Dictionnaire Biblique de Top Bible

FEU

Le feu et la flamme sont cités plus d'un millier de fois dans la Bible.

I Sens littéral.

1.

Dans la nature.

Il apparaît d'abord comme l' éclair (voir ce mot), appelé le feu de Dieu (Job 1:16), le feu du ciel envoyé par Jéhovah (Ex 9:23 et suivant). Maître de l'orage comme de la nature (Ps 18:13-15), l'Éternel peut faire tomber une pluie de feu et de soufre (Ge 19:24 et suivant), et se servir des flammes aussi bien que du vent (Ps 104:4, Lettre de Jérémie 63) ; parmi ses oeuvres admirables, le soleil aussi est célébré comme un feu (Sir 43:2-4).

La Révélation biblique du Dieu unique, personnel, moral et tout-puissant, n'a pas de place pour le culte du feu, qui joua un si grand rôle dans les Védas de l'Inde, plus encore dans le mazdéisme perse de Zoroastre, et qui dans le panthéon gréco-romain fut rattaché aux divinités Hestia-Vesta et Héphaïstos-Vulcain ; Sag 13:2 cite le feu parmi les objets des idolâtries humaines. La Révélation n'a pas davantage de place pour une explication mythologique de l'origine du feu dans l'humanité, analogue à la fable de Prométhée, qui l'aurait dérobé au dieu des dieux, Zeus foudroyant : la vision de Ap 13:13 ne doit même pas faire allusion à ce mythe, mais plus simplement aux sorciers orientaux qui se prétendaient maîtres de faire tomber la foudre.

La Bible n'est pas un livre scientifique et ne parle pas de la conquête du feu par l'homme, qui dut consacrer définitivement sa domination sur les animaux. Si la possession du feu est supposée pour la fabrication d'instruments d'airain et de fer sur la forge (Ge 4:22), puis impliquée pour les holocaustes offerts par Noé (Ge 8:20), il n'est spécifié ni comment on le produisait, ni comment on le transportait (Ge 22:6 et suivant) ; probablement le conservait-on à l'état de braises. Ce n'est que dans les livres apocr, qu'est mentionné un feu « fait avec des pierres » (2Ma 10:3), c-à-d, produit par le choc des silex.

2.

Dans la vie quotidienne.

Le feu sert couramment à la cuisson des aliments (Ex 12:8 et suivant, 2Ch 35:13, Jn 21:9, etc.), au chauffage et à l'éclairage (Esa 44:16, 1Ma 12:29, Judith 7:5 13:13, Mr 14:54, Ac 28:2 etc.) ; la législation sacerdotale interdit d'allumer ces feux domestiques le jour du sabbat (Ex 35:3), défense qui fut renforcée par les rabbins. Dans les demeures aisées il s'agissait ordinairement d'espèces de brasiers portatifs ; les pauvres se contentaient de brûler leur combustible dans un creux du sol battu : on comprend qu'ait pu souvent y tomber l'enfant sujet aux crises ; voir (Mr 9:22) Charbon, Chauffage.

Le feu sert aussi à la fabrication des métaux, pour les fondre, forger, affiner, etc (Ex 32:21, Jer 6:29, Mal 3:2 et suivant, Sir 38:28). ; voir Fondeur.

3.

Comme agent de destruction, le feu n'est pas moins employé ; on a recours à lui pour faire disparaître bien des objets encombrants, malsains ou indésirables : mauvaises herbes, broussailles, débris végétaux (Mt 6:30 13:30, Lu 3:17) ; mais il faut prendre garde aux risques d'incendie (Ex 22:6, Jug 9:15, Esa 5:24, Jas 3:6).

Il anéantit les détritus animaux des sacrifices ou des maladies (Ex 12:10, Le 4:11 8:17 9:11 13:52) ; mais les Israélites ne brûlaient pas les cadavres : le cas de Saül (1Sa 31:12) est exceptionnel, Am 2:1 dénonce cette pratique en Moab, et Am 6:10 est un texte fort obscur.

Le feu consume les livres condamnés (Jer 36:23, 1Ma 1:56, Ac 19:19), et surtout les idoles et les images taillées. (Ex 32:20, De 7:5,25 12:3,2Ro 23:4 et suivants, etc.)

--Le feu est une des armes principales des guerres, en particulier des sièges ; on y fait brûler : portes (Jug 9:52, Ne 1:3, 2Ma 14:41 etc.), tours et forteresses (Jug 9:19, 2Ma 10:36), chars (Jos 11:9), palais (Jer 17:27), temple (2Ro 25:9), villes (Jos 6:24, Jug 18:27, Esa 1:7, 1Ma 1:31 16:10 etc.), tellement que le feu devient une figure de la guerre dévastatrice (Esa 10:17 26:11, Bar 4:35, etc.) et des maux qu'elle provoque (Joe 2:30, Ap 8:7 etc.). Les « machines pour lancer le feu et des pierres » sont citées dans 1Ma 6:51 ; le javelot incendiaire, dans Eph 6:16 (cf. Sag 5:21).

--Le supplice du feu était prévu par la loi pour certains crimes abominables ; voir (Le 20:14 21:9, Jos 7:16) Crimes, délits et peines. Il est quelquefois infligé à des Juifs par leurs persécuteurs. (Da 3, 2Ma 7:6)

--Le feu qui consume est présenté plusieurs fois comme peine infligée par Dieu (Ge 19:24, cf. Sag 10:6 et Lu 17:29 Ex 9:23, cf. Sag 16:16 ; No 11:1-3, etc.) ; le Dieu qui punit ainsi est un feu consumant (De 4:24). Mais lorsque deux apôtres, pensant à l'exemple d'Élie (2Ro 1:10 et suivants), proposent à Jésus de foudroyer les Samaritains inhospitaliers, le Seigneur les réprimande (Lu 9:54 et suivant) ; à Élie lui-même l'Éternel avait un jour montré qu'il n'est pas dans le feu (1Ro 19:12).

4.

Dans les sacrifices, en Israël comme chez presque tous les peuples primitifs, « l'union mystérieuse de la flamme, au pouvoir consumant, et de la fumée qui monte en spirales vers le ciel, présente à elle seule tout un culte en action. C'est l'offrande et c'est la prière ». (A. Westphal, Sources, ). Le feu consume sur l'autel soit les végétaux préparés pour l' oblation (Le 2:2,9,16), soit les animaux de l'holocauste--combustion totale--, (Ex 29:18, Le 1:9 etc.) soit certaines parties d'animaux ; voir (Le 3:3 4:8-10 etc.) Sacrifices. Plusieurs fois, la combustion spontanée de l'offrande par le feu de l'Éternel est le signe de sa réponse favorable (Ge 15:17, Le 9:24, Jug 6:21,1Ro 18:24,38).

La loi sacerdotale juive, tout en excluant absolument le culte du feu, prescrit comme un symbole la règle qui s'impose à ses adorateurs (Vestales, etc.) d'entretenir continuellement le feu sacré de l'autel (Le 6:13) ; l'Église catholique romaine et l'Église grecque orthodoxe ont conservé ce rite, et elles célèbrent le matin du samedi saint la bénédiction du « feu nouveau », qui est ordinairement l'attristante occasion, au Saint-Sépulcre de Jérusalem, de batailles invraisemblables entre les représentants des diverses confessions. Un historien de la première croisade, Foucher de Chartres, prétend que le jour de Pâques 1101 le feu de l'autel s'y alluma miraculeusement. Dans 2Ma 1:19-36, le naphte est présenté comme une eau épaisse en laquelle se serait mué le feu de l'autel caché par les prêtres, et qui, versée de nouveau sur l'autel, des années après, se serait aussitôt enflammée.

--L'interprétation du feu étranger (Le 10:1, No 3:4 26:61) est très discutée ; il s'agit probablement, d'après Bbl. Cent., d'un sacrifice par le feu entaché d'irrégularité, par ex. offert en dehors des heures prescrites.

--Quant à l'expression : faire passer par le feu ses fils et ses filles, elle désignait la pratique courante en Canaan des holocaustes d'enfants offerts à Baal et à Moloch, pratique qui sous la royauté fut imitée en Israël quoique interdite par la loi (De 18:10,2Ro 16:3 17:17 21:6 23:10 Jer 7:31)

II Sens symbolique.

1.

Théophanies.

Ce sont des manifestations visibles de Dieu (voir ce mot) ; on les décrit ordinairement comme accompagnées de flammes (Ex 3:2, Ac 7:30 etc.), symbole de sa présence sainte (De 4:11 5:5,22-26) ; glorieuse (Ex 24:17, Da 7:9 et suivants), protectrice (Ex 13:22 40:38, Ps 78:14), de son ubiquité (Eze 1:13 et suivant), ou bien de sa parole menaçante (Jer 23:29) et de sa colère contre le péché (De 4:24, Am 5:6, Jer 4:4, Ps 89:47, Heb 12:29 etc.). On a vu plus haut des exemples non pas seulement symboliques mais matériels de châtiments par le feu de l'Éternel (parag. 3). Les yeux du Seigneur glorifié sont comparés à une flamme de feu (Apo 1:14 2:18 19:12), emblème de sa toute-science qui pénètre partout ; (cf. Ap 2:23) la vision de Da 10:6 qui a inspiré ce détail a aussi inspiré l'image des colonnes de feu dans Ap 10:1. Voir encore le tableau du trône de feu du Seigneur et du torrent de feu qui en jaillit (Da 7:9 et suivant).

2.

Le Saint-Esprit.

Comme l'Esprit de Dieu dans l'A.T., le Saint-Esprit est quelques foiss représenté dans le N.T. sous l'emblème du feu : Jean-Baptiste désigne ainsi la puissance de renouvellement intérieur par laquelle le Seigneur va venir compléter l'effet du baptême d'eau qu'il administre en simple précurseur (Mt 3:11, Lu 3:16). L'effusion du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte est accompagnée du signe visible de « langues séparées qui semblaient de feu » (Ac 2:3), c-à-d, ayant la forme de petites flammes : symbole d'un don approprié à chacun, mais de même nature pour tous. Ce peut être ici le lieu de citer la parole attribuée à Jésus par Origène : « Qui est près de moi est près du feu ; qui est loin de moi est loin du Royaume. » (Homélie sur Jer 20:3)

3.

Purification.

De même que le feu affine les métaux précieux (ci-dessus, I, 2), ainsi la souffrance est destinée à épurer, à éprouver la foi comme l'or ou l'argent (Za 12:9, Sir 2:5, 1Pi 1:7, Ap 3:18), ce qui donne toute sa valeur au terme d' « épreuve » Jas 1:2, etc.) et à l'image du creuset (Ps 26:2, Esa 48:10, Eze 22:18-22, Da 11:35 12:10). C'est probablement un sens analogue que comporte la déclaration de Jésus : « Chacun sera salé de feu » (Mr 9:49), allusion au sel obligatoire dans les sacrifices d'obla-tion, car c'est « le signe de l'alliance avec ton Dieu » (Le 2:13) ; il s'agit sans doute de la discipline spirituelle en ce monde, qui sauve le fidèle du feu de la géhenne en l'autre monde (Mr 9:43,46,47). Le feu que le Seigneur est « venu jeter sur la terre » représente aussi à certains égards une purification dans ce monde, où sa présence provoque inévitablement la séparation entre ceux qui se déclarent pour lui ou contre lui (Lu 12:49 et suivants). Quand l'apôtre Paul parle d'être « sauvé, mais comme au travers du feu » (1Co 3:15), il parle d'échapper au jugement mais non sans avoir subi quelque dommage (comp. Jude 1:23, et « le tison arraché du feu » : Am 4:11, Za 3:2). Ces trois derniers passages introduisent l'aspect complémentaire, qui est le plus fréquent, de l'image du feu :

4.

Châtiment.

Tels les végétaux inutiles ou nuisibles, destinés à être brûlés (Mt 3:10 7:19, Jn 15:6), tels les méchants, les pécheurs, les rebelles à l'égard de Dieu, sont destinés au feu du jugement (Ps 68:8,9 Esa 47:14 Sir 21:9, Judith 16:17 etc.), à la « fournaise ardente », litt, « de feu » (Mt 13:43-50), à la « géhenne de feu » (Mt 5:22 18:9, Mr 9:43 et suivants), au « feu éternel » (Mt 18:8 25:41, Jude 5:7), au « feu qui ne s'éteint point » (Mt 3:12, cf. Esa 66:24), au « feu ardent dévorant » (Heb 10:27), aux « flammes de feu » qui sont l'attribut du Seigneur Juge (2Th 1:7 et suivants), à « l'étang ardent de feu et de soufre » (Ap 19:20, cf. Ap 17:16 18:8, etc.). C'est naturellement un élément essentiel des tableaux apocalyptiques du jugement final, qu'on retrouve presque à chaque page du Pseudépigraphe Esdr., du livre d'Hénoch, etc. Voir Géhenne, Eschatologie, etc.

5.

Émotions et sentiments humains.

Diverses comparaisons sont entrées dans le langage ordinaire, où le feu est pris soit en bonne part soit en mauvaise part ; le point d'analogie est son caractère irrésistible, et parfois destructeur : le coeur et les pensées qui obligent à parler (Ps 39:4), l'inspiration que le prophète né peut contenir (Jer 20:8), l'amour indomptable (Ca 8:6) ont la puissance d'un feu intérieur ; mais sont aussi comme un feu qui brûle et dévore : mauvaises passions (Sir 9:8), méchanceté (Esa 9:17), langue malveillante (Jas 3:5), violence, mendicité, persécutions (Sir 28:10 40:30 51:4), etc.

On voit combien le Siracide a raison de parler du feu comme Ésope de la langue, lorsqu'il le cite d'abord parmi « les choses les plus nécessaires à la vie de l'homme », puis parmi celles qui ont été « créées pour la punition » (39:26-29). Au point de vue matériel et au point de vue spirituel, en Dieu comme en l'homme, il y a un feu bienfaisant et un feu dévorant. Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 4

      22 De son côté, Tsilla mit au monde Tubal-Caïn. Il forgeait tous les outils en bronze et en fer. La sœur de Tubal-Caïn était Naama.

      Genèse 8

      20 Noé construisit un autel en l’honneur de l'Eternel. Il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs et offrit des holocaustes sur l'autel.

      Genèse 15

      17 Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde, et un four fumant et des flammes passèrent entre les animaux partagés.

      Genèse 19

      24 Alors l'Eternel fit pleuvoir du soufre et du feu sur Sodome et sur Gomorrhe. Cela venait du ciel, de la part de l'Eternel.

      Genèse 22

      6 Abraham prit le bois pour l'holocauste, le chargea sur son fils Isaac et porta lui-même le feu et le couteau. Ils marchèrent tous les deux ensemble.

      Exode 3

      2 *L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda et vit que le buisson était tout en feu sans être consumé.

      Exode 9

      23 Moïse tendit son bâton vers le ciel et l'Eternel envoya des coups de tonnerre et de la grêle ; la foudre s’abattit sur la terre. L'Eternel fit pleuvoir de la grêle sur l'Egypte.

      Exode 12

      8 Cette même nuit, on mangera sa viande rôtie au feu ; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.
      10 Vous n'en laisserez rien pour le matin ; si toutefois il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu.

      Exode 13

      22 La colonne de nuée ne se retirait pas de devant le peuple pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit.

      Exode 22

      6 » Si un homme confie à un autre la garde d'argent ou d’objets et qu'on les vole dans la maison de cette personne, le voleur fera une restitution au double, dans le cas où on le trouverait.

      Exode 24

      17 La gloire de l'Eternel avait l’apparence d’un feu dévorant au sommet de la montagne, aux yeux des Israélites.

      Exode 29

      18 Tu brûleras tout le bélier sur l'autel. C'est un holocauste à l'Eternel, un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.

      Exode 32

      20 Il prit le veau qu'ils avaient fait et le brûla au feu ; il le réduisit en poudre, versa cette poudre à la surface de l'eau et la fit boire aux Israélites.
      21 Moïse dit à Aaron : « Que t'a fait ce peuple pour que tu le rendes coupable d’un si grand péché ? »

      Exode 35

      3 Dans aucun de vos foyers vous n'allumerez de feu le jour du sabbat. »

      Exode 40

      38 De jour, la nuée de l'Eternel était sur le tabernacle ; de nuit, il y avait un feu à l’intérieur de la nuée. Elle était visible de toute la communauté d'Israël à chacune de leurs étapes.

      Lévitique 1

      9 Il lavera les entrailles et les pattes avec de l'eau. Le prêtre brûlera toute l’offrande sur l'autel. C'est un holocauste, un sacrifice brûlé au feu dont l’odeur est agréable à l'Eternel.

      Lévitique 2

      2 Il l'apportera aux prêtres, aux descendants d'Aaron. Le prêtre prendra une poignée de cette fleur de farine arrosée d'huile avec tout l'encens et il brûlera cela sur l'autel comme souvenir. C'est une offrande dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      9 Le prêtre en prélèvera ce qui doit être offert comme souvenir et le brûlera sur l'autel. C'est une offrande dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      13 Tu mettras du sel sur toutes tes offrandes. Tu ne laisseras pas ton offrande manquer de sel, signe de l'alliance de ton Dieu. Sur toutes tes offrandes tu mettras du sel.
      16 Le prêtre brûlera comme souvenir une portion des épis broyés et de l'huile, avec tout l'encens. C'est une offrande passée par le feu pour l'Eternel.

      Lévitique 3

      3 De ce sacrifice de communion, il offrira en sacrifice passé par le feu pour l'Eternel la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée,

      Lévitique 4

      8 Il enlèvera toute la graisse du taureau expiatoire, la graisse qui couvre les entrailles et toute celle qui y est attachée,
      11 Mais la peau du taureau, toute sa viande avec sa tête, ses pattes, ses entrailles et ses excréments,

      Lévitique 6

      13 « Voici l'offrande qu'Aaron et ses fils feront à l'Eternel, le jour où ils recevront l'onction : 2 litres de fleur de farine comme offrande perpétuelle, moitié le matin et moitié le soir.

      Lévitique 8

      17 Mais il brûla dans un feu à l’extérieur du camp le taureau, sa peau, sa viande et ses excréments, comme l'Eternel le lui avait ordonné.

      Lévitique 9

      11 Mais il brûla dans un feu à l’extérieur du camp la viande et la peau.
      24 Un feu sortit de devant l'Eternel et brûla l'holocauste et les graisses sur l'autel. Tout le peuple le vit, et ils poussèrent des cris de joie et se jetèrent le visage contre terre.

      Lévitique 10

      1 Les fils d'Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brûle-parfum, y mirent du feu et posèrent du parfum dessus. Ils apportèrent devant l'Eternel du feu étranger, ce qu'il ne leur avait pas ordonné.

      Lévitique 13

      52 Le prêtre brûlera le vêtement, la chaîne ou la trame de laine ou de lin, l'objet en cuir sur lequel se trouve la plaie, car c'est une lèpre durable. On brûlera l’objet au feu.

      Lévitique 20

      14 Si un homme épouse la fille et la mère, c'est un crime. On les brûlera au feu, elles et lui, afin que ce crime n'existe pas au milieu de vous.

      Lévitique 21

      9 Si la fille d'un prêtre se déshonore en se prostituant, elle déshonore son père. Elle sera brûlée au feu.

      Nombres 3

      4 Nadab et Abihu moururent devant l'Eternel lorsqu'ils apportèrent du feu étranger devant lui, dans le désert du Sinaï. Ils n'avaient pas de fils. Eléazar et Ithamar officièrent comme prêtres aux côtés de leur père Aaron.

      Nombres 11

      1 Le peuple murmura, et cela déplut à l'Eternel : lorsqu’il l'entendit, sa colère s'enflamma. Le feu de l'Eternel s'alluma parmi eux et dévora une extrémité du camp.
      2 Le peuple poussa des cris vers Moïse. Moïse pria l'Eternel et le feu s'arrêta.
      3 On appela cet endroit Tabeéra parce que le feu de l'Eternel s'était allumé parmi eux.

      Nombres 26

      61 Nadab et Abihu moururent lorsqu'ils apportèrent du feu étranger devant l'Eternel.

      Josué 6

      24 Ils brûlèrent la ville et tout ce qui s'y trouvait. Toutefois, ils mirent dans le trésor de la maison de l'Eternel l'argent, l'or et tous les objets en bronze et en fer.

      Josué 7

      16 Josué se leva de bon matin. Il fit approcher Israël par tribus et la tribu de Juda fut désignée.

      Josué 11

      9 Josué les traita comme l'Eternel le lui avait dit : il mutila les jarrets de leurs chevaux et brûla leurs chars.

      Juges 6

      1 Les Israélites firent ce qui déplaît à l'Eternel et l'Eternel les livra entre les mains de Madian pendant 7 ans.
      21 L'ange de l'Eternel avança le bâton qu'il avait à la main et en toucha la viande et les pains sans levain. Alors un feu s'éleva du rocher, un feu qui brûla la viande et les pains sans levain. Puis l'ange de l'Eternel disparut de la vue de Gédéon.

      Juges 9

      15 Et le buisson de ronces répondit aux arbres : ‘Si vous voulez vraiment me sacrer roi et me mettre à votre tête, venez vous réfugier sous mon ombrage. Sinon, un feu sortira du buisson de ronces et dévorera les cèdres du Liban.’
      19 Si c'est avec fidélité et intégrité que vous avez aujourd’hui agi envers Jerubbaal et sa famille, eh bien, qu'Abimélec fasse votre joie et que vous fassiez aussi la sienne !
      52 Abimélec parvint jusqu'à la tour. Il l'attaqua et s'approcha de la porte pour y mettre le feu.

      Juges 18

      27 Les Danites enlevèrent ainsi ce qu'avait fabriqué Mica et emmenèrent le prêtre qui était à son service. Puis ils surprirent Laïs, un peuple tranquille et sans inquiétude. Ils le passèrent au fil de l'épée et brûlèrent la ville.

      1 Samuel 31

      12 tous les hommes vaillants se levèrent. Après avoir marché toute la nuit, ils arrachèrent les cadavres de Saül et de ses fils des murs de Beth-Shan. Ensuite ils revinrent à Jabès, où ils les brûlèrent.

      2 Chroniques 35

      13 Ils firent cuire l’agneau pascal au feu, conformément aux règles. Quant aux choses saintes, on les fit cuire dans des marmites, des chaudrons et des poêles. Puis ils s'empressèrent de les distribuer à tout le peuple.

      Néhémie 1

      3 Ils m’ont répondu : « Les rescapés de la déportation se retrouvent là, dans la province, au comble du malheur et du déshonneur. La muraille de Jérusalem est pleine de brèches et ses portes ont été réduites en cendres. »

      Job 1

      16 Il parlait encore lorsqu'un autre messager arriva et dit : « La foudre est tombée du ciel, a embrasé les brebis et les serviteurs et les a dévorés. Je suis le seul à avoir pu m’échapper pour t'en apporter la nouvelle. »

      Psaumes 18

      13 Une lumière éclatante le précédait, d’où provenaient ses nuées, de la grêle et des charbons de feu.
      14 L’Eternel a tonné dans le ciel, le Très-Haut a fait retentir sa voix, avec la grêle et les charbons de feu.
      15 Il a lancé ses flèches et dispersé mes ennemis, il a multiplié les éclairs et les a mis en déroute.

      Psaumes 26

      2 Examine-moi, Eternel, mets-moi à l’épreuve, purifie au creuset mes reins et mon cœur,

      Psaumes 39

      4 Mon cœur brûlait au fond de moi, mes pensées étaient comme un feu brûlant, et la parole est venue sur ma langue :

      Psaumes 68

      8 O Dieu, tu es sorti à la tête de ton peuple, tu as marché dans le désert. – Pause.
      9 Alors la terre a tremblé, le ciel aussi a déversé son eau devant Dieu ; le Sinaï lui-même a tremblé devant Dieu, le Dieu d’Israël.

      Psaumes 78

      14 Il les avait guidés le jour par la nuée, et toute la nuit par un feu éclatant.

      Psaumes 89

      47 Jusqu’à quand, Eternel, resteras-tu caché ? Jusqu’à quand ta fureur brûlera-t-elle comme le feu ?

      Psaumes 104

      4 *Il fait des vents ses messagers, des éclairs ses serviteurs.

      Cantique 8

      6 Fais de moi comme une empreinte sur ton cœur, comme une empreinte sur ton bras, car l'amour est aussi fort que la mort, la passion est aussi inflexible que le séjour des morts. Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, une flamme de l'Eternel.

      Esaïe 1

      7 Votre pays est dévasté, vos villes sont réduites en cendres, des étrangers mangent les produits de votre sol sous vos yeux : c’est une dévastation pareille à la catastrophe opérée par des étrangers.

      Esaïe 5

      24 Voilà pourquoi, tout comme la langue de feu ne fait qu’une bouchée du chaume et tout comme l’herbe sèche est incapable de résister à la flamme, leur racine sera pareille à de la pourriture et leur fleur se dissipera comme de la poussière. En effet, ils ont rejeté la loi de l'Eternel, le maître de l’univers, et ils ont repoussé la parole du Saint d'Israël.

      Esaïe 9

      17 En effet, la méchanceté brûle comme un feu qui dévore ronces et buissons épineux ; elle embrase les buissons de la forêt, d'où s'élèvent des colonnes de fumée.

      Esaïe 10

      17 La lumière d'Israël deviendra un feu et son Saint sera une flamme qui brûlera et dévastera ses buissons épineux et ses ronces en un seul jour,

      Esaïe 26

      11 Eternel, ta main est si haute qu’ils ne l'aperçoivent même pas. Ils verront ton amour passionné pour le peuple et ils en seront couverts de honte ; *le feu dévorera tes adversaires.

      Esaïe 44

      16 Il brûle la moitié de son bois afin de pouvoir manger de la viande, préparer un rôti et se rassasier. Il l’utilise aussi pour se chauffer et dit : « Ah ! Je me chauffe, je vois la flamme ! »

      Esaïe 47

      14 En réalité, ils sont pareils à de la paille : le feu les brûle entièrement. Ils ne pourront pas échapper aux flammes. Ce ne sera pas un simple feu de braises qui permet de se réchauffer, ni un feu près duquel on s'assied.

      Esaïe 48

      10 Je t'ai affiné au creuset, mais pas pour retirer de l'argent, je t’ai mis à l’épreuve dans la fournaise de l'adversité.

      Esaïe 66

      24 et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi. En effet, *leur ver ne mourra pas et leur feu ne s'éteindra pas, et ils seront pour chacun un objet d'horreur.

      Jérémie 4

      4 Circoncisez-vous pour l'Eternel, circoncisez votre cœur, hommes de Juda et habitants de Jérusalem ! Sinon, ma colère éclatera comme un feu et s'enflammera sans qu'on puisse l'éteindre à cause de la méchanceté de vos agissements.

      Jérémie 6

      29 Le soufflet est brûlant ; mis au feu, le plomb disparaît. Mais c’est pour rien que le fondeur travaille : les mauvais éléments ne se détachent pas.

      Jérémie 7

      31 Ils ont construit des hauts lieux à Topheth, dans la vallée de Ben-Hinnom, pour livrer aux flammes leurs fils et leurs filles. Cela, je ne l'avais pas ordonné, cela ne m'était pas venu à la pensée.

      Jérémie 17

      27 » En revanche, si vous ne m’écoutez pas et ne faites pas du jour du sabbat un jour saint en ne portant aucun fardeau, en n’en introduisant aucun par les portes de Jérusalem le jour du sabbat, alors je mettrai le feu aux portes de la ville. Il dévorera les palais de Jérusalem et ne s'éteindra pas. »

      Jérémie 20

      3 Le lendemain, Pashhur fit sortir Jérémie de prison. Jérémie lui dit : « Ce n'est plus par le nom de Pashhur que l'Eternel t’appelle, mais par celui de Magor-Missabib,
      8 En effet, chaque fois que je parle, il faut que je crie, que je crie pour dénoncer la violence et la persécution ! Oui, la parole de l'Eternel m’expose constamment à la honte et aux moqueries.

      Jérémie 23

      29 Ma parole n'est-elle pas comme un feu, déclare l'Eternel, comme un marteau qui pulvérise la roche ?

      Jérémie 36

      23 Lorsque Jehudi avait fini de lire trois ou quatre feuilles, le roi les découpait avec le couteau du secrétaire et les jetait dans le feu du braséro, et ce jusqu’à la fin du livre.

      Ezéchiel 1

      13 Ces êtres vivants ressemblaient, par leur aspect, à des braises incandescentes. C'était pareil à l'aspect de torches enflammées. Un feu circulait entre les êtres vivants. Il jetait de la lumière et il en sortait des éclairs.

      Ezéchiel 22

      18 « Fils de l’homme, la communauté d'Israël s’est transformée en impuretés pour moi. Ils ne sont tous que du bronze, de l'étain, du fer ou du plomb dans le four, ce n’est que de l’argent impur.
      19 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur, l’Eternel : Puisque vous vous êtes tous transformés en impuretés, je vais vous rassembler au milieu de Jérusalem.
      20 Tout comme on rassemble l'argent, le bronze, le fer, le plomb et l'étain au milieu du four et qu'on y attise le feu pour les faire fondre, je vous rassemblerai dans ma colère et dans ma fureur et je vous déposerai là pour vous faire fondre.
      21 Je vous entasserai et j’attiserai contre vous le feu de ma fureur, si bien que vous fondrez au milieu de Jérusalem.
      22 Vous fondrez au milieu d’elle, tout comme l'argent fond dans le four. Vous reconnaîtrez alors que c’est moi, l'Eternel, qui ai déversé ma colère sur vous. »

      Daniel 3

      1 Le roi Nebucadnetsar fit une statue en or, haute de 30 mètres et large de 3 mètres. Il la dressa dans la vallée de Dura, dans la province de Babylone.
      2 Le roi Nebucadnetsar fit rassembler les administrateurs, les intendants, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges et tous les magistrats des provinces pour qu'ils se rendent à la dédicace de la statue qu'il avait dressée.
      3 Alors les administrateurs, les intendants, les gouverneurs, les conseillers, les trésoriers, les jurisconsultes, les juges et tous les magistrats des provinces se rassemblèrent pour la dédicace de la statue que le roi Nebucadnetsar avait dressée. Ils se tinrent debout devant la statue que Nebucadnetsar avait dressée.
      4 Un héraut cria à pleine voix : « Voici ce qu'on vous ordonne, peuples, nations, hommes de toute langue :
      5 au moment où vous entendrez le son de la trompette, de la flûte, de la guitare, de la petite et de la grande harpes, de la cornemuse et des instruments de musique de toute sorte, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d'or que le roi Nebucadnetsar a dressée.
      6 Si quelqu’un ne se prosterne pas et ne l'adore pas, il sera jeté à l'instant même au milieu d'une fournaise ardente. »
      7 C'est pourquoi, au moment où tous les peuples entendirent le son de la trompette, de la flûte, de la guitare, de la petite et de la grande harpes et des instruments de musique de toute sorte, tous les peuples, les nations et les hommes de toute langue se prosternèrent et adorèrent la statue en or que le roi Nebucadnetsar avait dressée.
      8 A ce moment-là, profitant de l’occasion, quelques Babyloniens se présentèrent pour accuser les Juifs.
      9 Ils prirent la parole et dirent au roi Nebucadnetsar : « Roi, puisses-tu vivre toujours !
      10 D’après l’ordre que tu as toi-même donné, tous ceux qui entendaient le son de la trompette, de la flûte, de la guitare, de la petite et de la grande harpes, de la cornemuse et des instruments de toute sorte devaient se prosterner et adorer la statue en or.
      11 D'après le même ordre, si quelqu’un ne se prosternait pas pour adorer la statue, il devait être jeté au milieu d'une fournaise ardente.
      12 Or, il y a des Juifs à qui tu as confié l’administration de la province de Babylone : Shadrak, Méshak et Abed-Nego. Ces hommes ne tiennent aucun compte de ton ordre, roi. Ils ne servent pas tes dieux et n'adorent pas la statue en or que tu as dressée. »
      13 Alors Nebucadnetsar, irrité et furieux, donna l'ordre de faire venir Shadrak, Méshak et Abed-Nego. Ces hommes furent donc amenés devant le roi.
      14 Nebucadnetsar prit la parole et leur dit : « Est-il vrai, Shadrak, Méshak et Abed-Nego, que vous ne servez pas mes dieux et que vous n'adorez pas la statue en or que j'ai dressée ?
      15 Maintenant, tenez-vous prêts et, au moment où vous entendrez le son de la trompette, de la flûte, de la guitare, de la petite et de la grande harpes, de la cornemuse et des instruments de toute sorte, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue que j'ai faite. Si vous ne l'adorez pas, vous serez immédiatement jetés au milieu d'une fournaise ardente. Quel est le dieu qui pourra alors vous délivrer de mon pouvoir ? »
Afficher tous les 182 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider