Dictionnaire Biblique de Top Bible

PHILIPPES (Ville)

Ville de la Macédoine orientale et jadis de la Thrace (dont il ne reste que des ruines près d'un pauvre village appelé en turc Filibedjik), située sur un promontoire de la chaîne du Pangée, dominant une plaine marécageuse qui s'étend au Nord et à l'Ouest, entourée de montagnes et sillonnée par de nombreux ruisseaux (d'où le premier nom donné à la localité : Crénides =Petites Fontaines). Le cours d'eau principal, nommé Gangas ou Gangitès, ou bien encore Angitès (aujourd'hui A ngista), va se décharger dans le fleuve Strymon, à quelques km. plus à l'ouest. La ville de Crénides, dont le port, Néapolis (aujourd'hui Cavalla), se trouvait à une douzaine de km. au Sud, sur la mer Egée, avait été fondée par des habitants de l'île de Thasos accourus dans cette région pour y exploiter des mines d'or. Vers la moitié du IV e siècle av. J. -C, le roi Philippe II, père d'Alexandre le Grand, ayant annexé à la Macédoine cette contrée jusqu'au fleuve Nestus, rebâtit et fortifia l'ancienne Crénides (qui dès lors prit le nom de Philippes) pour en faire un rempart contre la Thrace et un centre d'exploitation minière. En l'an 168 av. J. -C, Philippes passa, avec toute la Macédoine, sous la domination romaine. C'est aux portes de cette ville que fut livrée une des batailles les plus importantes de l'histoire du monde : les légions d'Octave et d'Antoine triomphèrent de celles des derniers défenseurs de la république, Brutus et Cassius (42 av. J. -C). Ce fut la cause d'une splendeur nouvelle pour la ville, car plusieurs vétérans des cohortes prétoriennes du triumvirat s'y établirent (d'où l'inscr. : Cohor. Proe. Phil., trouvée sur des monnaies de Philippes) ; et quelques années plus tard, après la bataille d'Actium (31 av. J. -C), Octave devenu l'empereur César Auguste (27 av. J. -C.) y cantonna les débris du parti d'Antoine et fit de Philippes une colonie romaine des plus considérables : Colonia Augusta Julia Victrix Philippensium. Chaque colonie romaine était une Rome en miniature. Elle ne dépendait point du gouverneur de la province, étant administrée par des magistrats (duumvirs, préteurs) élus par le sénat de la colonie elle-même et, comme les consuls à Rome, escortés par les licteurs portant le faisceau de verges et la hache (Ac 16:35). Philippes jouissait en outre du droit de cité italienne (jus italicum), qui lui conférait plusieurs privilèges, comme des exemptions d'impôts. Le latin y était la langue commune. --Les religions du Latium y avaient été transportées de toutes pièces ; le polythéisme y était moins compliqué et plus moral qu'ailleurs ; les mystères du Bacchus de Thrace recelaient des idées élevées sur l'immortalité, et le culte de Sabazius renfermait des germes de monothéisme : tout cela préparait les voies à la religion chrétienne. Quant aux Juifs, ils étaient si peu nombreux à Philippes qu'ils ne possédaient pas une synagogue proprement dite ; le jour du sabbat ils se réunissaient hors des portes de la ville, sur les bords du Gangitès, pour y faire leurs ablutions rituelles et leurs prières (Ac 16:13) ; peut-être y avaient-ils un oratoire à ciel ouvert (une proseuque ; du gr. proseukhè)

Ce fut pendant le second voyage missionnaire de Paul que l'Évangile pénétra pour la première fois en Europe. L'apôtre, obéissant à la vision du Macédonien qui l'appelait au secours (Ac 16:9), allait arriver. Il n'avait cependant pas le sentiment d'aborder un nouveau continent, car la distinction entre Asie et Europe n'existait pas encore : l'Asie, la Macédoine, l'Achaïe n'étaient que des provinces d'un seul immense empire. Pour passer de celle d'Asie à celle de Macédoine, il s'embarqua à Troas, accompagné de Silas, Timothée et Luc ; ce dernier n'est pas nommé explicitement dans le récit des Actes (Ac 16:10 et suivants), mais c'est lui qui s'exprime à la première personne du pluriel (voir Luc, 3 et 4). Débarqués à Néapolis, les missionnaires gagnèrent aussitôt par la voie Egnatienne Philippes, qui, d'après le livre des Actes, était « la ville la plus importante de cette partie de la Macédoine » ; voir (Ac 16:12) Paul (ses voyages), III

La fondation de l'Église est racontée dans le livre des Actes (Ac 16:13,40 ; voir Philippiens). L'apôtre ne retourna à Philippes que quelques années plus tard : vers la fin de son séjour à Éphèse, il se rendit en Macédoine à diverses reprises. Sa dernière visite aux chers Philippiens, qu'il appelait « sa joie et sa couronne » (Php 4:1), eut lieu quelques mois avant son arrestation : il passa la semaine de Pâques avec eux (Ac 20:6). Si sa captivité romaine a abouti à la libération (Phi 1:25 2:24), la supposition qu'il ait encore une fois (en 65) visité la Macédoine et Philippes n'est pas invraisemblable (1Ti 1:3). Une quarantaine d'années plus tard, sous le règne de Trajan (98-117), Ignace d'Antioche passa par Philippes, lors de son voyage à Rome où il allait être livré aux bêtes ; les Philippiens entourèrent le vaillant évêque de leurs soins affectueux, et ensuite ils écrivirent, sur sa demande, à l'Église d'Antioche pour la féliciter de la paix recouvrée, et à Polycarpe, évêque de Smyrne, le priant de leur envoyer une copie de toutes les lettres d'Ignace. Polycarpe s'empressa de répondre à leur désir : son épître aux Philippiens a été heureusement conservée, ainsi que sept lettres d'Ignace. Ern. C.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Luc 3

      1 La quinzième année du règne de l'empereur Tibère, Ponce Pilate était gouverneur de la Judée, Hérode tétrarque de la Galilée, son frère Philippe tétrarque du territoire de l'Iturée et de la Trachonite, Lysanias tétrarque de l'Abilène,
      2 et Anne et Caïphe étaient grands-prêtres. C'est alors que la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert,
      3 et Jean parcourut toute la région du Jourdain ; il prêchait le baptême de repentance pour le pardon des péchés,
      4 conformément à ce qui est écrit dans le livre des paroles du prophète Esaïe : C'est la voix de celui qui crie dans le désert : ‘Préparez le chemin du Seigneur, rendez ses sentiers droits.’
      5 Toute vallée sera comblée, toute montagne et toute colline seront abaissées ; ce qui est tortueux sera redressé et les chemins rocailleux seront aplanis.
      6 Et tout homme verra le salut de Dieu.
      7 Il disait donc aux foules qui venaient se faire baptiser par lui : « Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ?
      8 Produisez donc des fruits qui confirment votre changement d’attitude et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes : ‘Nous avons Abraham pour ancêtre !’En effet, je vous déclare que de ces pierres Dieu peut faire naître des descendants à Abraham.
      9 Déjà la hache est mise à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera donc coupé et jeté au feu. »
      10 La foule l'interrogeait : « Que devons-nous donc faire ? »
      11 Il leur répondit : « Que celui qui a deux chemises partage avec celui qui n'en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même. »
      12 Des collecteurs d’impôts vinrent aussi pour se faire baptiser ; ils lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? »
      13 Il leur répondit : « N'exigez rien de plus que ce qui vous a été ordonné. »
      14 Des soldats aussi lui demandèrent : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne commettez ni extorsion ni tort envers personne et contentez-vous de votre solde. »
      15 Le peuple était dans l'attente et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie.
      16 Alors il leur dit : « Moi, je vous baptise d'eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de détacher la courroie de ses sandales. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu.
      17 Il a sa pelle à la main ; il nettoiera son aire de battage et il amassera le blé dans son grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint pas. »
      18 C'est ainsi, avec encore beaucoup d’autres encouragements, que Jean annonçait la bonne nouvelle au peuple.
      19 Cependant, Hérode le tétrarque, à qui Jean faisait des reproches au sujet d'Hérodiade, la femme de son frère [Philippe], et de toutes les mauvaises actions qu'il avait commises,
      20 ajouta encore à toutes les autres celle d'enfermer Jean en prison.
      21 Comme tout le peuple était baptisé, Jésus aussi fut baptisé. Pendant qu'il priait, le ciel s'ouvrit
      22 et le Saint-Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles : « Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute mon approbation. »
      23 Jésus avait environ 30 ans lorsqu'il commença son ministère. Il était, comme on le croyait, fils de Joseph, fils d'Héli,
      24 fils de Matthat, fils de Lévi, fils de Melchi, fils de Jannaï, fils de Joseph,
      25 fils de Mattathias, fils d'Amos, fils de Nahum, fils d'Esli, fils de Naggaï,
      26 fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Sémeï, fils de Josech, fils de Joda,
      27 fils de Joanan, fils de Rhésa, fils de Zorobabel, fils de Shealthiel, fils de Néri,
      28 fils de Melchi, fils d'Addi, fils de Kosam, fils d'Elmadam, fils d'Er,
      29 fils de Joses, fils d'Eliézer, fils de Jorim, fils de Matthat, fils de Lévi,
      30 fils de Siméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d'Eliakim,
      31 fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Nathan, fils de David,
      32 fils d'Isaï, fils d’Obed, fils de Booz, fils de Salmon, fils de Nachshon,
      33 fils d'Aminadab, fils d'Admin, fils d'Arni, fils d'Hetsrom, fils de Pérets, fils de Juda,
      34 fils de Jacob, fils d'Isaac, fils d'Abraham, fils de Thara, fils de Nachor,
      35 fils de Seruch, fils de Ragau, fils de Phalek, fils d'Eber, fils de Sala,
      36 fils de Kaïnam, fils d'Arpacshad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamech,
      37 fils de Mathusala, fils d'Hénoc, fils de Jared, fils de Maléléel, fils de Kaïnan,
      38 fils d'Enos, fils de Seth, fils d'Adam, fils de Dieu.

      Luc 4

      1 Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain. Il fut conduit par l'Esprit dans le désert
      2 où il fut tenté par le diable pendant 40 jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là et, quand cette période fut passée, il eut faim.
      3 Le diable lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »
      4 Jésus lui répondit : « Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement [mais de toute parole de Dieu]. »
      5 Le diable l'emmena plus haut, [sur une haute montagne, ] et lui montra en un instant tous les royaumes de la terre.
      6 Puis il lui dit : « Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes, car elle m'a été donnée et je la donne à qui je veux.
      7 Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. »
      8 Jésus lui répondit : « [Retire-toi, Satan ! En effet, ] il est écrit : C’est le Seigneur, ton Dieu, que tu adoreras et c’est lui seul que tu serviras. »
      9 Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça au sommet du temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas, car il est écrit :
      10 Il donnera, à ton sujet, ordre à ses anges de te garder
      11 et : Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
      12 Jésus lui répondit : « Il est dit : Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu. »
      13 Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable.
      14 Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa réputation gagna toute la région.
      15 Il enseignait dans les synagogues et tous lui rendaient gloire.
      16 Jésus se rendit à Nazareth où il avait été élevé et, conformément à son habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,
      17 et on lui remit le livre du prophète Esaïe. Il le déroula et trouva l'endroit où il était écrit :
      18 L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a consacré par onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé [pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, ]
      19 pour proclamer aux prisonniers la délivrance et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour proclamer une année de grâce du Seigneur.
      20 Ensuite, il roula le livre, le remit au serviteur et s'assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur lui.
      21 Alors il commença à leur dire : « Aujourd'hui cette parole de l'Ecriture, que vous venez d'entendre, est accomplie. »
      22 Tous lui rendaient témoignage ; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche et ils disaient : « N'est-ce pas le fils de Joseph ? »
      23 Jésus leur dit : « Vous allez sans doute me citer ce proverbe : ‘Médecin, guéris-toi toi-même’, et vous me direz : ‘Fais ici, dans ta patrie, tout ce que, à ce que nous avons appris, tu as fait à Capernaüm.’ »
      24 Il leur dit encore : « Je vous le dis en vérité, aucun prophète n'est bien accueilli dans sa patrie.
      25 Je vous le déclare en toute vérité : il y avait de nombreuses veuves en Israël à l’époque d'Elie, lorsque le ciel a été fermé 3 ans et 6 mois et qu'il y a eu une grande famine dans tout le pays.
      26 Cependant, Elie n’a été envoyé vers aucune d'elles, mais seulement vers une veuve de Sarepta, dans le pays de Sidon.
      27 Il y avait aussi de nombreux lépreux en Israël à l’époque du prophète Elisée, et cependant aucun d'eux n’a été purifié, mais seulement Naaman le Syrien. »
      28 Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu'ils entendirent ces paroles.
      29 Ils se levèrent, le chassèrent de la ville et le menèrent jusqu'à un escarpement de la montagne sur laquelle leur ville était construite, afin de le précipiter dans le vide.
      30 Mais Jésus passa au milieu d'eux et s'en alla.
      31 Il descendit à Capernaüm, ville de la Galilée, et il les enseignait le jour du sabbat.
      32 On était frappé par son enseignement, car il parlait avec autorité.
      33 Dans la synagogue se trouvait un homme qui avait un esprit démoniaque impur. Il s'écria d'une voix forte :
      34 « Ah ! Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : le Saint de Dieu. »
      35 Jésus le menaça en disant : « Tais-toi et sors de cet homme. » Le démon jeta l'homme au milieu de l'assemblée et sortit de lui sans lui faire aucun mal.
      36 Tous furent saisis de frayeur, et ils se disaient les uns aux autres : « Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! »
      37 Et sa réputation gagna toute la région.
      38 En sortant de la synagogue, il se rendit à la maison de Simon. La belle-mère de Simon avait une forte fièvre et on lui demanda d'intervenir en sa faveur.
      39 Il se pencha sur elle, menaça la fièvre, et la fièvre la quitta. Elle se leva immédiatement et se mit à les servir.
      40 Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il guérit chacun d'eux en posant les mains sur lui.
      41 Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes en criant et en disant : « Tu es [le Messie, ] le Fils de Dieu. » Mais il les reprenait sévèrement et ne leur permettait pas de parler, parce qu'ils savaient qu'il était le Messie.
      42 Quand il fit jour, il sortit et se retira dans un endroit désert. Une foule de gens se mirent à sa recherche et arrivèrent jusqu’à lui ; ils voulaient le retenir afin qu'il ne les quitte pas,
      43 mais il leur dit : « Il faut aussi que j'annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu, car c'est pour cela que j'ai été envoyé. »
      44 Et il prêchait dans les synagogues de la Galilée.

      Actes 16

      9 Pendant la nuit, Paul eut une vision ; un Macédonien lui apparut et le supplia : « Passe en Macédoine, secours-nous ! »
      10 Suite à cette vision de Paul, nous avons aussitôt cherché à nous rendre en Macédoine, concluant que le Seigneur nous appelait à y annoncer la bonne nouvelle.
      12 De là nous sommes allés à Philippes qui est la première ville du district de Macédoine et une colonie. Nous avons passé quelques jours dans la ville même.
      13 Le jour du sabbat, nous nous sommes rendus à l’extérieur de la ville, au bord d'une rivière où nous pensions trouver un lieu de prière. Nous nous sommes assis et avons parlé aux femmes qui étaient réunies.
      35 Quand il a fait jour, les juges ont envoyé leurs agents dire au gardien de la prison : « Relâche ces hommes. »
      40 Une fois sortis de la prison, ils sont entrés chez Lydie et, après avoir vu et encouragé les frères et sœurs, ils sont partis.

      Actes 20

      6 De notre côté, après la fête des pains sans levain, nous avons embarqué à Philippes et, au bout de 5 jours, nous les avons rejoints à Troas où nous avons passé 7 jours.

      Philippiens 1

      1 De la part de Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux responsables et aux diacres :

      1 Thessaloniciens 2

      2 Après avoir souffert et avoir été maltraités à Philippes, comme vous le savez, nous avons pris de l'assurance en notre Dieu pour vous annoncer l'Evangile de Dieu à travers bien des combats.

      1 Timothée 1

      3 A mon départ pour la Macédoine, je t'ai encouragé à rester à Ephèse pour donner instruction à certaines personnes de ne pas enseigner d'autres doctrines
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider