Dictionnaire Biblique de Top Bible

FÊTES

Dans toutes les religions et chez tous les peuples, on trouve des jours spéciaux consacrés à la divinité et destinés, d'une façon ou de l'autre, à unir les membres d'une famille, d'un clan, d'une tribu ou d'un peuple tout entier dans une commune manifestation de leurs sentiments religieux. Les cérémonies qui les accompagnent doivent rendre plus sensible la présence du Dieu ou des dieux qu'on adore, effacer les souillures qui attireraient le mauvais vouloir de la puissance supérieure, exprimer la reconnaissance pour les biens reçus et en assurer la continuation pour l'avenir, maintenir ainsi la communauté cultuelle dans ses privilèges comme dans les obligations qui lui incombent. Les fêtes ne pouvaient donc pas manquer en Israël, comme elles ne manquent pas non plus dans l'Église chrétienne. Mais il va sans dire que, malgré la ténacité des coutumes religieuses, elles ont évolué à travers les âges. Nous ne savons pas très bien ce qu'elles pouvaient être dans les différentes tribus avant l'époque mosaïque. Nous verrons tout à l'heure qu'il y avait déjà alors une fête du printemps, mais les rites n'en sont décrits nulle part. Il y avait sans doute d'autres fêtes à côté de celle-là ; nous les connaissons encore moins.

A partir de l'époque mosaïque, nous distinguons trois stades, d'après les trois couches de la législation, et même un quatrième pour tenir compte

des renseignements spéciaux que nous avons dans le N.T. et les écrits juifs postérieurs.

I Dans l'ancien Israël.

Les premières législations mentionnent la Pâque et les trois grandes fêtes annuelles : la fête des pains sans levain (Matsoth), la fête de la moisson (plus tard fête des Semaines ou Pentecôte) et la fête des récoltes (plus tard fête des Tabernacles).

1.

Pâque.

Nous commençons par parler de la Pâque seule, car, quoique unie très intimement à la fête des pains sans levain qui se célébrait à la même époque, elle est traitée à part dans l'Exode (voir ch. 12). Elle ne figure pas dans le Code de l'Alliance (Ex 21 Ex 22 Ex 23), et Ex 34 n'en parle pas en même temps que des trois grandes fêtes annuelles (verset 1,8 et v. 22 - 24), mais ne la mentionne qu'en passant v. 25, et cette mention pourrait bien être de rédaction postérieure : le passage parallèle Ex 23:18 a un sens plus général.

La Pâque est cependant une très ancienne fête. Sous une forme que nous ne connaissons pas, elle existait déjà avant Moïse : c'est probablement la fête qu'il demande pour son peuple la permission d'aller célébrer au désert, quand il se présente pour la première fois devant Pharaon (Ex 5:1-3, voir Ex 4:18 8:24 10 7,11,24-26). La signification primitive du nom est incertaine. Dans Ex 12:13, ce nom, pèsakh, est mis en rapport avec un verbe de même racine qui doit signifier « passer en épargnant », mais on conteste que ce soit là le vrai sens du verbe. Dans 1Ro 18:21, il signifie boiter, sauter en boitant, et désigne une danse sacrée ; donc pèsakh signifiait fête sacrée. D'autres rapprochent ce mot de l'assyr. pasakhu =apaiser, c'est-à-dire apaisement de la colère des dieux ; d'autres de l'égypt. pôsekh-- moisson. En tout cas, on ne peut rien tirer de là pour l'ancienne signification de la fête, qui était probablement, comme les fêtes du printemps qu'on rencontre chez d'autres peuples, une cérémonie de purification et de propitiation qui devait, au début d'une nouvelle année agricole, mettre les sacrifiants en règle avec le passé et leur assurer de nouvelles bénédictions divines.

La Pâque est dans l'Exode en rapport étroit avec la sortie d'Egypte, et nous n'avons aucune raison de contester la part qu'elle a eue dans les événements. C'est ce qui explique que, dans la suite, elle soit toujours demeurée exclusivement un mémorial de la grande délivrance du peuple à ce moment-là. Sa signification première a complètement disparu devant cette signification plus haute, qui devait, avec le temps, lui assurer la première place parmi les fêtes juives.

Le cérémonial de la fête (Ex 12) est rapporté à peu près de la même façon par les documents employés (P, v. 1-13 ; JE, v. 21-24) : immolation de l'agneau pascal le quatorzième jour du premier mois entre les deux soirs (=avant le coucher du soleil) ; aspersion des portes de la maison avec le sang de l'agneau, dont la valeur propitiatoire écartera l'ange destructeur, quand il passera pour frapper les premiers-nés des Égyptiens ; repas comprenant la chair de l'agneau rôti tout entier, la tête et les jambes repliées sur le corps, des pains sans levain et des herbes amères ; les participants seront en tenue de départ et ils mangeront à la hâte. La seconde partie du cérémonial (repas) manque dans JE, mais ne devait pas faire défaut dans la célébration de la fête, qui a été dès l'origine une fête de famille ; on la célébrait dans chaque maison, à moins que les habitants de la maison ne fussent pas en nombre suffisant pour manger l'agneau pascal, dont il ne devait rien rester. Dans ce cas, deux maisons se réunissaient pour la fête.

Si nous faisons abstraction des Chroniques, la Pâque n'est nulle part mentionnée dans les livres historiques (sauf Jos 5:10-12, qui vient de P) jusqu'à l'époque de Josias (2Ro 23:21,23). Nous ne savons donc pas dans quelle mesure le cérémonial normatif était observé, avec tous les détails, avant la réforme deutéronomique, ni si la fête était célébrée partout. Il faut dire que les autres fêtes ne sont pas mentionnées non plus, sauf celle des récoltes.

2.

Fête des Pains sans levain (Matsoth)

Avant d'en parler spécialement, disons que les trois grandes fêtes annuelles, à côté de la Pâque, sont commandées ensemble (Ex 23:14-17 et Ex 34:18,22-24) La règle est posée : (Ex 23:14 34:23) « Trois fois par année tu célébreras des fêtes en mon honneur », ou : « Trois fois par année les mâles se présenteront devant le Seigneur, l'Éternel, le Dieu d'Israël. » Le rituel et la durée ne sont indiqués que pour la première. L'époque est fixée d'une façon approximative (mois des épis, moisson, automne), non pas à une date exactement déterminée. On peut conclure de là qu'elles ne se célébraient pas dans toutes les parties du pays les mêmes jours et pas nécessairement de la même façon. Ce n'étaient plus, comme la Pâque, des fêtes de famille ; c'étaient des fêtes de la communauté, mais avant la concentration du culte à Jérusalem elles étaient célébrées aux sanctuaires locaux les plus importants.

La première de ces fêtes, Matsoth, unie très étroitement à la Pâque sans doute déjà dans l'ancien Israël, en tout cas dans les législations postérieures, est mise, comme la Pâque, en rapport étroit avec la sortie d'Egypte. Elle devait rappeler les pains sans levain que les Israélites avaient mangés dans la hâte de leur départ, la nuit où ils furent renvoyés par les Égyptiens (Ex 12:33,39), et, d'une manière plus générale, la grande délivrance que l'Éternel, au mois des épis, avait accordée à son peuple. Une autre signification n'est pas indiquée dans les anciennes législations. Mais des passages postérieurs, comme De 16:9 (Matsoth est le moment où la faucille est mise dans les blés) et Le 23:8-14 (rite de la gerbe), montrent que cette fête était aussi, comme les suivantes, en rapport avec le cycle agricole de la Palestine : elle marquait le commencement de la moisson (moisson des orges). On peut admettre qu'une fête spécifiquement israélite et ayant une portée historique s'est combinée avec une fête agricole existant en Canaan. Il y a, du reste, dans les rapports entre Pâque et Matsoth, rappelant toutes deux la sortie d'Egypte, quelque chose de mal établi que l'état de nos connaissances ne nous permet pas d'expliquer complètement.

3.

Fête de la Moisson.

Appelée déjà (Ex 34:22) fête des semaines (Chebouoth), elle marquait la fin de la moisson des blés. Ex 23:16 dit qu'elle est la fête des prémices du travail de l'agriculteur. Cela ne signifie pas qu'on offrait alors les prémices de la moisson (cela se faisait à Matsoth), mais que la moisson elle-même était le premier des fruits de la terre. La moisson venait avant les autres récoltes. Encore dans D et P la fête de la moisson ne dure qu'un jour ; elle avait évidemment la même durée à l'ancienne époque. Elle n'est jamais mise, dans l'A.T., en rapport avec un événement quelconque de la sortie d'Egypte. Ce n'est que plus tard qu'on l'a envisagée comme mémorial du don de la loi sur le Sinaï (Ex 19:1 et suivants). C'était donc une fête purement agricole, et il y a tout lieu de penser qu'elle existait déjà en Canaan avant l'arrivée des Israélites.

4.

Fête des Récoltes.

C'était la fête la plus importante dans l'ancien Israël, car c'est la seule qui soit mentionnée dans les écrits historiques (Jug 9:27 21:19 et suivant, 1Ro 8:2,65 12:32), et c'est d'elle qu'il s'agit également dans 1Sa 1:1-20. Aussi est-elle appelée simplement « la fête » dans 1Ro 8. Elle était, comme la précédente, une fête d'actions de grâces, mais d'actions de grâces pour toutes les récoltes de l'année, car elle venait après la cueillette des olives, la vendange et sans doute aussi le battage du blé sur l'aire. C'était une fête particulièrement joyeuse, dans laquelle on ne craignait pas de passer les bornes de la modération. (cf. 1Sa 1:13-15, Esa 28:7) Les cris de joie ne manquaient pas (La 2:7), et les cantiques non plus (Esa 30:29 : d'autres pensent ici à la fête de Pâque ; Am 5:23). Malgré l'excès des réjouissances, la fête n'en était pas moins, avant tout, un hommage du peuple à l'Éternel qui avait béni les travaux de l'année et qui avait manifesté ainsi qu'il était bien vraiment le Dieu d'Israël.

Au temps de la royauté, la fête était célébrée en Juda le septième mois de l'année ; en Israël, le huitième mois, sans doute parce qu'ici les récoltes étaient un peu plus tardives que dans le royaume du sud (1Ro 12:32). Les anciennes législations (Ex 23:16 34:22) ne fixent pas le mois et indiquent seulement comme date la fin de l'année. L'année se terminait alors en automne. Il est très probable que la fête des récoltes marquait le commencement de l'année nouvelle et était une fête de Nouvel An, comme il en existait une à Babylone et en Perse. On a supposé qu'il y avait alors une cérémonie d'intronisation de l'Éternel, c-à-d, une procession solennelle renouvelée chaque année, avec l'arche en tête, qui était comme une nouvelle prise de possession de la royauté de l'Éternel sur Israël pour l'année commençante. C'est possible, mais si certains psaumes peuvent être interprétés dans ce sens (voir spéct Ps 47), les livres historiques n'en disent absolument rien. Plus tard le Nouvel An d'automne fut. distingué de la fête des récoltes (voir parag. III).

La durée de la fête n'est pas indiquée dans les anciennes législations, mais 1Ro 8:65 suppose qu'elle était la même que plus tard. Jusqu'à la législation sacerdotale, la fête des récoltes n'est pas mise en rapport avec l'histoire du passé. Elle était donc, dans l'ancien Israël, une fête agricole, inspirée par la reconnaissance pour les biens de la terre, dont l'Éternel était le souverain dispensateur (Os 2:7-15), comme autrefois il avait été le grand libérateur de son peuple. De même que la précédente, la fête des récoltes existait en Canaan avant l'arrivée des Israélites. Les Cananéens rendaient alors hommage à leurs Baals (Jug 9:27).

5.

Autres fêtes.

La fête de la Nouvelle Lune, qui appartient du reste au cercle sabbatique plutôt qu'à celui des grandes fêtes annuelles, ne figure nulle part dans les premières lois. Mais elle existait sûrement dans l'ancien Israël, car elle est mentionnée à plusieurs reprises dans les livres historiques (1Sa 20:5,18,29,2Ro 4:23, Esa 1:13 et suivant, Am 8:5, Eze 46:1). Il résulte de ces passages que le premier jour du mois était un jour de sacrifices, avec grand repas, que les affaires, mais non pas les travaux des champs, étaient interrompues (Am 8:5) et que l'on profitait volontiers de ce demi-repos pour faire visite aux « hommes de Dieu » = prophètes (2Ro 4:23). Dans certaines maisons, un jour de nouvelle lune était mis en réserve pour le sacrifice annuel qui réunissait tous les membres de la famille (1Sa 20:6).

La fête de la Tonte des brebis, importée du désert et mentionnée 1Sa 25:2 et suivants, 2Sa 13:23, (comp. Ge 38:12) n'était pas générale. Elle n'est mentionnée dans aucune législation, car elle ne concernait évidemment qu'une partie des familles du peuple, et elle n'avait sans doute rien de spécifiquement religieux. Peut-être, du reste, a-t-elle disparu d'assez bonne heure.

D'autres fêtes analogues, concernant des faits particuliers de la vie des Israélites, ont certainement existé, mais nous ne les connaissons pas.

II Législation deutéronomique.

Le Deutéronome (De 16:1-17) n'introduit pas de fêtes nouvelles ; il laisse subsister les rites anciens, sauf sur des points de détail ; il précise en revanche la date de la fête de la moisson, qui est maintenant appelée fête des Semaines Chebouoth, en disant qu'elle doit être célébrée sept semaines après que la faucille aura été mise dans les blés (c-à-d, après la fête du printemps, Matsoth) et il fixe à sept le nombre des jours de la fête des récoltes qu'il appelle fête des Tabernacles (Soukkoth) , parce que l'habitude était introduite d'habiter pendant la fête dans les huttes de feuillage, comme cela se faisait en temps de vendanges. Il insiste sur le caractère joyeux que devaient avoir la fête des Tabernacles et celle des Semaines : « Tu te réjouiras, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le lévite, l'étranger, l'orphelin et la veuve qui sont dans tes portes. Tu célébreras la fête en l'honneur de l'Éternel, car l'Éternel ton Dieu te bénira dans toutes tes récoltes et dans le travail de tes mains ; tu te livreras donc entièrement à la joie » (v. 15). On reconnaît ici le grand souffle de piété et la bienveillance pour les pauvres et les petits, qui animent le Deutéronome.

Nous notons en passant que les versets relatifs à Pâque-Matsoth (verset 1-8) soulèvent des difficultés d'interprétation, mais nous ne nous y arrêtons pas. Tout cela n'a qu'une importance secondaire.

En revanche, le Deutéronome a amené une modification profonde dans l'organisation des trois grandes fêtes annuelles, y compris la Pâque, en ordonnant qu'elles soient désormais célébrées au seul sanctuaire de Jérusalem. Jusqu'alors on les célébrait dans les sanctuaires locaux, où elles demeuraient en connexion étroite avec les travaux de la terre. Transportées à Jérusalem, elles ont en partie perdu leur ancien caractère et sont devenues, sans doute sous des formes différentes mais avec la même portée générale, des oeuvres de piété que l'on devait pratiquer pour servir l'Éternel comme il l'avait commandé. Dans la pratique, la célébration était rendue plus difficile, puisque l'Israélite devait se transporter avec sa famille, le bétail pour les sacrifices et ses autres offrandes, souvent loin de sa demeure. Le législateur y avait pourvu dans une certaine mesure en permettant à l'Israélite, pour la dîme tout au moins, de vendre chez lui ce qu'il destinait à l'Éternel et de racheter le nécessaire à Jérusalem (De 14:22-29). Ce ne devait pas être toujours d'une exécution facile, et surtout le législateur ne dit rien de la manière dont il faudra célébrer à l'avenir la fête de Pâque proprement dite, le soir du 14 du premier mois (abib ou nisan), fête essentiellement familiale transformée en fête de la communauté et transportée à Jérusalem.

Les Chroniques, dans des récits qui sont plutôt des explications postérieures que de l'histoire (2Ch 30 et 2Ch 35), ont heureusement pourvu à ce que le Deutéronome ne dit pas : 2Ch 30 raconte qu'au temps d'Ézéchias le roi ordonna la célébration d'une grande fête de Pâque. Mais les participants n'étant pas tous purs, les lévites se chargèrent pour eux de l'immolation de l'agneau, dont la chair leur fut ensuite rendue, toute préparée, pour qu'ils la mangeassent selon leurs maisons paternelles. (cf. 2Ch 35:13) C'est sans doute d'une façon analogue que fut célébrée la Pâque commandée par Josias, après l'adoption du Deutéronome, et dont il est dit qu'aucune Pâque semblable n'avait été célébrée depuis le temps des Juges (2Ro 23:21-23).

Les auteurs du Deu. tenaient beaucoup à ce que le peuple connût exactement la loi qui lui avait été donnée ; de là la prescription de De 31:9-13, d'après laquelle tous les sept ans (lors de l'année de relâche), la loi devait être lue devant le peuple à la fête des Tabernacles.

III Législation sacerdotale (P).

C'est ici que nous trouvons les prescriptions les plus détaillées relatives aux fêtes annuelles. Celles-ci sont définitivement devenues des fêtes de la communauté dans son ensemble, qui doit les célébrer le même jour, selon les rites établis, au seul sanctuaire légitime (temple de Jérusalem). P en fixe donc exactement la date (mois et jours), la durée et le rituel (voir Le 23 et No 28-29). Ces derniers chapitres indiquent spécialement les différents sacrifices à offrir chaque jour de fête. Voir, en outre, pour la Pâque : Ex 12:1-13,43-49, No 9:1-14 ; pour Matsoth : Ex 12:14-20.

La Pâque, fixée au 14 nisan (autrefois abib =mars-avril), ne perd pas dans P, quoique étroitement unie à Matsoth, son caractère de fête familiale, car P ne change rien aux prescriptions données Ex 12 pour la première Pâque, qui fut célébrée dans les « maisons paternelles ». Et la Pâque a effectivement conservé jusqu'à la fin son caractère de fête de famille, malgré la concentration du culte à Jérusalem (voir parag. V). P ne dit pas comment, dans la pratique, on le sauvegardait de son temps ; on faisait sans doute intervenir les règles posées par 2Ch 30 et 2Ch 35, qui sont d'origine sacerdotale.

P accorde à ceux qui sont impurs ou en voyage le 14 nisan, la liberté de célébrer la Pâque le 14 du mois suivant, avec le même rituel (No 9:1,14).

La fête des Pains sans levain (Matsoth), qui suivait immédiatement la Pâque, est fixée du 15 au 21 nisan ; elle durait donc sept jours, comme déjà dans les temps anciens. Le premier jour et le septième étaient plus sacrés que les autres : le travail était interdit comme en un jour de sabbat, et il y avait sainte convocation, c-à-d, réunion solennelle dans le temple, sans doute avec lecture de la loi, prières et cantiques. Pendant toute la durée de la fête on ne devait manger que des pains sans levain, et aucun levain ne devait être toléré dans les maisons (Ex 12:19). Chaque jour des sacrifices spéciaux devaient être ajoutés aux sacrifices ordinaires (No 28:19-23). Une cérémonie particulière était l'offrande de la première gerbe de la moisson nouvelle, que le prêtre présentait à Dieu en l'agitant de côté et d'autre, suivant le rituel usité pour de semblables offrandes. Jusqu'alors il n'était pas permis de manger soit pain, soit épis provenant de la récolte nouvelle. Cette cérémonie avait lieu le lendemain du 15 nisan, qui était un jour sabbatique (ou le lendemain du sabbat qui tombait dans la semaine sainte), et c'était de ce jour-là qu'on partait pour compter les sept semaines qui devaient s'écouler jusqu'à la fête suivante. On voit que même dans P, qui insiste sur la signification historique de Matsoth, la fête avait conservé une attache avec le cycle agricole de la Palestine.

La fête des Semaines (Chebouoth, Pentecôte dans le N.T., précédemment fête de la moisson) se célébrait sept semaines après la présentation de la première gerbe à Matsoth. Elle ne durait qu'un jour mais avec repos sabbatique ; la cérémonie caractéristique était l'offrande de deux pains levés que l'on apportait du dehors, tels qu'on les mangeait dans les maisons, et que le prêtre présentait à Dieu en les agitant de côté et d'autre.

La fête des Tabernacles (Soukkoth, ancienne fête des récoltes), fixée du 15 au 22 tisri (sept. -oct.), durait huit jours et non plus sept comme auparavant. A noter cependant que, dans Le 23:33-36 39-43 il y a oscillation entre les chiffres 7 et 8, mais dans No 28, le chiffre 8 est seul admis et n'a plus varié dès lors. P précise d'autre part que les huttes de feuillage qui ont donné à la fête son nom définitif devaient rappeler les tentes sous lesquelles le peuple israélite habitait pendant son séjour au désert (Le 23:41-43).

Dans P, la fête des Tabernacles est encore la plus grande fête de l'année, comme le montre No 29, qui indique pour chaque jour, à côté des sacrifices ordinaires, des sacrifices spéciaux différents les uns des autres. Ces sacrifices spéciaux, sans compter les sacrifices ordinaires, comportaient l'immolation de 199 taureaux, béliers, boucs ou agneaux. Le premier et le huitième jour étaient des jours de sainte convocation avec repos sabbatique.

Aux anciennes fêtes, P en a ajouté deux autres : la fête du Premier tisri (sept. -oct.) et le grand Jour des Expiations (10 tisri).

Fête du Premier tisri (septième mois). Nous avons dit que, dans les temps anciens, la fête des récoltes (Tabernacles) marquait sans doute le commencement de l'année nouvelle (en automne). Quand, vers la fin de la période anté-exilique, le commencement de l'année fut transporté au printemps, suivant la coutume babylonienne, que donc le mois de nisan (ou abib, mois des épis) devint le premier des mois, (cf. Ex 12:1) et le premier nisan le premier jour de l'année, la fête des Tabernacles ne pouvait plus être la fête du Nouvel An. Mais l'ancienne manière de compter les années à partir de l'automne n'en demeura pas moins vivante dans le peuple. On laissa donc la fête des Tabernacles à sa date habituelle et on institua, à côté, une fête spéciale, le premier jour (nouvelle lune) du mois de tisri, ou plus exactement on donna à la nouvelle lune de ce mois-là une importance plus grande qu'aux autres fêtes de nouvelle lune qui continuaient à subsister. Tandis que pour celles-ci No 28:11,15 se borne à prescrire des sacrifices spéciaux, qui étaient l'affaire des prêtres plutôt que du peuple, le premier jour du septième mois, introduit par le son des trompettes, devint un jour de sainte convocation avec repos sabbatique (Le 23:23-25, No 29:1-6). C'était une manière de marquer le commencement de la seconde partie de l'année, autrefois la première, et de rappeler sur le terrain religieux, indépendamment des réjouissances populaires de l'ancien Nouvel An, l'antique coutume de placer en automne le début d'une année nouvelle. On sait que l'antique coutume a fini par reprendre le dessus et qu'elle a persisté jusqu'à aujourd'hui chez les Juifs, qui appellent le premier tisri le rosch hasch-schana =le premier jour de l'année.

Le grand Jour des Expiations (yôm hakkip-pouritn). Quoiqu'il y ait lieu d'admettre qu'un jour d'expiation, tout au moins des cérémonies d'expiation aient existé en Israël, à l'occasion du renouvellement de l'année en automne, dès les temps anciens, le grand jour des expiations n'est mentionné nulle part avant la législation sacerdotale, et encore est-il probablement une des parties les plus récentes de cette législation.

Il est mentionné, mais sans son rituel spécial, dans Le 23:22-32 et No 29:7-9, où ne se trouvent que des prescriptions analogues à celles des autres jours de fête : sacrifices, sainte convocation, repos sabbatique. Les prescriptions caractéristiques ne se trouvent que dans Le 16 (chapitre qui offre quelques difficultés aux interprètes). Le rituel est extrêmement curieux. Le grand-prêtre (souverain sacrificateur) opère seul, revêtu non pas de son costume spécial, mais uniquement de fin lin. Cinq animaux figurent dans les sacrifices : un taureau, deux boucs et deux béliers. Le sort est jeté sur les deux boucs et l'un est désigné pour l'Éternel, l'autre pour Azazel (voir ce mot), démon du désert qui représente la puissance malfaisante. Le grand-prêtre égorge tout d'abord le taureau en expiation pour lui et pour sa maison, mais il n'en porte pas le sang sur l'autel ordinaire ; il le porte, en ayant soin de se munir d'un brasier dont la fumée doit le couvrir devant l'Éternel, dans le lieu très-saint, et il en fait du doigt l'aspersion sur le propitiatoire (couvercle de l'arche) et sept fois devant le propitiatoire. Il prend ensuite le bouc destiné à l'Éternel, l'égorgé, en porte de même le sang dans le lieu très-saint, où il fait l'aspersion sur et devant le propitiatoire. C'est ainsi, dit le texte (verset 16), qu'il fera l'expiation pour le sanctuaire, à cause des impuretés des enfants d'Israël et de toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché. Il doit en faire de même pour le lieu saint et pour l'autel des holocaustes (verset 18 ; non pas autel des parfums). Après cela, il doit prendre le second bouc vivant, poser les mains dessus, confesser sur lui toutes les iniquités d'Israël, les mettre sur la tête du bouc, puis le chasser dans le désert à l'aide d'un homme qui aura cette charge. Le bouc devait emporter dans le désert (le domaine du péché et de l'impureté) les iniquités d'Israël et les faire retomber, avec le châtiment qu'elles avaient mérité, sur Azazel. Il y a là une curieuse cérémonie encore non expliquée ; elle a sans doute des origines lointaines, mais nous ne les connaissons pas, car Azazel n'est pas nommé ailleurs dans tout l'A.T. ; il figure dans les écrits juifs postérieurs comme chef de la puissance du mal (autre nom de Satan). --Le bouc était, même dans les temps postérieurs, vraiment chassé dans le désert ; on mettait sur les murs du temple et sur la route du désert des sentinelles qui devaient annoncer quand l'homme chargé de le conduire avait atteint les limites du pays.

Quand avaient été accomplies toutes ces premières cérémonies, qui étaient les principales, le grand-prêtre quittait ses habits de lin, se lavait le corps, revêtait son costume sacerdotal et offrait les deux béliers en holocaustes ordinaires pour lui et pour le peuple : c'étaient les premiers sacrifices de la communauté purifiée.

Le grand Jour des Expiations était à la fois une purification du sanctuaire, souillé par les péchés du peuple et des prêtres, et une expiation des péchés du peuple, qui devait parfaire toutes les autres expiations des particuliers, des prêtres et de la communauté elle-même. Le sacrifice journalier (thaniid) et les sacrifices des grandes fêtes faisaient expiation, mais il pouvait rester des péchés non expiés et, à la longue, le sanctuaire lui-même prenait quelque chose de la souillure ambiante. Le grand Jour des Expiations devait tout remettre au net, rendre au sanctuaire sa pureté naturelle, éloigner tout ce qui séparait encore le peuple de son Dieu. Il concentrait en une cérémonie uniquement destinée à l'expiation ce que l'on attendait de tous les sacrifices : il était l'expiation par excellence. Il avait sa place marquée au renouvellement de l'année ; il est devenu rapidement le jour le plus saint du calendrier israélite, sans être cependant, au point de vue de la participation, la plus fréquentée et la plus importante des fêtes. Toute la cérémonie est un témoignage du sentiment profond que l'Israélite avait de son péché et du besoin d'expiation. C'est un des points qui montrent le mieux que l'Évangile ne pouvait naître que sur le terrain de l'A.T.

IV Fêtes postérieures.

Après la clôture de la législation, sur le terrain du judaïsme proprement dit, de nouvelles fêtes ont été instituées. Nous les énumérons brièvement.

1.

Fête de la Dédicace. Cette fête n'a aucun rapport avec la dédicace du premier temple au temps de Salomon (1Ro 8), ni avec celle du deuxième temple au temps de Zorobabel (Esd 6:15-18). Elle a été instituée par Judas Macchabée et ses frères, à l'occasion de la purification du temple le 25 kislev (nov. -déc.) de l'année 165 avant J. -C, après les trois ans pendant lesquels il avait été occupé par les Syriens (Antiochus IV Épiphane) et consacré à Jupiter Olympien. On illuminait les maisons pendant huit jours, à partir du 25 kislev, à Jérusalem et dans toutes les localités. C'est pourquoi l'historien Josèphe a appelé cette fête phôta =la fête des lumières (Ant., XII, 7:7). Voir 1Ma 4 et 2Ma 10.

2.

Jour de Nicanor.

Célébré le 13 adar (févr. -mars), en souvenir de la victoire de Judas Macchabée sur le général syrien Nicanor le 13 adar 161 av. J. -C (1Ma 7:49,2Ma 15:36 et suivants). Mais la fête ne subsista pas longtemps ; elle se confondit avec la fête de Purim, qui la suivait immédiatement.

3.

Fête de Purim.

Elle a été instituée, d'après le livre d'Esther (voir ce mot), en souvenir de la grande délivrance accordée aux Juifs de l'empire perse, sous le règne d'Assuérus (Xerxès) ; cf. Est 9:20-26. Le nom de purim vient, d'après v. 24, d'un mot perse, pur, signifiant sort, parce que le méchant Haman avait jeté les sorts quand il projetait de faire mourir les Juifs. Mais ce mot pur n'existe pas dans la langue perse ; il s'agirait plutôt de l'assyrien puru ou buru (=pierre). La fête était célébrée le 14 et le 15 adar. Elle était précédée d'un jour de jeûne qui, à l'époque chrétienne, fut fixé au 13 adar (ancien jour de Nicanor). C'était essentiellement une fête de famille, accompagnée de grandes réjouissances et d'échanges de cadeaux. Mais elle avait passé également dans la synagogue, où on lisait alors le livre d'Esther, au milieu des applaudissements de l'assemblée. Il y a de sérieuses raisons de penser que le livre d'Esther a été écrit non pas avant l'introduction de la fête dans les milieux juifs de l'empire perse, mais une fois que la fête était bien établie, et qu'il est un essai d'explication bien plus qu'un écrit absolument historique. Aussi a-t-on cherché la véritable origine de cette fête dans le Nouvel An persan ou le Nouvel An babylonien, que les Juifs auraient célébré avec la population au milieu de laquelle ils vivaient et qu'ils auraient ensuite transformé en une fête à eux, en lui donnant, à la suite de circonstances que nous ne connaissons pas, une signification nationale. C'est possible mais non certain. Elle est mentionnée pour la première fois en Palestine dans 2Ma 15:36, mais elle est devenue rapidement très populaire.

V Au temps de Jésus et des apôtres.

Ni la fête du Premier tisri, ni le jour de Nicanor, ni la fête de Purim ne sont nommés dans le N.T. ; cependant il est très probable que la fête mentionnée Jn 5:1 était une fête de Purim, quoique l'obligation de monter à Jérusalem n'existât pas pour ces jours-là et que rien, dans l'ensemble du chapitre, ne fasse penser aux réjouissances qui les accompagnaient (voir Chronol. du N.T., I, 3). Il est fait allusion au grand Jour des Expiations dans Heb 9:7,25 ; la fête de la Dédicace est mentionnée Jn 10:22, celle des Tabernacles Jn 7 2, celle de Pentecôte à plusieurs reprises (Ac 2, 1Co 16:8, Ac 20:16), et la fête de Pâque plus souvent encore, puisque ce fut à cette époque de Pâque que mourut Jésus. Nous attirons l'attention sur trois points :

1.

La fête de Pentecôte, qui ne jouait qu'un rôle secondaire, a acquis une plus grande importance qu'autrefois. Preuve en soient les nombreux pèlerins dont parle Ac 2 et le fait que Paul tenait beaucoup, dans son dernier voyage à Jérusalem, à arriver pour Pentecôte dans la ville sainte (Ac 20:16). C'est ce que l'historien Josèphe relève aussi à plusieurs reprises (Ant., XIV, 13:4, XVII, 10:2 ; G. J., II, 3:1). Cette plus grande importance lui venait sans doute du fait qu'on avait, nous ne savons exactement quand, ajouté à sa première signification celle de mémorial du don de la loi sur le Sinaï. La loi n'ordonnait qu'un jour de fête ; un deuxième a été introduit dans le calendrier, on ne sait pas non plus à quelle époque ; les Juifs en célèbrent actuellement deux.

2.

La fête de Pâque (comprenant à la fois la Pâque proprement dite et Matsoth) était devenue déjà avant l'ère chrétienne la principale des fêtes juives, celle qui attirait à Jérusalem le plus grand nombre de pèlerins. L'historien Josèphe estime à plus de deux millions le nombre d'hommes qui pouvaient être, à cette occasion, réunis dans la ville sainte (G.J., VI, 9:3). La délivrance de la servitude d'Egypte, dont elle rappelait le souvenir, était la plus grande oeuvre de Dieu à l'égard de son peuple, et elle avait pris dans la conscience d'Israël la place qu'a pour nous le salut en Jésus-Christ. C'est donc à Pâque avant tout que le peuple juif devait célébrer la grandeur et la miséricorde de son Dieu.

Une coutume spéciale peut être rattachée à l'idée de délivrance qui dominait les esprits : celle de libérer pendant la durée de la fête un prisonnier menacé de mort. Elle n'est mentionnée que dans le N.T. (Mr 15:6 et suivants, Mt 27:15 s, Lu 23:17 s, Jn 18:39).

La Pâque proprement dite continuait, quoique célébrée à Jérusalem, à être une fête de famille. L'agneau était immolé dans le temple, mais le repas réunissait à part, dans le local qu'on avait pu trouver, les membres ou les amis d'une même famille. Le rituel du repas pascal au temps de Jésus, qui nous intéresse spécialement puisque c'est dans un semblable repas que le Seigneur institua la sainte Cène, était le suivant : quand tout le monde était assis, le père de famille prenait une première fois la coupe, la bénissait et la passait aux assistants ; c'est la coupe dont parle Lu 22:10-17. Puis chacun mangeait un peu d'herbes amères, et le père lisait la liturgie de fête, passages de la loi et prières, et répondait aux questions de son fils qui lui demandait l'origine et le but de la cérémonie. On passait la deuxième coupe et on chantait les Ps 113 et Ps 114 (première partie du grand Hallel : Ps 113 Ps 114 Ps 115 Ps 116 Ps 117 Ps 118). Puis venait, après une courte prière, le repas proprement dit composé du pain sans levain, rompu préalablement par le père de famille, de la chair rôtie de l'agneau et d'herbes amères. Le repas terminé, (cf. 1Co 11:25 : « après avoir soupé ») le père remplissait la coupe une troisième fois, la bénissait et la passait aux assistants, après en avoir naturellement bu lui-même comme les premières fois. C'est cette troisième coupe qui était spécialement appelée coupe de bénédiction. (cf. 1Co 10:16) On chantait ensuite la fin du grand Hallel (Ps 115 Ps 116 Ps 117 Ps 118, Mt 26:30 et parallèle) ; on buvait une quatrième coupe, puis même, si on voulait, une cinquième, accompagnée du chant des Ps 120 à Ps 137, et la fête se terminait assez avant dans la nuit. Les quatre premières coupes étaient obligatoires ; même les plus pauvres devaient se les procurer, fût-ce aux frais de la communauté.

3.

Nous connaissons, par le traité Soukka du Talmud, différentes cérémonies qui accompagnaient la célébration de la fête des Tabernacles au temps de Jésus et qui ne figurent pas dans l'A.T.

Disons tout d'abord que les participants devaient porter dans la main droite une palme dont les feuilles n'étaient pas encore étendues, entourée d'une branche de myrte et d'une branche de saule (loulab), et dans la main gauche un citron (ethrog), toutes les fois qu'ils montaient au temple en procession solennelle. Pendant les six premiers jours de la fête, il y avait une procession solennelle autour de l'autel des holocaustes, les prêtres marchant en tête de la foule qui agitait les palmes et criait hosanna ; le septième jour, la procession se faisait sept fois. Pendant les sept premiers jours de la fête, mais non pas le huitième comme on l'a cru à tort sur le dire d'un seul rabbi en contradiction avec les autres, un prêtre allait chercher de l'eau à l'étang de Siloé dans une cruche d'or contenant trois logs (=1 litre 1 12) et l'apportait, en passant par la porte des Eaux, dans le parvis du temple, où il était reçu au son des trompettes ; un autre prêtre prenait l'eau, en prononçant Esa 12:3, la mêlait avec du vin employé pour les libations et la versait dans deux trous pratiqués à droite et à gauche de l'autel : le tout au milieu du son des trompettes et d'autres instruments, avec psaumes chantés par les lévites.

C'est à cette cérémonie spéciale que Jésus se réfère sans doute (Jn 7:37-39), quand il s'écrie : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. » Mais il ne faut pas conclure de la date indiquée : le dernier et grand jour de la fête, que ce fût le 8 e jour de la fête. Plus grand que le 8 e était le 7 e, celui où l'on faisait 7 fois le tour de l'autel. Le 8 e jour était un jour de sainte convocation avec repos sabbatique. C'était comme un appendice à la fête proprement dite.

Le premier jour était aussi un grand jour. Le soir, la foule se réunissait dans le parvis des femmes brillamment éclairé par des candélabres à quatre branches, et là, au milieu de la musique, du chant des psaumes, du son des trompettes, les hommes les plus considérés et les prêtres dansaient en tenant un flambeau à la main, pendant que le peuple regardait et poussait des clameurs de joie. C'était une nuit fort gaie, qui ne se terminait qu'au chant du coq. Serait-ce à l'illumination de la nuit du 15-16 tisri que Jésus se réfère (Jn 8:12), quand il dit : « Je suis la lumière du monde » ? C'est possible, mais il faut se rappeler que l'illumination n'avait lieu que le premier jour de la fête. Elle n'était pas répétée les jours suivants.

La présentation des sacrifices ordinaires était aussi accompagnée du son des trompettes, du jeu des instruments et de chants des lévites, spécialement du chant du grand Hallel, (Ps 113 Ps 114 Ps 115 Ps 116 Ps 117 Ps 118) auquel la foule se mêlait par des répons et des hosannas, avec agitation répétée des palmes.

On le voit, la fête des Tabernacles avait, au temps de Jésus, subi diverses modifications, mais elle n'était pas devenue une fête triste. On ne célébrait plus, avant tout, les dons de Dieu dans la nature, mais l'ensemble des grâces, matérielles et spirituelles, que l'Éternel avait accordées à son peuple et continuait de lui accorder. L. A.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 38

      12 Bien des jours passèrent et la fille de Shua qui était la femme de Juda mourut. Une fois consolé, Juda monta à Thimna vers ceux qui tondaient ses brebis. Il y monta avec son ami Hira l'Adullamite.

      Exode 4

      18 Moïse s'en alla. De retour chez son beau-père Jéthro, il lui dit : « Laisse-moi retourner vers mes frères qui sont en Egypte pour voir s'ils sont encore en vie. » Jéthro dit à Moïse : « Vas-y en toute tranquillité. »

      Exode 5

      1 Moïse et Aaron allèrent ensuite annoncer au pharaon : « Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël : Laisse partir mon peuple pour qu'il célèbre une fête en mon honneur dans le désert. »
      2 Le pharaon répondit : « Qui est l'Eternel, pour que j'obéisse à ses ordres en laissant partir Israël ? Je ne connais pas l'Eternel et je ne laisserai pas partir Israël. »
      3 Ils dirent : « Le Dieu des Hébreux s'est présenté à nous. Permets-nous de faire trois journées de marche dans le désert pour offrir des sacrifices à l'Eternel, notre Dieu, afin qu'il ne nous frappe pas de la peste ou de l'épée. »

      Exode 8

      24 Le pharaon dit : « Je vous laisserai partir pour offrir des sacrifices à l'Eternel, votre Dieu, dans le désert. Seulement, vous ne vous éloignerez pas en y allant. Priez pour moi ! »

      Exode 10

      7 Les serviteurs du pharaon lui dirent : « Jusqu'à quand cet homme sera-t-il un piège pour nous ? Laisse partir ces gens et qu'ils servent l'Eternel, leur Dieu ! Ne vois-tu pas encore que l'Egypte court à sa perte ? »
      11 Non et non. Allez servir l'Eternel, mais seulement vous les hommes, puisque c'est ce que vous demandez. » Et on les chassa de chez le pharaon.
      24 Le pharaon appela Moïse et dit : « Allez servir l'Eternel. Seul votre petit et votre gros bétail restera, et même vos enfants pourront vous accompagner. »

      Exode 12

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron en Egypte :
      2 « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, vous le considérerez comme le premier des mois de l'année.
      3 Transmettez ces instructions à toute l'assemblée d'Israël : Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.
      4 Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le partagera avec le plus proche voisin, en fonction du nombre de personnes. Vous estimerez le nombre de personnes pour l’agneau d'après la part que chacun peut manger.
      5 Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d'un an. Vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.
      6 Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour de ce mois, où toute l'assemblée d'Israël le sacrifiera au coucher du soleil.
      7 On prendra de son sang et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.
      8 Cette même nuit, on mangera sa viande rôtie au feu ; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.
      9 Vous ne le mangerez pas à moitié cuit et bouilli dans l'eau ; au contraire, il sera rôti au feu avec la tête, les pattes et l'intérieur.
      10 Vous n'en laisserez rien pour le matin ; si toutefois il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu.
      11 Quand vous le mangerez, vous aurez une ceinture à la taille, vos sandales aux pieds et votre bâton à la main. Vous le mangerez rapidement. C'est la Pâque de l'Eternel.
      12 » Cette nuit-là, je parcourrai l'Egypte et je tuerai tous les premiers-nés du pays, hommes ou animaux. Je mettrai ainsi à exécution mes jugements contre tous les dieux de l'Egypte. Je suis l'Eternel.
      13 Pour vous en revanche, le sang servira de signe sur les maisons où vous vous trouverez : je verrai le sang et je passerai par-dessus vous. Il n'y aura pas de fléau qui vous détruise quand je frapperai l'Egypte.
      14 Vous rappellerez le souvenir de ce jour en le célébrant par une fête en l'honneur de l'Eternel ; cette célébration sera une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations.
      15 Pendant 7 jours, vous mangerez des pains sans levain. Dès le premier jour, il n'y aura plus de levain dans vos maisons. En effet, toute personne qui mangera du pain levé, du premier au septième jour, sera exclue d'Israël.
      16 Le premier jour, vous aurez une sainte assemblée, et le septième jour aussi. On ne fera aucun travail ces jours-là, vous pourrez seulement préparer la nourriture de chaque personne.
      17 Vous célébrerez la fête des pains sans levain, car c'est précisément ce jour-là que j'aurai fait sortir vos armées d'Egypte ; le respect de ce jour sera une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations.
      18 Le quatorzième jour du premier mois, le soir, vous mangerez des pains sans levain jusqu'au soir du vingt et unième jour.
      19 Pendant 7 jours, on ne trouvera pas de levain dans vos maisons. En effet, toute personne qui mangera du pain levé sera exclue de l'assemblée d'Israël, qu’il s’agisse d’un étranger ou d’un Israélite.
      20 Vous ne mangerez pas de pain levé ; dans tous vos foyers, vous mangerez des pains sans levain. »
      21 Moïse appela tous les anciens d'Israël et leur dit : « Allez prendre une pièce de petit bétail pour vos familles et sacrifiez l'agneau pascal.
      22 Vous prendrez ensuite un bouquet de branches d'hysope, vous le tremperez dans le bassin contenant le sang de l’animal et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec ce sang. Aucun de vous ne sortira de sa maison jusqu'au matin.
      23 Quand l'Eternel passera pour frapper l'Egypte et qu’il verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, il passera par-dessus la porte et ne permettra pas au destructeur d'entrer dans vos maisons pour frapper.
      24 Vous respecterez cela comme une prescription valable pour vous et pour vos enfants à perpétuité.
      25 Une fois entrés dans le pays que l'Eternel vous donnera conformément à sa promesse, vous observerez ce rite.
      26 Et lorsque vos enfants vous demanderont : ‘Que signifie ce rite pour vous ?’
      27 vous répondrez : ‘C'est le sacrifice de la Pâque en l'honneur de l'Eternel, qui est passé par-dessus les maisons des Israélites en Egypte, lorsqu'il a frappé l'Egypte et sauvé nos familles.’ » Le peuple s'inclina et adora.
      28 Les Israélites s'en allèrent et se conformèrent à ce que l'Eternel avait ordonné à Moïse et à Aaron ; c’est ainsi qu’ils agirent.
      29 Au milieu de la nuit, l'Eternel tua tous les premiers-nés en Egypte, depuis le fils aîné du pharaon qui siégeait sur son trône jusqu'au fils aîné du détenu dans sa prison et jusqu'à tous les premiers-nés des animaux.
      30 Le pharaon se leva en pleine nuit, ainsi que tous ses serviteurs et tous les Egyptiens. Il y eut de grands cris en Egypte, car il n'y avait pas une seule maison où il n'y ait pas un mort.
      31 La nuit même, le pharaon appela Moïse et Aaron et leur dit : « Levez-vous, sortez du milieu de mon peuple, vous et les Israélites. Allez servir l'Eternel comme vous l'avez dit.
      32 Prenez votre petit et votre gros bétail comme vous l'avez dit. Allez-y et bénissez-moi. »
      33 Les Egyptiens poussaient le peuple, ils étaient pressés de le renvoyer de leur pays car ils se disaient : « Nous allons tous mourir. »
      34 Le peuple emporta donc sa pâte avant qu'elle soit levée ; ils enveloppèrent les pétrins dans leurs vêtements et les portèrent sur leurs épaules.
      35 Les Israélites se conformèrent aux indications de Moïse et demandèrent aux Egyptiens des objets en argent et en or ainsi que des vêtements.
      36 L'Eternel gagna au peuple la faveur des Egyptiens, qui répondirent positivement à leur demande. Ils dépouillèrent ainsi les Egyptiens.
      37 Le nombre des Israélites qui partirent de Ramsès pour Succoth était d'environ 600'000 fantassins, sans compter les enfants.
      38 Une grande foule de gens de toutes sortes montèrent avec eux. Ils avaient aussi des troupeaux considérables de petit et de gros bétail.
      39 Ils firent des gâteaux cuits sans levain avec la pâte qu'ils avaient emportée d'Egypte et qui n'était pas levée. En effet, ils avaient été chassés d'Egypte sans pouvoir s’attarder et sans même emporter de provisions.
      40 Le séjour des Israélites en Egypte dura 430 ans.
      41 Au bout de 430 ans, ce jour-là précisément, toutes les armées de l'Eternel sortirent d'Egypte.
      42 Ce fut une nuit de veille pour l’Eternel lorsqu'il les fit sortir d'Egypte ; elle sera une nuit de veille en l'honneur de l'Eternel pour tous les Israélites au fil des générations.
      43 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron : « Voici une prescription au sujet de la Pâque : Aucun étranger n'en mangera.
      44 Tu circonciras tout esclave acquis à prix d'argent, et alors il pourra en manger.
      45 L’immigré et le salarié étranger n'en mangeront pas.
      46 On ne la mangera que dans la maison ; vous n'emporterez pas la viande à l’extérieur de la maison et *vous ne briserez aucun de ses os.
      47 Toute l'assemblée d'Israël célébrera la Pâque.
      48 Si un étranger en séjour chez toi veut célébrer la Pâque de l'Eternel, tout homme de sa maison devra être circoncis ; alors il pourra s'approcher pour la célébrer et il sera comme l’Israélite ; mais aucun incirconcis n'en mangera.
      49 Il y aura une seule loi pour l’Israélite et pour l'étranger en séjour parmi vous. »
      50 Tous les Israélites se conformèrent à ce que l'Eternel avait ordonné à Moïse et à Aaron, c’est ainsi qu’ils agirent.
      51 Et ce jour-là précisément, l'Eternel fit sortir les Israélites d'Egypte en corps d’armée.

      Exode 19

      1 Le jour même du troisième mois après leur sortie d'Egypte, les Israélites arrivèrent au désert du Sinaï.

      Exode 21

      1 » Voici les règles que tu leur présenteras.
      2 Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années, mais la septième il sortira libre, sans rien payer.
      3 S'il est entré seul, il sortira seul ; s'il avait une femme, sa femme sortira avec lui.
      4 Si c'est son maître qui lui a donné une femme et qu'il en ait eu des fils ou des filles, la femme et ses enfants appartiendront à son maître et il sortira seul.
      5 Supposons que l'esclave dise : ‘J'aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre.’
      6 Alors son maître le conduira devant Dieu, le fera approcher de la porte ou de son montant et lui percera l'oreille avec un poinçon. Ainsi l'esclave sera pour toujours à son service.
      7 » Si un homme vend sa fille comme esclave, elle ne sortira pas libre comme le font les esclaves de sexe masculin.
      8 Si elle déplaît à son maître alors qu’il avait pensé la prendre pour femme, celui-ci facilitera son rachat ; mais il n'aura pas le droit de la vendre à des étrangers, ce serait la trahir.
      9 S'il la destine à son fils, il agira envers elle conformément au droit en vigueur pour les filles.
      10 S'il prend une autre femme, il ne supprimera rien à la nourriture, aux vêtements et au droit conjugal de la première.
      11 Et s'il ne fait pas pour elle ces trois choses, elle pourra sortir sans rien payer, sans donner d'argent.
      12 » Celui qui frappera un homme mortellement sera puni de mort.
      13 S'il ne lui a pas tendu de piège et que Dieu l'ait fait tomber entre ses mains, je te désignerai un endroit où il pourra se réfugier.
      14 Mais si quelqu'un agit méchamment contre son prochain en employant la ruse pour le tuer, tu iras jusqu’à l’arracher de mon autel pour le faire mourir.
      15 » Celui qui frappera son père ou sa mère sera puni de mort.
      16 » Celui qui enlèvera un homme, qu’il l’ait vendu ou qu’on l’ait trouvé entre ses mains, sera puni de mort.
      17 * » Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.
      18 » Si des hommes se battent et que l'un d'eux frappe l'autre avec une pierre ou avec le poing, sans causer sa mort mais en l'obligeant à garder le lit,
      19 celui qui a frappé ne sera pas puni dans le cas où l'autre viendrait à se lever et à se promener dehors avec son bâton. Seulement, il le dédommagera de son interruption de travail et le fera soigner jusqu'à sa guérison.
      20 » Si un maître frappe son esclave, homme ou femme, avec un bâton et que l'esclave meure sous ses coups, il sera puni.
      21 Mais si l’esclave survit un jour ou deux, le maître ne sera pas puni, car c'est son argent.
      22 » Si des hommes se battent, heurtent une femme enceinte et la font accoucher sans qu’il n’y ait de conséquence malheureuse, ils seront punis d'une amende imposée par le mari de la femme, qu'ils paieront devant les juges.
      23 Mais s'il y a une conséquence malheureuse, tu donneras vie pour vie,
      24 *œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied,
      25 brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, plaie pour plaie.
      26 » Si un homme frappe l'œil de son esclave, homme ou femme, et qu'il lui fasse perdre l'œil, il le laissera partir libre pour prix de son œil.
      27 Et s'il fait tomber une dent à son esclave, homme ou femme, il le laissera partir libre pour prix de sa dent.
      28 » Si un bœuf frappe de ses cornes un homme ou une femme et que la mort en résulte, le bœuf sera lapidé. On ne mangera pas sa viande et le maître du bœuf ne sera pas puni.
      29 Mais si le bœuf avait déjà tendance à frapper et si on en avait averti son maître, qui ne l'a pas surveillé, dans le cas où il tuerait un homme ou une femme, le bœuf sera lapidé et son maître sera puni de mort.
      30 Si on impose au maître un prix pour le rachat de sa vie, il paiera tout ce qui lui sera imposé.
      31 Si c’est un fils ou une fille que le bœuf frappe, on lui appliquera cette règle ;
      32 mais si c’est un esclave, homme ou femme, on donnera 30 pièces d'argent au maître de l'esclave et le bœuf sera lapidé.
      33 » Si un homme retire le couvercle d’une citerne, ou bien si un homme en creuse une sans la couvrir, et qu'il y tombe un bœuf ou un âne,
      34 le possesseur de la citerne paiera au maître la valeur de l'animal en argent et gardera l'animal mort.
      35 » Si le bœuf d'un homme frappe de ses cornes le bœuf d'un autre homme et que la mort en résulte, ils vendront le bœuf vivant et en partageront le prix ; ils partageront aussi le bœuf mort.
      36 Mais s'il est connu que le bœuf avait déjà tendance à frapper et si son maître ne l'a pas surveillé, ce maître rendra bœuf pour bœuf et gardera le bœuf mort.
      37 » Si un homme vole un bœuf ou un agneau et qu'il l'égorge ou le vende, il restituera 5 bœufs pour le bœuf et 4 agneaux pour l'agneau.

      Exode 22

      1 » Si un voleur est surpris en train de commettre un vol avec effraction, qu'il soit frappé et qu’il meure, on ne sera pas coupable de meurtre envers lui ;
      2 toutefois si le soleil est levé, on sera coupable de meurtre envers lui. Un voleur devra faire une restitution : s'il n'a rien, il sera vendu pour rembourser son vol ;
      3 si ce qu'il a volé, bœuf, âne ou agneau, est encore vivant entre ses mains, il fera une restitution au double.
      4 » Si un homme fait brouter son bétail dans un champ ou une vigne et qu'il le laisse aller brouter dans le champ d’un autre, il donnera en dédommagement le meilleur produit de son champ et de sa vigne.
      5 » Si un feu éclate et rencontre des ronces, et que du blé en gerbes ou sur pied, ou bien le champ, soit brûlé, celui qui a causé l'incendie sera tenu de donner un dédommagement.
      6 » Si un homme confie à un autre la garde d'argent ou d’objets et qu'on les vole dans la maison de cette personne, le voleur fera une restitution au double, dans le cas où on le trouverait.
      7 Si on ne trouve pas le voleur, le maître de la maison se présentera devant Dieu pour déclarer qu'il n'a pas porté la main sur le bien de son prochain.
      8 » Dans toute affaire litigieuse concernant un bœuf, un âne, un agneau, un vêtement ou un objet perdu dont quelqu’un revendiquera la propriété, la cause des deux parties ira jusqu'à Dieu. Celui que Dieu condamnera fera à son prochain une restitution au double.
      9 » Si un homme confie à un autre la garde d’un âne, un bœuf, un agneau ou un autre animal et que l'animal meure, se casse un membre ou soit enlevé sans que personne ne l'ait vu,
      10 on fera intervenir entre les deux parties le serment au nom de l'Eternel. Celui qui a eu la garde de l'animal déclarera qu'il n'a pas porté la main sur le bien de son prochain. Le maître de l'animal devra accepter ce serment et l'autre ne sera pas tenu de le dédommager.
      11 En revanche, si l'animal a été volé chez lui, il sera tenu de dédommager son maître.
      12 Si l'animal a été déchiqueté, il apportera ses restes en guise de témoignage et il ne sera pas tenu à un dédommagement pour l’animal déchiqueté.
      13 » Si un homme emprunte un animal à un autre et que l'animal se casse un membre ou meure en l'absence de son maître, il devra donner un dédommagement.
      14 Si le maître est présent, il n’y aura pas de dédommagement. Si l'animal a été loué, le prix de la location suffira.
      15 » Si un homme séduit une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée et couche avec elle, il paiera sa dot et la prendra pour femme.
      16 Si le père refuse de la lui accorder en mariage, il paiera en argent la valeur de la dot des jeunes filles vierges.
      17 » Tu ne laisseras pas vivre la magicienne.
      18 » Celui qui couche avec une bête sera puni de mort.
      19 » Celui qui offre des sacrifices à d'autres dieux qu'à l'Eternel seul sera voué à l'extermination.
      20 » Tu ne maltraiteras pas l'étranger et tu ne l'opprimeras pas, car vous avez été étrangers en Egypte.
      21 » Tu ne feras pas de mal à la veuve ni à l'orphelin.
      22 Si tu leur fais du mal et qu'ils viennent à moi, j'entendrai leurs cris.
      23 Ma colère s'enflammera et je vous détruirai par l'épée ; ce sont vos femmes qui deviendront veuves, et vos enfants orphelins.
      24 » Si tu prêtes de l'argent à quelqu'un de mon peuple, au pauvre qui est avec toi, tu ne te comporteras pas envers lui comme un créancier, tu n'exigeras de lui aucun intérêt.
      25 » Si tu prends en gage le vêtement de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil.
      26 En effet, c'est sa seule couverture, c'est le vêtement dont il s'enveloppe le corps. Dans quoi coucherait-il ? S'il crie à moi, je l'entendrai, car je suis plein de grâce.
      27 » Tu ne maudiras pas Dieu et *tu ne parleras pas mal des chefs de ton peuple.
      28 » Tu ne tarderas pas à m'offrir la part qui me revient de ta moisson et de ta vendange. Tu me donneras le premier-né de tes fils.
      29 Tu me donneras aussi le premier-né de ta vache et de ta brebis ; il restera 7 jours avec sa mère et le huitième jour, tu me le donneras.
      30 » Vous serez des hommes saints pour moi. Vous ne mangerez aucune viande trouvée déchiquetée dans les champs : vous la jetterez aux chiens.

      Exode 23

      1 » Tu ne propageras pas de faux bruit. Tu ne t’associeras pas au méchant pour faire un faux témoignage.
      2 » Tu ne suivras pas la majorité pour faire le mal et tu ne déposeras pas dans un procès en te mettant du côté du grand nombre pour violer la justice.
      3 » Tu ne favoriseras pas le faible dans son procès.
      4 » Si tu rencontres le bœuf ou l’âne de ton ennemi alors qu’il est égaré, tu le lui ramèneras.
      5 Si tu vois l'âne de ton ennemi s’effondrer sous sa charge et que tu hésites à le décharger, tu l'aideras néanmoins à le décharger.
      6 » Tu ne porteras pas atteinte au droit du pauvre dans son procès.
      7 » Tu t’éloigneras de tout mensonge et tu ne feras pas mourir l'innocent et le juste, car je ne déclarerai pas juste le coupable.
      8 Tu n'accepteras aucun cadeau, car les cadeaux aveuglent ceux qui ont les yeux ouverts et pervertissent les paroles des justes.
      9 » Tu n'opprimeras pas l'étranger. Vous-mêmes, vous savez ce qu'éprouve l'étranger car vous avez été étrangers en Egypte.
      10 » Pendant 6 ans, tu ensemenceras la terre et tu en récolteras le produit.
      11 Mais la septième année, tu lui donneras du répit et tu la laisseras en repos. Les pauvres de ton peuple en jouiront et les bêtes des champs mangeront ce qui restera. Tu feras de même pour ta vigne et pour tes oliviers.
      12 » Pendant 6 jours, tu feras ton travail, mais le septième jour, tu te reposeras afin que ton bœuf et ton âne aient du repos, afin que le fils de ton esclave et l'étranger reprennent leur souffle.
      13 » Vous respecterez tout ce que je vous ai dit et vous ne mentionnerez pas le nom d'autres dieux : qu'on ne l'entende pas sortir de votre bouche.
      14 » Trois fois par an, tu célébreras des fêtes en mon honneur.
      15 Tu observeras la fête des pains sans levain. Pendant 7 jours, au moment fixé lors du mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t'en ai donné l'ordre. En effet, c'est au cours de ce mois que tu es sorti d'Egypte. On ne se présentera pas devant moi les mains vides.
      16 Tu observeras la fête de la moisson. C’est la fête des premiers fruits de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs. Tu observeras aussi la fête de la récolte, à la fin de l'année, quand tu récolteras dans les champs le fruit de ton travail.
      17 Trois fois par an, tous les hommes se présenteront devant le Seigneur, l'Eternel.
      18 » Tu n'offriras pas le sang de la victime sacrifiée en mon honneur sur du pain levé et on ne gardera pas sa graisse pendant la nuit jusqu'au matin.
      19 » Tu apporteras à la maison de l'Eternel, ton Dieu, les tout premiers produits de ton sol. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère.
      20 » Voici que j'envoie un ange devant toi pour te protéger en chemin et pour te faire arriver à l'endroit que j'ai préparé.
      21 Fais bien attention en sa présence et écoute-le, ne lui résiste pas. En effet, il ne pardonnera pas vos péchés, car mon nom est en lui.
      22 Mais si tu l’écoutes et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l'ennemi de tes ennemis et l'adversaire de tes adversaires.
      23 Mon ange marchera devant toi et te conduira chez les Amoréens, les Hittites, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et je les exterminerai.
      24 » Tu ne te prosterneras pas devant leurs dieux et tu ne les serviras pas. Tu n'imiteras pas le comportement de ces peuples. Au contraire, tu les détruiras et tu briseras leurs statues.
      25 Vous servirez l'Eternel, votre Dieu, et il bénira votre pain et votre eau. J'éloignerai la maladie du milieu de toi.
      26 Il n'y aura dans ton pays ni femme qui avorte, ni femme stérile. Je te donnerai une longue vie.
      27 » J'enverrai ma terreur devant toi, je mettrai en déroute tous les peuples chez lesquels tu arriveras et je mettrai tous tes ennemis en fuite devant toi.
      28 J'enverrai les frelons devant toi et ils chasseront loin de toi les Héviens, les Cananéens et les Hittites.
      29 Je ne les chasserai pas en une seule année loin de toi, sinon le pays deviendrait un désert et les bêtes des champs se multiplieraient à ton détriment.
      30 C’est peu à peu que je les chasserai loin de toi, jusqu'à ce que tu aies suffisamment augmenté en nombre pour pouvoir hériter du pays.
      31 Je fixerai tes frontières : ton territoire ira de la mer des Roseaux à la mer Méditerranée, et du désert du Sinaï à l’Euphrate. En effet, je livrerai entre vos mains les habitants de cette région et tu les chasseras devant toi.
      32 Tu ne feras aucune alliance avec eux ni avec leurs dieux.
      33 Ils n'habiteront pas dans ton pays, sinon ils te feraient pécher contre moi : tu servirais leurs dieux et ce serait un piège pour toi. »

      Exode 34

      1 L'Eternel dit à Moïse : « Taille deux tables de pierre pareilles aux premières, et j'y écrirai les paroles qui étaient gravées sur les premières tables que tu as brisées.
      2 Sois prêt de bonne heure. Tu graviras dès le matin le mont Sinaï et tu t’y tiendras devant moi, au sommet de la montagne.
      3 Que personne ne monte avec toi et qu'on ne voie personne sur toute la montagne. Que pas même le petit et le gros bétail ne broutent près de cette montagne. »
      4 Moïse tailla deux tables de pierre pareilles aux premières. Il se leva de bon matin et gravit le mont Sinaï, conformément à l'ordre que l'Eternel lui avait donné. Il prit avec lui les deux tables de pierre.
      5 L'Eternel descendit dans une nuée, se tint là près de lui et proclama le nom de l'Eternel.
      6 L'Eternel passa devant lui et s'écria : « L'Eternel, l'Eternel est un *Dieu de grâce et de compassion, lent à la colère, riche en bonté et en vérité.
      7 Il garde son amour jusqu'à 1000 générations, il pardonne la faute, la révolte et le péché, mais il ne traite pas le coupable en innocent et il punit la faute des pères sur les enfants et les petits-enfants jusqu'à la troisième et à la quatrième génération ! »
      8 Aussitôt Moïse s'inclina jusqu’à terre et adora.
      9 Il dit : « Seigneur, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, que le Seigneur marche au milieu de nous, même si c'est un peuple réfractaire. Pardonne nos fautes et nos péchés et prends-nous pour ta possession. »
      10 L'Eternel répondit : « Voici, je conclus moi-même une alliance. Je vais accomplir devant tout ton peuple des merveilles qui ne se sont produites dans aucun pays ni chez aucune nation. Tout le peuple qui t’entoure verra l'œuvre de l'Eternel, et ce que j'accomplirai par toi inspirera de la crainte.
      11 Respecte bien les commandements que je te donne aujourd'hui. Je chasserai devant toi les Amoréens, les Cananéens, les Hittites, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
      12 Prends bien garde de ne pas faire alliance avec les habitants du pays où tu dois entrer, de peur qu'ils ne soient un piège pour toi.
      13 Au contraire, vous démolirez leurs autels, vous briserez leurs statues et vous abattrez leurs poteaux sacrés.
      14 Tu ne te prosterneras pas devant un autre dieu, car l'Eternel porte le nom de jaloux, il est un Dieu jaloux.
      15 Prends bien garde de ne pas faire alliance avec les habitants du pays : ils risqueraient de t’inviter lorsqu’ils se prostituent à leurs dieux et leur offrent des sacrifices, et tu mangerais des victimes qu’ils ont sacrifiées ;
      16 tu prendrais de leurs filles pour tes fils et celles-ci, en se prostituant à leurs dieux, entraîneraient tes fils à se prostituer à leurs dieux.
      17 Tu ne te feras pas de dieu en métal fondu.
      18 » Tu observeras la fête des pains sans levain. Pendant 7 jours, au moment fixé du mois des épis, tu mangeras des pains sans levain, comme je t'en ai donné l'ordre. En effet, c'est au cours du mois des épis que tu es sorti d'Egypte.
      19 » Tout premier-né m'appartient, même tout mâle premier-né dans les troupeaux de gros et de petit bétail.
      20 Tu rachèteras le premier-né de l'âne avec un agneau. Si tu ne le rachètes pas, tu lui briseras la nuque. Tu rachèteras tout premier-né de tes fils. On ne se présentera pas les mains vides devant moi.
      21 » Pendant 6 jours tu travailleras, et tu te reposeras le septième jour ; tu te reposeras, même à l’époque du labour et de la moisson.
      22 » Tu célébreras la fête des semaines au moment des premières moissons de blé, et la fête de la récolte à la fin de l'année.
      23 » Trois fois par an, tous les hommes se présenteront devant le Seigneur, l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      24 En effet, je chasserai les nations devant toi et j’agrandirai ton territoire, et personne ne cherchera à s’emparer de ton pays pendant que tu monteras te présenter devant l'Eternel, ton Dieu, trois fois par an.
      25 » Tu n'offriras pas sur du pain levé le sang de la victime sacrifiée en mon honneur et l’on ne gardera pas le sacrifice de la Pâque pendant la nuit jusqu'au matin.
      26 » Tu apporteras à la maison de l'Eternel, ton Dieu, les tout premiers produits de ton sol. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère. »
      27 L'Eternel dit à Moïse : « Ecris ces paroles, car c'est sur cette base que je conclus une alliance avec toi et avec Israël. »
      28 Moïse resta là avec l'Eternel 40 jours et 40 nuits. Il ne mangea pas de pain et ne but pas d'eau. Et l'Eternel écrivit sur les tables les paroles de l'alliance, les dix paroles.
      29 Moïse descendit du mont Sinaï, les deux tables du témoignage à la main. Il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait parce qu'il avait parlé avec l'Eternel.
      30 Aaron et tous les Israélites regardèrent Moïse et virent que la peau de son visage rayonnait ; ils eurent alors peur de s'approcher de lui.
      31 Moïse les appela. Aaron et tous les chefs de l'assemblée vinrent vers lui et il leur parla.
      32 Après cela, tous les Israélites s'approchèrent et il leur donna tous les ordres qu'il avait reçus de l'Eternel sur le mont Sinaï.
      33 Lorsque Moïse eut fini de leur parler, il mit un voile sur son visage.
      34 Quand Moïse entrait dans la présence de l'Eternel pour parler avec lui, il retirait le voile jusqu'au moment où il ressortait ; et quand il sortait, il transmettait aux Israélites les commandements qu’il avait reçus.
      35 Les Israélites regardaient le visage de Moïse et voyaient que la peau de son visage rayonnait ; et Moïse remettait le voile sur son visage jusqu'au moment où il entrait pour parler avec l'Eternel.

      Lévitique 7

      1 » Voici la loi du sacrifice de culpabilité. C'est une chose très sainte.
      2 C'est à l’endroit où l'on égorge l'holocauste que sera égorgée la victime pour le sacrifice de culpabilité. On versera son sang sur tout le pourtour de l'autel.
      3 On offrira toute sa graisse : la queue, la graisse qui couvre les entrailles,
      4 les deux rognons et la graisse qui les entoure, celle qui couvre les flancs, et le grand lobe du foie qu'on détachera près des rognons.
      5 Le prêtre brûlera cela sur l'autel en sacrifice passé par le feu devant l'Eternel. C'est un sacrifice de culpabilité.
      6 Tout homme parmi les prêtres en mangera. Il le mangera dans un endroit saint. C'est une chose très sainte.
      7 Il en va pour le sacrifice de culpabilité comme pour le sacrifice d'expiation ; la loi est la même pour ces deux sacrifices : la victime sera pour le prêtre qui fera l'expiation.
      8 Le prêtre qui offrira l'holocauste de quelqu'un aura pour lui la peau de l'holocauste qu'il a offert.
      9 Toute offrande cuite au four, préparée sur le gril ou à la poêle sera pour le prêtre qui l'a offerte.
      10 Toute offrande pétrie à l'huile ou sèche sera pour tous les descendants d'Aaron, sans distinction.
      11 » Voici la loi du sacrifice de communion qu'on offrira à l'Eternel.
      12 Si quelqu'un l'offre par reconnaissance, il offrira avec le sacrifice de communion des gâteaux sans levain pétris à l'huile, des galettes sans levain arrosées d'huile et des gâteaux de fleur de farine pétris à l'huile.
      13 A ces gâteaux il ajoutera du pain levé pour son offrande, pour accompagner son sacrifice de reconnaissance et de communion.
      14 On présentera à titre de prélèvement pour l'Eternel une portion de chaque offrande. Elle sera pour le prêtre qui a versé le sang de la victime du sacrifice de communion.
      15 La viande du sacrifice de reconnaissance et de communion sera mangée le jour où il est offert ; on n'en laissera rien jusqu'au matin.
      16 Si quelqu'un offre un sacrifice pour l'accomplissement d'un vœu ou comme offrande volontaire, la victime sera mangée le jour où il l'offrira et ce qui en restera sera mangé le lendemain.
      17 Ce qui restera de la viande de la victime le troisième jour sera brûlé au feu.
      18 Dans le cas où quelqu’un mangerait de la viande de son sacrifice de communion le troisième jour, le sacrifice ne sera pas accepté. Il ne sera pas porté au compte de celui qui l'a offert ; ce sera une chose infecte et celui qui en mangera restera chargé de sa faute.
      19 La viande qui a touché quelque chose d'impur ne sera pas mangée : elle sera brûlée au feu. Toute personne pure peut manger de la viande ;
      20 mais si quelqu’un, alors qu’il se trouve en état d'impureté, mange de la viande du sacrifice de communion qui appartient à l'Eternel, il sera exclu de son peuple.
      21 Et si quelqu’un touche quelque chose d'impur – une impureté humaine, un animal impur ou n’importe quelle abomination impure – et mange de la viande du sacrifice de communion qui appartient à l'Eternel, il sera exclu de son peuple. »
      22 L'Eternel dit à Moïse :
      23 « Transmets ces instructions aux Israélites : Vous ne mangerez aucune graisse de bœuf, d'agneau ou de chèvre.
      24 La graisse d'une bête trouvée morte ou déchiquetée pourra servir à n’importe quel usage, mais vous ne la mangerez pas.
      25 Si quelqu’un mange de la graisse des animaux qu’on offre à l'Eternel en sacrifices passés par le feu, il sera exclu de son peuple.
      26 Vous ne mangerez pas de sang d'oiseau ni de bétail, où que vous habitiez.
      27 Si quelqu’un mange du sang, il sera exclu de son peuple. »
      28 L'Eternel dit à Moïse :
      29 « Transmets ces instructions aux Israélites : Celui qui offrira à l'Eternel un sacrifice de communion apportera à l'Eternel une offrande prise sur son sacrifice de communion.
      30 Il apportera de ses propres mains ce qui doit être passé par le feu pour l'Eternel, la graisse qui est sur la poitrine, et il fera avec la poitrine le geste de présentation devant l'Eternel.
      31 Le prêtre brûlera la graisse sur l'autel et la poitrine sera pour Aaron et pour ses descendants.
      32 Vous donnerez au prêtre la cuisse droite à titre de prélèvement sur vos sacrifices de communion ;
      33 le descendant d'Aaron qui offrira le sang et la graisse du sacrifice de communion aura comme part la cuisse droite.
      34 En effet, je prends sur les sacrifices de communion offerts par les Israélites la poitrine avec laquelle on fait le geste de présentation et la cuisse prélevée, et je les donne au prêtre Aaron et à ses descendants, par une prescription perpétuelle que respecteront les Israélites.
      35 Telle est la part d'Aaron et de ses descendants dans les sacrifices passés par le feu pour l'Eternel, dès le jour où ils seront présentés pour être à mon service en tant que prêtres.
      36 C'est ce que l'Eternel ordonne aux Israélites de leur donner dès le jour de leur onction. Ce sera une prescription perpétuelle pour eux au fil des générations. »
      37 Telle est la loi pour l'holocauste, l'offrande, le sacrifice d'expiation, le sacrifice de culpabilité, la consécration et le sacrifice de communion.
      38 L'Eternel la prescrivit à Moïse sur le mont Sinaï, le jour où il ordonna aux Israélites de présenter leurs offrandes à l'Eternel dans le désert du Sinaï.

      Lévitique 8

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Prends Aaron et ses fils avec lui, les vêtements, l'huile d'onction, le taureau expiatoire, les deux béliers et la corbeille de pains sans levain,
      3 et convoque toute l'assemblée à l'entrée de la tente de la rencontre. »
      4 Moïse fit ce que l'Eternel lui avait ordonné et l'assemblée se réunit à l'entrée de la tente de la rencontre.
      5 Moïse dit à l'assemblée : « Voici ce que l'Eternel a ordonné de faire. »
      6 Il fit approcher Aaron et ses fils, et il les lava avec de l'eau.
      7 Il mit la tunique à Aaron, lui passa la ceinture, l’habilla de la robe et plaça sur lui l'éphod, qu'il serra avec l’écharpe de l'éphod dont il l’habilla.
      8 Il lui mit le pectoral, dans lequel il plaça l'urim et le thummim.
      9 Il posa la tiare sur sa tête et plaça sur le devant de la tiare la lame d'or, le diadème sacré, comme l'Eternel le lui avait ordonné.
      10 Moïse prit l'huile d'onction. Il en versa sur le sanctuaire et tout ce qui s’y trouvait, et ainsi il le consacra.
      11 Il aspergea sept fois l'autel d’huile, il versa de l’huile sur l'autel et tous ses ustensiles, ainsi que sur la cuve avec sa base, afin de les consacrer.
      12 Il versa de l'huile d'onction sur la tête d'Aaron, il lui fit cette onction afin de le consacrer.
      13 Moïse fit aussi approcher les fils d'Aaron ; il les habilla de tuniques, leur passa des ceintures et leur attacha des coiffes comme l'Eternel le lui avait ordonné.
      14 Il fit approcher le taureau expiatoire, et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur sa tête.
      15 Moïse l'égorgea, prit du sang et en mit avec son doigt sur les cornes du pourtour de l'autel pour le purifier. Il versa le sang au pied de l'autel pour le consacrer en vue d’y faire l'expiation.
      16 Il prit toute la graisse qui couvre les entrailles, le grand lobe du foie et les deux rognons avec leur graisse, et il brûla cela sur l'autel.
      17 Mais il brûla dans un feu à l’extérieur du camp le taureau, sa peau, sa viande et ses excréments, comme l'Eternel le lui avait ordonné.
      18 Il fit approcher le bélier de l'holocauste, et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur sa tête.
      19 Moïse l'égorgea et versa le sang sur le pourtour de l'autel.
      20 Il coupa le bélier par morceaux et brûla la tête, les morceaux et la graisse.
      21 Il lava avec de l'eau les entrailles et les pattes, et il brûla tout le bélier sur l'autel. Ce fut l'holocauste, un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur fut agréable à l'Eternel, comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.
      22 Il fit approcher l'autre bélier, le bélier de consécration, et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur sa tête.
      23 Moïse égorgea le bélier, prit de son sang et en mit sur le lobe de l'oreille droite d'Aaron, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
      24 Il fit approcher les fils d'Aaron, mit du sang sur le lobe de leur oreille droite, sur le pouce de leur main droite et sur le gros orteil de leur pied droit, et il versa le sang sur le pourtour de l'autel.
      25 Il prit la graisse, la queue, toute la graisse qui couvre les entrailles, le grand lobe du foie, les deux rognons avec leur graisse et la cuisse droite ;
      26 il prit aussi dans la corbeille de pains sans levain placée devant l'Eternel un gâteau sans levain, un gâteau de pain à l'huile et une galette, et il les posa sur les graisses et sur la cuisse droite.
      27 Il mit tous ces éléments sur les mains d'Aaron et sur celles de ses fils, et il fit le geste de présentation devant l'Eternel.
      28 Puis il les retira de leurs mains et les brûla sur l'autel, par-dessus l'holocauste. Ce fut le sacrifice de consécration, un sacrifice passé par le feu dont l’odeur fut agréable à l'Eternel.
      29 Moïse prit la poitrine du bélier de consécration et fit avec elle le geste de présentation devant l'Eternel. Ce fut la portion de Moïse, comme l'Eternel le lui avait ordonné.
      30 Moïse prit de l'huile d'onction et du sang qui était sur l'autel et en aspergea Aaron et ses vêtements, de même que les fils d'Aaron et leurs vêtements. C’est ainsi qu’il consacra Aaron et ses vêtements, de même que les fils d'Aaron et leurs vêtements.
      31 Moïse dit à Aaron et à ses fils : « Faites cuire la viande à l'entrée de la tente de la rencontre ; c'est là que vous la mangerez, avec le pain qui est dans la corbeille de consécration, comme je l'ai ordonné en disant : ‘Aaron et ses descendants la mangeront.’
      32 Vous brûlerez dans le feu ce qui restera de la viande et du pain.
      33 Pendant 7 jours, vous ne sortirez pas de l'entrée de la tente de la rencontre, jusqu'à ce que prenne fin la période de votre entrée en fonction. En effet, 7 jours seront employés à vous établir dans vos fonctions.
      34 Ce qui s'est fait aujourd'hui, l'Eternel a ordonné de le faire comme expiation pour vous.
      35 Vous resterez donc 7 jours à l'entrée de la tente de la rencontre, jour et nuit, vous respecterez les commandements de l'Eternel. Ainsi vous ne mourrez pas, car c'est l’ordre que j’ai reçu. »
      36 Aaron et ses fils firent tout ce que l'Eternel avait ordonné par l’intermédiaire de Moïse.

      Lévitique 13

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      2 « Lorsqu'un homme aura sur la peau une grosseur, une dartre ou une tache blanche qui ressemblera à une plaie de lèpre sur sa peau, on l'amènera au prêtre Aaron ou à l'un de ses descendants qui seront prêtres.
      3 Le prêtre examinera la plaie qui est sur la peau. Si le poil de la plaie est devenu blanc et que la plaie paraisse former un creux dans la peau, c'est une plaie de lèpre. Le prêtre qui aura fait l'examen déclarera cet homme impur.
      4 S'il y a sur la peau une tache blanche qui ne paraisse pas former un creux dans la peau et que le poil ne soit pas devenu blanc, le prêtre enfermera pendant 7 jours celui qui a la plaie.
      5 Le prêtre l'examinera le septième jour. Si la plaie lui paraît ne pas avoir fait de progrès et ne pas s'être étendue sur la peau, il l'enfermera une deuxième fois pendant 7 jours.
      6 Le prêtre l'examinera une deuxième fois le septième jour. Si la plaie est devenue pâle et ne s'est pas étendue sur la peau, il déclarera cet homme pur : c'est une dartre. L’homme lavera ses vêtements et il sera pur.
      7 Mais si la dartre s'est étendue sur la peau après qu'il s'est montré au prêtre pour être déclaré pur, il se fera examiner une deuxième fois par le prêtre.
      8 Le prêtre l'examinera. Si la dartre s'est étendue sur la peau, il le déclarera impur. C'est la lèpre.
      9 » Lorsqu'il y aura sur un homme une plaie de lèpre, on l'amènera au prêtre.
      10 Le prêtre l'examinera. S'il y a sur la peau une grosseur blanche, si cette grosseur a fait blanchir le poil et qu’elle porte une trace de chair vive,
      11 c'est une lèpre durable dans la peau de cet homme. Le prêtre le déclarera impur. Il ne l'enfermera pas, car il est impur.
      12 Si la lèpre fait une éruption sur la peau et couvre toute la peau de celui qui a la plaie, depuis la tête jusqu'aux pieds, partout où le prêtre pourra porter ses regards, il l'examinera.
      13 Quand il aura vu que la lèpre couvre tout le corps, il déclarera pur celui qui a la plaie. Comme il est devenu entièrement blanc, il est pur.
      14 Mais le jour où l'on apercevra sur lui de la chair vive, il sera impur.
      15 Lorsque le prêtre aura vu la chair vive, il le déclarera impur. La chair vive est impure, c'est la lèpre.
      16 Si la chair vive change et devient blanche, il ira vers le prêtre.
      17 Le prêtre l'examinera et, si la plaie est devenue blanche, il déclarera pur celui qui a la plaie : il est pur.
      18 » Lorsqu'un homme aura eu sur la peau un ulcère qui a été guéri
      19 et qu’apparaîtra, à la place où était l'ulcère, une grosseur blanche ou une tache d'un blanc rougeâtre, il se montrera au prêtre.
      20 Le prêtre l'examinera. Si la tache paraît former un creux dans la peau et que le poil soit devenu blanc, le prêtre le déclarera impur. C'est une plaie de lèpre, qui a fait éruption dans l'ulcère.
      21 Si le prêtre voit qu'il n'y a pas de poil blanc dans la tache, qu'elle ne forme pas un creux dans la peau et qu'elle est devenue pâle, il enfermera cet homme pendant 7 jours.
      22 Si la tache s'est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur. C'est une plaie de lèpre.
      23 Mais si la tache est restée à la même place et ne s'est pas étendue, c'est une cicatrice de l'ulcère. Le prêtre le déclarera pur.
      24 » Lorsqu'un homme aura eu sur la peau une brûlure par le feu et qu’apparaîtra sur la trace de la brûlure une tache blanche ou d'un blanc rougeâtre, le prêtre l'examinera.
      25 Si le poil est devenu blanc dans la tache et qu'elle paraisse former un creux dans la peau, c'est la lèpre qui a fait éruption dans la brûlure. Le prêtre déclarera cet homme impur. C'est une plaie de lèpre.
      26 Si le prêtre voit qu'il n'y a pas de poil blanc dans la tache, qu'elle ne forme pas de creux dans la peau et qu'elle est devenue pâle, il enfermera cet homme pendant 7 jours.
      27 Le prêtre l'examinera le septième jour. Si la tache s'est étendue sur la peau, il le déclarera impur. C'est une plaie de lèpre.
      28 Mais si la tache est restée à la même place, ne s'est pas étendue sur la peau et est devenue pâle, c'est la boursouflure de la brûlure. Le prêtre le déclarera pur, car c'est la cicatrice de la brûlure.
      29 » Lorsqu'un homme ou une femme aura une plaie à la tête ou au menton,
      30 le prêtre examinera la plaie. Si elle paraît former un creux dans la peau et qu'il y ait du poil jaunâtre et mince, le prêtre déclarera cette personne impure. C'est la teigne, la lèpre de la tête ou du menton.
      31 Si le prêtre voit que la plaie de la teigne ne paraît pas former un creux dans la peau et qu'il n'y a pas de poil noir, il enfermera pendant 7 jours celui qui a la plaie de la teigne.
      32 Le prêtre examinera la plaie le septième jour. Si la teigne ne s'est pas étendue, s'il n'y a pas de poil jaunâtre et si elle ne paraît pas former un creux dans la peau,
      33 celui qui a la teigne se rasera, mais il ne rasera pas la place où est la teigne. Le prêtre l'enfermera une deuxième fois pendant 7 jours.
      34 Le prêtre examinera la teigne le septième jour. Si la teigne ne s'est pas étendue sur la peau et si elle ne paraît pas former un creux dans la peau, le prêtre le déclarera pur. L’homme lavera ses vêtements et il sera pur.
      35 Mais si la teigne s'est étendue sur la peau après qu'il a été déclaré pur, le prêtre l'examinera.
      36 Et si la teigne s'est étendue sur la peau, le prêtre n'aura pas à rechercher s'il y a du poil jaunâtre : l’homme est impur.
      37 Si la teigne lui paraît ne pas avoir fait de progrès et que du poil noir ait poussé, la teigne est guérie. L’homme est pur et le prêtre le déclarera pur.
      38 » Lorsqu'un homme ou une femme aura sur la peau des taches, des taches blanches,
      39 le prêtre l'examinera. S'il y a sur la peau des taches d'un blanc pâle, ce ne sont que des taches qui ont fait éruption sur la peau. La personne est pure.
      40 » Lorsqu'un homme perd ses cheveux, c'est un chauve. Il est pur.
      41 S'il perd ses cheveux du côté du visage, c'est un chauve par-devant. Il est pur.
      42 Mais s'il y a dans la partie chauve de devant ou de derrière une plaie d'un blanc rougeâtre, c'est la lèpre qui a fait éruption dans cette partie chauve.
      43 Le prêtre l'examinera. Si, dans la partie chauve de derrière ou de devant, la plaie forme une grosseur d'un blanc rougeâtre, semblable à la lèpre sur la peau du corps,
      44 c'est un homme lépreux, il est impur. Le prêtre le déclarera impur. Sa plaie est à la tête.
      45 » Le lépreux atteint de la plaie portera des vêtements déchirés et aura la tête nue ; il se couvrira la barbe et criera : ‘Impur ! Impur !’
      46 Aussi longtemps qu'il aura la plaie, il sera impur. Il est impur. Il habitera seul et sa tente sera à l’extérieur du camp.
      47 » Lorsqu'il y aura sur un vêtement une plaie de lèpre – qu’il s’agisse d’un vêtement de laine ou de lin,
      48 d’une chaîne ou d’une trame de lin ou de laine, d’une peau ou d’un objet en cuir –
      49 et que la plaie sera verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement ou sur la peau, dans la chaîne ou la trame, ou sur n’importe quel objet en cuir, c'est une plaie de lèpre et on la montrera au prêtre.
      50 Le prêtre examinera la plaie et enfermera pendant 7 jours ce qui en est attaqué.
      51 Il examinera la plaie le septième jour. Si la plaie s'est étendue sur le vêtement, dans la chaîne ou la trame, sur la peau ou l’objet en cuir, c'est une plaie de lèpre durable. L'objet est impur.
      52 Le prêtre brûlera le vêtement, la chaîne ou la trame de laine ou de lin, l'objet en cuir sur lequel se trouve la plaie, car c'est une lèpre durable. On brûlera l’objet au feu.
      53 Mais si le prêtre voit que la plaie ne s'est pas étendue sur le vêtement, la chaîne, la trame ou l'objet en cuir,
      54 il ordonnera de laver ce qui est attaqué de la plaie et il l'enfermera une deuxième fois pendant 7 jours.
      55 Le prêtre examinera la plaie après qu'elle aura été lavée. Si la plaie n'a pas changé d'aspect et ne s'est pas étendue, l'objet est impur. On le brûlera au feu ; c'est une partie de l'endroit ou de l'envers qui a été rongée.
      56 Si le prêtre voit que la plaie est devenue pâle une fois lavée, il l'arrachera du vêtement ou de la peau, de la chaîne ou de la trame.
      57 Si elle paraît encore sur le vêtement, la chaîne, la trame ou l'objet en cuir, c'est une éruption de lèpre : on brûlera au feu ce qui est attaqué de la plaie.
      58 Le vêtement, la chaîne, la trame ou l'objet en cuir qui a été lavé et d'où la plaie a disparu sera lavé une deuxième fois et il sera pur. »
      59 Telle est la loi sur la plaie de la lèpre, lorsqu'elle attaque les vêtements de laine ou de lin, la chaîne ou la trame, ou n’importe quel objet en cuir. C’est d’après cette loi qu’on les déclarera purs ou impurs.

      Lévitique 14

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Voici quelle sera la loi sur le lépreux pour le jour de sa purification. On l'amènera devant le prêtre.
      3 Le prêtre sortira du camp et examinera le lépreux. Si le lépreux est guéri de la plaie de la lèpre,
      4 le prêtre ordonnera que l'on prenne, pour celui qui doit être purifié, deux oiseaux vivants et purs, du bois de cèdre, du cramoisi et de l'hysope.
      5 Le prêtre ordonnera qu'on égorge l'un des oiseaux sur un vase de terre, sur de l'eau vive.
      6 Il prendra l'oiseau vivant, le bois de cèdre, le cramoisi et l'hysope, et il les trempera avec l'oiseau vivant dans le sang de l'oiseau égorgé sur l'eau vive.
      7 Il fera sept fois l'aspersion sur celui qui doit être purifié de la lèpre. Puis il le déclarera pur et lâchera l'oiseau vivant dans les champs.
      8 » Celui qui se purifie lavera ses vêtements, rasera tous ses poils et se baignera dans l'eau. Il sera pur. Ensuite il pourra entrer dans le camp, mais il restera 7 jours à l’extérieur de sa tente.
      9 Le septième jour, il rasera tous ses poils, sa tête, sa barbe, ses sourcils, il rasera tous ses poils. Il lavera ses vêtements et baignera son corps dans l'eau, et il sera pur.
      10 Le huitième jour, il prendra deux agneaux sans défaut et une brebis d'un an sans défaut, une offrande de 6 litres et demi de fleur de farine pétrie à l'huile et 3 décilitres d'huile.
      11 Le prêtre qui fait la purification présentera l'homme qui se purifie et tous ces éléments devant l'Eternel, à l'entrée de la tente de la rencontre.
      12 » Le prêtre prendra l'un des agneaux et l'offrira en sacrifice de culpabilité avec les 3 décilitres d'huile. Il fera avec eux le geste de présentation devant l'Eternel.
      13 Il égorgera l'agneau à l’endroit où l'on égorge les victimes expiatoires et les holocaustes, dans le lieu saint. En effet, dans le sacrifice de culpabilité comme dans le sacrifice d'expiation, la victime est pour le prêtre. C'est une chose très sainte.
      14 Le prêtre prendra du sang de la victime de culpabilité. Il en mettra sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
      15 Le prêtre prendra la mesure d'huile et il en versera dans le creux de sa main gauche.
      16 Il trempera le doigt de sa main droite dans l'huile qui est dans le creux de sa main gauche et il fera avec le doigt 7 fois l'aspersion de l'huile devant l'Eternel.
      17 Il mettra de l'huile qui lui reste dans la main sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit, par-dessus le sang de la victime de culpabilité.
      18 Le prêtre mettra ce qui lui reste d'huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie afin de faire l'expiation pour lui devant l'Eternel.
      19 Puis il offrira le sacrifice d'expiation et il fera l'expiation pour celui qui se purifie de sa souillure. Ensuite il égorgera l'holocauste.
      20 Il offrira sur l'autel l'holocauste et l'offrande. C’est ainsi que le prêtre fera l'expiation pour cette personne et elle sera pure.
      21 » Si la personne est pauvre et ne dispose pas de moyens suffisants, elle prendra un seul agneau, qui sera offert en sacrifice de culpabilité avec le geste de présentation et avec lequel on fera l'expiation pour elle. Elle prendra 2 litres de fleur de farine pétrie à l'huile pour l'offrande et 3 décilitres d'huile.
      22 Elle prendra aussi deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, en fonction de ses moyens, l'un pour le sacrifice d'expiation, l'autre pour l'holocauste.
      23 Le huitième jour, elle apportera tous ces éléments au prêtre à l'entrée de la tente de la rencontre, devant l'Eternel, pour sa purification.
      24 » Le prêtre prendra l'agneau destiné au sacrifice de culpabilité et les 3 décilitres d'huile, et il fera avec eux le geste de présentation devant l'Eternel.
      25 Il égorgera l'agneau du sacrifice de culpabilité, prendra du sang de la victime de culpabilité et en mettra sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
      26 Le prêtre versera de l'huile dans le creux de sa main gauche.
      27 Il fera avec le doigt de sa main droite 7 fois l'aspersion de l'huile qui est dans sa main gauche devant l'Eternel.
      28 Il mettra de l'huile qui est dans sa main sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit, là où il a mis du sang de la victime de culpabilité.
      29 Le prêtre mettra ce qui lui reste d'huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie afin de faire l'expiation pour lui devant l'Eternel.
      30 Puis il offrira l'une des tourterelles ou l'un des jeunes pigeons que la personne aura pu se procurer,
      31 l'un en sacrifice d'expiation, l'autre en holocauste avec l'offrande. C’est ainsi qu’il fera l'expiation devant l'Eternel pour celui qui se purifie. »
      32 Telle est la loi pour la purification de celui qui a une plaie de lèpre et qui ne dispose pas de moyens suffisants.
      33 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      34 « Lorsque vous serez entrés dans le pays de Canaan dont je vous donne la possession, si je mets une plaie de lèpre sur une maison du pays que vous posséderez,
      35 le propriétaire de la maison ira le déclarer au prêtre en disant : ‘J'aperçois comme une plaie dans ma maison.’
      36 Avant d’entrer dans la maison pour examiner la plaie, le prêtre ordonnera qu'on la vide afin que tout ce qu’elle contient ne devienne pas impur. Après cela, il entrera pour examiner la maison.
      37 » Le prêtre examinera la plaie. S'il voit qu'elle se présente sur les murs de la maison sous forme de cavités verdâtres ou rougeâtres qui font un creux dans le mur,
      38 il sortira de la maison et, quand il sera à la porte, il fera fermer la maison pour 7 jours.
      39 Il y retournera le septième jour. S'il voit que la plaie s'est étendue sur les murs de la maison,
      40 il ordonnera qu'on enlève les pierres attaquées de la plaie et qu'on les jette à l’extérieur de la ville, dans un endroit impur.
      41 Il fera racler tout l'intérieur de la maison et l'on jettera à l’extérieur de la ville, dans un endroit impur, la poussière qu'on aura raclée.
      42 On prendra d'autres pierres que l'on mettra à la place des premières et l'on prendra un autre mortier pour recrépir la maison.
      43 » Si la plaie apparaît de nouveau dans la maison après qu'on a enlevé les pierres, raclé et recrépi la maison,
      44 le prêtre y retournera. S'il voit que la plaie s'est étendue dans la maison, c'est une lèpre durable dans la maison. Elle est impure.
      45 On démolira la maison, les pierres, le bois et tout le mortier de la maison. On portera ces éléments à l’extérieur de la ville dans un endroit impur.
      46 Si quelqu’un est entré dans la maison pendant toute la période où elle était fermée, il sera impur jusqu'au soir.
      47 Si quelqu’un y a couché, il lavera ses vêtements. Si quelqu’un y a mangé, il lavera aussi ses vêtements.
      48 » Si le prêtre qui est retourné dans la maison voit que la plaie ne s'est pas étendue après que la maison a été recrépie, il déclarera la maison pure, car la plaie est guérie.
      49 Il prendra deux oiseaux, du bois de cèdre, du cramoisi et de l'hysope pour purifier la maison.
      50 Il égorgera l'un des oiseaux sur un vase de terre, sur de l'eau vive.
      51 Il prendra le bois de cèdre, l'hysope, le cramoisi et l'oiseau vivant, les trempera dans le sang de l'oiseau égorgé et dans l'eau vive et fera 7 fois l'aspersion sur la maison.
      52 Il purifiera la maison avec le sang de l'oiseau, l'eau vive, l'oiseau vivant, le bois de cèdre, l'hysope et le cramoisi.
      53 Il lâchera l'oiseau vivant à l’extérieur de la ville, dans les champs. C'est ainsi qu'il fera l'expiation pour la maison et elle sera pure. »
      54 Telle est la loi pour toute plaie de lèpre et pour la teigne,
      55 pour la lèpre des vêtements et des maisons,
      56 pour les grosseurs, les dartres et les taches :
      57 elle enseigne quand une chose est impure et quand elle est pure. Telle est la loi sur la lèpre.

      Lévitique 15

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      2 « Transmettez ces instructions aux Israélites : Tout homme qui a une blennorragie est par là même impur.
      3 Il est impur à cause de sa blennorragie. Que son corps laisse couler l’écoulement ou le retienne, il est impur.
      4 Tout lit sur lequel il couchera sera impur et tout objet sur lequel il s'assiéra sera impur.
      5 Si quelqu’un touche son lit, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      6 Si quelqu’un s’assied sur l'objet sur lequel lui-même s'est assis, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      7 Si quelqu’un touche son corps, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      8 S'il crache sur un homme pur, cet homme lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      9 Toute selle sur laquelle il voyagera sera impure.
      10 Si quelqu’un touche un objet qui a été sous lui, il sera impur jusqu'au soir et, si quelqu’un porte un tel objet, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      11 S’il touche quelqu’un sans s’être lavé les mains dans l'eau, cette personne lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impure jusqu'au soir.
      12 Tout vase de terre qu’il touchera sera brisé et tout vase de bois sera lavé dans l'eau.
      13 Lorsqu'il sera purifié de son écoulement, il comptera encore 7 jours pour sa purification, puis il lavera ses vêtements, lavera son corps avec de l'eau vive et il sera pur.
      14 Le huitième jour, il prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, ira devant l'Eternel à l'entrée de la tente de la rencontre et les donnera au prêtre.
      15 Le prêtre les offrira, l'un en sacrifice d'expiation et l'autre en holocauste. Il fera l'expiation pour lui devant l'Eternel à cause de son écoulement.
      16 » L'homme qui aura une éjaculation lavera tout son corps dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      17 On lavera dans l’eau tout vêtement et tout cuir touchés par le sperme, et ils seront impurs jusqu'au soir.
      18 Si une femme a couché avec un tel homme, ils se laveront tous les deux et seront impurs jusqu'au soir.
      19 » La femme qui aura un écoulement de sang restera 7 jours dans la souillure de ses règles. Si quelqu’un la touche, il sera impur jusqu'au soir.
      20 Tout lit sur lequel elle couchera pendant ses règles sera impur et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur.
      21 Si quelqu’un touche son lit, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      22 Si quelqu’un touche un objet sur lequel elle s'est assise, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      23 S'il y a quelque chose sur le lit ou l'objet sur lequel elle s'est assise, celui qui y touchera sera impur jusqu'au soir.
      24 Si un homme couche avec elle, si la souillure des règles de cette femme vient sur lui, il sera impur pendant 7 jours et tout lit sur lequel il couchera sera impur.
      25 La femme qui aura un écoulement de sang pendant plusieurs jours en dehors de ses règles, ou dont les règles dureront plus que d’habitude, sera impure pendant toute la période de son écoulement, comme pendant ses règles.
      26 Tout lit sur lequel elle couchera pendant la durée de cet écoulement sera comme le lit de ses règles et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur comme lors de ses règles.
      27 Si quelqu’un les touche, il sera impur. Il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      28 Lorsqu'elle sera purifiée de son écoulement, elle comptera encore 7 jours après lesquels elle sera pure.
      29 Le huitième jour, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons et elle les apportera au prêtre à l'entrée de la tente de la rencontre.
      30 Le prêtre offrira l'un en sacrifice d'expiation et l'autre en holocauste, et il fera l'expiation pour elle devant l'Eternel à cause de l’écoulement qui la rendait impure.
      31 » Vous éloignerez les Israélites de ce qui les met en état d’impureté, ainsi ils ne mourront pas pour avoir rendu impure mon habitation au milieu d'eux. »
      32 Telle est la loi pour l’homme qui a une blennorragie ou qui est impur en raison d’une éjaculation,
      33 pour la femme qui a ses règles, pour l'homme ou la femme qui a un écoulement et pour l'homme qui couche avec une femme impure.

      Lévitique 16

      1 L'Eternel parla à Moïse après la mort des deux fils d'Aaron qui étaient morts en se présentant devant l'Eternel.
      2 L'Eternel dit à Moïse : « Dis à ton frère Aaron de ne pas entrer à n’importe quel moment dans la partie du sanctuaire située derrière le voile, devant le propitiatoire qui recouvre l'arche, sinon il mourrait. En effet, j'apparaîtrai dans la nuée sur le propitiatoire.
      3 » Voici de quelle manière Aaron entrera dans le sanctuaire. Il prendra un jeune taureau pour le sacrifice d'expiation et un bélier pour l'holocauste.
      4 Il mettra la tunique sacrée de lin et portera sur son corps des caleçons de lin. Il mettra une ceinture de lin et se couvrira la tête d'une tiare de lin. Ce sont les vêtements sacrés dont il s’habillera après avoir lavé son corps dans l'eau.
      5 Il recevra de l'assemblée des Israélites deux boucs pour le sacrifice d'expiation et un bélier pour l'holocauste.
      6 Aaron offrira son taureau expiatoire et il fera l'expiation pour lui et pour sa famille.
      7 Il prendra les deux boucs et les placera devant l'Eternel, à l'entrée de la tente de la rencontre.
      8 Il tirera au sort entre les deux boucs : l’un sera pour l'Eternel et l’autre pour Azazel.
      9 Il fera approcher le bouc tiré au sort pour l'Eternel et il l'offrira en sacrifice d'expiation.
      10 Le bouc tiré au sort pour Azazel sera placé vivant devant l'Eternel, afin de servir à faire l'expiation et d’être lâché dans le désert pour Azazel.
      11 » Aaron offrira son taureau expiatoire et fera l'expiation pour lui et pour sa famille. Il égorgera son taureau expiatoire.
      12 Il prendra un brûle-parfum plein de charbons ardents pris sur l'autel devant l'Eternel et deux poignées de parfum odoriférant en poudre, et il portera ces éléments derrière le voile.
      13 Il mettra le parfum sur le feu devant l'Eternel, afin que la nuée du parfum couvre le propitiatoire qui est sur le témoignage, et il ne mourra pas.
      14 Il prendra du sang du taureau et fera l'aspersion avec son doigt sur le devant du propitiatoire, du côté est ; il fera avec son doigt 7 fois l'aspersion du sang devant le propitiatoire.
      15 » Il égorgera le bouc expiatoire pour le peuple et en portera le sang derrière le voile. Il fera avec ce sang comme il a fait avec le sang du taureau : il en fera l'aspersion sur le propitiatoire et devant le propitiatoire.
      16 » C'est ainsi qu'il fera l'expiation pour le sanctuaire à cause des impuretés des Israélites et de toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché. Il fera de même pour la tente de la rencontre, qui est établie avec eux au milieu de leurs impuretés.
      17 Il n'y aura personne dans la tente de la rencontre lorsqu'il entrera pour faire l'expiation dans le sanctuaire, jusqu'à ce qu'il en sorte. Il fera l'expiation pour lui et sa famille, ainsi que pour toute l'assemblée d'Israël.
      18 Lorsqu’il sortira, il ira vers l'autel qui est devant l'Eternel et il fera l'expiation pour l'autel. Il prendra du sang du taureau et du bouc, et il en mettra sur les cornes du pourtour de l'autel.
      19 Il fera avec son doigt 7 fois l'aspersion du sang sur l'autel. Il le purifiera et le reconsacrera à cause des impuretés des Israélites.
      20 » Lorsque Aaron aura fini de faire l'expiation pour le sanctuaire, pour la tente de la rencontre et pour l'autel, il fera approcher le bouc vivant.
      21 Il posera ses deux mains sur la tête du bouc vivant et confessera sur lui toutes les fautes des Israélites et toutes les transgressions par lesquelles ils ont péché ; il les mettra sur la tête du bouc, puis il le chassera dans le désert avec l'aide d'un homme prêt pour cette fonction.
      22 Le bouc emportera sur lui toutes leurs fautes dans une terre aride, il sera chassé dans le désert.
      23 » Aaron entrera dans la tente de la rencontre ; il quittera les vêtements de lin qu'il avait mis en entrant dans le sanctuaire et les déposera là.
      24 Il lavera son corps avec de l'eau dans un endroit saint et reprendra ses vêtements. Puis il sortira, offrira son holocauste et l'holocauste du peuple, et fera l'expiation pour lui et pour le peuple.
      25 Il brûlera sur l'autel la graisse de la victime expiatoire.
      26 Celui qui aura chassé le bouc pour Azazel lavera ses vêtements et lavera son corps dans l'eau ; après cela, il rentrera dans le camp.
      27 » On emportera à l’extérieur du camp le taureau expiatoire et le bouc expiatoire dont on a porté le sang dans le sanctuaire pour faire l'expiation, et l'on brûlera au feu leur peau, leur viande et leurs excréments.
      28 Celui qui les brûlera lavera ses vêtements et lavera son corps dans l'eau ; après cela, il rentrera dans le camp.
      29 » C'est pour vous une prescription perpétuelle : le dixième jour du septième mois, vous vous humilierez, vous ne ferez aucun travail, ni l’Israélite ni l'étranger en séjour parmi vous.
      30 En effet, ce jour-là on fera l'expiation pour vous afin de vous purifier : vous serez purifiés de tous vos péchés devant l'Eternel.
      31 Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous vous humilierez. C'est une prescription perpétuelle.
      32 » Celui qui fera l’expiation, c’est le prêtre désigné par onction et établi dans ses fonctions pour succéder à son père en tant que grand-prêtre ; il mettra des vêtements de lin, des vêtements sacrés.
      33 Il fera l'expiation pour le saint sanctuaire, il fera l'expiation pour la tente de la rencontre et pour l'autel, et il fera l'expiation pour les prêtres et pour tout le peuple de l'assemblée.
      34 Ce sera pour vous une prescription perpétuelle : une fois par année se fera l'expiation pour les Israélites, à cause de leurs péchés. » On fit ce que l'Eternel avait ordonné à Moïse.

      Lévitique 23

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Transmets ces instructions aux Israélites : Les fêtes de l'Eternel que vous proclamerez seront de saintes assemblées. Voici quelles sont mes fêtes.
      3 » On travaillera 6 jours, mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos ; il y aura une sainte assemblée. Vous ne ferez aucun travail, c'est le sabbat de l'Eternel dans toutes vos maisons.
      4 » Voici les fêtes de l'Eternel, les saintes assemblées que vous proclamerez à la date fixée pour elles.
      5 » Le quatorzième jour du premier mois, au coucher du soleil, ce sera la Pâque de l'Eternel.
      6 Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Eternel. Vous mangerez pendant 7 jours des pains sans levain.
      7 Le premier jour, vous aurez une sainte assemblée ; vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      8 Pendant 7 jours, vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu. Le septième jour, il y aura une sainte assemblée ; vous n’effectuerez aucun travail pénible. »
      9 L'Eternel dit à Moïse :
      10 « Transmets ces instructions aux Israélites : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au prêtre la première gerbe de votre moisson.
      11 Il fera avec la gerbe le geste de présentation devant l'Eternel afin qu'elle soit acceptée, il fera le geste de présentation le lendemain du sabbat.
      12 Le jour où vous présenterez la gerbe, vous offrirez en holocauste à l'Eternel un agneau d'un an sans défaut.
      13 Vous y joindrez une offrande de 4 litres et demi de fleur de farine pétrie à l'huile, comme offrande passée par le feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel, et vous ferez une offrande d'un litre de vin.
      14 Vous ne mangerez ni pain, ni épis rôtis ou broyés jusqu'au jour même où vous apporterez l'offrande à votre Dieu. C'est une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations, partout où vous habiterez.
      15 » Depuis ce lendemain du sabbat, depuis le jour où vous apporterez la gerbe pour faire le geste de présentation, vous compterez sept semaines entières.
      16 Vous compterez 50 jours jusqu'au lendemain du septième sabbat et vous ferez une offrande nouvelle à l'Eternel.
      17 Vous apporterez de vos maisons deux pains pour qu'ils soient présentés. Ils seront faits avec 4 litres et demi de fleur de farine et cuits avec du levain, en tant que premières parts réservées à l'Eternel.
      18 En plus de ces pains, vous offrirez en holocauste à l'Eternel 7 agneaux d'un an sans défaut, un jeune taureau et 2 béliers, ainsi que l'offrande végétale et les offrandes liquides qui les accompagnent. Ce sera une offrande passée par le feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      19 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation et 2 agneaux d'un an en sacrifice de communion.
      20 Le prêtre fera pour ces victimes le geste de présentation devant l'Eternel, avec le pain et les 2 agneaux. Elles seront consacrées à l'Eternel et appartiendront au prêtre.
      21 Ce jour même, vous proclamerez la fête et vous aurez une sainte assemblée ; vous n’effectuerez aucun travail pénible. C'est une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations, partout où vous habiterez.
      22 » Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu ne moissonneras pas ton champ jusqu’aux bords et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner. Tu laisseras cela au pauvre et à l'étranger. Je suis l'Eternel, votre Dieu. »
      23 L'Eternel dit à Moïse :
      24 « Transmets ces instructions aux Israélites : Le premier jour du septième mois, vous aurez un jour de repos proclamé au son des trompettes et une sainte assemblée.
      25 Vous n’effectuerez aucun travail pénible et vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu. »
      26 L'Eternel dit à Moïse :
      27 « Le dixième jour de ce septième mois, ce sera le jour des expiations. Vous aurez une sainte assemblée, vous vous humilierez et vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu.
      28 Vous ne ferez aucun travail ce jour-là, car c'est le jour des expiations, où l'expiation doit être faite pour vous devant l'Eternel, votre Dieu.
      29 Toute personne qui ne s'humiliera pas ce jour-là sera exclue de son peuple.
      30 Toute personne qui fera ce jour-là un travail quelconque, je l’exclurai du milieu de son peuple.
      31 Vous ne ferez aucun travail. C'est une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations, partout où vous habiterez.
      32 Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous vous humilierez. Dès le soir du neuvième jour jusqu'au soir suivant, vous célébrerez votre sabbat. »
      33 L'Eternel dit à Moïse :
      34 « Transmets ces instructions aux Israélites : Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des tentes en l'honneur de l'Eternel, qui durera 7 jours.
      35 Le premier jour, il y aura une sainte assemblée ; vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      36 Pendant 7 jours, vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte assemblée et vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu ; ce sera une assemblée solennelle, vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      37 » Telles sont les fêtes de l'Eternel, les saintes assemblées que vous proclamerez afin que l'on offre à l'Eternel des sacrifices passés par le feu, des holocaustes, des offrandes végétales, des victimes et des offrandes liquides, chacun le jour fixé.
      38 Vous respecterez en plus les sabbats de l'Eternel et vous continuerez à faire vos dons à l'Eternel, tous vos sacrifices pour l'accomplissement d'un vœu et toutes vos offrandes volontaires.
      39 » Le quinzième jour du septième mois, quand vous récolterez les produits du pays, vous célébrerez donc une fête en l’honneur de l'Eternel pendant 7 jours : le premier jour sera un jour de repos, et le huitième aussi.
      40 Le premier jour, vous prendrez de beaux fruits, des branches de palmiers, des rameaux d'arbres touffus et des saules de rivière, et vous vous réjouirez devant l'Eternel, votre Dieu, pendant 7 jours.
      41 Vous célébrerez chaque année cette fête à l'Eternel pendant 7 jours. C'est une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations. Vous la célébrerez le septième mois.
      42 Vous habiterez pendant 7 jours sous des tentes. Tous les Israélites de naissance habiteront sous des tentes
      43 afin que vos descendants sachent que j'ai fait habiter les Israélites sous des tentes après les avoir fait sortir d'Egypte. Je suis l'Eternel, votre Dieu. »
      44 C'est ainsi que Moïse dit aux Israélites quelles sont les fêtes de l'Eternel.

      Lévitique 25

      1 L'Eternel dit à Moïse sur le mont Sinaï :
      2 « Transmets ces instructions aux Israélites : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre se reposera, il y aura un sabbat en l'honneur de l'Eternel.
      3 Pendant 6 ans tu ensemenceras ton champ, pendant 6 ans tu tailleras ta vigne et tu en récolteras le produit.
      4 Mais la septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, un sabbat en l'honneur de l'Eternel : tu n'ensemenceras pas ton champ et tu ne tailleras pas ta vigne,
      5 tu ne moissonneras pas ce qui proviendra des grains tombés de ta moisson et tu ne vendangeras pas les raisins de ta vigne non taillée. Ce sera une année de repos pour la terre.
      6 Ce que la terre produira pendant son sabbat vous servira de nourriture, à toi, à ton esclave et à ta servante, à ton salarié étranger et à l'immigré qui habitent avec toi,
      7 à ton bétail et aux animaux qui sont dans ton pays ; tout ce qu’elle produit servira de nourriture.
      8 » Tu compteras 7 années sabbatiques, 7 fois 7 ans, c’est-à-dire 49 ans.
      9 Le dixième jour du septième mois, tu feras retentir les sons éclatants de la trompette : le jour des expiations, vous sonnerez de la trompette dans tout votre pays.
      10 Vous ferez de cette cinquantième année une année sainte, vous proclamerez la liberté dans le pays pour tous ses habitants. Ce sera pour vous le jubilé : chacun de vous retournera dans sa propriété et dans son clan.
      11 La cinquantième année sera pour vous le jubilé : vous ne sèmerez pas, vous ne moissonnerez pas ce que les champs produiront d'eux-mêmes et vous ne vendangerez pas la vigne non taillée,
      12 car c'est le jubilé ; vous le considérerez comme saint. Vous mangerez le produit de vos champs.
      13 Dans cette année de jubilé, chacun de vous retournera dans sa propriété.
      14 Si vous vendez ou achetez un terrain à votre prochain, qu'aucun de vous ne lèse son frère.
      15 Tu l’achèteras à ton prochain en comptant les années depuis le jubilé, et il te le vendra en comptant les années de récolte.
      16 Plus il y aura d'années de récolte, plus haut tu fixeras le prix, et moins il y aura d'années, plus bas tu le fixeras, car c'est le nombre des récoltes qu'il te vend.
      17 Aucun de vous ne lèsera son prochain et tu craindras ton Dieu, car je suis l'Eternel, votre Dieu.
      18 » Mettez mes prescriptions en pratique, respectez et mettez en pratique mes règles, vous habiterez ainsi en sécurité dans le pays.
      19 Le pays donnera ses fruits, vous mangerez à satiété et vous y habiterez en sécurité.
      20 Peut-être vous dites-vous : ‘Que mangerons-nous la septième année, puisque nous ne sèmerons pas et ne ferons pas nos récoltes ?’
      21 Je vous accorderai ma bénédiction la sixième année et elle donnera des produits pour 3 ans.
      22 La huitième année, vous sèmerez et vous mangerez de l'ancienne récolte ; jusqu’à la neuvième année, jusqu'à la nouvelle récolte, vous mangerez de l'ancienne.
      23 » Les terres ne se vendront pas de façon définitive, car c’est à moi que le pays appartient et vous êtes chez moi comme des étrangers et des immigrés.
      24 Dans tout le pays dont vous aurez la possession, vous établirez un droit de rachat pour les terres.
      25 » Si ton frère devient pauvre et vend une portion de sa propriété, celui qui a le droit de rachat, son plus proche parent, viendra et rachètera ce qu'a vendu son frère.
      26 Si quelqu’un n'a personne qui ait le droit de rachat et qu'il se procure lui-même de quoi faire son rachat,
      27 il comptera les années depuis la vente, remboursera la différence à l'acheteur et retournera dans sa propriété.
      28 S'il ne trouve pas de quoi lui faire ce remboursement, ce qu'il a vendu restera entre les mains de l'acheteur jusqu'à l'année du jubilé ; lors du jubilé, il retournera dans sa propriété et l'acheteur en sortira.
      29 » Si quelqu’un vend une maison d'habitation dans une ville pourvue de murs d’enceinte, il aura le droit de rachat durant une année entière à partir de la vente, son droit de rachat durera un an.
      30 Mais si cette maison située dans une ville pourvue de murs d’enceinte n'est pas rachetée avant la fin de l’année, elle restera définitivement à l'acheteur et à ses descendants ; il n'en sortira pas lors du jubilé.
      31 Les maisons des villages dépourvus de murs d’enceinte seront considérées comme des fonds de terre : elles pourront être rachetées et l'acheteur en sortira lors du jubilé.
      32 » Quant aux villes des Lévites et aux maisons qu'ils y posséderont, les Lévites auront un droit perpétuel de rachat.
      33 Si quelqu’un achète une maison à des Lévites, il sortira de la maison vendue et de la ville où il la possédait lors du jubilé, car les maisons des villes des Lévites sont leur propriété au milieu des Israélites.
      34 Les champs situés autour des villes des Lévites ne pourront pas être vendus, car ils en ont la possession pour toujours.
      35 » Si ton frère devient pauvre et qu’il manque de ressources près de toi, tu le soutiendras, même s’il s’agit d’un étranger ou d’un immigré, afin qu'il vive avec toi.
      36 Tu ne tireras de lui ni intérêt ni profit, tu craindras ton Dieu et ton frère vivra avec toi.
      37 Tu ne lui prêteras pas ton argent à intérêt et tu ne lui prêteras pas ta nourriture pour en tirer un profit.
      38 Je suis l'Eternel, ton Dieu, qui vous ai fait sortir d'Egypte pour vous donner le pays de Canaan, pour être votre Dieu.
      39 » Si ton frère devient pauvre près de toi et se vend à toi, tu ne lui imposeras pas le travail d'un esclave.
      40 Il sera chez toi comme un salarié, comme un immigré ; il sera à ton service jusqu'à l'année du jubilé.
      41 Il sortira alors de chez toi avec ses enfants et il retournera dans son clan, dans la propriété de ses ancêtres.
      42 En effet, ils sont mes serviteurs, ceux que j'ai fait sortir d'Egypte ; on ne les vendra pas comme on vend des esclaves.
      43 Tu ne domineras pas sur lui avec dureté et tu craindras ton Dieu.
      44 C'est parmi les nations qui vous entourent que tu prendras le serviteur et la servante qui t'appartiendront, c'est d'elles que vous achèterez le serviteur et la servante.
      45 Vous pourrez aussi en acheter parmi les enfants des immigrés en séjour chez toi, ainsi que parmi les familles auxquelles ils donneront naissance dans votre pays, et ils seront votre propriété.
      46 Vous les laisserez en héritage à vos enfants après vous comme une propriété, vous les garderez comme esclaves pour toujours. Mais en ce qui concerne vos frères, les Israélites, aucun de vous ne dominera avec dureté sur son frère.
      47 » Si un étranger ou un immigré devient riche et que ton frère devienne pauvre près de lui et se vende à l'étranger immigré chez toi ou à quelqu'un de la famille de l'étranger,
      48 il y aura pour lui le droit de rachat, après qu'il se sera vendu : un de ses frères pourra le racheter.
      49 Son oncle, le fils de son oncle ou l'un de ses proches parents pourra le racheter. Ou bien, s'il en a les moyens, il se rachètera lui-même.
      50 Il comptera avec celui qui l'a acheté le nombre d’années depuis celle où il s'est vendu jusqu'à l'année du jubilé. Le prix à payer dépendra du nombre d'années, évaluées comme celles d'un salarié :
      51 s'il reste beaucoup d'années, il paiera pour son rachat une part proportionnelle du prix auquel il a été acheté ;
      52 s'il reste peu d'années jusqu'à celle du jubilé, il en fera le compte et il paiera pour son rachat une part proportionnelle.
      53 Il sera comme un homme salarié à l'année chez son maître et tu ne permettras pas à celui-ci de le traiter avec dureté.
      54 S'il n'est racheté d'aucune de ces manières, il sortira l'année du jubilé, lui et ses enfants avec lui.
      55 En effet, c'est de moi que les Israélites sont esclaves. Ils sont mes esclaves, que j'ai fait sortir d'Egypte. Je suis l'Eternel, votre Dieu.

      Nombres 9

      1 L'Eternel parla à Moïse dans le désert du Sinaï, le premier mois de la deuxième année après leur sortie d'Egypte.
      2 Il dit : « Que les Israélites célèbrent la Pâque au moment fixé.
      3 Vous la célébrerez au moment fixé, le quatorzième jour de ce mois, au coucher du soleil. Vous la célébrerez conformément à toutes les prescriptions et les règles qui s'y rapportent. »
      4 Moïse ordonna aux Israélites de célébrer la Pâque,
      5 et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du premier mois, au coucher du soleil, dans le désert du Sinaï. Les Israélites se conformèrent à tous les ordres que l'Eternel avait donnés à Moïse.
      6 Il y eut des hommes qui étaient impurs à cause d'un mort et ne pouvaient donc pas célébrer la Pâque ce jour-là. Ils se présentèrent le jour même devant Moïse et Aaron
      7 et dirent à Moïse : « Nous sommes impurs à cause d'un mort. Pourquoi serions-nous privés de présenter au moment fixé l'offrande de l'Eternel parmi les Israélites ? »
      8 Moïse leur dit : « Attendez que je sache ce que l'Eternel vous ordonne. »
      9 L'Eternel dit à Moïse :
      10 « Transmets ces instructions aux Israélites : Si l’un de vous ou de vos descendants est impur à cause d'un mort ou bien est en train d’effectuer un long voyage, il célébrera néanmoins la Pâque en l'honneur de l'Eternel.
      11 C'est le quatorzième jour du deuxième mois qu'ils la célébreront, au coucher du soleil ; ils la mangeront avec des pains sans levain et des herbes amères.
      12 Ils n'en laisseront rien jusqu'au matin et ils ne briseront aucun de ses os. Ils la célébreront suivant toutes les prescriptions de la Pâque.
      13 » Si quelqu’un qui est pur et n'est pas en voyage s'abstient de célébrer la Pâque, il sera exclu de son peuple. Cet homme-là supportera les conséquences de son péché parce qu'il n'a pas présenté l'offrande de l'Eternel au moment fixé.
      14 Si un étranger en séjour chez vous célèbre la Pâque de l'Eternel, il se conformera aux prescriptions et aux règles de la Pâque. Vous aurez la même prescription pour l'étranger et pour l’Israélite. »

      Nombres 28

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Donne l’ordre suivant aux Israélites : ‘Vous veillerez à me présenter, au moment fixé, mon offrande, l'aliment de mes sacrifices brûlés au feu dont l’odeur m’est agréable.’
      3 » Tu leur diras : ‘Voici le sacrifice brûlé au feu que vous offrirez à l'Eternel : chaque jour, 2 agneaux d'un an sans défaut, comme holocauste perpétuel.
      4 Tu offriras l'un des agneaux le matin, l'autre au coucher du soleil,
      5 ainsi que, pour l'offrande végétale, 2 litres de fleur de farine pétrie dans un litre d'huile d'olives concassées.
      6 C'est l'holocauste perpétuel qui a été offert au mont Sinaï ; c'est un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      7 L’offrande liquide qui l’accompagne sera d'un litre pour chaque agneau. C'est dans le lieu saint que tu verseras l’offrande de vin à l'Eternel.
      8 Tu offriras le deuxième agneau au coucher du soleil avec une offrande végétale et une offrande liquide identiques à celles du matin. C'est un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.’
      9 » Le jour du sabbat, vous offrirez 2 agneaux d'un an sans défaut ainsi que, pour l'offrande végétale, 4 litres et demi de fleur de farine pétrie à l'huile avec l’offrande liquide.
      10 C'est l'holocauste du sabbat, prévu pour chaque sabbat en plus de l'holocauste perpétuel et de l’offrande liquide qui l’accompagne.
      11 » Au début de chaque mois, vous offrirez en holocauste à l'Eternel 2 jeunes taureaux, un bélier et 7 agneaux d'un an sans défaut.
      12 Vous offrirez aussi, comme offrande végétale pour chaque taureau, 6 litres et demi de fleur de farine pétrie à l'huile ; comme offrande végétale pour le bélier, 4 litres et demi de fleur de farine pétrie à l'huile ;
      13 comme offrande végétale pour chaque agneau, 2 litres de fleur de farine pétrie à l'huile. C'est un holocauste, un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      14 Les offrandes liquides qui les accompagnent seront de 2 litres de vin pour un taureau, d’un litre et demi pour un bélier et d'un litre pour un agneau. C'est l'holocauste mensuel du début du mois, prévu pour tous les mois de l'année.
      15 On offrira à l'Eternel un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l’offrande liquide qui l’accompagne.
      16 » Le quatorzième jour du premier mois, ce sera la Pâque de l'Eternel.
      17 Le quinzième jour de ce mois sera un jour de fête. On mangera pendant 7 jours des pains sans levain.
      18 Le premier jour, il y aura une sainte assemblée. Vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      19 Vous offrirez en holocauste à l'Eternel un sacrifice brûlé au feu : 2 jeunes taureaux, un bélier et 7 agneaux d'un an sans défaut.
      20 Vous y joindrez l'offrande de fleur de farine pétrie à l'huile : 6 litres et demi pour un taureau, 4 litres et demi pour un bélier
      21 et 2 litres pour chacun des 7 agneaux.
      22 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation afin de faire l'expiation pour vous.
      23 Vous offrirez ces sacrifices en plus de l'holocauste du matin, qui est un holocauste perpétuel.
      24 Vous les offrirez chaque jour, pendant 7 jours. Ce sera l'aliment d'un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel. On les offrira en plus de l'holocauste perpétuel et de l’offrande liquide qui l’accompagne.
      25 Le septième jour, vous aurez une sainte assemblée. Vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      26 » Au moment des premières récoltes, lorsque vous présenterez une offrande de produits nouveaux à l'Eternel lors de votre fête des semaines, vous aurez une sainte assemblée. Vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      27 Vous offrirez en holocauste dont l’odeur est agréable à l'Eternel 2 jeunes taureaux, un bélier et 7 agneaux d'un an.
      28 Vous y joindrez l'offrande de fleur de farine pétrie à l'huile : 6 litres et demi pour chaque taureau, 4 litres et demi pour le bélier
      29 et 2 litres pour chacun des 7 agneaux.
      30 Vous offrirez un bouc afin de faire l'expiation pour vous.
      31 Vous offrirez ces sacrifices en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale qui l’accompagne. Vous aurez des agneaux sans défaut et vous y joindrez les offrandes liquides qui les accompagnent.

      Nombres 29

      1 » Le premier jour du septième mois, vous aurez une sainte assemblée. Vous n’effectuerez aucun travail pénible. Ce jour sera proclamé parmi vous au son des trompettes.
      2 Vous offrirez en holocauste dont l’odeur est agréable à l'Eternel un jeune taureau, un bélier et 7 agneaux d'un an sans défaut.
      3 Vous y joindrez l'offrande de fleur de farine pétrie à l'huile : 6 litres et demi pour le taureau, 4 litres et demi pour le bélier
      4 et 2 litres pour chacun des 7 agneaux.
      5 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, afin de faire l'expiation pour vous.
      6 Vous offrirez ces sacrifices, en plus de l'holocauste mensuel et de l’offrande végétale qui l’accompagne ainsi que de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et des offrandes liquides qui l’accompagnent, d'après les règles établies. Ce sont des sacrifices passés par le feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      7 » Le dixième jour du septième mois, vous aurez une sainte assemblée et vous vous humilierez. Vous n’effectuerez aucun travail.
      8 Vous offrirez en holocauste dont l’odeur est agréable à l'Eternel un jeune taureau, un bélier et 7 agneaux d'un an sans défaut.
      9 Vous y joindrez l'offrande de fleur de farine pétrie à l'huile : 6 litres et demi pour le taureau,
      10 4 litres et demi pour le bélier et 2 litres pour chacun des 7 agneaux.
      11 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus du sacrifice des expiations, de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale qui l’accompagne, ainsi que des offrandes liquides qui les accompagnent.
      12 » Le quinzième jour du septième mois, vous aurez une sainte assemblée. Vous n’effectuerez aucun travail pénible. Vous célébrerez une fête en l'honneur de l'Eternel pendant 7 jours.
      13 Vous offrirez en holocauste un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel : jeunes taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut.
      14 Vous y joindrez l'offrande de fleur de farine pétrie à l'huile : 6 litres et demi pour chacun des 13 taureaux, 4 litres et demi pour chacun des 2 béliers
      15 et 2 litres pour chacun des 14 agneaux.
      16 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et l’offrande liquide qui l’accompagnent.
      17 » Le deuxième jour, vous offrirez 12 jeunes taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut,
      18 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour les taureaux, les béliers et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      19 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale qui l’accompagne ainsi que des offrandes liquides qui les accompagnent.
      20 » Le troisième jour, vous offrirez 11 taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut,
      21 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour les taureaux, les béliers et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      22 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et l’offrande liquide qui l’accompagnent.
      23 » Le quatrième jour, vous offrirez 10 taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut,
      24 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour les taureaux, les béliers et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      25 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et l’offrande liquide qui l’accompagnent.
      26 » Le cinquième jour, vous offrirez 9 taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut,
      27 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour les taureaux, les béliers et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      28 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et l’offrande liquide qui l’accompagnent.
      29 » Le sixième jour, vous offrirez 8 taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut,
      30 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour les taureaux, les béliers et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      31 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et des offrandes liquides qui l’accompagnent.
      32 » Le septième jour, vous offrirez 7 taureaux, 2 béliers et 14 agneaux d'un an sans défaut,
      33 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour les taureaux, les béliers et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      34 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et l’offrande liquide qui l’accompagnent.
      35 » Le huitième jour, vous aurez une assemblée solennelle. Vous n’effectuerez aucun travail pénible.
      36 Vous offrirez en holocauste un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel : un taureau, un bélier et 7 agneaux d'un an sans défaut,
      37 avec l'offrande végétale et les offrandes liquides prescrites pour le taureau, le bélier et les agneaux en fonction de leur nombre, d'après les règles établies.
      38 Vous offrirez un bouc en sacrifice d'expiation, en plus de l'holocauste perpétuel et de l'offrande végétale et l’offrande liquide qui l’accompagnent.
      39 » Tels sont les sacrifices que vous offrirez à l'Eternel lors de vos fêtes, en plus de vos holocaustes, vos offrandes végétales et vos offrandes liquides, ainsi que des sacrifices de communion que vous présenterez pour accomplir un vœu ou en guise d’offrandes volontaires. »

      Josué 5

      10 Les Israélites campèrent à Guilgal. Ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, sur le soir, dans les plaines de Jéricho.
      11 Ils mangèrent du blé du pays le lendemain de la Pâque, des pains sans levain et du grain rôti. Ils en mangèrent ce jour-là.
      12 La manne cessa le lendemain de la Pâque, au moment où ils mangèrent du blé du pays. Les Israélites n'eurent plus de manne et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année-là.

      Juges 9

      27 Ils sortirent dans la campagne, vendangèrent leurs vignes, foulèrent le raisin et se livrèrent à des réjouissances. Ils entrèrent dans le temple de leur dieu, y mangèrent et burent, et ils maudirent Abimélec.

      Juges 21

      19 Ils se rappelèrent alors qu’il y avait chaque année une fête de l'Eternel à Silo, qui se trouvait au nord de Béthel, à l'est de la route qui montait de Béthel à Sichem, et au sud de Lebona.

      1 Samuel 1

      1 Il y avait un homme de Ramathaïm-Tsophim, de la région montagneuse d'Ephraïm, du nom d'Elkana. Il était le fils de Jeroham, fils d'Elihu, petit-fils de Thohu et arrière-petit-fils de Tsuph, et était éphraïmite.
      2 Il avait deux femmes. L'une s'appelait Anne, l'autre Peninna ; Peninna avait des enfants, tandis qu’Anne n'en avait pas.
      3 Chaque année, cet homme montait de sa ville jusqu’à Silo pour adorer l'Eternel, le maître de l’univers, et lui offrir des sacrifices. Là se trouvaient les deux fils d'Eli, Hophni et Phinées, qui étaient prêtres de l'Eternel.
      4 Le jour où Elkana offrait son sacrifice, il donnait des portions à sa femme Peninna et à tous les fils et à toutes les filles qu'il avait d'elle.
      5 Mais à Anne, il donnait une portion double, car il l’aimait, même si l'Eternel l’avait rendue stérile.
      6 Sa rivale la provoquait pour la pousser à s'irriter de ce que l'Eternel l'avait rendue stérile.
      7 Et toutes les années il en allait de même : chaque fois qu'Anne montait à la maison de l'Eternel, Peninna la provoquait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait pas.
      8 Son mari Elkana lui disait : « Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur est-il attristé ? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils ? »
      9 Anne se leva, après que l'on eut mangé et bu à Silo. Le prêtre Eli était assis sur son siège, près de la porte du temple de l'Eternel.
      10 L'amertume dans l'âme, elle pria l'Eternel et pleura abondamment.
      11 Elle fit le vœu suivant : « Eternel, maître de l’univers, si tu consens à regarder la détresse de ta servante, si tu te souviens de moi, si tu n'oublies pas ta servante et lui donnes un fils, je le consacrerai à l'Eternel pour toute la durée de sa vie et le rasoir ne passera pas sur sa tête. »
      12 Comme elle restait longtemps en prière devant l'Eternel, Eli observa sa bouche.
      13 Anne parlait dans son cœur et ne faisait que remuer les lèvres, on n'entendait pas sa voix. Eli pensa qu'elle était ivre,
      14 et il lui dit : « Jusqu'à quand seras-tu ivre ? Va cuver ton vin. »
      15 Anne répondit : « Ce n’est pas cela, mon seigneur. Je suis une femme à l’esprit abattu, je n'ai bu ni vin ni boisson enivrante, mais j'épanchais mon cœur devant l'Eternel.
      16 Ne prends pas ta servante pour une femme légère, car c'est le trop-plein de ma douleur et de mon chagrin qui m'a fait parler jusqu'à présent. »
      17 Eli reprit la parole et dit : « Pars en paix et que le Dieu d'Israël exauce la prière que tu lui as adressée ! »
      18 Elle répondit : « Que ta servante trouve grâce à tes yeux ! » Cette femme s'en alla. Elle se remit à manger et son visage ne fut plus le même.
      19 Ils se levèrent de bon matin et, après avoir adoré l'Eternel, ils partirent et retournèrent chez eux à Rama. Elkana eut des relations conjugales avec Anne, sa femme, et l'Eternel se souvint d'elle.
      20 Dans le cours de l'année, Anne devint enceinte et elle mit au monde un fils qu'elle appela Samuel, car, dit-elle, « je l'ai demandé à l'Eternel ».

      1 Samuel 20

      5 David lui répondit : « Demain, c’est le début du mois et je devrais normalement manger à la table du roi. Laisse-moi partir. Je me cacherai dans les champs jusqu'au soir du troisième jour.
      6 Si ton père remarque mon absence, tu diras : ‘David m'a supplié de le laisser aller à Bethléhem, sa ville d’origine, parce qu'il y a un sacrifice annuel pour toute sa famille.’

      1 Samuel 25

      2 Il y avait à Maon un homme très riche, qui possédait des biens à Carmel. Il avait 3000 brebis et 1000 chèvres, et il se trouvait à Carmel pour la tonte de ses brebis.

      2 Samuel 13

      23 Deux ans après, comme il avait les tondeurs de moutons chez lui à Baal-Hatsor, près d'Ephraïm, Absalom invita tous les fils du roi.

      2 Chroniques 30

      1 Ezéchias envoya des messagers dans tout Israël et Juda, et il écrivit aussi des lettres à Ephraïm et à Manassé pour qu'ils viennent à la maison de l'Eternel à Jérusalem célébrer la Pâque en l'honneur de l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      2 Le roi, ses chefs et toute l'assemblée avaient tenu conseil à Jérusalem afin que la Pâque soit célébrée au cours du deuxième mois.
      3 En effet, on n’avait pas pu le faire au moment voulu parce que les prêtres ne s'étaient pas consacrés en assez grand nombre et que le peuple n'était pas rassemblé à Jérusalem.
      4 Cette proposition eut l'approbation du roi et de toute l'assemblée,
      5 et ils décidèrent de faire une proclamation dans tout Israël, depuis Beer-Shéba jusqu'à Dan, pour que l'on vienne à Jérusalem célébrer la Pâque en l'honneur de l'Eternel, le Dieu d'Israël. En effet, depuis longtemps on ne la célébrait plus comme cela est prescrit.
      6 Les coureurs parcoururent tout Israël et Juda avec les lettres du roi et de ses chefs et, conformément à l'ordre du roi, ils dirent : « Israélites, revenez à l'Eternel, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, afin qu'il revienne à vous, rescapés de l’intervention des rois d'Assyrie.
      7 Ne soyez pas comme vos pères et vos frères ! Ils ont fait preuve d’infidélité envers l'Eternel, le Dieu de leurs ancêtres, et il les a livrés à la dévastation, comme vous le voyez.
      8 Ne vous montrez donc pas réfractaires comme l’étaient vos pères ! Engagez-vous envers l'Eternel, venez à son sanctuaire, qu'il a consacré pour toujours, et servez l'Eternel, votre Dieu, pour que son ardente colère se détourne de vous.
      9 Si vous revenez à l'Eternel, vos frères et vos fils seront l’objet de la compassion de ceux qui les ont déportés et ils reviendront dans ce pays. En effet, l’Eternel, votre Dieu, fait grâce et est rempli de compassion, et il ne se détournera pas de vous si vous revenez à lui. »
      10 Les coureurs allèrent ainsi de ville en ville dans le pays d'Ephraïm et de Manassé et jusqu'à Zabulon, mais on riait et se moquait d'eux.
      11 Cependant, quelques hommes issus d'Aser, de Manassé et de Zabulon s'humilièrent et vinrent à Jérusalem.
      12 Dans Juda aussi, Dieu intervint pour qu’ils soient unanimes à respecter l'ordre du roi et des chefs, suivant la parole de l'Eternel.
      13 Une population nombreuse se réunit à Jérusalem pour célébrer la fête des pains sans levain au cours du deuxième mois. Ce fut une immense assemblée.
      14 Ils se levèrent, enlevèrent les autels sur lesquels on offrait des sacrifices dans Jérusalem ainsi que tous ceux sur lesquels on brûlait des parfums et les jetèrent dans le torrent du Cédron.
      15 Ils firent ensuite les sacrifices de la Pâque le quatorzième jour du deuxième mois. Remplis de honte, les prêtres et les Lévites s'étaient consacrés, et ils offrirent des holocaustes dans la maison de l'Eternel.
      16 Ils se tenaient au poste qui leur avait été attribué, conformément à la loi de Moïse, l’homme de Dieu. Les prêtres faisaient l’aspersion du sang qu'ils recevaient des Lévites.
      17 Comme il y avait dans l'assemblée beaucoup de personnes qui ne s'étaient pas consacrées, les Lévites se chargèrent de sacrifier l’agneau pascal pour tous ceux qui n'étaient pas purs afin de les consacrer à l'Eternel.
      18 En effet, une grande partie des membres du peuple, et en particulier ceux d'Ephraïm, de Manassé, d'Issacar et de Zabulon, ne s'étaient pas purifiés et ils mangèrent le repas de la Pâque sans se conformer à ce qui est écrit. Mais Ezéchias pria pour eux en disant : « Veuille l'Eternel, qui est bon, pardonner à
      19 tous ceux qui ont appliqué leur cœur à rechercher Dieu, l'Eternel, le Dieu de leurs ancêtres, même s’ils n'ont pas pratiqué la sainte purification ! »
      20 L'Eternel exauça Ezéchias et il épargna le peuple.
      21 Ainsi, les Israélites qui se trouvaient à Jérusalem célébrèrent la fête des pains sans levain pendant 7 jours, avec une grande joie. Chaque jour les Lévites et les prêtres louaient l'Eternel avec les instruments qui retentissaient en son honneur.
      22 Ezéchias toucha, par ses paroles, le cœur de tous les Lévites qui montraient une grande perspicacité pour le service de l'Eternel. Ils mangèrent de ce repas de fête pendant 7 jours en offrant des sacrifices de communion et en louant l'Eternel, le Dieu de leurs ancêtres.
      23 Toute l'assemblée décida de célébrer 7 autres jours, et ils célébrèrent ces 7 jours dans la joie.
      24 En effet, Ezéchias, le roi de Juda, avait donné à l'assemblée 1000 taureaux et 7000 brebis, et les chefs 1000 taureaux et 10'000 brebis. De plus, un grand nombre de prêtres s'étaient consacrés.
      25 Toute l'assemblée de Juda, les prêtres, les Lévites, tous les membres du peuple venus d'Israël et les étrangers, qu’ils soient venus du territoire d'Israël ou installés en Juda, se réjouirent.
      26 Il y eut une grande joie à Jérusalem, car depuis le règne de Salomon, fils de David, sur Israël, on n’avait rien vu de pareil à Jérusalem.
      27 Les prêtres lévites se levèrent pour bénir le peuple et leur voix fut entendue, leur prière parvint jusqu'à la sainte demeure de l'Eternel, jusqu'au ciel.

      2 Chroniques 35

      1 Josias célébra la Pâque en l'honneur de l'Eternel à Jérusalem et l'on égorgea l’agneau pascal le quatorzième jour du premier mois.
      2 Il établit les prêtres dans leurs fonctions et les encouragea au service de la maison de l'Eternel.
      3 Il dit aux Lévites qui enseignaient tout Israël et qui étaient consacrés à l'Eternel : « Placez l'arche sainte dans le temple qu'a construit Salomon, fils de David, le roi d'Israël ; vous n'avez plus à la porter sur l'épaule. Servez désormais l'Eternel, votre Dieu, et son peuple, Israël.
      4 Tenez-vous prêts par famille selon vos divisions, suivant les prescriptions de David, le roi d'Israël, et de son fils Salomon.
      5 Occupez votre place dans le sanctuaire en fonction des différentes familles définies pour vos frères, les membres du peuple, et de la répartition des familles des Lévites.
      6 Sacrifiez l’agneau pascal, consacrez-vous et préparez-le pour vos frères en vous conformant à la parole de l'Eternel transmise par Moïse. »
      7 Josias préleva pour les membres du peuple, pour tous ceux qui se trouvaient là, des agneaux et des chevreaux au nombre de 30'000, le tout pour la Pâque, ainsi que 3000 bœufs ; cela fut pris sur les biens du roi.
      8 Ses chefs prélevèrent aussi des offrandes volontaires pour le peuple, les prêtres et les Lévites. Hilkija, Zacharie et Jehiel, qui étaient responsables de la maison de Dieu, donnèrent 2600 agneaux et 300 bœufs aux prêtres pour la Pâque.
      9 Conania, Shemaeja et Nathanaël, ses frères, Hashabia, Jeïel et Jozabad, chefs des Lévites, donnèrent 5000 agneaux et 500 bœufs aux Lévites pour la Pâque.
      10 Le service s'organisa, et les prêtres et les Lévites occupèrent leur place selon leurs divisions, d'après l'ordre du roi.
      11 Ils égorgèrent les victimes de la Pâque. Les prêtres faisaient l’aspersion du sang qu'ils recevaient des Lévites et les Lévites enlevaient la peau des victimes.
      12 Ils mettaient les éléments destinés aux holocaustes à part pour les donner aux différentes familles des membres du peuple, afin qu'ils les offrent à l'Eternel conformément à ce qui est écrit dans le livre de Moïse ; ce fut le cas pour les bœufs.
      13 Ils firent cuire l’agneau pascal au feu, conformément aux règles. Quant aux choses saintes, on les fit cuire dans des marmites, des chaudrons et des poêles. Puis ils s'empressèrent de les distribuer à tout le peuple.
      14 Ensuite ils préparèrent ce qui était pour eux et pour les prêtres. En effet, les prêtres, les descendants d'Aaron, furent occupés jusqu'à la nuit à offrir les holocaustes et les graisses. C'est pourquoi les Lévites préparèrent ce qui était pour eux et pour les prêtres, les descendants d'Aaron.
      15 Les musiciens, les descendants d'Asaph, étaient à leur place, conformément aux ordres de David, d'Asaph, d'Héman et de Jeduthun, le voyant du roi, et les portiers se tenaient à chaque porte ; ils n'eurent pas à s’écarter de leur service, car leurs frères, les Lévites, préparèrent ce qui leur était destiné.
      16 Ainsi, tout le service de l'Eternel pour célébrer la Pâque et pour offrir des holocaustes sur l'autel de l'Eternel fut organisé ce jour-là, conformément à l'ordre du roi Josias.
      17 Les Israélites qui se trouvaient là célébrèrent la Pâque à ce moment-là et la fête des pains sans levain pendant 7 jours.
      18 Aucune Pâque pareille à celle-là n'avait été célébrée en Israël depuis l’époque du prophète Samuel, et aucun des rois d'Israël n'avait célébré une Pâque pareille à celle que célébrèrent Josias, les prêtres, les Lévites, tout Juda, les Israélites qui se trouvaient là et les habitants de Jérusalem.
      19 Ce fut la dix-huitième année du règne de Josias que cette Pâque fut célébrée.
      20 Après tout cela, après que Josias eut réparé la maison de l'Eternel, Néco, le roi d'Egypte, monta pour combattre à Karkemish, vers l'Euphrate. Josias marcha à sa rencontre,
      21 et Néco lui envoya des messagers pour dire : « Que me veux-tu, roi de Juda ? Ce n'est pas contre toi que je viens aujourd'hui, c'est contre une dynastie avec laquelle je suis en guerre. Dieu m'a dit de me dépêcher. Ne t'oppose pas à Dieu, puisqu’il est avec moi, de peur qu'il ne te détruise. »
      22 Mais Josias ne s’écarta pas de son chemin et il se déguisa pour l'attaquer, sans écouter les paroles de Néco, qui venaient pourtant de Dieu. Il s'avança pour combattre dans la vallée de Meguiddo.
      23 Les archers tirèrent sur le roi Josias et le roi dit à ses serviteurs : « Emmenez-moi, car je suis gravement blessé. »
      24 Ses serviteurs le retirèrent du char pour le faire monter sur son deuxième char et l'amenèrent à Jérusalem. Il mourut et fut enterré dans le tombeau de ses ancêtres. Tout Juda et Jérusalem pleurèrent Josias.
      25 Jérémie fit une complainte sur lui ; tous les chanteurs et toutes les chanteuses ont parlé de lui dans leurs complaintes jusqu'à aujourd’hui, et ils en ont fait une prescription pour Israël. Ces chants sont écrits dans les Complaintes.
      26 Le reste des actes de Josias et sa piété conforme à ce qui est prescrit dans la loi de l'Eternel,
      27 ses actes, des premiers aux derniers, cela est décrit dans les annales des rois d'Israël et de Juda.

      Esdras 6

      15 Il fut terminé le troisième jour du mois d'Adar, la sixième année de règne du roi Darius.
      16 Les Israélites, les prêtres, les Lévites et le reste des Juifs issus de l’exil firent avec joie la dédicace de cette maison de Dieu.
      17 Ils offrirent, pour sa dédicace, 100 taureaux, 200 béliers, 400 agneaux et, comme victimes expiatoires pour tout Israël, 12 boucs, d'après le nombre des tribus d'Israël.
      18 Ils mirent en place les prêtres selon leurs classes et les Lévites selon leurs divisions pour le service de Dieu à Jérusalem, conformément à ce qui est écrit dans le livre de Moïse.

      Esther 9

      20 Mardochée enregistra ces événements par écrit et envoya des lettres à tous les Juifs installés dans toutes les provinces du roi Assuérus, qu’ils soient près ou loin.
      21 Il leur prescrivait de célébrer chaque année les quatorzième et quinzième jours du mois d'Adar.
      22 En effet, c’étaient les jours où les Juifs avaient obtenu le repos vis-à-vis de leurs ennemis, le mois où leur tristesse avait été transformée en joie et leur deuil en fête. Ils devaient donc faire de ces jours des jours réservés aux banquets et à la joie, où l'on s'envoie des cadeaux les uns aux autres et où l'on fait des offrandes aux pauvres.
      23 Les Juifs s'engagèrent à poursuivre ce qu'ils avaient déjà commencé de faire et ce que Mardochée leur avait prescrit.
      24 En effet, Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite qui était l’adversaire de tous les Juifs, avait projeté de les faire disparaître et il avait jeté le « pour », c'est-à-dire le sort, en vue de semer le trouble parmi eux et de les faire disparaître.
      25 Cependant, Esther s'était présentée devant le roi, et celui-ci avait ordonné par écrit de faire retomber sur la tête d'Haman le funeste projet qu'il avait formé contre les Juifs et de le pendre à une potence, ainsi que ses fils.
      26 Voilà pourquoi on appela ces jours Pourim, d’après le mot « pour ». Voilà pourquoi aussi, en s’appuyant sur toutes les instructions de cette lettre, sur ce qu'ils avaient eux-mêmes vu et sur ce qui leur était arrivé,

      Psaumes 47

      1 Au chef de chœur. Psaume des descendants de Koré.
      2 Vous, tous les peuples, battez des mains, poussez vers Dieu des cris de joie,
      3 car l’Eternel, le Très-Haut, est redoutable, il est un grand roi sur toute la terre.
      4 Il nous soumet des peuples, il met des nations sous nos pieds ;
      5 il choisit pour nous un héritage qui fait la fierté de Jacob, son bien-aimé. – Pause.
      6 Dieu monte au milieu des cris de triomphe, l’Eternel s’avance au son de la trompette.
      7 Chantez en l’honneur de Dieu, chantez, chantez en l’honneur de notre roi, chantez,
      8 car Dieu est le roi de toute la terre ! Chantez un cantique !
      9 Dieu règne sur les nations, Dieu siège sur son saint trône.

      Psaumes 113

      1 Louez l’Eternel ! Serviteurs de l’Eternel, louez, louez le nom de l’Eternel !
      2 Que le nom de l’Eternel soit béni, dès maintenant et pour toujours !
      3 Du lever du soleil jusqu’à son coucher, que le nom de l’Eternel soit célébré !
      4 L’Eternel domine toutes les nations, sa gloire s’élève plus haut que le ciel.
      5 Qui est semblable à l’Eternel, notre Dieu ? Il a sa demeure en haut,
      6 et il s’abaisse pour regarder le ciel et la terre.
      7 De la poussière il relève le faible, du fumier il retire le pauvre,
      8 pour les faire asseoir avec les grands, avec les grands de son peuple.
      9 Il donne une famille à celle qui était stérile, il fait d’elle une mère joyeuse au milieu de ses enfants. Louez l’Eternel !

      Psaumes 114

      1 Quand Israël est sorti d’Egypte, quand la famille de Jacob s’est éloignée d’un peuple étranger,
      2 Juda est devenu le sanctuaire de Dieu, Israël a été son domaine.
      3 La mer l’a vu et s’est enfuie, le Jourdain est retourné en arrière ;
      4 les montagnes ont sauté comme des béliers, les collines comme des agneaux.
      5 Qu’as-tu, mer, pour t’enfuir, et toi, Jourdain, pour retourner en arrière ?
      6 Qu’avez-vous, montagnes, pour sauter comme des béliers, et vous, collines, comme des agneaux ?
      7 Tremble donc, terre, devant le Seigneur, devant le Dieu de Jacob !
      8 Il change le rocher en étang, le roc en source d’eau.

      Psaumes 115

      1 Non pas à nous, Eternel, non pas à nous, mais à ton nom donne gloire, à cause de ta bonté, à cause de ta vérité !
      2 Pourquoi les nations diraient-elles : « Où donc est leur Dieu ? »
      3 Notre Dieu est au ciel, il fait tout ce qu’il veut.
      4 *Leurs idoles, ce n’est que de l’argent et de l’or ; elles sont faites par la main des hommes.
      5 Elles ont une bouche mais ne parlent pas, elles ont des yeux mais ne voient pas,
      6 elles ont des oreilles mais n’entendent pas, elles ont un nez mais ne sentent pas,
      7 elles ont des mains mais ne touchent pas, des pieds mais ne marchent pas ; leur gosier ne produit aucun son.
      8 Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, tous ceux qui se confient en elles.
      9 Israël, confie-toi en l’Eternel ! Leur secours et leur bouclier, c’est lui.
      10 Famille d’Aaron, confie-toi en l’Eternel ! Leur secours et leur bouclier, c’est lui.
      11 Vous qui craignez l’Eternel, confiez-vous en l’Eternel ! Leur secours et leur bouclier, c’est lui.
      12 L’Eternel se souvient de nous : il bénira. Il bénira la communauté d’Israël, il bénira la famille d’Aaron,
      13 il bénira ceux qui craignent l’Eternel, petits et grands.
      14 L’Eternel vous fera prospérer, vous et vos enfants.
      15 Soyez bénis par l’Eternel, qui a fait le ciel et la terre !
      16 Le ciel appartient à l’Eternel, mais il a donné la terre aux hommes.
      17 Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Eternel, ce ne sont pas ceux qui descendent dans le monde du silence,
      18 mais nous, nous bénirons l’Eternel, dès maintenant et pour toujours. Louez l’Eternel !

      Psaumes 116

      1 J’aime l’Eternel, car il entend ma voix, mes supplications.
      2 Oui, il a penché son oreille vers moi et je ferai appel à lui toute ma vie.
      3 Les liens de la mort m’avaient enserré, et les angoisses du séjour des morts s’étaient emparées de moi ; j’étais accablé par la détresse et la douleur,
      4 mais j’ai fait appel au nom de l’Eternel : « Eternel, sauve-moi ! »
      5 L’Eternel fait grâce et il est juste, notre Dieu est rempli de compassion.
      6 L’Eternel garde ceux qui manquent d’expérience ; j’étais affaibli, et il m’a sauvé.
      7 Retrouve le repos, mon âme, car l’Eternel t’a fait du bien !
      8 Oui, tu as délivré mon âme de la mort, mes yeux des larmes, mes pieds de la chute.
      9 Je marcherai devant l’Eternel au pays des vivants.
      10 *J’avais confiance, même lorsque je disais : « Je suis plongé dans le malheur ! »
      11 Dans mon angoisse, je disais : « Tous les hommes sont des menteurs. »
      12 Comment pourrais-je rendre à l’Eternel tous ses bienfaits envers moi ?
      13 Je lèverai la coupe des délivrances et je ferai appel au nom de l’Eternel,
      14 j’accomplirai mes vœux envers l’Eternel en présence de tout son peuple.
      15 Elle a du prix aux yeux de l’Eternel, la mort de ses fidèles.
      16 Ecoute-moi, Eternel, car je suis ton serviteur, ton serviteur, le fils de ta servante ! Tu as détaché mes liens :
      17 je t’offrirai un sacrifice de reconnaissance et je ferai appel au nom de l’Eternel ;
      18 j’accomplirai mes vœux envers l’Eternel en présence de tout son peuple,
      19 dans les parvis de la maison de l’Eternel, au milieu de toi, Jérusalem. Louez l’Eternel !

      Psaumes 117

      1 *Louez l’Eternel, vous, toutes les nations, célébrez-le, vous, tous les peuples,
      2 car sa bonté est grande envers nous et sa vérité dure éternellement ! Louez l’Eternel !

      Psaumes 118

      1 Louez l’Eternel, car il est bon ! Oui, sa bonté dure éternellement !
      2 Qu’Israël le dise : « Oui, sa bonté dure éternellement ! »
      3 Que la famille d’Aaron le dise : « Oui, sa bonté dure éternellement ! »
      4 Que ceux qui craignent l’Eternel le disent : « Oui, sa bonté dure éternellement ! »
      5 Du fond de la détresse j’ai fait appel à l’Eternel. L’Eternel m’a répondu, il m’a délivré.
      6 *L’Eternel est pour moi, je n’ai peur de rien : que peuvent me faire des hommes ?
      7 L’Eternel est mon secours, et je regarde mes ennemis en face.
      8 Mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel que de mettre votre confiance dans l’homme ;
      9 mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel que de mettre votre confiance dans les grands.
      10 Toutes les nations m’entouraient : au nom de l’Eternel, je les taille en pièces.
      11 Elles m’entouraient, m’encerclaient : au nom de l’Eternel, je les taille en pièces.
      12 Elles m’entouraient comme des abeilles : elles s’éteignent comme un feu de ronces, au nom de l’Eternel, je les taille en pièces.
      13 Tu me bousculais pour me faire tomber, mais l’Eternel m’a secouru.
      14 *L’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges, c’est lui qui m’a sauvé.
      15 Des cris de triomphe et de délivrance s’élèvent dans les tentes des justes : la main droite de l’Eternel agit avec puissance !
      16 La main droite de l’Eternel est élevée, la main droite de l’Eternel agit avec puissance !
      17 Je ne mourrai pas, je vivrai, et je raconterai ce que l’Eternel a fait.
      18 L’Eternel m’a corrigé, mais il ne m’a pas livré à la mort.
      19 Ouvrez-moi les portes de la justice : j’entrerai et je louerai l’Eternel.
      20 Voici la porte de l’Eternel : c’est par elle que les justes entrent.
      21 Je te loue, parce que tu m’as répondu, parce que tu m’as sauvé.
      22 *La pierre qu’ont rejetée ceux qui construisaient est devenue la pierre angulaire.
      23 C’est l’œuvre de l’Eternel et c’est un prodige à nos yeux.
      24 Voici le jour que l’Eternel a fait : qu’il soit pour nous un sujet d’allégresse et de joie !
      25 Eternel, *accorde donc le salut ! Eternel, donne le succès !
      26 Béni soit celui qui vient au nom de l’Eternel ! Nous vous bénissons de la maison de l’Eternel.
      27 L’Eternel est Dieu, et il nous éclaire. Attachez la victime de la fête avec des liens aux cornes de l’autel !
      28 Tu es mon Dieu et je te louerai, mon Dieu, je proclamerai ta grandeur.
      29 Louez l’Eternel, car il est bon ! Oui, sa bonté dure éternellement !

      Psaumes 120

      1 Chant des montées. Dans ma détresse, c’est à l’Eternel que j’ai crié, et il m’a répondu.
      2 Eternel, délivre-moi des lèvres fausses, de la langue trompeuse !
      3 Que te donnera l’Eternel et que t’ajoutera-t-il, langue trompeuse ?
      4 Les flèches aiguës du guerrier avec des charbons ardents de genêt !
      5 Malheur à moi ! J’ai dû séjourner à Méshec, habiter parmi les tentes de Kédar !
      6 J’ai habité trop longtemps avec ceux qui détestent la paix.
      7 Je suis pour la paix, mais quand j’en parle, ils sont pour la guerre.

      Psaumes 137

      1 Sur les bords des fleuves de Babylone, nous étions assis et nous pleurions en nous souvenant de Sion.
      2 Nous avions suspendu nos harpes aux saules du voisinage.
      3 Là, ceux qui nous avaient déportés nous demandaient des chants, nos oppresseurs nous demandaient de la joie : « Chantez-nous quelques-uns des chants de Sion ! »
      4 Comment chanterions-nous les chants de l’Eternel sur une terre étrangère ?
      5 Si je t’oublie, Jérusalem, que ma main droite m’oublie !
      6 Que ma langue reste collée à mon palais, si je ne me souviens plus de toi, si je ne place pas Jérusalem au-dessus de toutes mes joies !
      7 Eternel, souviens-toi des Edomites ! Le jour de la prise de Jérusalem, ils disaient : « Rasez-la, rasez-la jusqu’aux fondations ! »
      8 Toi, ville de Babylone, tu seras dévastée. Heureux celui qui te rendra le mal que tu nous as fait !
      9 Heureux celui qui prendra tes enfants pour les écraser contre un rocher !

      Esaïe 1

      13 Cessez d'apporter des offrandes illusoires ! J'ai horreur de l'encens, des débuts de mois, des sabbats et des convocations aux réunions, je ne supporte pas de voir l’injustice associée aux célébrations.

      Esaïe 12

      3 Vous puiserez avec joie de l'eau aux sources du salut

      Esaïe 28

      7 Mais eux aussi, ils titubent sous l’effet du vin et les liqueurs fortes les égarent ; prêtres et prophètes titubent sous l’effet des liqueurs fortes, ils sont troublés par le vin, ils s’égarent à cause des liqueurs fortes. Ils titubent en prophétisant, ils vacillent en rendant leurs verdicts.

      Esaïe 30

      29 Vous chanterez comme la nuit où l'on célèbre la fête, vous aurez le cœur joyeux, comme celui qui marche au son de la flûte pour aller à la montagne de l'Eternel, vers le rocher d'Israël.

      Lamentations 2

      7 Le Seigneur a repoussé son autel, détesté son sanctuaire. Il a livré entre les mains de l'ennemi les murs des palais de Sion. Des cris ont retenti dans la maison de l'Eternel, comme un jour de fête.

      Ezéchiel 46

      1 » Voici ce que dit le Seigneur, l'Eternel : L’entrée du parvis intérieur qui est orientée à l’est restera fermée pendant les six jours de travail, mais elle sera ouverte le jour du sabbat ainsi que pour la fête du début du mois.

      Osée 2

      7 Leur mère s'est prostituée, celle qui les a conçus s'est déshonorée. En effet, elle a dit : ‘Je veux suivre mes amants, ceux qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson.’
      8 Voilà pourquoi je vais fermer son chemin avec des ronces et y construire un mur afin qu'elle ne trouve plus ses sentiers :
      9 elle aura beau poursuivre ses amants, elle ne les rejoindra pas ; elle aura beau les chercher, elle ne les trouvera pas. Elle dira alors : ‘Je vais retourner vers mon premier mari, car j'étais plus heureuse à ce moment-là que maintenant.’
      10 » Elle n'a pas reconnu que c'était moi qui lui donnais le blé, le vin nouveau et l'huile, et l'on a consacré au service de Baal l'argent et l'or que je lui accordais en abondance.
      11 C'est pourquoi je reviendrai prendre mon blé à son époque et mon vin nouveau dans sa saison, et je retirerai ma laine et mon lin, eux qui devaient couvrir sa nudité.
      12 Maintenant je découvrirai sa honte aux yeux de ses amants et personne ne la délivrera de mon pouvoir.
      13 Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses célébrations du début du mois, ses sabbats et toutes ses fêtes solennelles.
      14 Je dévasterai ses vignes et ses figuiers, eux dont elle disait : ‘Voilà le salaire que m'ont donné mes amants !’J'en ferai une forêt et les bêtes sauvages les dévoreront.
      15 » J’interviendrai contre elle à cause des jours où elle faisait brûler de l'encens en l’honneur des Baals, où elle se parait de ses anneaux et de ses colliers, où elle suivait ses amants, tandis que moi, elle m'oubliait, déclare l'Eternel.

      Amos 5

      23 Eloigne de moi le bruit de tes cantiques : je n'écoute pas le son de tes luths.

      Amos 8

      5 Vous dites : ‘Quand le début du mois sera-t-il passé, afin que nous puissions vendre du blé ? Quand finira le sabbat, afin que nous puissions ouvrir les greniers ? Nous diminuerons la mesure, nous augmenterons le prix, nous falsifierons les balances pour tromper.

      Matthieu 26

      30 Après avoir chanté les psaumes, ils se rendirent au mont des Oliviers.

      Matthieu 27

      15 A chaque fête, le gouverneur avait pour habitude de relâcher un prisonnier, celui que la foule voulait.

      Marc 15

      6 A chaque fête, il relâchait un prisonnier, celui que le peuple réclamait.

      Luc 22

      10 Il leur répondit : « Quand vous serez entrés dans la ville, vous rencontrerez un homme qui porte une cruche d'eau ; suivez-le dans la maison où il entrera
      11 et dites au propriétaire de la maison : ‘Le maître te demande : Où est la salle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?’
      12 Alors il vous montrera une grande pièce aménagée à l'étage : c'est là que vous préparerez la Pâque. »
      13 Ils partirent et trouvèrent tout comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque.
      14 Quand l'heure fut venue, il se mit à table avec les [douze] apôtres.
      15 Il leur dit : « J'ai vivement désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir
      16 car, je vous le dis, je ne la mangerai plus jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. »
      17 Puis il prit une coupe, remercia Dieu et dit : « Prenez cette coupe et partagez-la entre vous

      Luc 23

      17 [A chaque fête, il devait leur relâcher un prisonnier. ]

      Jean 5

      1 Après cela, il y eut une fête juive et Jésus monta à Jérusalem.

      Jean 7

      1 Après cela, Jésus continua de parcourir la Galilée ; il ne voulait pas séjourner en Judée car les Juifs cherchaient à le faire mourir.
      2 Or, la fête juive des tentes était proche.
      3 Ses frères lui dirent : « Pars d'ici et va en Judée afin que tes disciples voient aussi ce que tu fais.
      4 Personne n'agit en secret, s'il cherche à être connu. Puisque tu fais ce genre de choses, montre-toi au monde ! »
      5 En effet, ses frères non plus ne croyaient pas en lui.
      6 Jésus leur dit : « Le moment n'est pas encore venu pour moi, tandis que pour vous, c'est toujours le bon moment.
      7 Le monde ne peut pas vous détester, tandis que moi, il me déteste parce que je témoigne à son sujet que sa manière d’agir est mauvaise.
      8 Montez donc à cette fête ! Quant à moi, je n'y monte pas encore parce que le moment n'est pas encore arrivé pour moi. »
      9 Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée.
      10 Lorsque ses frères furent montés à la fête, il y monta aussi lui-même, non pas en se montrant, mais [comme] en secret.
      11 Les Juifs le cherchaient pendant la fête et disaient : « Où est-il ? »
      12 Dans la foule, on murmurait beaucoup à son sujet. Les uns disaient : « C'est un homme bien. » D'autres disaient : « Non, au contraire, il égare le peuple. »
      13 Personne, toutefois, ne parlait ouvertement de lui, par crainte des chefs juifs.
      14 C’était déjà le milieu de la fête lorsque Jésus monta au temple et se mit à enseigner.
      15 Les Juifs s'étonnaient et disaient : « Comment connaît-il les Ecritures, lui qui n'a pas étudié ? »
      16 Jésus leur répondit : « Mon enseignement ne vient pas de moi mais de celui qui m'a envoyé.
      17 Si quelqu'un veut faire la volonté de Dieu, il saura si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative.
      18 Celui qui parle de sa propre initiative cherche sa propre gloire, mais si quelqu'un cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai et il n'y a pas d'injustice en lui.
      19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Or, aucun de vous ne la met en pratique. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ? »
      20 La foule répondit : « Tu as un démon. Qui cherche à te faire mourir ? »
      21 Jésus leur répondit : « Pour une seule œuvre que j’ai faite, vous êtes tous étonnés.
      22 Moïse vous a donné la circoncision ? qui ne vient du reste pas de lui, mais des patriarches ? et vous circoncisez un homme le jour du sabbat.
      23 Si pour respecter la loi de Moïse un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, pourquoi vous irritez-vous contre moi parce que j'ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat ?
      24 Ne jugez pas d’après l'apparence, mais portez un jugement juste. »
      25 Quelques habitants de Jérusalem disaient : « N'est-ce pas celui qu'ils cherchent à faire mourir ?
      26 Le voici qui parle librement et ils ne lui disent rien ! Est-ce que les chefs auraient vraiment reconnu qu'il est le Messie ?
      27 Cependant celui-ci, nous savons d'où il est, tandis que le Messie, quand il viendra, personne ne saura d'où il est. »
      28 Jésus enseignait dans le temple. Il s'écria alors : « Vous me connaissez et vous savez d'où je suis ! Pourtant je ne suis pas venu de moi-même. Au contraire, celui qui m'a envoyé est vrai et vous ne le connaissez pas.
      29 Pour ma part, je le connais, car je viens d'auprès de lui et c'est lui qui m'a envoyé. »
      30 Ils cherchaient donc à l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n'était pas encore venue.
      31 Beaucoup parmi la foule crurent en lui, et ils disaient : « Le Messie, quand il viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n'en a fait celui-ci ? »
      32 Les pharisiens entendirent la foule murmurer ces propos à son sujet. Alors les chefs des prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour l'arrêter.
      33 Jésus dit : « Je suis encore avec vous pour un peu de temps, puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé.
      34 Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir. »
      35 Les Juifs se dirent alors entre eux : « Où ira-t-il, pour que nous ne le trouvions pas ? Ira-t-il chez ceux qui sont dispersés dans le reste du monde et enseignera-t-il les non-Juifs ?
      36 Que signifie cette parole qu'il a dite : ‘Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et là où je serai, vous ne pouvez pas venir’ ? »
      37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, debout, s'écria : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive.
      38 Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de lui, comme l’a dit l'Ecriture. »
      39 Il dit cela à propos de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui. En effet, l'Esprit [saint] n'avait pas encore été donné parce que Jésus n'avait pas encore été élevé dans sa gloire.
      40 Après avoir entendu ces paroles, beaucoup dans la foule disaient : « Celui-ci est vraiment le prophète. »
      41 D'autres disaient : « C'est le Messie. » Mais d'autres disaient : « Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Messie ?
      42 L'Ecriture ne dit-elle pas que c'est de la descendance de David et du village de Bethléhem où était David que le Messie doit venir ? »
      43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.
      44 Quelques-uns d'entre eux voulaient l'arrêter, mais personne ne mit la main sur lui.
      45 Ainsi, les gardes retournèrent vers les chefs des prêtres et les pharisiens, qui leur dirent : « Pourquoi ne l'avez-vous pas amené ? »
      46 Les gardes répondirent : « Jamais personne n'a parlé comme cet homme. »
      47 Les pharisiens leur répliquèrent : « Est-ce que vous aussi, vous vous êtes laissé tromper ?
      48 Y a-t-il quelqu'un parmi les chefs ou les pharisiens qui ait cru en lui ?
      49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits ! »
      50 Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus et qui était l'un d'eux, leur dit :
      51 « Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait ? »
      52 Ils lui répondirent : « Es-tu, toi aussi, de la Galilée ? Cherche bien et tu verras que de la Galilée il ne sort pas de prophète. »
      53 [Puis chacun rentra chez soi.

      Jean 8

      12 Jésus leur parla de nouveau. Il dit : « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie. »

      Jean 10

      22 On célébrait alors à Jérusalem la fête de la dédicace. C'était l'hiver.

      Jean 18

      39 Mais, comme c'est une coutume parmi vous que je vous relâche quelqu'un lors de la Pâque, voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? »

      Actes 2

      1 Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble au même endroit.
      2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent violent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis.
      3 Des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d'eux.
      4 Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
      5 Or il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux venus de toutes les nations qui sont sous le ciel.
      6 A ce bruit, ils accoururent en foule, et ils furent stupéfaits parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.
      7 Ils étaient [tous] remplis d'étonnement et d'admiration et ils se disaient [les uns aux autres] : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens ?
      8 Comment se fait-il donc que nous les entendions chacun dans notre propre langue, notre langue maternelle ?
      9 Parthes, Mèdes, Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée, de la Cappadoce, du Pont, de l'Asie,
      10 de la Phrygie, de la Pamphylie, de l'Egypte, du territoire de la Libye voisine de Cyrène et résidents venus de Rome, Juifs de naissance ou par conversion,
      11 Crétois et Arabes, nous les entendons parler dans notre langue des merveilles de Dieu ! »
      12 Tous remplis d'étonnement et ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres : « Qu'est-ce que cela veut dire ? »
      13 Mais d'autres se moquaient et disaient : « Ils sont pleins de vin doux. »
      14 Alors Pierre, debout avec les onze apôtres, s'exprima d’une voix forte en ces termes : « Hommes de Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe et prêtez l'oreille à mes paroles !
      15 Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car il est neuf heures du matin.
      16 Mais maintenant se réalise ce qu'a dit le prophète Joël :
      17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je déverserai de mon Esprit sur tout être humain ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des rêves.
      18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, durant ces jours-là, je déverserai de mon Esprit et ils prophétiseront.
      19 Je ferai des prodiges en haut dans le ciel et des signes miraculeux en bas sur la terre : du sang, du feu et une vapeur de fumée ;
      20 le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux.
      21 Alors toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée.
      22 » Israélites, écoutez ces paroles ! Dieu vous a désigné Jésus de Nazareth en accomplissant par lui, au milieu de vous, des miracles, des prodiges et des signes, comme vous le savez vous-mêmes.
      23 Cet homme vous a été livré suivant le projet défini et la prescience de Dieu. [Vous l’avez arrêté, ] vous l'avez fait mourir sur une croix par l’intermédiaire d’hommes impies.
      24 Mais Dieu a brisé les liens de la mort, il l'a ressuscité, parce qu'il n'était pas possible qu’elle le retienne.
      25 En effet, David dit à propos de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé.
      26 C'est pourquoi mon cœur est dans la joie et ma langue dans l'allégresse ; même mon corps reposera avec espérance,
      27 car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition.
      28 Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence.
      29 » Mes frères, qu’il me soit permis de vous parler en toute franchise au sujet du patriarche David : il est mort, il a été enseveli et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous !
      30 Or il était prophète et il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire surgir [le Messie, ] un de ses descendants, pour le faire asseoir sur son trône.
      31 C'est donc la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée en disant qu'il ne serait pas abandonné au séjour des morts et que son corps ne connaîtrait pas la décomposition.
      32 » C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins.
      33 Elevé à la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis et il l'a déversé, comme vous le voyez et l'entendez [maintenant].
      34 David en effet n'est pas monté au ciel, mais il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : ‘Assieds-toi à ma droite
      35 jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied.’
      36 Que toute la communauté d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié. »
      37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres : « Frères, que ferons-nous ? »
      38 Pierre leur dit : « Changez d’attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
      39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »
      40 Et par beaucoup d'autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant : « Sauvez-vous de cette génération pervertie ! »
      41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 personnes.
      42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières.
      43 La crainte s'emparait de chacun et il se faisait beaucoup de prodiges et de signes miraculeux par l’intermédiaire des apôtres.
      44 Tous ceux qui croyaient étaient ensemble et ils avaient tout en commun.
      45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et ils en partageaient le produit entre tous, en fonction des besoins.
      46 Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d’un commun accord au temple ; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur.
      47 Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.

      Actes 20

      16 Paul avait décidé de passer au large d'Ephèse sans s'y arrêter afin de ne pas perdre de temps en Asie ; il se dépêchait en effet pour être, si possible, le jour de la Pentecôte à Jérusalem.

      Romains 4

      23 Or ce n'est pas pour lui seulement qu'il est écrit que la foi a été portée à son compte,

      1 Corinthiens 10

      16 La coupe de bénédiction que nous bénissons n'est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons n'est-il pas la communion au corps de Christ ?

      1 Corinthiens 11

      25 De même, après le repas, il a pris la coupe et a dit : « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en souvenir de moi toutes les fois que vous en boirez. »

      1 Corinthiens 16

      8 Cependant je resterai à Ephèse jusqu'à la Pentecôte,

      Hébreux 9

      7 Mais dans la seconde, seul le grand-prêtre entre, et ce une fois par an, non sans y apporter du sang qu'il offre pour lui-même et pour les péchés du peuple.
      25 Et ce n'est pas pour s'offrir lui-même plusieurs fois qu'il y est entré, comme le grand-prêtre qui entre chaque année dans le sanctuaire pour offrir un autre sang que le sien ;
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic