Manassé, car, dit-il, « Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute ma famille. »
      52 Et il appela le second Ephraïm, car, dit-il, « Dieu m'a donné des enfants dans le pays de mon malheur. »

      Genèse 48

      5 Désormais, les deux fils qui te sont nés en Egypte avant mon arrivée vers toi en Egypte seront les miens : Ephraïm et Manassé seront mes fils, tout comme Ruben et Siméon.
      13 Puis il les prit tous les deux par la main : il tint Ephraïm de la main droite, de telle sorte qu’il était à gauche d'Israël, et Manassé de la main gauche, de telle sorte qu’il était à droite d'Israël, et il les fit approcher de lui.
      14 Israël tendit sa main droite et la posa sur la tête d'Ephraïm, qui était le plus jeune, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé. Ce fut intentionnellement qu'il posa ses mains ainsi, car Manassé était l'aîné.

      Genèse 49

      22 » Joseph est le rejeton d'un arbre fertile, #le rejeton d'un arbre fertile près d'une source ; #ses branches dépassent le mur. #
      23 On l’a provoqué, on lui a lancé des flèches, #les archers l'ont poursuivi de leur haine, #
      24 mais son arc est resté ferme #et ses bras ont été fortifiés #par l’intervention du Dieu puissant de Jacob. #Il est ainsi devenu le berger, le rocher d'Israël. #
      25 C'est l'œuvre du Dieu de ton père, et il t'aidera ; #c'est l'œuvre du Tout-Puissant, et il te bénira. #Il t’accordera les bénédictions du ciel, #les bénédictions de l’eau souterraine, #les bénédictions de la mamelle et du ventre maternel. #
      26 Les bénédictions de ton père dépassent celles de ses ancêtres, #elles vont jusqu’aux limites des anciennes collines. #Qu'elles reposent sur la tête de Joseph, #sur le crâne de celui qui est le prince consacré de ses frères !

      Genèse 50

      23 Joseph vit les fils d'Ephraïm jusqu'à la troisième génération et il tint même les fils de Makir, le fils de Manassé, sur ses genoux à leur naissance.

      Nombres 1

      33 On dénombra 40'500 hommes dans la tribu d'Ephraïm.

      Nombres 13

      8 pour la tribu d'Ephraïm : Hosée, fils de Nun ;

      Nombres 26

      37 Tels sont les clans des descendants d'Ephraïm. On dénombra 32'500 hommes. Ce sont les descendants de Joseph en fonction de leur clan.

      Josué 16

      5 Voici le territoire des clans des Ephraïmites. La frontière de leur héritage était, à l'est, Atharoth-Addar et allait jusqu'à Beth-Horon-la-haute.

      Josué 18

      1 Toute l'assemblée des Israélites se réunit à Silo, et ils y installèrent la tente de la rencontre. Le pays leur était soumis.

      Josué 21

      1 Les chefs de famille des Lévites s'approchèrent du prêtre Eléazar, de Josué, fils de Nun, et des chefs de famille des tribus israélites.

      Juges 1

      29 Ephraïm ne chassa pas les Cananéens qui habitaient à Guézer, et ceux-ci habitèrent au milieu d'Ephraïm à Guézer.

      Juges 5

      14 D'Ephraïm sont arrivés les habitants d'Amalek, #à ta suite a marché Benjamin comme membre de ta troupe. #De Makir sont venus des chefs, #et de Zabulon des commandants. #

      Juges 8

      1 Les hommes d'Ephraïm dirent à Gédéon : « Que signifie cette manière d'agir envers nous ? Pourquoi ne pas nous avoir appelés, quand tu es allé combattre Madian ? » Ils s’en prirent violemment à lui.
      2 Gédéon leur répondit : « Qu'ai-je fait en comparaison de vous ? Le peu qu’a pu grappiller Ephraïm ne vaut-il pas mieux que tout ce qu’a pu récolter la famille d’Abiézer ?
      3 C'est entre vos mains que Dieu a livré Oreb et Zeeb, les chefs de Madian. Qu'ai-je donc pu faire en comparaison de vous ? » Lorsqu'il eut dit cela, leur colère contre lui s'apaisa.
      4 Gédéon arriva au Jourdain et le passa, ainsi que les 300 hommes qui étaient avec lui. Bien que fatigués, ils étaient toujours à la poursuite des Madianites.
      5 Gédéon dit aux habitants de Succoth : « Donnez, je vous en prie, quelques pains aux hommes qui m'accompagnent, car ils sont fatigués et je suis à la poursuite de Zébach et de Tsalmunna, les rois de Madian. »
      6 Les chefs de Succoth répondirent : « Zébach et Tsalmunna sont-ils déjà en ton pouvoir, pour que nous donnions du pain à ton armée ? »
      7 Gédéon répliqua : « Eh bien ! lorsque l'Eternel aura livré entre mes mains Zébach et Tsalmunna, je déchirerai votre chair avec des épines du désert et avec des chardons. »
      8 De là il monta à Penuel et il fit la même demande aux habitants de Penuel. Ils lui répondirent comme ceux de Succoth,
      9 et il leur dit aussi : « Quand je reviendrai en paix, je démolirai cette tour. »
      10 Zébach et Tsalmunna se trouvaient à Karkor avec leur armée d’environ 15'000 hommes, les seuls survivants de toute l'armée des nomades de l'est ; 120'000 hommes aptes au combat avaient été tués.
      11 Gédéon monta par le chemin qu’empruntent les nomades, à l'est de Nobach et de Jogbeha, et il battit l'armée qui se croyait en sécurité.
      12 Zébach et Tsalmunna prirent la fuite et Gédéon les poursuivit. Il s'empara des deux rois de Madian, Zébach et Tsalmunna, et il mit en déroute toute l'armée.
      13 Gédéon, fils de Joas, revint de la bataille par la montée de Hérès.
      14 Il captura un jeune homme, habitant de Succoth, qu'il interrogea et qui lui mit par écrit le nom des chefs et des anciens de Succoth. Cela représentait 77 hommes.
      15 Puis il alla trouver les habitants de Succoth et leur dit : « Voici Zébach et Tsalmunna, au sujet desquels vous m'avez insulté en disant : ‘Zébach et Tsalmunna sont-ils déjà en ton pouvoir, pour que nous donnions du pain à tes hommes fatigués ?’ »
      16 Il s’empara des anciens de la ville et punit les habitants de Succoth avec des épines du désert et avec des chardons.
      17 Il démolit aussi la tour de Penuel et tua les habitants de la ville.
      18 Gédéon demanda à Zébach et à Tsalmunna : « Comment étaient les hommes que vous avez tués au mont Thabor ? » Ils répondirent : « Ils te ressemblaient. Chacun avait l'air d'un fils de roi. »
      19 Il dit : « C'étaient mes frères, les fils de ma mère. L'Eternel est vivant ! Si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas. »
      20 Et il ordonna à Jéther, son fils aîné : « Lève-toi, tue-les ! » Mais le jeune garçon ne dégaina pas son épée, parce qu'il avait peur. En effet, c’était encore un enfant.
      21 Zébach et Tsalmunna dirent : « Lève-toi toi-même et tue-nous, car c’est à un homme fort de le faire. » Gédéon se leva alors et tua Zébach et Tsalmunna. Il prit ensuite les ornements en forme de croissant qui étaient au cou de leurs chameaux.
      22 Les Israélites dirent à Gédéon : « Domine sur nous, toi, puis ton fils et tes descendants, car tu nous as délivrés de l’oppression de Madian. »
      23 Gédéon leur dit : « Je ne dominerai pas sur vous, et mes descendants non plus. C'est l'Eternel qui dominera sur vous. »
      24 Gédéon ajouta : « J'ai une demande à vous faire : donnez-moi chacun les anneaux de votre butin. » – Les ennemis avaient des anneaux d'or, car c’étaient des Ismaélites. –
      25 Ils répondirent : « Nous te les donnerons volontiers », et ils étendirent par terre un manteau, sur lequel chacun jeta les anneaux pris dans son butin.
      26 Le poids des anneaux d'or que demanda Gédéon fut de près de 20 kilos, et ce sans compter les ornements en forme de croissant, les boucles d'oreilles et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, ni les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux.
      27 Gédéon en fit un éphod qu’il plaça dans sa ville, à Ophra. Il y devint l'objet des prostitutions de tout Israël et il fut un piège pour Gédéon et pour sa famille.
      28 Les Madianites furent humiliés devant les Israélites et ne relevèrent plus la tête. Le pays fut en paix pendant 40 ans, c’est-à-dire durant la vie de Gédéon.
      29 Jerubbaal, fils de Joas, retourna habiter dans sa maison.
      30 Gédéon eut 70 fils, tous issus de lui, car il eut plusieurs femmes.
      31 Sa concubine, qui résidait à Sichem, lui donna aussi un fils, qu’on appela Abimélec.
      32 Gédéon, fils de Joas, mourut après une heureuse vieillesse. Il fut enterré dans le tombeau de son père Joas, à Ophra, village de la famille d'Abiézer.
      33 Après la mort de Gédéon, les Israélites recommencèrent à se prostituer aux Baals, et ils prirent pour dieu Baal-Berith.
      34 Les Israélites ne se souvinrent pas de l'Eternel, leur Dieu, qui les avait délivrés de tous les ennemis qui les entouraient.
      35 Ils ne manifestèrent pas non plus d'attachement à la famille de Jerubbaal, c’est-à-dire Gédéon, après tout le bien qu'il avait fait à Israël.

      Juges 9

      1 Abimélec, le fils de Jerubbaal, se rendit à Sichem vers les frères de sa mère, et voici comment il leur parla, ainsi qu'à tout le clan de son grand-père maternel :
      2 « Je vous en prie, dites à tous les habitants de Sichem : ‘Vaut-il mieux pour vous que 70 hommes, tous fils de Jerubbaal, dominent sur vous, ou bien un seul homme ?’Et souvenez-vous que je suis fait des mêmes os et de la même chair que vous. »
      3 Les frères de sa mère répétèrent pour lui toutes ces paroles à tous les habitants de Sichem et leur cœur pencha en faveur d'Abimélec, car ils se disaient : « C'est notre frère. »
      4 Ils lui donnèrent 70 pièces d'argent, prises dans le temple de Baal-Berith. Abimélec s'en servit pour acheter des vauriens et des aventuriers qui le suivirent.
      5 Il vint chez son père à Ophra et tua ses frères, les 70 fils de Jerubbaal, sur une même pierre. Jotham, le plus jeune fils de Jerubbaal, fut le seul rescapé, car il s'était caché.
      6 Tous les habitants de Sichem et de Millo se rassemblèrent. Ils vinrent proclamer Abimélec roi, près du chêne planté dans Sichem.
      7 Jotham fut informé de la situation. Il alla se placer sur le sommet du mont Garizim, et voici ce qu'il leur cria à haute voix : « Ecoutez-moi, habitants de Sichem, et que Dieu vous écoute !
      8 Les arbres partirent pour sacrer un roi et le mettre à leur tête. Ils dirent à l'olivier : ‘Règne sur nous.’
      9 Mais l'olivier leur répondit : ‘Comment pourrais-je renoncer à mon huile, qui me vaut l’estime de Dieu et des hommes, pour aller m’agiter au-dessus des arbres ?’
      10 Les arbres dirent alors au figuier : ‘Viens, toi, régner sur nous.’
      11 Mais le figuier leur répondit : ‘Comment pourrais-je renoncer à ma douceur et à mon excellent fruit pour aller m’agiter au-dessus des arbres ?’
      12 Les arbres dirent à la vigne : ‘Viens, toi, régner sur nous.’
      13 Mais la vigne leur répondit : ‘Comment pourrais-je renoncer à mon vin, qui réjouit Dieu et les hommes, pour aller m’agiter au-dessus des arbres ?’
      14 Alors tous les arbres dirent au buisson de ronces : ‘Viens, toi, régner sur nous.’
      15 Et le buisson de ronces répondit aux arbres : ‘Si vous voulez vraiment me sacrer roi et me mettre à votre tête, venez vous réfugier sous mon ombrage. Sinon, un feu sortira du buisson de ronces et dévorera les cèdres du Liban.’
      16 » Maintenant, est-ce avec fidélité et intégrité que vous avez agi en proclamant Abimélec roi ? Avez-vous agi avec bienveillance pour Jerubbaal et sa famille ? L'avez-vous traité conformément aux services qu'il a rendus ?
      17 En effet, mon père a combattu pour vous, il a risqué sa vie et vous a délivrés de l’oppression de Madian.
      18 Et vous, vous vous êtes attaqués à sa famille, vous avez tué ses 70 fils sur une même pierre et vous avez proclamé roi sur les habitants de Sichem Abimélec, le fils de sa servante, parce qu'il est votre frère.
      19 Si c'est avec fidélité et intégrité que vous avez aujourd’hui agi envers Jerubbaal et sa famille, eh bien, qu'Abimélec fasse votre joie et que vous fassiez aussi la sienne !
      20 Sinon, qu'un feu sorte d'Abimélec et dévore les habitants de Sichem et de Millo, et qu'un feu sorte des habitants de Sichem et de Millo et dévore Abimélec ! »
      21 Jotham se retira et prit la fuite. Il s'en alla à Beer, où il s’installa, loin de son frère Abimélec.
      22 Abimélec avait dominé 3 ans sur Israël.
      23 Alors Dieu envoya un mauvais esprit entre Abimélec et les habitants de Sichem, et ceux-ci furent infidèles à Abimélec.
      24 Cela arriva afin que l’acte de violence commis sur les 70 fils de Jerubbaal reçoive sa punition et que leur sang retombe sur leur frère Abimélec, qui les avait tués, ainsi que sur les habitants de Sichem, qui l'avaient aidé à tuer ses frères.
      25 Les habitants de Sichem placèrent en embuscade contre lui, sur les sommets des montagnes, des hommes qui dépouillaient tous ceux qui passaient près d'eux sur le chemin. Et cela fut rapporté à Abimélec.
      26 Gaal, fils d'Ebed, vint à passer par Sichem avec ses frères, et les habitants de Sichem placèrent leur confiance en lui.
      27 Ils sortirent dans la campagne, vendangèrent leurs vignes, foulèrent le raisin et se livrèrent à des réjouissances. Ils entrèrent dans le temple de leur dieu, y mangèrent et burent, et ils maudirent Abimélec.
      28 Gaal, fils d'Ebed, disait : « Qui est Abimélec et qu'est Sichem, pour que nous soyons soumis à Abimélec ? N'est-il pas le fils de Jerubbaal et Zebul n'est-il pas son lieutenant ? Servez plutôt les hommes de Hamor, le père de Sichem. Pourquoi, nous, devrions-nous servir Abimélec ?
      29 Si seulement j'étais à la tête de ce peuple ! Je renverserais Abimélec. » Et il disait à l’intention d'Abimélec : « Renforce ton armée, mets-toi en marche ! »
      30 Zebul, le gouverneur de la ville, apprit ce que disait Gaal, fils d'Ebed, et sa colère s'enflamma.
      31 Il envoya secrètement des messagers à Abimélec pour lui dire : « Gaal, fils d'Ebed, et ses frères sont venus à Sichem, et ils soulèvent la ville contre toi.
      32 Maintenant, pars de nuit, toi et le peuple qui est avec toi, et mets-toi en embuscade dans la campagne.
      33 Le matin, au lever du soleil, tu fondras sur la ville. Et lorsque Gaal et le peuple qui est avec lui sortiront contre toi, tu lui infligeras ce que te permettront tes forces. »
      34 Abimélec et tout le peuple qui était avec lui partirent de nuit, et ils se mirent en embuscade près de Sichem, répartis en 4 groupes.
      35 Gaal, fils d'Ebed, sortit et se tint à l'entrée de la ville. Abimélec et tout le peuple qui était avec lui surgirent alors de l'embuscade.
      36 Gaal aperçut cette troupe et dit à Zebul : « Voici un peuple qui descend du sommet des montagnes. » Zebul lui répondit : « C'est l'ombre des montagnes que tu prends pour des hommes. »
      37 Reprenant la parole, Gaal dit : « C'est bien un peuple qui descend des hauteurs du pays, et une troupe arrive par le chemin du chêne des devins. »
      38 Zebul lui répondit : « Où sont donc tes beaux discours, toi qui disais : ‘Qui est Abimélec, pour que nous lui soyons soumis ?’N'est-ce pas là le peuple que tu méprisais ? Mets-toi en marche maintenant, livre-lui bataille ! »
      39 Gaal s'avança à la tête des habitants de Sichem et livra bataille à Abimélec.
      40 Poursuivi par Abimélec, il prit la fuite devant lui et beaucoup d'hommes tombèrent morts jusqu'à l'entrée de la ville.
      41 Abimélec s'arrêta à Aruma et Zebul chassa Gaal et ses frères, qui ne purent rester à Sichem.
      42 Le lendemain, le peuple sortit dans la campagne. Abimélec, qui en fut informé,
      43 prit sa troupe, la partagea en 3 groupes et se mit en embuscade dans la campagne. Ayant vu que le peuple sortait de la ville, il se dressa contre eux et les battit.
      44 Abimélec et les groupes qui étaient avec lui se portèrent en avant et se placèrent à l'entrée de la ville. Deux de ces groupes se jetèrent sur tous ceux qui se trouvaient dans la campagne et les battirent.
Afficher tous les 149 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider