Dictionnaire Biblique de Top Bible

SANHÉDRIN

Nom.

Le nom de Sanhédrin s'applique, à l'époque romaine, à la fois aux petits tribunaux communaux existant dans toutes les villes de la Palestine et au Grand Conseil de Jérusalem dont le rôle était infiniment plus important. Dans le N.T., le mot se rapporte toujours au grand Sanhédrin, excepté dans Mt 10:17, Mr 13:9. Le terme de Sanhédrin est la déformation hébraïque du mot grec sunédrion qui, en dehors du judaïsme, désigne toute assemblée, et en particulier le tribunal. La Mischna emploie cette expression de sanhédrin ou sanhédrin gedola (=grand Sanhédrin) à côté de bet din haggadol (=maison du grand jugement). Le N.T. dit le plus souvent sunédrion (Mt 5:22, Mr 14:55 et parallèle Mr 15:1 et parallèle, Jn 11:47, Ac 4:15 5:21 6:12 22:30 23:1 24:20). C'est le terme dont se sert aussi l'historien Josèphe ; il l'emploie pour la première fois dans les Antiquités (XIV, 5:4), en parlant des cinq conseils de district institués par le proconsul Gabinius (57-55). Un synonyme de Sanhédrin est, pour Josèphe, boulé (=conseil). Dans le N.T. nous ne trouvons pas ce mot lui-même, mais un membre du Sanhédrin, Joseph d'Arimathée, y est appelé bouleutès (=conseiller, Mr 15:43, Lu 23:50). Les autres expressions synonymes pour Sanhédrin sont, dans le N.T., presbutérion (=collège des anciens, Lu 22:66, Ac 22:5) et gérousia (=Sénat, Ac 5:21).

I Les petits sanhédrins.

Des tribunaux locaux, sortes de conseils municipaux, existent en Israël depuis les temps les plus reculés. Les « anciens de la ville » sont souvent mentionnés dans les livres historiques de l'A.T., longtemps avant l'exil. Les réformes d'Esdras et de Néhémie n'y ont rien changé et, à l'époque romaine, l'existence de cette autorité locale appelée sanhédrin, ou « petit sanhédrin », ou boule, est attestée par le N.T. (Mt 10:17, Mr 13:9 : « Vous serez livrés aux sanhédrins » ; voir aussi les « anciens » de Capernaüm dans Lu 7:3), par Josèphe et la Mischna. Le « tribunal » auquel Jésus fait allusion dans Mt 5:21 est également le petit sanhédrin, opposé au grand Sanhédrin, mentionné au verset 32. D'après Josèphe (Ant., IV, 8:14 ; G.J., II, 20:5), ces tribunaux se composent d'au moins 7 membres. D'après la Mischna (Sanhédrin, 1 6), ce chiffre est porté à 23 pour les communes plus importantes.

II Le grand Sanhédrin.

1.

HISTOIRE.

Le grand Sanhédrin de Jérusalem, dont les décisions sont reconnues par tous les Juifs, est de date beaucoup plus récente. Les indications rabbiniques qui le font remonter jusqu'au temps de Moïse sont dénuées de fondement. Ni les 70 anciens adjoints à Moïse (No 11:16), ni les notables mentionnés dans De 17:8 s et dont le rôle est exclusivement juridique ne constituent une autorité comparable à celle du grand Sanhédrin. Nous en rencontrons des traces seulement après l'exil. Encore faut-il descendre jusqu'à l'époque grecque pour trouver une indication sûre. Car il n'est pas certain que les « anciens » cités par Esdras (Esd 5:5-9 6 7,14 10:8) et les « magistrats » cités par Néhémie (Ne 2:16 4:14 5:7 7:5) aient été organisés en conseil. L'existence d'un Sénat (gérousia) est attestée par Josèphe depuis le règne d'Antiochus le Grand seulement (223-187). C'est une sorte de gouvernement aristocratique présidé par le grand-prêtre. Désormais, ce Sénat joue un grand rôle dans l'histoire du judaïsme ; surtout les deux livres des Macchabées en font souvent mention (voir notamment 2Ma 11:27). Épurée des éléments hellénophiles, la gérousia survit aux guerres des Macchabées et elle exerce ses fonctions pendant tout le règne des Hasmonéens. Seulement, à la suite de la prise de Jérusalem par Pompée en 63 av. J. -C, le proconsul Gabinius (57-55), pour assimiler la Palestine aux autres provinces romaines, enlève son importance au Sénat de Jérusalem, en divisant le pays en cinq districts ou sunédria (Josèphe, Ant., XIV, 5:4 ; G. ]., I, 8:5). De la sorte, la gérousia de Jérusalem est rabaissée au rang d'un conseil de district dont la compétence ne s'étend pas aux autres districts. Mais déjà en 47, César met fin à cette division, et l'ancien pouvoir du Sénat est rétabli. Non seulement la Judée, mais aussi la Galilée est, en ce temps, du ressort du Sénat. Ainsi Hérode est obligé de se présenter devant lui pour rendre compte d'actes commis en Galilée (Jos., Ant., XIV, 9:3 et suivants ; c'est à cette occasion que Josèphe applique pour la première fois le terme de Sanhédrin au Sénat de Jérusalem). Hérode, arrivé au pouvoir, tue les membres du Sanhédrin (Ant., XIV, 9:4), mais il les remplace par d'autres, et l'institution subsiste (Ant., XV, 6:2). Après la mort d'Hérode, le royaume étant partagé entre ses fils, la Judée seule dépend du Sanhédrin sous Archélaüs et les procurateurs romains. Mais en même temps, la puissance de ce conseil grandit beaucoup : le pouvoir effectif est désormais entre ses mains jusqu'à la catastrophe de 70. La destruction de Jérusalem entraîne la disparition du Sanhédrin, qui doit céder la place aux organes de l'administration provinciale des Romains.

A Jabné (Jamnia), les Juifs constitueront plus tard un nouveau Sanhédrin qui n'aura de commun que le nom avec le grand Sanhédrin. Composé seulement de scribes, il ne jouera plus de rôle politique et n'aura aucun caractère officiel.

2.

ATTRIBUTIONS ET ORGANISATION.

A l'époque de Jésus et des apôtres, le Sanhédrin est la plus haute autorité juridique et administrative. Toutes les questions trop importantes pour être réglées par les tribunaux locaux sont portées devant lui, à moins qu'elles ne soient du ressort exclusif des procurateurs romains. Juridiquement, sa puissance est limitée, en ce temps, à la Judée. Jésus n'est mis en accusation qu'à Jérusalem. Pourtant les décisions du Sanhédrin engagent moralement tous les Juifs ; ainsi Paul est porteur de lettres adressées par le Sanhédrin aux synagogues de Damas (Ac 9 2 22:5 26:12). Le Sanhédrin dispose de la police (Mr 14:43, Ac 4:3 5:17 et suivants). Il est autorisé à prononcer la condamnation à mort, même sur un citoyen romain lorsque celui-ci a franchi une certaine limite dans le temple (Jos., G.J., VI, 2:4). D'après Jn 18:31, toutes les condamnations à mort doivent être confirmées par le procurateur romain. Mais cette question est fort controversée de nos jours. Les circonstances du martyre d'Etienne (Ac 7:57) ne sauraient être invoquées contre le caractère obligatoire de l'autorisation du procurateur, si vraiment il a été mis à mort au milieu d'un rassemblement tumultueux de la foule.

D'après la Mischna (traité Sanhédrin), le Sanhédrin se compose, conformément au nombre des « anciens » mentionnés dans No 11:16 de 71 membres nommés probablement à vie et par cooptation, et reçus par le rite de l'imposition des mains. Sous la présidence du grand-prêtre, ils se réunissent dans une salle spéciale, à l'est de la place appelée Xyste (voir ce mot), probablement sur la colline du temple (Jos., G.J., V, 4:2). C'est par exception que le procès de Jésus a lieu au palais du grand-prêtre.

D'après le N.T. et Josèphe, le noyau du Sanhédrin est formé par les représentants les plus influents du haut clergé, les « archiprêtres », cités toujours en premier lieu dans le N.T. Les autres membres sont des « scribes » ou des « anciens ». Puisque le Sanhédrin comprend avant tout l'aristocratie sacerdotale, l'influence du parti des Sadducéens (voir ce mot) y prédomine. Mais, depuis Alexandra, des scribes y entrent en plus grand nombre (voir Pharisiens), et désormais l'influence pharisienne grandit dans le Sanhédrin. A l'époque du N.T., les deux tendances y sont représentées : (Ac 23:6) les Sadducéens ont une plus grande autorité extérieure dans l'assemblée, mais les Pharisiens inspirent l'esprit de ses décisions.

BIBLIOGRAPHIE. --E. Stapfer, Le Sanhédrin de Jérusalem au 1er siècle (Rev. Laus., 1884, pp. 105-119). --Sur la question de la compétence du grand Sanhédrin lors du procès de Jésus.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Nombres 11

      16 L'Eternel dit à Moïse : « Rassemble auprès de moi 70 hommes pris parmi les anciens d'Israël, des hommes que tu connais comme anciens et responsables du peuple. Amène-les à la tente de la rencontre et qu'ils s'y présentent avec toi.

      Esdras 5

      5 Cependant, Dieu veillait sur les anciens des Juifs et on laissa continuer les travaux pendant l'envoi d'un rapport à Darius et jusqu'à la réception d'une lettre sur cette affaire.
      6 Voici la copie de la lettre envoyée au roi Darius par Thathnaï, gouverneur de la région située à l’ouest de l’Euphrate, Shethar-Boznaï et ses associés d'Apharsac qui habitaient cette région.
      7 Ils lui adressèrent un rapport dont voici la teneur : « Tous nos vœux de paix, roi Darius !
      8 Roi, tu dois savoir que nous nous sommes rendus dans la province de Juda à la maison du grand Dieu. Or, elle est reconstruite en pierres de taille et le bois est posé contre les murs ; ce travail est effectué avec soin et progresse rapidement entre leurs mains.
      9 Nous avons interrogé les anciens en leur demandant : ‘Qui vous a donné l'autorisation de reconstruire ce temple et de relever ces murs ?’

      Esdras 6

      7 Laissez les travaux de cette maison de Dieu se poursuivre. Que le gouverneur des Juifs et les anciens des Juifs la reconstruisent sur son emplacement.
      14 Quant aux anciens des Juifs, ils progressèrent rapidement dans la construction, encouragés par les prophéties du prophète Aggée et de Zacharie, fils d'Iddo. Ils finirent de construire le temple suivant l'ordre du Dieu d'Israël et suivant l'ordre des rois de Perse Cyrus, Darius et Artaxerxès.

      Esdras 10

      8 tout homme qui ne s'y serait pas rendu dans un délai de trois jours se verrait, conformément à l’avis des chefs et des anciens, confisquer tous ses biens et serait lui-même exclu de l'assemblée des exilés.

      Néhémie 2

      16 Les magistrats ignoraient où j'étais allé et ce que j’avais fait. Jusque-là, je n'avais rien dévoilé aux Juifs : ni aux prêtres, ni aux nobles, ni aux magistrats, ni à aucun de ceux qui exerçaient une responsabilité.

      Néhémie 4

      14 Au son de la trompette, rassemblez-vous près de nous, à l'endroit où vous l'entendrez sonner, et notre Dieu combattra pour nous. »

      Néhémie 5

      7 et j’ai pris la ferme décision d’adresser des reproches aux nobles et aux magistrats. Je leur ai dit : « Vous prêtez à intérêt à vos frères ! » J’ai convoqué une grande assemblée pour traiter leur situation

      Néhémie 7

      5 Mon Dieu m’a mis à cœur de rassembler les nobles, les magistrats et le peuple pour les dénombrer. J’ai trouvé le registre généalogique des premiers Israélites revenus de déportation et j'y ai vu écrit ce qui suit :

      Matthieu 5

      21 » Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre ; celui qui commet un meurtre mérite de passer en jugement.’
      22 Mais moi je vous dis : Tout homme qui se met [sans raison] en colère contre son frère mérite de passer en jugement ; celui qui traite son frère d’imbécile mérite d'être puni par le tribunal, et celui qui le traite de fou mérite d'être puni par le feu de l'enfer.

      Matthieu 10

      17 Méfiez-vous des hommes, car ils vous livreront aux tribunaux et vous fouetteront dans leurs synagogues.

      Marc 13

      9 Faites attention à vous-mêmes. On vous livrera aux tribunaux et vous serez battus dans les synagogues ; vous comparaîtrez devant des gouverneurs et devant des rois à cause de moi pour leur apporter votre témoignage.

      Marc 14

      43 Il parlait encore quand soudain arriva Judas, l'un des douze, avec une foule armée d'épées et de bâtons envoyée par les chefs des prêtres, par les spécialistes de la loi et par les anciens.
      55 Les chefs des prêtres et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mourir, et ils n'en trouvaient pas.

      Marc 15

      1 Dès le matin, les chefs des prêtres tinrent conseil avec les anciens, les spécialistes de la loi et tout le sanhédrin. Après avoir attaché Jésus, ils l'emmenèrent et le livrèrent à Pilate.
      43 Joseph d'Arimathée arriva. C’était un membre éminent du conseil, qui attendait lui aussi le royaume de Dieu. Il osa se rendre vers Pilate pour demander le corps de Jésus.

      Luc 7

      3 Il entendit parler de Jésus et il lui envoya quelques anciens des Juifs pour lui demander de venir guérir son esclave.

      Luc 22

      66 Au lever du jour, le collège des anciens du peuple, les chefs des prêtres et les spécialistes de la loi se rassemblèrent et firent amener Jésus devant leur sanhédrin.

      Luc 23

      50 Il y avait un membre du sanhédrin du nom de Joseph ; homme bon et juste,

      Jean 11

      47 Alors les chefs des prêtres et les pharisiens rassemblèrent le sanhédrin et dirent : « Qu'allons-nous faire ? En effet, cet homme fait beaucoup de signes miraculeux.

      Jean 18

      31 Sur quoi Pilate leur dit : « Prenez-le vous-mêmes et jugez-le d’après votre loi. » Les Juifs lui dirent : « Nous n'avons pas le droit de mettre quelqu'un à mort. »

      Actes 4

      3 Ils les arrêtèrent et, comme c’était déjà le soir, ils les mirent en prison jusqu'au lendemain.
      15 Ils leur ordonnèrent de sortir du sanhédrin, puis ils délibérèrent entre eux

      Actes 5

      17 Alors le grand-prêtre et tous ceux qui étaient avec lui, c'est-à-dire le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie.
      21 Après avoir entendu cela, ils entrèrent de bonne heure dans le temple et se mirent à enseigner. Quand le grand-prêtre et ceux qui étaient avec lui arrivèrent, ils convoquèrent le sanhédrin et tout le conseil des anciens d'Israël, et ils envoyèrent chercher les apôtres à la prison.

      Actes 6

      12 Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les spécialistes de la loi, puis ils se jetèrent sur lui, l'arrêtèrent et l'emmenèrent au sanhédrin.

      Actes 7

      57 Ils poussèrent alors de grands cris en se bouchant les oreilles, se précipitèrent tous ensemble sur lui,

      Actes 9

      2 et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas afin de pouvoir arrêter et amener à Jérusalem les partisans de cet enseignement qu'il trouverait, hommes ou femmes.

      Actes 22

      5 Le grand-prêtre et tout le collège des anciens m'en sont témoins, puisque j'ai même reçu d'eux des lettres pour les frères de Damas, où je me suis rendu afin d'arrêter ceux qui s'y trouvaient et de les ramener à Jérusalem pour les faire punir.
      30 Le lendemain, le commandant voulut savoir avec certitude de quoi les Juifs l'accusaient. Il le fit détacher et donna l'ordre aux chefs des prêtres et à tout le sanhédrin de se réunir ; puis il fit venir Paul et le plaça au milieu d'eux.

      Actes 23

      6 Sachant qu'une partie de l'assemblée était composée de sadducéens et l'autre de pharisiens, Paul s’écria dans le sanhédrin : « Mes frères, je suis pharisien, fils de pharisien. C'est à cause de l'espérance de la résurrection des morts que je suis mis en jugement. »

      Actes 24

      20 Ou bien, que ceux qui sont ici déclarent de quel crime ils m'ont trouvé coupable lorsque j'ai comparu devant le sanhédrin,

      Actes 26

      12 C'est ainsi que je me suis rendu à Damas avec les pleins pouvoirs et un mandat des chefs des prêtres.
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
Bethléem Batiment C 23
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...