Dictionnaire Biblique de Top Bible

MONT

I Mont, montagne, colline.

Ces termes désignent des élévations de terrain naturelles et considérables. Le terme de montagne s'applique à des massifs de grande étendue et de grande hauteur, tandis que le mot colline désigne des vallonnements du sol moins importants. Le mont est le plus souvent un massif d'une certaine hauteur, isolé, soit dans une plaine, soit dans une région montagneuse qu'il domine. Montagnes, monts et collines sont dus à une même cause : le plissement de l'écorce terrestre en raison du refroidissement de la terre. Par suite de ce refroidissement, le volume intérieur diminuant, il se produit des affaissements ou dépressions que comblent le plus souvent les eaux marines. Mais les terres subissent un effort de contraction qui a pour effet de dresser par endroit d'immenses morceaux de l'écorce terrestre ; cet effort plus ou moins régulier provoque des plissements plus ou moins orientés, que l'on nomme chaînes de montagnes, et c'est la résistance du sol qui donne à ces soulèvements des hauteurs et des formes variées.

L'aspect des montagnes est sans cesse modifié par l'érosion des eaux (voir Eau), qui use les parties saillantes, creuse des vallées et comble des dépressions, tendant à niveler le relief du sol.

Les montagnes valent à un pays sa figure physique ; elles collectent les eaux et dirigent les fleuves, elles orientent les vents et, en jouant ce rôle de premier plan dans l'établissement du régime hydrographique et éolien, elles déterminent le climat. De plus elles permettent à l'homme le séjour dans des régions plus élevées de l'atmosphère, donc plus fraîches et plus pures.

Bible.

La Palestine est un pays montagneux, mais qui possède peu de sommets importants. On peut y considérer trois chaînes montagneuses plus ou moins parallèles, orientées N. -S., qui sont, de l'Ouest à l'Est :

1.

La chaîne des monts de Judée, continuée par les montagnes de Samarie et la chaîne du Carmel. Elles délimitent à l'Ouest le bassin de la mer Morte et la vallée du Jourdain. Elles présentent quelques sommets souvent mentionnés dans la Bible : du S. au Nord, les monts de Séir (Ge 14:6 36:8, De 2:1,5,1Ch 4:42,2Ch 20:10-23, Eze 35:2,7) ; les montagnes de Jérusalem avec le mont des Oliviers (Za 14:4, Mt 21:1 24:3 26:30, Mr 13:3 14:26, Lu 21:37 22:39, Jn 8:1, Ac 1:12) ; le mont Sion (voir ce mot), colline sur laquelle était bâtie Jérusalem : (Ps 2:6 48:3, Esa 18:7 etc.) c'est la « montagne sainte » ; voir (Ps 2:6 87:1, Joe 3:17 etc.) ci-dessous, parag. II La « montagne de l'Éternel » peut aussi désigner Sion, ou Morija (Ge 22:14, Ps 24:3, Esa 2:3 30:29) ; dans No 10:33 il s'agit du Sinaï. Les montagnes d'Éphraïm (Jos 17:15 19:50 20:7 24:33 Jug 2:9 3:27 7:24 17:1 191, 1Sa 1:1 9:4 14:22,1Ro 4:8,2Ro 5:22,2Ch 13:4, Jer 4:15 31:6 50:19), avec le mont Ébal au Nord (De 11:29 27:4,13, Jos 8:30) et le mont Garizim au Sud (De 11:29 27:12, Jos 8:33, Jug 9:7). Enfin, se dirigeant vers l'Ouest, la chaîne du Carmel, terminée par le mont Carmel (1Ro 18:19,2Ro 2:25 4:25,2Ch 26:10, Jer 50:19, Am 9:3).

2.

Les montagnes de Galilée commencent au torrent du Kison par les monts de Guilboa (1Sa 31:8,2Sa 1:6-21,1Ch 10:1,8) ; elles bordent à l'Ouest le lac de Génézareth et se prolongent au Nord par la chaîne du Liban (De 3:25, Jug 3:3, Esa 37:24) ; d'elles se détache au Sud le mont Thabor, isolé dans la plaine d'Esdrelon (Jug 4:6, Ps 89:13, Jer 46:18).

3.

A l'Est du Jourdain, une chaîne montagneuse borde du sud au nord la mer Morte et la vallée du Jourdain jusqu'aux sources de ce fleuve ; elle vient presque du fond de l'Arabie, avec le Sinaï ou Horeb (Ex 19:11,18,23 34:29, Jug 5:5, Ne 9:13, Ps 68:9, Ac 7:30, Ga 4:24, Ex 3:1 33:6,1Ro 19:8), se continue d'abord par les montagnes de Séir avec le mont Hor (No 20:22,25 33:39) et par les monts Abarim (No 27:12 33:48) avec le mont Nébo (No 33:47, De 32:49), puis en bordure du Jourdain atteignant jusqu'à 1.000 mètres en chaîne ou plateau, s'étend jusqu'au mont Hermon (De 3:8 4:48, Jos 11:17 13:11, Ps 42:7 89:13 133:3).

Les montagnes peuvent offrir un refuge (Ge 19:17, Jug 11:38), un lieu élevé pour proclamations publiques (De 27:12 et suivants, Jug 9:7) ; c'est ainsi que Jésus a souvent enseigné les foules en Galilée (Mt 5:1 14:23 15:29 17:1 24:3, Mr 3:13 6:46 9:2 14:26, Lu 6:12 9:28 19:29 21:37 22:39, Jn 6:3 8:1).

Les montagnes sont l'objet de nombreuses comparaisons ou métaphores poétiques : (Ps 98:8, Esa 49:13 55:12 Jer 13:16 51:25, Ps 72:3 etc.) emblème de stabilité (Esa 54:10, Ps 90:2 104:8), vu l'étendue de leurs fondements (Job 18:4 9:5), leur ébranlement est une manifestation de puissance extraordinaire (Ex 19:18, Job 9:5 14:18, Ps 46:3 114:4, Esa 5:25 40:4, Mt 21:21,1Co 13:2). Les antiques cosmogonies (voir ce mot) considéraient les montagnes comme étant les colonnes qui soutenaient le ciel à l'horizon (Job 26:11).

Voir Palestine, parag. II, et art. aux divers noms de montagnes. H. L.

II Montagnes saintes.

Les expressions « sainte montagne, montagne de Dieu, montagne de Jéhovah » se retrouvent plus de trente fois dans l'A.T. Elles attestent la grande place que les sommités tenaient dans la religion d'Israël. En cela les Hébreux différaient peu des nations voisines. Dans les religions de l'antiquité, les sommets des montagnes étaient considérés comme des lieux où la divinité se révélait volontiers, et l'on dressait des sanctuaires de préférence sur les élévations : les hauts-lieux (voir ce mot). Cette croyance s'expliquait par le fait que pour les anciens la voûte du ciel, séjour de Dieu, reposait sur les sommets des montagnes comme sur des colonnes naturelles.

Ainsi, guidés par leur instinct, les hommes vivaient dans un symbolisme suggestif : pour s'approcher de. Dieu, il faut monter. C'est le même instinct qui poussait les habitants des plaines de Caldée--Sumer et Accad--à ériger des bâtisses colossales, montagnes artificielles destinées à élever l'autel aussi près de Dieu que possible. La ziggourat d'Our (fig. 288) portait le nom de « montagne de Dieu » ou « colline du ciel » (Woolley). La tradition babylonienne gardait même le souvenir d'une entreprise folle où les premiers humains auraient voulu, par une tour gigantesque, forcer la demeure de la divinité ; leur hardiesse impie indisposa les puissances célestes, leur fit craindre pour leur souveraineté ; elles prirent des mesures contre l'humanité et ce fut pour celle-ci l'origine de ses divisions et de ses malheurs (voir Babel). Le Carmel et l'Hermon avant de jouer un rôle dans l'histoire du peuple élu étaient des monts sacrés pour les Phéniciens. Le massif imposant de l'Horeb l'était certainement aussi pour les nomades de la péninsule.

Les montagnes avec leurs formes souvent fantastiques, les nuages dont s'enveloppent leurs cimes, leurs grottes mystérieuses, leurs échos effrayants, parfois les flammes de leurs cratères, étaient bien faites pour donner à l'imagination des primitifs une impression de terreur et de surnaturel ; elles pouvaient leur paraître comme un prolongement du séjour des dieux sinon leur résidence même. (cf. Ex 19:12,21 et suivants) Chez les Grecs, le sommet du mont Olympe, qu'ils prenaient sans doute pour la montagne la plus haute et la plus rapprochée des cieux, était considéré comme le séjour ou tout au moins le marchepied des dieux ; c'est de cette hauteur qu'ils observaient l'univers et qu'ils réglaient les actes des mortels.

Dans la Bible, les montagnes ou les collines saintes sont nombreuses : Rama, Guibéa, Mitspa, Gabaon étaient de par leurs noms mêmes des collines ; il faut mentionner aussi la montagne de Galaad où furent invoqués, pour cimenter l'alliance entre Laban et Jacob, le Dieu d'Abraham, le Dieu de Nacor et les divinités ancestrales (Ge 31:53 et suivants). La plupart de ces montagnes devaient être sacrées déjà pour les Cananéens dépossédés par Israël.

Mais il est un certain nombre de montagnes ou de collines liées aux plus saisissantes révélations qui marquent les étapes humaines sur le chemin conduisant à Dieu.

La montagne de Morija, où Abraham dut donner la preuve suprême de son obéissance et recevoir la promesse qui fit de lui le père des croyants (Ge 22:2).

La montagne de Béthel, (cf. 1Sa 13:2) où Dieu renouvela son alliance avec Jacob et lui donna le nom d'Israël.

Le mont Sinaï, où Moïse reçut la Loi divine qui devait constituer le peuple élu (Ex 19:11).

Le mont Nébo, montagne d'Abarim (fig. 183), où Moïse dut se résigner à mourir sans entrer dans la Terre promise (De 32:48).

Le mont Ébal et le mont Garizim, où Josué lut devant tout le peuple la Loi de Moïse avec ses bénédictions et ses malédictions (De 11:29, Jos 8:33 et suivants).

Le mont Carmel, séjour du réformateur Élie (1Ro 18:19), la « montagne de Dieu à Horeb » (massif du Sinaï), où Jéhovah donna au Thisbite la révélation complémentaire de celle que Moïse y avait reçue (1Ro 19:11).

La montagne de Sion (voir ce mot), appelée par excellence « ma montagne sainte » (Ps 2:6, Esa 27:13 etc.), qui devint la capitale religieuse d'Israël, le lieu où retentirent les prédications des hommes de l'Esprit, celles de Jésus, celles des premiers apôtres.

La double colline de Bethléhem, de la même altitude que la colline O. de Jérusalem (777 m.), patrie de David (1Sa 16:1) et lieu de naissance de Jésus (Lu 2:4).

La montagne des Béatitudes, qui domine le lac de Tibériade, où Jésus choisit ses douze apôtres et prononça le discours inaugural de son Royaume (Mt 5:1 et suivants).

Le mont Hermon, dont la rosée fertilisait les terres de Palestine (Ps 133:3) et sur les contreforts duquel, selon toute probabilité, eut lieu la transfiguration de Jésus (Mt 17:1 ; dans la contrée de Césarée de Philippe, Mt 16:13).

Le mont Thabor, célébré dans les Psaumes, (cf. Ps 89:13) joyau des monts de Palestine, où Barak, sur l'appel de la prophétesse Débora, réunit les tribus d'Israël pour combattre Sisera (Jug 4:6 et suivant), et où la tradition, oubliant qu'au début de l'ère chrétienne le sommet était couvert de maisons, dit, depuis Origène, que Jésus fut transfiguré.

La colline du Calvaire, où Jésus fut crucifié.

La montagne de Galilée, où le Christ ressuscité donna rendez-vous à ses disciples et où il prononça les paroles royales sur lesquelles s'achève son ministère terrestre : « Tout pouvoir m'a été donné, allez et instruisez toutes les nations » (Mt 28:16 et suivants).

Enfin le mont des Oliviers, où David avait adoré (2Sa 15:30 et suivants), où Jésus monta si souvent avec ses disciples, (cf. Mt 24:3, Lu 22:39) où il prit congé d'eux et d'où il remonta au ciel (Ac 1:12). Voir art. à la plupart des noms de ces montagnes.

Bien d'autres montagnes jouèrent un rôle dans la vie religieuse du peuple de Dieu et servirent de sanctuaires au recueillement de Jésus (Mt 14:23, Lu 6:12 9:28, Jn 6:3 etc.). Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 14

      6 et les Horiens dans leur région montagneuse de Séir, jusqu'au chêne de Paran qui se trouve près du désert.

      Genèse 19

      17 Après les avoir fait sortir, l'un d'eux dit : « Echappe-toi pour sauver ta vie. Ne regarde pas derrière toi et ne t'arrête nulle part dans la plaine. Réfugie-toi dans la montagne, sinon tu disparaîtras. »

      Genèse 22

      2 Dieu dit : « Prends ton fils unique, celui que tu aimes, Isaac. Va-t'en au pays de Morija et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je t’indiquerai. »
      14 Abraham donna à cet endroit le nom de Yahvé-Jiré. C'est pourquoi l'on dit aujourd'hui : « A la montagne de l'Eternel il sera pourvu. »

      Genèse 31

      53 Que le Dieu d'Abraham et le Dieu de Nachor – c’est-à-dire le Dieu de leur ancêtre – soient juges entre nous ! » Jacob prêta serment au nom de celui que craignait son père Isaac.

      Genèse 36

      8 Esaü s’installa dans la région montagneuse de Séir. Esaü, c'est Edom.

      Exode 3

      1 Moïse était devenu berger du troupeau de son beau-père Jéthro, le prêtre de Madian. Il conduisit le troupeau derrière le désert et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.

      Exode 19

      11 Qu'ils soient prêts pour le troisième jour, car le troisième jour, sous les yeux de tout le peuple, l'Eternel descendra sur le mont Sinaï.
      12 Tu fixeras au peuple des limites tout autour de la montagne et tu diras : ‘Gardez-vous bien de monter sur la montagne ou d'en toucher le bord. Tout homme qui *touchera la montagne sera puni de mort.
      18 Le mont Sinaï était tout en fumée parce que l'Eternel y était descendu au milieu du feu. Cette fumée s'élevait comme la fumée d'une fournaise et toute la montagne tremblait avec violence.
      21 L'Eternel dit à Moïse : « Descends avertir le peuple de ne pas se précipiter vers l'Eternel pour regarder, car un grand nombre parmi eux mourraient.
      23 Moïse dit à l'Eternel : « Le peuple ne pourra pas monter sur le mont Sinaï, puisque tu nous as toi-même donné cet avertissement : ‘Fixe des limites autour de la montagne et déclare-la sacrée.’ »

      Exode 33

      1 L'Eternel dit à Moïse : « Vas-y, pars d'ici avec le peuple que tu as fait sortir d'Egypte. Monte vers le pays que j'ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob en disant : ‘Je le donnerai à ta descendance.’
      6 Les Israélites se dépouillèrent de leurs ornements en s'éloignant du mont Horeb.

      Exode 34

      29 Moïse descendit du mont Sinaï, les deux tables du témoignage à la main. Il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait parce qu'il avait parlé avec l'Eternel.

      Nombres 10

      33 Ils partirent de la montagne de l'Eternel et marchèrent trois jours. L'arche de l'alliance de l'Eternel partit devant eux et fit une marche de trois jours pour leur chercher un lieu de repos.

      Nombres 20

      22 Toute l'assemblée des Israélites partit de Kadès et arriva au mont Hor.
      25 Prends Aaron et son fils Eléazar, et fais-les monter sur le mont Hor.

      Nombres 27

      12 L'Eternel dit à Moïse : « Monte sur ce sommet des montagnes d'Abarim et regarde le pays que je donne aux Israélites.

      Nombres 33

      39 Aaron était âgé de 123 ans lorsqu'il mourut sur le mont Hor.
      47 Ils partirent d'Almon-Diblathaïm et campèrent sur les montagnes d'Abarim, devant Nebo.
      48 Ils partirent des montagnes d'Abarim et campèrent dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho.

      Josué 8

      30 Alors Josué construisit un autel en l’honneur de l'Eternel, le Dieu d'Israël, sur le mont Ebal
      33 Tout Israël, avec ses anciens, ses officiers et ses juges, se tenait des deux côtés de l'arche, devant les prêtres, les Lévites, qui portaient l'arche de l'alliance de l'Eternel. Les étrangers comme les Israélites de naissance étaient là, une moitié du côté du mont Garizim, l’autre moitié du côté du mont Ebal, conformément à l'ordre qu'avait précédemment donné Moïse, le serviteur de l'Eternel, pour bénir le peuple d'Israël.

      Josué 11

      17 depuis la montagne pelée qui s'élève vers Séir jusqu'à Baal-Gad, dans la vallée du Liban, au pied du mont Hermon. Il s’empara de tous leurs rois, les frappa et les fit mourir.

      Josué 13

      11 Il couvrait aussi Galaad, le territoire des Gueshuriens et des Maacathiens, tout le mont Hermon et tout le Basan, jusqu'à Salca ;

      Josué 17

      15 Josué leur dit : « Si vous êtes un peuple nombreux, montez à la forêt et défrichez-la pour vous y faire de la place dans le pays des Phéréziens et des Rephaïm, puisque la région montagneuse d'Ephraïm est trop exiguë pour vous. »

      Josué 19

      50 Conformément à l'ordre de l'Eternel, ils lui donnèrent la ville qu'il avait demandée : Thimnath-Sérach, dans la région montagneuse d'Ephraïm. Josué reconstruisit la ville et y habita.

      Josué 20

      7 Ils consacrèrent Kédesh en Galilée, dans la région montagneuse de Nephthali, Sichem dans la région montagneuse d'Ephraïm et Kirjath-Arba, c’est-à-dire Hébron, dans la région montagneuse de Juda.

      Josué 24

      33 Eléazar, le fils d'Aaron, mourut et on l'enterra à Guibeath-Phinées. Cette colline avait été donnée à son fils Phinées et se trouvait dans la région montagneuse d'Ephraïm.

      Juges 2

      9 On l'ensevelit dans le territoire qui lui avait été attribué, à Thimnath-Hérès, dans la région montagneuse d'Ephraïm, au nord du mont Gaash.

      Juges 3

      3 Ces nations étaient les suivantes : les cinq princes des Philistins, tous les Cananéens, les Sidoniens et les Héviens qui habitaient la région montagneuse du Liban, depuis le mont Baal-Hermon jusqu'à l'entrée de Hamath.
      27 Dès son arrivée, il sonna de la trompette dans la région montagneuse d'Ephraïm. Les Israélites descendirent avec lui de la montagne et il se mit à leur tête.

      Juges 4

      6 Elle fit appeler Barak, fils d'Abinoam, originaire de Kédesh-Nephthali, et elle lui dit : « L'Eternel, le Dieu d'Israël, t’a donné l’ordre suivant : ‘Vas-y, prends la direction du mont Thabor en emmenant 10'000 hommes des tribus de Nephthali et de Zabulon.

      Juges 5

      5 Les montagnes se sont liquéfiées devant l'Eternel, #le Sinaï a tremblé devant l'Eternel, le Dieu d'Israël.

      Juges 7

      24 Gédéon envoya des messagers dans toute la région montagneuse d'Ephraïm pour dire : « Descendez à la rencontre des Madianites et coupez-leur le passage de l’eau jusqu'à Beth-Bara, tout le long du Jourdain. » Tous les hommes d'Ephraïm se rassemblèrent, et ils s'emparèrent des gués du Jourdain jusqu'à Beth-Bara.

      Juges 9

      7 Jotham fut informé de la situation. Il alla se placer sur le sommet du mont Garizim, et voici ce qu'il leur cria à haute voix : « Ecoutez-moi, habitants de Sichem, et que Dieu vous écoute !

      Juges 11

      38 Jephthé répondit : « Vas-y ! » et il la laissa partir pour deux mois. Elle s'en alla avec ses compagnes et pleura sa virginité sur les montagnes.

      Juges 17

      1 Il y avait un homme de la région montagneuse d'Ephraïm, appelé Mica,

      1 Samuel 1

      1 Il y avait un homme de Ramathaïm-Tsophim, de la région montagneuse d'Ephraïm, du nom d'Elkana. Il était le fils de Jeroham, fils d'Elihu, petit-fils de Thohu et arrière-petit-fils de Tsuph, et était éphraïmite.

      1 Samuel 13

      2 quand il choisit 3000 Israélites : 2000 étaient avec lui à Micmash et sur la montagne de Béthel, et 1000 étaient avec Jonathan à Guibea de Benjamin. Quant au reste du peuple, il le renvoya, chacun dans sa tente.

      1 Samuel 16

      1 L'Eternel dit à Samuel : « Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül ? Je l'ai rejeté afin qu'il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d'huile et pars ! Je t'envoie chez Isaï, le Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi. »

      1 Samuel 31

      8 Le lendemain, les Philistins vinrent pour dépouiller les morts, et ils trouvèrent le cadavre de Saül et de ses trois fils sur le mont Guilboa.

      2 Samuel 1

      6 Le jeune homme qui lui apportait ces nouvelles répondit alors : « Je me trouvais sur le mont Guilboa. Or Saül s'appuyait sur sa lance, et les chars et les cavaliers le serraient de près.
      7 Il s’est retourné, m'a aperçu et m'a appelé. J’ai dit : ‘Me voici !’
      8 Il m’a demandé : ‘Qui es-tu ?’Je lui ai répondu : ‘Je suis amalécite.’
      9 Il a dit : ‘Approche-toi donc et donne-moi la mort, car je me sens mal, même si je suis encore plein de vie.’
      10 Je me suis approché de lui et lui ai donné la mort, sachant bien qu'il ne survivrait pas à sa défaite. J'ai retiré la couronne qui était sur sa tête et le bracelet qu'il avait au bras et je te les apporte ici, mon seigneur. »
      11 David attrapa ses habits et les déchira, et tous les hommes qui étaient auprès de lui firent de même.
      12 Ils furent dans le deuil, ils pleurèrent et jeûnèrent jusqu'au soir à cause de Saül, de son fils Jonathan, du peuple de l'Eternel et de la communauté d'Israël, parce qu'ils étaient tombés par l'épée.
      13 David dit au jeune homme qui lui avait apporté ces nouvelles : « D'où viens-tu ? » Il répondit : « Je suis le fils d'un étranger, d'un Amalécite. »
      14 David lui dit : « Comment se fait-il que tu n’aies pas eu peur de porter la main contre celui que l'Eternel a désigné par onction et de lui donner la mort ? »
      15 Puis David appela l'un de ses hommes et lui dit : « Approche-toi et tue-le ! » Cet homme frappa l'Amalécite et celui-ci mourut
      16 tandis que David lui disait : « Que ton sang retombe sur ta tête ! En effet, ta bouche a témoigné contre toi, puisque tu as affirmé avoir toi-même donné la mort à celui que l'Eternel avait désigné par onction ! »
      17 Voici la complainte que David composa sur Saül et sur son fils Jonathan.
      18 Il ordonna de l'enseigner aux Judéens. C'est la complainte de l'arc, qui figure dans le livre du Juste.
      19 « L'élite d'Israël a été blessée sur tes collines ! #Comment des héros ont-ils pu tomber ?
      20 » Ne l'annoncez pas dans Gath, #n'en proclamez pas la nouvelle dans les rues d'Askalon, #sinon les filles des Philistins se réjouiraient, #les filles des incirconcis triompheraient. #
      21 Monts Guilboa, #qu'il n'y ait sur vous ni rosée ni pluie, #ni champs permettant de faire des offrandes ! #En effet, c’est là qu’a été jeté le bouclier des héros, #le bouclier de Saül. #Plus jamais on ne le graissera avec de l’huile. #

      2 Samuel 15

      30 David gravit le mont des Oliviers. Il montait en pleurant et la tête couverte, et il marchait nu-pieds. Tous ceux qui l’accompagnaient se couvrirent aussi la tête et ils montaient en pleurant.

      1 Chroniques 4

      42 Il y eut aussi 500 hommes parmi eux, parmi les descendants de Siméon, qui se rendirent dans la région montagneuse de Séir. Ils avaient à leur tête Pelathia, Nearia, Rephaja et Uziel, fils de Jisheï.

      1 Chroniques 10

      1 Les Philistins livrèrent bataille à Israël et les Israélites prirent la fuite devant eux. Ils tombèrent morts sur le mont Guilboa.

      2 Chroniques 13

      4 Du haut du mont Tsemaraïm, qui fait partie de la région montagneuse d'Ephraïm, Abija se leva et dit : « Ecoutez-moi, Jéroboam et tout Israël !

      2 Chroniques 20

      10 Voici maintenant les Ammonites et les Moabites ainsi que les habitants de la région montagneuse de Séir. Tu n'as pas permis aux Israélites de pénétrer sur leur territoire quand ils venaient d'Egypte et, en effet, ils ont fait un détour et ne les ont pas détruits.
      11 Les voici qui nous récompensent en venant nous chasser de ton héritage, celui que tu nous as donné !
      12 Notre Dieu, ne vas-tu pas les juger ? En effet, nous sommes sans force devant cette foule nombreuse qui vient nous attaquer et nous ne savons que faire, mais nos yeux sont sur toi. »
      13 Tous les Judéens se tenaient debout devant l'Eternel, y compris leurs jeunes enfants, leurs femmes et leurs fils.
      14 Alors l'Esprit de l'Eternel reposa, au milieu de l'assemblée, sur Jachaziel, fils de Zacharie et descendant de Benaja, Jeïel et Matthania. C’était un Lévite, un descendant d'Asaph.
      15 Jachaziel dit : « Soyez attentifs, vous tous, Judéens et habitants de Jérusalem, et toi, roi Josaphat ! Voici ce que vous dit l'Eternel : ‘N’ayez pas peur et ne vous laissez pas effrayer devant cette foule nombreuse, car ce ne sera pas vous qui combattrez, ce sera Dieu.
      16 Demain, descendez contre eux. Ils vont monter par la colline de Tsits et vous les rencontrerez à l'extrémité de la vallée, en face du désert de Jeruel.
      17 Vous n'aurez pas à mener ce combat. Prenez position, tenez-vous là et vous verrez la délivrance que l'Eternel vous accordera.’Juda et Jérusalem, n’ayez pas peur et ne vous laissez pas effrayer ! Demain, sortez à leur rencontre et l'Eternel sera avec vous. »
      18 Josaphat s'inclina, le visage contre terre, et tous les Judéens et les habitants de Jérusalem tombèrent devant l'Eternel pour l'adorer.
      19 Les Lévites qui faisaient partie des Kehathites et des Koréites se levèrent pour louer d'une voix très forte l'Eternel, le Dieu d'Israël.
      20 Le lendemain, ils se levèrent tôt et partirent pour le désert de Tekoa. Au moment de leur départ, Josaphat se tint debout et dit : « Ecoutez-moi, Judéens et habitants de Jérusalem ! Ayez confiance en l'Eternel, votre Dieu, et vous serez affermis. Ayez confiance en ses prophètes et vous réussirez. »
      21 Puis, en accord avec le peuple, il désigna des musiciens qui, couverts d'ornements sacrés, célébraient l'Eternel tout en marchant devant l’armée et disaient : « Louez l'Eternel ! Oui, sa bonté dure éternellement ! »
      22 Au moment où l'on commençait les chants et les louanges, l'Eternel plaça une embuscade contre les Ammonites, les Moabites et les habitants de la région montagneuse de Séir qui étaient venus contre Juda, et ils furent battus.
      23 Les Ammonites et les Moabites se dressèrent contre les habitants de la région montagneuse de Séir pour les vouer à la destruction et les exterminer ; et, quand ils en eurent fini avec les habitants de Séir, ils s'aidèrent mutuellement à se détruire.

      2 Chroniques 26

      10 Il en construisit aussi dans le désert et il creusa beaucoup de citernes, parce qu'il avait de nombreux troupeaux dans les vallées et dans la plaine, ainsi que des cultivateurs et des vignerons dans les montagnes et au Carmel. En effet, il aimait l'agriculture.

      Néhémie 9

      13 Tu es descendu sur le mont Sinaï, tu leur as parlé du haut du ciel et tu leur as donné des règles justes, des lois conformes à la vérité, des prescriptions et des commandements excellents.

      Job 9

      5 » C’est lui qui déplace les montagnes à l’improviste, qui les bouleverse dans sa colère.

      Job 14

      18 » Mais la montagne qui s'écroule est réduite en poussière, le rocher bouge de son emplacement,

      Job 18

      4 Toi qui t’épuises dans ta colère, faudrait-il, à cause de toi, que la terre soit vidée de ses habitants ? Faudrait-il que le rocher bouge de son emplacement ?

      Job 26

      11 Les piliers du ciel sont ébranlés, ils sont effarés quand il menace.

      Psaumes 2

      6 « C’est moi qui ai établi mon roi sur Sion, ma montagne sainte ! »

      Psaumes 24

      3 Qui pourra monter à la montagne de l’Eternel ? Qui pourra se tenir dans son lieu saint ?

      Psaumes 42

      7 Mon âme est abattue en moi ; aussi, c’est à toi que je pense depuis le pays du Jourdain, depuis l’Hermon, depuis le mont Mitsear.

      Psaumes 46

      3 C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, quand les montagnes sont ébranlées au cœur des mers

      Psaumes 48

      3 Elle est belle, la colline qui fait la joie de toute la terre, le mont Sion ; du côté nord, c’est la ville du grand roi.

      Psaumes 68

      9 Alors la terre a tremblé, le ciel aussi a déversé son eau devant Dieu ; le Sinaï lui-même a tremblé devant Dieu, le Dieu d’Israël.

      Psaumes 72

      3 Que les montagnes apportent la paix au peuple, et les collines aussi, par l’effet de ta justice !

      Psaumes 87

      1 Psaume, chant des descendants de Koré. La ville qu’il a fondée sur les montagnes saintes,

      Psaumes 89

      13 Tu as créé le nord et le sud ; le Thabor et l’Hermon acclament ton nom.

      Psaumes 90

      2 Avant que les montagnes soient nées, avant que tu aies créé la terre et le monde, d’éternité en éternité tu es Dieu.

      Psaumes 98

      8 que les fleuves battent des mains, qu’avec eux les montagnes poussent des cris de joie

      Psaumes 104

      8 Des montagnes se sont élevées, des vallées se sont abaissées, à la place que tu leur avais fixée.

      Psaumes 114

      4 les montagnes ont sauté comme des béliers, les collines comme des agneaux.

      Psaumes 133

      3 C’est comme la rosée de l’Hermon qui descend sur les hauteurs de Sion. En effet, c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l’éternité.

      Esaïe 2

      3 Des peuples s'y rendront en foule et diront : « Venez, montons à la montagne de l'Eternel, à la maison du Dieu de Jacob ! Il nous enseignera ses voies et nous marcherons dans ses sentiers. » En effet, c’est de Sion que sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l'Eternel.

      Esaïe 5

      25 Voilà pourquoi la colère de l'Eternel s'enflamme contre son peuple et il déploie sa puissance contre lui pour le frapper. Les montagnes tremblent et les cadavres sont comme des ordures au milieu des rues. Mais malgré tout cela, sa colère ne s'est pas détournée et sa puissance est encore déployée.

      Esaïe 18

      7 A ce moment-là, des offrandes seront apportées à l'Eternel, le maître de l’univers, par le peuple grand et glabre, par le peuple redouté bien au-delà de ses frontières, par la nation puissante qui écrase tout et dont le territoire est traversé par des fleuves. Elles seront apportées à l’endroit où réside le nom de l'Eternel, le maître de l’univers, sur le mont Sion.
Afficher tous les 147 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider