Dictionnaire Biblique de Top Bible

YAHVÉ, JAHVÉ=JÉHOVAH

Définition biblique de Yahvé, Jahvé, Jéhovah :

Dieu est désigné dans la Bible par deux noms principaux : Jéhovah et Élohim, ce dernier vocable accompagné généralement d'un adjectif possessif ou d'un complément. Ex : « Je suis Jéhovah, ton Élohim » (Ex 20:2), « l'Élohim de vos pères, l'Élohim d'Abraham, etc. » (Ex 3:15). 

Sommaire

I. ÉTYMOLOGIE. 

Dieu est désigné dans la Bible par deux noms principaux : Jéhovah et Élohim, ce dernier vocable accompagné généralement d'un adjectif possessif ou d'un complément. Ex : « Je suis Jéhovah, ton Élohim » (Ex 20:2), « l'Élohim de vos pères, l'Élohim d'Abraham, etc. » (Ex 3:15). Élohim est un nom générique ; comme notre mot français dieu, il est applicable à toutes les divinités. Jéhovah est le nom propre du Dieu d'Israël, l'Éternel, révélé dans la Bible. Voir Dieu [les noms de].

Sans vouloir discuter ici le problème de philologie, encore moins chercher à mettre d'accord les multiples théories en présence, nous nous bornerons à remarquer que l'étymologie du vocable Jéhovah ou Yahvé n'est obscure que pour ceux qui refusent à la révélation une part dans l'histoire d'Israël.

En effet, dans Ex 3, qui nous raconte la manifestation de Dieu à Moïse, le verset 14 (E) rattache le nom propre du dieu d'Israël à la racine hâvah, respirer, être animé (forme ancienne de la racine hâyàh, être), tout comme Ge 3:20 (J) rattache le nom d'Eve, la mère des vivants, à la racine khâvâh (=khâyâh, respirer, vivre ou faire vivre).

On est donc amené, par ce groupe de racines qui appartiennent au même tronc, à constater que ce qui différencie le dieu des Hébreux des divinités des religions naturelles c'est qu'il se présente comme le dieu qui est, qui vit, qui agit ; en d'autres termes : le Dieu réel, le seul Dieu. Moïse lui a demandé quel est son nom (Ex 3:13) ; n'oublions jamais que dans la Bible le « nom » (voir ce mot) et la « puissance » sont deux notions étroitement solidaires, voire, à l'occasion, interchangeables.

II. LA RÉVÉLATION A MOÏSE.

Moïse veut savoir d'où le dieu qui se manifeste à lui et qui le charge d'une mission écrasante tient sa puissance. Le dieu répond : du fait que moi j'existe, et que je me révèle le dieu vivant par mon action ; Èheyèh acher Èheyèh = « Je suis celui qui suis » (celui qui peut dire « Je suis » ; Vers. Syn. : Je suis celui qui dit « Je suis » ; Vers, des Rabbins : « Je suis l'Être invariable »). Les LXX traduisent : ho ôn, c-à-d. « Je suis celui qui est », ce qui rend la phrase correcte. Mais il y a ici plus qu'une question de grammaire.

Nous croyons que cette forme étrange : « Je suis celui qui suis », doit, pour livrer tout son sens, être rapprochée de l'expression analogue employée par Jésus lorsque les Juifs lui demandent qui il prétend être : « Avant qu'Abraham fût, je suis » (la grammaire voudrait ici « j'étais »). Ces deux « je suis », présents absolus, élèvent ceux qui les prononcent au-dessus du temps et dans un autre ordre que celui de l'humanité. (L'Apocalypse paraphrase : « Celui qui était, qui est et qui vient », c'est-à-dire Celui qui possède la vie dans sa plénitude et de qui tout ce qui existe la tient, Apo 1:4 Heb 13:8)

Il semble que dans cette expression mystérieuse « Je suis », incompréhensible à tout rationalisme, impénétrable aux recherches de la pure critique historique ou philosophique, Jéhovah et Jésus aient voulu résumer le fondement et la somme de la foi des fidèles au seuil de l'ancienne alliance comme au seuil de la nouvelle. On peut pousser plus avant, et voir dans la formule Ex 3:14 l'affirmation de la liberté de Jéhovah, qui n'a reçu la vie de personne, qui est ce qu'il est de sa propre détermination. Et par la liberté, on atteint à l'immutabilité ; Jéhovah, du fait de son absolue indépendance, demeure toujours libre de faire ce qu'il veut, c'est-à-dire de rester conséquent avec soi-même. A ce titre, on a bien fait de rapprocher Ex 3:14 de Ex 33:19 : « Je fais grâce à qui je fais grâce. »

Mais lorsqu'on invoque, comme on le fait quelquefois aujourd'hui, la similitude de ces deux tournures hébraïques pour en conclure que Jéhovah s'est dérobé quand Moïse lui a demandé son nom, et qu'il s'est borné à répondre énigmatiquement : « Je suis ce que je suis », on se met dans l'impossibilité de résoudre le problème religieux de l'Ancien Testament. Du même coup, on sort de la logique des textes ici rassemblés. Sans doute l'expression de Ex 3:14 est elliptique, et l'on pourra toujours se servir d'elle pour échafauder, en ne voulant connaître que le terrain grammatical, des hypothèses d'ailleurs réfutées par tout l'ensemble du jéhovisme ; mais déjà la fin du verset, v. 14b, éclaire suffisamment l'obscurité de v. 14a, lorsque Dieu ajoute pour calmer les appréhensions de Moïse : « Tu répondras ainsi aux enfants d'Israël : C'est « Je suis » qui m'a envoyé vers vous. » Au verset 15 le texte porte : « Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras aux enfants d'Israël : C'est « Jéhovah » (JHVH)... qui m'a envoyé vers vous. » Donc Jéhovah = « Je suis ».

Le dieu qui se révèle et se nomme Jéhovah a bien pour caractère propre de pouvoir dire : « Je suis » ; il se présente comme le dieu qui se distingue en ceci des autres Élohim, qu'il a la vie en soi-même (cf. Jn 5:26 1:4) et qu'il existe réellement avec toutes les prérogatives de la divinité ; d'un mot, il est Dieu.

On comprend sans peine qu'à cette révélation, à ce contact divin, Moïse ait été épouvanté, qu'il ait cherché d'abord dans sa petitesse à se dégager de l'étreinte, puis qu'il soit entré résolument appuyé sur Dieu dans la carrière, unique au monde, à laquelle Jéhovah l'appelait. Par contre, si Jéhovah a répondu par une fin de non recevoir : « Je suis ce que je suis », comment expliquer que dans cette mystification Moise ait puisé le courage d'aller affronter son peuple et trouvé le fondement de la religion qui devra transformer l'humanité en lui rendant Dieu, que depuis la chute elle cherchait à tâtons ?

Aussi bien, l'ensemble des textes bibliques où Jéhovah parle à travers l'histoire hébraïque s'en référera toujours à la manifestation inaugurale et reprendra sous de multiples formes l'expression de Dieu vivant (No 14:28, De 5:26,1Sa 17:36,2Ro 2:2 5:16, Eze 20:31 33:11, Ps 36:10, cf. De 5:26, Jos 3:10, Jer 23:36, etc. ; on jure par le Dieu « vivant » : est-il formule de serment plus redoutable pour les coupables et pour les hypocrites que la formule : Jéhovah vit ? Jer 4:2 5:2, etc.), jusqu'au moment où la lumière décisive poindra du sommet de la prophétie avec les oracles qui foudroyent les Élohim, chez Jérémie et dans Ésaïe 41-44 :

Jéhovah est le vrai Élohim ;

Il est l'Elohim vivant..

Ils disparaîtront, ces Elohim

Qui n'ont fait ni les cieux, ni la terre.

(Jer 10:10)

Plaidez votre cause, dit Jéhovah...

Dites ce qui arrivera plus tard,

Que nous sachions si vous êtes des Elohim

Oui, faites quelque chose de bien ou de mal !

Que nous le voyions !

Voici, vous n'êtes rien du tout,

Et votre oeuvre, c'est le néant !

Tous, ils ne sont rien ;

Leurs oeuvres n'existent pas,

Leurs idoles ne sont qu'un vain souffle.

(Esa 41:21)

Ils reculeront ; ils rougiront de honte,

Ceux qui se fient aux idoles,

Qui disent aux images de fonte :

Vous êtes nos Elohim !

(Esa 42:17)

Ainsi parle Jéhovah, roi d'Israël et son Rédempteur :

Je suis le premier et le dernier ;

Et hors de moi, il n'y a point d'Élohim.

(Esa 44:6)

III. LES ELOHIM.

Les Élohim, dont les prophètes éclairés par la révélation de Jéhovah dénoncent la pure inanité, ont pourtant, dans les premières étapes de la foi humaine, joué, en tant que notion, un rôle providentiel. Ils ont marqué les humbles commencements de la religion retrouvée. Ils ont été l'amorce qui a permis à Dieu de reprendre contact avec les hommes en dehors de toute magie, et de dire à Abraham : « Je serai ton Élohim. »

En effet, c'est dans cette notion des Élohim que l'humanité séparée de son Père céleste (voir Chute), et livrée à ses expériences sur le terrain qu'elle a librement choisi, avait manifesté sa conversion première, qui consiste à vouloir un dieu. Produit de l'imagination de l'homme et des intuitions de son coeur, l'Elohim est la projection sur le plan divin des conditions d'existence et des aspirations d'ici-bas.

Il faut à toute société humaine un chef, un protecteur : l'Elohim, représenté par une idole ( « Fais-nous des dieux qui marchent devant nous », Ex 32:1), est le céleste patron qui veille sur ses adorateurs depuis la région mystérieuse et redoutable de l'au-delà (voir Hénothéisme). Toutes les religions naturelles par lesquelles on adore les Élohim se ressemblent dans leurs cultes calqués sur les moeurs des cours terrestres : comme le roi--le terrestre Élohim--a son palais, son trône, ses cortèges de dignitaires, ses courtisans qui le flattent par des dons et l'exaltent par des louanges, l'Elohim--roi céleste--a son temple, son autel, ses processions, ses prêtres, ses sacrifices, ses litanies.

Jéhovah entre dans l'histoire sous la forme d'un Élohim. Prenant pour levier moral la soif de vivre qui tourmente les hommes, il s'offre à Abraham comme l'Élohim puissant pour protéger, puis il se révèle à Moïse comme le Dieu de l'alternative : le bien et la vie, ou le mal et la mort (De 30:15 et suivants) ; enfin il entreprend par les prophètes l'éducation du peuple élu, s'attachant siècle après siècle à dégager de la religion des dévotions extérieures et des rites magiques la religion de la conscience. Dieu unique et créateur, Jéhovah est le Dieu saint et sanctifiant qui ne recherche pas les cérémonies, les sacrifices (Ps 50:7 et suivants), et qui les tient pour rien, les regarde même comme offensants (Esa 1, Mic 6 etc.), s'ils ne sont pas l'expression de la piété du coeur et du culte en esprit. Sa religion, toute morale et spirituelle, a trouvé son complet épanouissement dans la révélation de Jésus-Christ.

Yahvisme, jahvisme =jéhovisme. Terme de théologie biblique désignant la doctrine du Dieu unique, vivant et saint, enseignée par Moïse, par les prophètes, et vécue par Jésus-Christ. Voir Prophète. Le jéhovisme, par ses révélations religieuses et par ses exigences éthiques, se distingue de l'élohisme où l'adorateur, qu'il soit juif ou paien, se préoccupe non du service moral de son Dieu, mais des moyens extérieurs par lesquels il pourra se le rendre favorable. Dans l'élohisme, le dieu est fait à l'image de l'homme ; dans le jéhovisme, c'est l'homme qui est fait à l'image de Dieu.

L'élohisme est particulariste ; le jéhovisme est universaliste (voir Universalisme). L'élohisme est la religion où l'on donne au dieu ; le jéhovisme est la religion où l'on se donne à Dieu. La première asservit, la seconde libère. La Bible n'a pas spéculé sur ces différences, et elle emploie indifféremment, pour indiquer le vrai Dieu, les vocables « Élohim d'Israël » ou « Jéhovah ». Mais dans la pratique, on y trouve fort bien opposées les deux tendances que nous rattachons ici aux deux noms de la divinité : le nom commun à tous les peuples et le nom révélé au peuple élu. Les prophètes (cf. De 4:7,9, Esa 1 à Esa 20, Esa 29:13 58:3,7, etc.) et Jésus (Mt 6 et Mt 7, Mr 7:1,23, etc.) n'ont cessé de combattre la notion élohiste de la religion, notion formaliste, ritualiste, qui multiplie les dévotions, mais élude le changement du coeur. Il serait aisé de faire voir que ces deux notions de la religion se retrouvent dans l'Église chrétienne et sont de siècle en siècle à l'origine de ses intimes conflits.

Yahviste, jahviste =jéhoviste. 1 ° Terme de critique biblique désignant l'auteur de la principale source de l'histoire sainte : J (voir Sources). 2° Tout croyant qui pratique le jéhovisme et dont la religion se résume dans l'obéissance à la volonté de Jéhovah. C'est parmi les jéhovistes que se sont recrutés les premiers disciples de Jésus, et que se recruteront toujours, dans les multitudes de l'Église, les imitateurs de Jésus-Christ. Alex. W.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

  • versets sélectionnés
  • Vidéos et messages relatifs
  • Commentaires bibliques
  • Hébreu / Grec
  • Dictionnaire
  • Versets relatifs
  • Carte
  • Favoris
  • Partager

Pour ajouter un favori, merci de vous connecter : Se connecter

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Versets relatifs

    • Genèse 3

      20 Adam appela sa femme Eve, car elle devait être la mère de tous les vivants.

      Exode 3

      1 Moïse était devenu berger du troupeau de son beau-père Jéthro, le prêtre de Madian. Il conduisit le troupeau derrière le désert et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.
      2 *L'ange de l'Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda et vit que le buisson était tout en feu sans être consumé.
      3 Moïse dit : « Je veux faire un détour pour voir quelle est cette grande vision et pourquoi le buisson ne brûle pas. »
      4 L'Eternel vit qu'il faisait un détour pour regarder. Dieu l'appela du milieu du buisson en disant : « Moïse ! Moïse ! » Il répondit : « Me voici ! »
      5 Dieu dit : « Ne t'approche pas d'ici, *retire tes sandales, car l'endroit où tu te tiens est une terre sainte. »
      6 Il ajouta : * « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. » Moïse se cacha le visage, car il avait peur de regarder Dieu.
      7 L'Eternel dit : * « J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte et j'ai entendu les cris qu'il pousse devant ses oppresseurs. Oui, je connais ses douleurs.
      8 Je suis descendu pour le délivrer de la domination des Egyptiens et pour le faire monter de ce pays jusque dans un bon et vaste pays, un pays où coulent le lait et le miel ; c'est l'endroit qu'habitent les Cananéens, les Hittites, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
      9 Maintenant, les cris des Israélites sont venus jusqu'à moi, j'ai aussi vu l'oppression que leur font subir les Egyptiens.
      10 Maintenant, vas-y, je t'enverrai vers le pharaon et tu feras sortir d'Egypte mon peuple, les Israélites. »
      11 Moïse dit à Dieu : « Qui suis-je, moi, pour aller trouver le pharaon et pour faire sortir les Israélites d'Egypte ? »
      12 Dieu dit : « Je serai avec toi. Voici pour toi le signe que c'est moi qui t'envoie : quand tu auras fait sortir le peuple d'Egypte, vous servirez Dieu sur cette montagne. »
      13 Moïse dit à Dieu : « J'irai donc trouver les Israélites et je leur dirai : ‘Le Dieu de vos ancêtres m'envoie vers vous.’Mais s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ? »
      14 Dieu dit à Moïse : « Je suis celui qui suis. » Et il ajouta : « Voici ce que tu diras aux Israélites : ‘Je suis m'a envoyé vers vous.’ »
      15 Dieu dit encore à Moïse : « Voici ce que tu diras aux Israélites : ‘L'Eternel, le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous.’Tel est mon nom pour toujours, tel est le nom sous lequel on fera appel à moi de génération en génération.
      16 Va rassembler les anciens d'Israël et dis-leur : ‘L'Eternel, le Dieu de vos ancêtres, m'est apparu, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Il a dit : Je m'occupe de vous et de ce qu'on vous fait en Egypte.
      17 J'ai dit : Je vous ferai monter de l'Egypte, où vous souffrez, dans le pays des Cananéens, des Hittites, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens, un pays où coulent le lait et le miel.’
      18 Ils t’écouteront. Tu iras avec les anciens d'Israël trouver le roi d'Egypte et vous lui direz : ‘L'Eternel, le Dieu des Hébreux, s'est présenté à nous. Permets-nous maintenant de faire trois journées de marche dans le désert pour offrir des sacrifices à l'Eternel, notre Dieu.’
      19 Je sais que le roi d'Egypte ne vous laissera pas partir à moins d'y être contraint par une forte intervention.
      20 J’interviendrai et je frapperai l'Egypte par toutes sortes de prodiges que j'accomplirai au milieu d'elle. Après cela, il vous laissera partir.
      21 Je gagnerai même la faveur des Egyptiens à ce peuple et, quand vous partirez, vous ne partirez pas les mains vides.
      22 Chaque femme demandera à sa voisine et à celle qui séjourne chez elle des vases d'argent, des vases d'or et des vêtements. Vous les ferez porter par vos fils et vos filles et vous dépouillerez les Egyptiens. »

      Exode 20

      2 « Je suis l'Eternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir d'Egypte, de la maison d'esclavage.

      Exode 32

      1 Le peuple voyait que Moïse tardait à descendre de la montagne. Alors il se rassembla autour d'Aaron et lui dit : « Allons ! *Fais-nous des dieux qui marchent devant nous, car ce Moïse, l’homme qui nous a fait sortir d'Egypte, nous ignorons ce qu'il est devenu. »

      Exode 33

      19 L'Eternel répondit : « Je ferai passer devant toi toute ma bonté et je proclamerai devant toi le nom de l'Eternel. *Je fais grâce à qui je veux faire grâce, et j’ai compassion de qui je veux avoir compassion. »

      Lévitique 1

      14 » Si son offrande à l'Eternel est un holocauste d'oiseaux, il offrira des tourterelles ou de jeunes pigeons.

      Nombres 14

      28 Annonce-leur : ‘Aussi vrai que je suis vivant, déclare l'Eternel, je vous ferai exactement ce que je vous ai entendus dire :

      Josué 3

      10 Josué dit : « Voici comment vous reconnaîtrez que le Dieu vivant est au milieu de vous et qu'il chassera devant vous les Cananéens, les Hittites, les Héviens, les Phéréziens, les Guirgasiens, les Amoréens et les Jébusiens :

      1 Samuel 17

      36 C'est ainsi que ton serviteur a frappé le lion et l'ours, et ce sera aussi le sort du Philistin, de cet incirconcis, car il a insulté l'armée du Dieu vivant. »

      Psaumes 36

      10 car c’est auprès de toi qu’est la source de la vie, et c’est par ta lumière que nous voyons la lumière.

      Psaumes 50

      7 « Ecoute, mon peuple, et je parlerai, Israël, et je t’avertirai. Je suis Dieu, ton Dieu.

      Esaïe 1

      1 Vision d'Esaïe, fils d'Amots, sur Juda et Jérusalem, durant les règnes d'Ozias, de Jotham, d'Achaz et d'Ezéchias sur Juda.
      2 Ciel, écoute ! Terre, prête l'oreille ! En effet, l'Eternel parle : « J'ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre moi.
      3 Le bœuf connaît son propriétaire et l'âne la mangeoire de son maître, cependant Israël ne connaît rien, mon peuple n'a pas d'intelligence. »
      4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé de fautes, à la lignée des méchants, aux enfants corrompus ! Ils ont abandonné l'Eternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël. Ils ont fait volte-face.
      5 A quoi bon vous frapper encore ? Vous multipliez vos révoltes. La tête entière est malade et tout le cœur est souffrant.
      6 De la plante des pieds jusqu'à la tête, rien n'est en bon état : ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives qui n'ont été ni pansées, ni bandées, ni désinfectées.
      7 Votre pays est dévasté, vos villes sont réduites en cendres, des étrangers mangent les produits de votre sol sous vos yeux : c’est une dévastation pareille à la catastrophe opérée par des étrangers.
      8 Et la fille de Sion a survécu. Elle est restée comme une cabane dans une vigne, comme une hutte dans un champ de concombres, comme une ville épargnée.
      9 *Si l'Eternel, le maître de l’univers, ne nous avait pas conservé un faible reste, nous serions pareils à Sodome, nous ressemblerions à Gomorrhe.
      10 Ecoutez la parole de l'Eternel, chefs de Sodome ! Prête l'oreille à la loi de notre Dieu, peuple de Gomorrhe !
      11 Que m'importe la quantité de vos sacrifices ? dit l'Eternel. Je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux, je ne prends aucun plaisir au sang des taureaux, des brebis et des boucs.
      12 Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous demande de piétiner ainsi mes parvis ?
      13 Cessez d'apporter des offrandes illusoires ! J'ai horreur de l'encens, des débuts de mois, des sabbats et des convocations aux réunions, je ne supporte pas de voir l’injustice associée aux célébrations.
      14 Je déteste vos débuts de mois et vos fêtes : c’est un fardeau qui me pèse, je suis fatigué de les supporter.
      15 Quand vous tendez les mains vers moi, je détourne mes yeux de vous. Même quand vous multipliez les prières, je n'écoute pas : vos mains sont pleines de sang.
      16 Lavez-vous, purifiez-vous, mettez un terme à la méchanceté de vos agissements, cessez de faire le mal !
      17 Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, protégez l'opprimé, faites droit à l'orphelin, défendez la veuve !
      18 Venez et discutons ! dit l'Eternel. Même si vos péchés sont couleur cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; même s'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront clairs comme la laine.
      19 Si vous voulez bien écouter, vous mangerez les meilleurs produits du pays,
      20 mais si vous refusez et vous montrez rebelles, vous serez dévorés par l'épée. Oui, c’est l’Eternel qui l’affirme.
      21 Comment ! La ville fidèle est devenue une prostituée ! Elle était remplie d'équité, la justice y habitait, et maintenant il y a des assassins !
      22 Ton argent s'est changé en impuretés, ton vin a été coupé d'eau.
      23 Tes chefs sont des rebelles et sont complices des voleurs. Ils aiment tous les pots-de-vin et courent après les récompenses. Ils ne font pas droit à l'orphelin et la cause de la veuve ne les touche pas.
      24 C'est pourquoi, voici ce que déclare le Seigneur, l'Eternel, le maître de l’univers, le Dieu fort d'Israël : Je prendrai ma revanche sur mes adversaires, je me vengerai de mes ennemis.
      25 Je porterai de nouveau la main contre toi : je te débarrasserai de tes impuretés comme avec de la potasse et j’éliminerai toutes tes parcelles de plomb.
      26 Je rétablirai tes juges tels qu'ils étaient par le passé, et tes conseillers tels qu'ils étaient au début. Après cela, on t'appellera « ville de la justice », « cité fidèle ».
      27 Sion sera rachetée par la droiture, et ceux qui s'y convertiront par la justice,
      28 mais la ruine atteindra en une seule fois les rebelles et les pécheurs, et ceux qui abandonnent l'Eternel disparaîtront.
      29 Oui, on aura honte des térébinthes auxquels vous prenez plaisir et vous rougirez des jardins que vous avez choisis,
      30 car vous serez pareils à un térébinthe au feuillage fané, à un jardin dépourvu d'eau.
      31 L'homme fort deviendra pareil au chanvre et son activité pareille à une étincelle : ils brûleront tous les deux ensemble et il n'y aura personne pour éteindre ce feu.

      Esaïe 20

      1 L'année où, envoyé par le roi d'Assyrie Sargon, Tharthan vint faire le siège d’Asdod et s'empara de cette ville,
      2 l'Eternel avait parlé par l’intermédiaire d’Esaïe, le fils d'Amots. Il lui avait dit : « Va, détache le sac qui est autour de ta taille et retire les sandales qui sont à tes pieds. » C’est ce qu’il fit : il marcha sans habits et pieds nus.
      3 L'Eternel dit alors : « Mon serviteur Esaïe a marché sans habits et pieds nus pendant trois ans. C’était un signe et un présage contre l'Egypte et contre l'Ethiopie :
      4 de la même manière, le roi d'Assyrie emmènera les déportés égyptiens et les exilés éthiopiens, les jeunes garçons comme les vieillards, sans habits, pieds nus et l’arrière découvert. Ce sera une source de honte pour l'Egypte.
      5 Alors on sera dans la terreur et la honte à cause de l'Ethiopie en qui l'on avait placé sa confiance et de l'Egypte dont on vantait la splendeur.
      6 Les habitants de ces régions côtières diront, ce jour-là : ‘Voilà ce qu'est devenu l'objet de notre confiance ! Nous comptions sur lui pour être secourus, pour être délivrés du roi d'Assyrie ! Comment pourrons-nous lui échapper maintenant ?’ »

      Esaïe 29

      13 Le Seigneur dit : « *Ce peuple s'approche de moi, il m'honore de la bouche et des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi et la crainte qu'il a de moi n'est qu'un commandement humain, une leçon apprise.

      Esaïe 41

      1 Iles, faites silence pour m'écouter ! Que les peuples renouvellent leur force, qu'ils s’avancent pour parler ! Approchons-nous ensemble pour le jugement.
      2 Qui a fait surgir de l'est celui que la justice appelle à sa suite ? Qui lui a livré des nations et soumis des rois ? Qui a transformé leur épée en poussière, et leur arc en un fétu de paille qui s'envole ?
      3 Il s'est lancé à leur poursuite, il circule en paix sur un sentier que ses pieds n'avaient jamais touché.
      4 Qui a accompli cela ? Qui l’a mis en œuvre ? C'est celui qui a convoqué les générations dès le commencement : c’est moi, l'Eternel, qui suis le premier, et je serai encore le même avec les générations à venir.
      5 Les îles le voient, et elles ont peur, les extrémités de la terre tremblent : ils s’approchent, ils viennent.
      6 Ils s'aident mutuellement et chacun dit à son frère : « Courage ! »
      7 Le sculpteur encourage l’orfèvre, celui qui travaille au marteau encourage celui qui frappe sur l'enclume. Il affirme que la soudure est bonne, puis il fixe l'idole avec des clous pour qu'elle ne soit pas branlante.
      8 Mais toi, Israël, tu es mon serviteur. Jacob, tu es celui que j'ai choisi, le descendant de mon ami Abraham.
      9 Je t’ai pris aux extrémités de la terre, je t'ai appelé d'une région lointaine et t'ai dit : « Tu es mon serviteur. » Je t’ai choisi et ne te rejette pas.
      10 N’aie pas peur, car je suis moi-même avec toi. Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens par ma main droite, la main de la justice.
      11 Ils seront couverts de honte et humiliés, tous ceux qui sont furieux contre toi ; ils seront réduits à rien, ils disparaîtront, ceux qui t’intentent un procès.
      12 Tu auras beau les chercher, tu ne les trouveras plus, ceux qui te combattaient ; ils seront réduits à rien, réduits au néant, ceux qui te faisaient la guerre.
      13 En effet, c’est moi, l'Eternel, ton Dieu, qui empoigne ta main droite et qui te dis : « N’aie pas peur ! Je viens moi-même à ton secours. »
      14 N’aie pas peur, vermisseau de Jacob, faible reste d'Israël ! Je viens à ton secours, déclare l'Eternel. Celui qui te rachète, c’est le Saint d'Israël.
      15 Je vais faire de toi un traîneau de battage tout neuf, garni de pointes. Tu écraseras, tu broieras les montagnes et tu rendras les collines semblables à la bale du blé.
      16 Tu les secoueras et le vent les emportera, un tourbillon les dispersera, mais toi, tu trouveras ta joie dans l'Eternel, tu feras ton sujet de fierté du Saint d'Israël.
      17 Les plus humbles et les plus pauvres cherchent de l'eau, mais il n'y en a pas, et leur langue est desséchée par la soif. Moi, l'Eternel, je répondrai à leurs prières. Moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonnerai pas.
      18 Je ferai jaillir des fleuves sur les collines et des sources au milieu des vallées. Je changerai le désert en étang et la terre aride en cours d'eau.
      19 Je ferai pousser dans le désert le cèdre, l'acacia, le myrte et l'olivier. Je placerai pêle-mêle dans la plaine aride le cyprès, l'orme et le buis.
      20 Ils le verront et ainsi ils reconnaîtront, ils constateront et comprendront tous ensemble que c’est la main de l'Eternel qui a fait cela, que c’est le Saint d'Israël qui l’a créé.
      21 Plaidez votre cause, dit l'Eternel. Présentez des arguments pour votre défense, dit le roi de Jacob.
      22 Qu'ils les présentent ! Qu'ils nous révèlent ce qui doit arriver ! Quelles prédictions avez-vous déjà faites ? Révélez-le ! Nous y réfléchirons et saurons ainsi si elles se sont accomplies. Ou bien annoncez-nous l'avenir !
      23 Révélez ce qui arrivera plus tard ! Nous reconnaîtrons alors que vous êtes des dieux. Faites seulement quelque chose, que ce soit bien ou mal, pour que nous le voyions et l’examinions ensemble !
      24 En réalité, vous êtes moins que rien et votre activité est plus que vide. C'est une erreur monstrueuse que de vous choisir.
      25 Je l'ai fait surgir du nord et il est venu ; depuis l'est, il recourt à mon nom ; il écrase les gouverneurs comme de la boue, tout comme le potier piétine l'argile.
      26 Qui l'a révélé dès le début pour que nous le sachions, longtemps à l'avance pour que nous puissions dire : « C'est juste » ? Personne ne l'a révélé, personne ne l'a annoncé et personne n'a entendu vos paroles.
      27 J’ai été le premier à dire à Sion : « Les voici », à donner à Jérusalem un messager de bonnes nouvelles.
      28 Je regarde, mais personne ne se présente : personne parmi eux qui puisse donner un avis et qui puisse répondre si je l'interroge.
      29 Ils ne sont tous que tromperie, ils ne fabriquent que du vide, leurs idoles ne sont que du vent, c’est le désert.

      Esaïe 42

      1 *Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, celui que j’ai choisi et qui a toute mon approbation. J'ai mis mon Esprit sur lui ; il révélera le droit aux nations.
      2 Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton et ne fera pas entendre sa voix dans les rues.
      3 Il ne cassera pas le roseau abîmé et n'éteindra pas la mèche qui fume encore, mais c’est en toute vérité qu’il révélera le droit.
      4 Il ne faiblira pas et ne se relâchera pas jusqu'à ce qu'il ait instauré le droit sur la terre. Les îles placeront leur attente dans sa loi.
      5 Voici ce que dit l'Eternel, le Dieu qui a créé le ciel et l’a déployé, qui a disposé la terre et tout ce qu’elle produit et qui donne la respiration à ceux qui la peuplent, le souffle à ceux qui y marchent :
      6 Moi, l'Eternel, je t'ai appelé en toute justice et je te tiendrai fermement par la main. Je te garderai et je t'établirai pour que tu sois l’alliance du peuple, la lumière des nations,
      7 pour que tu ouvres les yeux des aveugles, pour que tu fasses sortir le détenu de prison et de leur cachot les habitants des ténèbres.
      8 Je suis l'Eternel, voilà quel est mon nom, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre ni la louange qui m’est due aux sculptures sacrées.
      9 Les premiers événements se sont produits et je vous en révèle de nouveaux ; avant qu'ils ne soient en germe, je vous les annonce.
      10 Chantez un cantique nouveau en l’honneur de l'Eternel, chantez ses louanges depuis les extrémités de la terre, vous qui naviguez sur la mer et vous qui la remplissez, îles et habitants des îles !
      11 Que le désert et ses villes fassent entendre leur voix, ainsi que les villages occupés par Kédar ! Que les habitants de Séla expriment leur allégresse ! Que du sommet des montagnes retentissent des cris de joie !
      12 Qu'on donne gloire à l'Eternel et que dans les îles on proclame ses louanges !
      13 L'Eternel sort, pareil à un héros, son zèle passionné le fait surgir comme un homme de guerre. Il pousse des cris, des cris de guerre, il montre sa force contre ses ennemis.
      14 J'ai longtemps gardé le silence, je me suis tu, je me suis retenu de parler, mais désormais, je vais crier comme une femme en train d’accoucher, je serai haletant et je soufflerai tout à la fois.
      15 Je dévasterai montagnes et collines et j'en ferai sécher toute la verdure ; je changerai les fleuves en îles et je mettrai les étangs à sec.
      16 Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissent pas, je les conduirai par des sentiers qu'ils ignoraient ; je changerai les ténèbres en lumière devant eux et je redresserai les passages tortueux. Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai pas.
      17 Ils reculeront, couverts de honte, ceux qui placent leur confiance dans les sculptures sacrées, ceux qui disent aux statues en métal fondu : « C’est vous qui êtes nos dieux ! »
      18 Sourds, écoutez ! Aveugles, regardez et voyez !
      19 Qui est aveugle ? N’est-ce pas mon serviteur ? Y a-t-il plus sourd que mon messager, celui que j'envoie ? Y a-t-il plus aveugle que le bénéficiaire de mon alliance de paix, plus aveugle que le serviteur de l'Eternel ?
      20 Tu as vu beaucoup de choses, mais tu n'y as pas prêté attention. Il a ouvert les oreilles, mais il n'a rien entendu.
      21 L'Eternel a pris plaisir, à cause de sa justice, à rendre la loi grande et magnifique,
      22 et c'est un peuple pillé et dépouillé ! On les a tous enchaînés dans des trous, plongés dans des cachots. On les pille et personne ne les délivre, on les dépouille et personne n’ordonne de rendre ce qu’on leur a pris.
      23 Qui de vous prêtera l'oreille à cela ? Qui se montrera attentif pour écouter, à l'avenir ?
      24 Qui a livré Jacob au pillage et Israël aux pillards ? N'est-ce pas l'Eternel ? C’est que nous avons péché contre lui. Ils n'ont pas voulu marcher dans ses voies et n'ont pas écouté son enseignement.
      25 Alors, il a déversé sur son peuple toute l'ardeur de sa colère et la violence de la guerre. Elle l'a embrasé de tous côtés, mais Israël n'a rien compris. Elle l'a incendié, mais il ne l'a pas pris à cœur.

      Esaïe 43

      1 Maintenant, voici ce que dit l'Eternel, celui qui t'a créé, Jacob, celui qui t'a façonné, Israël : N’aie pas peur, car je t’ai racheté. Je t'ai appelé par ton nom : tu m’appartiens !
      2 Si tu traverses de l’eau, je serai moi-même avec toi ; si tu traverses les fleuves, ils ne te submergeront pas. Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas et la flamme ne te fera pas de mal.
      3 En effet, je suis l'Eternel, ton Dieu, le Saint d'Israël, ton sauveur. J’ai donné l'Egypte en rançon pour toi, l'Ethiopie et Saba à ta place.
      4 Parce que tu as de la valeur à mes yeux, parce que tu as de l’importance et que je t'aime, je donne des hommes à ta place, des peuples en échange de ta vie.
      5 N’aie pas peur, car je suis moi-même avec toi. Je ramènerai ta descendance de l'est et je te rassemblerai de l'ouest.
      6 Je dirai au nord : « Donne ! » et au sud : « Ne retiens personne ! Ramène mes fils des pays lointains et mes filles de l’extrémité de la terre,
      7 tous ceux qui portent mon nom, que j'ai créés pour ma gloire, que j'ai façonnés, que j'ai faits. »
      8 Fais sortir le peuple aveugle qui pourtant a des yeux, et les sourds qui pourtant ont des oreilles.
      9 Que toutes les nations se rassemblent, que les peuples se réunissent. Lequel d’entre eux a révélé ces choses ? Lesquels nous ont annoncé les premiers événements ? Qu'ils présentent leurs témoins et se défendent, qu'on puisse écouter et dire : « C'est vrai ! »
      10 C’est vous qui êtes mes témoins, déclare l'Eternel, ainsi que mon serviteur, celui que j'ai choisi afin que vous sachiez, croyiez et reconnaissiez qui je suis : avant moi jamais aucun dieu n’a été formé et après moi jamais aucun autre n’existera.
      11 C'est moi, moi seul qui suis l'Eternel, et il n'y a aucun sauveur en dehors de moi.
      12 C'est moi qui ai fait des révélations, qui ai sauvé, qui ai annoncé les événements, ce n'est pas un de vos dieux étrangers. Vous êtes donc mes témoins, déclare l'Eternel, que c'est moi qui suis Dieu.
      13 Je le suis depuis le début, et personne ne peut délivrer qui que ce soit de mon pouvoir. Quand j'agis, qui pourrait s'y opposer ?
      14 Voici ce que dit l'Eternel, celui qui vous rachète, le Saint d'Israël : à cause de vous, j'envoie l'ennemi contre Babylone et je fais couler tous les fuyards, même les Babyloniens, sur leurs bateaux dont ils sont fiers.
      15 Je suis l'Eternel, votre Saint, le créateur d'Israël, votre roi.
      16 Voici ce que dit l'Eternel, celui qui ouvre un chemin dans la mer et un passage dans l’eau puissante,
      17 qui fait partir en campagne des chars et des chevaux, une armée et de puissants guerriers : ils se couchent tous ensemble pour ne plus se relever, ils sont anéantis, éteints comme une mèche.
      18 Ne pensez plus aux premiers événements, ne cherchez plus à comprendre ce qui est ancien !
      19 Je vais faire une chose nouvelle, qui est déjà en germe. Ne la remarquerez-vous pas ? Je vais tracer un chemin en plein désert et mettre des fleuves dans les endroits arides.
      20 Les animaux sauvages, les chacals et les autruches me rendront gloire parce que j'aurai donné de l’eau dans le désert, des fleuves dans les endroits arides, pour faire boire mon *peuple, celui que j’ai choisi.
      21 Le peuple que je me suis formé proclamera mes louanges.
      22 Ce n’est pas à moi que tu as fait appel, Jacob ! Oui, tu t’es fatigué de moi, Israël !
      23 Tu ne m'as pas offert tes agneaux en holocauste et tu ne m’as pas honoré par tes sacrifices. Je ne t'ai pas importuné pour que tu me fasses des offrandes, je ne t'ai pas fatigué pour recevoir de l'encens.
      24 Tu n'as pas acheté des plantes aromatiques pour moi et tu ne m'as pas rassasié de la graisse de tes sacrifices. Tu m'as seulement importuné par tes péchés, tu m'as fatigué par tes fautes.
      25 Pourtant c'est moi, moi qui efface tes transgressions à cause de moi-même, et je ne me souviendrai plus de tes péchés.
      26 Réveille mes souvenirs, plaidons ensemble, parle toi-même pour te défendre !
      27 Ton premier ancêtre, déjà, a péché et tes interprètes se sont rebellés contre moi.
      28 Voilà pourquoi j’ai déshonoré les responsables du sanctuaire, j’ai voué Jacob à la destruction et Israël aux insultes.

      Esaïe 44

      1 Ecoute maintenant, Jacob, mon serviteur, Israël, toi que j'ai choisi !
      2 Voici ce que dit l'Eternel, celui qui t'a fait et qui t'a façonné depuis le ventre de ta mère, celui qui est ton soutien : N’aie pas peur, Jacob mon serviteur, Jeshurun, toi que j'ai choisi.
      3 En effet, je verserai de l’eau sur la terre qui a soif et des ruisseaux sur le terrain sec ; je déverserai mon Esprit sur ta descendance et ma bénédiction sur tes rejetons.
      4 Ils pousseront au milieu de l'herbe comme les saules près des cours d'eau.
      5 L’un dira : « J’appartiens à l'Eternel », l’autre voudra porter le nom de Jacob, un autre écrira sur sa main : « Propriété de l'Eternel ! » et prendra avec fierté le nom d'Israël.
      6 Voici ce que dit l'Eternel, le roi d'Israël et celui qui le rachète, l'Eternel, le maître de l’univers : Je suis le premier et le dernier. En dehors de moi, il n'y a pas de Dieu.
      7 Qui est pareil à moi ? Qu’il le proclame, qu'il le révèle et m’expose tout ce qui s’est passé depuis que j'ai fondé le peuple ancien ! Qu'on révèle aussi l'avenir et ce qui doit arriver !
      8 Ne tremblez pas, n’ayez pas peur ! Ne te l'ai-je pas depuis longtemps annoncé et révélé ? Vous êtes mes témoins : y a-t-il un autre Dieu en dehors de moi ? Il n'y a pas d'autre rocher, je n'en connais pas.
      9 Ceux qui fabriquent des sculptures sacrées ne sont tous que vide et celles qui font leur plus grand plaisir ne servent à rien. Du reste, elles en témoignent elles-mêmes : elles ne voient rien et ne savent rien, si bien qu’ils seront couverts de honte.
      10 Qui est-ce qui façonne un dieu ou coule une sculpture sacrée pour n'en retirer aucune utilité ?
      11 Tous ses associés seront couverts de honte. Les artisans ne sont eux-mêmes que des êtres humains. Qu’ils se rassemblent là, qu'ils se présentent tous, et tous ensemble ils seront tremblants et couverts de honte.
      12 Pour confectionner une hache, le forgeron travaille avec des braises, et il la façonne à coups de marteau, il la travaille d'un bras vigoureux. Cependant, il suffit qu’il ait faim et le voilà sans force, qu’il n’ait pas bu d’eau et le voilà épuisé.
      13 Le charpentier étire le ruban à mesurer, il fait un tracé à la craie et travaille le bois au ciseau, tout en faisant des marques au compas. Il le travaille sur le modèle d’un homme, d’un être humain dans toute sa beauté, pour qu'il soit installé dans un temple.
      14 Pour cela, il se coupe des cèdres, il se procure des chênes et de grands arbres qu’il choisit bien vigoureux dans la forêt, il plante des pins que la pluie fait grandir.
      15 L’homme utilise ces arbres pour faire du feu : il en prend une partie pour se chauffer, il en brûle aussi pour faire cuire son pain. Cependant, il les utilise aussi pour se fabriquer un dieu qu'il adore, il en fait une statue devant laquelle il se prosterne !
      16 Il brûle la moitié de son bois afin de pouvoir manger de la viande, préparer un rôti et se rassasier. Il l’utilise aussi pour se chauffer et dit : « Ah ! Je me chauffe, je vois la flamme ! »
      17 Et avec le reste il se fait un dieu, une sculpture sacrée ! Il se prosterne devant lui et l’adore, il lui adresse des prières en s’écriant : « Sauve-moi, car c’est toi qui es mon dieu ! »
      18 Ils n'ont ni discernement ni intelligence, car on leur a fermé les yeux pour qu'ils ne voient pas et le cœur pour qu'ils ne fassent pas preuve de bon sens.
      19 Il ne se met pas à réfléchir, il n'a ni le discernement ni l’intelligence de se dire : « J'ai brûlé une moitié du bois, j'ai cuit du pain sur ses braises, j'y ai rôti de la viande pour la manger, et avec le reste je ferais une horreur ! Je me prosternerais devant un morceau de bois ! »
      20 Il se nourrit de cendres, son cœur s’est laissé tromper et l'égare. Il est incapable de se délivrer lui-même et de dire : « N'est-ce pas une fausseté que j'ai dans la main ? »
      21 Souviens-toi de cela, Jacob ! Souviens-t’en, Israël, car tu es mon serviteur. Je t'ai façonné pour que tu sois mon serviteur, Israël, je ne t'oublierai pas.
      22 J'ai effacé tes transgressions comme un nuage, tes péchés comme la brume. Reviens vers moi, car je t'ai racheté.
      23 Ciel, réjouis-toi, car l'Eternel a agi ! Profondeurs de la terre, criez d’allégresse ! Montagnes, éclatez en cris de joie, et vous aussi, forêts, avec tous vos arbres ! En effet, l'Eternel a racheté Jacob, il a montré sa splendeur en Israël.
      24 Voici ce que dit l'Eternel, celui qui te rachète, celui qui t'a façonné dès le ventre de ta mère : C’est moi, l'Eternel, qui suis l’auteur de tout. Tout seul j’ai déployé le ciel, par moi-même j’ai disposé la terre.
      25 Je fais échec aux signes des faiseurs de prédictions et je frappe de folie les devins ; je fais reculer les sages et montre la stupidité de leur savoir.
      26 Je confirme la parole de mon serviteur et je mets à exécution les décisions annoncées par mes messagers. Je dis à propos de Jérusalem : « Elle sera habitée » et à propos des villes de Juda : « Elles seront reconstruites et je relèverai leurs ruines. »
      27 Je dis aux profondeurs de la mer : « Asséchez-vous ! Je vais faire disparaître vos courants. »
      28 Je dis à propos de Cyrus : « Il est mon berger et il *accomplira toute ma volonté. Il dira à Jérusalem : ‘Sois reconstruite !’et au temple : ‘Que tes fondations soient posées !’ »

      Esaïe 58

      3 « A quoi nous sert-il de jeûner, si tu ne le vois pas, de nous humilier, si tu n'y fais pas attention ? » C’est que, le jour où vous jeûnez, vous accomplissez vos propres désirs et traitez durement tous vos ouvriers.
      7 Partage ton pain avec celui qui a faim et fais entrer chez toi les pauvres sans foyer ! Quand tu vois un homme nu, couvre-le ! Ne cherche pas à éviter celui qui est fait de la même chair que toi !

      Jérémie 4

      2 si tu prêtes serment en disant : ‘L'Eternel est vivant !’avec vérité, droiture et justice, alors les nations se béniront les unes les autres grâce à lui, elles tireront leur fierté de lui.

      Jérémie 5

      2 S’ils disent : ‘L'Eternel est vivant’, c’est de façon hypocrite qu’ils prêtent serment. »

      Jérémie 10

      10 Mais c’est l'Eternel qui est le vrai Dieu. Lui, il est un Dieu vivant, et il est roi pour l’éternité. La terre tremble devant sa colère, et les nations ne supportent pas sa fureur.

      Jérémie 23

      36 mais de message de l’Eternel, vous n’en mentionnerez plus. En effet, la parole de chacun sera un fardeau pour lui, puisque vous avez changé les paroles du Dieu vivant, de l'Eternel, le maître de l’univers, notre Dieu.

      Ezéchiel 20

      31 En présentant vos offrandes, en faisant passer vos enfants par le feu, vous vous rendez impurs, aujourd'hui encore, en l’honneur de toutes vos idoles. Et moi, je devrais me laisser consulter par vous, communauté d'Israël ? Aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Eternel, je ne me laisserai pas consulter par vous.

      Ezéchiel 33

      11 Dis-leur : ‘Aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Eternel, je ne prends pas plaisir à voir le méchant mourir, mais à le voir changer de conduite et vivre. Renoncez, renoncez à votre mauvaise conduite ! Pourquoi devriez-vous mourir, communauté d'Israël ?’

      Michée 6

      1 Ecoutez donc ce que dit l'Eternel : « Lève-toi, plaide devant les montagnes et que les collines entendent ta voix ! »
      2 Ecoutez le procès de l'Eternel, montagnes, et vous, solides fondations de la terre ! En effet, l'Eternel a un procès avec son peuple, il veut plaider contre Israël :
      3 « Mon peuple, que t'ai-je fait ? En quoi t'ai-je fatigué ? Réponds-moi !
      4 En effet, je t'ai fait sortir d'Egypte, je t'ai délivré de la maison d'esclavage, et j'ai envoyé devant toi Moïse, Aaron et Miriam.
      5 Mon peuple, rappelle-toi ce que projetait Balak, roi de Moab, et ce que lui a répondu Balaam, fils de Beor, rappelle-toi le chemin de Sittim à Guilgal, afin de reconnaître les bienfaits de l'Eternel. »
      6 « Avec quoi me présenterai-je devant l'Eternel pour m'humilier devant le Dieu très-haut ? Me présenterai-je avec des holocaustes, avec des veaux d'un an ?
      7 L'Eternel acceptera-t-il des milliers de béliers, des quantités de torrents d'huile ? Donnerai-je mon fils aîné pour ma révolte, mon enfant pour mon propre péché ? »
      8 On t'a fait connaître, homme, ce qui est bien et ce que l'Eternel demande de toi : c'est que tu mettes en pratique le droit, que tu aimes la bonté et que tu marches humblement avec ton Dieu.
      9 L'Eternel interpelle la ville, et celui qui est sage craindra ton nom. Ecoutez la menace et celui qui l'envoie !
      10 « Y a-t-il encore dans la maison du méchant des trésors mal acquis et une mesure trop petite et maudite ?
      11 Est-on pur avec des balances fausses et avec de faux poids dans le sac ?
      12 Ses riches sont pleins de violence, ses habitants profèrent le mensonge, et leur langue n'est que tromperie dans leur bouche.
      13 » C'est pourquoi je te frapperai par la souffrance, je te dévasterai à cause de tes péchés.
      14 Tu mangeras sans te rassasier, et la faim régnera chez toi ; tu feras des réserves mais tu ne les sauveras pas, et ce que tu sauveras, je le livrerai à l'épée.
      15 Tu sèmeras mais tu ne moissonneras pas, tu presseras l'olive mais tu ne te parfumeras pas d'huile, tu feras couler le jus de raisin mais tu ne boiras pas de vin.
      16 On respecte les coutumes d'Omri et toute la manière d'agir de la famille d'Achab, vous marchez d'après leurs conseils. C'est pourquoi je te livrerai à la destruction, je ferai de tes habitants un sujet de moquerie, et vous supporterez le déshonneur de mon peuple. »

      Matthieu 6

      1 » Gardez-vous bien de faire des dons devant les hommes pour qu’ils vous regardent ; sinon, vous n'aurez pas de récompense auprès de votre Père céleste.
      2 Donc, lorsque tu fais un don à quelqu'un, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme le font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues afin de recevoir la gloire qui vient des hommes. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense.
      3 Mais toi, quand tu fais un don, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite,
      4 afin que ton don se fasse en secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra [lui-même ouvertement].
      5 » Lorsque tu pries, ne sois pas comme les hypocrites : ils aiment prier debout dans les synagogues et aux coins des rues pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense.
      6 Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra [ouvertement].
      7 » En priant, ne multipliez pas les paroles comme les membres des autres peuples : ils s'imaginent en effet qu'à force de paroles ils seront exaucés.
      8 Ne les imitez pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.
      9 » Voici donc comment vous devez prier : ‘Notre Père céleste ! Que la sainteté de ton nom soit respectée,
      10 que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
      11 Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
      12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ;
      13 ne nous expose pas à la tentation, mais délivre-nous du mal, [car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! ]’
      14 » Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi ;
      15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.
      16 » Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste comme les hypocrites. En effet, ils présentent un visage tout défait pour montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Je vous le dis en vérité, ils ont leur récompense.
      17 Mais toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage
      18 afin de ne pas montrer que tu jeûnes aux hommes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
      19 » Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où les mites et la rouille détruisent et où les voleurs percent les murs pour voler,
      20 mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où les mites et la rouille ne détruisent pas et où les voleurs ne peuvent pas percer les murs ni voler !
      21 En effet, là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.
      22 » L'œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ;
      23 mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien ces ténèbres seront grandes !
      24 » Personne ne peut servir deux maîtres, car ou il détestera le premier et aimera le second, ou il s'attachera au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir Dieu et l’argent.
      25 » C'est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas de ce que vous mangerez [et boirez] pour vivre, ni de ce dont vous habillerez votre corps. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement ?
      26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment pas et ne moissonnent pas, ils n'amassent rien dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
      27 Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter un instant à la durée de sa vie ?
      28 Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement ? Etudiez comment poussent les plus belles fleurs des champs : elles ne travaillent pas et ne tissent pas ;
      29 cependant je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a pas eu d’aussi belles tenues que l'une d'elles.
      30 Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au feu, ne le fera-t-il pas bien plus volontiers pour vous, gens de peu de foi ?
      31 Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas : ‘Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? Avec quoi nous habillerons-nous ?’
      32 En effet, tout cela, ce sont les membres des autres peuples qui le recherchent. Or, votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
      33 Recherchez d'abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.
      34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain prendra soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

      Matthieu 7

      1 » Ne jugez pas afin de ne pas être jugés,
      2 car on vous jugera de la même manière que vous aurez jugé et on utilisera pour vous la mesure dont vous vous serez servis.
      3 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil ?
      4 Ou comment peux-tu dire à ton frère : ‘Laisse-moi enlever la paille de ton œil’, alors que toi, tu as une poutre dans le tien ?
      5 Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille de l'œil de ton frère.
      6 » Ne donnez pas les choses saintes aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les porcs, de peur qu'ils ne les piétinent et qu'ils ne se retournent pour vous déchirer.
      7 » Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira.
      8 En effet, toute personne qui demande reçoit, celui qui cherche trouve et l'on ouvre à celui qui frappe.
      9 Qui parmi vous donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain ?
      10 Ou s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ?
      11 Si donc, mauvais comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, votre Père céleste donnera d’autant plus volontiers de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.
      12 » Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.
      13 » Entrez par la porte étroite ! En effet, large est la porte, spacieux le chemin menant à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là,
      14 mais étroite est la porte, resserré le chemin menant à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.
      15 » Méfiez-vous des prétendus prophètes ! Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces.
      16 Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des ronces ou des figues sur des chardons ?
      17 Tout bon arbre produit de bons fruits, mais le mauvais arbre produit de mauvais fruits.
      18 Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
      19 Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
      20 C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
      21 » Ceux qui me disent : ‘Seigneur, Seigneur !’n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père céleste.
      22 Beaucoup me diront ce jour-là : ‘Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé en ton nom ? N'avons-nous pas chassé des démons en ton nom ? N'avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom ?’
      23 Alors je leur dirai ouvertement : ‘Je ne vous ai jamais connus. Eloignez-vous de moi, vous qui commettez le mal !’
      24 » C'est pourquoi, toute personne qui entend ces paroles que je dis et les met en pratique, je la comparerai à un homme prudent qui a construit sa maison sur le rocher.
      25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont déchaînés contre cette maison ; elle ne s’est pas écroulée, parce qu'elle était fondée sur le rocher.
      26 Mais toute personne qui entend ces paroles que je dis et ne les met pas en pratique ressemblera à un fou qui a construit sa maison sur le sable.
      27 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; elle s’est écroulée et sa ruine a été grande. »
      28 Quand Jésus eut fini de prononcer ces paroles, les foules restèrent frappées par son enseignement,
      29 car il enseignait avec autorité, et non comme leurs spécialistes de la loi.

      Marc 7

      1 Les pharisiens et quelques spécialistes de la loi, venus de Jérusalem, se rassemblèrent auprès de Jésus.
      23 Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et rendent l'homme impur. »

      Jean 1

      4 En elle il y avait la vie, et cette vie était la lumière des êtres humains.

      Jean 5

      26 En effet, tout comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d'avoir la vie en lui-même.

      Romains 2

      2 Nous savons que le jugement de Dieu contre ceux qui agissent ainsi est conforme à la vérité.

      Romains 5

      16 Et il y a une différence entre ce don et les conséquences du péché d'un seul. En effet, c'est après un seul péché que le jugement a entraîné la condamnation, tandis que le don gratuit entraîne l’acquittement après un grand nombre de fautes.

      Hébreux 13

      8 Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et pour l'éternité.

      Apocalypse 1

      4 De la part de Jean aux sept Eglises qui sont en Asie : que la grâce et la paix vous soient données de la part de [Dieu, ] celui qui est, qui était et qui vient, de la part des sept esprits qui sont devant son trône
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.