Dictionnaire Biblique de Top Bible

SAMUEL (prophète)

1.

Données bibliques.

Fils d'Elkana l'Ephraïmite et d'Anne sa seconde femme, Samuel (hébreu Chemouel), consacré à Dieu dès son enfance, est élevé au sanctuaire de Silo où se trouve l'arche dont ! e prêtre Héli est gardien. Il ne tarde pas à succéder à ce dernier comme juge en Israël, aux sombres jours où l'arche était tombée aux mains des Philistins (1Sa 1-6). Sous l'impulsion de Samuel, Israël reprend courage et les Philistins sont battus à Ében-Ezer (1Sa 7). A la suite de ces événements le peuple demande un roi, souhait impie selon 1Sa 8, ordre de JHVH lui-même, dit 1Sa 9:16. Ayant rencontré le Benjaminite Saül fils de Kis, Samuel le persuade de cette mission et le présente à l'assemblée de Guilgal comme l'élu de JHVH (1Sa 9,1Sa 10). Après les premiers exploits du jeune chef, Samuel se désiste de ses fonctions, non sans rendre le peuple attentif aux droits du souverain et aux devoirs des sujets à son égard (1Sa 11,1Sa 12). Après une lutte glorieuse contre les Philistins (1Sa 13,1Sa 14) où s'illustre son fils Jonathan, Saül attaque les Amalécites. Il épargne le roi et une grande partie du butin. Cette désobéissance aux strictes prescriptions de Samuel entraîne le rejet de Saül (1Sa 15). Sur l'ordre de JHVH, Samuel cherche et trouve un autre chef en la personne de David fils d'Isaï, de Bethléhem, qu'il oint séance tenante (1Sa 16). Dès lors il disparaît de la scène. Sa mort est signalée 1Sa 25:1 ; et c'est son ombre qu'évoque la pythonisse d'Endor, à la demande de Saül, la veille de la bataille de Guilboa (1Sa 28 et suivants).

2.

Rôle de Samuel.

Malgré leurs données parfois contradictoires et tendancieuses, ces pages nous permettent de déterminer le rôle prépondérant de Samuel à cette heure grave de l'histoire d'Israël.

(a) Rôle politique. A peu près à l'époque où Israël conquit Canaan, c'est-à-dire vers 1200 av. J. -C, les Philistins, venus probablement du S. de l'Asie Mineure, occupèrent la région maritime, de la frontière d'Egypte au Carmel. Leur intérêt les poussait à étendre leur domination vers le N. -E., le long de la route des caravanes d'Egypte à Damas. Mais ils se heurtaient là à Israël, qui tenait les montagnes et la plaine de Jizréel. Les conflits incessants (comp, l'histoire légendaire de Samson) mirent finalement Israël dans une situation très précaire. Les Philistins s'emparèrent de l'arche de JHVH, occupèrent certains cantons d'Éphraïm et de Benjamin et établirent des garnisons aux points stratégiques les plus importants.

Sous le coup du malheur, Israël se ressaisit. Le patriotisme revêtit d'abord la forme religieuse assez curieuse du prophétisme primitif : des bandes d'extatiques, de visionnaires et de possédés parcouraient le pays en se livrant à leurs étranges pratiques. Mais ce mouvement, d'origine sans doute cananéenne, s'affirmait ici complètement au profit de la religion nationale : c'était le zèle pour JHVH qui agitait ces exaltés. Le rôle de cette propagande de qualité inférieure n'est pas négligeable ; mais, laissée à elle-même, elle n'eût sans doute abouti qu'à des troubles passagers, sans profit durable, si l'homme qui allait incarner le relèvement d'Israël, Samuel, n'avait paru à cette heure-là.

Il était (1Sa 1:1) de Rama d'Éphraïm (voir Rama, 2). Cruellement affecté par la situation de son peuple, il trouvait dans sa foi en JHVH une raison péremptoire de travailler à la restauration nationale. Ne trouvant ni dans l'infériorité physique, ni dans la disparition de la foi religieuse, encore très vive au coeur de beaucoup, la raison de l'abaissement d'Israël, il la découvrit dans l'anarchie où vivait le peuple, dans cet état où « chacun faisait ce qui lui semblait bon » (Jug 17:6 21:25), dans l'isolement des clans, résultat assez naturel du passage de l'état nomade à l'état sédentaire. La configuration accidentée du sol de Canaan, qui rendait difficiles les rapports entre les différentes régions, aggravait encore cet état de choses. L'ennemi n'avait devant lui que des groupes incohérents trop faibles pour lui résister. C'était ainsi, par le lent asservissement de la nation, la fin misérable de la glorieuse épopée commencée au Sinaï.

Samuel eut le mérite de comprendre que l'union des tribus sous un seul chef était la seule chance de salut ; bien mieux, que l'établissement de la royauté était l'expresse volonté de JHVH. Sa piété et son patriotisme s'unirent dans cette conviction.

La difficulté était de trouver l'homme approprié. Samuel le découvrit en la personne d'un jeune propriétaire de Guibéa de Benjamin (aujourd'hui Tell el-Foul, 3 à 4 km. au Nord de Jérusalem), Saül, fils de Kis. Il n'eut pas grand'peine à gagner à ses projets cet homme enthousiaste et généreux : par la considération qu'il lui témoigna, il le persuada de la mission de grouper autour de lui d'abord les forces de sa tribu, puis celles de tout Israël pour restaurer l'indépendance en chassant l'ennemi. Tâche politique et militaire à laquelle le patriote de Rama sut donner aussi l'importance d'une tâche religieuse ; au nom de JHVH il oignit Saül roi, en secret, sans doute pour ne pas éveiller les soupçons des Philistins, non sans le présenter toutefois aux notables de sa bourgade (1Sa 9:27-10:1). Il le congédia en laissant à Dieu le soin de lui donner l'occasion de s'imposer au peuple par quelque exploit mémorable (1Sa 10:7).

Ce n'était pas tout : il fallait créer dans la nation un courant favorable à la nouvelle institution. Pour réveiller dans les masses la ferveur patriotique, Samuel n'hésita pas à utiliser les services des prophètes dont nous avons parlé et qui, se croyant possédés de JHVH, ne visaient qu'à défendre sa cause. Mais cette cause était celle d'Israël lui-même. Sans se mêler à eux, Samuel encouragea leur propagande religieuse et patriotique. Le public, qui avait quelque mépris pour leur attitude (1Sa 19:24), entendait du moins, dans leurs discours enflammés, proclamer la gloire de JHVH et la grandeur du peuple qui le sert. Tout cela, joint à l'activité de Samuel lui-même, devait préparer la nation pour le jour où le nouveau chef se révélerait et l'amener à faire bloc autour de lui. L'événement ne tarda pas à se produire, mais, conseiller de la première heure pour Saül, Samuel ne prit, semble-t-il, qu'une très petite part aux événements subséquents. Il lui reste l'impérissable mérite d'avoir été le premier artisan de cette délivrance. Rien de plus légitime donc que la place éminente que la tradition et l'histoire reconnaissantes lui ont assurée.

(b) Rôle religieux. Selon nos sources bibliques, toujours préoccupées d'utiliser l'histoire en vue de l'édification, le rôle religieux de Samuel est considérable. Même dégagé des superfétations de la légende, il reste très grand.

L'historiographie israélite, qui fait de lui un voyant (1Sa 9:6,11), un prêtre (1Sa 3,1Sa 9,1Sa 13), un juge (1Sa 12) et un prophète , (1Sa 15) le revêt ainsi de toutes les dignités sauf celle de la royauté. Ces appellations ne sont pas toutes de la même main ni de la même époque. Les deux dernières sont plus récentes. L'une d'elles (1Sa 12), sans le ranger parmi les douze juges classiques, lui attribue leur rôle de chefs politiques et de porte-parole de JHVH (voir Juges) : la personnalité de Samuel doit ici donner plus de poids à des considérations religieuses et morales qui n'étaient pas de son temps. --Ce trait est encore accentué dans 1Sa 15 : Samuel est ici un prophète presque au même titre qu'Ésaïe ou Jérémie. Cette conception reflète le jugement que l'école deutéronomique (VII e - VI e siècle) portait sur le passé, ainsi que l'usage qu'elle faisait de ces documents, mais ne correspond pas à la réalité historique.

Celle qui fait de Samuel un voyant et un prêtre est sans doute plus proche de cette réalité. Le « voyant » (rôèh), ou devin, habile à lire la volonté de la divinité dans la forme et le mouvement des nuées, dans le sifflement des serpents, les murmures des bois ou des rochers, etc., se faisait fort d'obtenir de cette puissance supérieure, par des moyens que nous ignorons, les réponses souhaitées des fidèles. Tel est le rôle que 1Sa 9 attribue à Samuel et qui attire chez lui Saül à la recherche des ânesses de son père.

Le texte 1Sa 3 est un peu moins ancien : il nous montre Samuel faisant son apprentissage auprès d'Héli, lequel est expressément désigné par le mot kôhèn . (1Sa 2:11) Cette fonction-ci découlait tout naturellement de celle de voyant : l'interprète des desseins de la divinité n'est-il pas aussi celui qui saura le mieux avec quelles paroles et quels gestes il faut s'approcher d'elle ? Aussi bien est-ce Samuel qui, d'après 1Sa 9:11,14, offre pour toute la communauté de Rama le sacrifice qui ne saurait avoir lieu sans lui. Mais ce prêtre n'a rien de ce qui distinguera plus tard l'homme revêtu de cette fonction. Il n'est pas descendant d'Aaron, pas même lévite ; son autorité de prêtre lui vient certainement de ses capacités de voyant. Les narrations postérieures ont donné à ce mot de prêtre comme à celui de prophète l'extension qu'ils avaient à leur époque : « Celui qu'on appelait autrefois le voyant (dit 1Sa 9:9) s'appelle maintenant le prophète » ; et 1Sa 3 s'applique à montrer en Samuel le prêtre, gardien du sanctuaire et représentant officiel de JHVH.

Il est impossible de préciser le caractère spécifiquement « yahviste » de la piété et de la foi de Samuel. Pour lui JHVH est le Dieu d'Israël plus encore, si possible, que pour Moïse : c'est lui qui a donné Canaan au peuple élu, dont le droit sur ce pays ne se discute pas. La domination des Philistins est une offense à Israël, plus encore une offense à JHVH. Le premier devoir du fidèle est donc de chasser les infidèles de la terre qu'ils souillent de leur présence. Ainsi se confondent les convictions patriotiques et les convictions religieuses de Samuel. Et certes, dans ce sens son rôle est bien celui d'un prophète, c'est-à-dire d'un témoin et d'un défenseur de la cause de JHVH. Mais nous ne saurions dire davantage de sa piété. A en juger d'après certains passages, elle était encore singulièrement rude et sauvage. (cf. 1Sa 15, pourtant d'une époque plus récente)

Cela ne le diminue en rien, car la grandeur de Dieu s'affirme dans la faiblesse de ses témoins ; au seuil de cette période de l'histoire d'Israël la figure de Samuel se dresse comme celle de l'homme qui a vu clair et qui a fixé, dans une heure de foi et d'amour patriotique, l'avenir de la nation à laquelle Dieu réservait de si tragiques et si glorieuses destinées.

Voir Prophète. E. G.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Juges 17

      6 A cette époque-là, il n'y avait pas de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon.

      Juges 21

      25 A cette époque-là, il n'y avait pas de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon.

      1 Samuel 1

      1 Il y avait un homme de Ramathaïm-Tsophim, de la région montagneuse d'Ephraïm, du nom d'Elkana. Il était le fils de Jeroham, fils d'Elihu, petit-fils de Thohu et arrière-petit-fils de Tsuph, et était éphraïmite.
      2 Il avait deux femmes. L'une s'appelait Anne, l'autre Peninna ; Peninna avait des enfants, tandis qu’Anne n'en avait pas.
      3 Chaque année, cet homme montait de sa ville jusqu’à Silo pour adorer l'Eternel, le maître de l’univers, et lui offrir des sacrifices. Là se trouvaient les deux fils d'Eli, Hophni et Phinées, qui étaient prêtres de l'Eternel.
      4 Le jour où Elkana offrait son sacrifice, il donnait des portions à sa femme Peninna et à tous les fils et à toutes les filles qu'il avait d'elle.
      5 Mais à Anne, il donnait une portion double, car il l’aimait, même si l'Eternel l’avait rendue stérile.
      6 Sa rivale la provoquait pour la pousser à s'irriter de ce que l'Eternel l'avait rendue stérile.
      7 Et toutes les années il en allait de même : chaque fois qu'Anne montait à la maison de l'Eternel, Peninna la provoquait de la même manière. Alors elle pleurait et ne mangeait pas.
      8 Son mari Elkana lui disait : « Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur est-il attristé ? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils ? »
      9 Anne se leva, après que l'on eut mangé et bu à Silo. Le prêtre Eli était assis sur son siège, près de la porte du temple de l'Eternel.
      10 L'amertume dans l'âme, elle pria l'Eternel et pleura abondamment.
      11 Elle fit le vœu suivant : « Eternel, maître de l’univers, si tu consens à regarder la détresse de ta servante, si tu te souviens de moi, si tu n'oublies pas ta servante et lui donnes un fils, je le consacrerai à l'Eternel pour toute la durée de sa vie et le rasoir ne passera pas sur sa tête. »
      12 Comme elle restait longtemps en prière devant l'Eternel, Eli observa sa bouche.
      13 Anne parlait dans son cœur et ne faisait que remuer les lèvres, on n'entendait pas sa voix. Eli pensa qu'elle était ivre,
      14 et il lui dit : « Jusqu'à quand seras-tu ivre ? Va cuver ton vin. »
      15 Anne répondit : « Ce n’est pas cela, mon seigneur. Je suis une femme à l’esprit abattu, je n'ai bu ni vin ni boisson enivrante, mais j'épanchais mon cœur devant l'Eternel.
      16 Ne prends pas ta servante pour une femme légère, car c'est le trop-plein de ma douleur et de mon chagrin qui m'a fait parler jusqu'à présent. »
      17 Eli reprit la parole et dit : « Pars en paix et que le Dieu d'Israël exauce la prière que tu lui as adressée ! »
      18 Elle répondit : « Que ta servante trouve grâce à tes yeux ! » Cette femme s'en alla. Elle se remit à manger et son visage ne fut plus le même.
      19 Ils se levèrent de bon matin et, après avoir adoré l'Eternel, ils partirent et retournèrent chez eux à Rama. Elkana eut des relations conjugales avec Anne, sa femme, et l'Eternel se souvint d'elle.
      20 Dans le cours de l'année, Anne devint enceinte et elle mit au monde un fils qu'elle appela Samuel, car, dit-elle, « je l'ai demandé à l'Eternel ».
      21 Son mari Elkana monta ensuite avec toute sa famille offrir à l'Eternel le sacrifice annuel et accomplir son vœu.
      22 Mais Anne ne monta pas à Silo. Elle dit à son mari : « Lorsque l'enfant sera sevré, je l’y conduirai afin qu'il soit présenté devant l'Eternel et qu'il reste là pour toujours. »
      23 Son mari Elkana lui dit : « Fais ce qui te semblera bon, attends de l'avoir sevré. Seulement, que l’Eternel accomplisse sa parole ! » La femme resta donc là et elle allaita son fils jusqu'au moment de son sevrage.
      24 Quand elle l'eut sevré, elle le fit monter avec elle à Silo. Elle prit 3 taureaux, 22 litres de farine et une outre de vin. Elle conduisit l’enfant à la maison de l'Eternel à Silo alors qu’il était encore tout jeune.
      25 Ils égorgèrent les taureaux et conduisirent l'enfant à Eli.
      26 Anne dit : « Mon seigneur, pardon, aussi vrai que ton âme vit, mon seigneur, c’est moi qui me tenais ici près de toi pour prier l'Eternel.
      27 C'était pour cet enfant que je priais, et l'Eternel a exaucé la prière que je lui adressais.
      28 Aussi, je veux le prêter à l'Eternel ; il sera toute sa vie prêté à l'Eternel. » Et ils se prosternèrent là devant l'Eternel.

      1 Samuel 2

      1 Anne fit cette prière : « Mon cœur se réjouit en l'Eternel, #ma force a été relevée par l'Eternel. #Ma bouche s'est ouverte contre mes ennemis, #car je me réjouis de ton secours. #
      2 Personne n'est saint comme l'Eternel. #Il n'y a pas d'autre Dieu que toi, #il n'y a pas de rocher pareil à notre Dieu.
      3 » Ne prononcez plus de paroles hautaines ! #Que l'arrogance ne sorte plus de votre bouche, #car l'Eternel est un Dieu qui sait tout #et qui pèse la valeur de toutes les actions.
      4 » L'arc des puissants est brisé, #et les faibles ont la force pour ceinture. #
      5 Ceux qui étaient rassasiés se louent pour du pain, #et ceux qui étaient affamés se reposent. #Même la stérile accouche sept fois, #et celle qui avait beaucoup d'enfants devient flétrie.
      6 » L'Eternel fait mourir et il fait vivre, #il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter. #
      7 L'Eternel appauvrit et il enrichit, #il abaisse et il élève. #
      8 De la poussière il retire le pauvre, #du fumier il relève le faible, #pour les faire asseoir avec les grands, #et il leur donne en possession un trône de gloire. » Oui, c’est à l'Eternel qu’appartiennent les fondements de la terre, #et c'est sur eux qu'il a établi le monde. #
      9 Il gardera les pas de ses bien-aimés, #tandis que les méchants seront réduits au silence dans les ténèbres. #En effet, l'homme ne triomphera pas par la force.
      10 » Les ennemis de l'Eternel trembleront. #Du haut du ciel il fera gronder son tonnerre contre eux. #L'Eternel jugera les extrémités de la terre. #Il donnera la puissance à son roi #et il relèvera la force de celui qu’il a désigné par onction. »
      11 Elkana repartit chez lui à Rama et l'enfant resta au service de l'Eternel devant le prêtre Eli.
      12 Les fils d'Eli étaient des vauriens qui ne connaissaient pas l'Eternel.
      13 Voici quelle était la manière d'agir de ces prêtres envers le peuple : lorsque quelqu'un offrait un sacrifice, le serviteur du prêtre arrivait au moment où l'on faisait cuire la viande ; tenant à la main une fourchette à trois dents,
      14 il piquait dans le récipient, dans le chaudron, dans la marmite ou dans le pot, et tout ce que la fourchette ramenait, le prêtre le prenait pour lui. Voilà comment ils agissaient vis-à-vis de tous les Israélites qui venaient à Silo.
      15 Avant même qu'on ne fasse brûler la graisse, le serviteur du prêtre arrivait et disait à celui qui offrait le sacrifice : « Donne de la viande à rôtir pour le prêtre ; il n’acceptera de ta part aucune viande cuite, c'est de la viande crue qu'il veut. »
      16 Si l'homme lui disait : « Quand on aura brûlé la graisse, tu prendras ce qui te plaira », le serviteur répondait : « Non ! Donne-la maintenant, sinon je la prends de force. »
      17 Ces jeunes gens se rendaient coupables d'un très grand péché devant l'Eternel, parce qu'ils traitaient avec mépris les offrandes faites à l'Eternel.
      18 Samuel faisait le service devant l'Eternel et cet enfant était habillé d'un éphod en lin.
      19 Sa mère lui faisait chaque année une petite robe et la lui apportait lorsqu’elle montait à Silo avec son mari pour offrir le sacrifice annuel.
      20 Eli bénit Elkana et sa femme en disant : « Que l'Eternel te fasse avoir des enfants de cette femme pour remplacer celui qu'elle a prêté à l'Eternel ! » Et ils repartirent chez eux.
      21 Lorsque l'Eternel fut intervenu pour Anne, elle devint enceinte et elle eut trois fils et deux filles. Quant au jeune Samuel, il grandissait devant l'Eternel.
      22 Eli était très âgé lorsqu’il apprit comment ses fils agissaient vis-à-vis de tout Israël. Il apprit aussi qu'ils couchaient avec les femmes qui se rassemblaient à l'entrée de la tente de la rencontre.
      23 Il leur dit : « Pourquoi faites-vous de telles choses ? En effet, tout le peuple me parle de vos mauvaises actions.
      24 Non, mes enfants, ce que j'entends dire n'est pas bon, vous faites pécher le peuple de l'Eternel.
      25 Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu le jugera, mais s'il pèche contre l'Eternel, qui pourra intercéder en sa faveur ? » Mais ils n'écoutèrent pas leur père, car l'Eternel voulait les faire mourir.
      26 Le jeune Samuel continuait à grandir, et il était agréable aussi bien à l'Eternel qu’aux hommes.
      27 Un homme de Dieu se rendit vers Eli et lui dit : « Voici ce que dit l'Eternel : Ne me suis-je pas révélé aux membres de ta famille, lorsqu'ils étaient en Egypte et étaient esclaves du pharaon ?
      28 Je les ai choisis parmi toutes les tribus d'Israël pour être à mon service en tant que prêtres, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l'éphod devant moi, et j'ai donné à la famille de ton père tous les sacrifices passés par le feu qu’offrent les Israélites.
      29 Pourquoi traitez-vous avec mépris mes sacrifices et mes offrandes, ceux que j'ai ordonné de faire dans ma demeure ? Et comment se fait-il que tu accordes plus d’importance à tes fils qu’à moi ? C’en est au point où vous vous engraissez des meilleures parts de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple.
      30 C'est pourquoi, l'Eternel, le Dieu d'Israël, déclare : J'avais certes dit que ta famille et celle de ton ancêtre marcheraient devant moi pour toujours, mais maintenant, l'Eternel le déclare, loin de moi cette intention ! En effet, j'honorerai celui qui m'honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés.
      31 Voici que viennent les jours où je vais briser ta force et celle de ta famille, de sorte qu'il n'y aura plus de vieillard chez toi.
      32 Tu verras un adversaire dans ma demeure, tandis qu'Israël sera comblé de biens par l'Eternel, et il n'y aura plus jamais de vieillard dans ta famille.
      33 Je laisserai subsister l'un des tiens près de mon autel afin d'épuiser tes yeux et d'attrister ton âme, mais tous les membres de ta famille mourront dans la force de l'âge.
      34 Tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils Hophni et Phinées : ils mourront tous les deux le même jour.
      35 Je ferai surgir pour moi un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon désir. Je lui construirai une maison stable et il marchera toujours devant celui que j’aurai désigné par onction.
      36 Tous les membres restants de ta famille viendront se prosterner devant lui pour avoir une pièce d'argent et un morceau de pain ; ils diront : ‘Je t’en prie, rattache-moi à l'une des fonctions de prêtre, afin que j'aie un morceau de pain à manger.’ »

      1 Samuel 3

      1 Le jeune Samuel était au service de l'Eternel devant Eli. La parole de l'Eternel était rare à cette époque, les visions n'étaient pas fréquentes.
      2 Un jour, Eli, dont la vue commençait à faiblir et qui ne pouvait plus bien voir, était couché à sa place habituelle.
      3 La lampe de Dieu n'était pas encore éteinte et Samuel était couché dans le temple de l'Eternel, où se trouvait l'arche de Dieu.
      4 Alors l'Eternel appela Samuel. Il répondit : « Me voici »,
      5 courut vers Eli et dit : « Me voici, car tu m'as appelé. » Eli répondit : « Je n'ai pas appelé, retourne te coucher. » Et Samuel alla se coucher.
      6 L'Eternel appela de nouveau Samuel. Samuel se leva, alla vers Eli et dit : « Me voici, car tu m'as appelé. » Eli répondit : « Je n'ai pas appelé, mon fils, retourne te coucher. »
      7 Samuel ne connaissait pas encore l'Eternel, la parole de l'Eternel ne lui avait pas encore été révélée.
      8 L'Eternel appela de nouveau Samuel, pour la troisième fois. Samuel se leva, alla vers Eli et dit : « Me voici, car tu m'as appelé. » Eli comprit alors que c'était l'Eternel qui appelait l'enfant,
      9 et il dit à Samuel : « Va te coucher et, si l'on t'appelle, dis : ‘Parle, Eternel, car ton serviteur écoute.’ » Et Samuel alla se coucher à sa place.
      10 L'Eternel vint se tenir près de lui et appela comme les autres fois : « Samuel, Samuel ! » Samuel répondit : « Parle, car ton serviteur écoute. »
      11 Alors l'Eternel dit à Samuel : « Je vais faire en Israël une chose telle que toute personne qui l'apprendra en restera abasourdie.
      12 Ce jour-là j'accomplirai vis-à-vis d’Eli tout ce que j'ai prononcé contre sa famille ; je le commencerai et je le finirai.
      13 Je le lui ai déclaré, je veux punir sa famille pour toujours. En effet, il avait connaissance du crime par lequel ses fils se sont maudits et il ne leur a pas fait de reproches.
      14 C'est pourquoi je jure à la famille d'Eli que jamais son crime ne sera expié, ni par des sacrifices ni par des offrandes. »
      15 Samuel resta couché jusqu'au matin, puis il ouvrit les portes de la maison de l'Eternel. Il avait peur de raconter la vision à Eli,
      16 mais Eli l’appela et dit : « Samuel, mon fils ! » Il répondit : « Me voici ! »
      17 Eli dit : « Quelle est la parole que l'Eternel t'a adressée ? Ne m’en cache rien. Que Dieu te traite avec la plus grande sévérité, si tu me caches quoi que ce soit de tout ce qu'il t'a dit ! »
      18 Samuel lui raconta tout, sans rien lui cacher, et Eli dit : « C'est l'Eternel, qu'il fasse ce qui lui semblera bon ! »
      19 Samuel grandissait. L'Eternel était avec lui et ne laissa aucune de ses paroles rester sans effet.
      20 Tout Israël, depuis Dan jusqu'à Beer-Shéba, reconnut que Samuel était établi prophète de l'Eternel.
      21 L'Eternel continuait à apparaître à Silo ; en effet l'Eternel se révélait à Samuel à Silo en lui adressant la parole.

      1 Samuel 4

      1 La parole de Samuel s'adressait à tout Israël. Les Israélites sortirent à la rencontre des Philistins pour les combattre. Ils installèrent leur camp près d'Eben-Ezer, tandis que les Philistins campaient à Aphek.
      2 Les Philistins se rangèrent en ordre de bataille contre Israël et le combat s'engagea. Israël fut battu par les Philistins, qui tuèrent environ 4000 hommes sur le champ de bataille.
      3 Le peuple rentra au camp et les anciens d'Israël dirent : « Pourquoi l'Eternel a-t-il laissé aujourd'hui les Philistins nous battre ? Allons chercher l'arche de l'alliance de l'Eternel à Silo. Qu'elle vienne au milieu de nous et nous délivre de la domination de nos ennemis. »
      4 Le peuple envoya des messagers à Silo et l'on apporta de là-bas l'arche de l'alliance de l'Eternel, le maître de l’univers, qui siège entre les chérubins. Les deux fils d'Eli, Hophni et Phinées, étaient là, avec l'arche de l'alliance de Dieu.
      5 Lorsque l'arche de l'alliance de l'Eternel entra dans le camp, tout Israël poussa de grands cris de joie, et la terre en fut ébranlée.
      6 Les Philistins entendirent le vacarme de ces cris et dirent : « Que signifient ces grands cris qui retentissent dans le camp des Hébreux ? » Lorsqu’ils apprirent que l'arche de l'Eternel était arrivée au camp,
      7 les Philistins eurent peur, parce qu'ils crurent que Dieu était désormais dans le camp des Hébreux. « Malheur à nous, disaient-ils, car ce n'était pas le cas jusqu'à présent.
      8 Malheur à nous ! Qui nous délivrera du pouvoir de ces dieux puissants ? Ce sont eux qui ont frappé les Egyptiens de toutes sortes de fléaux dans le désert.
      9 Fortifiez-vous et soyez des hommes, Philistins, sinon vous serez esclaves des Hébreux comme ils ont été les vôtres. Soyez des hommes et combattez ! »
      10 Les Philistins livrèrent bataille et Israël fut battu. Chacun s'enfuit dans sa tente. La défaite fut très grande et 30'000 fantassins israélites furent tués.
      11 L'arche de Dieu fut prise et les deux fils d'Eli, Hophni et Phinées, moururent.
      12 Un Benjaminite accourut du champ de bataille et vint à Silo le même jour, les vêtements déchirés et la tête couverte de terre.
      13 Lorsqu'il arriva, Eli était dans l'attente, assis sur un siège près du chemin, car son cœur était inquiet pour l'arche de Dieu. Cet homme entra dans la ville et donna la nouvelle, et toute la ville poussa des cris.
      14 Eli entendit ces cris et demanda : « Que signifie ce vacarme ? » Aussitôt l'homme vint lui annoncer la nouvelle.
      15 Or Eli était âgé de 98 ans, il avait les yeux fixes et ne pouvait plus voir.
      16 L'homme dit à Eli : « J'arrive du champ de bataille et c'est du champ de bataille que je me suis enfui aujourd'hui. » Eli demanda : « Que s'est-il passé, mon fils ? »
      17 Celui qui apportait la nouvelle répondit : « Israël a pris la fuite devant les Philistins et le peuple a subi une grande défaite. Même tes deux fils, Hophni et Phinées, sont morts et l'arche de Dieu a été prise. »
      18 Il avait à peine fait mention de l'arche de Dieu qu'Eli tomba à la renverse de son siège, à côté de la porte ; il se brisa la nuque et mourut. C'était en effet un homme âgé et lourd. Il avait été juge en Israël pendant 40 ans.
      19 Sa belle-fille, la femme de Phinées, était enceinte et sur le point d'accoucher. Lorsqu'elle entendit la nouvelle de la prise de l'arche de Dieu ainsi que de la mort de son beau-père et de son mari, elle se courba et accoucha, car les douleurs la surprirent.
      20 Comme elle allait mourir, les femmes qui étaient avec elle lui dirent : « N’aie pas peur, car tu as mis au monde un fils ! » Mais elle ne répondit pas et n'y fit pas attention.
      21 Elle appela l'enfant I-Kabod, en disant : « La gloire est bannie d'Israël ! » C'était à cause de la prise de l'arche de Dieu et à cause de son beau-père et de son mari.
      22 Elle dit : « La gloire est bannie d'Israël, car l'arche de Dieu est prise ! »

      1 Samuel 5

      1 Les Philistins prirent l'arche de Dieu et la transportèrent d'Eben-Ezer à Asdod.
      2 Après s'être emparés de l'arche de Dieu, les Philistins la firent entrer dans le temple de Dagon et la placèrent à côté de Dagon.
      3 Le lendemain, les Asdodiens se levèrent de bon matin et trouvèrent Dagon étendu le visage contre terre devant l'arche de l'Eternel. Ils prirent Dagon et le remirent à sa place.
      4 Le surlendemain, ils se levèrent de bon matin et trouvèrent de nouveau Dagon étendu le visage contre terre devant l'arche de l'Eternel. La tête de Dagon et ses deux mains étaient abattues sur le seuil, et il ne lui restait que le tronc.
      5 C'est pourquoi, jusqu'à aujourd’hui, les prêtres de Dagon et tous ceux qui viennent dans le temple de Dagon à Asdod ne marchent pas sur le seuil.
      6 La main de l'Eternel pesa plus lourdement encore sur les Asdodiens et il fit des ravages parmi eux. Il les frappa de tumeurs à Asdod et dans le territoire qui en dépend.
      7 Quand ils virent cela, les habitants d'Asdod dirent : « L'arche du Dieu d'Israël ne restera pas chez nous, car il fait peser lourdement sa main sur nous et sur Dagon, notre dieu. »
      8 Ils firent venir tous les princes des Philistins, les rassemblèrent chez eux et demandèrent : « Que pouvons-nous faire de l'arche du Dieu d'Israël ? » Les princes répondirent : « Qu'on la transporte à Gath. » Et l'on transporta là-bas l'arche du Dieu d'Israël.
      9 Mais une fois qu'on l'y eut transportée, la main de l'Eternel fut contre la ville et il y eut une très grande terreur. Il frappa les habitants de la ville, depuis le petit jusqu'au grand, et ils eurent une éruption de tumeurs.
      10 Alors ils envoyèrent l'arche de Dieu à Ekron. Lorsque l'arche de Dieu entra dans Ekron, les Ekroniens poussèrent des cris en disant : « On a transporté l'arche du Dieu d'Israël chez nous pour nous faire mourir, nous et notre peuple ! »
      11 Ils firent venir tous les princes des Philistins, les rassemblèrent et dirent : « Renvoyez l'arche du Dieu d'Israël ! Qu'elle retourne chez elle et qu'elle ne nous fasse pas mourir, nous et notre peuple. » En effet, dans toute la ville régnait une terreur mortelle ; la main de Dieu y pesait très lourdement.
      12 Ceux qui ne mouraient pas étaient frappés de tumeurs et les cris de la ville montaient jusqu'au ciel.

      1 Samuel 6

      1 L'arche de l'Eternel resta sept mois dans le pays des Philistins.
      2 Les Philistins appelèrent les prêtres et les devins et dirent : « Que pouvons-nous faire de l'arche de l'Eternel ? Faites-nous connaître de quelle manière nous devons la renvoyer chez elle. »
      3 Les hommes consultés répondirent : « Si vous renvoyez l'arche du Dieu d'Israël, ne la renvoyez pas sans rien, mais faites à Dieu un sacrifice de culpabilité. Alors vous guérirez et vous saurez pourquoi sa main ne s'est pas retirée de vous. »
      4 Les Philistins dirent : « Quelle offrande lui ferons-nous ? » Ils répondirent : « Nous offrirons 5 tumeurs en or et 5 souris en or, d'après le nombre des princes des Philistins, car le même fléau vous a tous atteints, vous et vos princes.
      5 Faites des représentations de vos tumeurs, ainsi que des souris qui ravagent le pays, et rendez gloire au Dieu d'Israël. Peut-être cessera-t-il de faire lourdement peser sa main contre vous, contre vos dieux et contre votre pays.
      6 Pourquoi rendriez-vous votre cœur insensible comme les Egyptiens et le pharaon l’ont fait ? Dieu est intervenu contre eux et ils ont alors dû laisser partir les Israélites.
      7 Maintenant, fabriquez un char tout neuf et prenez deux vaches qui allaitent et n'ont jamais porté de joug. Attelez ces vaches au char et ramenez leurs petits à l’étable afin qu’ils ne soient plus derrière elles.
      8 Vous prendrez l'arche de l'Eternel et vous la mettrez sur le char. Vous placerez à côté d'elle, dans un coffre, les objets d'or que vous donnez à l'Eternel en sacrifice de culpabilité, puis vous la renverrez et elle partira.
      9 Suivez-la du regard : si elle monte par le chemin de sa frontière vers Beth-Shémesh, cela signifie que c'est l'Eternel qui nous a fait ce grand mal ; sinon, nous saurons que ce n'est pas sa main qui nous a frappés, mais que cela nous est arrivé par hasard. »
      10 C’est ce que firent ces hommes. Ils prirent deux vaches qui allaitaient et les attelèrent au char, et ils enfermèrent les petits dans l’étable.
      11 Ils mirent sur le char l'arche de l'Eternel ainsi que le coffre avec les souris en or et les représentations de leurs tumeurs.
      12 Les vaches prirent directement le chemin de Beth-Shémesh ; elles suivirent toujours la même route en mugissant, sans s’écarter à droite ou à gauche. Les princes des Philistins les suivirent jusqu'à la frontière de Beth-Shémesh.
      13 Les habitants de Beth-Shémesh moissonnaient les blés dans la vallée ; ils levèrent les yeux, aperçurent l'arche et se réjouirent en la voyant.
      14 Le char arriva dans le champ de Josué, un habitant de Beth-Shémesh, et s'y arrêta. Il y avait là une grande pierre. On fendit le bois du char et l'on offrit les vaches en holocauste à l'Eternel.
      15 Les Lévites descendirent l'arche de l'Eternel ainsi que le coffre qui se trouvait à côté d'elle et qui contenait les objets en or, et ils posèrent le tout sur la grande pierre. Les habitants de Beth-Shémesh offrirent ce jour-là des holocaustes et des sacrifices à l'Eternel.
      16 Après avoir vu cela, les cinq princes des Philistins retournèrent à Ekron le jour même.
      17 Voici les tumeurs en or que les Philistins donnèrent à l'Eternel en sacrifice de culpabilité : une pour Asdod, une pour Gaza, une pour Askalon, une pour Gath, une pour Ekron.
      18 Il y avait aussi le nombre de souris en or correspondant au nombre de villes philistines qui appartenaient aux cinq chefs, aussi bien des villes fortifiées que des villages sans murailles. C'est ce qu'atteste la grande pierre sur laquelle on déposa l'arche de l'Eternel et qui se trouve aujourd'hui encore dans le champ de Josué de Beth-Shémesh.
      19 L'Eternel frappa les habitants de Beth-Shémesh, lorsqu'ils regardèrent l'arche de l'Eternel. Il frappa 50'070 hommes parmi le peuple, et le peuple fut dans le deuil parce que l'Eternel l'avait frappé d'un grand fléau.
      20 Les habitants de Beth-Shémesh dirent : « Qui peut se tenir en présence de l'Eternel, de ce Dieu saint ? Et vers qui l'arche doit-elle monter en s'éloignant de nous ? »
      21 Ils envoyèrent des messagers aux habitants de Kirjath-Jearim pour leur dire : « Les Philistins ont ramené l'arche de l'Eternel. Descendez donc et faites-la monter vers vous. »

      1 Samuel 7

      1 Les habitants de Kirjath-Jearim vinrent et firent monter l'arche de l'Eternel chez eux. Ils la conduisirent dans la maison d'Abinadab, sur la colline, et ils consacrèrent son fils Eléazar pour la garder.
      2 Il s'était passé bien du temps depuis le jour où l'arche avait été déposée à Kirjath-Jearim. Vingt années avaient passé. Alors toute la communauté d'Israël poussa des gémissements vers l'Eternel.
      3 Samuel dit à toute la communauté d'Israël : « Si c'est de tout votre cœur que vous revenez à l'Eternel, enlevez du milieu de vous les dieux étrangers et les Astartés, dirigez votre cœur vers l'Eternel et servez-le lui seul. Il vous délivrera alors de l’oppression des Philistins. »
      4 Les Israélites enlevèrent du milieu d'eux les Baals et les Astartés, et ils servirent l'Eternel seul.
      5 Samuel dit : « Rassemblez tout Israël à Mitspa et je prierai l'Eternel pour vous. » Et ils se rassemblèrent à Mitspa.
      6 Ils puisèrent de l'eau et la versèrent devant l'Eternel, et ils jeûnèrent ce jour-là en disant : « Nous avons péché contre l'Eternel ! » Samuel jugea les Israélites à Mitspa.
      7 Les Philistins apprirent que les Israélites s'étaient rassemblés à Mitspa, et les princes des Philistins montèrent pour attaquer Israël. A cette nouvelle, les Israélites eurent peur des Philistins,
      8 et ils dirent à Samuel : « N'arrête pas de crier pour nous à l'Eternel, notre Dieu, afin qu'il nous sauve de la domination des Philistins. »
      9 Samuel prit un tout jeune agneau et l'offrit tout entier en holocauste à l'Eternel. Il cria à l'Eternel pour Israël et l'Eternel l'exauça.
      10 Pendant que Samuel offrait l'holocauste, les Philistins s'approchèrent pour attaquer Israël. L'Eternel fit gronder ce jour-là son tonnerre sur les Philistins et les mit en déroute. Ils furent battus devant Israël.
      11 Les hommes d'Israël sortirent de Mitspa, poursuivirent les Philistins et les battirent jusqu'au-dessous de Beth-Car.
      12 Samuel prit une pierre qu'il plaça entre Mitspa et Shen, et il l'appela Eben-Ezer en disant : « Jusqu'ici l'Eternel nous a secourus. »
      13 Ainsi, les Philistins furent humiliés et ils ne vinrent plus sur le territoire d'Israël. La main de l'Eternel fut contre les Philistins pendant toute la vie de Samuel.
      14 Les villes que les Philistins avaient prises à Israël retournèrent à Israël, depuis Ekron jusqu'à Gath, avec leur territoire ; Israël les arracha à la domination des Philistins. Il y eut aussi paix entre Israël et les Amoréens.
      15 Samuel fut juge en Israël pendant toute sa vie.
      16 Il allait chaque année faire le tour de Béthel, de Guilgal et de Mitspa, et il jugeait Israël dans toutes ces villes.
      17 Puis il revenait à Rama, où se trouvait sa maison. Il y jugeait Israël et il construisit là un autel en l’honneur de l'Eternel.

      1 Samuel 8

      1 Lorsque Samuel devint vieux, il établit ses fils juges sur Israël.
      2 Son fils aîné se nommait Joël, et le second Abija. Ils étaient juges à Beer-Shéba.
      3 Les fils de Samuel ne marchèrent pas sur ses traces ; ils se livraient à des profits malhonnêtes, acceptaient des cadeaux et tordaient le droit.
      4 Tous les anciens d'Israël se rassemblèrent et allèrent trouver Samuel à Rama.
      5 Ils lui dirent : « Te voilà vieux et tes fils ne marchent pas sur tes traces. Maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme on en trouve dans toutes les nations. »
      6 Cela déplut à Samuel qu'ils disent : « Donne-nous un roi pour nous juger », et il pria l'Eternel.
      7 L'Eternel dit à Samuel : « Ecoute le peuple dans tout ce qu'il te dira, car ce n'est pas toi qu'ils rejettent, c'est moi, afin que je ne règne plus sur eux.
      8 Ils agissent envers toi comme ils l’ont toujours fait depuis que je les ai fait sortir d'Egypte jusqu'à aujourd’hui : ils m'ont abandonné pour servir d'autres dieux.
      9 Ecoute-les donc, mais donne-leur des avertissements, fais-leur connaître les droits du roi qui régnera sur eux. »
      10 Samuel rapporta toutes les paroles de l'Eternel au peuple qui lui demandait un roi.
      11 Il dit : « Voici quels seront les droits du roi qui régnera sur vous. Il prendra vos fils et les mettra sur ses chars ou parmi ses cavaliers, ou encore ils devront courir devant son char.
      12 Il fera d'eux des chefs de milliers et des chefs de cinquantaines. Il les emploiera à labourer ses terres, à récolter ses moissons, à fabriquer ses armes de guerre et l’équipement de ses chars.
      13 Il prendra vos filles pour faire d’elles des parfumeuses, des cuisinières et des boulangères.
      14 Il prendra la meilleure partie de vos champs, de vos vignes et de vos oliviers et la donnera à ses serviteurs.
      15 Il prendra la dîme du produit de vos champs et de vos vignes et la donnera à ses serviteurs.
      16 Il prendra vos esclaves et vos servantes, vos meilleurs bœufs et vos ânes et se servira d’eux pour ses travaux.
      17 Il prendra la dîme de vos troupeaux et vous serez vous-mêmes ses esclaves.
      18 Alors vous crierez contre votre roi, celui que vous vous serez choisi, mais l'Eternel ne vous exaucera pas. »
      19 Le peuple refusa d'écouter Samuel. « Cela ne fait rien, dirent-ils, il y aura quand même un roi sur nous,
      20 et nous aussi nous serons pareils à toutes les nations : notre roi nous jugera, il marchera à notre tête et conduira nos guerres. »
      21 Après avoir entendu toutes les paroles du peuple, Samuel les répéta à l'Eternel,
      22 et l'Eternel lui dit : « Ecoute-les et établis un roi sur eux. » Samuel dit aux hommes d'Israël : « Que chacun retourne dans sa ville. »

      1 Samuel 9

      1 Il y avait un homme de Benjamin, appelé Kis. Il était fils d'Abiel, petit-fils de Tseror, descendant de Becorath, d'Aphiach, lui-même fils d'un Benjaminite. C'était un vaillant guerrier.
      2 Il avait un fils du nom de Saül, qui était jeune et beau, plus beau que tous les Israélites, et qui les dépassait tous d’une tête.
      3 Les ânesses de Kis, le père de Saül, s'égarèrent et Kis dit à son fils Saül : « Prends avec toi l'un des serviteurs, lève-toi et va à la recherche des ânesses. »
      4 Saül traversa la région montagneuse d'Ephraïm et le pays de Shalisha sans les trouver ; ils passèrent par le pays de Shaalim et elles n'y étaient pas ; ils parcoururent le pays de Benjamin et ils ne les trouvèrent pas.
      5 Ils étaient arrivés dans le pays de Tsuph, lorsque Saül dit au serviteur qui l'accompagnait : « Viens, retournons chez nous. Sinon mon père oubliera les ânesses et s'inquiétera pour nous. »
      6 Le serviteur lui dit : « Il y a dans cette ville un homme de Dieu, et c'est un homme estimé. Tout ce qu'il dit arrive à coup sûr. Allons-y donc ! Peut-être nous fera-t-il connaître le chemin que nous devons prendre. »
      7 Saül dit à son serviteur : « Mais si nous y allons, qu’apporterons-nous à l'homme de Dieu ? En effet, il n'y a plus de provisions dans nos sacs et nous n'avons aucun cadeau à lui offrir. Qu'avons-nous ? »
      8 Le serviteur reprit la parole et dit à Saül : « J'ai sur moi un peu d'argent ; je le donnerai à l'homme de Dieu et il nous indiquera notre chemin. »
      9 Quand on allait consulter Dieu, on disait autrefois en Israël : « Venez, allons trouver le voyant ! » Celui qu'on appelle aujourd'hui « prophète » s'appelait en effet autrefois « voyant ».
      10 Saül dit à son serviteur : « Tu as raison. Viens, allons-y ! » Et ils se rendirent à la ville où se trouvait l'homme de Dieu.
      11 Alors qu’ils montaient à la ville, ils rencontrèrent des jeunes filles sorties pour puiser de l'eau et ils leur demandèrent : « Le voyant est-il ici ? »
      12 Elles leur répondirent : « Oui, il est devant toi, mais dépêche-toi : il est venu aujourd’hui en ville parce qu'il y a un sacrifice pour le peuple sur le haut lieu.
      13 Dès que vous serez entrés dans la ville, vous pourrez le trouver avant qu'il ne monte au haut lieu pour manger. En effet, le peuple ne mangera pas avant son arrivée, parce qu'il doit bénir le sacrifice ; après cela seulement, les invités mangeront. Montez donc, car vous le trouverez maintenant. »
      14 Ils montèrent alors à la ville. Ils étaient arrivés au milieu de la ville quand ils rencontrèrent Samuel qui sortait pour monter au haut lieu.
      15 Or, un jour avant l'arrivée de Saül, l'Eternel avait averti Samuel en disant :
      16 « Demain, à cette heure-ci, je t'enverrai un homme du pays de Benjamin. Tu le désigneras par onction comme chef de mon peuple, d'Israël. Il sauvera mon peuple de l’oppression des Philistins. En effet, j'ai regardé mon peuple parce que son cri est venu jusqu'à moi. »
      17 Lorsque Samuel eut aperçu Saül, l'Eternel lui dit : « Voici l'homme dont je t'ai parlé, c'est lui qui régnera sur mon peuple. »
      18 Saül s'approcha de Samuel au milieu de la porte de la ville et lui dit : « Indique-moi, je t’en prie, où se trouve la maison du voyant. »
      19 Samuel répondit à Saül : « C'est moi qui suis le voyant. Monte devant moi au haut lieu et vous mangerez aujourd'hui avec moi. Je te laisserai partir demain, après t’avoir donné réponse pour tout ce qui te préoccupe.
      20 Ne t'inquiète pas pour les ânesses que tu as perdues il y a trois jours, car elles sont retrouvées. Et pour qui est réservé tout ce qu'il y a de précieux en Israël ? N'est-ce pas pour toi et pour toute ta famille ? »
      21 Saül répondit : « Ne suis-je pas benjaminite, membre de l'une des plus petites tribus d'Israël, et mon clan n'est-il pas le plus insignifiant de tous ceux que compte la tribu de Benjamin ? Pourquoi donc me tiens-tu ce discours ? »
      22 Samuel prit Saül et son serviteur, les fit entrer dans la salle et leur donna une place à la tête des invités. Il y avait là une trentaine d’hommes.
      23 Samuel dit au cuisinier : « Sers la portion que je t'ai donnée en te disant de la mettre à part. »
      24 Le cuisinier préleva la cuisse et ce qui l'entoure, et il la servit à Saül. Samuel dit : « Voici ce qui a été réservé. Sers-toi et mange, car on l'a gardé pour toi lorsque j'ai invité le peuple. » Ainsi, Saül mangea avec Samuel ce jour-là.
      25 Ils redescendirent du haut lieu à la ville et Samuel s'entretint avec Saül sur la terrasse du toit.
      26 Puis ils se levèrent de bon matin. A l'aurore, Samuel appela Saül sur le toit en disant : « Viens et je te laisserai partir. » Saül se leva et ils sortirent tous les deux, Samuel et lui.
      27 Quand ils furent descendus à la limite de la ville, Samuel dit à Saül : « Dis à ton serviteur de passer devant nous. » Le serviteur passa devant. « Arrête-toi maintenant, reprit Samuel, et je vais te faire connaître la parole de Dieu. »

      1 Samuel 10

      1 Samuel prit une fiole d'huile qu'il versa sur la tête de Saül. Il l'embrassa et dit : « L'Eternel t'a désigné par onction pour que tu sois le chef de son héritage.
      2 Aujourd'hui, après m'avoir quitté, tu trouveras deux hommes près du tombeau de Rachel, sur la frontière de Benjamin, à Tseltsach. Ils te diront : ‘Les ânesses à la recherche desquelles tu es allé sont retrouvées. Maintenant ton père ne pense plus aux ânesses, mais il s'inquiète pour vous, il dit : Que dois-je faire au sujet de mon fils ?’
      3 De là tu iras plus loin et tu arriveras au chêne de Thabor, où tu rencontreras trois hommes en train de monter vers Dieu à Béthel. Ils portent l'un chevreaux, l'autre gâteaux de pain et l'autre une outre de vin.
      4 Ils te demanderont comment tu vas et te donneront deux pains. Tu les accepteras de leur part.
      5 Après cela, tu arriveras à Guibea-Elohim, où se trouve une garnison de Philistins. En entrant dans la ville, tu rencontreras une troupe de prophètes qui descendent du haut lieu, précédés du luth, du tambourin, de la flûte et de la harpe, et qui prophétisent.
      6 L'Esprit de l'Eternel viendra sur toi ; tu prophétiseras avec eux et tu deviendras un autre homme.
      7 Lorsque ces signes se seront réalisés pour toi, fais ce que tu trouveras à faire, car Dieu est avec toi.
      8 Puis tu descendras avant moi à Guilgal. Je descendrai vers toi pour offrir des holocaustes et des sacrifices de communion. Tu attendras 7 jours, jusqu'à ce que j'arrive vers toi et que je te dise ce que tu dois faire. »
      9 Dès que Saül eut tourné le dos pour se séparer de Samuel, Dieu lui donna un autre cœur et tous ces signes se réalisèrent le même jour.
      10 Lorsqu'ils arrivèrent à Guibea, une troupe de prophètes vint à sa rencontre. L'Esprit de Dieu vint sur lui et il prophétisa au milieu d'eux.
      11 Tous ceux qui l'avaient connu auparavant virent qu'il prophétisait avec les prophètes, et les membres du peuple se disaient l'un à l'autre : « Qu'est-il arrivé au fils de Kis ? Saül est-il aussi parmi les prophètes ? »
      12 Quelqu'un de Guibea ajouta : « Et qui est leur père ? » De là vient le proverbe : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? »
      13 Lorsqu'il eut fini de prophétiser, Saül se rendit au haut lieu.
      14 Son oncle lui demanda, ainsi qu’à son serviteur : « Où êtes-vous allés ? » Saül répondit : « A la recherche des ânesses, mais nous ne les avons pas aperçues et nous sommes allés trouver Samuel. »
      15 L'oncle de Saül reprit : « Raconte-moi donc ce que vous a dit Samuel. »
      16 Saül répondit à son oncle : « Il nous a assuré que les ânesses étaient retrouvées. » Il ne lui dit rien de la royauté dont avait parlé Samuel.
      17 Samuel convoqua le peuple devant l'Eternel à Mitspa.
      18 Il annonça aux Israélites : « Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël : C’est moi qui ai fait sortir Israël d'Egypte, qui vous ai délivrés de la domination des Egyptiens et de tous les royaumes qui vous opprimaient.
      19 Et aujourd'hui, vous rejetez votre Dieu, celui qui vous a délivrés de tous vos maux et de toutes vos souffrances, et vous lui dites : ‘Etablis un roi sur nous !’Présentez-vous maintenant devant l'Eternel par tribus et par milliers. »
      20 Samuel fit approcher toutes les tribus d'Israël, et la tribu de Benjamin fut désignée.
      21 Il fit approcher la tribu de Benjamin clan par clan, et le clan de Matri fut désigné. Puis Saül, fils de Kis, fut désigné. On le chercha, mais on ne le trouva pas.
      22 On consulta de nouveau l'Eternel en demandant : « Y a-t-il encore un homme qui soit venu ici ? » L'Eternel dit : « Il est caché vers les bagages. »
      23 On courut le tirer de là et il se présenta au milieu du peuple. Il les dépassait tous d’une tête.
      24 Samuel dit à tout le peuple : « Voyez-vous celui que l'Eternel a choisi ? Il n'y a personne dans tout le peuple qui soit pareil à lui. » Et tout le peuple cria : « Vive le roi ! »
      25 Samuel fit alors connaître au peuple le droit relatif à la royauté, et il l'écrivit dans un livre qu'il déposa devant l'Eternel. Puis il renvoya tout le peuple, chacun chez soi.
      26 Saül aussi alla chez lui à Guibea, accompagné des hommes de valeur dont Dieu avait touché le cœur.
      27 Il y eut toutefois des vauriens qui dirent : « Quoi ! C'est celui-ci qui nous sauvera ! » Ils le méprisèrent et ne lui apportèrent aucun cadeau, mais Saül n'y prêta pas attention.

      1 Samuel 11

      1 Nachash l'Ammonite vint assiéger Jabès en Galaad. Tous les habitants de Jabès dirent à Nachash : « Conclus une alliance avec nous et nous te servirons. »
      2 Mais Nachash l'Ammonite leur répondit : « Je traiterai avec vous à condition de vous crever à tous l'œil droit et de jeter ainsi la honte sur tout Israël. »
      3 Les anciens de Jabès lui dirent : « Accorde-nous une trêve de sept jours afin que nous envoyions des messagers dans tout le territoire d'Israël. Si personne ne vient nous secourir, nous nous livrerons à toi. »
      4 Les messagers arrivèrent à Guibea, la ville de Saül, et firent au peuple le récit de ces événements. Tout le peuple se mit alors à pleurer tout haut.
      5 A ce moment, Saül revint des champs, derrière ses bœufs. Il demanda : « Qu'a donc le peuple, à pleurer ainsi ? » On lui raconta ce qu'avaient dit les habitants de Jabès.
      6 L'Esprit de Dieu vint sur Saül lorsqu'il entendit cela, et sa colère s'enflamma fortement.
      7 Il prit une paire de bœufs, les coupa en morceaux et les envoya par l’intermédiaire de messagers dans tout le territoire d'Israël en disant : « Si quelqu’un ne marche pas à la suite de Saül et de Samuel, ses bœufs seront traités de la même manière. » La terreur de l'Eternel s'empara du peuple et il se mit en marche comme un seul homme.
      8 Saül le passa en revue à Bézek : les Israélites étaient 300'000, et les hommes de Juda 30'000.
      9 Ils annoncèrent aux messagers qui étaient venus : « Voici ce que vous direz aux habitants de Jabès en Galaad : ‘Demain vous aurez du secours, quand le soleil sera à son zénith.’ » Les messagers portèrent cette nouvelle aux habitants de Jabès, qui furent remplis de joie.
      10 Ils dirent aux Ammonites : « Demain nous nous livrerons à vous et vous nous traiterez comme vous voudrez. »
      11 Le lendemain, Saül divisa le peuple en 3 groupes. Ils pénétrèrent dans le camp des Ammonites tôt le matin, et ils leur portèrent des coups jusqu'à la chaleur du jour. Ceux qui purent leur échapper furent dispersés au point qu’il n'en resta pas deux ensemble.
      12 Le peuple dit à Samuel : « Quels sont les hommes qui refusaient de voir Saül régner sur eux ? Livrez-les-nous et nous les ferons mourir. »
      13 Mais Saül dit : « Personne ne sera mis à mort aujourd’hui, car aujourd'hui l'Eternel a accompli une délivrance en Israël. »
      14 Samuel dit au peuple : « Venez, allons à Guilgal pour y confirmer la royauté. »
      15 Tout le peuple se rendit à Guilgal et ils y sacrèrent Saül roi devant l'Eternel. Ils y offrirent des sacrifices de communion devant l'Eternel, et Saül et tous les hommes d'Israël s’y livrèrent à de grandes réjouissances.

      1 Samuel 12

      1 Samuel dit à tout Israël : « Je vous ai écoutés dans tout ce que vous m'avez dit et j'ai établi un roi sur vous.
      2 Désormais, c’est le roi qui marchera à votre tête. Quant à moi, je suis vieux, j'ai les cheveux blancs, et mes fils sont avec vous. J'ai marché à votre tête depuis ma jeunesse jusqu'à aujourd’hui.
      3 Me voici ! Rendez témoignage contre moi, en présence de l'Eternel et de celui qu’il a désigné par onction. De qui ai-je pris le bœuf ou l'âne ? Qui ai-je opprimé ou traité durement ? De qui ai-je reçu un cadeau pour fermer les yeux sur lui ? Je vous le rendrai. »
      4 Ils répondirent : « Tu ne nous as pas opprimés, tu ne nous as pas traités durement et tu n'as rien reçu de personne. »
      5 Il leur dit encore : « L'Eternel et celui qu’il a désigné par onction sont témoins contre vous aujourd’hui que vous n'avez rien trouvé entre mes mains. » Et ils répondirent : « Ils en sont témoins. »
      6 Alors Samuel dit au peuple : « C'est l'Eternel qui a établi Moïse et Aaron et qui a fait sortir vos ancêtres d'Egypte.
      7 Maintenant, tenez-vous là et je vous jugerai devant l’Eternel sur tous les bienfaits qu’il vous a accordés, à vous et à vos ancêtres.
      8 Après la venue de Jacob en Egypte, vos ancêtres ont crié à l'Eternel et il a envoyé Moïse et Aaron. Ceux-ci ont fait sortir vos ancêtres d'Egypte et les ont fait habiter dans ce pays.
      9 Mais ils ont oublié l'Eternel, leur Dieu, et il les a vendus à Sisera, le chef de l'armée de Hatsor, aux Philistins et au roi de Moab, qui leur ont fait la guerre.
      10 Ils ont encore crié à l'Eternel en disant : ‘Nous avons péché, car nous avons abandonné l'Eternel et nous avons servi les Baals et les Astartés. Délivre-nous maintenant de nos ennemis, et nous te servirons.’
      11 L'Eternel a envoyé Jerubbaal, Bedan, Jephthé et Samuel, et il vous a délivrés des ennemis qui vous environnaient, et vous avez habité en sécurité.
      12 Puis, vous avez vu que Nachash, le roi des Ammonites, venait vous attaquer et vous m'avez dit : ‘Cela suffit. Il faut qu’un roi règne sur nous.’Et pourtant l'Eternel, votre Dieu, était votre roi.
      13 Voici donc le roi que vous avez choisi, que vous avez réclamé. L'Eternel a bien voulu établir un roi sur vous,
      14 à condition que vous craigniez l'Eternel, que vous le serviez, que vous lui obéissiez, que vous ne vous révoltiez pas contre sa parole, mais que vous vous attachiez à l'Eternel, votre Dieu, vous et le roi qui règne sur vous.
      15 Mais si vous n'obéissez pas à la voix de l'Eternel et si vous vous révoltez contre sa parole, la main de l'Eternel se portera contre vous, comme elle s’est portée contre vos ancêtres.
      16 Attendez encore ici et regardez l’acte extraordinaire que l'Eternel va réaliser sous vos yeux.
      17 Ne sommes-nous pas à l’époque de la moisson des blés ? Je vais faire appel à l'Eternel et il enverra le tonnerre et la pluie. Sachez et comprenez alors combien vous avez eu tort aux yeux de l'Eternel de réclamer un roi. »
      18 Samuel fit appel à l'Eternel et, le jour même, l'Eternel envoya du tonnerre et de la pluie. Tout le peuple éprouva une grande crainte vis-à-vis de l'Eternel et de Samuel,
      19 et tout le peuple dit à Samuel : « Prie l'Eternel, ton Dieu, pour nous tes serviteurs, afin que nous ne mourions pas. En effet, nous avons ajouté à tous nos péchés le tort de réclamer un roi. »
      20 Samuel dit au peuple : « N’ayez pas peur ! Vous avez certes fait tout ce mal, mais ne vous détournez pas de l'Eternel et servez-le de tout votre cœur.
      21 Ne vous détournez pas de lui, car cela reviendrait à suivre des choses sans valeur, qui ne peuvent apporter ni profit ni délivrance parce qu’elles sont elles-mêmes sans consistance.
      22 L'Eternel n'abandonnera pas son peuple, et ce à cause de son grand nom, car il a décidé de faire de vous son peuple.
      23 Je ne veux certes pas pécher contre l'Eternel en cessant de prier pour vous ! Au contraire, je vous enseignerai le chemin bon et droit.
      24 Seulement, craignez l'Eternel et servez-le fidèlement, de tout votre cœur. Voyez en effet quels actes extraordinaires il a accomplis parmi vous !
      25 Si en revanche vous faites le mal, vous disparaîtrez, vous et votre roi. »

      1 Samuel 13

      1 Saül était âgé de 30 ans lorsqu'il devint roi. Il régnait depuis 2 ans sur Israël
      2 quand il choisit 3000 Israélites : 2000 étaient avec lui à Micmash et sur la montagne de Béthel, et 1000 étaient avec Jonathan à Guibea de Benjamin. Quant au reste du peuple, il le renvoya, chacun dans sa tente.
      3 Jonathan battit la garnison de Philistins qui se trouvait à Guéba et les Philistins l'apprirent. Saül fit sonner de la trompette dans tout le pays en disant : « Que les Hébreux l’apprennent ! »
      4 Tout Israël apprit que Saül avait battu la garnison des Philistins et qu’Israël avait ainsi provoqué le dégoût des Philistins. Le peuple fut convoqué vers Saül à Guilgal.
      5 Les Philistins se rassemblèrent pour combattre Israël. Ils avaient 30'000 chars et 6000 cavaliers, et ils formaient un peuple innombrable, comme le sable qui est au bord de la mer. Ils vinrent installer leur camp à Micmash, à l'est de Beth-Aven.
      6 Les Israélites se virent menacés, car ils étaient serrés de près, et ils se cachèrent dans les grottes, les buissons, les rochers, les caveaux et les citernes.
      7 Il y eut aussi des Hébreux qui passèrent le Jourdain pour se rendre dans le pays de Gad et de Galaad. Quant à Saül, il était encore à Guilgal, et tout le peuple qui se trouvait à ses côtés tremblait.
      8 Saül attendit 7 jours, conformément au délai fixé par Samuel, mais celui-ci n'arrivait pas à Guilgal et le peuple se dispersait loin de Saül.
      9 Saül dit alors : « Amenez-moi les victimes destinées à l'holocauste et aux sacrifices de communion », et il offrit l'holocauste.
      10 Il finissait d'offrir l'holocauste lorsque Samuel arriva. Saül sortit à sa rencontre pour le saluer.
      11 Samuel dit : « Qu'as-tu fait ? » Saül répondit : « Lorsque j'ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n'arrivais pas dans le délai fixé et que les Philistins étaient rassemblés à Micmash,
      12 je me suis dit : ‘Les Philistins vont descendre m’attaquer à Guilgal et je n'ai pas imploré l'Eternel !’C'est alors que je me suis fait violence et que j'ai offert l'holocauste. »
      13 Samuel dit à Saül : « Tu t’es comporté de façon stupide ! Tu n'as pas respecté le commandement que l'Eternel, ton Dieu, t'avait donné. L'Eternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël,
      14 mais maintenant ton règne ne durera pas. L'Eternel s'est choisi *un homme selon son cœur, et il l'a destiné à être le chef de son peuple. Cela arrivera parce que tu n'as pas respecté ce que l'Eternel t'avait ordonné. »
      15 Puis Samuel se leva et monta de Guilgal à Guibea de Benjamin. Saül passa en revue le peuple qui se trouvait avec lui : il y avait environ 600 hommes.
      16 Saül, son fils Jonathan et le peuple qui se trouvait avec eux avaient pris position à Guéba de Benjamin, et les Philistins avaient leur camp à Micmash.
      17 Trois troupes sortirent du camp des Philistins pour semer la dévastation : l'une prit le chemin d'Ophra, vers le pays de Shual,
      18 l'autre le chemin de Beth-Horon, et la troisième le chemin de la frontière qui domine la vallée de Tseboïm, du côté du désert.
      19 On ne trouvait aucun forgeron dans tout le pays d'Israël, car les Philistins s’étaient dit : « Empêchons les Hébreux de fabriquer des épées ou des lances. »
      20 Chaque Israélite descendait donc chez les Philistins pour aiguiser son soc de charrue, sa pioche, sa hache ou sa bêche.
      21 Cela coûtait deux tiers d’une pièce d’argent pour aiguiser des bêches, des pioches, des fourches et des haches ou remettre en état des aiguillons.
      22 Ainsi, le jour du combat, le peuple qui était avec Saül et Jonathan ne disposait d’aucune épée ni lance ; Saül et son fils Jonathan, en revanche, en possédaient.
      23 Un poste avancé des Philistins vint s'établir au défilé de Micmash.

      1 Samuel 14

      1 Un jour, Jonathan, fils de Saül, dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, poussons jusqu'au poste des Philistins qui se trouve là, de l'autre côté. » Il n'en dit rien à son père.
      2 Saül se tenait à la limite de Guibea sous le grenadier de Migron, et la troupe qui était avec lui comptait environ 600 hommes.
      3 C’était Achija, fils d'Achithub – lui-même frère d'I-Kabod, le fils de Phinées et le petit-fils d'Eli, prêtre de l'Eternel à Silo – qui portait l'éphod. Le peuple ne savait pas que Jonathan était parti.
      4 Dans le passage par lequel Jonathan cherchait à arriver au poste des Philistins, il y avait une dent de rocher de chaque côté ; l'une s’appelait Botsets et l'autre Séné.
      5 L'une de ces dents se trouvait au nord, en face de Micmash, et l'autre au sud, en face de Guéba.
      6 Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes : « Viens, poussons jusqu'au poste de ces incirconcis. Peut-être l'Eternel agira-t-il pour nous. En effet, rien ne peut empêcher l'Eternel de sauver, que ce soit au moyen d'un petit ou d'un grand nombre. »
      7 Celui qui portait ses armes lui répondit : « Fais tout ce que tu as dans le cœur, suis ta pensée. Me voici avec toi, prêt à te suivre. »
      8 « Eh bien ! dit Jonathan, allons vers ces hommes et montrons-nous à eux.
      9 S'ils nous disent : ‘Arrêtez-vous jusqu'à ce que nous arrivions vers vous’, nous resterons à notre place et nous ne monterons pas vers eux.
      10 Mais s'ils disent : ‘Montez vers nous’, nous monterons, car l'Eternel les livre entre nos mains. C'est ce qui nous servira de signe. »
      11 Ils se montrèrent tous les deux au poste des Philistins, et les Philistins dirent : « Voilà que les Hébreux sortent des trous où ils se sont cachés. »
      12 Les hommes du poste s'adressèrent ainsi à Jonathan et à son porteur d’armes : « Montez vers nous et nous vous ferons savoir quelque chose. » Jonathan dit à son porteur d’armes : « Monte après moi, car l'Eternel les livre entre les mains d'Israël. »
      13 Jonathan monta en s'aidant des mains et des pieds, et son porteur d’armes le suivit. Les Philistins tombaient devant Jonathan et son porteur d’armes donnait la mort derrière lui.
      14 Dans ce premier combat, Jonathan et son porteur d’armes tuèrent une vingtaine d'hommes, sur un espace limité.
      15 La terreur gagna le camp, la région et tout le peuple ; le poste et ceux qui semaient la dévastation furent eux aussi terrifiés. La terre se mit de plus à trembler. Cela devint une terreur divine.
      16 Les sentinelles de Saül qui se trouvaient à Guibea de Benjamin virent que c’était la débandade générale parmi la foule des Philistins.
      17 Alors Saül dit au peuple qui était avec lui : « Faites donc l’appel et voyez qui nous a quittés. » Ils firent l’appel et l'on vit qu'il manquait Jonathan et son porteur d’armes.
      18 Saül dit à Achija : « Fais approcher l'arche de Dieu ! » En effet, ce jour-là, l'arche de Dieu était avec les Israélites.
      19 Pendant que Saül parlait au prêtre, l’agitation allait toujours en augmentant dans le camp des Philistins. Saül dit au prêtre : « Retire ta main ! »
      20 Puis Saül et tout le peuple qui était avec lui se rassemblèrent et s'avancèrent jusqu'au lieu du combat. Alors les Philistins tournèrent l'épée les uns contre les autres, dans un très grand trouble.
      21 Il y avait des Hébreux parmi les Philistins, comme c’était le cas depuis longtemps. Ils étaient montés avec eux dans le camp, où ils se trouvaient dispersés. Ils se joignirent aux Israélites qui étaient avec Saül et Jonathan.
      22 Tous les hommes d'Israël qui s'étaient cachés dans la région montagneuse d'Ephraïm apprirent que les Philistins prenaient la fuite et se mirent aussi à les poursuivre dans la bataille.
      23 L'Eternel délivra Israël ce jour-là, et le combat se prolongea plus loin encore que Beth-Aven.
      24 La journée fut fatigante pour les Israélites. Saül avait lié le peuple par serment en disant : « Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis ! » et personne n'avait pris de nourriture.
      25 Tout le peuple était arrivé dans une forêt où il y avait du miel à la surface du sol.
      26 Lorsque le peuple entra dans la forêt, il vit le miel qui coulait, mais personne ne porta la main à la bouche, car le peuple respectait le serment.
      27 Quant à Jonathan, il ignorait le serment que son père avait fait faire au peuple. Il avança le bout du bâton qu'il avait à la main, le plongea dans un rayon de miel et ramena la main à la bouche ; et sa vue devint claire.
      28 Alors quelqu'un du peuple lui adressa la parole et dit : « Ton père a fait jurer le peuple en disant : ‘Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture aujourd'hui !’et le peuple est épuisé. »
      29 Jonathan dit : « Mon père fait du tort au peuple. Regardez donc comme ma vue est devenue claire du fait que j'ai goûté un peu de ce miel.
      30 Si aujourd'hui le peuple avait mangé du butin qu'il a trouvé chez ses ennemis, la défaite des Philistins n'aurait-elle pas été plus grande ? »
      31 Ce jour-là, ils portèrent des coups aux Philistins depuis Micmash jusqu'à Ajalon. Le peuple était très fatigué,
      32 et il se jeta sur le butin. Il prit des brebis, des bœufs et des veaux, les égorgea à même le sol et en mangea avec le sang.
      33 On le rapporta à Saül en disant : « Le peuple pèche contre l'Eternel en mangeant de la viande avec le sang. » Saül dit : « Vous commettez un acte d’infidélité. Roulez immédiatement une grande pierre vers moi. »
      34 Puis il ajouta : « Dispersez-vous parmi le peuple et ordonnez à chacun de m'amener son bœuf ou sa brebis et de l'égorger ici. Ensuite vous pourrez manger et vous ne pécherez pas contre l'Eternel en mangeant la viande avec le sang. » Pendant la nuit, chaque membre de la troupe amena son bœuf afin de l'égorger sur la pierre.
      35 Saül construisit un autel pour l'Eternel. Ce fut le premier autel qu'il construisit en l’honneur de l'Eternel.
      36 Saül dit : « Descendons cette nuit à la poursuite des Philistins ! Pillons-les jusqu'au matin, sans laisser de survivant. » Les Israélites répondirent : « Fais tout ce qui te semblera bon. » Alors le prêtre dit : « Approchons-nous ici de Dieu. »
      37 Saül consulta Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu entre les mains d'Israël ? » Mais l’Eternel ne lui donna aucune réponse ce jour-là.
      38 Saül dit : « Approchez-vous ici, vous tous, les chefs du peuple. Faites des recherches et voyez quel péché a été commis aujourd'hui.
      39 En effet, l'Eternel, le libérateur d'Israël, est vivant, même si mon fils Jonathan en est l'auteur, il mourra. » Dans tout le peuple, personne ne lui répondit.
      40 Saül dit à tout Israël : « Mettez-vous d'un côté, et mon fils Jonathan et moi, nous serons de l'autre. » Le peuple dit à Saül : « Fais ce qui te semblera bon. »
      41 Saül dit à l'Eternel : « Dieu d'Israël, fais connaître la vérité. » Jonathan et Saül furent désignés, et le peuple fut libéré.
      42 Saül dit : « Procédez à un tirage au sort entre mon fils Jonathan et moi. » Jonathan fut désigné.
      43 Saül lui dit : « Raconte-moi ce que tu as fait. » Jonathan le lui raconta. Il dit : « J'ai goûté un peu de miel avec le bout du bâton que j'avais à la main. Me voici, prêt à mourir. »
      44 Saül dit : « Que Dieu me traite avec la plus grande sévérité si tu ne meurs pas, Jonathan ! »
      45 Le peuple dit à Saül : « Quoi ! Jonathan mourrait, lui qui a accompli cette grande délivrance en Israël ! Certainement pas ! L'Eternel est vivant ! Pas un cheveu de sa tête ne tombera à terre, car c'est avec Dieu qu'il a agi aujourd’hui. » Ainsi, le peuple sauva Jonathan et il ne mourut pas.
      46 Saül cessa de poursuivre les Philistins et ceux-ci partirent chez eux.
      47 Après avoir pris possession de la royauté sur Israël, Saül fit de tous côtés la guerre à tous ses ennemis : aux Moabites, aux Ammonites, aux Edomites, aux rois de Tsoba et aux Philistins ; et partout où il se tournait, il était vainqueur.
      48 Il montra sa force, battit Amalek et délivra Israël de l’oppression de ceux qui le pillaient.
      49 Les fils de Saül étaient Jonathan, Jishvi et Malkishua. L’aînée de ses deux filles s'appelait Mérab, et la plus jeune Mical.
      50 La femme de Saül s’appelait Achinoam ; elle était la fille d'Achimaats. Le chef de son armée avait pour nom Abner ; il était le fils de Ner, l’oncle de Saül.
      51 Kis, le père de Saül, et Ner, le père d'Abner, étaient les fils d'Abiel.
      52 Pendant toute la vie de Saül, il y eut une guerre acharnée contre les Philistins. Dès que Saül apercevait un homme fort et vaillant, il le prenait à son service.

      1 Samuel 15

      1 Samuel dit à Saül : « C'est moi que l'Eternel a envoyé pour te consacrer par onction comme roi sur son peuple, sur Israël. Ecoute donc les paroles prononcées par l'Eternel !
      2 ‘Voici ce que dit l'Eternel, le maître de l’univers : Je me souviens de ce que les Amalécites ont fait à Israël lorsqu'ils lui ont barré le chemin à sa sortie d'Egypte.
      3 Va maintenant frapper les Amalécites. Vouez à la destruction tout ce qui leur appartient. Tu ne les épargneras pas et tu feras mourir hommes et femmes, enfants et bébés, bœufs et brebis, chameaux et ânes.’ »
      4 Saül convoqua le peuple et le passa en revue à Thelaïm : il y avait 200'000 fantassins ainsi que 10'000 hommes de Juda.
      5 Saül marcha jusqu'à la ville d'Amalek et plaça une embuscade dans la vallée.
      6 Il dit aux Kéniens : « Partez, retirez-vous, quittez les Amalécites afin que je ne vous fasse pas subir le même sort qu’à eux. En effet, vous avez fait preuve de bonté envers tous les Israélites lorsqu'ils sont montés d'Egypte. » Les Kéniens se retirèrent alors du milieu des Amalécites.
      7 Saül porta des coups à Amalek depuis Havila jusqu'à Shur, qui fait face à l'Egypte.
      8 Il captura Agag, roi d'Amalek, vivant et il voua à la destruction tout le peuple en le passant au fil de l'épée.
      9 Mais Saül et le peuple épargnèrent Agag ainsi que les meilleures brebis, les meilleurs bœufs, les meilleures bêtes de la seconde portée, les agneaux gras et tout ce qu'il y avait de bon ; ils ne voulurent pas le vouer à la destruction. En revanche, ils exterminèrent tout ce qui était sans valeur et chétif.
      10 L'Eternel adressa la parole à Samuel :
      11 « Je regrette d'avoir établi Saül pour roi, car il se détourne de moi et n'accomplit pas mes paroles. » Samuel fut irrité et il cria à l'Eternel toute la nuit.
      12 Il se leva de bon matin pour aller à la rencontre de Saül. On vint lui dire : « Saül s’est rendu à Carmel et il s'y est érigé un monument. Puis il est reparti et, passant plus loin, il est descendu à Guilgal. »
      13 Samuel se rendit vers Saül, et Saül lui dit : « Sois béni de l'Eternel ! J'ai accompli la parole de l'Eternel. »
      14 Samuel dit : « Qu'est-ce donc que ce bêlement de brebis qui parvient à mes oreilles et ce mugissement de bœufs que j'entends ? »
      15 Saül répondit : « Ils les ont amenés de chez les Amalécites, parce que le peuple a épargné les meilleures brebis et les meilleurs bœufs afin de les offrir en sacrifice à l'Eternel, ton Dieu. Le reste, nous l'avons voué à la destruction. »
      16 Samuel dit à Saül : « Arrête ! Je vais te révéler ce que l'Eternel m'a dit cette nuit. » Saül lui dit : « Parle ! »
      17 Samuel dit : « Alors que tu étais petit à tes propres yeux, n'es-tu pas devenu le chef des tribus d'Israël et l'Eternel ne t'a-t-il pas désigné par onction pour que tu sois roi sur Israël ?
      18 L'Eternel t'avait envoyé en disant : ‘Va vouer à la destruction ces pécheurs que sont les Amalécites. Tu leur feras la guerre jusqu'à ce que tu les aies exterminés.’
      19 Pourquoi n'as-tu pas écouté l'Eternel ? Pourquoi t'es-tu jeté sur le butin et as-tu fait ce qu’il désapprouve ? »
      20 Saül répondit à Samuel : « J'ai écouté l'Eternel et j'ai suivi la voie où il m'envoyait. J'ai ramené Agag, le roi d'Amalek, et j'ai voué les Amalécites à la destruction.
      21 Mais le peuple a pris sur le butin les meilleures brebis et les meilleurs bœufs qui devaient être consacrés, afin de les offrir en sacrifice à l'Eternel, ton Dieu, à Guilgal. »
      22 Samuel dit : « L'Eternel trouve-t-il autant de plaisir dans les holocaustes et les sacrifices que dans l'obéissance à sa voix ? Non, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices et l'écoute attentive vaut mieux que la graisse des béliers.
      23 Oui, la révolte est aussi coupable que la divination, et la résistance au Seigneur est aussi fautive que le recours aux théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l'Eternel, il te rejette lui aussi comme roi. »
      24 Alors Saül dit à Samuel : « J'ai péché, car j'ai enfreint l'ordre de l'Eternel et tes paroles. J’ai eu peur du peuple et je l'ai écouté.
      25 Maintenant, je t'en prie, pardonne mon péché, reviens avec moi et j'adorerai l'Eternel. »
      26 Samuel dit à Saül : « Je ne reviendrai pas avec toi, car tu as rejeté la parole de l'Eternel et l'Eternel te rejette. Tu ne seras plus roi sur Israël. »
      27 Alors que Samuel tournait le dos pour s'en aller, Saül l’attrapa par le pan de son manteau, qui fut arraché.
      28 Samuel lui dit : « L'Eternel t’arrache aujourd'hui la royauté d'Israël et la donne à un autre, qui est meilleur que toi.
      29 Celui qui est la force d'Israël ne ment pas et n’éprouve pas de regrets, car il n'est pas un homme pour avoir des regrets. »
      30 Saül répéta : « J'ai péché ! Maintenant honore-moi devant les anciens de mon peuple et devant Israël. Reviens avec moi et j'adorerai l'Eternel, ton Dieu. »
      31 Samuel revint à la suite de Saül, et Saül adora l'Eternel.
      32 Puis Samuel dit : « Amenez-moi Agag, le roi d'Amalek. » Agag s'avança vers lui d'un air joyeux ; il se disait : « Certainement, l'amertume de la mort s’est écartée. »
      33 Samuel dit : « De même que ton épée a privé des femmes de leurs enfants, de même ta mère sera privée d'un fils. » Et Samuel mit Agag en pièces devant l'Eternel à Guilgal.
      34 Samuel partit pour Rama et Saül remonta chez lui à Guibea de Saül.
      35 Samuel n'alla plus voir Saül jusqu'au jour de sa mort. En effet, il pleurait sur lui, parce que l'Eternel regrettait de l'avoir établi roi d'Israël.

      1 Samuel 16

      1 L'Eternel dit à Samuel : « Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül ? Je l'ai rejeté afin qu'il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d'huile et pars ! Je t'envoie chez Isaï, le Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi. »
      2 Samuel dit : « Comment pourrais-je y aller ? Saül l'apprendra et me tuera. » L'Eternel dit : « Tu prendras une génisse avec toi et tu diras : ‘Je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel.’
      3 Tu inviteras Isaï au sacrifice. Je te préciserai ce que tu dois faire et tu désigneras par onction pour moi celui que je t’indiquerai. »
      4 Samuel fit ce que l'Eternel avait dit et se rendit à Bethléhem. Les anciens de la ville accoururent effrayés à sa rencontre et demandèrent : « Ton arrivée annonce-t-elle quelque chose d'heureux ? »
      5 Il répondit : « Oui, je viens pour offrir un sacrifice à l'Eternel. Consacrez-vous et venez avec moi au sacrifice. » Il fit aussi consacrer Isaï et ses fils et les invita au sacrifice.
      6 Lorsqu'ils entrèrent, il se dit, en voyant Eliab : « Certainement, celui que l'Eternel désigne par onction est ici devant lui. »
      7 Mais l'Eternel dit à Samuel : « Ne prête pas attention à son apparence et à sa grande taille, car je l'ai rejeté. En effet, l’Eternel n’a pas le même regard que l’homme : l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur. »
      8 Isaï appela Abinadab et le fit passer devant Samuel. Samuel dit : « L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci. »
      9 Isaï fit passer Shamma et Samuel dit : « L'Eternel n'a pas non plus choisi celui-ci. »
      10 Isaï fit passer sept de ses fils devant Samuel et Samuel dit à Isaï : « L'Eternel n'a choisi aucun d'eux. »
      11 Puis Samuel dit à Isaï : « Tous tes fils sont-ils là ? » Il répondit : « Il reste encore le plus jeune, mais il garde les brebis. » Alors Samuel dit à Isaï : « Envoie quelqu’un le chercher, car nous ne prendrons pas place avant qu'il ne soit arrivé. »
      12 Isaï envoya quelqu’un le chercher. Il était roux, avec de beaux yeux et une belle apparence. L'Eternel dit à Samuel : « Lève-toi, verse de l’huile sur lui, car c'est lui ! »
      13 Samuel prit la corne d'huile et le consacra par onction au milieu de ses frères. L'Esprit de l'Eternel vint sur David, à partir de ce jour et par la suite. Samuel se leva et partit à Rama.
      14 L'Esprit de l'Eternel se retira de Saül, et celui-ci fut tourmenté par un mauvais esprit envoyé par l'Eternel.
      15 Les serviteurs de Saül lui dirent : « Voici qu’un mauvais esprit envoyé par Dieu te tourmente.
      16 Que notre seigneur parle ! Tes serviteurs sont à ta disposition. Ils chercheront un homme qui sache jouer de la harpe. Quand le mauvais esprit envoyé par Dieu sera sur toi, il en jouera et tu seras soulagé. »
      17 Saül répondit à ses serviteurs : « Trouvez-moi donc un homme qui joue bien et amenez-le-moi. »
      18 L'un des serviteurs prit la parole et dit : « J'ai vu un fils d'Isaï, le Bethléhémite, qui sait jouer. C'est aussi un homme fort et vaillant, un guerrier. Il parle bien, a une belle apparence et l'Eternel est avec lui. »
      19 Saül envoya des messagers à Isaï pour lui dire : « Envoie-moi ton fils David, celui qui est avec les brebis. »
      20 Isaï prit un âne qu'il chargea de pain, d'une outre de vin et d'un chevreau, et il envoya tout cela à Saül par l’intermédiaire de son fils David.
      21 David arriva vers Saül et se présenta devant lui. Il plut beaucoup à Saül et il fut désigné pour porter ses armes.
      22 Saül fit dire à Isaï : « Je t’en prie, laisse David à mon service, car il a trouvé grâce à mes yeux. »
      23 Lorsque le mauvais esprit envoyé par Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et en jouait. Saül se calmait alors et se sentait mieux, et le mauvais esprit s'éloignait de lui.

      1 Samuel 19

      24 Il retira ses vêtements et prophétisa aussi devant Samuel. Il se jeta nu par terre et resta ainsi tout ce jour-là et toute la nuit. Voilà pourquoi l'on dit : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? »

      1 Samuel 25

      1 Samuel mourut. Tout Israël se rassembla pour le pleurer et on l'enterra chez lui à Rama. Quant à David, il se leva et descendit au désert de Paran.

      1 Samuel 28

      1 A cette époque-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée pour faire la guerre à Israël. Akish dit à David : « Tu dois savoir que vous ferez cette campagne avec moi, toi et tes hommes. »
      2 David répondit à Akish : « Eh bien ! Tu verras ce que ton serviteur fera. » Akish dit à David : « Eh bien ! Je t’établirai pour toujours comme mon garde du corps. »
      3 Samuel était mort. Tout Israël l'avait pleuré et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait supprimé du pays ceux qui invoquaient les esprits et les spirites.
      4 Les Philistins se rassemblèrent et vinrent installer leur camp à Sunem. Saül rassembla tout Israël et ils établirent leur camp à Guilboa.
      5 A la vue du camp des Philistins, Saül fut rempli de peur et son cœur trembla violemment.
      6 Il consulta l'Eternel, mais l'Eternel ne lui répondit pas, ni par des rêves, ni par l'urim ni par les prophètes.
      7 Saül dit alors à ses serviteurs : « Cherchez-moi une femme capable d’invoquer les esprits et j'irai la consulter. » Ses serviteurs lui dirent : « A En-Dor il y a une femme capable d’invoquer les esprits. »
      8 Alors Saül se déguisa en enfilant d'autres vêtements et partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : « Pratique donc la divination pour moi en invoquant un mort, en faisant monter pour moi celui que je t’indiquerai. »
      9 La femme lui répondit : « Tu sais ce que Saül a fait, la manière dont il a fait disparaître du pays ceux qui sont capables d’invoquer les esprits et les spirites. Pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie ? Veux-tu me faire mourir ? »
      10 Saül lui jura par l'Eternel : « L'Eternel est vivant ! Il ne t'arrivera aucun mal pour cela. »
      11 La femme demanda : « Qui veux-tu que je fasse monter pour toi ? » Il répondit : « Fais-moi monter Samuel. »
      12 Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri et dit à Saül : « Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül ! »
      13 Le roi lui dit : « N’aie pas peur ! Dis-moi plutôt ce que tu vois. » La femme dit à Saül : « Je vois un dieu monter de la terre. »
      14 Il lui dit : « Quelle est son apparence ? » Elle répondit : « C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. » Saül comprit alors que c'était Samuel et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.
      15 Samuel dit à Saül : « Pourquoi as-tu troublé mon repos en me faisant monter ? » Saül répondit : « Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre et Dieu s'est détourné de moi. Il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des rêves. Je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire. »
      16 Samuel dit : « Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Eternel s'est détourné de toi et qu'il est devenu ton ennemi ?
      17 L'Eternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part : il a arraché la royauté de tes mains et l'a donnée à un autre, à David.
      18 Tu n'as pas obéi à l'Eternel, tu n'as pas fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère. Voilà pourquoi l'Eternel te traite aujourd'hui de cette manière.
      19 L'Eternel livrera même Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, tes fils et toi, vous serez avec moi et l'Eternel livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins. »
      20 Aussitôt Saül tomba à terre de tout son long. Les paroles de Samuel le remplissaient d'épouvante. De plus, il manquait de force, car il n'avait pris aucune nourriture de toute la journée et de toute la nuit.
      21 La femme s’approcha de Saül et, le voyant très effrayé, elle lui dit : « Ta servante t’a écouté. J'ai risqué ma vie en obéissant aux paroles que tu m'as dites.
      22 Ecoute maintenant, toi aussi, ta servante : laisse-moi t'offrir un morceau de pain à manger. Ainsi, tu auras la force de te remettre en route. »
      23 Mais Saül refusa et déclara : « Je ne mangerai pas. » Ses serviteurs, et même la femme, insistèrent et il les écouta. Il se leva de terre et s'assit sur le lit.
      24 La femme avait chez elle un veau gras, qu'elle s’empressa de tuer. Elle prit de la farine, la pétrit et fit cuire des pains sans levain.
      25 Elle déposa le tout devant Saül et ses serviteurs, et ils mangèrent. Puis ils se levèrent et partirent la nuit même.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Emilie Charette Rendez-Vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

Valider