Dictionnaire Biblique de Top Bible

PENTECÔTE

Une des grandes fêtes juives, devenue une fête chrétienne. Son nom est grec : pentecostè ; il date du judaïsme postérieur et signifie littéralement « le cinquantième » (sous-ent., jour), parce qu'on célébrait cette fête cinquante jours après celle de la Pâque.

1.

La fête de Pentecôte s'appelait primitivement « fête des semaines » (cf. Ex 34:22, De 16:10) à cause de ces sept semaines qui la séparaient de la Pâque. On l'appelait aussi « fête de la moisson », ou encore « fête (ou jour) des prémices » (No 28:26) à cause des offrandes qu'on apportait à l'autel ce jour-là. La Pentecôte a donc été tout d'abord une fête essentiellement agricole, fête d'actions de grâces célébrée quand tout l'orge et tout le froment avaient été coupés et mis en gerbes. Et parce qu'elle terminait la moisson, on trouve quelquefois pour la désigner, dans la littérature juive, le mot araméen atsarta, qui signifie proprement » clôture, fermeture » (cf. Josèphe, Ant., III, 10:6).

Pour l'histoire et la description de cette fête israélite aux diverses époques, voir Fêtes, passim

Les rabbins n'étaient pas tout à fait d'accord pour la fixation de la date de Pentecôte, qui durait un jour (deux toutefois dans le judaïsme des derniers temps). Sans entrer ici dans les raisons assez subtiles de cette divergence de vues, nous dirons que l'habitude chez les Juifs du temps de Jésus était de célébrer la Pentecôte le 6 du mois de sivan, correspondant à notre mois de juin. Fête de la moisson, la Pentecôte n'a pas eu, pendant très longtemps, d'autre signification. Mais, à une époque qu'il est d'ailleurs impossible de préciser, elle a fini par changer de caractère : elle est devenue, dans la littérature talmudique, le mémorial de la promulgation de la Loi sur le Sinaï (Pesakh, 68:6). Le célèbre rabbin Maïmonides a écrit (Guide des Égarés, 3:43) : « La fête des sept (jours) est ce jour où la Loi a été donnée. » Dans les liturgies de la synagogue, Pentecôte est appelée « fête de la promulgation de la Loi », et tout le rituel de la fête est inspiré de cette signification. D'après une certaine façon de comprendre Ex 19:1 et suivants, une cinquantaine de jours représentait à peu près l'intervalle qui a dû s'écouler de la célébration de la Pâque à la promulgation de la Loi. C'est là qu'il faut chercher, semble-t-il, la raison de cette identification de la fête de la Moisson avec celle du don de la Loi. Mais le fait que pendant l'année sabbatique on lisait la Loi devant tout le peuple à la fête des Tabernacles, et non à la Pentecôte, suffirait à démontrer l'origine tardive de cette seconde signification. Voir De 31:10-13.

2.

Pour les chrétiens, la Pentecôte (cinquante jours après Pâques) rappelle l'effusion du Saint-Esprit sur les apôtres rassemblés dans la chambre haute à Jérusalem (Ac 2), effusion qui fut accompagnée de phénomènes extraordinaires (bruit venant du ciel et semblable à un violent coup de vent ; apparition de « langues ressemblant à des flammes » ; glossolalie). Pentecôte est aussi, peut-on dire, le jour de naissance de l'Église chrétienne.

Il paraît tout à fait vraisemblable que, dans les premières Églises judéo-chrétiennes, on ait rappelé solennellement, chaque année, au moment de la célébration de la Pentecôte juive, le souvenir de l'envoi du Saint-Esprit et de ses manifestations visibles. Mais rien ne nous autorise à affirmer qu'il y ait eu, dès les débuts de l'Église chrétienne, une fête spéciale de Pentecôte au sens précis où nous l'entendons maintenant. De même que, sous l'ancienne alliance, la fête de la Pâque et celle de Pentecôte étaient en étroite relation au point d'être considérées en quelque sorte comme n'étant chacune d'elles qu'une partie, qu'un épisode d'une même grande solennité, ainsi la fête chrétienne de Pentecôte a été mise de très bonne heure en étroit rapport avec celle de Pâques : c'est seulement parce que le Christ a été immolé sur la croix et parce qu'il est ressuscité d'entre les morts qu'a pu avoir lieu l'effusion de l'Esprit. (cf. Jn 16:7-12 et suivant) La Pentecôte a pu être alors considérée comme la fête des prémices de l'Esprit.

Enfin, en conformité avec l'interprétation tardive de la Pentecôte juive comme cérémonie commémorative du don de la Loi, la Pentecôte chrétienne a pu être comprise à juste titre comme la fête de la promulgation de la Loi nouvelle, de celle qui est inscrite non plus sur des tables de pierre, mais dans les coeurs par suite du baptême du Saint-Esprit, selon la belle prophétie de Jer 31:31,33. A vrai dire, c'est tout l'intervalle qui sépare Pâques de Pentecôte qui était considéré par les premiers chrétiens comme un temps de fête, rappelant tout ensemble la résurrection du Seigneur, le temps qu'il a encore passé sur la terre jusqu'à son ascension auprès du Père, l'attente du Saint-Esprit par les apôtres et son envoi par le Maître glorifié, le jour de Pentecôte (voir Tert., De Bapt., 19, et De idol., 14 ; Orig., Contra Cels., 8:22 ; Const. Apost., 5 20). Aussi, pendant toute cette période de cinquante jours, on ne jeûnait pas et l'on ne s'agenouillait pas pour la prière (Tert., De Corona Milit., 3). C'est seulement plus tard que chacune des. trois fêtes de Pâques, de l'Ascension et de Pentecôte eut, si l'on peut ainsi dire, son existence propre. Le concile d'Elvire, en 305, limita à une seule journée la durée de la célébration de la Pentecôte ; et c'est à Pentecôte qu'en souvenir du baptême du Saint-Esprit on prit l'habitude dans l'Eglise de baptiser les catéchumènes. M. M.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Exode 19

      1 Le jour même du troisième mois après leur sortie d'Egypte, les Israélites arrivèrent au désert du Sinaï.

      Exode 34

      22 » Tu célébreras la fête des semaines au moment des premières moissons de blé, et la fête de la récolte à la fin de l'année.

      Lévitique 6

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Donne cet ordre à Aaron et à ses descendants : Voici la loi de l'holocauste. L'holocauste restera sur le foyer de l'autel toute la nuit jusqu'au matin et le feu brûlera sur l'autel.
      3 Le prêtre mettra sa tunique de lin et mettra des caleçons sur son corps, il enlèvera la cendre faite par le feu qui aura brûlé l'holocauste sur l'autel et il la déposera près de l'autel.
      4 Puis il quittera ses vêtements et en mettra d'autres pour porter la cendre à l’extérieur du camp, dans un endroit pur.
      5 Le feu brûlera sur l'autel, il ne s'éteindra pas. Chaque matin, le prêtre y allumera du bois, arrangera l'holocauste et brûlera la graisse des sacrifices de communion.
      6 Le feu brûlera constamment sur l'autel, il ne s'éteindra pas.
      7 » Voici la loi de l'offrande. Les descendants d'Aaron la présenteront devant l'Eternel, devant l'autel.
      8 Le prêtre prélèvera une poignée de la fleur de farine et de l'huile avec tout l'encens ajouté à l'offrande et il brûlera cela sur l'autel comme souvenir dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      9 Aaron et ses descendants mangeront ce qui restera de l'offrande ; ils le mangeront sans levain, dans un lieu saint, dans le parvis de la tente de la rencontre.
      10 On ne le cuira pas avec du levain. C'est la part que je leur ai donnée de mes offrandes passées par le feu. C'est une chose très sainte, tout comme le sacrifice d'expiation et le sacrifice de culpabilité.
      11 Tout homme parmi les descendants d'Aaron en mangera. C'est une prescription perpétuelle pour vous au fil des générations, au sujet des offrandes passées par le feu pour l'Eternel : tous ceux qui y toucheront seront saints. »
      12 L'Eternel dit à Moïse :
      13 « Voici l'offrande qu'Aaron et ses fils feront à l'Eternel, le jour où ils recevront l'onction : 2 litres de fleur de farine comme offrande perpétuelle, moitié le matin et moitié le soir.
      14 On la préparera à la poêle avec de l'huile et tu l'apporteras frite. Tu la présenteras aussi cuite et en morceaux comme une offrande dont l’odeur est agréable à l'Eternel.
      15 Le prêtre issu d’Aaron qui sera consacré par onction pour lui succéder fera aussi cette offrande. C'est une prescription perpétuelle devant l'Eternel : on la brûlera en entier.
      16 Toute offrande d'un prêtre sera brûlée en entier ; on ne la mangera pas. »
      17 L'Eternel dit à Moïse :
      18 « Transmets ces instructions à Aaron et à ses descendants : Voici la loi du sacrifice d'expiation. C'est à l’endroit où l'on égorge l'holocauste que sera égorgée devant l'Eternel la victime pour le sacrifice d'expiation. C'est une chose très sainte.
      19 Le prêtre qui offrira la victime expiatoire la mangera. Elle sera mangée dans un lieu saint, dans le parvis de la tente de la rencontre.
      20 Tous ceux qui en toucheront la viande seront saints. S'il en rejaillit du sang sur un vêtement, la place sur laquelle il aura rejailli sera lavée dans un lieu saint.
      21 Le vase de terre dans lequel elle aura cuit sera brisé ; si c'est dans un vase en bronze qu'elle a cuit, il sera nettoyé et lavé dans l'eau.
      22 Tout homme parmi les prêtres en mangera. C'est une chose très sainte.
      23 Mais on ne mangera aucune victime dont le sang aura été apporté dans la tente de la rencontre pour faire l'expiation dans le sanctuaire : elle sera brûlée au feu.

      Nombres 28

      26 » Au moment des premières récoltes, lorsque vous présenterez une offrande de produits nouveaux à l'Eternel lors de votre fête des semaines, vous aurez une sainte assemblée. Vous n’effectuerez aucun travail pénible.

      Jérémie 31

      31 *Voici que les jours viennent, déclare l'Eternel, où je conclurai avec la communauté d'Israël et la communauté de Juda une alliance nouvelle.
      33 Mais voici l'alliance que je ferai avec la communauté d'Israël après ces jours-là, déclare l'Eternel : je mettrai ma loi à l’intérieur d'eux, je l'écrirai dans leur cœur, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

      Jean 16

      7 Cependant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m'en aille. En effet, si je ne m'en vais pas, le défenseur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai
      8 et, quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement :
      9 en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi ;
      10 la justice, parce que je vais auprès de mon Père et que vous ne me verrez plus ;
      11 le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé.
      12 » J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant.

      Actes 2

      1 Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble au même endroit.
      2 Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent violent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis.
      3 Des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d'eux.
      4 Ils furent tous remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
      5 Or il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux venus de toutes les nations qui sont sous le ciel.
      6 A ce bruit, ils accoururent en foule, et ils furent stupéfaits parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.
      7 Ils étaient [tous] remplis d'étonnement et d'admiration et ils se disaient [les uns aux autres] : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous galiléens ?
      8 Comment se fait-il donc que nous les entendions chacun dans notre propre langue, notre langue maternelle ?
      9 Parthes, Mèdes, Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée, de la Cappadoce, du Pont, de l'Asie,
      10 de la Phrygie, de la Pamphylie, de l'Egypte, du territoire de la Libye voisine de Cyrène et résidents venus de Rome, Juifs de naissance ou par conversion,
      11 Crétois et Arabes, nous les entendons parler dans notre langue des merveilles de Dieu ! »
      12 Tous remplis d'étonnement et ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres : « Qu'est-ce que cela veut dire ? »
      13 Mais d'autres se moquaient et disaient : « Ils sont pleins de vin doux. »
      14 Alors Pierre, debout avec les onze apôtres, s'exprima d’une voix forte en ces termes : « Hommes de Judée et vous tous qui séjournez à Jérusalem, comprenez ce qui se passe et prêtez l'oreille à mes paroles !
      15 Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car il est neuf heures du matin.
      16 Mais maintenant se réalise ce qu'a dit le prophète Joël :
      17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je déverserai de mon Esprit sur tout être humain ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards auront des rêves.
      18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, durant ces jours-là, je déverserai de mon Esprit et ils prophétiseront.
      19 Je ferai des prodiges en haut dans le ciel et des signes miraculeux en bas sur la terre : du sang, du feu et une vapeur de fumée ;
      20 le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang avant l'arrivée du jour du Seigneur, de ce jour grand et glorieux.
      21 Alors toute personne qui fera appel au nom du Seigneur sera sauvée.
      22 » Israélites, écoutez ces paroles ! Dieu vous a désigné Jésus de Nazareth en accomplissant par lui, au milieu de vous, des miracles, des prodiges et des signes, comme vous le savez vous-mêmes.
      23 Cet homme vous a été livré suivant le projet défini et la prescience de Dieu. [Vous l’avez arrêté, ] vous l'avez fait mourir sur une croix par l’intermédiaire d’hommes impies.
      24 Mais Dieu a brisé les liens de la mort, il l'a ressuscité, parce qu'il n'était pas possible qu’elle le retienne.
      25 En effet, David dit à propos de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé.
      26 C'est pourquoi mon cœur est dans la joie et ma langue dans l'allégresse ; même mon corps reposera avec espérance,
      27 car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts, tu ne permettras pas que ton saint connaisse la décomposition.
      28 Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence.
      29 » Mes frères, qu’il me soit permis de vous parler en toute franchise au sujet du patriarche David : il est mort, il a été enseveli et son tombeau existe encore aujourd'hui parmi nous !
      30 Or il était prophète et il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire surgir [le Messie, ] un de ses descendants, pour le faire asseoir sur son trône.
      31 C'est donc la résurrection du Christ qu'il a prévue et annoncée en disant qu'il ne serait pas abandonné au séjour des morts et que son corps ne connaîtrait pas la décomposition.
      32 » C'est ce Jésus que Dieu a ressuscité, nous en sommes tous témoins.
      33 Elevé à la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis et il l'a déversé, comme vous le voyez et l'entendez [maintenant].
      34 David en effet n'est pas monté au ciel, mais il dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : ‘Assieds-toi à ma droite
      35 jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis ton marchepied.’
      36 Que toute la communauté d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous avez crucifié. »
      37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché et dirent à Pierre et aux autres apôtres : « Frères, que ferons-nous ? »
      38 Pierre leur dit : « Changez d’attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.
      39 En effet, la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »
      40 Et par beaucoup d'autres paroles, il rendait témoignage et les encourageait en disant : « Sauvez-vous de cette génération pervertie ! »
      41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent donc baptisés et, ce jour-là, le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 personnes.
      42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières.
      43 La crainte s'emparait de chacun et il se faisait beaucoup de prodiges et de signes miraculeux par l’intermédiaire des apôtres.
      44 Tous ceux qui croyaient étaient ensemble et ils avaient tout en commun.
      45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens et ils en partageaient le produit entre tous, en fonction des besoins.
      46 Chaque jour, avec persévérance, ils se retrouvaient d’un commun accord au temple ; ils rompaient le pain dans les maisons et ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur.
      47 Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider