FERMER
www.quiestleheros.com

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le TopChrétien ne vit que de dons. Le site et ses contenus n'existent que par la générosité de 0,5% de ses internautes. S'il était possible de doubler le nombre de personnes engagées à nos côtés, il serait possible d'annoncer l’Évangile à des milliers de personnes supplémentaires chaque jour ! Oui, votre don fait la différence ! Nous avons besoin de vous. Le héros de la foi dont nous parle Hébreux 11, c'est vous ! MERCI.

Dictionnaire Biblique de Top Bible

PALESTINE 5.

V Climat de la Palestine.

Il se rattache au climat méditerranéen caractérisé par deux saisons principales, nettement différenciées : l'une de pluie, l'autre de sécheresse, qui coupent brusquement l'année.

La saison sèche (l'été) commence fin mai et se termine fin septembre. En juin, juillet, août et septembre, il pleut très rarement. A part quelques légères vapeurs et des rosées nocturnes, le ciel est presque toujours sans nuage. A partir de fin mai, la chaleur et la sécheresse vont croissant, les torrents s'égouttent et se dessèchent, la terre se fendille et se crevasse, les végétaux souffrent et languissent.

La saison des pluies (l'hiver) commence en octobre. On peut la diviser en trois périodes :

1. celle des pluies automnales, « les pluies de la première saison » (De 11:14, Joe 2:23), ondées successives qui humectent le sol dur, et à la suite desquelles se font les labours et les semailles d'automne (orée et blé) ; l'herbe reverdit et quelques végétaux fleurissent ;

2. celle des pluies hivernales, plus abondantes, plus constantes et plus persistantes, qui pénètrent le sol profondément, font circuler l'eau des ouadi, remplissent les citernes et alimentent les sources ;

3. celle des pluies printanières, pluies tardives, « de l'arrière-saison », en mars, avril et au début de mai (Job 29:23, Pr 16:15, Jer 3:3), abondantes mais brèves (giboulées) ; elles favorisent le développement de la récolte, avant l'été, et obvient à sa sécheresse. En somme, les pluies diminuent du N. au Sud et de l'Ouest à l'Est, et il n'y a que deux grandes saisons caractéristiques : l'été sec, l'hiver humide. L'automne et le printemps ont une courte durée.

Les vents, en modifiant les conditions atmosphériques, influent sur les saisons et la fertilité du sol. Pendant l'été, dominent ceux du N. et du N. -O. ; ils n'amènent jamais nuage ou pluie, et, frais et vifs, ils rafraîchissent l'atmosphère (Job 37:9). Les vents d'orient, de l'Est et du S. -E., sont surtout fréquents en automne, en hiver et au printemps. Ayant passé sur de grandes surfaces désertiques, ils sont secs et très chauds (Ge 41:6, Eze 17:10). Le vent du S. -E, (sirocco des Arabes, khamsin des Egyptiens) est très redouté. Il fait élever brusquement le thermomètre, dessèche rapidement la végétation. Comme il entraîne avec lui de fines poussières, il n'est pas seulement difficile à supporter, mais il produit parfois des troubles sur l'organisme : oppression, fièvre, spasmes nerveux, etc. Le vent d'ouest, ou « de la mer », engendre au contraire la pluie, qui dure généralement plusieurs jours (1Ro 18:45, Lu 12:54) ; c'est le vent bienfaisant de l'hiver.

La température de la Palestine est sujette à de grandes variations ; elle dépend beaucoup de l'orientation topographique et de l'altitude.

On peut distinguer 4 variétés de climats correspondant aux 4 régions que nous avons décrites.

(1) Le climat de la région des plaines et collines côtières est tempéré et adouci. Le voisinage de la mer atténue les températures extrêmes.

(2) Le climat de la région cisjordanienne montagneuse est relativement tempéré, mais avec plus d'écarts que sur la côte entre les températures extrêmes d'hiver et d'été. La moyenne à Jérusalem est de 17°2 (avec des écarts pouvant aller de - 2° à + 40°). A cause de la configuration du sol, les montagnes jouant le rôle de condensateur pour les vapeurs de la côte, les pluies y sont plus fréquentes que dans la vallée du Jourdain et la TransJordanie.

(3) La température de la vallée du Jourdain, el-Ghôr, est très élevée, presque tropicale. Les rayons du soleil se concentrent dans ce couloir étroit et encaissé et le surchauffent. La chaîne de montagnes qui le limite le mettant à l'abri des vents rafraîchissants, sa moyenne est de + 25 °, ses températures extrêmes allant de - 3° à + 50°

(4) Les hauts plateaux transjordaniens ont déjà le climat des steppes continentales, caractérisé par des variations brusques de température pour une même saison et pendant les 24 heures (4° la nuit et + 36° le jour ; cf. Ge 31:40).

La neige (voir ce mot) n'est pas rare en Palestine, mais elle dure peu, sauf sur le sommet de l'Hermon où elle persiste une grande partie de l'année. Elle ne tombe habituellement que les deux ou trois premiers mois de l'année, mais pour fondre presque aussitôt. La rosée (voir ce mot) est surtout abondante au printemps, en septembre et octobre, sauf quand souffle le sirocco. Elle est en rapport avec le vent d'ouest. Son rôle est important, car elle atténue les effets de la sécheresse (Ge 27:28).

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Melody Nadal Un Noël Jazz
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...