Dictionnaire Biblique de Top Bible

PUR ET IMPUR

Si l'on veut comprendre les expressions bibliques relatives à la pureté et à l'impureté des objets, des animaux ou des personnes, il faut renoncer pour un instant aux idées que nous nous faisons sur ce sujet. Il convient de ne pas leur attribuer dès l'abord une valeur morale.

L'origine de la distinction entre le pur et l'impur ne nous est point connue. Nous sommes réduits à expliquer l'apparition de cette distinction en faisant des conjectures plus ou moins vraisemblables. Parmi les nombreuses hypothèses proposées, retenons seulement celle selon laquelle l'impureté proviendrait d'une relation avec lés puissances néfastes, avec les esprits mauvais. L'impureté s'opposerait, dans ce cas, à la sainteté, puisqu'on peut considérer que la sainteté provient d'une relation spéciale avec les puissances bienfaisantes, avec les bons esprits, avec Dieu. Impureté et sainteté constitueraient les deux notions cultuelles fondamentales : la première exprimant la qualité des objets, animaux ou personnes qu'il convient de ne point mettre en contact avec les autels, où l'être divin est comme concentré ; la seconde exprimant la qualité des objets, animaux ou personnes qui peuvent entrer en contact avec les autels, parce que déjà ils participent de la qualité des autels, en étant en quelque manière déjà « chargés » de divin.

Il importe de remarquer, en effet, que l'approche des autels et de la divinité n'est pas permise à ce qui est impur ; elle n'est pas non plus sans danger pour ce qui est pur. Certaines circonstances mettent bien en évidence que la pureté n'est pas un état positif, qu'elle est simplement absence d'impureté, et que la sainteté seule, au moins à un stade donné de la pensée religieuse, permettait d'entretenir avec Dieu certaines relations plus étroites que l'impureté interdisait, sans que la pureté les permît. Si tous les objets saints sont purs, tous les objets purs ne sont pas saints et ne jouissent pas des avantages de la sainteté.

L'impureté est une cause de tabou ; c'est-à-dire que l'objet impur ne doit pas être touché, et que l'homme impur doit être mis à part, pour le temps de son impureté.

L'origine de cette interdiction remonte certainement à des sentiments de respect ou de peur, inspirés par la présence des puissances mystérieuses. Au degré de développement où nous voyons l'idée d'impureté dans l'A.T., l'interdiction du contact constitue une mesure en quelque sorte préventive. Elle n'a plus de caractère religieux, parce que l'impureté, dégagée de ses origines, apparaît comme un mal indépendamment de la présence supposée des esprits mauvais. Elle est une mesure de caractère cultuel et social, relevant d'une législation beaucoup plus que d'une conviction de la conscience religieuse.

A noter que la contagion de l'impureté ne nous est jamais présentée comme dangereuse ; elle est un désagrément, voilà tout ; il n'en va pas de même pour la sainteté, dont la contagion peut causer la mort.

Les interdictions qui pèsent sur tout ce qui est impur poussent l'homme à vouloir faire sortir de ce fâcheux état ce que la contagion y a mis accidentellement, et ce qui s'y trouve pour des raisons intrinsèques. Voilà le rôle de la purification, qui a dû être à l'origine quelque opération destinée à rompre les liens qui unissaient l'objet impur aux puissances occultes indésirables. La purification dans l'A. T, ne paraît pas supposer la présence de ces puissances. Une interprétation de certains rites de purification pourrait, il est vrai, permettre de reconnaître en eux l'héritage de pratiques de caractère plus spécifiquement magique. Toutefois, loin de s'imposer, ces interprétations restent toujours délicates et incertaines. Le fait dont nous avons à tenir compte, c'est qu'un être ou un objet impur, en règle générale, ne sera remis au rang des objets purs, c'est-à-dire rendu à la vie et à l'usage courants, qu'après l'écoulement de certains délais et l'accomplissement de certains rites très précisément fixés.

Il convient d'ajouter, pour pousser une comparaison instructive, que la sainteté qui permet l'approche des autels n'est point l'objet de rites destinés à débarrasser personne des interdictions qu'elle provoque ; au contraire, en certaines occasions s'opère une « sanctification », dont le but primitif a dû être d'accroître la sainteté, c'est-à-dire de resserrer les liens unissant l'objet considéré avec les puissances bienfaisantes.

Comme nous l'avons laissé entendre, la notion d'impureté dans l'A. T, ne se présente point avec les caractères d'une notion primitive. On s'en convaincra, dès que l'on essaiera d'apporter une explication rendant compte de l'origine de tous les cas d'impureté. Cette explication n'a pas pu être fournie. Cela tient probablement au fait que l'idée d'impureté, dont on ne retenait plus que le tabou, a été en quelque sorte utilisée au cours des siècles pour mettre à part ce que l'on considérait comme incompatible avec l'intérêt général ou avec le culte de JVHH. C'est ainsi que l'impureté, telle que l'A. T, en parle, peut avoir pour cause la répulsion instinctive de l'homme pour certains objets, ou son désir de préserver la société civile de certains maux, ou encore le souci des autorités religieuses de sauvegarder la sainteté cultuelle du peuple.

On rencontre encore une grande difficulté quand on veut préciser le caractère de l'impureté. Les Juifs y ont-ils vu quelque qualité matérielle, comme une espèce de souillure comparable à la saleté d'un objet, d'un corps ? On le croirait dans certains cas, mais dans quelques autres la souillure semble être morale ; et, dans ces cas-là en effet, aucun rite de purification ne suffit pour effacer la souillure : il faut enlever celui qui a péché. (voir Le 18:24,30) Impureté semble bien alors un synonyme d'immoralité. A propos de l'impureté du lépreux, on peut saisir facilement cette ambiguïté : l'impureté dure jusqu'à la guérison, ce qui nous invite à lui attribuer un caractère physique ; cependant la purification exige encore un acte cultuel, de caractère moral et religieux.

Pour conclure, disons que l'impureté est une notion d'origine religieuse mais dont l'usage a fatalement étendu le sens et altéré le caractère religieux. Ce qui offrait quelque caractère défectueux, désagréable ou repoussant, était attribué aux esprits mauvais, considéré comme leur oeuvre, et pour cette raison repoussé avec horreur et méfiance. On s'explique donc aisément le choix du terme que les Hébreux employèrent pour exprimer l'idée d'impureté : tâmé, qui signifie « trouble, altéré, sali ». Tout naturellement, l'impureté fut considérée comme une circonstance inconciliable avec le culte au cours duquel on s'approche de Dieu. D'une part, il n'était pas possible de s'approcher d'une divinité lorsqu'on était considéré comme sous la puissance d'une divinité contraire, hostile. D'autre part, il n'était pas bienséant de croire que la divinité pourrait prendre plaisir à ce que l'homme avait en horreur. Par extension de l'idée primitive, furent considérés comme impurs ceux qui avaient eu une conduite « abominable ». Eux non plus ne pouvaient participer au culte ; on considéra même qu'ils ne devaient plus faire partie du peuple.

Etudions maintenant les cas d'impureté, en prenant les faits comme l'A. T, les donne.

Les Hébreux, comme presque tous les peuples, à un moment de leur développement, ont considéré avec une crainte extrême le mystère dont s'enveloppent les fonctions créatrices de l'homme. Il n'est pas certain que les relations sexuelles aient été considérées comme source d'impureté ; Le 15:18 et suivantemble seulement indiquer qu'il y avait impureté dans certains cas. Quoi qu'il en soit, l'impureté menaçait de telles relations ; aussi le guerrier qui part en campagne doit-il s'abstenir des femmes, afin de conserver pour la guerre, qui est un acte de nature religieuse ; l'état que requiert tout acte cultuel (1Sa 21:5). Pour cette raison, sans doute, était-on exempt du service militaire pendant une année à partir du mariage (De 24:5).

Les caprices des organes génitaux de l'homme et de la femme déterminaient aussi l'impureté (voir Le 15 et No 5:2 pour l'homme ; Le 15:19-24 pour la femme). De même l'accouchement (Le 12) ; mais ici, selon Le 12:2, c'est probablement l'effusion du sang qui en est cause, au moins autant que le mystère en soi.

Le sang (voir ce mot) était considéré comme le siège de la vie (De 12:23) ; les Hébreux le respectaient pour cette raison. Sa présence dans le corps d'un animal mort accidentellement, et non dûment saigné, avait pour effet de souiller celui qui en consommait la chair (Le 17:10-15 22:8, cf. 1Sa 14:32 et suivants). Il est intéressant de relever que, dans ce cas, la souillure provenait d'un objet qui n'a jamais été considéré comme impur. Le sang, en effet, était ce qu'on pouvait offrir de plus précieux à Dieu ; il était en quelque sorte le principe des sacrifices. L'impureté prenait donc ici un caractère moral, elle était le résultat d'une faute, elle affectait un agent moral. D'après Le 17:10, il n'y aurait pas eu de purification à laquelle pût recourir l'homme coupable d'avoir mangé du sang ; il devait être retranché du peuple.

Les Juifs ont attribué à la plus haute antiquité la distinction des animaux purs et des animaux impurs. D'après Ge 7:2 8:20, déjà Noé la connaissait.

Les raisons de cette répartition n'en sont pas plus claires pour nous aujourd'hui. Dans Le 11 et De 14:4 et suivants se trouvent une liste détaillée et quelques renseignements sur les animaux purs et impurs. On a parfois voulu faire remonter l'impureté des animaux à des croyances totémiques ; les tribus, croyant à des liens de parenté avec certains animaux, s'abstenaient de manger leur chair, et même de les tuer. Après la disparition du totémisme, la ségrégation de plusieurs espèces animales aurait subsisté, sous le couvert du tabou de l'impureté. Ou bien, une diffamation aurait pesé sur ces bêtes parce qu'elles avaient été vénérées en un temps d'idolâtrie. On ne peut repousser absolument toute influence des idées totémiques ; mais les vestiges en sont si rares qu'il est incroyable qu'elles justifient tant de cas d'impureté.

Il n'est pas impossible que telles bêtes rapaces aient été rangées parmi les animaux impurs parce qu'elles se nourrissaient de cadavres, et mangeaient ainsi beaucoup de sang. D'autres ont pu paraître impures parce que leurs qualités comestibles étaient si médiocres, qu'elles ne devaient pas plus servir aux sacrifices offerts à Dieu qu'à la consommation courante. D'autres encore ont été considérées comme impures parce qu'elles ressemblaient à des bêtes particulièrement détestées, et que les Juifs tenaient pour impures par suite de l'horreur qu'elles leur inspiraient ; ainsi les poissons sans écailles et sans nageoires, explicitement distingués des autres, à cause de leur ressemblance avec « ce qui rampe » (Le 11:9).

Il n'est pas nécessaire de multiplier les explications avec les exemples. Le lecteur se rend compte que des hypothèses explicatives très diverses sont également acceptables, ce qui jette sur toutes un voile d'incertitude.

Tout cadavre souillait, qu'il fût humain (Le 21:1, No 19:11) ou animal (Le 11:8,25,28,39 No 19:22). Comme nous l'avons dit, c'est la présence du sang dans un cadavre qui en faisait une occasion de souillure (Le 22:8). Lorsqu'il s'agit de la dépouille mortelle de l'homme, l'impureté s'étend à la tente dans laquelle elle est déposée, à ceux qui y pénètrent et aux vases sans couvercle qui s'y trouvent (No 19:14). On remarquera la puissance expansive de cette impureté, qui ne paraît pas sans relation avec la crainte des mauvais esprits que la mort a toujours engendrée chez l'homme. Un cadavre humain en plein air, même de simples ossements, un sépulcre seulement, suffisent à souiller pour sept jours celui qui les touche. Voilà pourquoi, sans doute, les sépulcres étaient blanchis (on pouvait plus aisément les éviter ; voir l'allusion que Jésus fait à cela : Mt 23:27 ; cf. fig. 283). Voilà aussi ce qui imposait au guerrier, après le combat, la purification dont parle No 31:19. Voilà enfin pourquoi l'auteur d'un homicide involontaire souillait le pays (No 35 ; le meurtrier « avec préméditation » était passible de la mort), devait fuir dans une ville de refuge (voir art.) et y attendre la mort du grand-prêtre (on ne s'explique pas cette dernière prescription).

Il y a lieu de croire que l'impureté du butin de guerre tient à celle du champ de bataille lui-même (No 31:23).

La dernière catégorie d'êtres impurs à signaler groupe les cas de maladies de la peau, notamment ce que l'on appelait lèpre (voir ce mot), en réalité l'éléphantiasis (Le 13,14, No 5:2).

Tels sont les principaux cas d'impureté. Disons quelques mots des rites de purification qui permettaient à la personne souillée de reprendre sa place dans la vie, et qui rendaient les objets utilisables à nouveau. L'impureté avait des degrés de gravité. La moins grave se purifiait par un lavage et prenait fin au soir du jour où elle avait été contractée (Le 15:5,11). L'impureté qu'entraînaient les pertes cataméniales durait sept jours et exigeait, outre le lavage du corps et des vêtements, le sacrifice de deux tourterelles ou pigeons (Le 15:19-30). L'impureté qu'entraînait une naissance s'étendait à quarante jours pour un garçon, à quatre-vingts pour une fille, et exigeait un sacrifice plus important : un jeune agneau et un pigeon ou une tourterelle (Le 12). L'impureté du lépreux demandait un rite de purification plus compliqué, et celle qu'imposait le contact avec un cadavre ne lui cède pas en complication (No 19). On trouvera dans No 6:6,12 la purification d'un naziréen souillé par un mort.

L'impureté étant un empêchement radical à la participation au culte, et même, dans certains cas, une raison pour l'homme d'être « retranché » de son peuple, on ne peut s'étonner de voir le mot « impur » devenir une qualification générale de tout ce qui ne relève pas directement d'Israël. Les étrangers sont les impurs (Esa 35:8), la terre étrangère est impure (Am 7:17).

Les antonymes d'impureté ne sont pas, en hébreu, de la même racine et contiennent des idées nouvelles, d'ordre moral.

La pureté est, avant tout, la droiture, la simplicité, l'absence de mélange, de fausseté, de duplicité, de fraude (Job 11:4, Ps 18:27 51:6). Les termes qui expriment ces idées-là ne sont pas employés quand il s'agit de pureté cultuelle. Nous avons dit que la pureté cultuelle était un état neutre, commun, sans intérêt somme toute, sans qualification particulière. Au contraire, la pureté morale est un état positif ; elle est même un état rare (Job 15:14). Et l'on peut dire que l'état commun, l'état naturel, du point de vue moral, est en ce sens l'impureté (Job 25:4).

La racine tâmé (impur) a pu elle aussi prendre parfois un sens moral, comme il est permis de le croire d'après Le 18:24, où la souillure provient de l'accomplissement d'actes moralement condamnables (toutefois, les versets 27-30 fournissent une autre raison de leur impureté).

Quoi qu'il en soit, la pureté morale est estimée à l'égal des plus grandes vertus, des biens les plus élevés. L'homme n'est, devant Dieu, ni juste, ni pur (Job 4:17), il ne peut, sans le secours de la parole de Dieu, parvenir par le chemin de la pureté jusqu'à Dieu (Ps 119:9 24:4).

Dans le N.T., la préoccupation de la pureté rituelle passe à l'arrière-plan. A l'occasion, Jésus combat le formalisme des ablutions, met l'accent sur la pureté intérieure (Mr 1-11:15-20) et soulève l'indignation des pharisiens par cette réaction morale. Dans les passages cités, il définit explicitement la souillure par les termes suivants : fornications, vols, homicides, adultères, rapines, méchancetés, tromperie, impudicité, envie, calomnie, orgueil, déraison. « Tout cela, qui est mauvais, sort du dedans de l'homme (de son coeur) et rend l'homme impur. » Toutefois, Jésus ne s'est pas toujours opposé aux règles en usage pour la purification, qu'il ne tenait pour mauvaises que si elles détournaient l'attention de la pureté du coeur. C'est ainsi qu'il envoie le lépreux guéri en Galilée accomplir fidèlement « ce que Moïse a prescrit » (Mr 1:40-45). a son exemple, l'apôtre Paul ne brusque pas la conscience de ses compatriotes et demande le respect de toutes convictions (Ac 21:26, Ro 14:20). Mais il est parfaitement au clair sur le fond : rien n'est impur en soi ; une chose n'est impure que pour celui qui la croit impure (Ro 14:15,1Co 6:13, Col 2:16,20,22, Tit 1:15).

Ainsi, l'impureté rituelle fait figure de survivance dans le N.T. L'enseignement de Jésus a définitivement fixé le caractère moral de la pureté et indiqué sa valeur religieuse. Il a montré ce qu'étaient les pensées d'un coeur pur, et il a solennellement proclamé la béatitude des coeurs purs, qui verront Dieu. --Voir (Mt 5:8) Saint. F. -J. L.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 7

      2 Tu prendras avec toi 7 couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle, une paire des animaux impurs, le mâle et sa femelle,

      Genèse 8

      20 Noé construisit un autel en l’honneur de l'Eternel. Il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs et offrit des holocaustes sur l'autel.

      Lévitique 11

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      2 « Transmettez ces instructions aux Israélites : Voici les animaux que vous pourrez manger parmi toutes les bêtes qui vivent sur la terre.
      3 Vous pourrez manger de tout animal qui a le sabot fendu ou le pied fourchu et qui rumine.
      4 En revanche, vous ne mangerez aucun de ceux qui ruminent seulement ou qui ont seulement le sabot fendu. Ainsi, vous ne mangerez pas le chameau, qui rumine mais n'a pas le sabot fendu ; vous le considérerez comme impur.
      5 Vous ne mangerez pas le daman, qui rumine mais n'a pas le sabot fendu ; vous le considérerez comme impur.
      6 Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine mais n'a pas le sabot fendu ; vous le considérerez comme impur.
      7 Vous ne mangerez pas le porc, qui a le sabot fendu, le pied fourchu mais ne rumine pas ; vous le considérerez comme impur.
      8 Vous ne mangerez pas leur viande et ne toucherez pas leur cadavre ; vous les considérerez comme impurs.
      9 » Voici les animaux que vous pourrez manger parmi tous ceux qui vivent dans l’eau. Vous pourrez manger de tous ceux qui ont des nageoires et des écailles et qui vivent dans l’eau, soit dans les mers, soit dans les rivières.
      10 En revanche, parmi tous ceux qui grouillent et ceux qui vivent dans l’eau, soit dans les mers, soit dans les rivières, vous considérerez comme abominables tous ceux qui sont dépourvus de nageoires et d’écailles.
      11 Vous les considérerez comme abominables, vous ne mangerez pas leur chair et vous considérerez leur cadavre comme abominable.
      12 Vous considérerez comme abominables tous ceux qui, dans l’eau, sont dépourvus de nageoires et d’écailles.
      13 » Voici, parmi les oiseaux, ceux que vous considérerez comme abominables et dont on ne mangera pas : l'aigle, l'orfraie, l'aigle de mer,
      14 le milan, les diverses espèces de vautours,
      15 toutes les espèces de corbeaux,
      16 l'autruche, le hibou, la mouette, les diverses espèces d’éperviers,
      17 le chat-huant, le plongeon, la chouette,
      18 le cygne, le pélican, le cormoran,
      19 la cigogne, les diverses espèces de hérons, la huppe et la chauve-souris.
      20 » Vous considérerez comme abominable tout reptile qui vole et qui marche sur quatre pattes.
      21 En revanche, parmi tous les reptiles qui volent et qui marchent sur quatre pattes, vous pourrez manger ceux qui ont sur leurs pattes des articulations qui leur permettent de sauter sur la terre.
      22 Voici ceux que vous pourrez manger : les diverses espèces de sauterelles, de criquets, de grillons et de locustes.
      23 Vous considérerez comme abominables tous les autres reptiles qui volent et qui ont quatre pattes.
      24 Ils vous rendront impurs. Si quelqu’un touche leur cadavre, il sera impur jusqu'au soir,
      25 et si quelqu’un porte leur cadavre, il lavera ses vêtements et sera impur jusqu'au soir.
      26 » Vous considérerez comme impur tout animal qui a le sabot fendu mais n'a pas le pied fourchu et ne rumine pas. Si quelqu’un le touche, il sera impur.
      27 Vous considérerez comme impurs tous les quadrupèdes qui marchent sur la plante des pieds. Si quelqu’un touche leur cadavre, il sera impur jusqu'au soir,
      28 et si quelqu’un porte leur cadavre, il lavera ses vêtements et sera impur jusqu'au soir. Vous les considérerez comme impurs.
      29 » Voici, parmi les animaux qui rampent sur la terre, ceux que vous considérerez comme impurs : la taupe, la souris, les diverses espèces de lézards,
      30 le gecko, la salamandre, la tortue, la limace et le caméléon.
      31 Vous les considérerez comme impurs parmi tous les reptiles. Si quelqu’un les touche morts, il sera impur jusqu'au soir.
      32 Tout objet sur lequel tombera un de leurs cadavres sera impur, qu’il s’agisse d’un ustensile en bois, d’un vêtement, d’une peau, d’un sac ou de n’importe quel objet utilitaire. On le passera dans l'eau et il restera impur jusqu'au soir ; après quoi, il sera pur.
      33 Si un de leurs cadavres tombe dans un récipient en terre, tout son contenu sera impur et vous briserez le récipient.
      34 Tout aliment comestible sur lequel il sera tombé de cette eau sera impur, et toute boisson potable, quel que soit le récipient qui la contient, sera impure.
      35 Tout objet sur lequel tombera un de leurs cadavres sera impur. S’il s’agit d’un four ou d’un foyer, on les détruira ; ils seront impurs et vous les considérerez comme impurs.
      36 Seules les sources et les citernes qui forment une réserve d'eau resteront pures. Mais si quelqu’un touche leur cadavre, il sera impur.
      37 Si un de leurs cadavres tombe sur une semence qui doit être semée, elle restera pure.
      38 Mais si l'on a mis de l'eau sur la semence et qu’un de leurs cadavres y tombe, vous la considérerez comme impure.
      39 » Si un des animaux que vous pouvez manger meurt, celui qui touchera son cadavre sera impur jusqu'au soir.
      40 Celui qui mangera de ce cadavre lavera ses vêtements et sera impur jusqu'au soir, et celui qui portera le cadavre lavera ses vêtements et sera impur jusqu'au soir.
      41 » Vous considérerez comme abominable tout reptile qui rampe sur la terre. On n'en mangera pas.
      42 Parmi tous les reptiles qui rampent sur la terre, vous ne mangerez aucun de ceux qui se traînent sur le ventre, ni de ceux qui marchent sur quatre pattes ou sur un grand nombre de pattes, car vous les considérerez comme abominables.
      43 Ne vous rendez pas vous-mêmes abominables par tous ces reptiles qui rampent ; ne vous rendez pas impurs par eux, ne vous souillez pas par eux.
      44 En effet, je suis l'Eternel, votre Dieu. Vous vous consacrerez et *vous serez saints, car je suis saint ; vous ne vous rendrez pas impurs par tous ces reptiles qui rampent sur la terre.
      45 En effet, je suis l'Eternel, qui vous ai fait sortir d’Egypte pour être votre Dieu, et vous serez saints car je suis saint.
      46 » Telle est la loi concernant les animaux, les oiseaux, tous les êtres qui vivent dans l’eau et tous ceux qui rampent sur la terre,
      47 afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l'animal qui se mange et celui qui ne se mange pas. »

      Lévitique 12

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Transmets ces instructions aux Israélites : Lorsqu'une femme deviendra enceinte et qu'elle mettra au monde un fils, elle sera impure pendant 7 jours. Elle sera impure comme au moment de ses règles.
      3 Le huitième jour, l'enfant sera circoncis.
      4 Elle restera encore 33 jours à se purifier de son sang. Jusqu'à ce que prenne fin la période de sa purification, elle ne touchera aucun objet saint et n'ira pas au sanctuaire.
      5 Si elle donne naissance à une fille, elle sera impure pendant deux semaines, comme au moment de ses règles. Elle restera 66 jours à se purifier de son sang.
      6 » Lorsque prendra fin la période de sa purification, qu’il s’agisse d’un fils ou d’une fille, elle apportera au prêtre, à l'entrée de la tente de la rencontre, un agneau d'un an pour l'holocauste et un jeune pigeon ou une tourterelle pour le sacrifice d'expiation.
      7 Le prêtre les sacrifiera devant l'Eternel et fera l'expiation pour elle. Elle sera alors purifiée de sa perte de sang. Telle est la loi pour la femme qui met au monde un fils ou une fille.
      8 Si elle n'a pas de quoi se procurer un agneau, elle prendra *deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, l'un pour l'holocauste, l'autre pour le sacrifice d'expiation. Le prêtre fera l'expiation pour elle et elle sera pure. »

      Lévitique 13

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      2 « Lorsqu'un homme aura sur la peau une grosseur, une dartre ou une tache blanche qui ressemblera à une plaie de lèpre sur sa peau, on l'amènera au prêtre Aaron ou à l'un de ses descendants qui seront prêtres.
      3 Le prêtre examinera la plaie qui est sur la peau. Si le poil de la plaie est devenu blanc et que la plaie paraisse former un creux dans la peau, c'est une plaie de lèpre. Le prêtre qui aura fait l'examen déclarera cet homme impur.
      4 S'il y a sur la peau une tache blanche qui ne paraisse pas former un creux dans la peau et que le poil ne soit pas devenu blanc, le prêtre enfermera pendant 7 jours celui qui a la plaie.
      5 Le prêtre l'examinera le septième jour. Si la plaie lui paraît ne pas avoir fait de progrès et ne pas s'être étendue sur la peau, il l'enfermera une deuxième fois pendant 7 jours.
      6 Le prêtre l'examinera une deuxième fois le septième jour. Si la plaie est devenue pâle et ne s'est pas étendue sur la peau, il déclarera cet homme pur : c'est une dartre. L’homme lavera ses vêtements et il sera pur.
      7 Mais si la dartre s'est étendue sur la peau après qu'il s'est montré au prêtre pour être déclaré pur, il se fera examiner une deuxième fois par le prêtre.
      8 Le prêtre l'examinera. Si la dartre s'est étendue sur la peau, il le déclarera impur. C'est la lèpre.
      9 » Lorsqu'il y aura sur un homme une plaie de lèpre, on l'amènera au prêtre.
      10 Le prêtre l'examinera. S'il y a sur la peau une grosseur blanche, si cette grosseur a fait blanchir le poil et qu’elle porte une trace de chair vive,
      11 c'est une lèpre durable dans la peau de cet homme. Le prêtre le déclarera impur. Il ne l'enfermera pas, car il est impur.
      12 Si la lèpre fait une éruption sur la peau et couvre toute la peau de celui qui a la plaie, depuis la tête jusqu'aux pieds, partout où le prêtre pourra porter ses regards, il l'examinera.
      13 Quand il aura vu que la lèpre couvre tout le corps, il déclarera pur celui qui a la plaie. Comme il est devenu entièrement blanc, il est pur.
      14 Mais le jour où l'on apercevra sur lui de la chair vive, il sera impur.
      15 Lorsque le prêtre aura vu la chair vive, il le déclarera impur. La chair vive est impure, c'est la lèpre.
      16 Si la chair vive change et devient blanche, il ira vers le prêtre.
      17 Le prêtre l'examinera et, si la plaie est devenue blanche, il déclarera pur celui qui a la plaie : il est pur.
      18 » Lorsqu'un homme aura eu sur la peau un ulcère qui a été guéri
      19 et qu’apparaîtra, à la place où était l'ulcère, une grosseur blanche ou une tache d'un blanc rougeâtre, il se montrera au prêtre.
      20 Le prêtre l'examinera. Si la tache paraît former un creux dans la peau et que le poil soit devenu blanc, le prêtre le déclarera impur. C'est une plaie de lèpre, qui a fait éruption dans l'ulcère.
      21 Si le prêtre voit qu'il n'y a pas de poil blanc dans la tache, qu'elle ne forme pas un creux dans la peau et qu'elle est devenue pâle, il enfermera cet homme pendant 7 jours.
      22 Si la tache s'est étendue sur la peau, le prêtre le déclarera impur. C'est une plaie de lèpre.
      23 Mais si la tache est restée à la même place et ne s'est pas étendue, c'est une cicatrice de l'ulcère. Le prêtre le déclarera pur.
      24 » Lorsqu'un homme aura eu sur la peau une brûlure par le feu et qu’apparaîtra sur la trace de la brûlure une tache blanche ou d'un blanc rougeâtre, le prêtre l'examinera.
      25 Si le poil est devenu blanc dans la tache et qu'elle paraisse former un creux dans la peau, c'est la lèpre qui a fait éruption dans la brûlure. Le prêtre déclarera cet homme impur. C'est une plaie de lèpre.
      26 Si le prêtre voit qu'il n'y a pas de poil blanc dans la tache, qu'elle ne forme pas de creux dans la peau et qu'elle est devenue pâle, il enfermera cet homme pendant 7 jours.
      27 Le prêtre l'examinera le septième jour. Si la tache s'est étendue sur la peau, il le déclarera impur. C'est une plaie de lèpre.
      28 Mais si la tache est restée à la même place, ne s'est pas étendue sur la peau et est devenue pâle, c'est la boursouflure de la brûlure. Le prêtre le déclarera pur, car c'est la cicatrice de la brûlure.
      29 » Lorsqu'un homme ou une femme aura une plaie à la tête ou au menton,
      30 le prêtre examinera la plaie. Si elle paraît former un creux dans la peau et qu'il y ait du poil jaunâtre et mince, le prêtre déclarera cette personne impure. C'est la teigne, la lèpre de la tête ou du menton.
      31 Si le prêtre voit que la plaie de la teigne ne paraît pas former un creux dans la peau et qu'il n'y a pas de poil noir, il enfermera pendant 7 jours celui qui a la plaie de la teigne.
      32 Le prêtre examinera la plaie le septième jour. Si la teigne ne s'est pas étendue, s'il n'y a pas de poil jaunâtre et si elle ne paraît pas former un creux dans la peau,
      33 celui qui a la teigne se rasera, mais il ne rasera pas la place où est la teigne. Le prêtre l'enfermera une deuxième fois pendant 7 jours.
      34 Le prêtre examinera la teigne le septième jour. Si la teigne ne s'est pas étendue sur la peau et si elle ne paraît pas former un creux dans la peau, le prêtre le déclarera pur. L’homme lavera ses vêtements et il sera pur.
      35 Mais si la teigne s'est étendue sur la peau après qu'il a été déclaré pur, le prêtre l'examinera.
      36 Et si la teigne s'est étendue sur la peau, le prêtre n'aura pas à rechercher s'il y a du poil jaunâtre : l’homme est impur.
      37 Si la teigne lui paraît ne pas avoir fait de progrès et que du poil noir ait poussé, la teigne est guérie. L’homme est pur et le prêtre le déclarera pur.
      38 » Lorsqu'un homme ou une femme aura sur la peau des taches, des taches blanches,
      39 le prêtre l'examinera. S'il y a sur la peau des taches d'un blanc pâle, ce ne sont que des taches qui ont fait éruption sur la peau. La personne est pure.
      40 » Lorsqu'un homme perd ses cheveux, c'est un chauve. Il est pur.
      41 S'il perd ses cheveux du côté du visage, c'est un chauve par-devant. Il est pur.
      42 Mais s'il y a dans la partie chauve de devant ou de derrière une plaie d'un blanc rougeâtre, c'est la lèpre qui a fait éruption dans cette partie chauve.
      43 Le prêtre l'examinera. Si, dans la partie chauve de derrière ou de devant, la plaie forme une grosseur d'un blanc rougeâtre, semblable à la lèpre sur la peau du corps,
      44 c'est un homme lépreux, il est impur. Le prêtre le déclarera impur. Sa plaie est à la tête.
      45 » Le lépreux atteint de la plaie portera des vêtements déchirés et aura la tête nue ; il se couvrira la barbe et criera : ‘Impur ! Impur !’
      46 Aussi longtemps qu'il aura la plaie, il sera impur. Il est impur. Il habitera seul et sa tente sera à l’extérieur du camp.
      47 » Lorsqu'il y aura sur un vêtement une plaie de lèpre – qu’il s’agisse d’un vêtement de laine ou de lin,
      48 d’une chaîne ou d’une trame de lin ou de laine, d’une peau ou d’un objet en cuir –
      49 et que la plaie sera verdâtre ou rougeâtre sur le vêtement ou sur la peau, dans la chaîne ou la trame, ou sur n’importe quel objet en cuir, c'est une plaie de lèpre et on la montrera au prêtre.
      50 Le prêtre examinera la plaie et enfermera pendant 7 jours ce qui en est attaqué.
      51 Il examinera la plaie le septième jour. Si la plaie s'est étendue sur le vêtement, dans la chaîne ou la trame, sur la peau ou l’objet en cuir, c'est une plaie de lèpre durable. L'objet est impur.
      52 Le prêtre brûlera le vêtement, la chaîne ou la trame de laine ou de lin, l'objet en cuir sur lequel se trouve la plaie, car c'est une lèpre durable. On brûlera l’objet au feu.
      53 Mais si le prêtre voit que la plaie ne s'est pas étendue sur le vêtement, la chaîne, la trame ou l'objet en cuir,
      54 il ordonnera de laver ce qui est attaqué de la plaie et il l'enfermera une deuxième fois pendant 7 jours.
      55 Le prêtre examinera la plaie après qu'elle aura été lavée. Si la plaie n'a pas changé d'aspect et ne s'est pas étendue, l'objet est impur. On le brûlera au feu ; c'est une partie de l'endroit ou de l'envers qui a été rongée.
      56 Si le prêtre voit que la plaie est devenue pâle une fois lavée, il l'arrachera du vêtement ou de la peau, de la chaîne ou de la trame.
      57 Si elle paraît encore sur le vêtement, la chaîne, la trame ou l'objet en cuir, c'est une éruption de lèpre : on brûlera au feu ce qui est attaqué de la plaie.
      58 Le vêtement, la chaîne, la trame ou l'objet en cuir qui a été lavé et d'où la plaie a disparu sera lavé une deuxième fois et il sera pur. »
      59 Telle est la loi sur la plaie de la lèpre, lorsqu'elle attaque les vêtements de laine ou de lin, la chaîne ou la trame, ou n’importe quel objet en cuir. C’est d’après cette loi qu’on les déclarera purs ou impurs.

      Lévitique 14

      1 L'Eternel dit à Moïse :
      2 « Voici quelle sera la loi sur le lépreux pour le jour de sa purification. On l'amènera devant le prêtre.
      3 Le prêtre sortira du camp et examinera le lépreux. Si le lépreux est guéri de la plaie de la lèpre,
      4 le prêtre ordonnera que l'on prenne, pour celui qui doit être purifié, deux oiseaux vivants et purs, du bois de cèdre, du cramoisi et de l'hysope.
      5 Le prêtre ordonnera qu'on égorge l'un des oiseaux sur un vase de terre, sur de l'eau vive.
      6 Il prendra l'oiseau vivant, le bois de cèdre, le cramoisi et l'hysope, et il les trempera avec l'oiseau vivant dans le sang de l'oiseau égorgé sur l'eau vive.
      7 Il fera sept fois l'aspersion sur celui qui doit être purifié de la lèpre. Puis il le déclarera pur et lâchera l'oiseau vivant dans les champs.
      8 » Celui qui se purifie lavera ses vêtements, rasera tous ses poils et se baignera dans l'eau. Il sera pur. Ensuite il pourra entrer dans le camp, mais il restera 7 jours à l’extérieur de sa tente.
      9 Le septième jour, il rasera tous ses poils, sa tête, sa barbe, ses sourcils, il rasera tous ses poils. Il lavera ses vêtements et baignera son corps dans l'eau, et il sera pur.
      10 Le huitième jour, il prendra deux agneaux sans défaut et une brebis d'un an sans défaut, une offrande de 6 litres et demi de fleur de farine pétrie à l'huile et 3 décilitres d'huile.
      11 Le prêtre qui fait la purification présentera l'homme qui se purifie et tous ces éléments devant l'Eternel, à l'entrée de la tente de la rencontre.
      12 » Le prêtre prendra l'un des agneaux et l'offrira en sacrifice de culpabilité avec les 3 décilitres d'huile. Il fera avec eux le geste de présentation devant l'Eternel.
      13 Il égorgera l'agneau à l’endroit où l'on égorge les victimes expiatoires et les holocaustes, dans le lieu saint. En effet, dans le sacrifice de culpabilité comme dans le sacrifice d'expiation, la victime est pour le prêtre. C'est une chose très sainte.
      14 Le prêtre prendra du sang de la victime de culpabilité. Il en mettra sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
      15 Le prêtre prendra la mesure d'huile et il en versera dans le creux de sa main gauche.
      16 Il trempera le doigt de sa main droite dans l'huile qui est dans le creux de sa main gauche et il fera avec le doigt 7 fois l'aspersion de l'huile devant l'Eternel.
      17 Il mettra de l'huile qui lui reste dans la main sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit, par-dessus le sang de la victime de culpabilité.
      18 Le prêtre mettra ce qui lui reste d'huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie afin de faire l'expiation pour lui devant l'Eternel.
      19 Puis il offrira le sacrifice d'expiation et il fera l'expiation pour celui qui se purifie de sa souillure. Ensuite il égorgera l'holocauste.
      20 Il offrira sur l'autel l'holocauste et l'offrande. C’est ainsi que le prêtre fera l'expiation pour cette personne et elle sera pure.
      21 » Si la personne est pauvre et ne dispose pas de moyens suffisants, elle prendra un seul agneau, qui sera offert en sacrifice de culpabilité avec le geste de présentation et avec lequel on fera l'expiation pour elle. Elle prendra 2 litres de fleur de farine pétrie à l'huile pour l'offrande et 3 décilitres d'huile.
      22 Elle prendra aussi deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, en fonction de ses moyens, l'un pour le sacrifice d'expiation, l'autre pour l'holocauste.
      23 Le huitième jour, elle apportera tous ces éléments au prêtre à l'entrée de la tente de la rencontre, devant l'Eternel, pour sa purification.
      24 » Le prêtre prendra l'agneau destiné au sacrifice de culpabilité et les 3 décilitres d'huile, et il fera avec eux le geste de présentation devant l'Eternel.
      25 Il égorgera l'agneau du sacrifice de culpabilité, prendra du sang de la victime de culpabilité et en mettra sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit.
      26 Le prêtre versera de l'huile dans le creux de sa main gauche.
      27 Il fera avec le doigt de sa main droite 7 fois l'aspersion de l'huile qui est dans sa main gauche devant l'Eternel.
      28 Il mettra de l'huile qui est dans sa main sur le lobe de l'oreille droite de celui qui se purifie, sur le pouce de sa main droite et sur le gros orteil de son pied droit, là où il a mis du sang de la victime de culpabilité.
      29 Le prêtre mettra ce qui lui reste d'huile dans la main sur la tête de celui qui se purifie afin de faire l'expiation pour lui devant l'Eternel.
      30 Puis il offrira l'une des tourterelles ou l'un des jeunes pigeons que la personne aura pu se procurer,
      31 l'un en sacrifice d'expiation, l'autre en holocauste avec l'offrande. C’est ainsi qu’il fera l'expiation devant l'Eternel pour celui qui se purifie. »
      32 Telle est la loi pour la purification de celui qui a une plaie de lèpre et qui ne dispose pas de moyens suffisants.
      33 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      34 « Lorsque vous serez entrés dans le pays de Canaan dont je vous donne la possession, si je mets une plaie de lèpre sur une maison du pays que vous posséderez,
      35 le propriétaire de la maison ira le déclarer au prêtre en disant : ‘J'aperçois comme une plaie dans ma maison.’
      36 Avant d’entrer dans la maison pour examiner la plaie, le prêtre ordonnera qu'on la vide afin que tout ce qu’elle contient ne devienne pas impur. Après cela, il entrera pour examiner la maison.
      37 » Le prêtre examinera la plaie. S'il voit qu'elle se présente sur les murs de la maison sous forme de cavités verdâtres ou rougeâtres qui font un creux dans le mur,
      38 il sortira de la maison et, quand il sera à la porte, il fera fermer la maison pour 7 jours.
      39 Il y retournera le septième jour. S'il voit que la plaie s'est étendue sur les murs de la maison,
      40 il ordonnera qu'on enlève les pierres attaquées de la plaie et qu'on les jette à l’extérieur de la ville, dans un endroit impur.
      41 Il fera racler tout l'intérieur de la maison et l'on jettera à l’extérieur de la ville, dans un endroit impur, la poussière qu'on aura raclée.
      42 On prendra d'autres pierres que l'on mettra à la place des premières et l'on prendra un autre mortier pour recrépir la maison.
      43 » Si la plaie apparaît de nouveau dans la maison après qu'on a enlevé les pierres, raclé et recrépi la maison,
      44 le prêtre y retournera. S'il voit que la plaie s'est étendue dans la maison, c'est une lèpre durable dans la maison. Elle est impure.
      45 On démolira la maison, les pierres, le bois et tout le mortier de la maison. On portera ces éléments à l’extérieur de la ville dans un endroit impur.
      46 Si quelqu’un est entré dans la maison pendant toute la période où elle était fermée, il sera impur jusqu'au soir.
      47 Si quelqu’un y a couché, il lavera ses vêtements. Si quelqu’un y a mangé, il lavera aussi ses vêtements.
      48 » Si le prêtre qui est retourné dans la maison voit que la plaie ne s'est pas étendue après que la maison a été recrépie, il déclarera la maison pure, car la plaie est guérie.
      49 Il prendra deux oiseaux, du bois de cèdre, du cramoisi et de l'hysope pour purifier la maison.
      50 Il égorgera l'un des oiseaux sur un vase de terre, sur de l'eau vive.
      51 Il prendra le bois de cèdre, l'hysope, le cramoisi et l'oiseau vivant, les trempera dans le sang de l'oiseau égorgé et dans l'eau vive et fera 7 fois l'aspersion sur la maison.
      52 Il purifiera la maison avec le sang de l'oiseau, l'eau vive, l'oiseau vivant, le bois de cèdre, l'hysope et le cramoisi.
      53 Il lâchera l'oiseau vivant à l’extérieur de la ville, dans les champs. C'est ainsi qu'il fera l'expiation pour la maison et elle sera pure. »
      54 Telle est la loi pour toute plaie de lèpre et pour la teigne,
      55 pour la lèpre des vêtements et des maisons,
      56 pour les grosseurs, les dartres et les taches :
      57 elle enseigne quand une chose est impure et quand elle est pure. Telle est la loi sur la lèpre.

      Lévitique 15

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      2 « Transmettez ces instructions aux Israélites : Tout homme qui a une blennorragie est par là même impur.
      3 Il est impur à cause de sa blennorragie. Que son corps laisse couler l’écoulement ou le retienne, il est impur.
      4 Tout lit sur lequel il couchera sera impur et tout objet sur lequel il s'assiéra sera impur.
      5 Si quelqu’un touche son lit, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      6 Si quelqu’un s’assied sur l'objet sur lequel lui-même s'est assis, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      7 Si quelqu’un touche son corps, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      8 S'il crache sur un homme pur, cet homme lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      9 Toute selle sur laquelle il voyagera sera impure.
      10 Si quelqu’un touche un objet qui a été sous lui, il sera impur jusqu'au soir et, si quelqu’un porte un tel objet, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      11 S’il touche quelqu’un sans s’être lavé les mains dans l'eau, cette personne lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impure jusqu'au soir.
      12 Tout vase de terre qu’il touchera sera brisé et tout vase de bois sera lavé dans l'eau.
      13 Lorsqu'il sera purifié de son écoulement, il comptera encore 7 jours pour sa purification, puis il lavera ses vêtements, lavera son corps avec de l'eau vive et il sera pur.
      14 Le huitième jour, il prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, ira devant l'Eternel à l'entrée de la tente de la rencontre et les donnera au prêtre.
      15 Le prêtre les offrira, l'un en sacrifice d'expiation et l'autre en holocauste. Il fera l'expiation pour lui devant l'Eternel à cause de son écoulement.
      16 » L'homme qui aura une éjaculation lavera tout son corps dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      17 On lavera dans l’eau tout vêtement et tout cuir touchés par le sperme, et ils seront impurs jusqu'au soir.
      18 Si une femme a couché avec un tel homme, ils se laveront tous les deux et seront impurs jusqu'au soir.
      19 » La femme qui aura un écoulement de sang restera 7 jours dans la souillure de ses règles. Si quelqu’un la touche, il sera impur jusqu'au soir.
      20 Tout lit sur lequel elle couchera pendant ses règles sera impur et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur.
      21 Si quelqu’un touche son lit, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      22 Si quelqu’un touche un objet sur lequel elle s'est assise, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      23 S'il y a quelque chose sur le lit ou l'objet sur lequel elle s'est assise, celui qui y touchera sera impur jusqu'au soir.
      24 Si un homme couche avec elle, si la souillure des règles de cette femme vient sur lui, il sera impur pendant 7 jours et tout lit sur lequel il couchera sera impur.
      25 La femme qui aura un écoulement de sang pendant plusieurs jours en dehors de ses règles, ou dont les règles dureront plus que d’habitude, sera impure pendant toute la période de son écoulement, comme pendant ses règles.
      26 Tout lit sur lequel elle couchera pendant la durée de cet écoulement sera comme le lit de ses règles et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur comme lors de ses règles.
      27 Si quelqu’un les touche, il sera impur. Il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir.
      28 Lorsqu'elle sera purifiée de son écoulement, elle comptera encore 7 jours après lesquels elle sera pure.
      29 Le huitième jour, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons et elle les apportera au prêtre à l'entrée de la tente de la rencontre.
      30 Le prêtre offrira l'un en sacrifice d'expiation et l'autre en holocauste, et il fera l'expiation pour elle devant l'Eternel à cause de l’écoulement qui la rendait impure.
      31 » Vous éloignerez les Israélites de ce qui les met en état d’impureté, ainsi ils ne mourront pas pour avoir rendu impure mon habitation au milieu d'eux. »
      32 Telle est la loi pour l’homme qui a une blennorragie ou qui est impur en raison d’une éjaculation,
      33 pour la femme qui a ses règles, pour l'homme ou la femme qui a un écoulement et pour l'homme qui couche avec une femme impure.

      Lévitique 17

      10 » Si un Israélite ou un étranger en séjour parmi eux mange du sang, je me tournerai contre celui qui mange le sang et je l’exclurai du milieu de son peuple.
      11 En effet, la vie d’un être est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel afin qu'il serve d'expiation pour vos âmes, car c'est par la vie que le sang fait l'expiation.
      12 C'est pourquoi j'ai dit aux Israélites : ‘Aucun de vous ne mangera du sang, même l'étranger en séjour parmi vous ne mangera pas de sang.’
      13 Si un Israélite ou un étranger en séjour parmi eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange, il en versera le sang et le couvrira de poussière.
      14 En effet, la vie de tout être, c'est son sang, qui est en lui. C'est pourquoi j'ai dit aux Israélites : ‘Vous ne mangerez le sang d'aucune créature, car la vie de tout être, c'est son sang. Celui qui en mangera sera exclu.’
      15 » Toute personne, qu’elle soit israélite ou étrangère, qui aura mangé d'une bête trouvée morte ou déchiquetée lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impure jusqu'au soir ; puis elle sera pure.

      Lévitique 18

      24 » Ne vous rendez impurs par aucune de ces pratiques, car c'est par elles que les nations que je vais chasser devant vous se sont rendues impures.
      30 Vous respecterez mes commandements sans pratiquer aucune des coutumes abominables qui se pratiquaient avant vous ; vous ne vous rendrez pas impurs en les pratiquant. Je suis l'Eternel, votre Dieu. »

      Lévitique 21

      1 L'Eternel dit à Moïse : « Transmets ces instructions aux prêtres, aux fils d'Aaron : Un prêtre ne se rendra pas impur parmi son peuple pour un mort,

      Lévitique 22

      8 Il ne mangera pas d'une bête trouvée morte ou déchiquetée, afin de ne pas se rendre impur par elle. Je suis l'Eternel.

      Nombres 5

      2 « Ordonne aux Israélites de renvoyer du camp tout lépreux et toute personne qui a un écoulement ou est souillée par un mort.

      Nombres 6

      6 Pendant toute sa période de mise à part pour l'Eternel, il ne s'approchera pas d'une personne morte.
      12 Il consacrera de nouveau à l'Eternel la période de son naziréat et il offrira un agneau d'un an en sacrifice de culpabilité. Les jours précédents ne seront pas comptés parce que son naziréat a été rendu impur.

      Nombres 19

      1 L'Eternel dit à Moïse et à Aaron :
      2 « Voici ce que prescrit la loi que l'Eternel a donnée : Parle aux Israélites et qu'ils t'amènent une vache rousse sans tache, sans défaut corporel, qui n'ait jamais encore porté de joug.
      3 Vous la remettrez au prêtre Eléazar. Il la fera sortir du camp et on l'égorgera devant lui.
      4 Le prêtre Eléazar prendra du sang de la vache avec le doigt et il en aspergera 7 fois le devant de la tente de la rencontre.
      5 On brûlera la vache sous ses yeux. On brûlera sa peau, sa viande et son sang, ainsi que ses excréments.
      6 Le prêtre prendra du bois de cèdre, de l'hysope et du cramoisi, et il les jettera au milieu des flammes qui brûleront la vache.
      7 Le prêtre lavera ses vêtements, il lavera son corps dans l'eau, puis il rentrera dans le camp. Il sera impur jusqu'au soir.
      8 Celui qui aura brûlé la vache lavera ses vêtements et son corps dans l'eau. Il sera impur jusqu'au soir.
      9 Un homme pur rassemblera les cendres de la vache et les déposera à l’extérieur du camp, dans un endroit pur. On les gardera pour l'assemblée des Israélites afin de les utiliser pour faire l'eau de purification. C'est une eau expiatoire.
      10 Celui qui aura rassemblé les cendres de la vache lavera ses vêtements. Il sera impur jusqu'au soir. Ce sera une prescription perpétuelle pour les Israélites et pour l'étranger en séjour parmi eux.
      11 » Si quelqu’un touche un cadavre, celui d’un être humain quel qu’il soit, il sera impur pendant 7 jours.
      12 Il se purifiera avec cette eau le troisième et le septième jour, et il sera pur. En revanche, s'il ne se purifie pas le troisième et le septième jour, il ne sera pas pur.
      13 Toute personne qui touche un cadavre, celui d’un être humain mort, sans se purifier rend impur le tabernacle de l'Eternel. Elle sera exclue d'Israël. Comme l'eau de purification n'a pas été versée sur elle, elle est impure et son impureté reste sur elle.
      14 » Voici la loi. Lorsqu'un homme mourra dans une tente, toute personne qui entrera dans la tente ou s’y trouvera sera impure pendant 7 jours.
      15 Tout récipient ouvert, sur lequel il n'y a pas de couvercle attaché, sera impur.
      16 Toute personne qui touchera dans les champs un homme tué par l'épée ou mort de manière naturelle, des os humains ou un tombeau, sera impure pendant 7 jours.
      17 On prendra, pour la personne impure, des cendres de la victime expiatoire qui a été brûlée et on mettra dessus de l'eau vive dans un vase.
      18 Un homme pur prendra de l'hysope et la trempera dans l'eau. Puis il en aspergera la tente, tous les ustensiles, les personnes qui sont là ainsi que la personne qui a touché des os, un homme mort de manière violente ou naturelle ou un tombeau.
      19 Celui qui est pur aspergera la personne impure le troisième et le septième jour, et il la purifiera le septième jour. Il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et le soir il sera pur.
      20 Un homme impur qui ne se purifiera pas sera exclu de l'assemblée, car il rend impur le sanctuaire de l'Eternel. Comme l'eau de purification n'a pas été versée sur lui, il est impur.
      21 Ce sera pour eux une prescription perpétuelle. Celui qui fera l'aspersion avec l'eau de purification lavera ses vêtements et celui qui touchera l'eau de purification sera impur jusqu'au soir.
      22 Tout ce que touchera la personne impure sera impur et, si quelqu’un la touche, il sera impur jusqu'au soir. »

      Nombres 31

      19 » Quant à vous, campez pendant 7 jours hors du camp. Tous ceux parmi vous qui ont tué quelqu'un et tous ceux qui ont touché un mort se purifieront le troisième et le septième jour, ainsi que vos prisonniers.
      23 tout objet qui peut aller au feu, vous le ferez passer par le feu pour le rendre pur. Mais c'est par l'eau de purification que sera purifié tout ce qui ne peut pas aller au feu ; vous le ferez passer dans l'eau.

      Nombres 35

      1 L'Eternel dit à Moïse dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho :
      2 « Ordonne aux Israélites d'accorder aux Lévites, sur l'héritage qu'eux-mêmes posséderont, des villes où ils puissent habiter. Vous leur donnerez aussi un territoire autour de ces villes.
      3 Ils auront les villes pour y habiter et leurs environs seront pour leur bétail, pour leurs biens et pour tous leurs animaux.
      4 Les environs des villes que vous donnerez aux Lévites s’étendront sur 500 mètres à partir du mur de la ville et tout autour.
      5 A l’extérieur de la ville, vous mesurerez 1000 mètres pour le côté est, 1000 mètres pour le côté sud, 1000 mètres pour le côté ouest et 1000 mètres pour le côté nord. La ville sera au milieu de ce carré. Cela formera leur territoire autour des villes.
      6 » Parmi les villes que vous donnerez aux Lévites, il y aura villes de refuge, où l’auteur d’un homicide pourra s'enfuir, et 42 autres villes.
      7 Total des villes que vous donnerez aux Lévites : 48 villes, avec leurs environs.
      8 Les villes que vous donnerez étant prises sur les propriétés des Israélites, ceux qui en ont le plus en donneront plus et ceux qui en ont moins en donneront moins ; chacun donnera une partie de ses villes aux Lévites proportionnellement à l'héritage qu'il possédera. »
      9 L'Eternel dit à Moïse :
      10 « Transmets ces instructions aux Israélites : Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan,
      11 vous vous établirez des villes qui vous servent de villes de refuge. L’auteur d’un homicide, celui qui aura tué quelqu’un involontairement, pourra s'y enfuir.
      12 Ces villes vous serviront de refuge contre le vengeur du sang, afin que l’auteur de l’homicide ne soit pas mis à mort avant d'avoir comparu devant l'assemblée pour être jugé.
      13 Parmi les villes que vous donnerez, 6 vous serviront de villes de refuge.
      14 Vous donnerez 3 villes de l’autre côté du Jourdain et 3 dans le pays de Canaan. Ce seront des villes de refuge.
      15 Ces 6 villes serviront de refuge aux Israélites, à l'étranger et à l’immigré qui se trouve parmi vous. Là pourra s'enfuir tout homme qui aura tué quelqu'un involontairement.
      16 » Si un homme frappe son prochain avec un instrument de fer et que mort s’ensuive, c'est un meurtrier. Le meurtrier sera puni de mort.
      17 S'il le frappe en tenant à la main une pierre qui puisse provoquer la mort et que mort s’ensuive, c'est un meurtrier. Le meurtrier sera puni de mort.
      18 S'il le frappe en tenant à la main un instrument de bois qui puisse provoquer la mort et que mort s’ensuive, c'est un meurtrier. Le meurtrier sera puni de mort.
      19 Le vengeur du sang fera mourir le meurtrier ; quand il le rencontrera, il le tuera.
      20 Si un homme pousse son prochain par haine envers lui ou jette quelque chose sur lui avec préméditation et que mort s’ensuive,
      21 ou bien s'il le frappe de la main par hostilité envers lui et que mort s’ensuive, celui qui a frappé sera puni de mort, c'est un meurtrier. Le vengeur du sang tuera le meurtrier quand il le rencontrera.
      22 » Mais supposons qu’un homme pousse son prochain par accident et non par hostilité envers lui, ou bien qu'il jette quelque chose sur lui sans préméditation,
      23 ou encore qu'il fasse tomber sur lui sans le voir une pierre qui puisse provoquer la mort, et que mort s’ensuive, alors qu'il n’éprouvait pas de haine contre l’autre et ne cherchait pas à lui faire du mal.
      24 Voici les règles d'après lesquelles l'assemblée jugera entre celui qui a tué et le vengeur du sang.
      25 L'assemblée délivrera l’auteur de l’homicide de la main du vengeur du sang et le fera retourner dans la ville de refuge où il s'était enfui. Il y restera jusqu'à la mort du grand-prêtre qu'on a consacré par onction avec l'huile sainte.
      26 Si l’auteur de l’homicide quitte le territoire de la ville de refuge où il s'est enfui
      27 et que le vengeur du sang le rencontre à l’extérieur du territoire de la ville de refuge et le tue, il ne sera pas coupable de meurtre.
      28 En effet, l’auteur de l’homicide doit rester dans sa ville de refuge jusqu'à la mort du grand-prêtre. Ce n’est qu’après la mort du grand-prêtre qu’il pourra retourner dans sa propriété.
      29 » Voici les prescriptions relatives au droit et valables pour vous au fil des générations, où que vous habitiez.
      30 » Si un homme en tue un autre, c’est sur la déposition de plusieurs témoins qu’on le mettra à mort. Un seul témoin ne suffira pas pour faire condamner quelqu’un à mort.
      31 » Vous n'accepterez pas de rançon en échange de la vie d'un meurtrier qui mérite la mort : il sera puni de mort.
      32 Vous n'accepterez pas de rançon qui lui permette de s'enfuir dans sa ville de refuge et de retourner habiter ailleurs dans le pays après la mort du prêtre.
      33 Vous ne souillerez pas le pays où vous serez. En effet, le sang souille le pays. La seule façon pour le pays d’expier le sang qui y sera versé sera de verser le sang du meurtrier.
      34 Vous ne rendrez pas impur le pays où vous allez vous installer et au milieu duquel j'habiterai, car je suis l'Eternel, qui habite au milieu des Israélites. »

      1 Samuel 14

      32 et il se jeta sur le butin. Il prit des brebis, des bœufs et des veaux, les égorgea à même le sol et en mangea avec le sang.

      1 Samuel 21

      5 Le prêtre répondit à David : « Je n'ai pas de pain ordinaire sous la main, mais je peux te donner du pain consacré, à condition que tes hommes n’aient pas eu de relations avec des femmes récemment ! »

      Job 4

      17 ‘L'homme pourrait-il être juste devant Dieu ? Pourrait-il être pur devant celui qui l'a fait ?

      Job 11

      4 » Tu affirmes : ‘Ma manière de voir est indiscutable et je suis pur à tes yeux.’

      Job 15

      14 » Qu'est donc l'homme pour prétendre à la pureté ? Celui qui est né de la femme pourrait-il être juste ?

      Job 25

      4 » Comment un homme pourrait-il être juste devant Dieu ? Comment celui qui est né d’une femme pourrait-il être pur ?

      Psaumes 18

      27 avec celui qui est pur tu te montres pur, et avec l’homme faux tu te montres habile.

      Psaumes 24

      4 Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur, celui qui ne se livre pas au mensonge et qui ne fait pas de serments trompeurs.

      Psaumes 51

      6 J’ai péché contre toi, contre toi seul, j’ai fait ce qui est mal à tes yeux. *C’est pourquoi tu es juste dans tes paroles, sans reproche dans ton jugement.

      Psaumes 119

      9 Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se conformant à ta parole.

      Esaïe 35

      8 Il y aura là une route, un chemin qu'on appellera « chemin de la sainteté ». Aucun impur n'y passera, il sera réservé pour eux lorsqu’ils suivront ce chemin. Même les fous ne pourront pas s'y égarer.

      Amos 7

      17 A cause de cela, voici ce que dit l'Eternel : ‘Ta femme se prostituera dans la ville, tes fils et tes filles tomberont par l'épée, ton champ sera partagé au ruban à mesurer. Toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera exilé loin de son pays.’ »

      Matthieu 5

      8 Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !

      Matthieu 23

      27 » Malheur à vous, spécialistes de la loi et pharisiens hypocrites, parce que vous ressemblez à des tombeaux blanchis qui paraissent beaux de l’extérieur et qui, à l’intérieur, sont pleins d'ossements de morts et de toutes sortes d'impuretés.

      Marc 1

      1 Voici le commencement de l'Evangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu,
      2 conformément à ce qui est écrit dans les prophètes : Voici, j'envoie mon messager devant toi pour te préparer le chemin.
      3 C'est la voix de celui qui crie dans le désert : ‘Préparez le chemin du Seigneur, rendez ses sentiers droits.’
      4 Jean parut ; il baptisait dans le désert et prêchait le baptême de repentance pour le pardon des péchés.
      5 Toute la région de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient vers lui. Reconnaissant publiquement leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans l’eau du Jourdain.
      6 Jean portait un vêtement en poil de chameau et une ceinture de cuir autour de la taille. Il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.
      7 Il proclamait : « Après moi vient celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de me baisser pour détacher la courroie de ses sandales.
      8 Moi, je vous ai baptisés d'eau ; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit. »
      9 A cette époque-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
      10 Au moment où il sortait de l'eau, il vit le ciel s'ouvrir et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe,
      11 et une voix se fit entendre du ciel : « Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute mon approbation. »
      12 Aussitôt, l'Esprit poussa Jésus dans le désert
      13 où il passa 40 jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient.
      14 Après que Jean eut été arrêté, Jésus alla en Galilée. Il proclamait la bonne nouvelle [du royaume] de Dieu
      15 et disait : « Le moment est arrivé et le royaume de Dieu est proche. Changez d’attitude et croyez à la bonne nouvelle ! »
      16 Comme il marchait le long du lac de Galilée, il vit Simon et André, frère de Simon, qui jetaient un filet dans le lac ; c’étaient en effet des pêcheurs.
      17 Jésus leur dit : « Suivez-moi, et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. »
      18 Aussitôt, ils laissèrent leurs filets et le suivirent.
      19 Il alla un peu plus loin et vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient eux aussi dans une barque et réparaient les filets.
      20 Aussitôt, il les appela ; ils laissèrent leur père Zébédée dans la barque avec les ouvriers et le suivirent.
      21 Ils se rendirent à Capernaüm. Dès le jour du sabbat, Jésus entra dans la synagogue et se mit à enseigner.
      22 On était frappé par son enseignement, car il enseignait avec autorité, et non pas comme les spécialistes de la loi.
      23 Il y avait dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur. Il s'écria :
      24 « [Ah ! ] Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : le Saint de Dieu. »
      25 Jésus le menaça en disant : « Tais-toi et sors de cet homme. »
      26 L'esprit impur sortit de cet homme en le secouant violemment et en poussant un grand cri.
      27 Tous furent si effrayés qu'ils se demandaient les uns aux autres : « Qu'est-ce que ceci ? Quel est ce nouvel enseignement ? Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent ! »
      28 Et sa réputation gagna aussitôt toute la région de la Galilée.
      29 En sortant de la synagogue, ils se rendirent avec Jacques et Jean à la maison de Simon et d'André.
      30 La belle-mère de Simon était couchée avec de la fièvre ; aussitôt on parla d'elle à Jésus.
      31 Il s'approcha, la fit lever en lui prenant la main, et [à l'instant] la fièvre la quitta. Puis elle se mit à les servir.
      32 Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques.
      33 Toute la ville était rassemblée devant la porte.
      34 Il guérit beaucoup de personnes qui souffraient de diverses maladies ; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne leur permettait pas de parler, parce qu'ils le connaissaient.
      35 Vers le matin, alors qu'il faisait encore très sombre, il se leva et sortit pour aller dans un endroit désert où il pria.
      36 Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche ;
      37 quand ils l'eurent trouvé, ils lui dirent : « Tout le monde te cherche. »
      38 Il leur répondit : « Allons [ailleurs, ] dans les villages voisins, afin que j'y prêche aussi, car c'est pour cela que je suis sorti. »
      39 Et il prêchait dans leurs synagogues par toute la Galilée et chassait les démons.
      40 Un lépreux vint à lui et, se jetant à genoux, lui dit en suppliant : « Si tu le veux, tu peux me rendre pur. »
      41 Rempli de compassion, Jésus tendit la main, le toucha et dit : « Je le veux, sois pur. »
      42 Aussitôt la lèpre le quitta et il fut purifié.
      43 Jésus le renvoya sur-le-champ avec de sévères recommandations ;
      44 il lui dit : « Fais bien attention de ne [rien] dire à personne, mais va te montrer au prêtre et présente pour ta purification ce que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage. »
      45 Cependant cet homme, une fois parti, se mit à proclamer partout la nouvelle et à la propager, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer publiquement dans une ville. Il se tenait dehors, dans des lieux déserts, et l'on venait à lui de partout.

      Marc 2

      1 Quelques jours après, Jésus revint à Capernaüm. On apprit qu'il était à la maison,
      2 et un si grand nombre de personnes se rassemblèrent qu'il n'y avait plus de place, pas même devant la porte. Il leur annonçait la parole.
      3 On vint lui amener un paralysé porté par quatre hommes.
      4 Comme ils ne pouvaient pas l'aborder à cause de la foule, ils découvrirent le toit au-dessus de l’endroit où il se tenait et descendirent par cette ouverture le brancard sur lequel le paralysé était couché.
      5 Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. »
      6 Il y avait là quelques spécialistes de la loi qui étaient assis et qui se disaient en eux-mêmes :
      7 « Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n'est Dieu seul ? »
      8 Jésus sut aussitôt dans son esprit qu’ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, et il leur dit : « Pourquoi raisonnez-vous ainsi dans vos cœurs ?
      9 Qu'est-ce qui est le plus facile à dire au paralysé : ‘Tes péchés sont pardonnés’, ou : ‘Lève-toi, prends ton brancard et marche’ ?
      10 Afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés,
      11 je te l'ordonne – dit-il au paralysé –, lève-toi, prends ton brancard et retourne chez toi. »
      12 Aussitôt il se leva, prit son brancard et sortit devant tout le monde, de sorte qu'ils étaient tous très étonnés et célébraient la gloire de Dieu en disant : « Nous n'avons jamais rien vu de pareil. »
      13 Jésus sortit de nouveau du côté du lac. Toute la foule venait à lui et il l'enseignait.
      14 En passant, il vit Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau des taxes. Il lui dit : « Suis-moi. » Lévi se leva et le suivit.
      15 Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de collecteurs d’impôts et de pécheurs se mirent aussi à table avec lui et avec ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre.
      16 Le voyant manger avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs, les spécialistes de la loi et les pharisiens dirent à ses disciples : « Pourquoi mange-t-il avec les collecteurs d’impôts et les pécheurs ? »
      17 Jésus, qui avait entendu, leur dit : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs, [à changer d’attitude]. »
      18 Les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. Ils vinrent dire à Jésus : « Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, tandis que tes disciples ne jeûnent pas ? »
      19 Jésus leur répondit : « Les invités à la noce peuvent-ils jeûner pendant que le marié est avec eux ? Aussi longtemps que le marié est avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.
      20 Les jours viendront où le marié leur sera enlevé, et alors ils jeûneront durant ces jours-là.
      21 Personne ne coud un morceau de tissu neuf sur un vieil habit, sinon la pièce neuve ajoutée arrache une partie du vieux, et la déchirure devient pire.
      22 Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres, sinon les outres éclatent, le vin coule et les outres sont perdues ; mais [il faut mettre] le vin nouveau dans des outres neuves. »
      23 Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé. Tout en marchant, ses disciples se mirent à arracher des épis.
      24 Les pharisiens lui dirent : « Regarde ! Pourquoi font-ils ce qui n'est pas permis pendant le sabbat ? »
      25 Jésus leur répondit : « N'avez-vous jamais lu ce qu’a fait David, lorsqu'il a été dans le besoin et qu'il a eu faim, lui et ses compagnons ?
      26 Il est entré dans la maison de Dieu, à l’époque du grand-prêtre Abiathar, a mangé les pains consacrés qu'il n'est permis qu'aux prêtres de manger et en a même donné à ses compagnons ! »
      27 Puis il leur dit : « Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat,
      28 de sorte que le Fils de l'homme est le Seigneur même du sabbat. »

      Marc 3

      1 Jésus entra de nouveau dans la synagogue. Il s'y trouvait un homme qui avait la main paralysée.
      2 Ils observaient Jésus pour voir s'il le guérirait le jour du sabbat : c'était afin de pouvoir l'accuser.
      3 Jésus dit à l'homme qui avait la main paralysée : « Lève-toi, là au milieu. »
      4 Puis il leur dit : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer ? » Mais ils gardèrent le silence.
      5 Alors il promena sur eux un regard de colère et, peiné de l'endurcissement de leur cœur, il dit à l'homme : « Tends ta main. » Il la tendit, et sa main fut guérie.
      6 Les pharisiens sortirent et tinrent aussitôt conseil avec les hérodiens sur les moyens de le faire mourir.
      7 Jésus se retira au bord du lac avec ses disciples. Une foule nombreuse le suivit, venue de la Galilée, de la Judée,
      8 de Jérusalem, de l'Idumée, de l’autre côté du Jourdain et des environs de Tyr et de Sidon ; cette foule vint à lui car elle avait appris tout ce qu’il faisait.
      9 Il dit à ses disciples de tenir toujours à sa disposition une petite barque afin de ne pas être écrasé par la foule.
      10 En effet, comme il guérissait beaucoup de gens, tous ceux qui avaient des maladies se jetaient sur lui pour le toucher.
      11 Les esprits impurs, quand ils le voyaient, se prosternaient devant lui et s'écriaient : « Tu es le Fils de Dieu. »
      12 Mais il leur recommandait très sévèrement de ne pas le faire connaître.
      13 Il monta ensuite sur la montagne ; il appela ceux qu'il voulait, et ils vinrent vers lui.
      14 Il en établit douze [auxquels il donna le nom d’apôtres, ] pour qu’ils soient avec lui, et pour les envoyer prêcher
      15 avec le pouvoir [de guérir les maladies et] de chasser les démons.
      16 [Voici les douze qu'il établit : ] Simon, qu'il appela Pierre ;
      17 Jacques, fils de Zébédée, et Jean, frère de Jacques, auxquels il donna le nom de Boanergès, qui signifie « fils du tonnerre » ;
      18 André ; Philippe ; Barthélémy ; Matthieu ; Thomas ; Jacques, fils d'Alphée ; Thaddée ; Simon le Cananite ;
      19 et Judas l’Iscariot, celui qui trahit Jésus.
      20 Ils se rendirent à la maison, et la foule se rassembla de nouveau, de sorte qu'ils ne pouvaient même pas prendre leur repas.
      21 Lorsqu'ils l’apprirent, les membres de la famille de Jésus vinrent pour s’emparer de lui, car ils disaient : « Il a perdu la raison. »
      22 Les spécialistes de la loi qui étaient descendus de Jérusalem disaient : « Il a en lui Béelzébul ; c'est par le prince des démons qu'il chasse les démons. »
      23 Jésus les appela et leur dit sous forme de paraboles : « Comment Satan peut-il chasser Satan ?
      24 Si un royaume est confronté à des luttes internes, ce royaume ne peut pas subsister,
      25 et si une famille est confrontée à des luttes internes, cette famille ne peut pas subsister.
      26 Si donc Satan se dresse contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas subsister, c'en est fini de lui.
      27 Personne ne peut entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens sans avoir d'abord attaché cet homme fort ; alors seulement il pillera sa maison.
      28 Je vous le dis en vérité, tous les péchés seront pardonnés aux hommes, ainsi que les blasphèmes qu'ils auront proférés,
      29 mais celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit n'obtiendra jamais de pardon : il mérite une condamnation éternelle. »
      30 Jésus parla de cette manière parce qu'ils disaient : « Il a un esprit impur. »
      31 Sa mère et ses frères arrivèrent donc. Ils se tenaient dehors et l'envoyèrent appeler.
      32 La foule était assise autour de lui, et on lui dit : « Voici, ta mère et tes frères [et sœurs] sont dehors et te cherchent. »
      33 Il répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
      34 Puis il promena le regard sur ceux qui étaient assis tout autour de lui et dit : « Voici ma mère et mes frères.
      35 En effet, celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère. »

      Marc 4

      1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord du lac. La foule se rassembla autour de lui, si nombreuse qu'il monta dans une barque où il s'assit, sur le lac. Toute la foule était à terre sur le rivage.
      2 Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles. Il leur disait dans son enseignement :
      3 « Ecoutez ! Un semeur sortit pour semer.
      4 Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin ; les oiseaux vinrent et la mangèrent.
      5 Une autre partie tomba dans un sol pierreux, où elle n'avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce qu'elle ne trouva pas un terrain profond,
      6 mais quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.
      7 Une autre partie tomba parmi les ronces ; les ronces poussèrent et l'étouffèrent, et elle ne donna pas de fruit.
      8 Une autre partie tomba dans la bonne terre ; elle donna du fruit qui montait et se développait, avec un rapport de 30, 60 ou 100 pour 1. »
      9 Puis il dit : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. »
      10 Lorsqu'il fut seul avec eux, ceux qui l'entouraient avec les douze l'interrogèrent sur cette parabole.
      11 Il leur dit : « C'est à vous qu'il a été donné de connaître le mystère du royaume de Dieu, mais pour ceux qui sont à l’extérieur tout est présenté en paraboles,
      12 afin qu'en regardant ils regardent et ne voient pas, et qu'en entendant ils entendent et ne comprennent pas, de peur qu'ils ne se convertissent et que leurs péchés ne soient pardonnés. »
      13 Il leur dit encore : « Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les autres ?
      14 Le semeur sème la parole.
      15 Certains sont le long du chemin où la parole est semée : dès qu'ils l'ont entendue, Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux.
      16 De même, d’autres reçoivent la semence dans un sol pierreux : quand ils entendent la parole, ils l’acceptent aussitôt avec joie,
      17 mais ils n'ont pas de racines en eux-mêmes, ils sont les hommes d’un moment et, dès que surviennent les difficultés ou la persécution à cause de la parole, ils trébuchent.
      18 D'autres encore reçoivent la semence parmi les ronces : ils entendent la parole,
      19 mais les préoccupations de ce monde, l’attrait trompeur des richesses et les passions en tout genre pénètrent en eux, étouffent la parole et la rendent infructueuse.
      20 D'autres enfin reçoivent la semence dans la bonne terre : ce sont ceux qui entendent la parole, l’accueillent et portent du fruit, avec un rapport de 30, 60 ou 100 pour 1. »
      21 Il leur dit encore : « Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous un seau ou sous le lit ? N'est-ce pas pour la mettre sur son support ?
      22 Il n'y a en effet rien de caché qui ne doive être mis en lumière, rien de secret qui ne doive être mis au jour.
      23 Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. »
      24 Il leur dit encore : « Prêtez bien attention à ce que vous entendez. On utilisera pour vous la même mesure que celle dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous [qui écoutez].
      25 En effet, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on enlèvera même ce qu'il a. »
      26 Il dit encore : « Voici à quoi ressemble le royaume de Dieu. Il est semblable à un homme qui jette de la semence en terre ;
      27 qu'il dorme ou qu'il reste éveillé, nuit et jour la semence germe et pousse sans qu'il sache comment.
      28 [En effet, ] d’elle-même la terre produit d'abord l'herbe, puis l'épi, enfin le grain tout formé dans l'épi,
      29 et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car c’est le moment de la moisson. »
      30 Il dit encore : « A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu ou par quelle parabole le représenterons-nous ?
      31 Il est comme une graine de moutarde : lorsqu'on la sème en terre, c'est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre.
      32 Mais lorsqu'elle a été semée, elle monte, devient plus grande que tous les légumes et développe de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. »
      33 C'est par beaucoup de paraboles de ce genre qu'il leur annonçait la parole, dans la mesure où ils étaient capables de l'entendre.
      34 Il ne leur parlait pas sans parabole, mais en privé il expliquait tout à ses disciples.
      35 Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l'autre rive. »
      36 Après avoir renvoyé la foule, ils l'emmenèrent dans la barque où il se trouvait ; il y avait aussi d'autres barques avec lui.
      37 Un vent violent s'éleva et les vagues se jetaient sur la barque, au point qu'elle se remplissait déjà.
      38 Et lui, il dormait à l'arrière sur le coussin. Ils le réveillèrent et lui dirent : « Maître, cela ne te fait rien que nous soyons en train de mourir ? »
      39 Il se réveilla, menaça le vent et dit à la mer : « Silence ! Tais-toi ! » Le vent tomba et il y eut un grand calme.
      40 Puis il leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? Comment se fait-il que vous n’ayez pas de foi ? »
      41 Ils furent saisis d'une grande frayeur et ils se disaient les uns aux autres : « Qui est donc cet homme ? Même le vent et la mer lui obéissent ! »

      Marc 5

      1 Ils arrivèrent sur l'autre rive du lac, dans le pays des Gadaréniens.
      2 Dès que Jésus fut hors de la barque, un homme vint à sa rencontre ; il sortait des tombeaux et il était animé par un esprit impur.
      3 Cet homme habitait dans les tombeaux, et personne ne pouvait plus l'attacher, même avec une chaîne.
      4 En effet, souvent on l’avait attaché avec des fers aux pieds et des chaînes, mais il avait cassé les chaînes et brisé les fers, et personne n'avait la force de le maîtriser.
      5 Il était sans cesse, nuit et jour, dans les tombeaux et sur les montagnes ; il criait et se blessait lui-même avec des pierres.
      6 Il vit Jésus de loin, accourut, se prosterna devant lui
      7 et s'écria d'une voix forte : « Que me veux-tu, Jésus, Fils du Dieu très-haut ? Je t'en supplie au nom de Dieu, ne me tourmente pas. »
      8 En effet, Jésus lui disait : « Sors de cet homme, esprit impur ! »
      9 Il lui demanda : « Quel est ton nom ? » « Mon nom est légion, car nous sommes nombreux », répondit-il.
      10 Et il le suppliait avec insistance de ne pas les envoyer hors du pays.
      11 Il y avait là, vers la montagne, un grand troupeau de porcs en train de chercher à manger.
      12 Tous les démons le supplièrent : « Envoie-nous dans ces porcs afin que nous entrions en eux. »
      13 Il le leur permit [aussitôt]. Les esprits impurs sortirent de l'homme, entrèrent dans les porcs, et le troupeau se précipita du haut de la falaise dans le lac ; il y avait environ 2000 porcs, et ils se noyèrent dans le lac.
      14 Les gardiens du troupeau s'enfuirent et allèrent le raconter dans la ville et dans les campagnes. Les gens allèrent voir ce qui était arrivé.
      15 Ils vinrent vers Jésus et virent le démoniaque, celui qui avait eu la légion de démons, assis, habillé et dans son bon sens ; et ils furent saisis de frayeur.
      16 Ceux qui avaient été témoins de la scène leur racontèrent ce qui était arrivé au démoniaque et aux porcs.
      17 Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.
      18 Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque le suppliait, demandant à l’accompagner.
      19 Jésus ne le lui permit pas mais lui dit : « Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu pitié de toi. »
      20 Il s'en alla et se mit à proclamer dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous étaient dans l'étonnement.
      21 Jésus regagna en barque l'autre rive, où une grande foule se rassembla autour de lui. Il était au bord du lac.
      22 Alors vint un des chefs de la synagogue, du nom de Jaïrus. Lorsqu'il aperçut Jésus, il se jeta à ses pieds
      23 et le supplia avec insistance : « Ma petite fille est sur le point de mourir. Viens, pose les mains sur elle afin qu'elle soit sauvée, et elle vivra. »
      24 Jésus s'en alla avec lui. Une grande foule le suivait et le pressait de tous côtés.
      25 Or, il y avait une femme atteinte d'hémorragies depuis 12 ans.
      26 Elle avait beaucoup souffert entre les mains de nombreux médecins. Elle avait dépensé tout ce qu'elle possédait, mais cela n’avait servi à rien ; au contraire, son état avait plutôt empiré.
      27 Elle entendit parler de Jésus, vint dans la foule par-derrière et toucha son vêtement,
      28 car elle se disait : « Même si je ne touche que ses vêtements, je serai guérie. »
      29 A l'instant même, son hémorragie s'arrêta, et elle sentit dans son corps qu'elle était guérie de son mal.
      30 Jésus se rendit aussitôt compte qu'une force était sortie de lui ; il se retourna au milieu de la foule et dit : « Qui a touché mes vêtements ? »
      31 Ses disciples lui dirent : « Tu vois la foule qui te presse et tu dis : ‘Qui m'a touché ?’ »
      32 Jésus regardait autour de lui pour voir celle qui avait fait cela.
      33 La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.
      34 Alors il lui dit : « Ma fille, ta foi t'a sauvée. Pars dans la paix et sois guérie de ton mal. »
      35 Il parlait encore quand des gens arrivèrent de chez le chef de la synagogue et lui dirent : « Ta fille est morte. Pourquoi déranger encore le maître ? »
      36 Dès qu’il entendit cette parole, Jésus dit au chef de la synagogue : « N’aie pas peur, crois seulement. »
      37 Et il ne laissa personne l'accompagner, sauf Pierre, Jacques et Jean, le frère de Jacques.
      38 Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue où Jésus vit du tumulte, des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris.
      39 Il entra et leur dit : « Pourquoi faites-vous ce tumulte et pourquoi pleurez-vous ? L'enfant n'est pas morte, mais elle dort. »
      40 Ils se moquaient de lui. Alors il les fit tous sortir, prit avec lui le père et la mère de l'enfant et ceux qui l'avaient accompagné, et il entra là où l'enfant était [couchée].
      41 Il la prit par la main et lui dit : « Talitha koumi », ce qui signifie : « Jeune fille, lève-toi, je te le dis ».
      42 Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher, car elle avait 12 ans. Ils furent [aussitôt] remplis d'un grand étonnement.
      43 Jésus leur adressa de fortes recommandations pour que personne ne le sache et demanda qu’on donne à manger à la jeune fille.

      Marc 6

      1 Jésus partit de là et se rendit dans sa patrie. Ses disciples le suivirent.
      2 Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. Beaucoup de gens l'entendirent ; ils étaient étonnés et disaient : « D'où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée ? Et comment de tels miracles se font-ils par son intermédiaire ?
      3 N'est-il pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? Et ses sœurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? » Et il représentait un obstacle pour eux.
      4 Mais Jésus leur dit : « Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie, parmi ses parents et dans sa famille. »
      5 Il ne put faire là aucun miracle, si ce n'est qu'il guérit quelques malades en posant les mains sur eux.
      6 Et il s'étonnait de leur incrédulité. Jésus parcourait les villages des environs en enseignant.
      7 Alors il appela les douze et commença à les envoyer deux à deux, et il leur donna autorité sur les esprits impurs.
      8 Il leur recommanda de ne rien prendre pour le voyage, sauf un bâton, de n'avoir ni pain, ni sac, ni argent dans la ceinture,
      9 de chausser des sandales et de ne pas mettre deux chemises.
      10 Puis il leur dit : « Si quelque part vous entrez dans une maison, restez-y jusqu'à votre départ.
      11 Et si, dans une ville, les gens ne vous accueillent pas et ne vous écoutent pas, retirez-vous de là et secouez la poussière de vos pieds en témoignage contre eux. [Je vous le dis en vérité, le jour du jugement, Sodome et Gomorrhe seront traitées moins sévèrement que cette ville-là. ] »
      12 Ils partirent et prêchèrent en appelant chacun à changer d’attitude.
      13 Ils chassaient beaucoup de démons, appliquaient de l'huile à beaucoup de malades et les guérissaient.
      14 Le roi Hérode entendit parler de Jésus, car son nom était devenu célèbre. Il disait : « Jean-Baptiste est ressuscité, et c'est pour cela qu'il a le pouvoir de faire des miracles. »
      15 D'autres disaient : « C'est Elie. » Et d'autres disaient : « C'est un prophète comme l'un de nos prophètes. »
      16 Mais Hérode, en apprenant cela, disait : « Ce Jean que j'ai fait décapiter, c'est lui, il est ressuscité. »
      17 En effet, Hérode lui-même avait fait arrêter Jean et l'avait fait enchaîner en prison à cause d'Hérodiade, la femme de son frère Philippe, qu'il avait épousée,
      18 car Jean lui disait : « Il ne t'est pas permis d'avoir pour femme l'épouse de ton frère. »
      19 Furieuse contre Jean, Hérodiade voulait le faire mourir, mais elle ne le pouvait pas,
      20 car Hérode redoutait Jean, sachant que c'était un homme juste et saint, et il le protégeait. Après l'avoir entendu, il était souvent perplexe, et c'était avec plaisir qu'il l'écoutait.
      21 Cependant, un jour propice arriva lorsque Hérode, pour son anniversaire, donna un festin à ses grands, aux chefs militaires et aux personnalités de la Galilée.
      22 La fille d'Hérodiade entra dans la salle, elle dansa et plut à Hérode et à ses invités. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. »
      23 Il ajouta avec serment : « Ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c'était la moitié de mon royaume. »
      24 Elle sortit et dit à sa mère : « Que demanderai-je ? » Sa mère répondit : « La tête de Jean-Baptiste. »
      25 Elle s'empressa aussitôt de rentrer vers le roi et lui fit cette demande : « Je veux que tu me donnes à l'instant, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. »
      26 Le roi fut attristé, mais, à cause de ses serments et des invités, il ne voulut pas refuser.
      27 Il envoya sur-le-champ un garde, avec ordre d'apporter la tête de Jean-Baptiste. Le garde alla décapiter Jean dans la prison
      28 et apporta la tête sur un plat. Il la donna à la jeune fille et la jeune fille la donna à sa mère.
      29 Quand les disciples de Jean apprirent cette nouvelle, ils vinrent prendre son corps et le mirent dans un tombeau.
      30 Les apôtres se rassemblèrent autour de Jésus et lui racontèrent tout ce qu'ils avaient fait et tout ce qu'ils avaient enseigné.
      31 Jésus leur dit : « Venez à l'écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu. » En effet, il y avait beaucoup de monde qui allait et venait, et ils n'avaient même pas le temps de manger.
      32 Ils partirent donc dans une barque pour aller à l'écart dans un endroit désert.
      33 Beaucoup de gens les virent s'en aller et le reconnurent, et de toutes les villes on accourut à pied et on les devança à l'endroit où ils se rendaient.
      34 Quand il sortit de la barque, Jésus vit une grande foule et fut rempli de compassion pour eux, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont pas de berger, et il se mit à leur enseigner beaucoup de choses.
      35 Comme l’heure était déjà bien tardive, ses disciples s'approchèrent de lui et dirent : « Cet endroit est désert, et il est déjà tard.
      36 Renvoie-les afin qu'ils aillent dans les campagnes et dans les villages des environs pour s'acheter du pain, car ils n'ont rien à manger. »
      37 Jésus leur répondit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ! » Mais ils lui dirent : « Faut-il aller acheter des pains pour 200 pièces d’argent et leur donner à manger ? »
      38 Il leur dit : « Combien de pains avez-vous ? Allez voir. » Ils s'en assurèrent et répondirent : « Cinq, et deux poissons. »
      39 Alors il leur ordonna de les faire tous asseoir par groupes sur l'herbe verte ;
      40 ils s'assirent par rangées de 100 et de 50.
      41 Il prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux vers le ciel et prononça la prière de bénédiction. Puis il rompit les pains et les donna aux disciples afin qu'ils les distribuent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre tous.
      42 Tous mangèrent et furent rassasiés,
      43 et l'on emporta douze paniers pleins de morceaux de pain et de ce qui restait des poissons.
      44 Ceux qui avaient mangé les pains étaient au nombre de 5000 hommes.
      45 Aussitôt après, il obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l'autre rive, vers Bethsaïda, pendant que lui-même renverrait la foule.
      46 Quand il l'eut renvoyée, il s'en alla sur la montagne pour prier.
      47 Le soir venu, la barque était au milieu du lac et Jésus était seul à terre.
      48 Il vit qu'ils avaient beaucoup de peine à ramer, car le vent leur était contraire. Vers la fin de la nuit, il alla vers eux en marchant sur le lac, et il voulait les dépasser.
      49 Quand ils le virent marcher sur le lac, ils crurent que c'était un fantôme et ils poussèrent des cris,
      50 car ils le voyaient tous et ils étaient affolés. Jésus leur parla aussitôt et leur dit : « Rassurez-vous, c'est moi. N'ayez pas peur ! »
      51 Puis il monta près d'eux dans la barque, et le vent tomba. Ils étaient en eux-mêmes extrêmement stupéfaits [et étonnés]
      52 car ils n'avaient pas compris le miracle des pains, parce que leur cœur était endurci.
      53 Après avoir traversé le lac, ils arrivèrent dans la région de Génésareth et y abordèrent.
      54 Dès qu'ils furent sortis de la barque, les gens reconnurent Jésus
      55 et parcoururent tous les environs ; ils se mirent à apporter les malades sur des brancards là où ils apprenaient sa présence.
      56 Partout où il arrivait, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques et on le suppliait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Tous ceux qui le touchaient étaient guéris.

      Marc 7

      1 Les pharisiens et quelques spécialistes de la loi, venus de Jérusalem, se rassemblèrent auprès de Jésus.
      2 Ils virent quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c'est-à-dire non lavées.
      3 – Or, les pharisiens et tous les Juifs ne mangent pas sans s'être lavé soigneusement les mains, conformément à la tradition des anciens.
      4 Et quand ils reviennent de la place publique, ils ne mangent pas avant de s'être purifiés. Ils tiennent encore à beaucoup d'autres traditions comme le lavage des coupes, des cruches et des vases de bronze. –
      5 Alors les pharisiens et les spécialistes de la loi lui demandèrent : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens mais prennent-ils au contraire leur repas avec des mains non lavées ? »
      6 Jésus leur répondit : « Hypocrites, Esaïe a bien prophétisé sur vous, comme il est écrit : Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi.
      7 C'est faussement qu'ils m'honorent en donnant des enseignements qui sont des commandements humains.
      8 Vous abandonnez le commandement de Dieu et vous gardez la tradition des hommes [car vous lavez les pots et les coupes et vous faites beaucoup d'autres choses semblables]. »
      9 Il leur dit encore : « Vous rejetez très bien le commandement de Dieu pour garder votre tradition.
      10 En effet, Moïse a dit : Honore ton père et ta mère et : Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort.
      11 Mais d’après vous, si un homme dit à son père ou à sa mère : ‘Ce dont j'aurais pu t'assister est corban, c'est-à-dire une offrande à Dieu’,
      12 alors il peut ne plus rien faire pour son père ou pour sa mère.
      13 Vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous avez établie et vous faites beaucoup d'autres choses semblables. »
      14 Ensuite, Jésus appela toute la foule et lui dit : « Ecoutez-moi tous et comprenez.
      15 Il n'y a rien d'extérieur à l'homme qui puisse le rendre impur en pénétrant en lui, mais c'est ce qui sort de l'homme qui le rend impur.
      16 [Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. ] »
      17 Lorsqu'il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l'interrogèrent sur cette parabole.
      18 Il leur dit : « Vous aussi, vous êtes donc sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui, de l’extérieur, entre dans l'homme ne peut le rendre impur ?
      19 En effet, cela n'entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis est évacué dans les toilettes. » Il déclarait ainsi que tous les aliments sont purs.
      20 Il dit encore : « C'est ce qui sort de l'homme qui le rend impur.
      21 En effet, c'est de l’intérieur, c'est du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les adultères, l'immoralité sexuelle, les meurtres,
      22 les vols, la soif de posséder, les méchancetés, la fraude, la débauche, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie.
      23 Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et rendent l'homme impur. »
      24 Jésus partit de là et s'en alla dans le territoire de Tyr et de Sidon. Il entra dans une maison, désirant que personne ne le sache, mais il ne put rester caché,
      25 car une femme dont la fillette avait un esprit impur entendit parler de lui et vint se jeter à ses pieds.
      26 Cette femme était une non-Juive d'origine syro-phénicienne. Elle le pria de chasser le démon hors de sa fille. Jésus lui dit :
      27 « Laisse d'abord les enfants se rassasier, car il n'est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »
      28 « Oui, Seigneur, lui répondit-elle, mais les petits chiens, sous la table, mangent les miettes des enfants. »
      29 Alors il lui dit : « A cause de cette parole, tu peux t’en aller : le démon est sorti de ta fille. »
      30 Et quand elle rentra chez elle, elle trouva l'enfant couchée sur le lit : le démon était sorti.
      31 Jésus quitta le territoire de Tyr et revint par Sidon vers le lac de Galilée en traversant la région de la Décapole.
      32 On lui amena un sourd qui avait de la difficulté à parler et on le supplia de poser la main sur lui.
      33 Il le prit à part loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles et lui toucha la langue avec sa propre salive.
      34 Puis il leva les yeux au ciel, soupira et dit : « Ephphatha » – c'est-à-dire « Ouvre-toi ».
      35 Aussitôt ses oreilles s'ouvrirent, sa langue se délia et il se mit à parler correctement.
      36 Jésus leur recommanda de n'en parler à personne, mais plus il le leur recommandait, plus ils le proclamaient.
      37 Remplis d'étonnement, ils disaient : « Il fait tout à merveille ; il fait même entendre les sourds et parler les muets. »

      Marc 8

      1 Ces jours-là, une foule [très] nombreuse s'était [de nouveau] réunie et n'avait pas de quoi manger. Jésus appela ses disciples et leur dit :
      2 « Je suis rempli de compassion pour cette foule, car voilà trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n'ont rien à manger.
      3 Si je les renvoie chez eux à jeun, les forces leur manqueront en chemin, car quelques-uns d'entre eux sont venus de loin. »
      4 Ses disciples lui répondirent : « Comment pourrait-on leur donner assez de pains à manger, ici, dans un endroit désert ? »
      5 Jésus leur demanda : « Combien avez-vous de pains ? » « Sept », répondirent-ils.
      6 Alors il fit asseoir la foule par terre, prit les sept pains et, après avoir remercié Dieu, il les rompit et les donna à ses disciples pour les distribuer ; et ils les distribuèrent à la foule.
      7 Ils avaient encore quelques petits poissons ; Jésus [les] bénit et les fit aussi distribuer.
      8 Ils mangèrent et furent rassasiés, et l'on emporta sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient.
      9 Ceux qui mangèrent étaient environ 4000. Ensuite Jésus les renvoya.
      10 Aussitôt il monta dans la barque avec ses disciples et se rendit dans la région de Dalmanutha.
      11 Les pharisiens arrivèrent, se mirent à discuter avec Jésus et, pour le mettre à l'épreuve, lui demandèrent un signe venant du ciel.
      12 Jésus soupira profondément dans son esprit et dit : « Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ? Je vous le dis en vérité, il ne sera pas donné de signe à cette génération. »
      13 Puis il les quitta et remonta [dans la barque] pour passer sur l'autre rive.
      14 Les disciples avaient oublié de prendre des pains ; ils n'en avaient qu'un seul avec eux dans la barque.
      15 Jésus leur fit cette recommandation : « Attention, méfiez-vous du levain des pharisiens et du levain d'Hérode. »
      16 Les disciples raisonnaient entre eux [et disaient] : « C'est parce que nous n'avons pas de pains. »
      17 Jésus, le sachant, leur dit : « Pourquoi raisonnez-vous sur le fait que vous n'avez pas de pains ? Ne comprenez-vous pas et ne saisissez-vous pas encore ?
      18 Avez-vous [encore] le cœur endurci ? Vous avez des yeux et vous ne voyez pas ? Vous avez des oreilles et vous n'entendez pas ? Ne vous rappelez-vous pas ?
      19 Quand j'ai rompu les cinq pains pour les 5000 hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés ? » « Douze », lui répondirent-ils.
      20 « Et quand j'ai rompu les sept [pains] pour les 4000 hommes, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées ? » « Sept », répondirent-ils.
      21 Et il leur dit : « [Comment] se fait-il que vous ne compreniez pas [encore] ? »
      22 Ils se rendirent à Bethsaïda ; on amena un aveugle vers Jésus et on le supplia de le toucher.
      23 Il prit l'aveugle par la main et le conduisit à l’extérieur du village ; puis il lui mit de la salive sur les yeux, posa les mains sur lui et lui demanda s'il voyait quelque chose.
      24 Il regarda et dit : « J'aperçois les gens, je les vois comme des arbres, et ils marchent. »
      25 Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux et, quand l'aveugle regarda fixement, il fut guéri et vit tout distinctement.
      26 Alors Jésus le renvoya chez lui en disant : « N'entre pas dans le village [et n'en parle à personne]. »
      27 Jésus s'en alla avec ses disciples dans les villages voisins de Césarée de Philippe. Il leur posa en chemin cette question : « Qui suis-je, d’après les hommes ? »
      28 Ils répondirent : « Jean-Baptiste ; d’après certains, Elie ; d’après d'autres, l'un des prophètes. »
      29 « Et d’après vous, qui suis-je ? » leur demanda-t-il. Pierre lui répondit : « Tu es le Messie. »
      30 Jésus leur recommanda sévèrement de n'en parler à personne.
      31 Alors il commença à leur enseigner qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, par les chefs des prêtres et par les spécialistes de la loi, qu'il soit mis à mort et qu'il ressuscite trois jours après.
      32 Il leur disait cela ouvertement. Alors Pierre le prit à part et se mit à le reprendre,
      33 mais Jésus se retourna, regarda ses disciples et réprimanda Pierre en disant : « Arrière, Satan, car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. »
      34 Puis il appela la foule avec ses disciples et il leur dit : « Si quelqu'un veut être mon disciple, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix et qu'il me suive !
      35 En effet, celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.
      36 Et que servira-t-il à un homme de gagner le monde entier, s'il perd son âme ?
      37 Que donnera un homme en échange de son âme ?
      38 En effet, celui qui aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. »

      Marc 9

      1 Il leur dit encore : « Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront pas avant d'avoir vu le royaume de Dieu venir avec puissance. »
      2 Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les conduisit seuls à l'écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ;
      3 ses vêtements devinrent resplendissants et d'une telle blancheur que personne sur la terre ne peut blanchir ainsi.
      4 Elie et Moïse leur apparurent ; ils s'entretenaient avec Jésus.
      5 Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici. Faisons trois abris : un pour toi, un pour Moïse et un pour Elie. »
      6 Il ne savait que dire, car ils étaient effrayés.
      7 Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
      8 Aussitôt les disciples regardèrent tout autour et ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
      9 Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda de ne dire ce qu'ils avaient vu à personne jusqu'à ce que le Fils de l'homme soit ressuscité.
      10 Ils retinrent cette parole, se demandant entre eux ce que signifiait ressusciter.
      11 Puis ils lui posèrent cette question : « Pourquoi les spécialistes de la loi disent-ils qu'Elie doit venir d'abord ? »
      12 Il leur répondit : « Elie doit venir d'abord pour rétablir toutes choses. Et pourquoi est-il écrit, à propos du Fils de l'homme, qu'il doit souffrir beaucoup et être méprisé ?
      13 Mais je vous le dis : Elie est déjà venu et ils l'ont traité comme ils ont voulu, conformément à ce qui est écrit à son sujet. »
      14 Lorsqu'ils revinrent vers les disciples, ils virent autour d'eux une grande foule et des spécialistes de la loi qui discutaient avec eux.
      15 Dès que les gens virent Jésus, ils furent surpris et accoururent pour le saluer.
      16 Il leur demanda : « De quoi discutez-vous avec eux ? »
      17 Un homme de la foule lui répondit : « Maître, je t'ai amené mon fils qui a un esprit muet.
      18 Partout où l'esprit s’empare de lui, il le jette par terre ; l'enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J'ai prié tes disciples de chasser l'esprit et ils n'ont pas pu. »
      19 « Génération incrédule, leur dit Jésus, jusqu'à quand serai-je avec vous ? Jusqu'à quand devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. » On le lui amena.
      20 Dès que l'enfant vit Jésus, l'esprit l'agita avec violence ; il tomba, et il se roulait par terre en écumant.
      21 Jésus demanda au père : « Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » « Depuis son enfance, répondit-il,
      22 et souvent l'esprit l'a jeté dans le feu et dans l'eau pour le faire mourir. Mais si tu peux faire quelque chose, viens à notre secours, aie compassion de nous. »
      23 Jésus lui dit : « Si tu peux ! Tout est possible à celui qui croit. »
      24 Aussitôt le père de l'enfant, [en larmes, ] s'écria : « Je crois, [Seigneur, ] viens au secours de mon incrédulité ! »
      25 Voyant accourir la foule, Jésus menaça l'esprit impur en lui disant : « Esprit muet et sourd, je te l'ordonne, sors de cet enfant et n'y rentre plus. »
      26 L'esprit sortit de l'enfant en poussant des cris et en le secouant très violemment. L'enfant devint comme mort, de sorte que beaucoup disaient qu'il était mort,
      27 mais Jésus le prit par la main, le fit lever, et il se tint debout.
      28 Quand Jésus entra dans la maison, ses disciples lui demandèrent en privé : « Pourquoi n'avons-nous pas pu chasser cet esprit ? »
      29 Il leur dit : « Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière [et par le jeûne]. »
      30 Ils partirent de là et traversèrent la Galilée. Jésus ne voulait pas qu'on le sache,
      31 car il enseignait ses disciples et il leur disait : « Le Fils de l'homme sera livré entre les mains des hommes ; ils le feront mourir et, trois jours après avoir été mis à mort, il ressuscitera. »
      32 Cependant, les disciples ne comprenaient pas cette parole et ils avaient peur de l'interroger.
      33 Ils arrivèrent à Capernaüm. Lorsqu'il fut dans la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? »
      34 Mais ils gardèrent le silence, car en chemin ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
      35 Alors il s'assit, appela les douze et leur dit : « Si quelqu'un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. »
      36 Il prit un petit enfant, le plaça au milieu d'eux et, après l'avoir pris dans ses bras, il leur dit :
      37 « Celui qui accueille en mon nom un de ces petits enfants, c’est moi-même qu’il accueille, et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais celui qui m'a envoyé. »
      38 Jean lui dit : « Maître, nous avons vu quelqu'un chasser des démons en ton nom, et nous l'en avons empêché parce qu'il ne nous suit pas. »
      39 « Ne l'en empêchez pas, répondit Jésus, car personne ne peut faire un miracle en mon nom et aussitôt après dire du mal de moi.
      40 En effet, qui n'est pas contre nous est pour nous.
      41 Et celui qui vous donnera à boire un verre d'eau en mon nom, parce que vous appartenez à Christ, je vous le dis en vérité, il ne perdra pas sa récompense.
      42 Mais si quelqu'un fait trébucher un seul de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on attache à son cou une grosse meule de moulin et qu'on le jette à la mer.
      43 » Si ta main te pousse à mal agir, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie que d'avoir les deux mains et d'aller en enfer, dans le feu qui ne s'éteint pas,
      44 [là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas ].
      45 Si ton pied te pousse à mal agir, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie que d'avoir les deux pieds et d'être jeté en enfer, [dans le feu qui ne s'éteint pas,
      46 là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas ].
      47 Et si ton œil te pousse à mal agir, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu avec un seul œil que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans l’enfer [de feu],
      48 là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas.
      49 En effet, tout homme sera salé de feu [et tout sacrifice sera salé de sel].
      50 Le sel est une bonne chose, mais s'il perd sa saveur, avec quoi la lui rendrez-vous ? Ayez du sel en vous-mêmes et soyez en paix les uns avec les autres. »

      Marc 10

      1 Jésus partit de là et se rendit dans le territoire de la Judée, de l'autre côté du Jourdain. La foule se rassembla de nouveau près de lui et, conformément à son habitude, il se mit encore à l'enseigner.
      2 Les pharisiens l'abordèrent et, pour lui tendre un piège, ils lui demandèrent s'il est permis à un homme de divorcer de sa femme.
      3 Il leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »
      4 « Moïse, dirent-ils, nous a permis d'écrire une lettre de divorce et de renvoyer notre femme. »
      5 Jésus leur dit : « C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a donné cette règle.
      6 Mais au commencement de la création, Dieu a fait l'homme et la femme ;
      7 c'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère [et s'attachera à sa femme],
      8 et les deux ne feront qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux mais ne font qu’un.
      9 Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. »
      10 Lorsqu'ils furent dans la maison, les disciples l'interrogèrent encore là-dessus.
      11 Il leur dit : « Celui qui renvoie sa femme et qui en épouse une autre commet un adultère envers elle,
      12 et si une femme divorce de son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère. »
      13 Des gens lui amenaient des petits enfants afin qu'il les touche, mais les disciples leur firent des reproches.
      14 Voyant cela, Jésus fut indigné et leur dit : « Laissez les petits enfants venir à moi et ne les en empêchez pas, car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent.
      15 Je vous le dis en vérité : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera pas. »
      16 Puis il les prit dans ses bras et les bénit en posant les mains sur eux.
      17 Comme Jésus se mettait en chemin, un homme accourut et se jeta à genoux devant lui : « Bon maître, lui demanda-t-il, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ? »
      18 Jésus lui dit : « Pourquoi m'appelles-tu bon ? Personne n'est bon, si ce n'est Dieu seul.
      19 Tu connais les commandements : Tu ne commettras pas d'adultère ; tu ne commettras pas de meurtre ; tu ne commettras pas de vol ; tu ne porteras pas de faux témoignage ; tu ne feras de tort à personne ; honore ton père et ta mère. »
      20 Il lui répondit : « Maître, j'ai respecté tous ces commandements dès ma jeunesse. »
      21 L'ayant regardé, Jésus l'aima, et il lui dit : « Il te manque une chose : va vendre tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, [charge-toi de la croix] et suis-moi. »
      22 Mais l’homme s'assombrit à cette parole et s'en alla tout triste, car il avait de grands biens.
      23 Regardant autour de lui, Jésus dit à ses disciples : « Qu'il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu ! »
      24 Les disciples furent effrayés de ce que Jésus parlait ainsi. Il reprit : « Mes enfants, qu'il est difficile [à ceux qui se confient dans les richesses] d'entrer dans le royaume de Dieu !
      25 Il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. »
      26 Les disciples furent encore plus étonnés et se dirent les uns aux autres : « Qui donc peut être sauvé ? »
      27 Jésus les regarda et dit : « Aux hommes cela est impossible, mais non à Dieu, car tout est possible à Dieu. »
      28 Alors Pierre lui dit : « Nous avons tout quitté et nous t'avons suivi. »
      29 Jésus répondit : « Je vous le dis en vérité, personne n'aura quitté à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle sa maison ou ses frères, ses sœurs, sa mère, son père, [sa femme, ] ses enfants ou ses terres,
      30 sans recevoir au centuple, dans le temps présent, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions et, dans le monde à venir, la vie éternelle.
      31 Bien des premiers seront les derniers et bien des derniers seront les premiers. »
      32 Ils étaient en chemin pour monter à Jérusalem et Jésus allait devant eux. Les disciples étaient effrayés et ceux qui le suivaient étaient dans la crainte. Jésus prit de nouveau les douze avec lui et commença à leur dire ce qui devait lui arriver :
      33 « Nous montons à Jérusalem et le Fils de l'homme sera livré aux chefs des prêtres et aux spécialistes de la loi. Ils le condamneront à mort et le livreront aux non-Juifs.
      34 Ils se moqueront de lui, cracheront sur lui, le fouetteront et le feront mourir, et trois jours après il ressuscitera. »
      35 Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Maître, nous voudrions que tu fasses pour nous ce que nous te demanderons. »
      36 Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
      37 « Accorde-nous, lui dirent-ils, d'être assis l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, quand tu seras dans ta gloire. »
      38 Jésus leur répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ou être baptisés du baptême dont je vais être baptisé ? » « Nous le pouvons », dirent-ils.
      39 Jésus leur répondit : « Vous boirez en effet la coupe que je vais boire et vous serez baptisés du baptême dont je vais être baptisé.
      40 Mais quant à être assis à ma droite ou à ma gauche, cela ne dépend pas de moi et ne sera donné qu'à ceux pour qui cela est préparé. »
      41 Après avoir entendu cela, les dix autres commencèrent à s'indigner contre Jacques et Jean.
      42 Jésus les appela et leur dit : « Vous savez que ceux que l'on considère comme les chefs des nations dominent sur elles et que leurs grands les tiennent sous leur pouvoir.
      43 Ce n’est pas le cas au milieu de vous, mais si quelqu'un veut être grand parmi vous, il sera votre serviteur ;
      44 et si quelqu'un veut être le premier parmi vous, qu'il soit l'esclave de tous.
      45 En effet, le Fils de l'homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour beaucoup. »
      46 Ils arrivèrent à Jéricho. Lorsque Jésus sortit de la ville avec ses disciples et une assez grande foule, Bartimée, le fils aveugle de Timée, était assis en train de mendier au bord du chemin.
      47 Il entendit que c'était Jésus de Nazareth et se mit à crier : « Fils de David, Jésus, aie pitié de moi ! »
      48 Beaucoup le reprenaient pour le faire taire, mais il criait beaucoup plus fort : « Fils de David, aie pitié de moi ! »
      49 Jésus s'arrêta et dit : « Appelez-le. » Ils appelèrent l'aveugle en lui disant : « Prends courage, lève-toi, il t'appelle. »
      50 L'aveugle jeta son manteau et, se levant d'un bond, vint vers Jésus.
      51 Jésus prit la parole et lui dit : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » « Mon maître, lui répondit l'aveugle, que je retrouve la vue. »
      52 Jésus lui dit : « Vas-y, ta foi t'a sauvé. » Aussitôt il retrouva la vue et il suivit Jésus sur le chemin.

      Marc 11

      1 Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem, près de Bethphagé et de Béthanie, vers le mont des Oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples
      2 en leur disant : « Allez au village qui est devant vous. Dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel personne n'est encore monté. Détachez-le et amenez-le.
      3 Si quelqu'un vous demande : ‘Pourquoi faites-vous cela ?’répondez : ‘Le Seigneur en a besoin’, et à l'instant il le laissera venir ici. »
      4 Les disciples partirent ; ils trouvèrent l'ânon attaché dehors près d'une porte, dans la rue, et ils le détachèrent.
      5 Quelques-uns de ceux qui étaient là leur dirent : « Que faites-vous ? Pourquoi détachez-vous cet ânon ? »
      6 Ils répondirent comme Jésus le leur avait dit, et on les laissa faire.
      7 Ils amenèrent l'ânon à Jésus, jetèrent leurs vêtements sur lui, et Jésus s'assit dessus.
      8 Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d'autres des branches qu'ils coupèrent dans les champs.
      9 Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !
      10 Béni soit le règne qui vient [au nom du Seigneur], le règne de David, notre père ! Hosanna dans les lieux très hauts ! »
      11 Jésus entra à Jérusalem et se rendit au temple. Après avoir tout regardé autour de lui, comme il était déjà tard, il sortit pour aller à Béthanie avec les douze.
      12 Le lendemain, comme ils quittaient Béthanie, Jésus eut faim.
      13 Il aperçut de loin un figuier qui avait des feuilles et alla voir s'il y trouverait quelque chose, mais quand il se fut approché, il ne trouva que des feuilles, car ce n'était pas la saison des figues.
      14 Alors Jésus prit la parole et lui dit : « Que plus jamais personne ne mange de ton fruit ! » Et ses disciples l'entendirent.
      15 Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple, et il renversa les tables des changeurs de monnaie et les sièges des vendeurs de pigeons.
      20 Le lendemain matin, en passant, les disciples virent le figuier : il était desséché jusqu'aux racines.

      Actes 21

      26 Paul prit alors ces hommes, se purifia avec eux et entra le lendemain dans le temple pour annoncer à quelle date la période de purification prendrait fin et l'offrande serait présentée pour chacun d'eux.

      Romains 14

      15 Si ton frère est attristé à cause de ce que tu manges, tu ne marches plus selon l'amour. Ne cause pas, par ta nourriture, la perte de celui pour lequel Christ est mort.
      20 Pour de la nourriture, ne détruis pas l'œuvre de Dieu. Certes, tout est pur, mais il est mal de manger quelque chose si cela représente un obstacle pour quelqu’un.

      1 Corinthiens 6

      13 Les aliments sont pour le ventre et le ventre pour les aliments, et Dieu détruira l'un comme les autres. Mais le corps n'est pas pour l'immoralité sexuelle : il est pour le Seigneur, et le Seigneur est pour le corps.

      Colossiens 2

      16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou à propos d'une fête, d'un nouveau mois ou du sabbat :
      20 Si vous êtes morts avec Christ aux principes élémentaires qui régissent le monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous soumettez-vous à toutes ces règles :
      22 Elles ne concernent que des choses destinées à disparaître dès qu’on en fait usage. Il s’agit bien là de commandements et d’enseignements humains !

      Tite 1

      15 Tout est pur pour ceux qui sont purs, mais rien n'est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules ; bien plus, leur intelligence et leur conscience sont souillées.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Bethléem Batiment C 23
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...