Dictionnaire Biblique de Top Bible

PROCHAIN (le)

Hébr. qârôb =proche ; âkh =frère ; âtnîth =semblable ; châkén =voisin, concitoyen ; réa =ami, compagnon (ce dernier terme plus fréquent que tous les autres). Grec plésios, de pelas =près.

La notion du prochain--celui qui est proche--plonge ses racines dans la vie de l'humanité primitive où, pour les nécessités de la défense, on vivait en agglomérations, on voyageait en caravanes. Le prochain, c'était celui qui, vivant près, ayant les mêmes attaches, les mêmes intérêts, pouvait prêter secours ou appeler à l'aide. Plus tard, le prochain devint un membre de la tribu, puis le compatriote. Comme on se groupait pour se défendre, tout individu qui n'était pas du groupe, l'étranger (voir ce mot), fut bientôt considéré, par définition, comme un ennemi.

C'est ainsi que le mot grec allotrios, qui désignait d'abord l'habitant d'un autre pays, signifia l'homme hostile. En latin, hostis =ennemi était encore au temps des Douze Tables le synonyme de non-concitoyen : « Adversus hostem oeterna auctoritas », d'où ces paroles de Didon : « I, soror, atque hostem supplex affare superbum » (Virgile, En., IV, 424), le gothique gast (ï) s, ail. Gast, les mots français hôte (anc. hoste) et... hostile l (cf. Bréal et Bailly, Dict. étym, latin, art. Hostis et Hospes).

Quant au sentiment qui, à travers tous les siècles, a transformé l'étranger en ennemi, les moeurs de la politique avec l'orgueil national, la psychose du prestige, et l'empressement que mettent les peuples à étendre leurs frontières ou à accroître leurs richesses au détriment de leurs voisins, ne l'expliquent que trop sans toutefois le justifier.

Dans l'A. T, la distinction entre le prochain et l'étranger est radicale. Sans doute rencontre-t-on en Israël la loi de l'hospitalité (voir ce mot) poussée assez loin (Ge 18:4,7 19:2 et suivant, Jug 19:20 et suivant, etc., cf. Jug 4:17 et suivants), mais l'étranger n'y est point couvert par la loi protectrice (Ge 31:15, cf. Job 19:15). En suite de la guerre les traitements infligés aux populations étrangères n'avaient point ici la cruauté effroyable pratiquée par les Assyriens, mais tout de même les ordonnances promulguées par De 20:16 ne laissent guère d'illusions sur l'humanité d'Israël. On est soulagé, après avoir lu cette page, de rencontrer des épisodes comme 1Ro 20:31,2Ro 6:22 et suivant, et une recommandation comme celle de Pr 25:21 (cf. Pr 24:1 et Job 31:30) ; peut-être s'agit-il dans ces textes de compatriotes animés de sentiments hostiles.

Le Décalogue (Ex 20), la loi d'amour (Le 19:18) ne concernent que le prochain, c'est-à-dire l'Israélite. Et c'est pourquoi le commandement : « Tu ne tueras point » ne peut, en droit, être invoqué contre la guerre entre nations. La Loi interdit tout sentiment fraternel envers les Moabites, les Amalécites, les Madianites, etc. (De 23:3 et suivants, Ex, 17:16, No 25:17). Jéhovah promet à Israël d'être « l'ennemi de ses ennemis ». (Ex 23:22) Il ne faut pas oublier ici que la grande affaire durant l'époque de la formation religieuse d'Israël était de le protéger contre toute contamination idolâtrique.

La législation mosaïque, en établissant les devoirs envers le prochain =concitoyen, et en faisant de l'accomplissement de ces devoirs une condition de la faveur divine, créait une première cellule d'obligation sociale, et jetait ainsi les fondements d'une universelle fraternité. L'Israélite doit respecter la vie de son prochain (Ex 20:13), ses biens (Ex 20:13, 22:9), son honneur familial (Ex 20:17), ne pas l'accuser faussement (Ex 20:16, cf. Le 19:16), ne pas l'opprimer, (Le 19:13) ne pas se venger de lui (Le 19:18), mais lui faire justice (Le 19:15) et respecter les bornes de son champ. (De 19:14) Tous les devoirs envers le prochain sont résumés dans la formule de Le 19:17 et suivant : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » On sait par les prophètes combien ces règles de conduite étaient violées en Israël.

Au temps des Juifs, les rapports entre frères s'améliorent ; mais par contre, le mépris et la haine pour tout ce qui est étranger s'accentuent. Josèphe raconte que, déjà à Suse, Aman accusait le peuple juif d'être « un peuple ennemi de tous les autres et odieux à tous les hommes » (Ant., XI, 6:5) ; on connaît le jugement de Tacite sur les Juifs « adversus omnes alios hostile odiutn » (Hist., V, 5). Juvénal prétend qu'un Juif ne veut montrer le chemin et indiquer les sources qu'à ses coreligionnaires (Sat., XIV, 103s). On voit bien que saint Paul était fondé à caractériser ainsi ses compatriotes : « déplaisant à Dieu, ennemis de tous les hommes » (1Th 2:15). « Il a été dit aux anciens, rappelle Jésus : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi » (Mt 5:43). La loi hébraïque n'allait pas jusqu'à généraliser ce commandement de haine (voir ce mot). Jésus dans son Évangile commande l'amour même des ennemis. Il répudie l'opposition établie par ses compatriotes entre le prochain et l'étranger, et cela parce que le Père qui est dans les cieux veut que tous les hommes, ses créatures, soient frères sur la terre. Les hommes, qu'ils soient méchants ou bons, reçoivent ses bienfaits paternels ; ils doivent, en conséquence, qu'ils soient amis ou ennemis, être traités comme des frères par quiconque se reconnaît enfant de Dieu (Mt 5:45 23:8 et suivants).

Deux enseignements de Jésus nous donnent la notion évangélique du prochain : l'Oraison dominicale (voir art.), qui doit unir dans une même prière fraternelle toutes les nations (Mt 6:5 et suivants, Mt 28:19 et suivant) ; et la parabole du bon Samaritain, où le voisin exécré, l'ennemi héréditaire, est présenté comme celui qui, ayant exercé la miséricorde, s'est manifesté le prochain du Juif que des brigands avaient laissé pour mort sur le bord de la route (Lu 10:30 et suivants). S'en référant au texte de la loi de Moïse : (Le 19:18) « tu témoigneras de l'amour à ton prochain comme à toi-même », quelques exégètes estiment que le grec a mal rendu ici un hébraïsme : le-réa = « à ton prochain », et que la parole de Jésus a dû être : « lequel de ces trois a manifesté de l'amour au prochain qui était tombé entre les mains des brigands ? » Dans ce cas le prochain aurait été, non le Samaritain secourable, mais le Juif blessé.

La remarque relative à la particule hébraïque le est judicieuse, mais elle ne nous paraît pas devoir être retenue dans le cas présent :

parce que le texte grec de Lu 11 est pas une traduction de l'hébreu ;

parce que d'après les moeurs du temps le Samaritain ne devait nullement se sentir obligé par le texte du Lévitique de tenir un Juif pour son prochain.

Pour un Juif, le prochain c'était le Juif ; pour un Samaritain, le Samaritain. Ici c'est en dehors de tout légalisme et, si j'ose dire, au-dessus de la loi nationale que le bon coeur du Samaritain découvre la loi universelle et l'applique généreusement. Quoi qu'il en soit, le docteur d'Israël reçoit dans cette parabole une leçon qui ne pourrait être dépassée.

Jésus met l'amour pour le prochain si haut qu'il l'égale en valeur à l'amour pour Dieu (Mr 12:31) et fait dépendre de ces deux commandements toute la loi et les prophètes (Mt 22:40,19:19). Il va plus loin : après avoir rappelé la loi d'aimer son prochain comme soi-même, il pose « un commandement nouveau » : (Jn 13:34) « Aimez-vous comme je vous ai aimés.  » Ce qui suppose, non pas seulement que l'on doit traiter les autres comme on se traite soi-même, ou comme on désire être traité, mais que l'on doit s'oublier soi-même, et au besoin se sacrifier soi-même pour assurer le salut du prochain. « Il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15:12 et suivant, rappr. Jn 3:16 et 1Jn 3:16). Voir Amour.

Les épîtres reprennent l'Évangile de Jésus sur l'amour du prochain (Ro 13:10 14:10,1Co 8:13, Eph 4:25,1Jn 5:16, Jas 2:8 4 : et suivant, cf. Mt 5:22 7:3 18:15 et suivants). Pour Paul, « l'amour du prochain est l'accomplissement de la loi » (Ro 13:8 et suivant) ; pour Jean, pratiquer l'amour fraternel, c'est vivre « dans la lumière » (1Jn 2:10,3:10 et suivants) et donner aux autres la seule preuve évidente qu'on « aime Dieu » (Jn 4:20).

Il suffit, disait le « Bayard huguenot » Lanoue, pour que quelqu'un soit notre prochain, qu'il soit homme. Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 18

      4 Permettez qu'on apporte un peu d'eau pour vous laver les pieds et reposez-vous sous cet arbre.
      7 Abraham courut à son troupeau, prit un veau tendre et bon et le donna à un serviteur qui se dépêcha de le préparer.

      Genèse 19

      2 Puis il dit : « Mes seigneurs, entrez donc chez votre serviteur pour y passer la nuit. Vous vous laverez les pieds, vous vous lèverez de bon matin puis vous poursuivrez votre route. » « Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit sur la place. »

      Genèse 31

      15 Ne sommes-nous pas considérées par lui comme des étrangères, puisqu'il nous a vendues et a même mangé notre argent ?

      Exode 17

      16 Il dit : « Parce que les Amalécites se sont attaqués au trône de l'Eternel, il y aura guerre de l'Eternel contre eux de génération en génération. »

      Exode 20

      1 Alors Dieu prononça toutes ces paroles :
      2 « Je suis l'Eternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir d'Egypte, de la maison d'esclavage.
      3 » Tu n'auras pas d'autres dieux devant moi.
      4 » Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni de représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre.
      5 Tu ne te prosterneras pas devant elles et tu ne les serviras pas, car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Je punis la faute des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me détestent,
      6 et j’agis avec bonté jusqu'à 1000 générations envers ceux qui m'aiment et qui respectent mes commandements.
      7 » Tu n’utiliseras pas le nom de l'Eternel, ton Dieu, à la légère, car l'Eternel ne laissera pas impuni celui qui utilisera son nom à la légère.
      8 » Souviens-toi de faire du jour du repos un jour saint.
      9 Pendant 6 jours, tu travailleras et tu feras tout ce que tu dois faire.
      10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Eternel, ton Dieu. Tu ne feras aucun travail, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton esclave, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui habite chez toi.
      11 En effet, en 6 jours l'Eternel *a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et *il s'est reposé le septième jour. Voilà pourquoi l'Eternel a béni le jour du repos et en a fait un jour saint.
      12 * » Honore ton père et ta mère afin de vivre longtemps dans le pays que l'Eternel, ton Dieu, te donne.
      13 » Tu ne commettras pas de meurtre.
      14 » Tu ne commettras pas d'adultère.
      15 » Tu ne commettras pas de vol.
      16 » Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.
      17 » Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son esclave, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni quoi que ce soit qui lui appartienne. »
      18 Tout le peuple entendait les coups de tonnerre et le son de la trompette et voyait les flammes de la montagne fumante. A ce spectacle, le peuple tremblait et se tenait à bonne distance.
      19 Ils dirent à Moïse : « Parle-nous, toi, et nous écouterons ; mais que Dieu ne nous parle pas, sinon nous mourrions. »
      20 Moïse dit au peuple : « N’ayez pas peur, car c'est pour vous mettre à l'épreuve que Dieu est venu et c'est pour que vous ayez sa crainte devant les yeux afin de ne pas pécher. »
      21 Le peuple restait à bonne distance, mais Moïse s'approcha de la nuée où se trouvait Dieu.
      22 L'Eternel annonça à Moïse : « Voici ce que tu diras aux Israélites : ‘Vous avez vu que je vous ai parlé depuis le ciel.
      23 Vous ne ferez pas de dieux en argent et en or pour me les associer ; vous ne vous en ferez pas.
      24 C’est un autel en terre que tu me construiras et tu y offriras tes holocaustes et tes sacrifices de communion, tes pièces de petit et de gros bétail. Partout où je rappellerai mon nom, je viendrai vers toi et te bénirai.
      25 Si tu me construis un autel de pierre, tu ne le feras pas en pierres taillées, car en passant ton ciseau sur la pierre, tu la rendrais profane.
      26 Tu ne monteras pas à mon autel par des marches afin de ne pas dévoiler ta nudité.’

      Exode 22

      9 » Si un homme confie à un autre la garde d’un âne, un bœuf, un agneau ou un autre animal et que l'animal meure, se casse un membre ou soit enlevé sans que personne ne l'ait vu,

      Exode 23

      22 Mais si tu l’écoutes et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l'ennemi de tes ennemis et l'adversaire de tes adversaires.

      Lévitique 19

      13 » Tu n’exploiteras pas ton prochain et tu ne prendras rien par violence. Tu ne garderas pas chez toi jusqu'au lendemain la paie d’un salarié.
      15 » Tu ne commettras pas d'injustice dans tes jugements : tu n’avantageras pas le faible et tu ne favoriseras pas non plus le grand, mais tu jugeras ton prochain avec justice.
      16 » Tu ne propageras pas de calomnies parmi ton peuple et tu ne t’attaqueras pas à la vie de ton prochain. Je suis l'Eternel.
      17 Tu ne détesteras pas ton frère dans ton cœur, mais tu veilleras à reprendre ton prochain, ainsi tu ne te chargeras pas d'un péché à cause de lui.
      18 Tu ne te vengeras pas et tu ne garderas pas de rancune contre les membres de ton peuple. *Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l'Eternel.

      Nombres 25

      17 « Traite les Madianites en ennemis et tuez-les.

      Juges 4

      17 Toujours à pied, Sisera se réfugia dans la tente de Jaël, la femme de Héber le Kénien. En effet, il y avait paix entre Jabin, le roi de Hatsor, et la famille de Héber le Kénien.

      Juges 19

      20 Le vieil homme dit : « Que la paix soit avec toi ! Je me charge de tous tes besoins, tu ne passeras pas la nuit sur la place. »

      Job 19

      15 Ceux qui séjournent chez moi et mes servantes me considèrent comme un étranger, je ne suis plus à leurs yeux qu'un inconnu.

      Job 31

      30 Non ! Je n'ai pas permis à ma bouche de pécher en demandant sa mort dans une malédiction.

      Proverbes 24

      1 Ne sois pas jaloux des hommes méchants et ne désire pas être en leur compagnie,

      Proverbes 25

      21 *Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s'il a soif, donne-lui à boire,

      Matthieu 5

      22 Mais moi je vous dis : Tout homme qui se met [sans raison] en colère contre son frère mérite de passer en jugement ; celui qui traite son frère d’imbécile mérite d'être puni par le tribunal, et celui qui le traite de fou mérite d'être puni par le feu de l'enfer.
      43 » Vous avez appris qu'il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu détesteras ton ennemi.’
      45 afin d'être les fils de votre Père céleste. En effet, il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

      Matthieu 6

      5 » Lorsque tu pries, ne sois pas comme les hypocrites : ils aiment prier debout dans les synagogues et aux coins des rues pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense.

      Matthieu 7

      3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?

      Matthieu 18

      15 » Si ton frère a péché [contre toi], va et reprends-le seul à seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.

      Matthieu 19

      19 honore ton père et ta mère et tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

      Matthieu 22

      40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. »

      Matthieu 23

      8 Mais vous, ne vous faites pas appeler maîtres, car un seul est votre maître, [c'est le Christ, ] et vous êtes tous frères.

      Matthieu 28

      19 Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit

      Marc 12

      31 Voici le deuxième : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. »

      Luc 10

      30 Jésus reprit la parole et dit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba entre les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s'en allèrent en le laissant à moitié mort.

      Luc 11

      2 Il leur dit : « Quand vous priez, dites : ‘[Notre] Père [céleste] ! Que la sainteté de ton nom soit respectée, que ton règne vienne, [que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. ]
      3 Donne-nous chaque jour notre pain quotidien ;
      4 pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à toute personne qui nous offense, et ne nous expose pas à la tentation, [mais délivre-nous du mal. ]’ »
      5 Il leur dit encore : « Supposons que l'un de vous ait un ami et qu'il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire : ‘Mon ami, prête-moi trois pains,
      6 car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi et je n'ai rien à lui offrir.’
      7 Supposons que, de l'intérieur de sa maison, cet ami lui réponde : ‘Ne m'ennuie pas, la porte est déjà fermée, mes enfants et moi sommes au lit, je ne peux pas me lever pour te donner des pains.’
      8 Je vous le dis, même s'il ne se lève pas pour les lui donner parce que c'est son ami, il se lèvera à cause de son insistance et lui donnera tout ce dont il a besoin.
      9 Et moi, je vous dis : Demandez et l'on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l'on vous ouvrira.
      10 En effet, tous ceux qui demandent reçoivent, celui qui cherche trouve et l'on ouvrira à celui qui frappe.
      11 Quel père parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ? Ou bien s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d'un poisson ?
      12 Ou bien s'il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ?
      13 Si donc, mauvais comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, le Père céleste donnera d’autant plus volontiers le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. »
      14 Jésus chassa un démon qui était muet. Lorsque le démon fut sorti, le muet se mit à parler, et la foule fut dans l'admiration.
      15 Cependant, quelques-uns dirent : « C'est par Béelzébul, le prince des démons, qu'il chasse les démons. »
      16 D'autres, pour le mettre à l'épreuve, lui demandaient un signe venant du ciel.
      17 Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit : « Tout royaume confronté à des luttes internes est dévasté et les maisons s'écroulent l'une sur l'autre.
      18 Si donc Satan lutte contre lui-même, comment son royaume subsistera-t-il, puisque vous dites que je chasse les démons par Béelzébul ?
      19 Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos disciples, par qui les chassent-ils ? C'est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
      20 Mais si c'est par le doigt de Dieu que je chasse les démons, alors le royaume de Dieu est venu jusqu'à vous.
      21 Lorsqu'un homme fort et bien armé garde sa maison, ce qu'il possède est en sécurité.
      22 Mais, si un autre plus fort que lui survient et le maîtrise, il lui enlève toutes les armes sur lesquelles il comptait et distribue ses biens à d'autres.
      23 Celui qui n'est pas avec moi est contre moi et celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
      24 » Lorsqu'un esprit impur est sorti d'un homme, il va dans des endroits arides pour chercher du repos. Comme il n'en trouve pas, il dit : ‘Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti.’
      25 A son arrivée, il la trouve balayée et bien rangée.
      26 Alors il s'en va prendre sept autres esprits plus mauvais que lui ; ils entrent dans la maison, s'y installent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première. »
      27 Jésus parlait encore quand une femme se mit à lui dire, du milieu de la foule : « Heureux le ventre qui t'a porté ! Heureux les seins qui t'ont allaité ! »
      28 Il répondit : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! »
      29 Comme la foule s'amassait, il se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise ; elle réclame un signe miraculeux, il ne lui sera pas donné d'autre signe que celui de Jonas [le prophète].
      30 En effet, de même que Jonas a été un signe pour les Ninivites, de même le Fils de l'homme en sera un pour cette génération.
      31 Lors du jugement, la reine du Midi se lèvera avec les hommes de cette génération et les condamnera, parce qu'elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon. Or, il y a ici plus que Salomon.
      32 Lors du jugement, les habitants de Ninive se lèveront avec cette génération et la condamneront, parce qu'ils ont changé d’attitude à la prédication de Jonas. Or, il y a ici plus que Jonas.
      33 » Personne n'allume une lampe pour la mettre dans un endroit caché ou sous un seau, mais on la met sur son support, afin que ceux qui entrent voient la lumière.
      34 Ton œil est la lampe de ton corps. Lorsque ton œil est en bon état, tout ton corps est éclairé ; mais lorsque ton œil est en mauvais état, ton corps aussi est dans les ténèbres.
      35 Veille donc à ce que la lumière qui est en toi ne soit pas ténèbres.
      36 Si donc ton corps tout entier est éclairé, sans aucune partie dans les ténèbres, il sera entièrement éclairé comme lorsque la lampe t'éclaire de sa lueur. »
      37 Pendant que Jésus parlait, un pharisien l'invita à dîner chez lui. Il entra et se mit à table.
      38 Le pharisien vit avec étonnement qu'il ne s'était pas lavé avant le repas.
      39 Mais le Seigneur lui dit : « Vous, pharisiens, vous nettoyez l'extérieur de la coupe et du plat, mais à l'intérieur vous êtes pleins d’avidité et de méchanceté.
      40 Hommes dépourvus de bon sens ! Celui qui a fait l'extérieur n'a-t-il pas fait aussi l'intérieur ?
      41 Faites plutôt don de ce que vous avez à l'intérieur, et alors tout sera pur pour vous.
      42 Mais malheur à vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme de la menthe, de la rue et de chaque plante et que vous négligez la justice et l'amour de Dieu ; voilà ce qu'il fallait pratiquer, sans négliger le reste.
      43 Malheur à vous, pharisiens, parce que vous aimez occuper les sièges d'honneur dans les synagogues et être salués sur les places publiques.
      44 Malheur à vous, [spécialistes de la loi et pharisiens hypocrites, ] parce que vous êtes comme des tombeaux qu'on ne remarque pas et sur lesquels on marche sans le savoir. »
Afficher tous les 128 versets relatifs
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider