FERMER

Un verset, une vidéo, un message ne sont rien pourtant certains matins ils sont une réponse de Dieu à vos prières, vos souffrances, vos interrogations. Nous n’y sommes pour rien, en tant que simples serviteurs, toute l’équipe du Top travaille avec persévérance pour développer des outils et nous mettons notre foi en Dieu pour les utiliser selon ses plans. Votre don fait vraiment la différence ! MERCI.

Dictionnaire Biblique de Top Bible

OBÉISSANCE

L'Écriture sainte constate et légitime au regard du croyant l'obéissance qui est à la base de la plupart des rapports que les hommes ont entre eux.

Les enfants doivent obéir à leurs parents (De 21:18 Pr 30:17, Eph 6:1) ; les femmes à leurs maris (Eph 5:22) ; les serviteurs à leurs maîtres ; (Sir 33:29 Eph 6:5,9) les fidèles à leurs conducteurs (Heb 13:17) ; les citoyens aux autorités (Ro 13:1-7,1Pi 2:13-17).

Obéir à celui qui a le droit de commander, c'est obéir à Dieu. Mais cette obéissance a des limites, et le croyant ne doit pas exécuter ce qui lui apparaît comme étant contraire à la volonté divine : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes » (Ac 5:29).

Dans la nature, tout obéit aux lois de Dieu. (Sir 42:23) Obéir à Dieu, c'est le devoir essentiel de l'homme. La chute fut le résultat de la première désobéissance. Tout le long et patient effort de Dieu a tendu désormais vers ce but : réapprendre à l'homme à obéir. La « crainte de l'Éternel » (expression biblique qui caractérise la piété d'Israël), c'est avant tout la peur de lui déplaire en lui désobéissant (Le 25:17).

Mais l'obéissance n'est pas seulement exécution de la volonté de Dieu ; elle est aussi acceptation complète, sans restriction et de tout coeur, de cette volonté. Cette note, qui revient déjà comme un thème fondamental dans le Deutéronome (De 11:13 13:4 28:1 et suivants, etc.), se retrouve souvent dans le message des prophètes qui toujours, par delà les apparences, remontent à la source et aux sentiments cachés (Eze 36:26 et suivant, Esa 29:13).

Sans obéissance complète à Dieu, en effet, il ne saurait y avoir de bénédiction, de bonheur, de salut et de vie possibles pour l'homme. Rien ne peut la remplacer, ni les sacrifices, ni le culte extérieur, ni la prière. Elle est d'ailleurs une conséquence nécessaire de la religion vécue et du culte « en esprit et en vérité » (Jn 4:24,1Jn 3:18). Avec elle l'ordre se fait dans la vie de l'homme, car elle met sa conduite en harmonie avec les lois immuables de sa vie profonde et éternelle (De 13:4 15:4 28:1 et suivants, 1Sa 15:22, Esa 1:10-20, Jn 14:15 15:10, Ac 4:19 5:29,32, etc.). Aussi les exemples classiques de la foi en Dieu sont-ils en même temps des exemples d'obéissance (Heb 11:8, etc., cf. Jer 17:16).

Cet idéal, auquel la masse en Israël fut le plus souvent rebelle (Ps 81:12, Eze 2:3 et suivant, etc.), et que les meilleurs parmi les Israélites ne firent qu'entrevoir (Ps 103:20 et suivant).

Jésus-Christ devait le réaliser parfaitement. Il fut la loi de sa vie ou plus exactement l'expression même de son amour filial : « J'aime le Père et je fais ce que le Père m'a commandé » (Jn 14:31). C'est cette obéissance, culminant dans les tragiques moments de Gethsémané (Mt 26:39 et suivants) et de Golgotha (Jn 19:30), qui lui a permis d'achever l'oeuvre rédemptrice et de détruire les conséquences de la désobéissance d'Adam (Ro 5:19, Jn 5:19 et suivant).

Cette obéissance qu'il a pratiquée jusqu'au bout, il la demande à ses amis (Jn 15:14). Elle sera donc pour les apôtres la pierre de touche qui permettra de reconnaître la foi véritable. Être « esclave de Christ », voilà l'état que le chrétien doit désirer. On est esclave du péché tant que l'on n'a pas choisi le Christ pour maître (Ro 6:16,22), et le but de la liberté chrétienne, c'est de nous permettre de nous donner librement à Dieu. Cette obéissance volontaire s'applique à tous les domaines, à la pensée (2Co 10:5) comme à l'action (1Jn 2:3) ; mais elle doit être un besoin du coeur et par conséquent « exempte de murmures et d'arrière-pensées » (Php 2:14).

C'est dans son amour reconnaissant pour le Christ qui l'a sauvé parce qu'il a été obéissant jusqu'à la mort (Php 2:8, Heb 5:8 et suivant), que le chrétien doit trouver la volonté d'obéir en toutes choses à Dieu et la force de faire triompher cette volonté dans tous les détails de sa vie. Et son obéissance lui assurera le bonheur (Jas 1:25) ; elle lui donnera la certitude d'être dans la vérité (Jn 7:17). R. H.

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Les différentes versions
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Versets relatifs

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...