Dictionnaire Biblique de Top Bible

PAUL (l'apôtre) 2.

I Biographie.

Ces lacunes se font déjà sentir dans une tentative pour écrire la biographie de l'apôtre. Saul de Tarse appartenait à un milieu authentiquement juif. Hébreu, fils d'Hébreux, de la tribu de Benjamin, il avait reçu dans sa jeunesse une culture assez étendue ; sa profession de tisserand de toiles pour tentes ne doit pas donner à penser qu'il appartînt à un milieu « ouvrier » dans le sens moderne du mot. Sa famille devait être assez considérable puisqu'il avait par droit de naissance le titre de citoyen romain (Ac 22:28). Sa ville natale était un centre important de culture hellénique, et comme tous les hommes cultivés de son milieu il parlait avec une égale facilité le grec et l'hébreu. Ce dernier idiome était cependant sa véritable langue maternelle (son grec est semé d'hébraïsmes) et sa culture était essentiellement rabbinique. Il passe pour avoir étudié auprès de Gamaliel (Ac 22:3), et il est certain qu'il était rompu aux procédés de raisonnement propres à ce milieu spécial. Sa connaissance de la philosophie grecque reste visiblement rudimentaire. Ce qu'il repousse et condamne sous le nom de sagesse (sophia), ce n'est pas la haute pensée des écoles, mais les doctrines de mystères, qui étaient à la philosophie de cette époque ce que la théosophie est aux philosophies modernes.

Il nous dit d'ailleurs lui-même que, passionnément attaché aux traditions de ses pères (Ga 1:14), il appartenait au parti pharisien ; et c'est sous les espèces d'un persécuteur qu'il fait son entrée dans l'histoire de l'Église chrétienne. Les Actes attestent (Ac 8:1 9:13 26:9,11), et l'apôtre confirme lui-même (Ga 1:13-23, 1Co 15:9 etc.), la violence avec laquelle il a sévi contre les chrétiens. Fanatisme dont l'avenir révélera l'exceptionnelle qualité, mais fanatisme indiscutable. Sur les manifestations de cette violence, nous apprenons seulement (Ac 7:58 8:1) que l'apôtre aurait assisté au meurtre d'Etienne et l'aurait approuvé.

Sa passion de persécuteur devait cependant le conduire sur la route de Damas, où sa vie allait prendre une orientation inattendue. Tandis qu'il se rendait dans cette ville en vue d'y étendre les sévices déjà exercés par lui sur les chrétiens de Jérusalem, une vision du Christ fit du persécuteur de l'Eglise un disciple du Crucifié.

Nous aurons à revenir sur la signification religieuse de cette heure et son importance décisive, non seulement pour la carrière ultérieure de l'apôtre mais pour toute la détermination de ses attitudes et de sa pensée religieuse. Il faut noter seulement ici que cette journée du « chemin de Damas » divise la vie de Paul en deux parties radicalement différentes, voire opposées ; désormais il va adorer celui qu'il persécutait et se faire le héraut inlassable de l'Évangile.

Il semble, d'après les trois récits que le livre des Actes nous a laissés de cet événement, que la conscience de sa vocation apostolique se confonde, chez Paul, avec la conscience de sa conversion et que son activité missionnaire ait commencé aussitôt après son arrivée à Damas.

Le livre des Actes raconte qu'atteint de cécité à la suite de sa vision il aurait recouvré la vue par l'intervention d'un homme nommé Ananias, qui l'aurait introduit dans la communauté chrétienne et confirmé dans sa vocation d'apôtre des païens. Cependant aucun texte de l'apôtre lui-même ne vient confirmer ces données traditionnelles, et il est permis de se demander si sa vocation a pris d'emblée une précision aussi grande et si les récits ne prêtent pas aux conceptions et aux projets du nouveau converti une forme arrêtée qu'ils ne devaient revêtir que plus tard sous la pression des circonstances. Entre la mission parmi les Juifs et la mission parmi les païens, rien ne permettait en effet de prévoir, au jour de la conversion de Saul, une distinction qui ne devait se manifester que plus tard et précisément à l'occasion de sa propre activité missionnaire.

La tradition a enfermé un peu sommairement cette activité dans le cadre des trois grands voyages qui nous sont rapportés par le livre des Actes ; essayons de déterminer un peu plus exactement la suite des événements, en combinant les données des Actes avec celles que nous fournit l'apôtre lui-même, notamment Ga 1:18-2:1.

Dès le lendemain de sa conversion, Paul commença de prêcher l'Évangile à Damas ; mais cette action missionnaire ayant excité la haine des Juifs, il dut s'enfuir (Ac a 20, 25). Il se rendit alors en Arabie, puis revint à Damas (Ga 1:17). Trois ans après (après sa conversion ? ou après son retour à Damas ?) il se rendit à Jérusalem (Ga 1:18), puis alla en Syrie et en Cilicie, ce qui correspond au « premier voyage » de la tradition (Ac 13:1-14:26). Mais l'apôtre omet de mentionner (dans ce passage qui ne concerne que ses voyages à Jérusalem et ne prétend pas donner une chronologie complète de son activité) son installation et son ministère à Antioche, puisque, selon une notice que nous n'avons aucune raison de mettre en doute, c'est comme l'un des prophètes (=prédicateurs) de cette Église qu'il fut mis à part et consacré par la communauté pour une mission lointaine, son premier voyage.

« Au bout de quatorze ans » (après sa conversion ? ou après la fin des « trois ans » ?), il monta une seconde fois à Jérusalem (après un assez long séjour à Antioche : Ac 14:28, Ga 2:11,21), pour cette conversation avec les apôtres qui est connue sous le nom de « Conférence de Jérusalem » (les historiens catholiques disent « Concile » [v. Synode]), et qui semble avoir été la première tentative pour définir les rapports entre la mission chez les Juifs et la mission parmi les païens. Cet effort pour résoudre le problème eut surtout pour effet de le poser et de lui donner une forme précise. La date peut en être fixée à l'an 48 (Ac 15:1-29, Ga 2:1,10).

Après un court séjour à Antioche (Ac 15:30-35) commence le « deuxième voyage » (Ac 15:36-18:22), qui conduit Paul à travers l'Asie Mineure et par Troas à Néapolis (aujourd'hui Cavalla), Philippes, Thessalonique, Athènes et Corinthe où il reste du printemps de l'année 50 à l'automne de l'année 51. C'est là qu'il écrit 1 et peut-être 2 Thessaloniciens. Il regagne de là Antioche par Jérusalem.

Après un délai également très court, Paul part pour son « troisième voyage » (Ac 18:23-21:16), qui le conduit à travers les parties septentrionales de la Galatie, à Éphèse où il reste au moins deux ans (de 52 à 54 ou 55), et d'où il écrit 1 Corinthiens et Galates. Venu en Macédoine, il y déploie une activité considérable, passe à Corinthe, en Illyrie (Ro 15:19) où il écrit 2Co et Romains. Il s'embarque à Néapolis aussitôt après Pâques, désireux d'être à Jérusalem pour la Pentecôte (de l'an 56) ; et presque aussitôt après son arrivée dans cette ville, il est arrêté.

Conduit à Césarée après une comparution devant le Sanhédrin, il y demeure en prison environ deux ans et demi ; c'est là que se place sa comparution devant les gouverneurs successifs, Félix et Festus, et devant le roi Agrippa. Embarqué à l'automne de 58 pour comparaître, comme il l'avait demandé, devant le tribunal de l'empereur, il arrive à Rome au printemps de 59 et, en 61, finit la période de « liberté surveillée » par laquelle se termine le récit du livre des Actes (Ac 28:30 et suivant) et durant laquelle il avait écrit les épîtres de la captivité (Colossiens, Éphésiens, Philippiens, Philémon).

Il est certain que ces deux ans de semi-captivité ne se terminèrent pas par un martyre que l'auteur aurait évidemment mentionné, mais sans doute par une mise en liberté et une nouvelle période d'activité sur laquelle nous sommes réduits aux conjectures (tels les projets mentionnés Ro 15:28) - La tradition de l'Eglise est très affirmative sur le fait que l'apôtre subit le martyre à Rome. On en peut placer la date avec une grande vraisemblance à la première persécution de Néron en 64.

Ce cadre schématique, qu'il est nécessaire de compléter par la lecture des textes indiqués, suffit à donner une idée de l'activité dévorante de l'apôtre et de la tâche immense qu'il sut accomplir, -- « non pas lui cependant, mais la grâce de Dieu qui était en lui » (1Co 15:10). Voir l'art, suivant.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Actes 7

      58 le traînèrent à l’extérieur de la ville et se mirent à le lapider. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme appelé Saul.

      Actes 8

      1 Saul approuvait l’exécution d'Etienne. Ce jour-là, une grande persécution éclata contre l'Eglise de Jérusalem et tous, à l’exception des apôtres, se dispersèrent dans les diverses régions de Judée et de Samarie.

      Actes 9

      13 Ananias répondit : « Seigneur, j'ai appris de beaucoup tout le mal que cet homme a fait à tes saints à Jérusalem,

      Actes 13

      1 Il y avait dans l'Eglise d'Antioche des prophètes et des enseignants : Barnabas, Siméon appelé le Noir, Lucius de Cyrène, Manahen, qui avait été élevé avec Hérode le tétrarque, et Saul.
      2 Pendant qu'ils rendaient un culte au Seigneur et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit : « Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour la tâche à laquelle je les ai appelés. »
      3 Alors, après avoir jeûné, prié et posé les mains sur eux, ils les laissèrent partir.
      4 Envoyés par le Saint-Esprit, Barnabas et Saul descendirent à Séleucie, d'où ils embarquèrent pour l'île de Chypre.
      5 Arrivés à Salamine, ils annoncèrent la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient aussi Jean pour aide.
      6 Ensuite, ils traversèrent [toute] l'île jusqu'à Paphos, où ils trouvèrent un magicien, un prétendu prophète juif appelé Bar-Jésus.
      7 Il faisait partie de l'entourage du gouverneur Sergius Paulus, un homme intelligent. Ce dernier fit appeler Barnabas et Saul et exprima le désir d'entendre la parole de Dieu.
      8 Mais Elymas le magicien – c'est en effet ce que signifie son nom – s'opposait à eux et cherchait à détourner le gouverneur de la foi.
      9 Alors Saul, appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui et dit :
      10 « Homme plein de toute sorte de ruse et de méchanceté, fils du diable, ennemi de toute justice, ne vas-tu pas cesser de pervertir les voies droites du Seigneur ?
      11 Maintenant, voici que la main du Seigneur est sur toi : tu seras aveugle et pour un temps tu ne verras pas le soleil. » L'obscurité et les ténèbres tombèrent immédiatement sur lui et il se tournait de tous côtés en cherchant quelqu’un pour le guider.
      12 Quand il vit ce qui était arrivé, le gouverneur crut, frappé qu’il était par l'enseignement du Seigneur.
      13 Paul et ses compagnons embarquèrent à Paphos pour se rendre à Perge en Pamphylie, mais Jean se sépara d'eux et retourna à Jérusalem.
      14 De Perge ils poursuivirent leur route et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Ils entrèrent dans la synagogue le jour du sabbat et s'assirent.
      15 Après la lecture de la loi et des prophètes, les chefs de la synagogue leur firent dire : « Frères, si vous avez quelques mots d’encouragement à adresser au peuple, parlez ! »
      16 Paul se leva, fit un signe de la main et dit : « Israélites et vous qui craignez Dieu, écoutez !
      17 Le Dieu de ce peuple, [d'Israël, ] a choisi nos ancêtres. Il a fait grandir le peuple pendant son séjour en Egypte et il l'en a fait sortir par sa puissance.
      18 Il les a supportés près de 40 ans dans le désert
      19 et, après avoir détruit sept nations dans le pays de Canaan, il [leur] a accordé leur territoire comme propriété.
      20 Après cela, durant 450 ans environ, il leur a donné des juges, jusqu'au prophète Samuel.
      21 Ils ont alors demandé un roi, et Dieu leur a donné pendant 40 ans Saül, fils de Kis, de la tribu de Benjamin.
      22 Puis il l'a rejeté et leur a donné pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage : J'ai trouvé David, fils d'Isaï, un homme selon mon cœur, qui accomplira toutes mes volontés.
      23 » C'est de la descendance de David que Dieu, conformément à sa promesse, a amené à Israël un Sauveur qui est Jésus.
      24 Avant sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d'Israël.
      25 Et, lorsqu’il terminait sa course, Jean disait : ‘Je ne suis pas celui que vous pensez, mais le voici qui vient après moi et je ne suis pas digne de détacher ses sandales.’
      26 » Mes frères, descendants d'Abraham et vous qui craignez Dieu, c'est à vous que cette parole de salut a été envoyée.
      27 En effet, les habitants de Jérusalem et leurs chefs n'ont pas reconnu qui était Jésus, mais en le condamnant ils ont accompli les paroles des prophètes qu’on lit chaque sabbat.
      28 Bien que n’ayant rien trouvé en lui qui mérite la mort, ils ont demandé à Pilate de le faire mourir.
      29 Après avoir accompli tout ce qui est écrit à son sujet, ils l'ont descendu de la croix et l'ont déposé dans un tombeau.
      30 Mais Dieu l'a ressuscité.
      31 Il est apparu pendant plusieurs jours à ceux qui étaient montés avec lui de la Galilée à Jérusalem et qui sont [maintenant] ses témoins auprès du peuple.
      32 » Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle : la promesse faite à nos ancêtres,
      33 Dieu l'a accomplie pour nous, leurs descendants, en ressuscitant Jésus, conformément à ce qui est écrit dans le Psaume 2 : Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui.
      34 Il l'a ressuscité, de telle sorte qu'il ne retournera pas à la décomposition ; c'est ce qu'il a déclaré en disant : Je vous donnerai les grâces saintes et sûres promises à David.
      35 C'est pourquoi il dit encore ailleurs : Tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition.
      36 Or, après avoir dans sa propre génération été au service de la volonté de Dieu, David est mort, a rejoint ses ancêtres et a connu la décomposition.
      37 En revanche, celui que Dieu a ressuscité ne l'a pas connue.
      38 » Sachez-le donc, mes frères : c'est par lui que le pardon des péchés vous est annoncé
      39 et c’est par lui que toute personne qui croit est libérée de toutes les fautes dont vous ne pouviez pas être libérés par la loi de Moïse.
      40 Ainsi, faites attention qu'il ne vous arrive pas ce qui est dit dans les prophètes :
      41 Regardez, vous qui êtes pleins de mépris, soyez étonnés et disparaissez, car je vais faire à votre époque une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait. »
      42 Lorsqu'ils sortirent [de la synagogue des Juifs], les non-Juifs les invitèrent à parler du même sujet le sabbat suivant.
      43 Quand l'assemblée se dispersa, beaucoup de Juifs et de non-Juifs pieux convertis au judaïsme suivirent Paul et Barnabas, qui s'entretinrent avec eux et les convainquirent de rester attachés à la grâce de Dieu.
      44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour écouter la parole de Dieu.
      45 Quand ils virent cette foule, les Juifs furent remplis de jalousie, et ils s'opposaient à ce que disait Paul [en le contredisant et] en l'insultant.
      46 Paul et Barnabas leur dirent avec assurance : « C'était à vous d’abord que la parole de Dieu devait être annoncée mais, puisque vous la rejetez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, nous nous tournons vers les non-Juifs.
      47 En effet, tel est l’ordre que le Seigneur nous a donné : Je t'ai établi pour être la lumière des nations, pour apporter le salut jusqu'aux extrémités de la terre. »
      48 Les non-Juifs se réjouissaient en entendant cela, ils célébraient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent.
      49 La parole du Seigneur se propageait dans tout le pays.
      50 Mais les Juifs excitèrent les femmes pieuses de la haute société et les personnalités de la ville, ils provoquèrent une persécution contre Paul et Barnabas et les chassèrent de leur territoire.
      51 Paul et Barnabas secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds et allèrent à Iconium.
      52 Quant aux disciples, ils étaient remplis de joie et du Saint-Esprit.

      Actes 14

      1 A Iconium de même, Paul et Barnabas entrèrent dans la synagogue des Juifs, et ils parlèrent de telle manière qu'une grande foule de Juifs et de non-Juifs crurent.
      2 Mais les Juifs restés incrédules excitèrent l'esprit des non-Juifs et provoquèrent leur hostilité contre les frères.
      3 Paul et Barnabas restèrent donc assez longtemps à Iconium ; ils parlaient avec assurance, appuyés sur le Seigneur qui rendait témoignage à la parole de sa grâce en permettant qu'il se fasse par leur intermédiaire des signes miraculeux et des prodiges.
      4 La population de la ville se divisa : les uns étaient du côté des Juifs, les autres du côté des apôtres.
      5 Alors que les non-Juifs et les Juifs, avec leurs chefs, se préparaient à les maltraiter et à les lapider,
      6 Paul et Barnabas, avertis de la situation, se réfugièrent dans les villes de la Lycaonie, à Lystre, à Derbe et dans les environs.
      7 Là aussi, ils annoncèrent la bonne nouvelle.
      8 A Lystre, un homme impotent des pieds se tenait assis ; il était infirme de naissance et n'avait jamais marché.
      9 Il écoutait Paul parler. Celui-ci fixa les regards sur lui et, voyant qu'il avait la foi pour être sauvé,
      10 il lui dit d'une voix forte : « Lève-toi droit sur tes pieds ! » Il se leva d'un bond et se mit à marcher.
      11 A la vue de ce que Paul avait fait, la foule se mit à dire tout haut en lycaonien : « Les dieux sont descendus vers nous sous une forme humaine. »
      12 Ils appelaient Barnabas Zeus, et Paul Hermès, parce que c'était lui qui prenait la parole.
      13 Le prêtre de Zeus, dont le temple était à l'entrée de la ville, amena des taureaux avec des guirlandes vers les portes. Il voulait, de même que la foule, offrir un sacrifice.
      14 Quand ils apprirent cela, les apôtres Barnabas et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent vers la foule
      15 en s'écriant : « Pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi, nous sommes des êtres humains de la même nature que vous, et nous vous apportons une bonne nouvelle en vous appelant à renoncer à ces idoles sans consistance pour vous tourner vers le Dieu vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s'y trouve.
      16 Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies.
      17 Pourtant, il n'a pas cessé de rendre témoignage à ce qu'il est par le bien qu'il fait : il vous envoie du ciel les pluies et les saisons fertiles, il vous comble de nourriture et remplit votre cœur de joie. »
      18 C’est à peine s’ils purent, par ces paroles, empêcher la foule de leur offrir un sacrifice.
      19 Alors arrivèrent d'Antioche et d'Iconium des Juifs qui gagnèrent la foule. Après avoir lapidé Paul, ils le traînèrent hors de la ville, pensant qu'il était mort.
      20 Cependant, quand les disciples l'entourèrent, il se leva et entra dans la ville. Le lendemain, il partit pour Derbe avec Barnabas.
      21 Après avoir évangélisé cette ville et fait un certain nombre de disciples, ils retournèrent à Lystre, à Iconium et à Antioche.
      22 Ils fortifiaient l'esprit des disciples, les encourageaient à persévérer dans la foi et disaient : « C'est à travers beaucoup de difficultés qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. »
      23 Ils désignèrent des anciens dans chaque Eglise et, après avoir prié et jeûné, ils les confièrent au Seigneur en qui ils avaient cru.
      24 Traversant ensuite la Pisidie, ils vinrent en Pamphylie.
      25 Ils annoncèrent la parole à Perge, puis ils descendirent à Attalie.
      26 De là ils embarquèrent pour Antioche, leur point de départ, où on les avait confiés à la grâce de Dieu pour la tâche qu'ils venaient d'accomplir.
      28 Ils restèrent assez longtemps avec les disciples.

      Actes 15

      1 Quelques hommes venus de Judée enseignaient les frères en disant : « Si vous n'êtes pas circoncis selon la coutume de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés. »
      2 Paul et Barnabas eurent un vif débat et une vive discussion avec eux. Les frères décidèrent alors que Paul, Barnabas et quelques-uns d’entre eux monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens pour traiter cette question.
      3 Envoyés donc par l'Eglise, ils traversèrent la Phénicie et la Samarie en racontant la conversion des non-Juifs, et ils causèrent une grande joie à tous les frères et sœurs.
      4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l'Eglise, les apôtres et les anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.
      5 Alors quelques croyants issus du parti des pharisiens se levèrent en disant qu'il fallait circoncire les non-Juifs et leur ordonner de respecter la loi de Moïse.
      6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette question.
      7 Il y eut une longue discussion. Pierre se leva alors et leur dit : « Mes frères, vous savez que, dès les premiers jours, Dieu a fait un choix parmi nous : il a décidé que les non-Juifs entendraient par ma bouche la parole de l'Evangile et croiraient.
      8 Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous.
      9 Il n'a fait aucune différence entre eux et nous, puisqu'il a purifié leur cœur par la foi.
      10 Maintenant donc, pourquoi provoquer Dieu en imposant aux disciples des exigences que ni nos ancêtres ni nous n'avons été capables de remplir ?
      11 Nous croyons au contraire que c'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous sommes sauvés, tout comme eux. »
      12 Toute l'assemblée garda le silence et l'on écouta Barnabas et Paul raconter tous les signes miraculeux et les prodiges que Dieu avait accomplis par leur intermédiaire au milieu des non-Juifs.
      13 Lorsqu'ils eurent fini de parler, Jacques prit la parole et dit : « Mes frères, écoutez-moi !
      14 Simon a raconté comment dès le début Dieu est intervenu pour choisir parmi les nations un peuple qui porte son nom.
      15 Cela s'accorde avec les paroles des prophètes, puisqu’il est écrit :
      16 Après cela, je reviendrai, je relèverai de sa chute la tente de David, je réparerai ses ruines et je la redresserai ;
      17 alors le reste des hommes cherchera le Seigneur, ainsi que toutes les nations appelées de mon nom, dit le Seigneur qui fait [tout] cela
      18 et de qui cela est connu de toute éternité.
Afficher tous les 345 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider