Dictionnaire Biblique de Top Bible

MALACHIE

Dans nos Bibles françaises, Malachie est le dernier livre de l'A.T., le dernier des douze petits Prophètes. Mais pour rétablir la perspective de l'histoire littéraire, il faut se souvenir que la Bible hébraïque fait suivre le Canon des Prophètes du Canon des Écrits, ce qui est un souvenir mieux conservé de la composition de l'A. T, (voir Canon de l'A.T.).

On peut diviser le livre de Malachie en deux parties principales : dans la première (Mal 1:2-2:16), le prophète se fait l'accusateur des prêtres et du peuple en stigmatisant les abus commis ; dans la seconde (Mal 2:17-4:6), le prophète annonce la venue du Jour de l'Éternel.

Contenu du livre.

L'introduction (Mal 1:2-5) proclame l'amour de l'Éternel pour son peuple, et en donne pour preuve l'humiliation du peuple frère, Édom.

Le prophète s'adresse à ceux qui offrent des victimes indignes de Dieu (Mal 1:6,9) ; il vaudrait mieux qu'il n'y eût pas d'offrandes (Mal 1:10) ; parmi toutes les nations on offre à l'Éternel un sacrifice pur qui honore son nom (Mal 1:11) ; les prêtres, complices des offrandes souillées, méprisent la part qui leur revient (Mal 1:12,14). Le prophète est porteur d'un terrible message de condamnation contre les prêtres infidèles (Mal 2:1,3) ; l'Éternel avait établi Lévi comme gardien de la Loi et dispensateur de l'enseignement religieux (Mal 2:4,7) ; les prêtres actuels, corrompus, sont méprisés (Mal 2:8 et suivant). Enfin le prophète dénonce un double crime commis par les Israélites : les mariages avec les femmes étrangères (Mal 2:10,12), facilités par la répudiation abusive des femmes israélites (Mal 2:13,16).

L'annonce de la venue du Jour de l'Éternel (voir art.) est faite sous la forme d'une double polémique avec les croyants découragés. Croire que l'Éternel ne punit pas le mal est une impiété (Mal 2:17). L'Éternel va envoyer son messager (son ange) pour préparer sa venue (Mal 3:1). Le Jour de l'Éternel sera redoutable ; il apportera la purification des fils de Lévi (Mal 3:2) et la condamnation des méchants de toute espèce (Mal 3:5). L'Éternel est fidèle et patient (Mal 3:6), il veut la conversion de son peuple (Mal 3:7). La fidélité du peuple à payer la dîme et à apporter les offrandes prescrites fera éclater la fidélité et la bonté de l'Éternel (Mal 3:13,15). La superbe des méchants induit les croyants à douter de Dieu (Mal 3:13,15) ; mais devant l'Éternel est un « livre de souvenir » qui contient les noms des fidèles (Mal 3:16 et suivant) destinés à être protégés par la faveur divine au Jour de l'Éternel (Mal 3:17 et suivant) ; la colère de l'Éternel consumera les méchants (Mal 4:1), tandis que le soleil de justice éclairera les justes (Mal 4:2 et suivant).

Le livre se termine par une exhortation à observer la Loi de Moïse (Mal 4:4) et l'annonce de la venue du prophète Élie avant l'irruption du Jour de l'Éternel (Mal 4:5 et suivant).

Auteur.

L'auteur du livre de Malachie demeure un inconnu pour nous ; nous ne possédons aucun détail biographique nous permettant de le rattacher à un fait historique précis. Certains même pensent que le livre de Malachie est l'oeuvre d'un prophète anonyme, circonstance qui n'enlèverait rien à la valeur religieuse de notre écrit ! A l'appui de cette opinion on allègue que le Targum indique Esdras comme auteur du livre de Malachie, et que le nom Maleâki de Mal 1:1 aurait été emprunté à Mal 3:1 (où il est trad. : mon messager), pour désigner le prophète anonyme par sa fonction d'envoyé de l'Éternel (cf. le terme de maleak =ange, ou envoyé, appliqué au prophète Ag 1:13). C'est ce que semblent avoir compris les LXX, qui traduisent Mal 1:1: « par l'organe de son ange » (maleâkô lu pour Maleâki)  ; seulement, quand les LXX donnent le titre du livre, ils écrivent Malachias, ce qui est un nom propre signifiant « Ange (ou Envoyé) de Jéhovah ». Le texte hébreu porte partout Maleâki, ce qui signifie « mon ange » ou « mon envoyé », et l'on doit sous-entendre que c'est Jéhovah qui envoie. Or, nous avons précisément un nom hébreu sous deux formes semblables à celles qui nous occupent : la même personne est nommée Abija dans 2Ch 29:1 et Abi dans 2Ro 18:2. Ainsi nous pouvons conclure que Maleâki de Mal 1:1 est bien un nom propre qui signifie « Ange (ou Envoyé) de Jéhovah ».

Mais cela ne lève pas le voile, et nous ne savons rien de la vocation ni de la vie du prophète, bien que ce nom figure dans la tradition rabbinique parmi les membres de la Grande Synagogue, à côté d'Aggée et de Zacharie.

Étant donné le grand rôle que jouent au point de vue religieux les noms symboliques dans la littérature prophétique, nous ne pouvons pas écarter l'idée que son nom (Ange ou Envoyé de Jéhovah) aurait eu dans la vie intérieure du prophète l'importance d'une révélation sur sa vocation et sur le message qui lui était confié.

Date du livre.

On en est réduit à chercher à quelle situation historique s'applique le message du prophète. Mais il ne faut pas se dissimuler ce qu'il y a d'artificiel et d'arbitraire à faire dépendre trop étroitement la pensée et l'activité d'un prophète des idées et des besoins de son époque : l'Esprit souffle où il veut.

Le gouverneur de Jérusalem est appelé pèkhâ (Mal 1:8) ; c'est le titre officiel du représentant du suzerain perse (Ag 1:1,14 2:21, Ne 5:14,18 12:26). Nous sommes donc dans la période de la domination perse en Palestine (538-332 av. J. -C).

Il ne semble pas que le retour de l'exil soit au premier plan de l'horizon de Malachie. Pour prouver que l'Éternel aime Israël, le prophète n'en appelle pas à la restauration du peuple déporté, mais à la ruine d'Édom, le peuple frère (Mal 1:2,5). Cette ruine est présentée comme définitive malgré les tentatives des Édomites de relever leur pays. C'est la situation qui est annoncée par le prophète Abdias, et il faut y voir sans doute le début des conquêtes arabes à partir du V e siècle avant J. -C. ; Édom a dû subir un premier désastre au moment où Malachie prophétise. On voit déjà l'importance de l'élément arabe en Palestine quand Néhémie doit lutter avec Guésem (Ne 2:19), bien que le premier témoignage positif de l'établissement des arabes nabatéens à Pétra (voir ce mot) soit de l'année 312 av. J. -C. (Diodore, XIX, 94).

Nous connaissons par les livres d'Esdras et de Néhémie la situation de la communauté israélite à Térusalem au milieu du V e siècle ; il ne s'agit plus de bâtir le Temple, mais de relever les murailles et les maisons de la ville sainte. Il faut encore réorganiser la communauté religieuse et le culte. Esdras et Néhémie auront à lutter contre les négligences du clergé et les abus des mariages avec les femmes étrangères. C'est aussi le point de vue de Malachie.

On est généralement d'accord pour fixer la composition du livre de Malachie au milieu du V e siècle av. J. -C. Il nous semble que le prophète doit avoir appartenu à ces milieux fidèles qui n'ont jamais manqué en Israël, fermement attachés à la Loi de Moïse. Tandis que dans l'exil Esdras et les scribes babyloniens maintenaient le culte de la Loi, il devait y avoir à Jérusalem des cercles pieux que scandalisaient les impiétés des habitants de la capitale. Malachie nous a transmis la protestation de leur fidélité qui a permis le succès de la restauration d'Esdras-Néhémie en 444 av. J. -C, l'alliance solennelle racontée Ne 8:10.

Valeur littéraire et religieuse.

Le livre de Malachie est l'écho de la prédication orale du prophète. Malachie argumente avec ses contradicteurs, il énonce une objection et la réfute dans la forme d'une discussion d'école. On sent que l'âge du scribe a commencé. Cela donne quelque lourdeur à son style et ne permet qu'une série de courts développements encadrés de points d'interrogation. Ce n'est plus le souffle prophétique de la grande époque.

Le livre de Malachie est un témoin intéressant pour la période de la restauration d'Esdras-Néhémie : il nous montre les tendances profondes qui vont se faire jour dans l'histoire du judaïsme. Malgré la terrible secousse de l'exil, l'orgueil du peuple juif n'est pas abattu : il se sent le peuple élu. Malachie fonde sur l'élection gratuite de Jacob et sur l'amour de l'Éternel que ne justifie aucune vertu particulière les obligations des Israélites vis-à-vis de Dieu. Mais le prophète doit reprocher âprement leurs infidélités à ses compatriotes ; il est dans la ligne des prophètes antérieurs dont il semble résumer le message dans Mal 3:5, condamnation de ceux qui ne craignent pas l'Éternel et se laissent aller à la magie, au parjure, aux iniquités sociales.

Malachie a surtout un grand souci de la pureté du culte. L'influence d'Ézéchiel a été profonde sur la piété exilique et postexilique. Malachie annonce

l'époque où les obligations rituelles vont passer au premier plan de la piété israélite jusqu'à en faire un joug écrasant. Cependant un texte offre quelques difficultés d'interprétation. Malachie parle d'un sacrifice universel qui honore l'Éternel (Mal 1:11). La théologie catholique salue dans le texte de Malachie la prophétie de la Messe, ce que nous ne pouvons accepter. Il faut remarquer que la centralisation exclusive du culte à Jérusalem n'a jamais été réalisée parfaitement. Nous savons que les Israélites ont eu avant l'exil d'importantes colonies à l'étranger, et nous connaissons par les papyrus d'Éléphantine le Temple de Yahou, dans lequel on offrait en Egypte des sacrifices à l'Éternel. Jer 44 nous a conservé le souvenir de cette situation des Juifs de la Diaspora égyptienne. L'oracle de Esa 19:18-25 parle de cinq villes d'Egypte qui parleront la langue de Canaan, et auront un autel pour l'Éternel. Malachie devait connaître l'existence de ces communautés, et peut-être y a-t-il dans ces paroles un écho atténué de la lutte entre le particularisme palestinien, jugé infidèle et corrompu, et l'universalisme des grands prophètes. Certains vont même jusqu'à penser que Malachie ferait recueillir par l'Éternel le culte offert au Dieu du ciel. Il est certain qu'il y a eu dans la pensée postexilique un courant spiritualiste dont témoigne Esa 66:1,4 ; il faudra attendre Jésus pour le voir s'épanouir et triompher. L'ensemble du livre de Malachie ne permet pas d'aller jusque-là, et il vaut mieux penser que Mal 1:10 et suivant oppose le culte souillé de Jérusalem au culte de la Diaspora dans les bét tephillim =maisons de prière.

Malachie reste fidèle à l'eschatologie prophétique dans les développements qu'il consacre au Jour de l'Éternel. Ce qu'il apporte de nouveau, c'est la notion du retour du prophète Élie ; Jésus se référera aux textes de Malachie quand il indiquera que Jean-Baptiste est l'Elie qui devait venir (Mt 11:14 17:11 et suivant, etc.). Le livre du souvenir (Mal 3:16) reparaîtra dans l'Apocalypse de Jean. (Ap 20:12) La piété chrétienne salue en Jésus-Christ (Lu 1:78) le Soleil de justice qui porte la santé dans ses rayons. (Lu 4:2) J. R.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • 2 Chroniques 29

      1 Ezéchias devint roi à l'âge de 25 ans et il régna 29 ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Abija et c’était la fille de Zacharie.

      Néhémie 2

      19 Sanballat le Horonite, Tobija, le fonctionnaire ammonite, et Guéshem l'Arabe ont appris ce qui s’était passé. Ils se sont moqués de nous et nous ont traités avec mépris. Ils ont dit : « Que faites-vous donc ? Seriez-vous en train de vous révolter contre le roi ? »

      Néhémie 5

      14 De plus, dès le jour où le roi m'a désigné pour que je sois leur gouverneur dans le pays de Juda, soit depuis la vingtième année du règne d’Artaxerxès et jusqu'à la trente-deuxième année, pendant ces 12 ans, ni moi ni ma parenté n'avons vécu des revenus octroyés au gouverneur.
      18 Chaque jour, on m'apprêtait un bœuf, six moutons de choix et de la volaille, et ce à mes frais, et tous les dix jours on préparait en abondance toutes sortes de vins. Malgré cela, je n'ai pas réclamé les revenus octroyés au gouverneur, car de lourdes charges pesaient déjà sur ce peuple.

      Néhémie 8

      10 Ils ont ajouté : « Allez manger un bon repas et boire des liqueurs douces, en envoyant des parts à ceux qui n'ont rien préparé, car ce jour est un jour saint pour notre Seigneur. Ne soyez pas tristes, car c’est la joie de l'Eternel qui fait votre force. »

      Néhémie 12

      26 et ce à l’époque de Jojakim, le fils de Josué et petit-fils de Jotsadak, ainsi qu’à celle du gouverneur Néhémie et du prêtre et scribe Esdras.

      Esaïe 19

      18 Ce jour-là, il y aura cinq villes en Egypte qui parleront la langue de Canaan et qui prêteront serment par l'Eternel, le maître de l’univers. L’une d'elles sera appelée ville de la destruction.
      19 Ce jour-là, il y aura un autel consacré à l'Eternel au cœur de l'Egypte, et près de la frontière du pays un monument en l’honneur de l'Eternel.
      20 Ce sera un signe et un témoignage pour l'Eternel, le maître de l’univers, en Egypte : quand ils crieront à l'Eternel à cause de ceux qui les oppriment, il leur enverra un sauveur, un défenseur qui les délivrera.
      21 Ce jour-là, l'Eternel sera connu des Egyptiens et les Egyptiens connaîtront l'Eternel ; ils le serviront avec des sacrifices et des offrandes, ils feront des vœux à l'Eternel et les accompliront.
      22 Ainsi, l'Eternel frappera les Egyptiens. Il les frappera, mais il les guérira et ils se convertiront à lui. Il répondra à leurs prières et les guérira.
      23 Ce jour-là, il y aura une route entre l'Egypte et l’Assyrie. Les Assyriens se rendront en Egypte et les Egyptiens en Assyrie, et les Egyptiens serviront l’Eternel avec les Assyriens.
      24 Ce jour-là, Israël sera le troisième, avec l'Egypte et l'Assyrie, à être une bénédiction pour toute la terre.
      25 L'Eternel, le maître de l’univers, les bénira en disant : « Bénis soient l'Egypte, mon peuple, l'Assyrie, que j’ai créée de mes mains, et Israël, mon héritage ! »

      Esaïe 66

      1 Voici ce que dit l'Eternel : *Le ciel est mon trône, et la terre mon marchepied. Quelle maison pourrez-vous me construire et quel endroit pourra être mon lieu de repos ?
      4 Moi aussi, je choisirai de les abandonner à leurs caprices et je ferai venir sur eux ce qui cause leur frayeur, parce que j'ai appelé et qu'ils n'ont pas répondu, parce que j'ai parlé et qu'ils n'ont pas écouté. Au contraire, ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, ils ont choisi ce qui ne me plaît pas.

      Jérémie 44

      1 Voici la parole adressée à Jérémie à l’intention de tous les Juifs qui s’étaient installés en Egypte, à Migdol, à Tachpanès, à Memphis et dans la région de Pathros.
      2 « Voici ce que dit l’Eternel, le maître de l’univers, le Dieu d'Israël : Vous avez vous-mêmes vu tout le malheur que j'ai fait venir sur Jérusalem et sur toutes les villes de Juda. Elles ne sont plus aujourd'hui que des ruines inhabitées
      3 à cause du mal qu’ils ont commis au point de m’irriter : ils sont allés brûler de l’encens et servir d'autres dieux, inconnus d'eux, de vous et de vos ancêtres.
      4 Je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes. Je les ai envoyés inlassablement dire : ‘Ne commettez plus ces horreurs que je déteste !’
      5 Mais ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas tendu l'oreille, ils n’ont pas renoncé à leur attitude perverse. Ils n’ont pas cessé de faire brûler de l'encens en l’honneur d'autres dieux.
      6 Ma fureur et ma colère se sont alors déversées, incendiant les villes de Juda et les rues de Jérusalem, et celles-ci ne sont plus que ruines et terres dévastées, comme on peut le constater aujourd'hui.
      7 » Maintenant voici ce que dit l’Eternel, le Dieu de l’univers, le Dieu d'Israël : Pourquoi vous faites-vous un si grand mal ? Pourquoi faire disparaître du milieu de Juda hommes, femmes, enfants et nouveau-nés, de telle sorte qu’il ne subsiste plus rien de vous ?
      8 Pourquoi m'irritez-vous par vos agissements en faisant brûler de l'encens en l’honneur d’autres dieux, en Egypte où vous êtes venus vous réfugier ? Vous vous exposez ainsi à être exterminés et à devenir un sujet de malédiction et d’insulte parmi toutes les nations de la terre !
      9 Avez-vous oublié le mal commis dans le pays de Juda et dans les rues de Jérusalem par vos ancêtres, par les rois de Juda et leurs femmes, par vous-mêmes et vos femmes ?
      10 » Jusqu’à aujourd’hui, aucune trace de brisement chez eux. Ils n'ont pas fait preuve de crainte, ils n'ont pas suivi ma loi et mes prescriptions. Pourtant, je vous les avais communiquées, à vous et à vos ancêtres.
      11 C'est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel, le maître de l’univers, le Dieu d'Israël : J’ai décidé de faire votre malheur et d’exterminer tout Juda.
      12 J’enlèverai le reste de Juda, ceux qui ont pris la décision d’aller en Egypte pour s’y réfugier. Ils disparaîtront tous de l’Egypte. Ils tomberont par l'épée ou par la famine. Ils disparaîtront du plus petit au plus grand par l'épée ou par la famine. Ils mourront et deviendront un sujet d’imprécation, de consternation, de malédiction et d’insulte.
      13 J’interviendrai contre ceux qui se sont installés en Egypte de la même manière que je l’ai fait contre Jérusalem : par l'épée, la famine et la peste.
      14 Il n’y aura ni rescapé ni survivant, parmi le reste de Juda venu se réfugier en Egypte, pour retourner dans le pays de Juda. Ils ont beau aspirer à retourner s’installer là-bas, ils n'y retourneront pas, mis à part quelques rescapés. »
      15 Tous les hommes qui savaient que leur femme faisait brûler de l'encens en l’honneur d'autres dieux, toutes les femmes qui se tenaient là en une grande assemblée et tout le peuple installé en Egypte, à Pathros, répondirent à Jérémie :
      16 « Tu as beau nous parler au nom de l'Eternel, nous ne t’écoutons pas.
      17 Nous voulons faire tout ce que nous avons dit et continuer de faire brûler de l'encens et de verser des offrandes liquides en l’honneur de la reine du ciel, tout comme nous l'avons déjà fait, nous et nos ancêtres, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Nous étions alors rassasiés de pain et heureux, nous ne connaissions pas le malheur.
      18 C’est depuis que nous avons cessé de faire brûler de l'encens et de verser des offrandes liquides en l’honneur de la reine du ciel que nous manquons de tout, que nous sommes exterminés par l'épée et par la famine.
      19 D'ailleurs, lorsque nous faisons brûler de l'encens et versons des offrandes liquides en l’honneur de la reine du ciel, est-ce à l’insu de nos maris que nous lui préparons des gâteaux à son effigie et lui versons des offrandes liquides ? »
      20 Jérémie dit alors à tout le peuple, aux hommes et aux femmes, à tous ceux qui lui avaient donné cette réponse :
      21 « L'encens que vous avez fait brûler dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous et vos ancêtres, vos rois et vos chefs ainsi que l’ensemble de la population, l’Eternel s’en est souvenu, il ne l’a pas oublié.
      22 Il ne pouvait plus supporter la méchanceté de vos agissements, les horreurs que vous avez commises, et votre pays est devenu une ruine, un désert, un endroit maudit, inhabité, comme on peut le constater aujourd'hui.
      23 C'est parce que vous avez fait brûler de l'encens et péché contre l'Eternel, parce que vous ne l'avez pas écouté et n’avez pas suivi sa loi, ses prescriptions et ses instructions. Oui, c'est justement pour cela que ce malheur vous a frappés, comme on peut le constater aujourd'hui. »
      24 Jérémie dit encore à tout le peuple et à toutes les femmes : « Ecoutez la parole de l'Eternel, vous tous, Judéens d'Egypte !
      25 Voici ce que dit l’Eternel, le maître de l’univers, le Dieu d'Israël : Vous et vos femmes avez formellement déclaré, tout en le confirmant par vos actes : ‘Nous voulons accomplir les vœux que nous avons faits en brûlant de l'encens et versant des offrandes liquides en l’honneur de la reine du ciel.’Eh bien, vous respecterez vos vœux et les accomplirez jusqu’au bout !
      26 Ecoutez donc la parole de l'Eternel, vous tous, Judéens installés en Egypte ! Je jure par mon grand nom, dit l'Eternel, que plus aucun homme de Juda ne fera appel à mon nom, que dans toute l'Egypte plus personne ne dira : ‘Le Seigneur est vivant, c’est l'Eternel !’
      27 Je vais veiller sur eux pour leur malheur et non pour leur bien. Tous les hommes de Juda qui se trouvent en Egypte seront éliminés par l'épée et par la famine, jusqu'à leur extermination complète.
      28 Les quelques-uns qui auront échappé à l'épée reviendront depuis l’Egypte dans le pays de Juda, et tout le reste de Juda venu se réfugier en Egypte saura alors quelle est la parole qui se sera accomplie : la mienne ou la leur.
      29 Et je vais vous donner un signe que j’interviendrai moi-même contre vous dans cet endroit, déclare l'Eternel, afin que vous sachiez que mes paroles s'accompliront vraiment contre vous, pour votre malheur.
      30 Voici ce que dit l’Eternel : Je vais livrer le pharaon Hophra, roi d'Egypte, entre les mains de ses ennemis, entre les mains de ceux qui en veulent à sa vie, tout comme j'ai livré Sédécias, roi de Juda, entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, son ennemi, qui en voulait à sa vie. »

      Aggée 1

      1 La deuxième année du règne de Darius, le premier jour du sixième mois, la parole de l'Eternel fut adressée par l’intermédiaire du prophète Aggée au gouverneur de Juda Zorobabel, fils de Shealthiel, et au grand-prêtre Josué, fils de Jotsadak :
      13 Aggée, le messager de l'Eternel, dit au peuple d'après l'ordre de l'Eternel : « Je suis moi-même avec vous, déclare l'Eternel. »
      14 L'Eternel réveilla l'esprit du gouverneur de Juda Zorobabel, fils de Shealthiel, l'esprit du grand-prêtre Josué, fils de Jotsadak, et l'esprit de tout le reste du peuple. Ils vinrent et ils se mirent à l'œuvre dans la maison de l'Eternel, le maître de l’univers, leur Dieu,

      Aggée 2

      21 « Dis à Zorobabel, le gouverneur de Juda : ‘J'ébranlerai le ciel et la terre,

      Malachie 1

      2 Je vous ai aimés, dit l'Eternel, et vous dites : « En quoi nous as-tu aimés ? » Esaü n'est-il pas le frère de Jacob ? déclare l'Eternel. Cependant *j'ai aimé Jacob
      3 et j'ai détesté Esaü : j'ai livré ses montagnes à la dévastation, son héritage aux chacals du désert.
      4 Si Edom prétend : « Nous sommes détruits, mais nous relèverons les ruines », voici ce que dit l'Eternel, le maître de l’univers : « Qu'ils construisent ! Je démolirai et on les appellera ‘pays de la méchanceté’, ‘peuple contre lequel l'Eternel est irrité pour toujours’. »
      5 Vos yeux le verront, et vous direz : « L'Eternel est grand, même en dehors des frontières d'Israël ! »
      6 Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si je suis père, où est l'honneur qui me revient ? Si je suis maître, où est la crainte qui m’est due ? dit l'Eternel, le maître de l’univers, à vous, les prêtres, qui méprisez mon nom et qui dites : « En quoi avons-nous méprisé ton nom ? »
      7 Vous offrez sur mon autel des aliments impurs et vous dites : « En quoi t'avons-nous souillé ? » C'est en disant : « La table de l'Eternel est dérisoire. »
      8 Quand vous offrez en sacrifice une bête aveugle, n'est-ce pas mal ? Quand vous offrez une bête boiteuse ou malade, n'est-ce pas mal ? Offre-la donc à ton gouverneur ! Te recevra-t-il bien, te fera-t-il bon accueil ? dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      9 Et maintenant, priez Dieu pour qu'il ait pitié de nous ! C'est de vous que cela vient : vous recevra-t-il favorablement ? dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      10 Lequel de vous fermera les portes pour que vous n'allumiez plus inutilement le feu sur mon autel ? Je ne prends aucun plaisir en vous, dit l'Eternel, le maître de l’univers, et je n’accepte pas les offrandes de votre main.
      11 En effet, du soleil levant au soleil couchant, mon nom est grand parmi les nations, et partout on fait brûler de l'encens en l'honneur de mon nom, on présente des offrandes pures. Oui, mon nom est grand parmi les nations, dit l'Eternel, le maître de l’univers,
      12 mais vous, vous le déshonorez en déclarant : « La table de l'Eternel est souillée, et ce qu'elle rapporte est une nourriture dérisoire. »
      13 Vous dites : « Quel ennui ! » et vous la dédaignez, dit l'Eternel, le maître de l’univers. Cependant vous amenez des bêtes volées, boiteuses ou malades. Voilà les offrandes que vous faites ! Puis-je les accepter de vos mains ? dit l'Eternel.
      14 Maudit soit le tricheur qui a dans son troupeau un mâle et qui offre et sacrifie au Seigneur une bête en mauvais état, car je suis un grand roi, dit l'Eternel, le maître de l’univers, et mon nom est craint parmi les nations.

      Malachie 2

      1 Maintenant, prêtres, ce commandement est pour vous !
      2 Si vous n'écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur de donner gloire à mon nom, dit l'Eternel, le maître de l’univers, j'enverrai parmi vous la malédiction et je maudirai vos bénédictions. Oui, je les maudirai, parce que vous ne prenez pas cela à cœur.
      3 Me voici, je menace votre descendance et je vous jetterai des excréments au visage, les excréments des victimes que vous sacrifiez, et on vous emportera avec eux.
      4 Vous saurez alors que je vous ai adressé ce commandement afin que mon alliance avec Lévi subsiste, dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      5 Mon alliance avec lui était une alliance de vie et de paix ; je les lui ai données pour qu'il me craigne, et il a eu pour moi de la crainte, il a tremblé devant mon nom.
      6 La loi de vérité était dans sa bouche, on ne trouvait pas d’injustice sur ses lèvres. Il a marché avec moi dans la paix et dans la droiture, et il a détourné beaucoup d'hommes du mal.
      7 En effet, les lèvres du prêtre sont les gardiennes de la connaissance, c'est à sa bouche qu'on demande la loi, parce qu'il est un messager de l'Eternel, le maître de l’univers.
      8 Mais vous, vous vous êtes écartés de cette voie, vous en avez fait trébucher beaucoup par le moyen de la loi, vous avez violé l'alliance de Lévi, dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      9 Et moi, je vous livrerai au mépris et à l'humiliation aux yeux de tout le peuple parce que vous n'avez pas gardé mes voies et que vous faites preuve de partialité dans l’application de la loi.
      10 N'avons-nous pas tous un seul père ? N'est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi donc sommes-nous infidèles l'un envers l'autre en violant l'alliance de nos ancêtres ?
      11 Juda s'est montré infidèle, et l'on a commis un acte abominable en Israël et à Jérusalem. En effet, Juda a profané ce qui est consacré à l'Eternel, ce qu'aime l'Eternel : il a épousé la fille d'un dieu étranger.
      12 Si quelqu’un agit de cette manière, l’Eternel supprimera des tentes de Jacob celui qui veille, celui qui répond et celui qui présente une offrande à l'Eternel, le maître de l’univers.
      13 Voici une deuxième chose que vous faites : vous couvrez l'autel de l'Eternel de larmes, de pleurs et de gémissements, de sorte qu'il ne prête plus attention aux offrandes et qu'il ne peut rien accepter de vos mains,
      14 et vous dites : « Pourquoi ? » Parce que l'Eternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, que tu as trahie. Et pourtant, elle était ta compagne et la femme avec laquelle tu étais lié par une alliance.
      15 Personne n'a fait cela, avec un reste de bon sens. Un seul l'a fait, et pourquoi ? Parce qu'il recherchait la descendance que Dieu lui avait promise. Veillez sur votre esprit : que personne ne trahisse la femme de sa jeunesse,
      16 car je déteste le divorce, dit l'Eternel, le Dieu d'Israël, et celui qui couvre son habit de violence, dit l'Eternel, le maître de l’univers. Veillez sur votre esprit et ne commettez pas cette trahison !
      17 Vous fatiguez l'Eternel par vos paroles et vous dites : « En quoi l'avons-nous fatigué ? » C'est en disant : « L’Eternel voit d’un bon œil celui qui fait le mal, c'est en lui qu'il prend plaisir », ou encore : « Où est le Dieu de la justice ? »

      Malachie 3

      1 *Voici que j'enverrai mon messager pour me préparer le chemin. Et soudain, il entrera dans son temple, le Seigneur que vous cherchez ; le messager de l'alliance que vous désirez, le voici qui arrive, dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      2 Qui pourra supporter le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il apparaîtra ? En effet, il sera pareil à un feu purificateur, à la lessive des blanchisseurs.
      3 Il s'assiéra pour fondre et purifier l'argent, il purifiera les descendants de Lévi, il les rendra purs comme on rend purs l'or et l'argent, et c’est suivant la justice qu’ils présenteront des offrandes à l'Eternel.
      4 Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréable à l'Eternel comme autrefois, comme par le passé.
      5 Je m'approcherai de vous pour le jugement, et je m’empresserai de témoigner contre les magiciens et les adultères, contre ceux qui prêtent de faux serments, contre ceux qui exploitent le salarié, qui oppriment la veuve et l'orphelin, qui font tort à l'étranger et ne me craignent pas, dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      6 Je suis l'Eternel, je ne change pas, et vous, descendants de Jacob, vous n'avez pas été détruits.
      7 Dès l’époque de vos ancêtres, vous vous êtes écartés de mes prescriptions, vous ne les avez pas respectées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l'Eternel, le maître de l’univers. Et vous dites : « En quoi devons-nous revenir ? »
      8 Un homme peut-il tromper Dieu ? En effet, vous me trompez et vous dites : « En quoi t'avons-nous trompé ? » Dans les dîmes et les offrandes.
      9 Vous êtes frappés par la malédiction et vous me trompez, la nation tout entière !
      10 Apportez toutes les dîmes à la maison du trésor afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison. Mettez-moi ainsi à l'épreuve, dit l'Eternel, le maître de l’univers, et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les fenêtres du ciel, si je ne déverse pas sur vous la bénédiction en abondance.
      11 Pour vous je menacerai l’insecte vorace afin qu’il ne détruise pas les produits du sol et que la vigne ne soit pas stérile dans vos campagnes, dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      12 Toutes les nations vous déclareront heureux car vous serez un pays de délices, dit l'Eternel, le maître de l’univers.
      13 Vos paroles sont dures contre moi, dit l'Eternel, et vous dites : « Qu'avons-nous dit contre toi ? »
      14 Vous avez dit : « C'est inutile de servir Dieu. Qu'avons-nous gagné à respecter ses ordres et à marcher dans le deuil à cause de l'Eternel, le maître de l’univers ?
      15 Maintenant nous déclarons heureux les hommes arrogants. Oui, ceux qui font le mal prospèrent ; ils mettent Dieu à l’épreuve, et ils en réchappent ! »
      16 Alors ceux qui craignent l'Eternel se parlèrent l'un à l'autre ; l'Eternel fut attentif, et il écouta. Un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent l'Eternel et qui respectent son nom.
      17 Ils seront à moi, dit l'Eternel, le maître de l’univers, ils m'appartiendront, le jour que je prépare ; j'aurai compassion d'eux comme un homme a compassion de son fils qui le sert,
      18 et vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.
      19 En effet, voici venir ce jour, brûlant comme un four. Tous les hommes arrogants et tous ceux qui font le mal seront comme la paille : le jour qui vient les embrasera, dit l'Eternel, le maître de l’univers, il ne leur laissera ni racine ni rameau.
Afficher tous les 116 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider