Dictionnaire Biblique de Top Bible

ESDRÉLON

Nom grec de la plaine appelée aujourd'hui Merdj ibn Amir (prairie du fils d'Amir) et autrefois, mais dans une acception un peu plus restreinte, plaine ou vallée de Jizréel (voir ce mot).

Vaste étendue triangulaire, dont l'hypoténuse, orientée de N. -O, à S. -E., court sur 50 km., de Djenîn (=En-Gannim) à Haïfa, et dont l'angle droit serait sensiblement au mont Thabor. Plaine très fertile dont la terre, formée de roches volcaniques décomposées, est favorable à la culture et aux pâturages, et où les eaux sont drainées par le Nahr el-Moukatta (=le Kison de Jug 5:21,1Ro 18:40). Très convoitée de tout temps, elle fut le théâtre de combats acharnés et répétés : ceux de Débora et de Barak contre Jabin et Sisera (Jug 4-5), de Gédéon contre les Madianites (Jug 7), de Saül contre les Philistins (1Sa 28 à 1Sa 31).

Dès la plus haute antiquité, les listes égyptiennes mentionnent Méguiddo (aujourd'hui Tell el-Moutésellim), ville forte en bordure de la plaine et, avec Thaanac, solide point d'appui pour les pharaons envahisseurs ou les roitelets cananéens (Jug 5:19,2Ro 23:30). Lieu de campement des troupes d'Holopherne (Jug 7:3). La plaine d'Esdrélon était la grande voie de communication de la Méditerranée au Jourdain par Beisân (voir Beth-Séan), du Carmel à Damas, empruntée par les commerçants et les conquérants. Elle fut sillonnée de bonne heure d'un réseau routier, et Josèphe (Ant, VIII, 2:3) attribuait même certaines routes à Salomon. Une route de Haïfa à Djenîn par Méguiddo fut établie sous les Flaviens, longeant la chaîne du Carmel. Des fouilles ont exploré le site de Thaanac. D'autres, plus systématiques, sont en cours à Tell el-Moutésellim (voir Méguiddo). A. P.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Juges 4

      1 Les Israélites firent encore ce qui déplaît à l'Eternel, après la mort d'Ehud.
      2 L'Eternel les vendit alors à Jabin, le roi de Canaan, qui régnait à Hatsor. Le chef de son armée était Sisera et habitait à Harosheth-Goïm.
      3 Les Israélites crièrent à l'Eternel, car Jabin avait 900 chars de fer et les opprimait avec violence depuis 20 ans.
      4 A cette époque, Débora, une prophétesse mariée à un certain Lappidoth, était juge en Israël.
      5 Elle siégeait sous le palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la région montagneuse d'Ephraïm, et les Israélites montaient vers elle pour être jugés.
      6 Elle fit appeler Barak, fils d'Abinoam, originaire de Kédesh-Nephthali, et elle lui dit : « L'Eternel, le Dieu d'Israël, t’a donné l’ordre suivant : ‘Vas-y, prends la direction du mont Thabor en emmenant 10'000 hommes des tribus de Nephthali et de Zabulon.
      7 J'attirerai vers toi, au torrent du Kison, Sisera, le chef de l'armée de Jabin, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains.’ »
      8 Barak dit à Débora : « Si tu viens avec moi, je partirai. Mais si tu ne viens pas avec moi, je ne partirai pas. »
      9 Elle répondit : « J'irai donc avec toi, mais tu n'auras aucune gloire sur la voie où tu t’engages, car c’est entre les mains d’une femme que l’Eternel livrera Sisera. » Débora se leva et se rendit avec Barak à Kédesh.
      10 Barak convoqua les tribus de Zabulon et Nephthali à Kédesh ; 10'000 hommes marchèrent à sa suite et Débora partit avec lui.
      11 Héber, le Kénien, s'était séparé des autres Kéniens qui descendaient de Hobab, le beau-frère de Moïse, et il s’était rendu jusqu'au chêne de Tsaannaïm, près de Kédesh, pour y dresser sa tente.
      12 On informa Sisera que Barak, fils d'Abinoam, avait pris la direction du mont Thabor.
      13 Et, depuis Harosheth-Goïm, Sisera rassembla vers le torrent du Kison tous ses chars, 900 chars en fer, et tout le peuple qui était avec lui.
      14 Alors Débora dit à Barak : « Lève-toi, car voici le jour où l'Eternel livre Sisera entre tes mains. L'Eternel ne marche-t-il pas devant toi ? » Barak descendit du mont Thabor, avec 10'000 hommes à sa suite.
      15 L'Eternel mit en déroute Sisera, tous ses chars et tout le camp et les livra à l’épée de Barak. Sisera descendit de son char et s'enfuit à pied.
      16 Barak poursuivit les chars et l'armée jusqu'à Harosheth-Goïm. Toute l'armée de Sisera tomba sous le tranchant de l'épée, sans qu'il en reste un seul homme.
      17 Toujours à pied, Sisera se réfugia dans la tente de Jaël, la femme de Héber le Kénien. En effet, il y avait paix entre Jabin, le roi de Hatsor, et la famille de Héber le Kénien.
      18 Jaël sortit à la rencontre de Sisera et lui dit : « Entre, mon seigneur, entre chez moi, n’aie pas peur. » Il entra chez elle dans la tente et elle le cacha sous une couverture.
      19 Il lui dit : « Donne-moi, je t’en prie, un peu d'eau à boire, car j'ai soif. » Elle ouvrit l'outre du lait, lui donna à boire et le couvrit.
      20 Il lui dit encore : « Tiens-toi à l'entrée de la tente et, si l'on vient te demander : ‘Y a-t-il quelqu'un ici ?’tu répondras : ‘Non.’ »
      21 Jaël, la femme de Héber, s’empara d’un pieu de la tente, prit un marteau, s'approcha de lui doucement et lui enfonça le pieu dans la tempe. Il pénétra jusqu’en terre. Sisera se trouvait alors dans un état de sommeil profond, car il était accablé de fatigue, et il mourut.
      22 Voici que survint Barak, qui était à la poursuite de Sisera. Jaël sortit à sa rencontre et lui dit : « Viens, je vais te montrer l'homme que tu cherches. » Il entra chez elle et vit Sisera étendu mort, le pieu dans la tempe.
      23 Ce jour-là, Dieu humilia Jabin, le roi de Canaan, devant les Israélites.
      24 La pression des Israélites se fit de plus en plus lourde contre Jabin, le roi de Canaan, jusqu'à son extermination.

      Juges 5

      1 Ce jour-là, Débora chanta le cantique que voici avec Barak, fils d'Abinoam :
      2 « Des chefs se sont mis à la tête du peuple en Israël, #et le peuple s'est montré prêt à combattre. #Bénissez-en l'Eternel !
      3 » Rois, écoutez ! Princes, prêtez l'oreille ! #Je chanterai, oui, je chanterai en l’honneur de l'Eternel, #je chanterai en l’honneur de l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      4 » Eternel, quand tu es sorti de Séir, #quand tu t'es avancé, venant des champs d'Edom, #la terre a tremblé et le ciel a ruisselé, #les nuages ont déversé leur eau. #
      5 Les montagnes se sont liquéfiées devant l'Eternel, #le Sinaï a tremblé devant l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      6 » A l’époque de Shamgar, fils d'Anath, #à l’époque de Jaël, les routes étaient abandonnées, #et ceux qui voyageaient prenaient des chemins détournés. #
      7 Les chefs étaient sans force en Israël, sans force, #quand je me suis levée, moi, Débora, #quand je me suis levée comme une mère en Israël. #
      8 Le peuple avait choisi de nouveaux dieux : #alors la guerre était aux portes. #On ne voyait ni bouclier ni lance #pour 40'000 hommes en Israël.
      9 » Mon cœur est avec les chefs d'Israël, #avec ceux du peuple qui se sont montrés prêts à combattre. #Bénissez l'Eternel !
      10 » Vous qui montez de blanches ânesses, #vous qui avez pour sièges des tapis #et vous qui marchez sur les routes, chantez ! #
      11 Que de leur voix, du milieu des abreuvoirs, #les porteurs d’eau célèbrent les bienfaits de l'Eternel, #les bienfaits de son chef en Israël ! » Alors le peuple de l'Eternel est descendu vers les portes : #
      12 ‘Réveille-toi, réveille-toi, Débora ! #Réveille-toi, réveille-toi, dis un cantique ! #Lève-toi, Barak, emmène tes prisonniers, fils d'Abinoam !’
      13 » Alors un reste du peuple a triomphé des puissants, #l'Eternel m’a donné la victoire sur les héros. #
      14 D'Ephraïm sont arrivés les habitants d'Amalek, #à ta suite a marché Benjamin comme membre de ta troupe. #De Makir sont venus des chefs, #et de Zabulon des commandants. #
      15 Les princes d'Issacar ont accompagné Débora, #et Issacar a suivi Barak. #Il a été envoyé sur ses pas dans la vallée. » Mais près des ruisseaux de Ruben, #grandes ont été les délibérations du cœur ! #
      16 Pourquoi es-tu resté au milieu des étables #à écouter le bêlement des troupeaux ? #Près des ruisseaux de Ruben, #grandes ont été les délibérations du cœur ! #
      17 Galaad, de l’autre côté du Jourdain, n'a pas quitté sa demeure. #Pourquoi Dan est-il resté sur les bateaux ? #Aser s'est assis sur le rivage de la mer #et s'est reposé dans ses ports.
      18 » Mais Zabulon est un peuple qui a affronté la mort, #et Nephthali de même, #sur les hauteurs des champs. #
      19 Les rois sont venus, ils ont combattu. #Alors les rois de Canaan ont combattu #à Thaanac, vers les eaux de Meguiddo. #Ils n’ont remporté ni butin ni argent. #
      20 Du haut du ciel on a combattu, #depuis leur parcours les étoiles ont combattu contre Sisera. #
      21 Le torrent du Kison les a entraînés, #le torrent des temps anciens, le torrent du Kison. #Mon âme, va de l’avant, sois forte ! #
      22 Alors les sabots des chevaux ont retenti, #dans la course, dans la course précipitée de leurs guerriers.
      23 » Maudissez Méroz, dit l'ange de l'Eternel, #maudissez, maudissez ses habitants, #car ils ne sont pas venus au secours de l'Eternel, #au secours de l'Eternel, parmi les hommes vaillants.
      24 » Que Jaël, la femme de Héber le Kénien, #soit bénie parmi les femmes ! #Qu’elle soit bénie parmi les femmes qui habitent sous les tentes ! #
      25 Il a demandé de l'eau, elle a donné du lait ; #dans la coupe d'honneur elle a présenté du lait caillé. #
      26 D'une main elle a pris le pieu, #et de l’autre le marteau des ouvriers. #Elle a frappé Sisera, lui a fendu la tête, #fracassé et transpercé la tempe. #
      27 Aux pieds de Jaël il s'est affaissé, #il est tombé, il s'est couché. #A ses pieds il s'est affaissé, il est tombé. #Là même où il s'est affaissé, il est tombé sans vie.
      28 » Par la fenêtre, à travers le treillis, #la mère de Sisera regarde et s'écrie : # ‘Pourquoi son char tarde-t-il à venir ? #Pourquoi ses chars vont-ils si lentement ?’#
      29 Les plus sages parmi ses femmes lui répondent, #et elle se répète à elle-même : #
      30 ‘N’est-ce pas parce qu’ils trouvent du butin ? N’est-ce pas parce qu’ils se le partagent ? #Une jeune fille, deux jeunes filles par homme, #du butin en vêtements de couleur pour Sisera, #du butin en vêtements de couleur brodés, #un vêtement de couleur, deux vêtements brodés #pour le cou du vainqueur ?’
      31 » Que tous tes ennemis disparaissent ainsi, Eternel ! #Ceux qui l'aiment sont pareils au soleil #quand il paraît dans toute sa force. » Le pays fut en paix pendant 40 ans.

      Juges 7

      1 Jerubbaal, c’est-à-dire Gédéon, et tout le peuple qui était avec lui se levèrent de bon matin et installèrent leur camp près de la source de Harod. Le camp de Madian se trouvait au nord de Gédéon, vers la colline de Moré, dans la vallée.
      2 L'Eternel dit à Gédéon : « Le peuple que tu as avec toi est trop nombreux pour que je livre Madian entre ses mains. Il pourrait en tirer gloire à mes dépens et dire : ‘C'est ma main qui m'a délivré.’
      3 Proclame donc le message suivant aux oreilles du peuple : ‘Que celui qui a peur et tremble retourne chez lui et quitte la région montagneuse de Galaad.’ » Il y eut 22'000 hommes du peuple qui retournèrent chez eux et il en resta 10'000.
      4 L'Eternel dit à Gédéon : « Le peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre au bord de l'eau et là je ferai pour toi un tri parmi eux. Celui à propos duquel je te dirai : ‘Que celui-ci aille avec toi’ira avec toi. Et celui à propos duquel je te dirai : ‘Que celui-ci n'aille pas avec toi’n'ira pas avec toi. »
      5 Gédéon fit descendre le peuple au bord de l'eau et l'Eternel dit à Gédéon : « Tous ceux qui laperont l'eau avec la langue comme le ferait un chien, tu les sépareras de tous ceux qui se mettront à genoux pour boire. »
      6 Ceux qui lapèrent l'eau en la portant à la bouche avec leur main furent au nombre de 300, et tout le reste du peuple se mit à genoux pour boire.
      7 L'Eternel dit alors à Gédéon : « C'est par les 300 hommes qui ont lapé l’eau que je vous sauverai et que je livrerai Madian entre tes mains. Que tout le reste du peuple reparte, chacun chez soi. »
      8 On prit les provisions et les trompettes du peuple, puis Gédéon renvoya tous les hommes d'Israël chez eux, en gardant seulement les 300 hommes. Le camp de Madian se trouvait au-dessous de lui dans la vallée.
      9 L'Eternel dit à Gédéon pendant la nuit : « Lève-toi, descends au camp des Madianites, car je l'ai livré entre tes mains.
      10 Si tu as peur d’y descendre, vas-y avec ton serviteur Pura.
      11 Tu écouteras ce qu'ils diront et après cela tes mains seront fortifiées. Descends donc au camp. » Gédéon descendit avec son serviteur Pura jusqu'aux avant-postes du camp.
      12 Les Madianites, les Amalécites et tous les nomades de l’est étaient dispersés dans la vallée comme un essaim de sauterelles, et leurs chameaux étaient innombrables, comme le sable qui est au bord de la mer.
      13 Lorsque Gédéon arriva, un homme était en train de raconter un rêve à son camarade. Il disait : « J'ai fait un rêve. J’y voyais un gâteau de pain d'orge rouler dans le camp de Madian. Il est venu heurter la tente et elle est tombée. Il l'a retournée sens dessus dessous, elle a été démolie. »
      14 Son camarade répondit : « Ce n'est rien d’autre que l'épée de Gédéon, fils de Joas, l’Israélite. Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp. »
      15 Lorsque Gédéon eut entendu le récit du rêve et son explication, il se prosterna, revint au camp d'Israël et dit : « Levez-vous, car l'Eternel a livré le camp de Madian entre vos mains. »
      16 Il répartit les 300 hommes en 3 groupes et leur remit à tous des trompettes ainsi que des cruches vides, avec des torches dans les cruches.
      17 Il leur dit : « Vous me regarderez et vous ferez comme moi. Dès que je serai arrivé aux abords du camp, vous ferez ce que je ferai.
      18 Quand je sonnerai de la trompette, ainsi que tous ceux qui seront avec moi, vous sonnerez aussi de la trompette tout autour du camp et vous direz : ‘Pour l'Eternel et pour Gédéon !’ »
      19 Gédéon et les 100 hommes qui l’accompagnaient arrivèrent aux abords du camp peu avant minuit, alors qu’on venait de remplacer les gardes. Ils sonnèrent de la trompette et brisèrent les cruches qu'ils avaient à la main.
      20 Les trois groupes sonnèrent de la trompette et brisèrent les cruches. Prenant de la main gauche les torches et de la main droite les trompettes dont ils devaient sonner, ils s'écrièrent : « A vos épées pour l'Eternel et pour Gédéon ! »
      21 tout en restant chacun à sa place autour du camp. Le camp tout entier se mit à courir, à pousser des cris et à prendre la fuite.
      22 Les 300 hommes sonnèrent une nouvelle fois de la trompette et, dans tout le camp, l'Eternel fit en sorte que les hommes tournent l'épée les uns contre les autres. Les hommes du camp s'enfuirent jusqu'à Beth-Shitta vers Tseréra et jusqu'aux abords d'Abel-Mehola, près de Tabbath.
      23 Les hommes d'Israël, les hommes des tribus de Nephthali, d'Aser et de tout Manassé, se rassemblèrent et poursuivirent les Madianites.
      24 Gédéon envoya des messagers dans toute la région montagneuse d'Ephraïm pour dire : « Descendez à la rencontre des Madianites et coupez-leur le passage de l’eau jusqu'à Beth-Bara, tout le long du Jourdain. » Tous les hommes d'Ephraïm se rassemblèrent, et ils s'emparèrent des gués du Jourdain jusqu'à Beth-Bara.
      25 Ils capturèrent deux chefs de Madian appelés Oreb et Zeeb. Ils tuèrent Oreb au rocher d'Oreb, et Zeeb au pressoir de Zeeb. Ils poursuivirent les Madianites et ils apportèrent la tête d'Oreb et de Zeeb à Gédéon de l'autre côté du Jourdain.

      1 Samuel 28

      1 A cette époque-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée pour faire la guerre à Israël. Akish dit à David : « Tu dois savoir que vous ferez cette campagne avec moi, toi et tes hommes. »
      2 David répondit à Akish : « Eh bien ! Tu verras ce que ton serviteur fera. » Akish dit à David : « Eh bien ! Je t’établirai pour toujours comme mon garde du corps. »
      3 Samuel était mort. Tout Israël l'avait pleuré et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait supprimé du pays ceux qui invoquaient les esprits et les spirites.
      4 Les Philistins se rassemblèrent et vinrent installer leur camp à Sunem. Saül rassembla tout Israël et ils établirent leur camp à Guilboa.
      5 A la vue du camp des Philistins, Saül fut rempli de peur et son cœur trembla violemment.
      6 Il consulta l'Eternel, mais l'Eternel ne lui répondit pas, ni par des rêves, ni par l'urim ni par les prophètes.
      7 Saül dit alors à ses serviteurs : « Cherchez-moi une femme capable d’invoquer les esprits et j'irai la consulter. » Ses serviteurs lui dirent : « A En-Dor il y a une femme capable d’invoquer les esprits. »
      8 Alors Saül se déguisa en enfilant d'autres vêtements et partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : « Pratique donc la divination pour moi en invoquant un mort, en faisant monter pour moi celui que je t’indiquerai. »
      9 La femme lui répondit : « Tu sais ce que Saül a fait, la manière dont il a fait disparaître du pays ceux qui sont capables d’invoquer les esprits et les spirites. Pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie ? Veux-tu me faire mourir ? »
      10 Saül lui jura par l'Eternel : « L'Eternel est vivant ! Il ne t'arrivera aucun mal pour cela. »
      11 La femme demanda : « Qui veux-tu que je fasse monter pour toi ? » Il répondit : « Fais-moi monter Samuel. »
      12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri et dit à Saül : « Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül ! »
      13 Le roi lui dit : « N’aie pas peur ! Dis-moi plutôt ce que tu vois. » La femme dit à Saül : « Je vois un dieu monter de la terre. »
      14 Il lui dit : « Quelle est son apparence ? » Elle répondit : « C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. » Saül comprit alors que c'était Samuel et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.
      15 Samuel dit à Saül : « Pourquoi as-tu troublé mon repos en me faisant monter ? » Saül répondit : « Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre et Dieu s'est détourné de moi. Il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des rêves. Je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire. »
      16 Samuel dit : « Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Eternel s'est détourné de toi et qu'il est devenu ton ennemi ?
      17 L'Eternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part : il a arraché la royauté de tes mains et l'a donnée à un autre, à David.
      18 Tu n'as pas obéi à l'Eternel, tu n'as pas fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère. Voilà pourquoi l'Eternel te traite aujourd'hui de cette manière.
      19 L'Eternel livrera même Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, tes fils et toi, vous serez avec moi et l'Eternel livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins. »
      20 Aussitôt Saül tomba à terre de tout son long. Les paroles de Samuel le remplissaient d'épouvante. De plus, il manquait de force, car il n'avait pris aucune nourriture de toute la journée et de toute la nuit.
Afficher tous les 118 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider