Dictionnaire Biblique de Top Bible

GOUVERNEMENT DE L'ÉGLISE

Après la mort et la résurrection de Jésus, ses disciples--et plus spécialement parmi eux les apôtres, ou les Douze (Mt 10:1, Mr 6:7, Lu 9:1, Ac 1:2), qui avaient vécu, avec lui et l'avaient accompagné pendant son activité terrestre--devinrent le noyau autour duquel se groupèrent les fidèles. (cf. Ac 1:14) A Jérusalem, après quelques années, les apôtres Pierre et Jean, avec Jacques le frère du Seigneur, seront désignés par saint Paul comme « les colonnes de l'Église » (Ga 2:9). A l'origine, nous ne trouvons aucun souci d'une organisation ecclésiastique, encore moins d'une hiérarchie ; peu à peu cependant les besoins de communautés grandissantes donnèrent naissance à des ministères divers. Paul énumère comme dirigeant l'Église les apôtres, les prophètes et les docteurs (1Co 12:28) ; nous trouvons de même des prophètes et des docteurs à la tête de l'Église d'Antioche (Ac 13:1). Cette liste nous fournit un point de départ.

1.

Apôtres.

Lorsqu'il s'agit de remplacer Judas, les fidèles (et non pas les apôtres) désignèrent Justus et Matthias ; pour choisir entre les deux candidats, on eut recours non aux apôtres, mais au sort (Ac 1:26). Cet exemple montre que la première communauté, d'ailleurs peu nombreuse, s'administrait elle-même ; par contre, les apôtres en étaient les inspirateurs, leur tâche était d'affermir la foi des fidèles, d'enseigner (Ac 2:42), de propager leurs convictions au dehors. Le cas de Matthias nous apprend que pour être apôtre il fallait avoir connu Jésus-Christ, l'avoir accompagné depuis son baptême et avoir été témoin de sa résurrection. Nous ignorons si Barnabas (Ac 14:14), Andronique et Junias (Ro 16:7) remplissaient ces trois conditions ; quant à saint Paul, pour avoir été l'objet d'une apparition du Ressuscité (1Co 15:6,8), il se considérait comme un apôtre, l'égal des Douze (1Co 9:1), chargé spécialement d'un ministère auprès des païens (Ga 2:8), et il n'hésita pas, en vertu de cette vocation surnaturelle, à entrer en contestation avec Pierre (Ga 2:11). Apôtre (voir ce mot) ne signifie donc pas exclusivement l'un des Douze. L'apôtre (grec apostolos) est un envoyé, chargé d'une mission spéciale (2Co 8:23), et ceci en vertu d'un appel direct du Christ (Ga 1:1,11, Ro 1:1 etc.).

2.

Prophètes.

Avec Anne (Lu 2:36) et Jean-Baptiste, nous constatons l'existence du prophétisme dans la sphère du N.T. Jésus aussi a été qualifié de prophète (Mr 6:15). Les prophètes étaient nombreux dans l'Église primitive ; ces prédicateurs inspirés révélaient ce que Dieu leur dictait ; ils étaient en outre chargés d'exhorter, d'édifier et de consoler (1Co 14:3) ; leur ministère était considéré comme constituant, avec celui des apôtres, la base même de l'Église (Eph 2:20 3:5) ; Paul en appréciait hautement la valeur (1Co 14). Le prophétisme était l'une des charges importantes de l'Église, comme le montrent Ac 11:27 13:1 21:10. Ce ministère était aussi exercé par des femmes (Ac 21:9,1Co 11:6). Mais, de la recommandation de 1Th 5:20, il résulte que de bonne heure cette activité tomba en discrédit ; 1_Jean, 2Pi et Jude mettent leurs lecteurs en garde contre les faux prophètes.

3.

Docteurs.

Ceux-ci avaient plus spécialement la charge de l'enseignement, soit pour compléter les connaissances des néophytes, soit pour instruire l'ensemble de la communauté.

4.

Évangélistes.

Mentionnés Ac 21:8, Eph 4:11. Leur ministère semble participer à la fois de l'apostolat, du prophétisme et de l'enseignement ; l'évangéliste figure toujours après les apôtres et les prophètes, niais dans certaines listes il précède les docteurs (Eph 4 : et suivant). D'après Ac 6:1-6, les évangélistes sont les aides des apôtres ; cependant les sept personnages, choisis pour le service des tables et couramment appelés diacres, quoique ce mot ne figure pas dans Act., mais parce qu'y figure le mot diaconia = service (Ac 6:1 et suivant), loin de se confiner dans cette tâche, agissent comme évangélistes-missionnaires : Etienne (Ac 6:8 et suivants), Philippe (Ac 8:6 et suivant).

Les ministères énumérés plus haut ont un double caractère :

(a) Ils sont conçus comme des charismes, ou dons de l'Esprit, répartis à l'exclusion de toute intervention humaine et de l'initiative des fidèles (1Co 12:4-11). Dieu choisit souverainement des organes, dont l'autorité réside dans cette élection même,

(b) Ces ministères ne sont pas localisés dans telle ou telle communauté ; les apôtres, les prophètes, etc., agissent dans l'ensemble des groupements chrétiens, et leur itinérance assure l'unité des Églises en une Église. Il en va autrement des fonctions dont il nous reste à parler.

5.

Anciens (Ac 11:30 15:4,6,22,23).

Avec les anciens (grec presbutéroï) apparaît pour la première fois une fonction localisée, par conséquent un commencement d'organisation. Les anciens ou presbytres ne sont pas forcément les membres les plus âgés du groupement, ce sont les notables ; ils administrent les fonds et délibèrent à côté des apôtres sur les questions intéressant la communauté. Dans Ac 21:18, les anciens prennent des décisions avec Jacques, frère de Jésus, sans qu'il soit question des apôtres. Dans les différentes listes de dons spirituels ou charismes dressées par Paul (1Co 12:28, Ro 12:6,8, Eph 4:11-12), le presbytérat ne figure pas ; par contre, il est question du pro-ïstaménos (président : Ro 12:8,1Th 5:12) qui doit agir avec zèle. Ces proïstaménoï n'ont pas d'autorité spéciale, ils organisent la communauté, s'occupent sans doute des questions financières, mais dès qu'il s'agit de conflits dogmatiques (1Co 1:10 et suivants), moraux (1Co 5:1,8) ou disciplinaires (1Co 11:17-34), Paul intervient lui-même, il en appelle à son autorité ou au jugement de la communauté (1Co 10:16 14:37 et suivant, etc.), jamais à certaines personnes dont les fonctions auraient été de gouverner l'Église locale. Dans les communautés auxquelles Paul a adressé des lettres, nous ne constatons pas l'existence d'anciens, mais Ac 14:23 raconte que Paul et Barnabas établirent des anciens à Lystre, à Iconium et à Antioche de Pisidie, et d'autre part il y avait des anciens à Éphèse (Ac 20:17). Il n'est pas impossible que les proïstaménoï de Thessalonique aient reçu en Asie Mineure le nom de presbytres ; l'organisation des premières communautés différait certainement suivant les circonstances et les régions (voir Ancien).

6.

Évêques. Voir ce mot.

7.

Diacres.

Nous avons déjà indiqué que les « sept » choisis pour aider les apôtres (Ac 6) étaient des évangélistes et non des diacres au sens traditionnel de ce mot. Nous trouvons les diacres associés aux évêques parmi les destinataires de la lettre à l'Église de Philippes (Php 1:1). Une diaconesse est nommée Ro 16:1. Les femmes dont il est parlé 1Ti 3:11 sont des diaconesses. Il y a là les premiers éléments d'une organisation qui ne tardera pas à se stabiliser et à se spécialiser, les presbytres étant chargés des affaires proprement religieuses et les diacres des affaires matérielles, de l'assistance aux pauvres, etc. L'inspiration individuelle demeure très vivante ; il n'y a encore aucun gouvernement ecclésiastique et surtout aucune organisation identique pour toutes les communautés. Voir Diacre, Diaconesse.

Les livres les plus récents du N.T. nous montrent dans quel sens va se dessiner l'évolution. Dans Jas 5:16, les fidèles confessent leurs péchés les uns aux autres, et non aux presbytres, mais la prière du presbytre et son onction ont une valeur spéciale (verset 14) ; c'est la première étape de la transformation du presbytre en prêtre.

Une nouvelle étape est atteinte avec les Pastorales : les presbytres ou évêques forment un corps constitué, ils absorbent les fonctions des prophètes, docteurs et évangélistes (1Ti 5:17), leur recrutement est soumis à certaines conditions (1Ti 3:1-7 5:22) --le célibat n'y figure pas ; ils sont aidés dans leur tâche par les diacres, qui se trouvent ainsi associés au gouvernement de la communauté. L'organisation se précise : Ti est chargé d'installer des anciens dans chaque ville de Crète (Tit 1:6), selon certaines règles définies (Tit 1:6,9). Avec l'épître aux Hébreux, l'autorité s'accentue : les conducteurs ou directeurs sont responsables du salut des âmes, l'obéissance leur est due (Heb 13:7,17,24) ; mais le pouvoir spirituel et la discipline ne sont pas encore concentrés entre les mains d'un seul, la communauté est dirigée par un collège de conducteurs. Voir Église.

Rl P.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Matthieu 10

      1 Puis Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.

      Marc 6

      7 Alors il appela les douze et commença à les envoyer deux à deux, et il leur donna autorité sur les esprits impurs.
      15 D'autres disaient : « C'est Elie. » Et d'autres disaient : « C'est un prophète comme l'un de nos prophètes. »

      Luc 2

      36 Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser. Elle était d'un âge très avancé. Elle n’avait vécu que 7 ans avec son mari après son mariage.

      Luc 9

      1 Jésus rassembla les douze [apôtres] et leur donna puissance et autorité pour chasser tous les démons et guérir les maladies.

      Actes 1

      2 jusqu'au jour où il a été enlevé au ciel après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis.
      14 Tous persévéraient d'un commun accord dans la prière avec les femmes, avec Marie la mère de Jésus et avec les frères de Jésus.
      26 Ils tirèrent au sort et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres.

      Actes 2

      42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières.

      Actes 6

      1 A cette époque-là, alors que le nombre des disciples augmentait, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux parce que leurs veuves étaient négligées lors des distributions quotidiennes.
      2 Les douze convoquèrent l'ensemble des disciples et dirent : « Il ne convient pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables.
      3 C'est pourquoi, frères et sœurs, choisissez parmi vous sept hommes de qui l'on rende un bon témoignage, remplis d'Esprit [saint] et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail.
      4 Quant à nous, nous continuerons à nous consacrer à la prière et au ministère de la parole. »
      5 Cette proposition plut à toute l'assemblée. Ils choisirent Etienne, un homme plein de foi et d'Esprit saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un non-Juif d'Antioche converti.
      6 Ils les présentèrent aux apôtres et ils posèrent les mains sur eux en priant.
      7 La parole de Dieu se propageait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem et une grande foule de prêtres obéissaient à la foi.
      8 Etienne, plein de foi et de puissance, accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple.
      9 Quelques membres de la synagogue appelée « synagogue des affranchis », des Cyrénéens, des Alexandrins et des Juifs de Cilicie et d'Asie se mirent à discuter avec lui ;
      10 mais ils ne pouvaient pas résister à la sagesse et à l'Esprit qui inspiraient ses paroles.
      11 Alors ils soudoyèrent des hommes qui dirent : « Nous l'avons entendu proférer des paroles blasphématoires envers Moïse et envers Dieu. »
      12 Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les spécialistes de la loi, puis ils se jetèrent sur lui, l'arrêtèrent et l'emmenèrent au sanhédrin.
      13 Ils présentèrent de faux témoins qui dirent : « Cet homme ne cesse de proférer des paroles [blasphématoires] contre le lieu saint et contre la loi ;
      14 nous l'avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu et changera les coutumes que Moïse nous a transmises. »
      15 Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin avaient les regards fixés sur Etienne ; ils virent que son visage était comme celui d'un ange.

      Actes 8

      6 Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu'elles apprirent et virent les signes miraculeux qu'il accomplissait.

      Actes 11

      27 A cette époque-là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche.
      30 C’est ce qu’ils firent en l’envoyant aux anciens par l'intermédiaire de Barnabas et de Saul.

      Actes 13

      1 Il y avait dans l'Eglise d'Antioche des prophètes et des enseignants : Barnabas, Siméon appelé le Noir, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul.

      Actes 14

      14 Quand ils apprirent cela, les apôtres Barnabas et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent vers la foule
      23 Ils désignèrent des anciens dans chaque Eglise et, après avoir prié et jeûné, ils les confièrent au Seigneur en qui ils avaient cru.

      Actes 15

      4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l'Eglise, les apôtres et les anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.
      6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette question.
      22 Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, ainsi qu'à toute l'Eglise, de choisir parmi eux Jude, appelé Barsabas, et Silas, des hommes estimés parmi les frères, et de les envoyer à Antioche avec Paul et Barnabas.

      Actes 20

      17 Cependant, de Milet, il a envoyé chercher à Ephèse les anciens de l'Eglise.

      Actes 21

      8 Nous sommes repartis le lendemain pour Césarée. Là, nous sommes entrés chez Philippe l'évangéliste, qui était l'un des sept, et nous avons logé chez lui.
      9 Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient.
      10 Nous étions là depuis plusieurs jours lorsqu'un prophète du nom d'Agabus est descendu de Judée
      18 Le lendemain, Paul s’est rendu avec nous chez Jacques, où tous les anciens se sont réunis.

      Romains 1

      1 De la part de Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Evangile de Dieu.

      Romains 12

      6 Nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée. Si quelqu’un a le don de prophétie, qu'il l'exerce en accord avec la foi ;
      8 et celui qui a le don d’encourager à l'encouragement. Que celui qui donne le fasse avec générosité, celui qui préside, avec zèle, et que celui qui exerce la bienveillance le fasse avec joie.

      Romains 16

      1 Je vous recommande notre sœur Phœbé, qui est diaconesse de l'Eglise de Cenchrées.
      7 Saluez Andronicus et Junia, mes compatriotes et mes compagnons de détention ; ils sont très estimés parmi les apôtres et ils se sont même convertis à Christ avant moi.

      1 Corinthiens 1

      10 Je vous supplie, frères et sœurs, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de tenir tous le même langage. Qu'il n'y ait pas de divisions parmi vous, mais soyez parfaitement unis dans le même état d’esprit et dans la même pensée.

      1 Corinthiens 5

      1 On entend généralement dire qu'il y a de l'immoralité sexuelle parmi vous, et une immoralité telle qu'on ne la mentionne même pas chez les non-croyants ; c'est au point que l'un de vous a pris la femme de son père.

      1 Corinthiens 9

      1 Ne suis-je pas libre ? Ne suis-je pas apôtre ? N'ai-je pas vu Jésus[-Christ] notre Seigneur ? N'êtes-vous pas mon œuvre dans le Seigneur ?

      1 Corinthiens 10

      16 La coupe de bénédiction que nous bénissons n'est-elle pas la communion au sang de Christ ? Le pain que nous rompons n'est-il pas la communion au corps de Christ ?

      1 Corinthiens 11

      6 Si une femme n'a pas la tête couverte, qu'elle se tonde aussi les cheveux. Et s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux tondus ou d'être rasée, qu'elle se couvre donc la tête.
      17 En faisant la remarque suivante, je ne peux pas vous féliciter, car vous vous rassemblez non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires.
      18 Tout d'abord, j'apprends que, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions – et je le crois en partie.
      19 Il faut bien en effet qu'il y ait aussi des divisions parmi vous, afin que l'on puisse reconnaître ceux qui sont approuvés de Dieu au milieu de vous. –
      20 Ainsi donc, lorsque vous vous réunissez, ce n'est pas pour prendre part au repas du Seigneur,
      21 car, dès que vous vous mettez à table, chacun s'empresse de prendre son propre repas, de sorte que l'un a faim, tandis que l'autre est ivre.
      22 N'avez-vous pas des maisons pour manger et boire ? Ou bien méprisez-vous l'Eglise de Dieu et voulez-vous faire honte à ceux qui n'ont rien ? Que vous dire ? Faut-il vous féliciter ? Sur ce point, je ne vous félicite pas.
      23 En effet, j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, la nuit où il a été arrêté, a pris du pain.
      24 Après avoir remercié Dieu, il l’a rompu et a dit : [ « Prenez, mangez. ] Ceci est mon corps qui est [rompu] pour vous. Faites ceci en souvenir de moi. »
      25 De même, après le repas, il a pris la coupe et a dit : « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en souvenir de moi toutes les fois que vous en boirez. »
      26 En effet, toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne.
      27 C'est pourquoi, celui qui mange ce pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur.
      28 Que chacun donc s'examine lui-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe,
      29 car celui qui mange et boit [indignement], sans discerner le corps [du Seigneur], mange et boit un jugement contre lui-même.
      30 C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et que plusieurs sont morts.
      31 Si nous nous examinions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés.
      32 Mais quand nous sommes jugés, c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.
      33 Ainsi, mes frères et sœurs, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres.
      34 Si quelqu'un a faim, qu'il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour attirer un jugement sur vous. Quant aux autres questions, je les réglerai quand je viendrai chez vous.

      1 Corinthiens 12

      4 Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ;
      5 diversité de services, mais le même Seigneur ;
      6 diversité d'actes, mais le même Dieu qui accomplit tout en tous.
      7 Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour le bien de tous.
      8 En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse ; à un autre une parole de connaissance, selon le même Esprit ;
      9 à un autre la foi, par le même Esprit ; à un autre des dons de guérisons, par le même Esprit ;
      10 à un autre la possibilité de faire des miracles ; à un autre la prophétie ; à un autre le discernement des esprits ; à un autre diverses langues ; à un autre l'interprétation des langues.
      11 Mais toutes ces choses, c’est un seul et même Esprit qui les accomplit, en les distribuant à chacun en particulier comme il le veut.
      28 Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des enseignants, ensuite viennent les miracles, puis les dons de guérisons, les aptitudes à secourir, à diriger, à parler diverses langues.

      1 Corinthiens 14

      1 Recherchez l'amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à la prophétie.
      2 En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des paroles mystérieuses.
      3 Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les encourage, les réconforte.
      4 Celui qui parle en langue s'édifie lui-même, alors que celui qui prophétise édifie l'Eglise.
      5 Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus important que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n'interprète pour que l'Eglise reçoive une édification.
      6 Et maintenant, frères et sœurs, en quoi vous serais-je utile si je venais chez vous en parlant en langues au lieu de vous apporter une parole de révélation, de connaissance, de prophétie ou d'enseignement ?
      7 Si les objets inanimés qui rendent un son, comme une flûte ou une harpe, ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaîtra-t-on la mélodie jouée sur eux ?
      8 Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ?
      9 Il en va de même pour vous : si votre langue ne donne pas une parole intelligible, comment saura-t-on ce que vous dites ? En effet, vous parlerez en l'air.
      10 Si nombreuses que puissent être les diverses langues dans le monde, aucune [d’entre elles] n'est dépourvue de signification.
      11 Si donc je ne connais pas le sens d’une langue, je serai un étranger pour celui qui parle, et celui qui parle sera un étranger pour moi.
      12 Vous de même, puisque vous aspirez aux dons spirituels, cherchez à posséder avec abondance ceux qui édifient l'Eglise !
      13 C'est pourquoi, que celui qui parle en langue prie afin de pouvoir interpréter.
      14 En effet, si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence est stérile.
      15 Que faire donc ? Je prierai avec mon esprit, mais je prierai aussi avec mon intelligence ; je chanterai avec mon esprit, mais je chanterai aussi avec mon intelligence.
      16 En effet, si tu prononces une bénédiction avec ton esprit seulement, comment celui qui fait partie des simples auditeurs pourra-t-il répondre « Amen ! » à ta prière de reconnaissance, puisqu'il ne sait pas ce que tu dis ?
      17 Certes, tu prononces une belle prière de reconnaissance, mais l'autre n'est pas édifié.
      18 Je remercie [mon] Dieu de ce que je parle en langues plus que vous tous.
      19 Mais, dans l'Eglise, j’aime mieux dire 5 paroles avec mon intelligence afin d'instruire aussi les autres, plutôt que 10'000 paroles en langue.
      20 Frères et sœurs, ne raisonnez pas comme des enfants. Au contraire, pour le mal, soyez des bébés, mais par rapport au raisonnement, soyez des adultes.
      21 Il est écrit dans la loi : C'est par des hommes d'une autre langue et par des lèvres étrangères que je parlerai à ce peuple, et même ainsi, ils ne m'écouteront pas, dit le Seigneur.
      22 Par conséquent, les langues sont un signe non pour les croyants, mais pour les non-croyants ; la prophétie, quant à elle, est un signe non pour les non-croyants, mais pour les croyants.
      23 Si donc, alors que l'Eglise entière est rassemblée, tous parlent en langues et qu’il entre de simples auditeurs ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous ?
      24 En revanche, si tous prophétisent et qu’un non-croyant ou un simple auditeur entre, il est convaincu de péché par tous, il est jugé par tous ;
      25 [ainsi] les secrets de son cœur sont dévoilés, et il tombera alors le visage contre terre pour adorer Dieu en déclarant que Dieu est réellement au milieu de vous.
Afficher tous les 173 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider