Dictionnaire Biblique de Top Bible

ORIENT

Pour tous les Orientaux et pour les Israélites en particulier, c'est la direction de l'orient qui déterminait les points cardinaux, sans doute parce qu'elle est fixée par le lever du soleil (nous disons encore : s'orienter, quelle que soit la direction à reconnaître). L'original hébreu de Job 23:8 et suivant a conservé les termes primitifs.

1. L'orient, c'est qèdèm (=devant), parce qu'en se tournant vers le soleil levant l'observateur voit cette direction devant lui ; ce terme et d'autres de même racine sont souvent employés pour désigner l'orient (Ge 2:8 10:30 11:2 12:8, Jos 18:20 etc.).

2. L'occident, c'est âkhôr (=derrière) ; par ex. Esa 9:11 : les Syriens par devant (E.) et les Philistins par derrière (O.) ; ou Job 18:20 : les peuples d'occident (de derrière) et ceux d'orient (de devant) ; ou encore la mer de derrière (hayyâm hâakharôn), c-à-d, la mer occidentale, la Méditerranée (De 11:24 34:2 etc.), qui est aussi « la mer » tout court (Eze 47:20), opposée à celle de devant (hayyâm haqqadmôni), c-à-d, la mer orientale, la mer Morte (Joe 2:20, Za 14:8).

3. Le nord, c'est semôl (=gauche), terme assez rare (Ge 14:15, Jos 19:27).

4. Le sud, c'est yâmîn (=droite) ou thémân (voir Théman), beaucoup plus fréquent (1Sa 23:19-24, Job 39:29, Za 9:14 etc.) ; cf. Eze 16:46 : Samarie à gauche (N.) et Sodome à droite (S.) ; comp, aussi les noms donnés par les Arabes musulmans au Sud de leur pays : le Yémen (=à main droite), et au Nord (Syrie-Palestine) : al-Châm (=la gauche). Il existe d'ailleurs d'autres désignations : mizrâkh =[soleil] levant (2Ro 10:33, Esa 45:6 59:19 etc.) est l'appellation la plus commune de l'orient ; le sud est représenté par le Négeb (voir ce mot) et par le darôn (d'une racine signifiant couler, éclairer) ; ce dernier, poétique, s'oppose souvent au tsâphôn (=caché, parce que les pays du nord [v. art. ] étaient mal connus, mystérieux et tenus pour redoutables), nom habituel du nord (Eze 40:45 41:11, Ecc 1:6 11:3 etc.).

Les quatre points cardinaux sont quelquefois énumérés pour indiquer l'universalité des recherches de l'homme ou des grâces de Dieu (Ge 13:14, Job 23:8 et suivant, Ps 107:3, Mt 8:11, Lu 13:29). L'expression : fils (ou enfants) de l'Orient, rendue quelquefois par : Orientaux (Jug 6:3-33,1Ro 4:30, Esa 11:14, Jer 49:28, Eze 25:4 etc.), s'applique à des populations généralement nomades qui occupaient le désert de Syrie, voisinaient avec Madian, Ammon, Moab, et avaient une grande renommée de sagesse : la scène du poème de Job est située parmi ces tribus (Job 13), qui étaient considérées en Israël comme descendant de leur commun ancêtre Abraham par l'esclave Kétura (Ge 25:6). Dans Esa 2:6, le grief du prophète contre les gens de la maison de Jacob, « pleins de l'Orient », s'explique comme le paraphrase la Vers. Syn. : « ils sont envahis par l'idolâtrie de l'Orient », celle des peuples assyro-babyloniens.

Ancient Orient Voir Atlas 13

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...