Dictionnaire Biblique de Top Bible

PROPHÉTESSE

(Hébr. nebîâh ; gr. prophétis.)

La Bible, qui fait à la femme une place si importante dans l'histoire de l'établissement du Royaume de Dieu, ne lui donne presque aucun rôle dans les annales du prophétisme.

A part Débora, la Jeanne d'Arc des Hébreux (Jug 4:4), nous ne trouvons dans l'A. T, que Marie, soeur de Moïse (Ex 15:20), et Hulda, contemporaine du roi Josias (2Ro 22:14), qui soient appelées prophétesses. Pour Marie, No 12:6 prouve que son titre ne lui venait pas de ce qu'elle eût le don de prophétie ; peut-être devait-elle ce qualificatif au fait qu'elle était la soeur du prophète, tout comme la femme d'Ésaïe est appelée « la prophétesse » en tant qu'épouse d'un prophète (Esa 8:3). Quant à Hulda, femme d'un fonctionnaire de Jérusalem, elle apparaît bien avec les caractères d'une envoyée de l'Éternel (2Ro 22:15-20). Le texte hébreu nous signale encore en Noadia (Ne 6:14) une femme qui appartenait au clan des faux prophètes ; mais comme le texte des LXX dit : « Souviens-toi, ô Dieu, de Noadia le prophète, et des autres prophètes qui cherchaient à m'effrayer », et que la Vulg, fait aussi de Noadia un prophète, il est fort possible que nous ayons affaire ici à une erreur du copiste hébreu et que Noadia ait été un homme.

--Le N.T. ne cite qu'un nom de prophétesse : Anne, fille de Phanuel (Lu 2:36). Mais la façon dont Anne est présentée, vivant dans le service du Temple et parlant de l'enfant Jésus après que celui-ci y eut été porté, doit nous conduire à la rapprocher, non des prophétesses de l'ancienne alliance, Débora ou Hulda, mais de celles de la nouvelle alliance, c'est-à-dire des femmes qui, lorsqu'elles y étaient poussées par l'Esprit, telles les quatre filles de l'évangéliste Philippe (Ac 21:9), interprétaient la parole de Dieu et priaient dans les assemblées pour l'édification de l'Église (1Co 11:5).

De l'ensemble des textes relatifs aux prophètes et aux prophétesses dans la Bible, il ressort que le prophétisme se présente sous deux aspects différents. Il manifeste :

Le don accordé à un certain nombre de personnalités de voir dans l'avenir et de prédire au nom de l'Éternel. C'est le don qu'ont possédé avant tout les « hommes de Dieu » dans l'A.T. On trouve une définition de ce mandat prophétique dans De 18:15 et suivants.

Une grâce, qui s'est développée dans la nouvelle alliance ; là, elle a sa source dans la communion avec le Christ en qui les prophéties ont eu leur accomplissement. De cette grâce est née une fonction, que l'apôtre Paul définit en disant aux Corinthiens : « Celui qui prophétise parle aux hommes pour les édifier, les exhorter et les consoler » (1Co 14:3). Dans un cas comme dans l'autre il n'y a pas de distinction entre l'homme et la femme. Voir Prophète (dans le N.T.).

Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Les différentes versions
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...