Dictionnaire Biblique de Top Bible

ISAAC

Fils d'Abraham et de Sara.

1. Son nom en hébreu est Yisekhaq, et l'analogie de ce nom avec la racine sâkhaq (=rire) explique les nombreux passages de l'histoire de ce patriarche où il est question de rires et de plaisanterie (Ge 18:11-15 21:6 26:8).

2. Les récits concernant Isaac (sur la valeur historique des récits patriarcaux, voir Abraham, Genèse) sont empruntés principalement à la source J. Ils sont d'ailleurs peu nombreux et très fragmentaires. Presque partout la personnalité d'Isaac n'apparaît qu'en fonction de celles d'Abraham et de Jacob. Toutefois le témoignage que rend Jacob à la piété de son père (Ge 31:43,53) et surtout l'expression très célèbre et sûrement très antique où il est parlé du « Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob » prouvent que la postérité ne considérait pas Isaac comme un personnage, et surtout comme un croyant, d'arrière-plan.

3. Par rapport à son demi-frère Ismaël, fils d'Agar, Isaac est dans une situation analogue à celles d'Abraham vis-à-vis de son neveu Lot et de Jacob vis-à-vis de son frère Ésaü. Abraham, Isaac, Jacob représentent l'authentique race hébraïque, tandis que Lot, Ismaël, Ésaü personnifient des familles apparentées qui ont eu, à côté d'Israël et le plus souvent en opposition avec lui, leur existence propre. Certains historiens ont cru pouvoir conclure de cette signification ethnique des traditions patriarcales que les personnalités ici mises en avant n'avaient aucune réalité individuelle, et ne faisaient que symboliser des collectivités très anciennes. En ce qui concerne Ismaël (voir ce mot), une telle conclusion est probablement légitime, car il ne nous est guère rapporté de lui que des traits impersonnels (Ge 21:20) et des données ethniques (Ge 25:12-17). Mais pour Isaac il en va autrement ; sa personnalité est plus nettement dessinée et la tradition lui prête un caractère très particulier qui semble bien être celui d'un homme plus que celui d'un peuple.

4. Le trait distinctif de ce caractère d'Isaac, c'est la passivité. Tout au long des récits qui nous parlent de lui, cette tendance naturelle apparaît, à peine soulignée par les conteurs, mais réelle. Lorsqu'Abraham s'apprête à sacrifier son fils sur le Morija, la victime accepte son sort terrible (Ge 22:1,14). Lorsque le fidèle serviteur ramène Rébecca du pays des ancêtres, Isaac accepte la femme qui lui est ainsi donnée (Ge 24:62-67). Au foyer où grandissent Ésaü et Jacob, le père se laisse dominer par son goût pour la venaison, il ne fait rien pour contrecarrer les entreprises suspectes du fils préféré de Rébecca (Ge 25:27-34). Et quand ensuite, par un audacieux subterfuge, Jacob a réussi à capter à son profit la bénédiction paternelle, Isaac est violemment ému par la découverte de la tromperie, mais il ne réagit pas, il ne proteste pas : Jacob a la bénédiction, il la gardera. Ainsi le veut l'opinion ancienne d'après laquelle une bénédiction donnée agit à la façon d'un opus ope-yatum ; mais ainsi le veut aussi pour une part le caractère d'Isaac (Ge 27).

5. Une mention spéciale doit être faite des récits consacrés au séjour d'Isaac dans les marches méridionales de la Palestine, à Guérar et à Béer-Séba (Ge 26). A travers les flottements de la tradition, qui est ici pleine de doublets, et qui fait tantôt d'Abraham, tantôt d'Isaac, tantôt des deux successivement, les héros des événements dans lesquels intervient le célèbre roi Abimélec, il est facile de discerner des faits historiques certains. Il y a eu, dans ces régions, entre les habitants du pays et les ancêtres d'Israël, des contestations portant principalement sur les points d'eau, si importants pour les nomades ou les semi-nomades. Dans ces contestations, le caractère d'Isaac est toujours décrit de la même manière : il cède le terrain et les précieuses sources, ce qui ne l'empêche pas de connaître une magnifique prospérité et de voir finalement son alliance recherchée par ses ennemis.

6. Les renseignements nous manquent sur la fin de la vie d'Isaac. Ce que P raconte de sa mort est tout conventionnel. Comme il avait uni Ismaël et Isaac pour les derniers honneurs à Abraham (Ge 25:6), P nous montre Ésaù et Jacob associés pour l'enterrement d'Isaac (Ge 35:29). Il est remarquable qu'aucune mention ne soit ici faite de la sépulture familiale de Macpéla.

A. M.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 18

      11 Abraham et Sara étaient vieux, d'un âge avancé, et Sara ne pouvait plus espérer avoir des enfants.
      12 Elle rit en elle-même en se disant : « Maintenant que je suis usée, aurai-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux. »
      13 L'Eternel dit à Abraham : « Pourquoi donc Sara a-t-elle ri en se disant : ‘Est-ce que vraiment j'aurai un enfant, moi qui suis vieille ?’
      14 Y a-t-il quoi que ce soit d'étonnant de la part de l'Eternel ? Au moment fixé *je reviendrai vers toi, à la même époque, et Sara aura un fils. »
      15 Sara mentit en disant : « Je n'ai pas ri », car elle eut peur, mais il dit : « Au contraire, tu as ri. »

      Genèse 21

      6 Sara dit : « Dieu m'a donné un sujet de rire et tous ceux qui l'apprendront riront de moi. »
      20 Dieu fut avec l'enfant. Celui-ci grandit, habita dans le désert et devint tireur à l'arc.

      Genèse 22

      1 Après cela, Dieu mit Abraham à l'épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »
      14 Abraham donna à cet endroit le nom de Yahvé-Jiré. C'est pourquoi l'on dit aujourd'hui : « A la montagne de l'Eternel il sera pourvu. »

      Genèse 24

      62 Quant à Isaac, il était revenu du puits de Lachaï-roï et habitait dans la région du Néguev.
      63 Un soir qu'il était sorti pour méditer dans les champs, il leva les yeux et regarda : voici que des chameaux arrivaient.
      64 Rebecca leva aussi les yeux, vit Isaac et descendit de son chameau.
      65 Elle demanda au serviteur : « Qui est l’homme qui vient dans les champs à notre rencontre ? » Le serviteur répondit : « C'est mon seigneur. » Alors elle prit son voile et se couvrit.
      66 Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu'il avait fait.
      67 Isaac conduisit Rebecca dans la tente de Sara, sa mère. Il épousa Rebecca. Elle devint sa femme et il l'aima. Ainsi, Isaac fut consolé après la perte de sa mère.

      Genèse 25

      6 Quant aux fils de ses concubines, il leur fit des cadeaux et il les envoya de son vivant loin de son fils Isaac, vers l'est, dans un pays d'Orient.
      12 Voici la lignée d'Ismaël, fils d'Abraham, celui que l'Egyptienne Agar, la servante de Sara, avait donné à Abraham.
      13 Voici le nom des fils d'Ismaël, leur nom en fonction de leur lignée : Nebajoth, son fils aîné, Kédar, Adbeel, Mibsam,
      14 Mishma, Duma, Massa,
      15 Hadad, Théma, Jethur, Naphish et Kedma.
      16 Voilà quels furent les fils d'Ismaël avec leur nom d’après leurs villages et leurs campements. Ils furent les douze chefs de leurs peuples.
      17 La durée de la vie d'Ismaël fut de 137 ans, puis il expira. Il mourut et alla rejoindre les siens.
      27 Ces enfants grandirent. Esaü devint un habile chasseur, un homme de la campagne, alors que Jacob était un homme tranquille qui restait sous les tentes.
      28 Isaac aimait Esaü parce qu'il lui amenait du gibier, et Rebecca aimait Jacob.
      29 Tandis que Jacob faisait cuire un potage, Esaü revint des champs, accablé de fatigue.
      30 Esaü dit à Jacob : « Laisse-moi manger de ce roux, de ce plat roux, car je suis fatigué. » C'est pour cela qu'on a donné à Esaü le nom d'Edom.
      31 Jacob répondit : « Vends-moi aujourd'hui ton droit d'aînesse. »
      32 Esaü répondit : « Je vais mourir. A quoi me sert ce droit d'aînesse ? »
      33 Jacob dit : « Jure-le-moi d'abord. » Il le lui jura, il vendit son droit d'aînesse à Jacob.
      34 Alors Jacob donna du pain et du potage de lentilles à Esaü. Il mangea et but, puis se leva et s'en alla. C'est ainsi qu'Esaü méprisa le droit d'aînesse.

      Genèse 26

      1 Il y eut une famine dans le pays, en plus de la première famine de l’époque d'Abraham, et Isaac se rendit vers Abimélec, le roi des Philistins, à Guérar.
      2 L'Eternel lui apparut et dit : « Ne descends pas en Egypte ! Réside dans le pays que je vais t’indiquer :
      3 séjourne dans ce pays-ci. Je serai avec toi et je te bénirai, car je te donnerai toutes ces terres, à toi et à ta descendance. Je tiendrai le serment que j'ai fait à ton père Abraham :
      4 je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel, je donnerai toutes ces terres à ta descendance, toutes les nations de la terre seront bénies en ta descendance,
      5 parce qu'Abraham m’a obéi et qu'il a respecté mes ordres, mes commandements, mes prescriptions et mes lois. »
      6 Isaac resta donc à Guérar.
      7 Lorsque les habitants de l'endroit posaient des questions sur sa femme, il disait : « C'est ma sœur. » Il avait peur, en effet, qu’ils ne le tuent s'il disait « ma femme », parce que Rebecca était belle.
      8 Comme son séjour se prolongeait, Abimélec, le roi des Philistins, regardant un jour par la fenêtre, vit Isaac plaisanter avec sa femme Rebecca.
      9 Abimélec fit appeler Isaac et dit : « C’est certain, c'est ta femme. Comment as-tu pu dire : ‘C'est ma sœur’ ? » Isaac lui répondit : « J'ai dit cela pour ne pas mourir à cause d'elle. »
      10 Abimélec dit : « Qu'est-ce que tu nous as fait ? Pour un peu, quelqu'un du peuple aurait couché avec ta femme et tu nous aurais rendus coupables. »
      11 Alors Abimélec fit ce décret pour tout le peuple : « Celui qui touchera à cet homme ou à sa femme sera mis à mort. »
      12 Isaac fit des semailles dans le pays et il récolta le centuple cette année-là, car l'Eternel le bénit.
      13 Cet homme devint riche. Il s'enrichit de plus en plus, jusqu'à devenir très riche.
      14 Il avait des troupeaux de petit et de gros bétail, ainsi qu’un grand nombre de serviteurs. Les Philistins furent jaloux de lui.
      15 Tous les puits qu'avaient creusés les serviteurs de son père à l’époque de son père Abraham, les Philistins les comblèrent en les remplissant de terre.
      16 Et Abimélec dit à Isaac : « Va-t’en de chez nous, car tu es beaucoup plus puissant que nous. »
      17 Isaac partit de là et campa dans la vallée de Guérar où il s'installa.
      18 Isaac creusa de nouveau les puits qu'on avait creusés à l’époque de son père Abraham et que les Philistins avaient comblés après la mort d'Abraham. Il leur donna les noms que son père leur avait donnés.
      19 Les serviteurs d'Isaac creusèrent encore dans la vallée et y trouvèrent un puits d'eau vive.
      20 Les bergers de Guérar cherchèrent querelle aux bergers d'Isaac en disant : « L'eau est à nous. » Il appela le puits Esek parce qu'on s'était disputé avec lui.
      21 Ses serviteurs creusèrent un autre puits, au sujet duquel on chercha aussi querelle, et il l'appela Sitna.
      22 Il partit de là et creusa un autre puits, pour lequel on ne chercha pas querelle. Il l'appela Rehoboth, « car, dit-il, l'Eternel nous a maintenant mis au large et nous prospérerons dans le pays. »
      23 Il remonta de là à Beer-Shéba.
      24 L'Eternel lui apparut dans la nuit et dit : « Je suis le Dieu de ton père Abraham. N'aie pas peur, car je suis avec toi. Je te bénirai et je rendrai ta descendance nombreuse à cause de mon serviteur Abraham. »
      25 Il construisit là un autel et fit appel au nom de l'Eternel. Il y dressa sa tente et les serviteurs d'Isaac y creusèrent un puits.
      26 Abimélec vint de Guérar le trouver avec Ahuzath, son ami, et Picol, le chef de son armée.
      27 Isaac leur dit : « Pourquoi venez-vous me trouver, puisque vous me détestez et que vous m'avez renvoyé de chez vous ? »
      28 Ils répondirent : « Nous voyons que l'Eternel est avec toi. C'est pourquoi nous disons : ‘Qu'il y ait un serment entre nous, entre nous et toi. Concluons une alliance avec toi !’
      29 Jure que tu ne nous feras aucun mal, de même que nous ne t'avons pas maltraité, que nous t'avons fait seulement du bien et que nous t'avons laissé partir dans la paix. Maintenant, tu es béni de l'Eternel. »
      30 Isaac leur prépara un festin et ils mangèrent et burent.
      31 Ils se levèrent de bon matin et se prêtèrent mutuellement serment. Isaac les laissa partir et ils le quittèrent dans la paix.
      32 Ce jour-là, des serviteurs d'Isaac vinrent lui parler du puits qu'ils creusaient et lui dirent : « Nous avons trouvé de l'eau. »
      33 Il appela le puits Shiba. C'est pourquoi on a donné à la ville le nom de Beer-Shéba, jusqu'à aujourd’hui.
      34 A l'âge de 40 ans, Esaü prit pour femmes Judith, fille de Beéri le Hittite, et Basmath, fille d'Elon le Hittite.
      35 Elles furent un sujet d'amertume pour le cœur d'Isaac et de Rebecca.

      Genèse 27

      1 Isaac devenait vieux et ses yeux s'étaient affaiblis au point qu'il ne voyait plus. Alors il appela son fils aîné Esaü et lui dit : « Mon fils ! » Il lui répondit : « Me voici ! »
      2 Isaac dit : « Je suis maintenant âgé et je ne connais pas le jour de ma mort.
      3 Prends donc tes armes, ton carquois et ton arc, va dans les champs chasser du gibier pour moi.
      4 Prépare-moi un plat comme je les aime et apporte-le-moi à manger afin que je te bénisse avant de mourir. »
      5 Rebecca entendit ce qu'Isaac disait à son fils Esaü. Esaü s'en alla dans les champs pour chasser du gibier et le rapporter.
      6 Quant à Rebecca, elle dit à son fils Jacob : « J'ai entendu ton père dire à ton frère Esaü :
      7 ‘Apporte-moi du gibier et prépare-moi un plat que je mangerai. Je te bénirai alors devant l'Eternel avant ma mort.’
      8 Maintenant, mon fils, écoute-moi et fais ce que je t’ordonne :
      9 va me prendre deux bons chevreaux dans le troupeau. J'en ferai pour ton père un plat comme il les aime,
      10 et tu le lui apporteras à manger afin qu'il te bénisse avant sa mort. »
      11 Jacob répondit à sa mère : « Mon frère Esaü est velu, tandis que moi, je n'ai pas de poils.
      12 Peut-être mon père me touchera-t-il et je passerai à ses yeux pour un menteur. J'attirerai alors sur moi la malédiction, et non la bénédiction. »
      13 Sa mère lui dit : « Que cette malédiction retombe sur moi, mon fils ! Ecoute-moi seulement et va me prendre les chevreaux. »
      14 Jacob alla les prendre et les apporta à sa mère, qui prépara un plat comme son père les aimait.
      15 Ensuite, Rebecca prit les vêtements de son fils aîné Esaü, les plus beaux qui se trouvaient à la maison, et elle les fit mettre à son fils cadet Jacob.
      16 Elle couvrit ses mains et la partie lisse de son cou de la peau des chevreaux,
      17 puis elle plaça dans la main de son fils Jacob le plat et le pain qu'elle avait préparés.
      18 Il vint vers son père et dit : « Mon père ! » Isaac dit : « Me voici. Lequel de mes fils es-tu ? »
      19 Jacob répondit à son père : « Je suis ton fils aîné Esaü. Je me suis conformé à tes instructions. Lève-toi donc, installe-toi et mange de mon gibier afin de me bénir. »
      20 Isaac dit à son fils : « Comment cela ? Tu en as vite trouvé, mon fils ! » Jacob répondit : « C'est que l'Eternel, ton Dieu, l'a fait venir devant moi. »
      21 Isaac dit à Jacob : « Approche-toi donc, que je te touche, mon fils, pour savoir si tu es mon fils Esaü ou non. »
      22 Jacob s'approcha de son père Isaac qui le toucha et dit : « La voix est celle de Jacob, mais les mains sont celles d'Esaü. »
      23 Il ne le reconnut pas parce que ses mains étaient velues comme celles de son frère Esaü, et il le bénit.
      24 Il dit : « Est-ce bien toi, mon fils Esaü ? » Jacob répondit : « C'est moi. »
      25 Isaac dit : « Sers-moi et que je mange de ton gibier, mon fils, afin de te bénir. » Jacob le servit et il mangea. Il lui apporta aussi du vin et il but.
      26 Puis son père Isaac lui dit : « Approche-toi donc et embrasse-moi, mon fils. »
      27 Jacob s'approcha et l'embrassa. Isaac sentit l'odeur de ses vêtements. Il le bénit alors en disant : « L'odeur de mon fils est pareille à celle d'un champ que l'Eternel a béni.
      28 Que Dieu te donne de la rosée du ciel et des richesses de la terre, du blé et du vin en abondance !
      29 Que des peuples te soient asservis et que des nations se prosternent devant toi ! Sois le maître de tes frères et que les fils de ta mère se prosternent devant toi ! *Maudits soient tous ceux qui te maudiront et bénis soient tous ceux qui te béniront. »
      30 Isaac avait fini de bénir Jacob et celui-ci avait à peine quitté son père Isaac lorsque son frère Esaü revint de la chasse.
      31 Il prépara, lui aussi, un plat qu'il apporta à son père. Il dit à son père : « Que mon père se lève et mange du gibier de son fils, afin que tu me bénisses ! »
      32 Son père Isaac lui demanda : « Qui es-tu ? » Il répondit : « Je suis ton fils aîné Esaü. »
      33 Isaac fut saisi d'une grande, d'une violente émotion et dit : « Qui est donc celui qui a chassé du gibier et me l'a apporté ? J'ai mangé de tout avant que tu ne viennes et je l'ai béni. Et effectivement, il sera béni. »
      34 Lorsque Esaü entendit les paroles de son père, il poussa de grands cris pleins d'amertume et il dit à son père : « Bénis-moi aussi, mon père ! »
      35 Isaac dit : « Ton frère est venu avec ruse et a pris ta bénédiction. »
Afficher tous les 114 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider