FERMER
www.quiestleheros.com

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le TopChrétien ne vit que de dons. Le site et ses contenus n'existent que par la générosité de 0,5% de ses internautes. S'il était possible de doubler le nombre de personnes engagées à nos côtés, il serait possible d'annoncer l’Évangile à des milliers de personnes supplémentaires chaque jour ! Oui, votre don fait la différence ! Nous avons besoin de vous. Le héros de la foi dont nous parle Hébreux 11, c'est vous ! MERCI.

Dictionnaire Biblique de Top Bible

RABBI

(Hébr., rab=grand, maître ; rabbi =mon maître.)

Titre d'honneur que les Juifs donnaient à leurs docteurs (voir ce mot) à l'époque de Jésus, et qui semble être entré dans l'usage au temps du grand Hillel (1er siècle av. J. -C.) ; il était généralement adressé aux docteurs eux-mêmes, mais pouvait aussi s'employer en parlant d'eux : un rabbi. Les évangiles ont conservé cette forme hébraïque du mot une quinzaine de fois en la transcrivant rabbeï ; toujours nos versions la traduisent en français : « maître » au lieu de la conserver (Mr 9:5 11:21 14:45, Mt 23:7 26:25, Jn 1:49 4:31 9:2 11:8), sauf dans Jn 1:38, où l'évangéliste donne à la fois la transcription (rabbi) et la traduction (maître), ce qui prouve qu'il jugeait nécessaire à son époque (avant la fin du I er siècle) d'expliquer à ses lecteurs ce vocable peu familier aux Églises d'Asie Mineure. On devait le conserver dans le judaïsme et en faire le titre consacré des ministres du culte : un rabbin. La principale traduction grecque de rabbi est didas-kalos. Luc, qui écrit pour des païens, n'emploie jamais l'hébreu rabbi ; il préfère le grec épistatês (voir Maître). Deux fois le titre de rabbi est donné à Jésus par d'autres que ses disciples (Jn 3:2 6:25) et une fois à un autre qu'à Jésus : à Jean-Baptiste (Jn 3:26)

La forme rabbouni (Jn 20:16), employée aussi dans Mr 10 : mais traduite : maître, représente peut-être la prononciation galiléenne de rabboni, titre hébreu et aram, de même sens mais plus honorifique que rabbi. Dans les deux cas où il paraît, c'est sous le coup d'une grande émotion ressentie en présence de Jésus : la prière de l'aveugle Bartimée, l'exclamation de Marie-Madeleine en reconnaissant le Ressuscité à sa voix qui l'avait appelée par son nom : « Marie ! »

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...