Dictionnaire Biblique de Top Bible

JOSEPH D'ARIMATHÉE

Juif des environs de Jérusalem, qui n'apparaît qu'en une seule circonstance, relatée par les quatre évangiles (Mr 15:43-46, Mt 27:57-60, Lu 23:50-53, Jn 19:38-42). Riche (Matthieu), membre considéré du Sanhédrin (Marc Luc), mais coeur droit (Luc), pieux (Marc Luc) ; disciple de Jésus (Matthieu), mais en secret par crainte des chefs juifs (Jn), il n'avait pas donné son assentiment à la sentence de mort (Luc), ce qui semble indiquer qu'il s'était abstenu d'assister à la séance où « tous » avaient déclaré l'accusé digne de la peine suprême (Mr 14:64). L'horreur du supplice a dû retourner sa faiblesse, car lorsque tout est fini, brusquement il devient « courageux » (Marc) et se rend en personne devant Pilate pour lui demander le corps du crucifié ; la loi romaine accordait cette faveur aux parents (Digeste, 48:24), et les Juifs fidèles à la loi désiraient pour leurs morts une sépulture honorable (De 21:22 et suivant ; voir au contraire Jos 8:29).

Pour Joseph, à défaut de parenté, c'était affirmer son amitié avec Jésus, au risque d'être ridiculisé par le gouverneur et surtout d'être furieusement persécuté par ses collègues du Sanhédrin. Il obtint sa demande, peut-être en y mettant le prix, procéda à la « descente de croix » du corps vénéré (Luc), et, avec l'aide d'un autre timide : Nicodème, devenu, lui, graduellement courageux, (cf. Jn 3:2 7:50 19:39) l'enveloppa de linges et d'aromates, puis le déposa dans le tombeau neuf creusé en plein roc (Mc), qu'il s'était destiné à lui-même (Matthieu). Tous ces soins furent pris publiquement et rapidement, avant l'heure où le sabbat allait commencer (6 h. du soir).

C'est à Joseph d'Arimathée que la légende du saint Graal, apparue au XII° siècle, attribue la conservation du plat du dernier repas de Jésus avec ses disciples : il y aurait recueilli le sang du Sauveur au pied de la croix et son fils l'aurait porté en Angleterre où il aurait été trouvé des siècles plus tard par le chevalier Perceval (voir Encycl. Licht., art. Graal). Quant au tombeau de Joseph d'Arimathée, si sa disposition est méconnaissable dans ce qu'on montre au Saint-Sépulcre à Jérusalem, les partisans du « Calvaire de Gordon » (fig. 99) montrent à côté de l'éminence en question un tombeau creusé dans le roc et voisin d'un jardin ; mais ces identifications sont purement conjecturales. Jn L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
History Makers Music Qui Tu Es
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...