Dictionnaire Biblique de Top Bible

GNOSTICISME

I Généralités.

Le mouvement théologique connu sous le nom de gnosticisme, à partir du II e siècle, eut une amplitude et une vigueur remarquables. On l'appelle ainsi parce qu'il se fonde sur la gnose ou la connaissance (grec gnôsis) ; il a donc un premier et éminent trait caractéristique : c'est un intellectualisme. Pour le définir complètement, il faut en considérer les origines. Avant d'être cristallisé en systèmes plus ou moins définis, le gnosticisme est resté longtemps à l'état de tendance : disposition d'esprit qui plaçait la spéculation métaphysique au premier plan dans la vie chrétienne. Le gnosticisme chrétien semble bien avoir pris naissance en Syrie et en Asie Mineure (région d'Éphèse-Colosses) ; au cours du II e siècle il s'est répandu, dans tout le monde chrétien, très rapidement, puisque vers 120 surgirent ses représentants les plus éminents : Basilide, Valentin, Carpocrate, etc.

Venant d'Asie, le gnosticisme unira la croyance à la rédemption du monde et des spéculations cosmologiques qui en feront une philosophie compliquée et abstraite. Dieu est considéré comme infiniment éloigné du monde actuel ; pour exercer une action sur ce monde et le sauver, il aura besoin de recourir à une série d'intermédiaires plus ou moins nombreux. Afin de participer à cette rédemption, ce n'est pas la foi, mais la connaissance qui sera nécessaire, accompagnée d'une morale ascétique, ritualiste et formaliste.

Quant aux sources du gnosticisme, on peut dire que pendant longtemps elles n'étaient que peu utilisées. On connaissait les gnostiques surtout par le témoignage de leurs adversaires. En dépouillant scrupuleusement toutes les informations qui nous sont parvenues et quelques textes souvent anonymes, échappés à la destruction, on peut établir, avec une approximation suffisante, les doctrines extrêmement compliquées des différents chefs d'école. Ces sources sont actuellement à la portée de tout lecteur cultivé dans l'ouvrage d'Eug. de Faye cité à la fin du présent article.

II Gnosticisme et littérature biblique.

Sans être nommé expressément, le gnosticisme apparaît à plusieurs reprises dans les ouvrages canoniques. On peut distinguer trois phases qui indiquent la progression des idées gnostiques au sein du milieu chrétien : dans les épîtres pauliniennes (des Colossiens aux Pastorales), on assiste à une réaction contre l'ascétisme et la cosmologie à tendances gnostiques. Dans l'Apocalypse, nous trouvons des allusions à un gnosticisme très primitif encore mais qui paraît déjà organisé. Enfin, dans les épîtres catholiques, la lutte est déclarée, véritable polémique contre un gnosticisme connu et dangereux.

A. Les épîtres pauliniennes. Nous ne retenons que pour mémoire l'opinion des Pères, voyant dans Simon le magicien (Ac 8:9-18) un ancêtre du gnosticisme. Cet épisode des Actes confirme qu'au début même de la mission chrétienne, une tendance gnostique existait en Palestine. Quant à l'apôtre Paul, il eut à lutter contre les mêmes théories dans les Églises qu'il avait fondées. La lecture des Colossiens (vers l'an 60), des Éphésiens (plus tardive) découvre les points principaux de la controverse ultérieure : on y lit les termes gnostiques d'éons, archontes (Eph 2:2 3:8 et suivant), plêrôme (Eph 3:19). Col 2:8-20 est le long développement d'une double affirmation antignostique : pour avoir part à la rédemption du Christ, il n'est pas nécessaire d'être ascète, ni d'affirmer l'existence d'intermédiaires entre Dieu et l'homme.

B. Plus tard encore, dans les épîtres dites pastorales (voir art.), les mêmes tendances sont combattues et dans les mêmes termes (1Ti 4:1,3 6:6 et suivant, 2Ti 3:1,8). On y rencontre des allusions (Tit 1:10,11) et le vocabulaire familier au gnosticisme (les généalogies, sous-ent. d'éons, dans 1Ti 1:4, Tit 3:9). Ce gnosticisme est à la fois judaïsant et mercantile : il semble proche parent de celui de l'Apocalypse. On arrive à un moment où le gnosticisme, sans doute déjà répandu, s'organise plus ouvertement, abandonne la discussion pour s'affirmer. Dans l'Apocalypse (Ap 1 et Ap 2, et notamment Ap 2:6-15), nous avons un écho de ces controverses au temps des premières persécutions.

C. Enfin les épîtres catholiques. La première épître de Jean (1Jn 2:22 4:2) met en garde ses lecteurs contre le docétisme (d'après lequel Jésus n'aurait eu qu'une apparence humaine). L'épître de Jude est entièrement consacrée à mettre en garde les chré tiens contre le gnosticisme, auquel l'auteur reproche, ainsi que la deuxième épître de Pierre, non seulement ses doctrines, mais sa morale tombant de l'excès de l'ascétisme dans l'excès opposé.

III Développement ultérieur.

Lors de la clôture du canon du N.T., le gnosticisme est donc en plein épanouissement : son influence et la nécessité de la combattre ne furent pas étrangères à la constitution du canon biblique. Dans cet essor, qui prit rapidement une grande envergure, nous pouvons déceler trois traits caractéristiques.

1.

Caractère métaphysique.

Le gnosticisme n'a cessé d'être une métaphysique religieuse. La gnose n'est pas une foi, c'est une connaissance transmise par initiation et constituée par une explication du monde purement intellectualiste. Avoir compris, c'est être sauvé ; et comprendre, c'est rapporter au Dieu suprême le monde tout entier par une série d'intermédiaires qui en émanent (émanatisme). Entre ce bas monde et Dieu la séparation est complète : les éons (entités métaphysiques) sont érigés en une hiérarchie céleste dans laquelle Jésus-Christ n'occupe qu'une place entre beaucoup d'autres êtres. Il y a également en Jésus une double nature : son caractère céleste rend son apparition terrestre sans réalité.

2.

Caractère moral.

La morale qui découle logiquement de cette métaphysique présente les particularités suivantes :

Elle est ascétique, en ce sens que la connaissance véritable ne pourra être acquise qu'à la suite de purifications, de jeûnes et d'abstinences destinés à libérer l'âme. Au fond, le gnosticisme est dualiste : selon ses principaux docteurs, la matière est le principe mauvais, dont il faut se libérer le plus rapidement possible.

Elle opposera les chrétiens entre eux en établissant des catégories : les hyliques (de hulè =matière) sont encore plongés dans la matière, les psychiques et les pneumatiques (de pneuma =esprit) ont effectué tout ou partie de cette libération, seule issue vers la vie éternelle.

Enfin, cette morale est dangereuse, car à force de vouloir séparer la matière de l'esprit, on en arrive insensiblement à tirer les conséquences ultimes de ce principe. Le corps pourra pécher, puisque l'esprit demeure en dehors des égarements matériels. Par une loi psychologique bien connue, à l'extrême ascétisme s'unira la corruption morale ou l'âpreté du gain. (cf. 1Ti 6:13)

3.

Caractère théologique.

Enfin, au point de vue de l'histoire des dogmes, rappelons que l'Église a opposé une très forte résistance au gnosticisme. Elle a compris le danger qu'offraient ces spéculations compliquées et cette morale pleine de contradictions. Cette explosion de théosophie orientale a fait courir un péril certain à la pensée chrétienne, en risquant de l'étouffer sous un éclectisme sans discernement. Elle a pourtant rendu service à l'Église en l'obligeant, dès le II e siècle, à définir ses doctrines métaphysiques et morales d'une manière claire et populaire. On peut le constater dans les trois points principaux :

Opposition irréductible à la mythologie orientale dont le gnosticisme se servait avec beaucoup d'habileté ; la rédemption du monde n'est pas une affaire de connaissance, mais de foi.

Affirmation de la personnalité du Sauveur, alors que le gnosticisme réduisait le Christ à l'existence (à l'être) en le dépouillant de tout caractère divin.

Dieu n'est pas distinct du Dieu créateur et du Dieu de l'A.T., comme le concevait le gnosticisme ; la matière n'est ni mauvaise en soi ni indépendante.

Ce qui vient d'être exposé se retrouve--avec des modifications plus ou moins nombreuses--dans les différents systèmes des principales écoles gnostiques dont les chefs furent : Cérinthe, Basi-lide, Héracléon, Valentin. De l'avis des meilleurs historiens, Marcion ne doit pas être mis au rang des gnostiques. P. -G. Ch. BIBLIOGRAPHIE. --On trouvera les indications bibliographiques les plus importantes à la fin de l'ouvrage, désormais classique, d'Eug. de Faye : Gnostiques et gnosticisme, et. crit. des documents du gnosticisme chrétien aux II° et III e siècle, Paris, 2 e éd., 1925.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Jean 2

      22 C’est pourquoi, lorsqu'il fut ressuscité, ses disciples se souvinrent qu'il avait dit cela et ils crurent à l'Ecriture et à la parole que Jésus avait dite.

      Jean 4

      2 – A vrai dire Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c'étaient ses disciples qui le faisaient. –

      Actes 8

      9 Un homme du nom de Simon se trouvait déjà dans la ville. Se présentant comme un personnage important, il exerçait la magie et provoquait l'étonnement du peuple samaritain.
      10 Tous, du plus petit jusqu'au plus grand, l'écoutaient attentivement et disaient : « Cet homme est la puissance de Dieu, [celle qui s'appelle] la grande. »
      11 Ils l'écoutaient attentivement parce qu'il les avait depuis longtemps étonnés par ses actes de magie.
      12 Mais, quand ils eurent cru à Philippe qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.
      13 Simon lui-même crut aussi et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe ; il voyait avec étonnement les [grands] miracles et signes qui s'accomplissaient.
      14 Les apôtres qui étaient à Jérusalem apprirent que les habitants de la Samarie avaient fait bon accueil à la parole de Dieu, et ils leur envoyèrent Pierre et Jean.
      15 Ceux-ci descendirent et prièrent pour eux afin qu'ils reçoivent le Saint-Esprit.
      16 En effet, il n'était encore descendu sur aucun d'eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.
      17 Alors Pierre et Jean posèrent les mains sur eux et ils reçurent le Saint-Esprit.
      18 Voyant que l’Esprit [saint] était donné lorsque les apôtres posaient les mains sur les gens, Simon leur offrit de l'argent

      Ephésiens 2

      2 que vous pratiquiez autrefois conformément à la façon de vivre de ce monde, conformément au prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui est actuellement à l’œuvre parmi les hommes rebelles.

      Ephésiens 3

      8 Moi qui suis le plus petit de tous les saints, j’ai reçu la grâce d’annoncer parmi les non-Juifs les richesses infinies de Christ
      19 et de connaître cet amour qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.

      Colossiens 2

      8 Faites attention : que personne ne vous prenne au piège par la philosophie, par des tromperies sans fondement qui s'appuient sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires qui régissent le monde, et non sur Christ.
      9 En effet, c’est en lui qu’habite corporellement toute la plénitude de la divinité.
      10 Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.
      11 C'est en lui aussi que vous avez été circoncis d'une circoncision qui n'est pas faite par la main de l'homme, mais de la circoncision de Christ, qui consiste à vous dépouiller du corps de votre nature pécheresse.
      12 Vous avez en effet été ensevelis avec lui par le baptême et vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance du Dieu qui l'a ressuscité.
      13 Vous qui étiez morts en raison de vos fautes et de l'incirconcision de votre corps, il vous a rendus à la vie avec lui. Il nous a pardonné toutes nos fautes,
      14 il a effacé l'acte rédigé contre nous qui nous condamnait par ses prescriptions, et il l'a annulé en le clouant à la croix.
      15 Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d'elles par la croix.
      16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou à propos d'une fête, d'un nouveau mois ou du sabbat :
      17 tout cela n’était que l'ombre des choses à venir, mais la réalité est en Christ.
      18 Que personne, par son goût d’une fausse humilité et du culte des anges, ne vous prive de la victoire. Plongé dans ses visions, un tel homme est sans raison enflé d’orgueil sous l’effet de ses pensées tout humaines,
      19 et il ne s'attache pas à celui qui est la tête. C’est pourtant d’elle que tout le corps, bien nourri et solidement assemblé par ses articulations et ses liens, tire la croissance que Dieu donne.
      20 Si vous êtes morts avec Christ aux principes élémentaires qui régissent le monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous soumettez-vous à toutes ces règles :

      1 Timothée 1

      4 et de ne pas s'attacher à des fables et des généalogies sans fin, qui produisent des controverses au lieu de servir le projet de Dieu qui s’accomplit dans la foi.

      1 Timothée 4

      1 Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains abandonneront la foi pour s'attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines de démons,

      1 Timothée 6

      13 Devant Dieu qui donne vie à toute chose et devant Jésus-Christ qui a rendu témoignage par sa belle déclaration face à Ponce Pilate, je t’ordonne

      2 Timothée 3

      1 Sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles,

      Tite 1

      10 Il y a en effet beaucoup d’hommes insoumis, des discoureurs creux et trompeurs, surtout parmi les circoncis.
      11 Il faut leur fermer la bouche, car ils bouleversent des familles entières en enseignant ce qu’il ne faut pas pour un gain honteux.

      Tite 3

      9 Mais les folles spéculations, les généalogies, les disputes, les conflits relatifs à la loi, évite-les, car ils sont nuisibles et sans valeur.

      1 Jean 2

      22 Qui est menteur ? N’est-ce pas celui qui nie que Jésus est le Messie ? Tel est l'Antichrist, celui qui nie le Père et le Fils.

      Apocalypse 1

      1 Révélation de Jésus-Christ. Dieu la lui a donnée pour montrer à ses serviteurs ce qui doit arriver bientôt et l’a fait connaître en envoyant son ange à son serviteur Jean.
      2 Celui-ci l’a attesté, tout ce qu’il a vu est la parole de Dieu et le témoignage de Jésus-Christ.
      3 Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s’y trouve écrit, car le moment est proche !
      4 De la part de Jean aux sept Eglises qui sont en Asie : que la grâce et la paix vous soient données de la part de [Dieu, ] celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône
      5 et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né d'entre les morts et le chef des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a lavés de nos péchés par son sang
      6 et qui a fait de nous un royaume, des prêtres pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la domination aux siècles des siècles ! Amen !
      7 Le voici qui vient avec les nuées. Tout œil le verra, même ceux qui l'ont transpercé, et toutes les familles de la terre pleureront amèrement sur lui. Oui. Amen !
      8 « Je suis l'Alpha et l'Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. »
      9 Moi Jean, votre frère et votre compagnon dans la persécution, le royaume et la persévérance en Jésus-Christ, j'étais dans l'île appelée Patmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus-Christ.
      10 Je fus saisi par l'Esprit le jour du Seigneur et j'entendis derrière moi une voix forte comme le son d'une trompette.
      11 Elle disait : « Ce que tu vois, écris-le dans un livre et envoie-le aux sept Eglises : à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie et à Laodicée. »
      12 Je me retournai pour savoir quelle était la voix qui me parlait. M’étant donc retourné, je vis sept chandeliers d'or,
      13 et au milieu des [sept] chandeliers quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme. Il était habillé d'une longue robe et portait une écharpe en or sur la poitrine.
      14 Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux étaient comme une flamme de feu,
      15 ses pieds étaient semblables à du bronze ardent, comme s’ils avaient été embrasés dans une fournaise, et sa voix ressemblait au bruit de grandes eaux.
      16 Il tenait dans sa main droite sept étoiles, de sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans toute sa force.
      17 Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa alors sa main droite sur moi en disant : « N'aie pas peur. Je suis le premier et le dernier,
      18 le vivant. J'étais mort et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts.
      19 Ecris donc ce que tu as vu, ce qui est et ce qui doit arriver ensuite.
      20 Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite et des sept chandeliers d'or, le voici : les sept étoiles sont les anges des sept Eglises et les sept chandeliers sont les sept Eglises.

      Apocalypse 2

      1 » Ecris à l'ange de l'Eglise d'Ephèse : ‘Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or :
      2 Je connais tes œuvres, ton travail et ta persévérance. Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants. Tu as mis à l’épreuve ceux qui se prétendent apôtres sans l’être, et tu les as trouvés menteurs.
      3 Oui, tu as de la persévérance, tu as souffert à cause de mon nom et tu ne t'es pas lassé.
      4 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour.
      5 Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi et pratique tes premières œuvres. Sinon, je viendrai [bientôt] à toi et j'enlèverai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne changes d’attitude.
      6 Cependant, tu as ceci pour toi : tu détestes les œuvres des Nicolaïtes, tout comme je les déteste, moi aussi.
      7 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises : Au vainqueur je donnerai à manger du fruit de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.’
      8 » Ecris à l'ange de l'Eglise de Smyrne : ‘Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort et qui est revenu à la vie :
      9 Je connais [tes œuvres, ] ta détresse et ta pauvreté – et pourtant tu es riche – ainsi que les calomnies de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas mais qui sont une synagogue de Satan.
      10 Ne redoute pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable va jeter quelques-uns d’entre vous en prison afin que vous soyez mis à l'épreuve, et vous aurez dix jours de détresse. Sois fidèle jusqu'à la mort et je te donnerai la couronne de vie.
      11 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises : Le vainqueur n'aura pas à souffrir de la seconde mort.’
      12 » Ecris à l'ange de l'Eglise de Pergame : ‘Voici ce que dit celui qui tient l'épée aiguë à deux tranchants :
      13 Je connais [tes œuvres et] l’endroit où tu es établi : là se trouve le trône de Satan. Tu es fermement attaché à mon nom et tu n'as pas renié la foi en moi, même durant les jours où Antipas, mon témoin fidèle, a été mis à mort chez vous, là où Satan est établi.
      14 Mais j'ai certaines choses contre toi : tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à tendre un piège aux Israélites pour qu'ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et se livrent à l’immoralité sexuelle.
      15 Ainsi, toi aussi, tu as des gens attachés de la même manière à la doctrine des Nicolaïtes.
      16 Repens-toi donc, sinon je viendrai bientôt à toi et je les combattrai avec l'épée de ma bouche.
      17 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises : Au vainqueur je donnerai [à manger] de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc. Sur ce caillou est écrit un nom nouveau que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit.’
      18 » Ecris à l'ange de l'Eglise de Thyatire : ‘Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu et dont les pieds sont semblables à du bronze ardent :
      19 Je connais tes œuvres, ton amour, ta foi, ton service et ta persévérance. Je sais que tes dernières œuvres sont plus nombreuses que les premières.
      20 Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses faire Jézabel, cette femme qui se prétend prophétesse. Elle enseigne et égare mes serviteurs pour qu'ils se livrent à l’immoralité sexuelle et mangent des viandes sacrifiées aux idoles.
      21 Je lui ai donné du temps pour changer d’attitude, mais elle ne veut pas se détourner de son immoralité.
      22 Voici, je vais la jeter sur un lit et envoyer un grand tourment à ceux qui commettent l’adultère avec elle, s'ils ne se repentent pas de leurs œuvres.
      23 Je frapperai de mort ses enfants, et toutes les Eglises reconnaîtront que je suis celui qui examine les reins et les cœurs, et je traiterai chacun de vous conformément à ses œuvres.
      24 Quant à vous, les autres croyants de Thyatire, qui n'acceptez pas cet enseignement et qui n'avez pas connu les profondeurs de Satan – comme ils les appellent – je vous dis : Je ne mettrai pas sur vous d'autre fardeau.
      25 Seulement, ce que vous avez, tenez-le fermement jusqu'à ce que je vienne.
      26 Au vainqueur, à celui qui accomplit mes œuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations.
      27 Il les dirigera avec un sceptre de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père,
      28 et je lui donnerai l'étoile du matin.
      29 Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux Eglises.’
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider