Dictionnaire Biblique de Top Bible

JEÛNE

Abstinence plus ou moins complète de nourriture. Dans la Bible, les expressions : jeûner, humilier, affliger, mortifier son âme, ont la même signification. (voir Ps 35:18, Esa 58:3,5) Le jeûne est une pratique religieuse qui remonte à une haute antiquité. En Orient, chez les Indous, en Egypte, en Israël, plus tard chez les Musulmans, il joue un grand rôle. C'est une manifestation de tristesse qui symbolise divers états d'âme : signe de deuil (1Sa 31:13,2Sa 1:12), de frayeur (2Ch 20:3), d'humiliation (1Sa 7:6, Jon 3:5 et suivants, 1Ro 21:27) ; cette marque d'humiliation était sans doute considérée comme ayant une vertu magique de propitiation ; les prophètes cependant mettaient l'accent sur la repentance et l'humilité du coeur dont le jeûne est simplement un symbole (Jer 14:12, Joe 2:12, Za 7:5 et suivant). Par le jeûne aussi, on se préparait religieusement à une entreprise difficile (Est 4:16, Esd 8:21) ; c'est cette préparation spirituelle que Jésus recherche dans le jeûne (Mt 4:1-11).

Avant l'exil, la loi de Moïse est très sobre en préceptes relatifs au jeûne. Une seule fois dans l'année, un jeûne très sévère est ordonné au peuple d'Israël, le jour des Expiations (Le 16:29-31 23:27-32) ; c'est celui dont il sera question dans Ac 27:9, comme fixant la limite extrême de la saison de navigation, car on le célébrait à la fin de septembre. Tous les autres jeûnes mentionnés avant l'exil sont volontaires, individuels, ou prescrits à l'occasion de quelque calamité publique ou de quelque besoin spécial.

Après l'exil, plusieurs jeûnes annuels furent institués pour commémorer des désastres nationaux : (Za 7:6 8:19) la ruine de Jérusalem et du Temple (2Ro 25:8 et suivant), le meurtre de Guédalia (2Ro 25:25), la première invasion des Caldéens (Jer 52:6-11), le commencement du siège de Jérusalem (2Ro 25:1). Peu à peu, d'autres jeûnes furent ajoutés à ceux-là, entre autres le jeûne de la fête de Purim, en souvenir de la délivrance du peuple au temps d'Esther.

A l'époque du Christ, le jeûne avait pris une place considérable dans la vie religieuse. Les personnes pieuses jeûnaient dans l'attente d'un Sauveur (Lu 2:37) ; pour d'autres, jeûner était en soi une marque de piété : Jean-Baptiste et ses disciples observaient les pratiques ascétiques de jeûnes rigoureux (Mt 9:14) ; les pharisiens, plus formalistes encore, jeûnaient deux fois la semaine (Lu 18:12) le jeudi et le lundi, en souvenir, dit la tradition, des jours où Moïse monta sur la montagne et en descendit. Chez les Juifs, le jeûne durait ordinairement du lever au coucher du soleil. Celui du jour des Expiations durait du soir au lendemain soir. Pendant les jeûnes prolongés, on était autorisé à manger pendant la nuit (comp, le Ramadan de l'islam). En général, le jeûne s'accompagnait d'autres manifestations de tristesse, comme de déchirer ses vêtements, se couvrir d'un sac ou d'un suaire blanc ou noir, s'asseoir sur la cendre (Da 9:3). On s'abstenait aussi de tout travail pendant le jeûne (voir Deuil).

Jésus-Christ apporta un esprit nouveau dans l'observation du jeûne. Sans le supprimer--puisqu'il le pratique lui-même--ni d'ailleurs l'ordonner à ses disciples (Mt 9:14 et suivant), il le considère surtout comme un acte personnel, volontaire et secret (Mt 6:16,18), destiné avant tout a libérer l'âme de l'esclavage de la chair pour la rendre plus accessible à l'action de Dieu. C'est dans cet esprit qu'il le pratique pour se préparer à son ministère (Lu 4:1,4), et qu'il le recommande, avec la prière, pour recevoir la puissance divine (Mt 17:21). C'est dans cet esprit qu'on jeûnait dans l'Eglise primitive, pour se consacrer à de solennelles entreprises (Ac 13:2 14:23). Paul jeûnait aussi (2Co 6:5 11:27), mais ne recommande nulle part le jeûne et le condamne même en tant que prescription légale et formaliste (Ro, 14:17, Col 2:16,1Ti 4:1-5).

Dans l'Église chrétienne, le jeûne reprit plus tard la valeur d'une pratique de sainteté et, dès le II° siècle, des jeûnes réguliers furent institués : carêmes, jeûnes hebdomadaires du vendredi, etc. Les Réformateurs, tout en enlevant au jeûne tout caractère obligatoire, le recommandent pour « tenir le corps en bride », mais sans superstition ni formalisme. R. de R.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Lévitique 16

      29 » C'est pour vous une prescription perpétuelle : le dixième jour du septième mois, vous vous humilierez, vous ne ferez aucun travail, ni l’Israélite ni l'étranger en séjour parmi vous.
      30 En effet, ce jour-là on fera l'expiation pour vous afin de vous purifier : vous serez purifiés de tous vos péchés devant l'Eternel.
      31 Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous vous humilierez. C'est une prescription perpétuelle.

      Lévitique 23

      27 « Le dixième jour de ce septième mois, ce sera le jour des expiations. Vous aurez une sainte assemblée, vous vous humilierez et vous offrirez à l'Eternel des sacrifices passés par le feu.

      1 Samuel 7

      6 Ils puisèrent de l'eau et la versèrent devant l'Eternel, et ils jeûnèrent ce jour-là en disant : « Nous avons péché contre l'Eternel ! » Samuel jugea les Israélites à Mitspa.

      1 Samuel 31

      13 Ils prirent leurs ossements et les enterrèrent sous le tamaris à Jabès, puis ils jeûnèrent pendant 7 jours.

      2 Samuel 1

      12 Ils furent dans le deuil, ils pleurèrent et jeûnèrent jusqu'au soir à cause de Saül, de son fils Jonathan, du peuple de l'Eternel et de la communauté d'Israël, parce qu'ils étaient tombés par l'épée.

      2 Chroniques 20

      3 Josaphat eut peur et décida de chercher l'Eternel. Il proclama un jeûne pour tout Juda.

      Esdras 8

      21 Là, près du fleuve d'Ahava, j’ai proclamé un jeûne d'humiliation devant notre Dieu, afin de le prier de nous accorder un heureux voyage, à nous, à nos enfants et à tout ce qui nous appartenait.

      Esther 4

      16 « Va rassembler tous les Juifs qui se trouvent à Suse et jeûnez pour moi ! Ne mangez et ne buvez rien pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je respecterai un tel jeûne avec mes servantes, et c’est dans ces dispositions que je pénétrerai chez le roi : j’enfreindrai la loi et, si je dois mourir, je mourrai. »

      Psaumes 35

      18 Je te louerai dans la grande assemblée, je te célébrerai au milieu d’un peuple nombreux.

      Esaïe 58

      3 « A quoi nous sert-il de jeûner, si tu ne le vois pas, de nous humilier, si tu n'y fais pas attention ? » C’est que, le jour où vous jeûnez, vous accomplissez vos propres désirs et traitez durement tous vos ouvriers.
      5 Est-ce un jeûne de ce genre que je préconise, un jour où l'homme s’humilie ? S’agit-il de courber la tête comme un roseau ? Faut-il se coucher sur le sac et la cendre ? Est-ce cela que tu appelles un jeûne, un jour agréable à l'Eternel ?

      Jérémie 14

      12 S'ils jeûnent, je n'écouterai pas leurs supplications ; s'ils offrent des holocaustes et des offrandes, je ne les accepterai pas. En effet, je veux les exterminer par l'épée, par la famine et par la peste. »

      Jérémie 52

      6 Le neuvième jour du quatrième mois, la famine était si forte dans la ville qu’il n'y avait plus de pain pour la population du pays.
      7 Alors on fit une brèche dans les remparts de la ville et tous les hommes de guerre s'enfuirent et sortirent de la ville pendant la nuit en passant par la porte située entre les deux murailles près du jardin du roi, alors même que les Babyloniens encerclaient la ville. Les fuyards prirent le chemin de la plaine.
      8 Cependant, l'armée babylonienne poursuivit le roi et rattrapa Sédécias dans les plaines de Jéricho. Toute son armée se dispersa loin de lui.
      9 Ils s’emparèrent du roi et le firent monter vers le roi de Babylone à Ribla, dans le pays de Hamath. Nebucadnetsar prononça des jugements contre lui.
      10 Le roi de Babylone fit égorger les fils de Sédécias en sa présence ; il fit aussi égorger tous les chefs de Juda à Ribla.
      11 Puis il fit crever les yeux à Sédécias et le fit attacher avec des chaînes en bronze. Le roi de Babylone le conduisit à Babylone et le jeta en prison, jusqu'au jour de sa mort.

      Daniel 9

      3 Je me suis tourné vers le Seigneur Dieu en le recherchant avec des prières et des supplications, en jeûnant et en me couvrant d’un sac et de cendre.

      Joël 2

      12 Maintenant encore, déclare l'Eternel, revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations.

      Jonas 3

      5 Les habitants de Ninive crurent à Dieu. Ils proclamèrent un jeûne et s’habillèrent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits.

      Zacharie 7

      5 « Dis à tout le peuple du pays et aux prêtres : ‘Quand vous avez jeûné et pleuré le cinquième et le septième mois, et cela depuis 70 ans, est-ce pour moi que vous avez jeûné ?
      6 Et quand vous mangez et buvez, n'est-ce pas pour vous que vous mangez et buvez ?’

      Zacharie 8

      19 « Voici ce que dit l'Eternel, le maître de l’univers : Les jeûnes du quatrième, du cinquième, du septième et du dixième mois se changeront pour la communauté de Juda en jours d'allégresse et de joie, en fêtes de réjouissance. Mais aimez la vérité et la paix !

      Matthieu 4

      1 Puis Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable.
      2 Après avoir jeûné 40 jours et 40 nuits, il eut faim.
      3 Le tentateur s'approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. »
      4 Jésus répondit : « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
      5 Le diable le transporta alors dans la ville sainte, le plaça au sommet du temple
      6 et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ! En effet, il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
      7 Jésus lui dit : « Il est aussi écrit : Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu. »
      8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire
      9 et lui dit : « Je te donnerai tout cela, si tu te prosternes pour m'adorer. »
      10 Jésus lui dit alors : « Retire-toi, Satan ! En effet, il est écrit : C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras. »
      11 Alors le diable le laissa. Et voici que des anges s'approchèrent de Jésus et le servirent.

      Matthieu 6

      16 » Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme les hypocrites. En effet, ils présentent un visage tout défait pour montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense.
      18 afin de ne pas montrer que tu jeûnes aux hommes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

      Matthieu 9

      14 Alors les disciples de Jean vinrent vers Jésus et dirent : « Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous [souvent], tandis que tes disciples ne jeûnent pas ? »

      Matthieu 17

      21 [Cependant, cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne. ] »

      Luc 2

      37 Restée veuve et âgée de 84 ans, elle ne quittait pas le temple ; elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière.

      Luc 4

      1 Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain. Il fut conduit par l'Esprit dans le désert
      4 Jésus lui répondit : « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement [mais de toute parole de Dieu]. »

      Luc 18

      12 Je jeûne deux fois par semaine et je donne la dîme de tous mes revenus.’

      Actes 13

      2 Pendant qu'ils rendaient un culte au Seigneur et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit : « Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour la tâche à laquelle je les ai appelés. »

      Actes 14

      23 Ils désignèrent des anciens dans chaque Eglise et, après avoir prié et jeûné, ils les confièrent au Seigneur en qui ils avaient cru.

      Actes 27

      9 Un temps assez long s'était écoulé et la navigation devenait dangereuse, car l'époque même du jeûne était déjà passée. C'est pourquoi Paul a donné cet avertissement :

      Romains 14

      17 En effet, le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.

      2 Corinthiens 6

      5 sous les coups, dans les prisons, les émeutes, les travaux pénibles, les privations de sommeil et de nourriture.

      Colossiens 2

      16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou à propos d'une fête, d'un nouveau mois ou du sabbat :

      1 Timothée 4

      1 Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, certains abandonneront la foi pour s'attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines de démons,
      2 car ils seront égarés par l'hypocrisie de menteurs dont la conscience est marquée au fer rouge.
      3 Ces gens-là interdisent de se marier et de consommer des aliments que Dieu a pourtant créés pour qu'ils soient pris avec reconnaissance par ceux qui sont croyants et qui ont connu la vérité.
      4 Tout ce que Dieu a créé est bon et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne dans une attitude de reconnaissance,
      5 car cela est rendu saint par la parole de Dieu et la prière. 2Tm 2.14-16 (Tt 2.7, 15 ; 2Tm 1.6, 13 ; 4.1-2, 5)
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider