Dictionnaire Biblique de Top Bible

JUSTICE, JUSTE

(hébreu : tsèdèq, tsedâqâh, tsaddîq ; grec : dikaïosunè, dikaïos)

1. La justice de Dieu.

Elle est la manifestation de la sainteté de Dieu dans ses rapports avec la créature morale (Ge 18:25, De 32:4 Ps 7:9,17 11:7 85:13 89:15 98:2 119:7,142 145:17 Esa 45:21, Jer 12:1, Jn 17:25, Ro 3:5,25 10:3). Si la sainteté exprime l'essence de Dieu en lui-même, indépendamment de toute relation avec le monde créé, la justice, elle, implique toujours un rapport entre le Créateur et la créature. Et ce rapport ne peut être que moral, puisque Dieu est saint et que l'homme est doué de conscience et de liberté.

La justice divine est législative, en ce sens qu'elle établit et qu'elle garantit les lois du monde moral. Ces lois ont un caractère de nécessité, car elles sont inévitables et inviolables ; elles maintiennent et défendent l'ordre moral créé par la volonté sainte de Dieu. Grâce à elles, il est impossible que cet ordre n'existe pas ou qu'il soit autre que ce qu'il est. « Nul ne peut servir deux Maîtres... » (Mt 6:24). « Un bon arbre ne peut donner de mauvais fruits ni un mauvais arbre de bons fruits » (Mt 7:18). Ainsi se révèle une justice immanente qui est inflexible et inéluctable. « Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu : ce que l'homme sème, il le moissonnera aussi » (Ga 6:7).

La justice divine est aussi rétributive. Dieu n'est pas seulement le législateur, mais encore le rémunérateur, le juge (Jas 4:12). Ses jugements sont conformes aux exigences de sa sainteté (Ps 7:12 9:9 51:6 98:9 119:62,75,137, Esa 30:18, Ac 17:31, Ro 2:5-12,2Ti 4:8, Ap 16:7). Il rend à chacun selon ses oeuvres (Jer 17:10 32:19, Ap 22:12). Il donne à chacun ce qui lui est dû (Esa 49:4, Mt 6:4,6).

L'idée de droit qui apparaît ici soulève une difficulté. En effet, au point de vue humain, la justice suppose la réciprocité, car les notions de droit et de devoir sont corrélatives. Il n'en va pas de même dans les rapports de Dieu avec l'homme. Celui-ci, en tant que créature, ne possède par lui-même aucun droit primordial ; s'il a donc des devoirs envers Dieu, la réciproque n'est pas vraie, car strictement rien ne lui est dû. Nous savons, d'autre part, qu'il ne peut acquérir, par ses oeuvres, aucun mérite, à cause du péché qui est en lui. Tout ce qu'il possède, il le tient de la pure grâce de Dieu. Comment donc concevoir la justice rémunératrice ? Elle ne peut être que l'accomplissement d'une promesse que Dieu, par amour et librement, fait à l'homme. La créature a désormais le droit de compter sur cette sorte d'engagement d'honneur qu'a pris le Créateur à son égard. La justice de Dieu repose ainsi tout entière sur sa fidélité. « Dieu n'est point un homme pour mentir, ni un fils d'homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-Il pas ? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécu-tera-t-Il pas ? » (No 23:19). Maints passages nous montrent cette liaison indissoluble de la fidélité et de la justice (De 32:4,1Sa 26:23, Ps 36:6,7 96:13,1Jn 1:9).

La question se présente tout autrement quand il s'agit du châtiment. La justice de Dieu, qui garantit l'ordre moral, ne peut pas, sous peine de se renier elle-même, ne pas condamner le péché et englober le pécheur dans ce jugement de condamnation. Elle est la sanction de notre état de déchéance et de perdition. Ainsi tout serait dit, si Dieu n'était que sainteté ; mais Il est encore amour. Aussi sa grâce rend-elle possible la séparation du péché, qui reste condamné, et du pécheur, à qui est offerte, en Jésus-Christ, la possibilité du pardon. La justice de Dieu est donc inséparable de sa miséricorde. Après avoir été pour l'homme perdu la preuve irrécusable de sa condamnation, elle devient pour le croyant, par l'assurance qu'elle lui donne de la fidélité de l'amour rédempteur, le fondement de sa certitude de salut et de vie éternelle.

2. La justice de l'homme.

Il faut la considérer sous son double aspect : par rapport à Dieu et par rapport aux hommes.

(a) Dans son sens religieux, la justice est la conformité à la volonté de Dieu. Idéalement, elle est l'état de celui qui se met en face de Dieu dans une attitude d'entière dépendance et de soumission totale. Jésus-Christ a pleinement réalisé cette justice. Il a pu se rendre ce témoignage : « Ma nourriture, c'est de faire la volonté de Celui qui m'a envoyé » (Jn 4:34, cf. Jn 5:30). Déjà, lors de son baptême, il avait « accompli toute justice » (Mt 3:15), par son obéissance complète à la volonté de son Père. Aussi est-il présenté, dans un bon nombre de passages, comme le Juste (Ac 3:14 7:52 22:14,1Pi 3:18,1Jn 2:1). C'est vers cet idéal que doivent tendre les hommes (Mt 5:6,10,20 6:33). Ils sont appelés justes, non plus dans un sens absolu mais dans un sens relatif, en tant qu'ils ont la ferme volonté de « pratiquer la justice » (Ps 15:1 et suivant, Pr 21:15, Mic 6:8, Ac 10:35,1Jn 3:7, Ap 22:11).

La justice apparaît aussi, dans plusieurs textes, comme la conformité à la Loi, qui est l'expression de la volonté de Dieu (De 6:25 24:13, Ps 119:121, Eze 3:20 18:5-9). Le juste est donc ici celui qui met en pratique les commandements de la Loi. Cette conception de la justice est, en principe, aussi légitime que la précédente ; mais elle est susceptible de dégénérer beaucoup plus facilement, car, étant en fonction de la Loi, elle est soumise aux vicissitudes de celle-ci. Or l'histoire nous montre que cette dégénérescence s'est produite : la Loi a perdu peu à peu son caractère d'absoluité morale, pour devenir un ensemble d'ordonnances légales. La justice a suivi le même processus, pour n'être plus à la fin qu'une justice formaliste : la propre justice, telle que nous la trouvons chez les Scribes et les Pharisiens et contre laquelle Jésus s'est élevé avec tant de vigueur (Mt 5:20 6:13 23:23-28, Lu 18:9). D'ailleurs toute tentative pour réaliser ainsi la justice est vouée à un échec certain. En effet, comment l'homme, souillé par le péché, pourrait-il accomplir la Loi et devenir juste aux yeux de Dieu ? C'est là une impossibilité absolue. « Il n'y a point de juste, pas même un seul » (Ro 3:10). Nous trouvons déjà dans l'A. T, l'intuition de cette vérité : « Nous sommes tous comme des impurs et toute notre justice est comme un vêtement souillé » (Esa 64:6, cf. Job 4:17 9:2 25:4, Ps 14:1-3, Da 9:5-7). Mais c'est saint Paul qui nous en donne une démonstration irréfragable (voir en particulier Ro 1:18-3:20). Incapable d'acquérir par lui-même la justice, l'homme ne peut que la recevoir comme un don de la grâce de Dieu, accordé à la foi (Ro 1:16 et suivant). Voir Justification.

(b) Examinons maintenant la justice par rapport aux hommes. A vrai dire, il n'existe dans la Bible qu'une seule et même justice, toujours religieuse dans son principe mais qui, sur le plan des relations humaines, devient une justice sociale. Sous cette forme nouvelle, elle implique l'égalité des hommes entre eux.

Cette égalité n'est pas, comme on le prétend si souvent aujourd'hui, une réalité naturelle. La nature, bien loin d'être égalitaire, nous offre continuellement le spectacle des plus grandes inégalités. La seule égalité véritable est l'égalité spirituelle, en vertu de laquelle il y a chez tout être humain, quelles que soient, par ailleurs, son infériorité, sa dégradation ou sa déchéance, une valeur propre, la même partout et toujours, qui fait qu'un homme est un homme, c'est-à-dire une personne morale. Or, c'est par la volonté créatrice de Dieu qu'existent cette valeur et cette dignité de la personne humaine. « Dieu dit : Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance » (Ge 1:26). Cette identique image de Dieu en tout homme est le principe de l'égalité (voir ce mot). Dieu, présent en chacun, est toujours égal à Lui-même.

Or, la justice est la reconnaissance de cette égale valeur et le respect de cette égale dignité de tous les hommes. Elle s'exprime nécessairement sous la forme de la réciprocité, qui est la seule relation normale là où existe l'égalité. « Tout ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le-leur aussi vous-mêmes » (Mt 7:12). C'est sur cette loi de la réciprocité que se fondent les deux notions corrélatives de devoir et de droit. Tout devoir entraîne un droit équivalent, et à tout droit correspond un devoir. Ce droit et ce devoir, à la fois distincts et unis, composent la justice. Bien des passages affirment avec force l'obligation de pratiquer cette justice (Ps 15:1-3, Esa 28:17, Jer 7:5,7 22:3, Am 5:24), qui doit se manifester dans toutes les relations humaines, en particulier dans les jugements (Le 19:15) et dans les transactions commerciales (balances, mesures, poids justes : Le 19:35,36, Pr 11:1 16:11, Eze 45:10). L'exemple des balances justes nous montre le rapport qui existe entre la justice et la justesse. La justice est la justesse dans l'ordre moral, comme la justesse est, dans l'ordre matériel, le symbole et la preuve de la justice. Les prophètes ont pu être appelés les prédicateurs de la justice. On sait avec quelle force ils se sont élevés contre toutes les iniquités (Esa 10:1 59:1,8, Jer 22:13-16, Am 2:6 4:1 5:7,12 6:12 8:4-6, Mic 2:1 3:9-12 6:10 et suivant).

On a souvent opposé l'amour et la justice et on a cherché à montrer la supériorité tantôt de l'un, tantôt de l'autre, alors que, normalement, ils ne peuvent exister l'un sans l'autre. Si la justice trouve son accomplissement dans l'amour (voir ce mot), celui-ci, à son tour, n'a de valeur morale qu'en tant qu'il est fondé sur la justice. C'est bien ce qu'indique le sommaire de la Loi (Mr 12:29-31). Il est juste que nous aimions Dieu, puisqu'il nous a aimés le premier, et que nous l'aimions d'un amour total, puisque c'est de Lui que nous tenons tout. Il est juste que j'aime mon prochain comme moi-même, puisqu'il a, devant Dieu, la même valeur que moi. Sans doute, l'amour dépasse la justice, mais comme un édifice dépasse les fondations sur lesquelles il repose et sans lesquelles il ne pourrait rester debout.

Alb. D.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 1

      26 Puis Dieu dit : « Faisons l'homme à notre image, à notre ressemblance ! Qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. »

      Genèse 18

      25 Faire mourir le juste avec le méchant, si bien que le sort du juste serait identique à celui du méchant, cela ne correspond certainement pas à ta manière d’agir ! Celui qui juge toute la terre n'appliquera-t-il pas le droit ? »

      Lévitique 19

      15 » Tu ne commettras pas d'injustice dans tes jugements : tu n’avantageras pas le faible et tu ne favoriseras pas non plus le grand, mais tu jugeras ton prochain avec justice.
      35 » Vous ne commettrez pas d’injustice ni dans les jugements, ni dans les mesures de dimension, ni dans les poids, ni dans les mesures de capacité.
      36 Vous aurez des balances justes, des poids justes, des mesures de solides justes et des mesures de liquides justes. Je suis l'Eternel, votre Dieu, qui vous ai fait sortir d'Egypte.

      Nombres 23

      19 Dieu n'est pas un homme pour mentir, ni le fils d'un homme pour revenir sur sa décision. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu'il a déclaré, ne l'accomplira-t-il pas ?

      1 Samuel 26

      23 L'Eternel traitera chacun en fonction de sa justice et sa fidélité. En effet, il t'avait livré aujourd'hui entre mes mains et je n'ai pas voulu porter la main sur celui que l'Eternel a désigné par onction.

      Job 4

      17 ‘L'homme pourrait-il être juste devant Dieu ? Pourrait-il être pur devant celui qui l'a fait ?

      Job 9

      2 « C’est vrai, je sais bien que telle est la situation. Comment l'homme pourrait-il être juste devant Dieu ?

      Job 25

      4 » Comment un homme pourrait-il être juste devant Dieu ? Comment celui qui est né d’une femme pourrait-il être pur ?

      Psaumes 7

      9 L’Eternel exerce son jugement sur les peuples : juge-moi, Eternel, conformément à ma justice et à mon intégrité !
      12 Dieu est un juste juge, un Dieu qui fait chaque jour sentir sa colère.
      17 Sa misère retombe sur sa tête, et sa violence descend sur son front.

      Psaumes 9

      9 Il juge le monde avec justice, il juge les peuples avec droiture.

      Psaumes 11

      7 car l’Eternel est juste, il aime la justice ; les hommes droits contemplent son visage.

      Psaumes 14

      1 Au chef de chœur. De David. Le fou dit dans son cœur : « Il n’y a pas de Dieu ! » *Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; il n’y en a aucun qui fasse le bien.
      2 Du haut du ciel, l’Eternel observe les hommes pour voir s’il y en a un qui est intelligent, qui cherche Dieu :
      3 tous se sont éloignés, ensemble ils se sont pervertis ; il n’y en a aucun qui fasse le bien, pas même un seul.

      Psaumes 15

      1 Psaume de David. Eternel, qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ?
      2 Celui qui marche dans l’intégrité, pratique la justice et dit ce qu’il pense vraiment.
      3 Il ne calomnie pas avec sa langue, il ne fait pas de mal à son semblable, et il ne jette pas le déshonneur sur son prochain.

      Psaumes 36

      6 Eternel, ta bonté s’élève jusqu’au ciel, ta fidélité atteint les nuages.
      7 Ta justice est aussi haute que les montagnes de Dieu, tes jugements sont profonds comme le grand océan. Eternel, tu secours les hommes et les bêtes.

      Psaumes 51

      6 J’ai péché contre toi, contre toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux. *C’est pourquoi tu es juste dans tes paroles, sans reproche dans ton jugement.

      Psaumes 85

      13 L’Eternel lui-même accordera le bonheur, et notre terre donnera ses produits.

      Psaumes 89

      15 La justice et le droit forment la base de ton trône, la bonté et la vérité sont devant toi.

      Psaumes 96

      13 devant l’Eternel, car il vient. Oui, il vient pour juger la terre. Il jugera le monde avec justice, et les peuples suivant sa fidélité.

      Psaumes 98

      2 L’Eternel a fait connaître son salut, il a révélé sa justice sous les yeux des nations.
      9 devant l’Eternel, car il vient pour juger la terre. Il jugera le monde avec justice, et les peuples avec droiture.

      Psaumes 119

      7 Je te louerai avec un cœur droit en étudiant tes justes sentences.
      62 Au milieu de la nuit je me lève pour te louer à cause de tes justes sentences.
      75 Je sais, Eternel, que tes sentences sont justes ; c’est par fidélité que tu m’as humilié.
      121 J’applique le droit et la justice. Ne m’abandonne pas à mes oppresseurs !
      137 Tu es juste, Eternel, et tes sentences sont équitables.
      142 Ta justice est une justice éternelle, et ta loi est la vérité.

      Psaumes 145

      17 L’Eternel est juste dans toutes ses voies et bon dans toutes ses œuvres.

      Proverbes 11

      1 La balance faussée fait horreur à l'Eternel, mais un poids exact lui est agréable.

      Proverbes 16

      11 Le poids et la balance justes appartiennent à l'Eternel, tous les poids du sac sont son œuvre.

      Proverbes 21

      15 C'est une joie pour le juste de pratiquer l'équité, mais la ruine est réservée à celui qui commet l'injustice.

      Esaïe 10

      1 Malheur à ceux qui promulguent des règles injustes et à ceux qui transcrivent des décrets oppressifs

      Esaïe 28

      17 J’ai établi la droiture comme une règle, et la justice comme un fil à plomb. La grêle balaiera le refuge de la fausseté et l’eau inondera l’abri du mensonge.

      Esaïe 30

      18 Cependant, l'Eternel n’attend que le moment de vous faire grâce, c’est pourquoi il se lèvera pour vous manifester sa compassion. En effet, l'Eternel est un Dieu d’équité. Heureux tous ceux qui comptent sur lui !

      Esaïe 45

      21 Faites vos révélations, présentez vos arguments ! Ils peuvent même tenir conseil tous ensemble ! Qui a annoncé cela par le passé, qui l’a révélé depuis longtemps ? N'est-ce pas moi, l'Eternel ? *Il n'y a pas d'autre Dieu, en dehors de moi. Je suis le seul Dieu juste et qui sauve.

      Esaïe 49

      4 Quant à moi, je disais : « C'est pour rien que je me suis fatigué, c'est pour le vide, c’est en pure perte que j'ai épuisé mes forces. » Pourtant, mon droit est auprès de l'Eternel et ma récompense auprès de mon Dieu.

      Esaïe 59

      1 Non, le bras de l'Eternel n'est pas devenu trop court pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre,
      8 Ils ne connaissent pas le chemin de la paix et le droit est absent de leur parcours. Ils empruntent des sentiers tortueux : celui qui y marche ne connaît pas la paix.

      Esaïe 64

      6 Il n'y a personne qui fasse appel à ton nom, qui se réveille pour s'attacher à toi. C’est que tu t’es caché à nous et tu nous laisses nous liquéfier par l’intermédiaire de nos propres fautes.

      Jérémie 7

      5 » Si vraiment vous corrigez votre conduite et votre manière d’agir, si vraiment vous faites justice aux uns et aux autres,
      7 alors je vous laisserai habiter ici, dans ce pays que j'ai donné à vos ancêtres depuis toujours et pour toujours.

      Jérémie 12

      1 « Tu es trop juste, Eternel, pour que je lance des accusations contre toi. Je veux néanmoins parler de justice avec toi. Pourquoi la voie des méchants conduit-elle au succès ? Pourquoi tous les traîtres vivent-ils en paix ?

      Jérémie 17

      10 Moi, l'Eternel, j’explore le cœur, j’examine les reins pour traiter chacun conformément à sa conduite, au fruit de ses agissements.

      Jérémie 22

      3 Voici ce que dit l’Eternel : Pratiquez le droit et la justice, délivrez celui qui est maltraité de son exploiteur, n’opprimez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve, ne recourez pas à la violence et ne versez pas de sang innocent dans cet endroit !
      13 » Malheur à celui qui construit sa maison sans respecter la justice et ses chambres sans respecter le droit, qui fait travailler son prochain sans le payer, sans lui donner son salaire !
      14 Malheur à celui qui dit : ‘Je me construirai une grande maison, avec des chambres spacieuses’, qui s'y fait percer des fenêtres, la recouvre de cèdre et la peint en rouge !
      15 » Régnerais-tu donc parce que tu fais compétition avec du cèdre ? Ton père ne mangeait-il pas, ne buvait-il pas ? Cependant, il pratiquait le droit et la justice, et tout allait bien pour lui.
      16 Il faisait droit au faible et au pauvre, et tout allait bien. N'est-ce pas cela, me connaître ? déclare l'Eternel.

      Jérémie 32

      19 Tu es un excellent conseiller, généreux dans ton activité, toi qui examines toutes les voies des humains pour traiter chacun conformément à sa conduite, en fonction de ses agissements.

      Ezéchiel 3

      20 Si un juste renonce à sa justice et commet l’injustice, je mettrai un piège devant lui et il mourra. Parce que tu ne l’auras pas averti, il mourra à cause de son péché et l’on ne se souviendra plus de la justice qu'il avait pratiquée, mais je te réclamerai son sang.

      Ezéchiel 18

      5 » L'homme qui est juste, c’est celui qui applique le droit et la justice.

      Ezéchiel 45

      10 » Ayez des balances justes, des mesures de solides justes et des mesures de liquides justes !

      Daniel 9

      5 Nous avons péché, nous avons agi en hommes pervertis, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes règles.
      6 Nous n'avons pas écouté tes serviteurs, les prophètes, lorsqu’ils ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos ancêtres et à tout le peuple du pays.
      7 » Seigneur, tu es juste. Quant à nous, nous ne pouvons que rougir de honte, comme c’est le cas aujourd’hui pour les Judéens, les habitants de Jérusalem et tout Israël, pour ceux qui sont près et ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés à cause des infidélités dont ils se sont rendus coupables envers toi.

      Amos 2

      6 Voici ce que dit l'Eternel : A cause de trois crimes d'Israël, même de quatre, je ne reviens pas sur ma décision, parce qu'ils ont vendu le juste pour de l'argent, et le pauvre pour une paire de sandales.

      Amos 4

      1 Ecoutez cette parole, vaches du Basan qui êtes sur la montagne de Samarie, vous qui opprimez les faibles, qui écrasez les pauvres et qui dites à vos maris : « Apportez à boire et buvons ! »

      Amos 5

      7 Ils changent le droit en absinthe et jettent la justice par terre.
      12 En effet, je le sais, vos crimes sont nombreux, vos péchés se sont multipliés. Vous opprimez le juste, vous recevez des pots-de-vin et vous violez le droit des pauvres à la porte de la ville.
      24 Mais que le droit jaillisse comme un cours d'eau, et la justice comme un torrent qui n’arrête jamais de couler !

      Amos 6

      12 Est-ce que les chevaux courent sur un rocher, est-ce qu'on y laboure avec des bœufs ? Pourquoi avez-vous changé le droit en poison, et le fruit de la justice en absinthe ?

      Amos 8

      4 » Ecoutez ceci, vous qui dévorez le pauvre et qui ruinez les malheureux du pays !

      Michée 2

      1 Malheur à ceux qui projettent l’injustice et qui forgent le mal dans leur lit ! Au point du jour ils le réalisent, quand ils ont le pouvoir en main.

      Michée 3

      9 Ecoutez donc ceci, chefs de la famille de Jacob et princes de la communauté d'Israël, vous qui avez en horreur la justice et qui tordez tout ce qui est droit,

      Michée 6

      8 On t'a fait connaître, homme, ce qui est bien et ce que l'Eternel demande de toi : c'est que tu mettes en pratique le droit, que tu aimes la bonté et que tu marches humblement avec ton Dieu.
      10 « Y a-t-il encore dans la maison du méchant des trésors mal acquis et une mesure trop petite et maudite ?

      Matthieu 3

      15 Jésus lui répondit : « Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste », et Jean ne lui résista plus.

      Matthieu 5

      6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !
      10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient !
      20 En effet, je vous le dis, si votre justice ne dépasse pas celle des spécialistes de la loi et des pharisiens, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.

      Matthieu 6

      4 afin que ton don se fasse en secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra [lui-même ouvertement].
      6 Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra [ouvertement].
      13 ne nous expose pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, [car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! ]’
      24 » Personne ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s'attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent.
      33 Recherchez d'abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

      Matthieu 7

      12 » Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.
      18 Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.

      Matthieu 23

      23 » Malheur à vous, spécialistes de la loi et pharisiens hypocrites, parce que vous versez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin et que vous laissez ce qu'il y a de plus important dans la loi : la justice, la bonté et la fidélité. C'est cela qu'il fallait pratiquer, sans négliger le reste.

      Marc 12

      29 Jésus répondit : « Voici le premier : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur
      30 et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force.
      31 Voici le deuxième : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. »

      Luc 18

      9 Il dit encore cette parabole, à l'intention de certaines personnes qui étaient convaincues d'être justes et qui méprisaient les autres :

      Jean 1

      9 Cette lumière était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain.

      Jean 2

      1 Or, le troisième jour, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là.

      Jean 3

      7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit : ‘Il faut que vous naissiez de nouveau.’

      Jean 4

      34 Jésus leur dit : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son œuvre.

      Jean 5

      30 Je ne peux rien faire de moi-même : je juge d'après ce que j'entends, et mon jugement est juste parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais celle du Père qui m'a envoyé.

      Jean 17

      25 Père juste, le monde ne t'a pas connu, mais moi, je t'ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m'as envoyé.

      Actes 3

      14 Mais vous, vous avez renié celui qui était saint et juste et vous avez demandé qu'on vous accorde la grâce d'un meurtrier.

      Actes 7

      52 Lequel des prophètes vos ancêtres n'ont-ils pas persécuté ? Ils ont tué ceux qui annonçaient d'avance la venue du Juste, et c'est lui que vous avez fait maintenant arrêter et dont vous êtes devenus les meurtriers,

      Actes 10

      35 et que dans toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable.

      Actes 17

      31 parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde avec justice par l'homme qu'il a désigné. Il en a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant. »
Afficher tous les 178 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider