Dictionnaire Biblique de Top Bible

RAHAB (femme)

(Jos 2:6, Mt 1:5, Heb 11:31, Jas 2:25)

Femme de Jérico qui logea les espions israélites envoyés par Josué pour explorer le pays de Canaan. Dénoncés au roi, celui-ci envoya à Rahab l'ordre de les livrer. Rahab, au contraire, les cacha, répondit que ses hôtes avaient repris leur chemin, et quand les émissaires royaux furent repartis, indiqua aux espions le moyen de s'évader sûrement. Pour ce service, Rahab eut la vie sauve lorsque les Israélites brûlèrent la ville. Tenue à bon droit pour une bienfaitrice du peuple élu, Rahab a exalté l'imagination de bien des écrivains juifs et chrétiens. D'après la tradition, elle aurait épousé un prince de la famille de Juda, Salmon (cf. Ru 4:21 : et Mt 1:5), et compterait ainsi parmi les ancêtres de Jésus-Christ.

De cette héroïne seraient issus huit prophètes. Ce serait grâce à une lumière d'en haut qu'elle aurait abandonné sa condition première et trahi son peuple en faveur d'Israël. L'épître aux Hébreux la nomme parmi les témoins de la foi (Heb 11:31), et l'épître de Jacques la loue pour avoir été justifiée par ses oeuvres (Jas 2:25). Les Pères voient en elle le type des nations païennes qui se sont converties au christianisme : primitioe gentium. Clément de Rome, et après lui Justin, Origène, Jérôme, etc., ont fait un usage allégorique de l'action de Rahab. Qu'est-ce donc que le cordon écarlate qu'elle suspendit à sa fenêtre pour que sa maison fût reconnue et épargnée par les vainqueurs ? Il représente « la] rédemption qui aura lieu par le sang de Jésus-Christ pour tous les croyants qui mettront en Dieu leur confiance » (Clément).

On comprend que, de bonne heure, le qualificatif de « prostituée », appliqué à cette femme, ait répugné à ses biographes, qui, tant juifs que chrétiens, s'efforcèrent de remplacer le mot malsonnant par celui de « hôtelière ». On alla jusqu'à faire mentir l'étymologie (cf. Schleusner, Lexicon in Septuag., 1830, IV, 429). Malheureusement sur ce point le sens du mot est clair : zônâh en hébr., pornê en grec, n'ont pas d'autre sens que meretrix en latin, et c'est bien de meretrix que la Vulg, traite Rahab.

Cela dit, il se pourrait bien qu'en voulant se montrer intransigeant, on s'éloignât ici de la vérité. Si Josèphe, le premier, ne connaissant Rahab que par nos textes bibliques, la traite d'hôtelière, c'est qu'il savait que, dans l'Orient antique, les tenancières d'auberges aux abords des portes des villes avaient à l'occasion, pour achalander leurs maisons, d'autres ressources que l'hospitalité. Peut-être doit-on à cette particularité le rapprochement, dans le code de Hammourapi, des règlements qui concernent les maisons où on loge et où on donne à boire, et de ceux qui concernent les hiérodules. Quand l'Apocalypse (Ap 14:8 18:3) parle du « vin de l'impudicité » que i Babylone faisait boire à ceux qui, de partout, venaient séjourner dans ses murs, attirés par son commerce et par son luxe, n'y aurait-il pas aussi, dans sa façon de s'exprimer, une allusion à l'immoralité de l'industrie hôtelière ? Ajoutons que l'assimilation d'une Rahab femme de Salmon avec la Rahab de Jos 2 n'a aucun fondement dans l'A.T. et repose uniquement sur la tradition rabbinique.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Josué 2

      1 Josué, fils de Nun, fit partir secrètement de Sittim deux espions en leur disant : « Allez explorer le pays, en particulier Jéricho. » Ils partirent et arrivèrent dans la maison d'une prostituée du nom de Rahab, et ils y couchèrent.
      2 On dit au roi de Jéricho : « Des Israélites sont arrivés ici, cette nuit, pour explorer le pays. »
      3 Le roi de Jéricho envoya dire à Rahab : « Fais sortir les hommes qui sont venus chez toi, qui sont entrés dans ta maison. En effet, c'est pour explorer tout le pays qu'ils sont venus. »
      4 La femme prit les deux hommes et les cacha. Puis elle dit : « Il est vrai que ces hommes sont arrivés chez moi, mais je ne savais pas d'où ils étaient
      5 et, au moment où l’on allait fermer la porte, à la tombée de la nuit, ils sont sortis. J'ignore où ils sont allés. Dépêchez-vous de les poursuivre et vous les rattraperez. »
      6 Elle avait fait monter les espions sur le toit et les avait cachés sous des tiges de lin qu'elle y avait arrangées.
      7 Ces hommes les poursuivirent par le chemin qui mène au gué du Jourdain et l'on ferma la porte après leur départ.
      8 Avant que les espions se couchent, Rahab monta vers eux sur le toit
      9 et leur dit : « Je le sais, l’Eternel vous a donné ce pays. La terreur que vous inspirez s’est emparée de nous et tous les habitants du pays tremblent devant vous.
      10 En effet, nous avons appris comment, à votre sortie d'Egypte, l'Eternel a asséché devant vous l’eau de la mer des Roseaux et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens de l'autre côté du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez exterminés.
      11 En l’apprenant, nous avons perdu courage et notre esprit est abattu devant vous, car c'est l'Eternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans le ciel et en bas sur la terre.
      12 Et maintenant, je vous en prie, jurez-moi par l'Eternel que vous aurez pour ma famille la même bonté que moi pour vous. Donnez-moi l'assurance que
      13 vous laisserez vivre mon père, ma mère, mes frères, mes sœurs et tous les leurs et que vous nous sauverez de la mort. »
      14 Ces hommes lui répondirent : « Nous le jurons sur notre propre vie si vous ne divulguez pas ce qui nous concerne. Et quand l'Eternel nous donnera le pays, nous agirons envers toi avec bonté et fidélité. »
      15 Elle les fit descendre avec une corde par la fenêtre, car la maison qu'elle habitait était sur la muraille de la ville.
      16 Elle leur dit : « Allez du côté de la montagne, sinon vos poursuivants risqueraient de vous rencontrer. Cachez-vous là pendant trois jours, jusqu'à ce qu'ils soient rentrés. Après cela, vous poursuivrez votre chemin. »
      17 Ces hommes lui dirent : « Voici de quelle manière nous nous acquitterons du serment que tu nous as fait faire.
      18 A notre entrée dans le pays, attache ce cordon de fil rouge à la fenêtre par laquelle tu nous fais descendre et rassemble avec toi dans la maison ton père, ta mère, tes frères et toute ta famille.
      19 Si l’un d'eux passe la porte de ta maison pour aller dehors, son sang retombera sur sa tête et nous en serons innocents. En revanche, si l’on porte la main contre l'un de ceux qui seront avec toi dans la maison, quel qu’il soit, son sang retombera sur notre tête.
      20 Si par ailleurs tu divulgues ce qui nous concerne, nous serons quittes du serment que tu nous as fait faire. »
      21 Elle répondit : « Qu'il en soit comme vous l’avez dit. » Elle prit ainsi congé d'eux et ils s'en allèrent. Puis elle attacha le cordon rouge à la fenêtre.
      22 Ils partirent et arrivèrent à la montagne, où ils restèrent trois jours, jusqu'à ce que ceux qui les poursuivaient soient rentrés. Ceux qui les poursuivaient les cherchèrent dans toute la région, mais sans les trouver.
      23 Les deux hommes redescendirent de la montagne et passèrent le Jourdain. Ils vinrent vers Josué, fils de Nun, et lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé.
      24 Ils lui dirent : « C’est certain, l'Eternel a livré tout le pays entre nos mains, et même tous les habitants du pays tremblent devant nous. »

      Ruth 4

      21 Salmon eut pour fils Boaz, Boaz eut Obed,

      Matthieu 1

      5 Salmon eut Boaz de Rahab ; Boaz eut Obed de Ruth ;

      Hébreux 11

      31 C'est par la foi que Rahab, la prostituée, n’est pas morte avec les non-croyants, parce qu'elle avait accueilli les espions avec bienveillance.

      Jacques 2

      25 Rahab la prostituée n’a-t-elle pas, de la même manière, été considérée comme juste sur la base de ses actes, lorsqu'elle a accueilli les messagers et les a fait partir par un autre chemin ?

      Apocalypse 14

      8 Un autre, un deuxième ange, le suivit en disant : « Elle est tombée, [elle est tombée, ] Babylone la grande, elle qui a fait boire à toutes les nations le vin de la fureur de sa prostitution ! »

      Apocalypse 18

      3 En effet, toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa prostitution, les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’immoralité et les marchands de la terre se sont enrichis grâce à la démesure de son luxe. »
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider