Dictionnaire Biblique de Top Bible

HAINE

La haine n'est pas seulement absence d'amour (voir ce mot) ; c'est un état de colère réfléchie et permanente qui veut du mal à quelqu'un. Mais on appelle aussi haine l'horreur éprouvée contre le mal. Ainsi, suivant que l'objet haï est une personne aimable ou détestable, représente une cause bonne ou mauvaise, (cf. Mt 6:24) la haine ressentie à son égard est vice ou vertu ; comme dit l'Ecclésiaste (Ec 3:8), « il y a un temps pour aimer et un temps pour haïr, un temps pour la guerre et un temps pour la paix ».

I Haine envers le prochain.

-La loi de Dieu en Israël l'interdit explicitement (Le 19:17 et suivant), et Jésus la cite : « Il a été dit : Tu aimeras ton prochain... » (Mt 5:43) ; mais il termine la citation par l'addition : « ... et tu haïras ton ennemi », qui ne se trouve nulle part dans l'A.T. Au contraire, la loi prescrit de rendre service même à l'ennemi (Ex 23:4 et suivant), la morale israélite dénonce sous divers aspects la haine et la vengeance (Pr 9:8 10:12 15:17 24:17 25:21), et l'on peut citer à côté des exemples de haine (Ge 26:27 27:41 37:4,8,2Sa 13:22 etc.) des exemples de bonté, de support et de pardon (Ge 45:1 50:15,21,1Sa 24:7,2Ro 6:22 etc.). C'est pourquoi l'on peut voir dans la fin de la citation une allusion de Jésus à l'interprétation abusive que les rabbins et les scribes avaient donnée de la Loi : en retenant les vieilles consignes d'extermination contre les peuples ennemis (Ex 23:23 et suivant, De 7:1 25:19), et en traduisant « prochain » par « ami », « ennemi national » par « ennemi personnel », ils arrivaient à justifier par la lettre la haine entre individus. Il se peut aussi que le Seigneur, jugeant la Loi de haut dans ce cas comme dans les autres (Mt 5:21,27,31,33,38) ait réellement entendu dire que son inspiration générale faisait tendre à la haine envers l'ennemi, l'élection d'Israël ayant été reçue par celui-ci, non comme une grâce imméritée, comme une noblesse l'obligeant au service de Jéhovah et des nations (Esa 49:6 etc.), mais comme le prétexte d'un orgueil national intense (cf. Ps 83, Jon 3:10 à Jon 4:11, le liv. d'Esth.), qui devait finir par provoquer le jugement de Tacite sur les Juifs (Hist., V, 5) : « entre eux, d'une fidélité à toute épreuve, toujours prêts à la compassion, mais ennemis haineux envers tous les étrangers ». L'esprit des sujets du Royaume de Dieu est tout autre : « Aimez vos ennemis » ; non pas : chérissez en bons amis (grec philêté) les méchants et les pervers, mais : aimez-les en Dieu (grec agapaté), « priez pour eux », dans l'esprit des « fils de Dieu » envers toutes les créatures du même Père (Mt 5:44, cf. Lu 6:27). Appelés par l'Évangile à aimer leur prochain comme eux-mêmes (Mt 22:39), à s'aimer les uns les autres comme le Christ les a aimés (Jn 15:12), les chrétiens doivent voir dans la haine entre frères l'absence d'amour pour le Père et comme un meurtre en puissance éventuel (1Jn 2:9 3:15 4:20 cf. Mt 24:10). Voir Amour.

II Haine envers le mal.

1.

De la part de DIEU.

A l'égard du mal, négation de sa volonté, révolte contre Lui, l'attitude de Dieu est celle du Maître suprême qui sans jamais pactiser avec lui poursuivra son écrasement jusqu'à complète victoire ; c'est donc par un anthropomorphisme tout naturel que cette attitude irréductible est appelée haine de Dieu. Elle est maintes fois affirmée en ce qui concerne diverses formes de péché : méchanceté (Ps 45:8), orgueil, mensonge et autres abominations (Pr 6:16, Sir 10:7 15:13), fêtes religieuses formalistes et palais de la corruption (Am 5:21 6:8, Esa 1:14), rapine (Esa 61:8), divorces (Mal 2:16). Dans cette haine de Dieu est parfois englobé le pécheur : le méchant et le violent (Ps 11:5), le peuple révolté (Jer 12:8) ; s'il ne peut haïr rien de ce qu'il a créé (Sag 11:24), il hait ses créatures devenues impies (Sag 12:4 14:9) ; cette expression de sa haine équivaut à une sentence de culpabilité (cf. De 1:27, Mal 1:3, cité Ro 9:13). La même aversion devant l'iniquité est attribuée au Seigneur Jésus glorifié (Heb 1:9, Ap 2:6).

2.

De la part de l'homme.

Dans la communion avec le Dieu saint, le croyant apprend donc à son tour à tenir le péché pour odieux, c'est-à-dire haïssable. « Craindre l'Éternel, c'est haïr le mal » (Pr 6:13). D'où les appels des prophètes (Am 5:15 etc.), et les protestations des fidèles déclarant à Dieu leur haine pour ce qu'il hait (Ps 119:104,163, Ps 97:10, Sir 25:2), et l'ordre de Jude (Jude 1:23) de haïr dans le vêtement jusqu'à l'apparence ou jusqu'à la fréquentation des gens corrompus. Cette haine humaine, d'un coeur lui-même pécheur, risque toujours de devenir coupable, de dégénérer en vanité, en animosité, voire en fanatisme (cf. par ex. Ps 139:21). L'expérience chrétienne est celle de l'apôtre Paul qui gémit, comme étant asservi au péché, de faire encore le mal qu'il hait (Ro 7:15), mais qui sait la victoire assurée en Christ (Ro 7:25). Et la première épître de Jean, commentant l'enseignement du Seigneur dans le style même du quatrième évang, (voir l'alinéa suivant), montre qu'il s'agit d'une prise de position définitive dans le combat contre le mal, ou mieux d'une prise de possession de l'amour de Dieu : « N'aimez point le monde, etc. » (1Jn 2:15).

III Haine des hommes envers le bien.

1.

Envers Dieu et Jésus-Christ.

Dans ce tragique combat entre le monde et Dieu, le monde pécheur a pris position, lui aussi. Les « méchants » haïssent ce que Dieu donne à aimer : connaissance (Pr 1:29), sagesse (Pr 8:36), réprimande (Am 5:10, Ps 50:17, Pr 12:1 15:10), travail (Sir 7:15), et le bien en général (Mic 3:2). A travers ces exigences de leur conscience, ce qu'ils haïssent, c'est Dieu ; ils se constituent « ses ennemis » (Ex 20:5, De 5:9 7:10 32:41, Ps 68:2 83:3 etc.). Le monde, s'opposant à tout ce qui vient du Père (1Jn 2:16), s'est opposé entre tous au Fils qu'il a envoyé : quiconque fait le mal hait la lumière qu'il apporte (Jn 3:20) et qui révèle les oeuvres mauvaises (Jn 7:7) ; le monde l'a haï (Jn 18:15), d'une haine persistante et obstinée (comme l'indique le temps parfait du verbe grec), et cela « sans cause » (Jn 18:25, cf. Ps 35:19 69:5), c'est-à-dire sans autre cause que le péché même qu'il condamnait en eux. C'est la même haine dirigée contre le Fils et contre le Père, péché sans excuse puisque déclaration de guerre sans trêve à Dieu lui-même (Jn 15:22,23,24). Jésus l'a mise en scène dans la parabole des mines (Lu 19:14).

2.

Envers les fidèles de Dieu.

Les disciples du Christ doivent s'attendre à semblable destinée, dans la mesure même de leur ressemblance au Maître (Jn 15:18-21 17:14) ; ils seront haïs, à cause de lui par toutes sortes de gens, de toutes nations (Mt 10:22 et parallèle, Mt 24:9). Ils doivent, non s'en étonner (1Jn 3:13), mais s'en réjouir comme de la preuve de leur communion avec le Sauveur et de l'approbation du Père (Lu 6:22 et suivant). C'était déjà l'expérience des croyants de l'ancienne alliance (Ps 44:8 129:6, Esa 60:15 66:5), et sur le seuil de la nouvelle alliance le vieillard Zacharie devait penser aux épouvantables exterminations des maîtres romains en Palestine depuis soixante ans, lorsque dans son cantique (voir Benedictus) il bénissait le Dieu d'Israël, qui « nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent » (Lu 1:71).

IV Haine du chrétien envers sa vie et envers les siens.

-Nous avons distingué, plus haut (parag. 1), les deux verbes grec : phileïn =chérir d'une affection naturelle et terrestre, et agapân =aimer d'un amour supérieur, aimer en Dieu. Cette distinction importe pour dissiper l'équivoque du verbe haïr : quand il s'oppose à l'amour divin, il désigne cette affirmation de personnalité, toujours coupable, que nous avons vue réprouvée comme haine de Dieu ou du prochain ; mais quand il s'oppose à certaines affections ou passions de la vie ordinaire, il peut s'appliquer à des refoulements qui, en des circonstances particulières, deviennent le devoir moral ou religieux : par ex. lorsque Jésus appelle son disciple à « haïr père, mère, etc. » (Lu 14:26, cf. Mt 10:37), à « haïr sa vie » (Jn 12:25). Inutile d'affaiblir la haine ici prescrite en l'interprétant comme une hyperbole équivalant à : moindre amour (comme dans Ge 29:30 et suivant, De 21:15).

Ainsi qu'en d'autres déclarations solennelles, Jésus émet le principe général sous forme paradoxale et sans nuances ; mais il ressort du contexte et des passages analogues (Mt 5:29 6:24, Lu 18:29, etc.), qu'il vise les cas où le choix s'impose entre la fidélité au Christ et les affections naturelles. Normalement il n'y a pas incompatibilité entre l'une et les autres ; il serait monstrueux de haïr ses parents : péché de Juif hypocrite (Mt 15:4 et suivants) ou de païens dénaturés (Ro 1:30 et suivant) ; Jésus a trop mis en honneur la sainteté de la famille (Mr 10:1-16, Jn 19:25 et suivant, etc.) pour mériter le reproche de Renan, d'avoir prêché une « morale exaltée » qui, « à force de détacher l'homme de la terre, brisait la vie ». Seulement, les disciples du Seigneur doivent être prêts, dans la mesure même où leurs affections les plus chères représenteraient une inimitié à son égard, à les traiter comme des objets de haine, c'est-à-dire à les abandonner pour rester fidèles au Seigneur.

Les premières générations de chrétiens connurent souvent, dans leur terrible acuité, ces conflits que le Maître avait prévus autour de sa personne et de son Évangile (Mt 10:34,36 ; comp., aux temps barbares de l'ancienne alliance, Ex 32:26 et suivant, De 33:9) ; il en surgit encore aujourd'hui, en particulier sur le terrain de la mission et de l'évan-gélisation. D'ailleurs le renoncement prescrit ne porte pas uniquement sur les affections de famille : il consiste dans le renoncement à soi-même (haïr sa vie, porter sa croix), renoncement au « moi haïssable », source de tous les égoïsmes et défections ; (cf. Lu 9:23 et parallèle) c'est en triomphant du moi, au service du Seigneur, que la vie humaine s'épanouit dans toute sa beauté, dans toute sa félicité, jusque dans la vie éternelle (Jn 12:25). Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 26

      27 Isaac leur dit : « Pourquoi venez-vous me trouver, puisque vous me détestez et que vous m'avez renvoyé de chez vous ? »

      Genèse 27

      41 Esaü éprouva de la haine contre Jacob à cause de la bénédiction que son père lui avait accordée. Il disait dans son cœur : « Le moment où l'on mènera le deuil sur mon père va approcher et je tuerai mon frère Jacob. »

      Genèse 29

      30 Jacob s’unit aussi à Rachel, qu'il préférait même à Léa, et il servit encore chez Laban pendant sept nouvelles années.

      Genèse 37

      4 Ses frères remarquèrent que leur père l'aimait plus qu'eux tous et se mirent à le détester. Ils étaient incapables de lui parler sans agressivité.
      8 Ses frères lui dirent : « Est-ce que tu vas vraiment régner sur nous ? Est-ce que tu vas nous gouverner ? » Ils le détestèrent encore plus à cause de ses rêves et de ses paroles.

      Genèse 45

      1 Joseph ne parvenait plus à se retenir devant tous ceux qui l'entouraient. Il s'écria : « Faites sortir tout le monde ! » si bien qu’il ne resta plus personne avec lui quand il se fit reconnaître par ses frères.

      Genèse 50

      15 Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils se dirent : « Si Joseph nous prenait en haine et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait ! »
      21 Désormais, n’ayez donc plus peur : je pourvoirai à vos besoins et à ceux de vos enfants. » C’est ainsi qu’il les réconforta en parlant à leur cœur.

      Exode 20

      5 Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Je punis la faute des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent,

      Exode 23

      4 » Si tu rencontres le bœuf ou l’âne de ton ennemi alors qu’il est égaré, tu le lui ramèneras.
      23 Mon ange marchera devant toi et te conduira chez les Amoréens, les Hittites, les Phéréziens, les Cananéens, les Héviens et les Jébusiens, et je les exterminerai.

      Exode 32

      26 Moïse se plaça à l’entrée du camp et dit : « Qui est pour l’Eternel ? Qu’il vienne vers moi ! » Tous les Lévites se rassemblèrent à ses côtés.

      Lévitique 19

      17 Tu ne détesteras pas ton frère dans ton cœur, mais tu veilleras à reprendre ton prochain, ainsi tu ne te chargeras pas d'un péché à cause de lui.

      1 Samuel 24

      7 Il dit à ses hommes : « Que l'Eternel me garde de commettre une telle action contre mon seigneur, celui que l'Eternel a désigné par onction ! Qu’il me garde de porter la main contre lui, car il est celui que l'Eternel a désigné par onction. »

      2 Samuel 13

      22 Quant à Absalom, il ne parla ni en bien ni en mal à Amnon, mais il éprouva de la haine pour lui parce qu'il avait déshonoré sa sœur Tamar.

      Psaumes 11

      5 L’Eternel examine le juste ; il déteste le méchant et celui qui aime la violence.

      Psaumes 35

      19 Ils sont à tort mes ennemis : qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet ! *Ils me détestent sans raison : qu’ils ne m’insultent pas du regard !

      Psaumes 44

      8 mais c’est toi qui nous délivres de nos ennemis et qui fais rougir de honte ceux qui nous détestent.

      Psaumes 45

      8 Tu aimes la justice et tu détestes la méchanceté ; c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a désigné par onction comme roi, de préférence à tes compagnons, avec une huile de joie.

      Psaumes 50

      17 toi qui détestes l’instruction et qui rejettes mes paroles derrière toi !

      Psaumes 68

      2 *Dieu se lève, ses ennemis se dispersent et ses adversaires prennent la fuite devant lui.

      Psaumes 69

      5 Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, *ceux qui me détestent sans raison ; ils sont puissants, ceux qui veulent me réduire au silence, qui sont à tort mes ennemis. Ce que je n’ai pas volé, il faut que je le rende.

      Psaumes 83

      1 Chant, psaume d’Asaph.
      2 O Dieu, ne garde pas le silence ! Ne te tais pas et ne reste pas inactif, ô Dieu !
      3 En effet, tes ennemis s’agitent, ceux qui te détestent relèvent la tête.
      4 Ils forment de perfides complots contre ton peuple, ils conspirent contre ceux que tu protèges :
      5 « Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël ! »
      6 Ils intriguent tous d’un même cœur, ils font une alliance contre toi :
      7 les Edomites et les Ismaélites, les Moabites et les Hagaréniens,
      8 Guebal, Ammon, Amalek, les Philistins avec les habitants de Tyr.
      9 L’Assyrie aussi se joint à eux, elle prête main forte aux descendants de Lot. – Pause.
      10 Traite-les comme Madian, comme Sisera, comme Jabin au torrent du Kison !
      11 Ils ont été détruits à En-Dor, ils sont devenus du fumier pour la terre.
      12 Traite leurs chefs comme Oreb et Zeeb, et tous leurs princes comme Zébach et Tsalmunna,
      13 car ils disent : « Emparons-nous des domaines de Dieu ! »
      14 Mon Dieu, fais-les tourbillonner comme la paille emportée par le vent !
      15 Comme le feu brûle la forêt, comme la flamme embrase les montagnes,
      16 poursuis-les de ta tempête et épouvante-les par ton ouragan !
      17 Couvre leur visage de honte afin qu’ils cherchent ton nom, Eternel !
      18 Qu’ils soient confondus et épouvantés pour toujours, qu’ils soient honteux et perdus !

      Psaumes 97

      10 *Vous qui aimez l’Eternel, ayez le mal en horreur ! Il garde ses fidèles, il les délivre des méchants.

      Psaumes 119

      104 Grâce à tes décrets je deviens intelligent, c’est pourquoi je déteste toute voie de mensonge.
      163 Je déteste, j’ai en horreur le mensonge, mais j’aime ta loi.

      Psaumes 129

      6 Qu’ils soient comme l’herbe des toits qui sèche avant qu’on l’arrache :

      Psaumes 139

      21 Eternel, comment pourrais-je ne pas détester ceux qui te détestent, ne pas éprouver du dégoût pour ceux qui te combattent ?

      Proverbes 1

      29 Parce qu'ils ont détesté la connaissance et n'ont pas choisi la crainte de l'Eternel,

      Proverbes 6

      13 Il lance des clins d'œil, s’exprime du pied, fait des signes avec ses doigts.
      16 Il y a six choses que l'Eternel déteste, et même sept dont il a horreur :

      Proverbes 8

      36 En revanche, celui qui pèche contre moi se fait du tort à lui-même. Tous ceux qui me détestent aiment la mort. »

      Proverbes 9

      8 Ne reprends pas le moqueur si tu ne veux pas qu'il te déteste, mais reprends le sage et il t'aimera.

      Proverbes 10

      12 La haine fait surgir des conflits, alors que *l'amour couvre toutes les fautes.

      Proverbes 12

      1 Celui qui aime l’instruction aime la connaissance, celui qui déteste le reproche est un idiot.

      Proverbes 15

      10 Celui qui abandonne le sentier doit s’attendre à une sévère correction ; celui qui déteste le reproche mourra.
      17 Mieux vaut un plat de légumes là où règne l'amour qu'un bœuf engraissé dans la maison de la haine.

      Proverbes 24

      17 Ne te réjouis pas lorsque ton ennemi tombe, et que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il trébuche !

      Proverbes 25

      21 *Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s'il a soif, donne-lui à boire,

      Ecclésiaste 3

      8 un temps pour aimer et un temps pour détester, un temps pour la guerre et un temps pour la paix.

      Esaïe 1

      14 Je déteste vos débuts de mois et vos fêtes : c’est un fardeau qui me pèse, je suis fatigué de les supporter.

      Esaïe 49

      6 Il dit : « C'est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d'Israël : *je t'établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre. »

      Esaïe 60

      15 Toi qui étais abandonnée et détestée, toi que personne ne traversait plus, je ferai de toi un ornement éternel, un sujet de joie de génération en génération.

      Esaïe 61

      8 En effet, moi, l'Eternel, j'aime le droit, je déteste voir le vol associé aux holocaustes. Je leur donnerai fidèlement leur récompense et je conclurai une alliance éternelle avec eux.

      Esaïe 66

      5 Ecoutez la parole de l'Eternel, vous qui faites preuve de respect envers sa parole. Voici ce que disent vos frères, ceux qui vous détestent et vous repoussent à cause de mon nom : « Que l'Eternel montre sa gloire et que nous voyions votre joie ! » Cependant, c’est eux qui seront couverts de honte.

      Jérémie 12

      8 Mon héritage s’est comporté envers moi comme un lion dans la forêt, il a poussé ses rugissements contre moi ; c'est pourquoi je l'ai pris en haine.

      Amos 5

      10 Ils détestent celui qui les reprend à la porte de la ville et ils ont en horreur celui qui parle sincèrement.
      15 Détestez le mal et aimez le bien, faites régner la justice à la porte de la ville ! Peut-être que l'Eternel, le Dieu de l’univers, fera grâce au reste de Joseph.
      21 Je déteste, je méprise vos fêtes, je ne peux pas sentir vos assemblées.

      Amos 6

      8 Le Seigneur, l'Eternel, l'a juré par lui-même, c’est une déclaration de l'Eternel, le Dieu de l’univers : « J'ai en horreur l'orgueil de Jacob, et je déteste ses palais. Je livrerai la ville et tout ce qu'elle contient. »

      Jonas 3

      10 Dieu vit ce qu’ils faisaient, il vit qu'ils renonçaient à leur mauvaise conduite. Alors Dieu regretta le mal dont il les avait menacés et ne le fit pas.

      Jonas 4

      11 et moi, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de 120'000 êtres humains incapables de distinguer leur droite de leur gauche et un grand nombre d’animaux ! »

      Michée 3

      2 Vous détestez le bien et vous aimez le mal ; vous arrachez leur peau et la chair qui couvre leurs os. »

      Malachie 1

      3 et j'ai détesté Esaü : j'ai livré ses montagnes à la dévastation, son héritage aux chacals du désert.

      Malachie 2

      16 car je déteste le divorce, dit l'Eternel, le Dieu d'Israël, et celui qui couvre son habit de violence, dit l'Eternel, le maître de l’univers. Veillez sur votre esprit et ne commettez pas cette trahison !

      Matthieu 5

      21 » Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre ; celui qui commet un meurtre mérite de passer en jugement.’
      27 » Vous avez appris qu'il a été dit : Tu ne commettras pas d'adultère.
      29 Si ton œil droit te pousse à mal agir, arrache-le et jette-le loin de toi, car il vaut mieux pour toi subir la perte d'un seul de tes membres que de voir ton corps entier jeté en enfer.
      31 » Il a été dit : Que celui qui renvoie sa femme lui donne une lettre de divorce.
      33 » Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne violeras pas ton serment, mais tu accompliras ce que tu as promis au Seigneur.
      38 » Vous avez appris qu'il a été dit : Œil pour œil et dent pour dent.
      43 » Vous avez appris qu'il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu détesteras ton ennemi.’
      44 Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, [bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous détestent] et priez pour ceux [qui vous maltraitent et] qui vous persécutent,

      Matthieu 6

      24 » Personne ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s'attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent.

      Matthieu 10

      22 Vous serez détestés de tous à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.
      34 » Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ! Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée,
      36 et l'on aura pour ennemis les membres de sa famille.
      37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi.

      Matthieu 15

      4 En effet, Dieu a dit : Honore ton père et ta mère et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.

      Matthieu 22

      39 Et voici le deuxième, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

      Matthieu 24

      9 Alors on vous livrera à la persécution et l'on vous fera mourir ; vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom.
      10 Beaucoup trébucheront alors, et ils se trahiront, se détesteront les uns les autres.

      Marc 10

      1 Jésus partit de là et se rendit dans le territoire de la Judée, de l'autre côté du Jourdain. La foule se rassembla de nouveau près de lui et, conformément à son habitude, il se mit encore à l'enseigner.
      2 Les pharisiens l'abordèrent et, pour lui tendre un piège, ils lui demandèrent s'il est permis à un homme de divorcer de sa femme.
      3 Il leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »
      4 « Moïse, dirent-ils, nous a permis d'écrire une lettre de divorce et de renvoyer notre femme. »
      5 Jésus leur dit : « C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a donné cette règle.
      6 Mais au commencement de la création, Dieu a fait l'homme et la femme ;
      7 c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère [et s'attachera à sa femme],
      8 et les deux ne feront qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux mais ne font qu’un.
      9 Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. »
      10 Lorsqu'ils furent dans la maison, les disciples l'interrogèrent encore là-dessus.
      11 Il leur dit : « Celui qui renvoie sa femme et qui en épouse une autre commet un adultère envers elle,
Afficher tous les 145 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider