Dictionnaire Biblique de Top Bible

HÉNOC

(hébreu Khanôq, dont la racine évoque l'idée d'initiation ou de consécration ; ne pas confondre avec Énos de Ge 5:6, dont le nom signifie : homme).

1. Nom d'un patriarche qui se trouve dans les deux généalogies des descendants d'Adam. Dans la plus ancienne (J), il est fils aîné de Caïn et père d'Irad (Ge 4:17). Dans la généalogie de Seth, il est le septième depuis Adam, fils de Jéred et père de Métusélah (Ge 5:18,21) ; cette dernière liste vient de P, dont on reconnaît les caractères habituels : style assez sec, sans images, récit ordonné suivant des formules identiques pour chaque nom, évaluation des âges en chiffres précis. Les deux listes ont pourtant bien des traits communs : les noms se retrouvent dans l'une et dans l'autre, à trois près, ce qui montre qu'il ne s'agit pas de personnages différents ayant porté le même nom ; seul l'ordre diffère selon les traditions. Celle de J étant la plus ancienne, on peut en conclure que le rédacteur de P (qui a connu J) a changé exprès l'ordre des personnages ; on pourrait aussi supposer qu'il a reproduit une tradition distincte de J où l'ordre des noms aurait été différent. Quoi qu'il en soit, un fait a frappé les savants qui ont étudié les légendes babyloniennes sur les origines de l'humanité : la ressemblance entre Hénoc et le roi légendaire babylonien Enmeduranki ; tous les deux occupent la septième place dans la liste des héros ayant vécu avant le déluge ; tous deux ont été en étroite communion avec leur dieu et en ont reçu la sagesse ; « Hénoc marcha avec Dieu », dit Ge 5:22, ce qui peut indiquer qu'il eut, comme Enmeduranki, la révélation des mystères divins. Les trois cent soixante-cinq années attribuées à Hénoc semblent devoir être mises en relation avec l'année solaire ; or Enmeduranki fut le héros protégé du dieu-soleil. Il est fort possible qu'un rédacteur de P, à l'époque où son peuple avait été mis en contact avec Babylone grâce à l'exil, ait eu connaissance de ces vieux récits et ait été influencé par eux. Mais le parallélisme entre la Genèse et les récits babyloniens peut être plus ancien et n'avoir été que constaté par P.

D'ordinaire, après la mention de chaque personnage, le rédacteur ajoute : « puis il mourut ». Pour Hénoc, il écrit : « puis (Hénoc) disparut, car l'Éternel l'avait pris » (Ge 5:24). Il ne s'agit pas d'une résurrection, mais, comme dans l'histoire d'Élie, d'un enlèvement avant la mort. (cf. Heb 11:5) Hénoc n'est pas entré comme les autres au séjour des morts (ou cheol) : Dieu a devancé sa mort et l'a pris auprès de Lui, parce que, toute sa vie durant, il était resté en communion intime avec Lui. Nous devons marquer là une étape dans la pensée religieuse d'Israël : alors que le cheol des anciens Israélites n'est qu'un néant, peu à peu a surgi la croyance à une survie très prolongée, pour des êtres exceptionnels, qui sont ainsi récompensés pour leur piété ; (cf. Ps 61:7 73:23) la foi israélite semble affirmer ici que la communion avec Dieu ne peut cesser au moment de la mort. Cette conception devait préparer la voie à l'idée de l'immortalité de l'âme telle que nous la comprenons, et qui ne pénétra que très tard en Israël, après les persécutions d'Antiochus Épiphane au II e siècle av. J. -C. (voir Eschatologie).

Grâce au mystère de sa fin, Hénoc devint un personnage légendaire. La littérature juive s'en empara pour en faire un héros, initié aux secrets divins ; au II e et au I er siècle avant notre ère, apparurent les Livres d'Hénoc, comprenant : l'histoire de la chute des anges, les voyages d'Hénoc, le livre des Luminaires célestes, l'Apocalypse des Semaines, les Paraboles d'Hénoc, etc. (voir Apocalypses). Dans le N.T., l'épître de Jude cite un de ces ouvrages (Jude 1:14).

2. Nom d'une ville fondée par Caïn (Ge 4:17) et qu'on n'a pu identifier.

3. Fils de Madian (Ge 25:4,1Ch 1:33).

4. Fils de Ruben (Ge 46:9, Ex 6:14, No 26:6,1Ch 5:3).

-Ce nom est quelques fois écrit Hanoc, transcription littérale de l'hébreu.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 4

      17 Caïn eut des relations conjugales avec sa femme. Elle tomba enceinte et mit au monde Hénoc. Il construisit ensuite une ville à laquelle il donna le nom de son fils Hénoc.

      Genèse 5

      6 A l'âge de 105 ans, Seth eut pour fils Enosh.
      18 A l'âge de 162 ans, Jéred eut pour fils Hénoc.
      21 A l'âge de 65 ans, Hénoc eut pour fils Metushélah.
      22 Hénoc marcha avec Dieu 300 ans après la naissance de Metushélah et il eut des fils et des filles.
      24 Hénoc marcha avec Dieu, puis *il ne fut plus là, parce que Dieu l’avait pris.

      Genèse 25

      4 Les fils de Madian furent Epha, Epher, Hénoc, Abida et Eldaa. Tous ceux-là sont des descendants de Ketura.

      Genèse 46

      9 Fils de Ruben : Hénoc, Pallu, Hetsron et Carmi.

      Exode 6

      14 Voici leurs chefs de famille. Fils de Ruben, le fils aîné d'Israël : Hénoc, Pallu, Hetsron et Carmi. Tels sont les clans de Ruben.

      Nombres 26

      6 Hetsron dont descend celui des Hetsronites, Carmi dont descend celui des Carmites.

      1 Chroniques 1

      33 Fils de Madian : Epha, Epher, Hénoc, Abida et Eldaa. Tous ceux-là sont les descendants de Ketura.

      1 Chroniques 5

      3 Descendants de Ruben, l’aîné d'Israël : Hénoc, Pallu, Hetsron et Carmi.

      Psaumes 61

      7 Ajoute des jours à la vie du roi, que ses années se prolongent de génération en génération,

      Psaumes 73

      23 Cependant je suis toujours avec toi : tu m’as empoigné la main droite,

      Hébreux 11

      5 C'est à cause de sa foi qu'Hénoc a été enlevé pour échapper à la mort, et on ne l’a plus retrouvé parce que Dieu l'avait enlevé. Avant d’être enlevé, il avait en effet reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu.

      Jude 1

      14 C'est aussi pour eux qu'Hénoc, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : « Voici que le Seigneur est venu avec ses saintes troupes
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider